Affaire « Catalan & Sharp »: L’Administration Trump se réveille. Enfin!

C’est le moins qu’on puisse dire à la lecture d’un des récents tweets de l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Kinshasa, Mike A. Hammer. On y apprend que le cas des experts onusiens Zaida Catalan (Suédoise) et Michael Sharp (Américain), assassinés le 12 mars 2017 au Kasaï Central, a été évoqué, au département d’Etat, entre le président Felix Tshisekedi et le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo.

« Le Président[Felix Tshisekedi]a réitéré son engagement à découvrir les coupables & les tenir responsables, peu importe de qui il s’agit » écrit le diplomate américain sur son compte twitter, Mike Hammer@USAmbDRC.

Cour militaire de Kananga

A tort ou à raison, une certaine opinion congolaise – et pourquoi pas internationale? – suspectait et continue à suspecter tant le secrétaire général des Nations Unies que les gouvernements américains et suédois d’avoir « passé par pertes et profits » ce double meurtre, de leurs concitoyens, dont la préméditation ne fait plus l’ombre d’un doute.

Trente-trois. C’est le nombre de mois écoulés depuis l’ouverture en juin 2017, à Kananga, (Kasaï Central), du procès des présumés assassins des deux experts. Chargés par le Conseil de sécurité de mener des investigations sur des allégations de graves violations des droits humains et de l’existence des fosses communes dans le « Grand Kasaï », ces derniers sont tombés dans un véritable traquenard dans la localité de Moyo Musuila, dans le Territoire de Dibaya.

Et pourtant. Les deux enquêteurs étaient en contact quasi-permanent tant avec le directeur provincial (Redoc) de l’ANR (Agence nationale de renseignements) que des agents du Service de renseignements militaires (ex-Demiap).

RÉPUBLIQUE BANANIÈRE

Au fil du temps, les observateurs ont acquis la conviction que la manifestation de la vérité et la détermination des responsabilités étaient loin de faire partie de l’agenda de la justice militaire de la garnison de Kananga. Ici, l’objectif semble se limiter à la « disculpation » des autorités politico-administratives tant au niveau local que nationale.

Depuis 990 jours, les habitants de Kananga assistent à une pantalonnade judiciaire. Les magistrats militaires font preuve d’une désinvolture digne d’analphabètes juridiques d’une république bananière.

Dans une dépêche datée du 27 février dernier, la très officielle Agence congolaise de presse (ACP) annonçait que la prochaine audience dans l’affaire ministère public contre les 57 prévenus poursuivis dans cette affaire est fixée à mardi 10 mars. Au motif qu’un des magistrats du siège aurait des soucis de santé. Le pauvre! Manœuvres dilatoires ou volonté délibérée de ralentir abusivement le cours de la justice? C’est sans doute les deux.

Mukuntu Kiyana Timothée

Inutile de relever que la confirmation, le 7 février, de Timothée Mukuntu Kiyana au poste d’auditeur général des FARDC par « Fatshi » n’a pas fait que des heureux. Bien au contraire. Inféodé au « clan kabiliste », l’homme a une réputation sulfureuse dans la conduite de l’auditorat général de l’armée. 

Des témoins assurent que lors de l’audience du 20 septembre 2019, un prévenu, décédé depuis, a affirmé la main sur le cœur qu’il a été amené secrètement au siège de l’ANR à Kinshasa. Et qu’il a été interrogé par Kalev Mutond, alors patron de l’ANR, « en présence de Joseph Kabila ». Il s’agit de José Tshibuabua.

A l’audience suivante, Mukuntu est descendu au chef-lieu du Kasaï Central. Le magistrat exigea que Tshibuabua revienne à la barre pour répéter son propos. Sans se laisser impressionner, l’accusé a persisté et signé: « le Président honoraire se trouvait à côté de Kalev Mutond » lors de son audition sans procès-verbal au siège de l’ANR.

