Affaires étrangères: « Kabila » élèvent quelques « proches » à la « dignité d’ambassadeur »

Avant de procéder le 24 janvier à la « passation civilisée de pouvoir » avec son successeur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le président sortant, « Joseph Kabila », a procédé à quelques « promotions » controversées dans le cadre de la diplomatie congolaise. Des surprises sont à venir.

Par ordonnance n°18/150 datée du 27 décembre 2018 publiée… le 25 janvier 2019, soit 24 heures après l’investiture du nouveau Président, « Joseph Kabila » a « élevé » « à titre exceptionnel » 23 personnes – ayant, pour la majorité d’entre elles, servi au cabinet présidentiel et à celui de l’actuel ministre des Affaires étrangères -, « à la dignité » d’ambassadeur.

En regardant plus près, il y a certes quelques rares personnes de qualité. C’est le cas notamment de Tosi Mpanu Mpanu. En gros, il s’agit d’une action clientéliste autant que népotiste qui récompense des individus proches tant de la fratrie « Kabila » que du ministre She Léonard Okitundu et du « dircab » à la Présidence Néhémie Mwilanya Wilondja.

Sur le plan de la forme, l’ordonnance précitée s’appuie sur le premier alinéa de l’article 81 de la Constitution qui stipule notamment: « Le Président de la République nomme, relève de leurs fonctions et le cas échéant révoque (…) les ambassadeurs et les envoyés extraordinaires ».

Par ambassadeur, il s’agit ici d’un haut-fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères (diplomate de carrière) affecté à l’étranger pour diriger une ambassade. Il arrive que le chef de l’Etat nomme une personnalité provenant d’autres horizons en qualité de chef d’un poste diplomatique. C’est ce qu’on appelle un « ambassadeur politique ».

Il importe d’ouvrir la parenthèse pour relever qu’il est coutumier au ministère congolais des Affaires étrangères qu’un directeur chef d’un service soit élevé au rang protocolaire d’ambassadeur pour lui permettre de traiter d’égal à égal avec les diplomates étrangers de même niveau accrédités au pays. Fermons la parenthèse.

L’ordonnance sous examen ne parle guère de « nomination ». Il est question ici d’ « élévation » des personnes concernées « à titre exceptionnel » « à la dignité » d’ambassadeur. Une situation sans précédent et non prévue par la législation en vigueur.

LA « MÉDIOCRATIE » AFDL-PPRD-MP-FCC

Léonard She Okitundu

La problématique se corse lorsque le décret présidentiel invoque à tort, en guise de base juridique, deux textes qui concernent spécialement les fonctionnaires de l’administration publique congolaise œuvrant au sein du ministère des Affaires étrangères. Il s’agit respectivement de l’ordonnance n°72-231 du 02 mai 1972 portant création du corps des diplomates de la République et intégration dans le cadre des Affaires étrangères et l’ordonnance n°78-448 du 16 novembre 1978 portant règlement d’administration relatif au corps des diplomates de la République.

Sur le plan du fond, le décret du chef de l’Etat sortant laisse sous silence le « service éminent » que les bénéficiaires ont rendu à la nation congolaise pour mériter cette « distinction honorifique ».

Qui sont les « nominés »? Outre l’ancien conseiller à la Présidence Ngoy Lulu et Paul Kakhozi bin Bulongo (actuellement chargé d’affaires ad intérim à l’ambassade à Bruxelles), tous les autres impétrants n’ont jamais figuré dans le cadre du personnel du ministère des Affaires étrangères. Il ne s’agit donc pas de fonctionnaires titulaires d’un numéro matricule du ministère de la Fonction publique.

Ci-après, les noms de nouveaux « ambassadeurs »:

  • Juliana Lumumba (ancien ministre de l’Information, fille de Patrice Lumumba)
  • Roland Lumumba (fils de Patrice Lumumba)
  • Francine Muyumba, (proche de Jaynet « Kabila », présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse)
  • Isabelle Matschik Tshombe (fille du Premier ministre Moïse Tshombe, ancienne représentante du chef de l’Etat à la Francophonie)
  • Jean-Pierre Kambila Kankwende (ancien conseiller politique à la Présidence)
  • Ngoy Lulu (ancien conseiller à la Présidentielle, fonctionnaire aux Affaires étrangères)
  • Jean-Claude Mokeni Ataninganu (sénateur sortant)
  • Elikya Mbokolo (historien, membre de la coalition pro-kabiliste FCC)
  • Milenge Mwenelwata (Evêque protestant, ECC)
  • Marcelin Cishambo Ruhoya (ancien conseiller à la Présidence et gouverneur du Sud Kivu)
  • Théophile Mbayo Kifuntwe (ancien conseiller à la Présidence)
  • Ghislain Demofike Kenda Kinshasa (ancien conseiller à la Présidence)
  • Emilie Ayaza Mushobekwa (Expert à la SADC)
  • Martin Tchamleso Alombwe (Intendant à la Présidence)
  • Freddy Mukoyi Lokonga (cousin et ancien conseiller de She Léonard Okitundu)
  • Zacharie Tshibanda Bilolo
  • Jean-Pierre Masala
  • Donatien Songhu Kayumba (proche de She Okitundu, l’homme a été promu « secrétaire général » par…arrêté n°130/006/2018 du 28.01.2018 du ministre Okitundu)
  • Michaël Sakombi (fils de Dominique Sakombi-Inongo, conseiller au cabinet de She Okitundu)
  • Mi-José Mutombo Kadi
  • Ngoy Kulukulu (Chef du protocole adjoint à la Présidence)
  • Tosi Mpanu Mpanu (Négociateur sur le Climat, conseiller au ministère de l’Environnement
  • Paul Kakhozi Bin Bulongo (actuel chargé d’affaires a.i à l’ambassade à Bruxelles)
  • Joseph Lititiyo Afata (Economiste à la CEPGL)
  • Vincent Musambya Sanganya (ancien assistant du dircab à la Présidence, parenté à Néhémie Mwilanya)
  • Baudouin Hamuli Kabarhuza (ancien activiste de la société civile, Coordonnateur de la CIRGL).