ROMPRE AVEC LES « MAUVAISES HABITUDES »

Le 30 octobre 2019, le président de la juridiction précitée, le colonel Jean Paulin Ntshayikolo, n’a pas manqué de stupéfier l’assistance en confondant son rôle à celui de la défense. « Aucune autorité politico-administrative ni un membre quelconque du gouvernement congolais n’a utilisé le prévenu Jean Bosco Mukanda et sa milice pour exécuter les experts onusiens et leurs accompagnateurs congolais », déclarait-il. Il répondait à l’avocat de Mukanda qui déplorait le traitement réservé à son client « après les services rendus ».  

Il apparaît clairement que la Cour militaire de la garnison de Kananga a reçu la « mission très spéciale » de laver de tout soupçon les présumés commanditaires de ce double crime d’Etat. Le constat est là, la Cour peine à « fabriquer » la motivation qui aurait incité les lampistes présents à la barre d’ôter la vie aux deux experts onusiens. Des experts dont la mission était « préjudiciable » plus à « Joseph Kabila » et ses janissaires qu’aux prétendus miliciens Kamuina Nsapu.

L’heure est peut-être venue de tordre le cou à une mise en scène pour le moins macabre orchestrée par les gouvernants congolais de l’époque. De quoi s’agit-il?

Vingt-quatre heures avant la « découverte » des corps sans vie de « Zaida » et de « Michael », le président de l’Assemblée provinciale du Kasaï Central – manifestement soudoyé – annonça que « 39 policiers ont été décapités » le vendredi 24 mars 2017 par des miliciens Kamuina Nsapu. Vous avez bien entendu: 39 policiers. Le problème? Depuis 36 mois, l’opinion attend désespérément de connaitre l’identité des « victimes ». La date de l’inhumation reste un mystère.

Il faut refuser de regarder pour ne pas voir que la décision d’occire les experts onusiens Zaida Catalan et Michael Sharp fut prise au plus haut niveau de la hiérarchie politique.

On espère que le « nouvel » auditeur général des FARDC, aura compris que « personne ne souhaite la mort du pécheur ». Et que l’heure est venue de rompre avec les « mauvaises habitudes » acquises durant « les années Joseph Kabila »…

 

B.A.W.

17 thoughts on “Affaire « Catalan & Sharp »: L’Administration Trump se réveille. Enfin!

  1. Si à l’ambassade américaine de Kinshasa on ne sait pas ce qui s’est passé exactement, c’est que quelqu’un n’a pas fait pas correctement son job. C’est tellement facile d’écouter les services congolais.
    GHOST o comprendre eloko nini nalingi naloba ? lol…

    1. Jo Bongo@
      Quand l´auteur de l´article affirme que la Suède aurait cessée d´exiger la vérité au sujet de l´assassinat de Catalan.. c´est faux, parce que les diplomates congolais sont convoqués plusieures fois á l´UD (ministère des affaires étrangères).
      Mieux? Catalan possedait un système d´enregistrement que la police de la Suède avait recuperée où on trouve les preuves et les noms de tous ceux dont la Suède attend le jugement.
      Il n´est pas « facile » d´écouter les services congolais mr Bongo.
      Dans les années ´90, la Belgique qui possedait un service de renseignement électronique situé non loin de SOCIMAT avait eu la mauvaise surprise de decouvrir que Mobutu avait la MOSAD d´Israel qui avait cassée les codes des belges.. et tous les messages étaient sur la table de Mobutu..
      Kabila aurait (semble-t-il) eu l’aide de la Russie pour assurer une grande partie de ses communications.
      Mais, disons que la CIA possede l´avantage d´avoir des agents sous couvert depuis très longtemps.
      Pire, la CIA qui possede assez des ressources pour « acheter » les membres des services de renseignement qui peuvent livrer les secrets dans cette affaire.
      Une fois de plus, les USA n´ont pas la reputation d´oublier.. Imaginez la fin de Kaddafi auteur de l´explosion de l´avion UTA .. malgré les dédommagements aux familles des victimes.. l´une des causes de la fin de Kaddafi est cette histoire.’
      On raconte que, LD Kabila qui avait pris en otage des citoyens américains dans les années ´80.. a payé aussi son acte.
      Les USA possedent des « Retaliation Team »… Ils ont tout le temps pour se venger et pire retrouver les assassins et les commanditeurs. Ils possedent les ressources pour atteindre ce but.

  2. C’est pas la première fois que Felix Tshisekedi réitère ses engagements. Aussitôt qu’il mettra le pied sur le sol congolais et quand il ira rendre des comptes à Kingakati, le partenaire de Kanambe, Kagame et Museveni ne tardera pas à se raviser pour dire qu’il n’a visé personne. Et que Joseph Kabila Kanambe restera son inspirateur. Quel malheur, pauvre Congo!

  3. Le Seigneur n’abandonne jamais les Siens, et l’Oncle Sam ne laisse jamais les meurtres d’americains impunis. L’Oncle Sam connait le commanditaire de ces meurtres. Il connait les executeurs de basses oeuvres. L’auditorat militaire congolais a fait ce qu’il fait depuis l’assassinat de Laurent Desire Kabila : brouiller les cartes et effacer les traces de l’implication du ‘chef’. Il a reussi a tromper les congolais qui voulaient accorder au ‘chef’ le benefice du doute, mais il n’a reussi a tromper ni les americains ni les suedois.
    Dans l’affaire recente du meurtre du general Delphin Kahimbi Fatshi a lui-meme annonce en conseil de ministres que le general est mort par pendaison. Il a ainsi devance la commission de l’auditorat qui allait comme a ses habitudes nous conduire dans un cul-de-sac et esperer que le peuple congolais avalerait n’importe quelle salade que l’auditorat lui vendrait. Delphin Kahimbi ne s’est pas suicide. Il a ete ‘suicide’. Il ne reste donc a la commission chargee d’elucider sa mort que de trouver le commanditaire de son ‘suicide’, et l’agent charge de le ‘suicider’. A part ces messieurs-dames du FCC, tous les congolais ont une idee claire de celui a qui profite le silence eternel de Delphin Kahimbi.
    La justice est lente, il est vrai, mais dans un Etat de droit , elle finit toujours par denicher les criminles, quels qu’ils soient, et peu importe le temps que ca prend.
    Congolais, ne perdez pas espoir! vous saurez un jour la verite sur l’assassinat de Mzee Laurent Kabila.
    Floribert Chebeya et Fidele Bazana. Le peuple congolais ne vous oubliera jamais! Vos assassins repondront un jour de leurs crimes.
    Binsonji E Madilu

    1. Plaise au Dieu de nos Ancêtres que vous ayez raison d’espérer que notre pays deviendra un État de droit – vous l’aurez remarqué il ne l’est pas encore à la seule présence de Tshisekedi – et que sa justice dénichera alors les criminels qui répondront de leurs crimes.
      Plaise aussi au même Dieu de nos Ancêtres – en effet pauvre de moi je ne l’ai pas vu venir – que notre Président en proclamant la « mort par pendaison » de notre général, ait été assez habile à « devancer ainsi la commission de l’auditorat qui allait comme à ses habitudes nous conduire dans un cul-de-sac et espérer que le peuple Congolais avalerait n’importe quelle salade que l’auditorat lui vendrait ».
      J’attends ainsi satisfait la suite heureuse chez nous et laisse volontiers Yankees et Suédois s’occuper jusqu’au bout de leurs concitoyens morts au Kasai et me réjouis qu’enfin avec Tshisekedi, nous avançons bel et bien dans la construction de l’État de droit dans notre cher Congo ! Qui n’en serra pas ravi (si c’est vrai)…

      1. @ Nono
        Vous avez parfaitement le droit d’etre sceptique! Ne le sommes-nous pas tous, a des degres divers?
        Un Etat de droit, ca se construit, mon cher ami. Vous le dites vous-meme! Il n’est ecrit nulle part qu’un Etat de droit se construit en quatorze mois. Votre opinion de Tshisekedi est largement documentee. La tartine est deja beurree. Ca ne sert a rien d’en rajouter.
        Autant vous m’accuser d’etre un conditionnel de Fatshi, autant vous vous erigez en pourfendeur devant l’Eternel. Fatshi ferait quelque chose de bien sous vos yeux que vous ne verrez que la tache d’huile sur sa chemise! Bon, c’est votre droit le plus legitime! Il est aussi votre president, que vous ayez vote pour lui ou non!
        Revenons au deces du general Delphin Kahimbi. Le fait que Fatshi ait fait appel aux services de la Monusco montre a suffisance qu’il n’a pas confiance en la commission mise sur pied par l’Etat-Major des FARDC. Rien que le cursus des membres de cette commission interdit a tout esprit averti d’avoir totalement confiance aux conclusions futures de cette enquete.
        Binsonji E Madilu

      2. Cher Binsonji,
        # Rien que ça : »Tshisekedi ferait quelque chose de bien sous mes yeux que je ne verrais que la tache d’huile sur sa chemise », me lancez-vous si catégoriquement. Je n’en reviens pas. Juste je vous convierais à mon vieux catalogue des « pro-tshisekedistes et anti-tshikedistes » et merci, cher ami, de comprendre ce que signifie pour moi ce constat que je crois fondamental dans le jugement de la gestion de notre Président et plus généralement dans l’homo politicus Congolais. Et svp retenez, je crois l’avoir assez démontré ici, que mon vœu le plus ardent est qu’il réussisse son mandat. C’est capital pour le pays ! Dois-je en devenir pro-tshisekediste – pour moi le militant qui l’applaudit quoiqu’il fasse ? Non et me demande pourquoi ce fait, qui sont les pro-tshisekedistes et les anti-tshisekedistes et pourquoi le sont-ils ? La source ne serait pas dans quelques tabous que nous taisons parce que dérangeants ? Je regrette ainsi que même des intellectuels le soient devenus. Dans tous les cas, pour moi, ce n’est pas parce que nous souhaitons le succès de notre Président que nous devrions le laver de toute erreur dans sa gestion. Et aujourd’hui, plutôt que de la voir à moitié pleine, permettez que je vois au mieux la bouteille à moitié vide, c’est la façon la plus utile que j’ai choisie d’exercer prudemment mon magistère citoyen !
        # Quant à l’enquête sur la mort de Kahimbi, permettez que pour le moment je donne ma langue au chat. Ce qui se dit et se fait de part et d’autre me paraît assez flou, il y’a sûrement un loup qui surgira demain pou nous en dire davantage ou d’ailleurs pour siffler la fin des vendanges. L’Armee avec sa commission, Tshisekedi avec ses éléments defintifs, la Monusco et les divers encore tapis sous les dits et non-dits, leur confrontation ne nous garantit pas une vérité parole d’évangile…

  4. LA RÉPÉTITION EST LA MÈRE DE LA SCIENCE ! Ce n’est pas connu de Tous mais il est extrêmement important de le rappeler que le monde angélique est totalement soumis sans faille à l’Autorité Divine du Véritable Dieu Tout-Puissant comme le monde satano-occulto-nécromancien l’est soumis au déchu Satan le Chérubin jadis oint !… L’auteur écrit [Des témoins assurent que lors de l’audience du 20 septembre 2019, un prévenu, décédé depuis, a affirmé la main sur le cœur qu’il a été amené secrètement au siège de l’ANR à Kinshasa. Et qu’il a été interrogé par Kalev Mutond, alors patron de l’ANR, « en présence de Joseph Kabila ». Il s’agit de José Tshibuabua.]… Tout initié consacré sait que spirituellement parlant le témoignage de 2 personnes suffit pour confirmer, infirmer un fait supposé car il est écrit « Le témoignage commun de deux personnes n’est-il pas vrai ? C’est ce qui est écrit dans votre Loi Divine ! »… FEU JOSÉ TSHIBUABUA A VU ET A CRU ! Or dans ce cas-ci il y a plusieurs personnes « témoins » qui ont confirmé les dires du défunt José Tshibuabua… La majorité de Kongolais [vrais ou faux] commencent petit à petit à se rendre compte que fatalement la RDC (République des Criminels) est totalement sous l’emprise des esprits maléfiques, diaboliques, sataniques, lucifériens qui embrigadent le Peuple Kongolais [90 millions du Bled + 12 millions de la Diaspora] à travers des pantacles satano-occulto-nécromanciens, des incantations diabolico-cabalistiques qu’utilisent les sectes ésotériques telle que la Franc-maçonnerie, la Rose-Croix, la Secte, le Skull Bones, Amour Amour, Maicari etc etc dans lesquelles opèrent toute la classe politique RDCienne corrompue médiocre inconsciente toutes tendances confondues… Comment peut-on expliquer un TEL AVEUGLEMENT, un TEL ENDORMISSEMENT, un TEL ENVOÛTEMENT ?… LA RDC A AUSSI SES BHL (BERNARD HENRI LÉVY) ET DANIEL COHN-BENDIT !… Toutes les données politico-économico-sociales réelles, inattaquables, factuelles sont à la portée des élites politico-intellectuelles-artistico-religieuses, malgré cela il y a toujours des nègres de Maison (Grenier) du Maître Esclavagiste Impérialiste adeptes de la science sans conscience n’est que ruine de l’âme, des couards, des sceptiques, des laxistes, des fanatiques aveugles, des embrouilleurs qui continuent [de combattre les nègres de Champ=Combattants Résistants], de tergiverser, de se voiler la face, d’espérer mordicus que le traitre collabo Félix Antoine Tshisekedi wa Banyarwanda président protocolaire nommé par l’imposteur Rwandais Kanambe alias Kabila change de fusil d’épaule et abandonne son Deal mafieux de « Haute Trahison »… Feu Papa Wemba l’a dit comme un Verbe prémonitoire « Bapekisaka moto alingi akende kasi oyo asili akeyi Bapekisaka ye te »… Tous les politichiens Kongolais sont des complices de l’Occupation étrangère Tutsi Banyarwanda, ne pas le croire, c’est inhumain, lne pas le voir c’est insensé, Saint-Thomas a cru et a vu comme feu José Tshibuabua… Conclusion. : José Tshibuabua qui a vu son Président de la République aux côtés de Kalev Mutond a cru que les Combattants Résistants sont dans le bon, malheureusement il (José Tshibuabua) n’a plus le temps de revenir pour le dire à celles et ceux qui en doutent encore pour qu’ils crussent… Les Combattants Résistants de la Diaspora le disent aux vivants Kongolais qui vouent un culte aveugle à la classe politique RDCienne corrompue mais ils ne croient pas toujours que le Pays-Nation KONGO-Zaïre est dans des sales draps ensanglantés, occultes, sataniques… 2 citations de Albert Einstein « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » et  » Ce n’est pas avec ceux qui ont créé les problèmes qu’il faut espérer les résoudre »… Ainsi soit-il… INGETA

  5. Nous avons récemment visionné la vidéo montrant comment ces barbares ont décapité la pauvre Zaida CATALAN ! un acte d’une barbarie insoutenable ! Nous pensions avoir déjà vu ce qui a de plus horrible en RDC ! Un pays où de véritables sauvages accomplissent des taches macabres ! Nous en avons plus qu’assez de ces images de corps mutilés que ce soit à Beni ou ailleurs !
    Dans la RDC de KANAMBE et de TSHILOMBO on ne respecte plus rien ni la vie ni même les morts dont les corps sont – comme si ce n’était pas suffisant – traités sans aucun respect !
    TSHILOMBO dans une autre vie très prompt à dénoncer la barbarie du régime kabiliste a déclaré qu’il n’entendait pas fouiller dans le passé alors ne nous faisons pas d’illusions sur sa réelle volonté d’éclaircir les circonstances de l’exécution sommaire de ces deux experts des Nations unies !

  6. PS
    Un son de cloche contraire à propos de l’enquête sur la mort de Kahimbi et sur ce que Tshisekedi a dit des éléments de l’enquête !
    Je viens de lire en effet un article de ‘Forum des As’ qui s’interroge (comme moi !) sur l’opportunité à rendre publique à ce stade, comme l’a fait Tshisekedi, une « hypothèse » de l’enquête alors qu’une commission ad hoc est au travail, à qui d’ailleurs le Président a demandé de faire diligence. De plus, pourquoi cette enquête complémentaire demandée à la Monusco ? Et si les conclusions de deux enquêtes divergeaient au pont de s’opposer ?
    [« Décès du général Delphin Kahimbi : Devait-on déjà rendre publique l’hypothèse de l’enquête ? – 09.03.2020
    = https://www.mediacongo.net/article-actualite-65097_deces_du_general_delphin_kahimbi_devait_on_deja_rendre_publique_l_hypothese_de_l_enquete.html « ]

  7. PPS
    [« Le décès inopiné du général Kahimbi creuse le fossé entre Tshisekedi et Kabila – 9 mars 2020
    = http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2020/03/09/le-deces-inopine-du-general-kahimbi-creuse-le-fosse-entre-tshisekedi-et-kabila/ « ]

  8. Congolais, arrête de te distraire, cherche plutôt à te saisir des auteurs des centaines des fosses communes, des massacres et tueries à grande échelle et du dépeuplement en cours de ton territoire. Arrête avec ta torpeur et tes conneries.

  9. # UNE PARENTHÈSE, SI VOUS PERMETTEZ, A PROPOS DU BILAN DU PRÉSIDENT TSHISEKEDI DONT J’AI PARLE CI-DESSUS !
    # Lorsque personnellement je vois au mieux la bouteille à moitié vide plutôt que pleine, en fait dans ma bouche c’est presque une langue de bois diplomatique pour ne pas dire qu’il ne me satisfait pas. Pour moi, Tshisekedi aurait pu mieux faire avec une expertise plus rigoureuse et une meilleure discipline dans le travail, elles lui auraient permis une gestion plus ferme dénuée de cette légèreté qui se satisfait à peu de frais de seuls bons sentiments. Une politique efficace se nourrit moins d’une bonne volonté générale plutôt que d’une volonté politique quotidienne qui mène le travail à ce niveau de fonction.
    # Tenez ; je ne vais pas m’épuiser à seulement 1an de pouvoir à faire ici le catalogue de points positifs contre les points négatifs mais à titre d’illustration de ce que j’affirme, je vous rappellerais que j’ai été sur congoindependant.com dans les commentaires de la rubrique ‘Opinions & Débats’ le premier à sonner explicitement l’alerte sur l’entourage biologique, politique et administratif de notre Tshilombo National. Depuis son installation, cet entourage a été d’une nuisance massive. On dénonce souvent à ce propos la culpabilité de Kamerhe mais il n’est pas le seul. Je connais un peu cet entourage au point où j’avais pointé à l’époque que le mal venait du haut avec le Président jusqu’au bas dans la mesure où régne à la présidence une sorte de permission tacite à se dédouaner de certaines règles parce qu’ils sont au pouvoir. Un peu comme si c’était leur tour de s’enrichir aux frais de la République mais laissent-ils au peuple de quoi construire une Nation qui se respecte ?
    #Tshisekedi, à supposer qu’il ne l’ait pas réalisé dans un premier temps, je ne peux penser qu’au fil des jours il ne l’a pas compris, fût-ce par les critiques que l’extérieur lui a faites. Qu’a-t-il fait pour y répondre ? Rien de significatif n’a été vu sans même parler de la manière qui aurait été plus payante de contrer son partenaire nuisible. Une manière pour moi de vous signifier comment et pourquoi le bilan de Tshisekedi est très mitigé. Le dire ne fait-il de moi qu’un anti-tshisekediste incapable de voir le bon nez sur son visage ?
    # JE REFERME AUSSITÔT MA PARENTHÈSE ET Y REVIENDRAI SI BESOIN !

    1. ADDENDUM
      « […]dans la mesure où règne à la présidence une sorte de permission tacite à se dédouaner de certaines règles parce qu’ils sont au pouvoir. » LA REVENDICATION PATHÉTIQUE DE TSHISEKEDI DES « RÉTROCOMMISSIONS » VS DÉTOURNEMENTS EN FAIT FOI.

    2. Cher Nono,
      Vous avez choisi de voir la bouteille a moitie vide. C’est le choix que font generalement les pessimistes. Moi j’ai choisi de voir la bouteille a moitie pleine. Je ne connais pas le nom d’une seule cathedrale au monde construite par les pessimistes! Je trouve que c’est trop tot de parler de bilan pour un president qui n’est meme pas mi-mandat. On fait le bilan a la fin d’un exercice, pas a son debut. Personne ne vous demande d’etre pro-tshisekediste. Personne ne vous accuse d’etre anti-tshisekediste. Les sentiments que vous exprimez vis-a-vis de Tshisekedi dans vos differents posts, tous ceux qui vous lisent regulierement comme moi les savent deja. C’est pour cela que j’ai parle de tartine beurree. Personnellement il y a une chose que je ne vous denierai jamais: c’est le droit de critquer la gestion de Fatshi.
      Binsonji E Madilu

      1. Citoyen Binsonji,
        # Un dernier mot, on s’est déjà tout dit et kiekiekieee, pourquoi pas dans un peu d’humour pour détendre l’atmosphère et favoriser le dialogue entre nous. Et je ne sais pourquoi, j’ai pensé à Machiavel sans doute après que vous ayez soutenu que c’est le propre des pessimistes qui n’ont jamais construit une seule cathédrale à voir la bouteille à moitié vide. Alors si je précise comme je l’ai fait que pour moi à ce stade le bilan de Tshisekedi ne me satisfait pas, il aurait pu mieux faire, suis-je toujours pessimiste ? Et me voilà ainsi convoquer ce cher Machiavel qui cumule le paradoxe d’être vite décrié mais si souvent pratiqué, kiekiekieee…
        # En effet malgré une réputation malheureuse de penseur de l’opportunisme politique, Machiavel est pourtant le philosophe politique dont la postérité est la plus fertile en tant qu’apôtre du pragmatisme en politique, la “realpolitik” des politoloques à laquelle accourent tous les dirigeants politiques au pouvoir plus qu’à tous les idéalismes. N’empêche que Machiavel est foncièrement pessimiste dans la mesure il voit d’abord le mal de l’homme avec lequel il propose de composer plutôt qu’à chercher à transformer celui-ci jusqu’à dire, “Il faut estimer comme un bien le moindre mal”. Moi je ne vais pas jusque-là mais je le suis lorsqu’il dit que “Plusieurs se sont figuré des républiques et des principautés qui n’ont jamais été et qui ne seront jamais ». Kiekiekieeee…
        # C’est donc ce réalisme qui me pousse à privilégier l’interpellation des manques dans la gestion de notre nouveau PR, il aurait pu mieux faire, disais-je. Un regard actualisé sur ce qu’il se passe effectivement plutôt que sur ce que nous souhaitons, plutôt que sur les promesses de changement que Tshisekedi peut représenter ou dont il peut nous abreuver sans encore les réussir. Pour moi, ce n’est pas trop tôt de le juger ainsi, c’est simplement que si naïvement(?) je crois que je ne suis pas un ‘anti-tshisediste primaire’, je lis certains dont essentiellement des ‘pro-tshisekedistes primaires’, eux, vouloir m’y voir ! Qui sont ces derniers, d’où vient leur regard, pourquoi ne voient-ils pas ce que je vois ? C’est ma douloureuse interrogation. Passons et kiekiekiee rions ensemble sans trop nous appesantir là-dessus, c’est plus utile…

      2. Honnêtement, quand on se nomme allègrement “Binsonji & Madilu “, est-ce qu’on peut se permettre d’être optimiste? Mais voyons donc!
        MBOKA ESI EKEYI EPAYI YA BA RWANDAIS.

Comments are closed.