Dans ses articles 2 et 3, l’ordonnance présidentielle précitée note respectivement que toutes les dispositions antérieures contraires sont abrogées et que le ministre des Affaires étrangères est chargé de l’exécution de la présente ordonnance.

On imagine que ce « beau monde » doit être déversé dans le corps des diplomates congolais. Le prochain chef de la diplomatie congolaise aura à « hérité » non seulement d’un secteur malade, depuis deux décennies, de la « médiocratie » AFDL-PPRD-MP-FCC mais aussi de 26 nouveaux « ambassadeurs » à envoyer en poste.

Quid des diplomates de carrière, dénués de « parrains », qui attendent, depuis des lustres, une hypothétique promotion en grade autant qu’une affectation en poste? Vous avez dit que les Congolais étaient égaux devant la loi?

 

Baudouin Amba Wetshi

10 thoughts on “Affaires étrangères: « Kabila » élèvent quelques « proches » à la « dignité d’ambassadeur »

  1. Très bien dit cher compatriote B.A.W : les surprises sont à venir , le décor est déjà planté pour un regime type Poutine-Medvdv , ça tout le monde doit s’y attendre , pas en vociférant des menances vides sur les réseaux , l’occupant actuel a observé notre comportement pendant des décenies ,nous a infiltré depuis son chef d’oeuvre Bisengimana Rwema , reputé pays hospitalier , nous en sommes là ,sous occupation que nous voulons chasser par les élections ,démarches impossibles ,autant plus que les injures , vociférations , menaces. En parcourant C.I ,il y a pas mal des penseurs de hautes factures à qui nous demandons de nous proposer une nouvelle façon d’orienter et de concevoir ce que doit être notre pays , pour que notre conscience collective ainsi fixée sur de nouvelles bases , nous pouvons entrevoir une lueur d’espoir , Ghandi le père de la non-violence l’a fait et réussit à donner l’indépendance au peuple indien.

    1. Cher Mwamba Rame,
      Laissez-moi exprimer mon désaccord quand vous écrivez : « nous en sommes là, sous occupation que nous voulons chasser par les élections, démarches impossibles ». Ce que vous appelez occupation s’est passé par la ruse. L’hégémonie tutsi rwandaise a hissé un Cheval de Troie au sommet de notre Etat en la personne de Joseph Kabila. Profitant de son pouvoir qui ne connait aucun contre-pouvoir effectif comme le voudrait le système politique que nous avons mis en place, ce dernier a déversé sur notre territoire des Rwandais qui contrôlent notre système sécuritaire ainsi que nos services secrètes. En rejetant massivement son dauphin, les Congolais ont dit non au Cheval de Troie. C’était là le début de la fin de la vassalisation du pouvoir d’Etat congolais par un petit Etat voisin. Mais il y a eu l’inacceptable, la trahison d’un fils du pays qui a perdu l’élection : Felix Tshisekedi. Ce ne sont donc pas les élections qui constituent une démarche impossible. C’est plutôt la tricherie et la trahison de Felix Tshisekedi.

  2. Le régime Kabila est coutumier des anti-valeurs dans tous les domaines de la vie nationale. Durant tout son interminable mandat, Kabila a tiré le pays vers le bas, par incompétence ou par mauvaise foi. Il n’y a pas que la diplomatie. L’armée est devenue un fourre-tout où les grades sont distribués comme des petits pains.
    Sa sortie peu honorable du pouvoir, caractérisée par une vaste fraude électorale et des nominations fantaisistes sous le manteau, est à l’image du personnage, un habitué des combines nauséabondes qui n’a jamais intériorisé la noblesse de la fonction présidentielle.
    Il est affligeant de constater qu’il élève à la dignité d’ambassadeur des personnes qui n’ont ni la qualité ni le profil requis pour cette distinction. En effet, seuls les diplomates de carrière peuvent prétendre à cette dignité. Ce sera la première fois depuis que ce pays existe qu’on aura des ambassadeurs qui n’ont jamais mis les pieds au ministère des Affaires étrangères. C’est vraiment affligeant.
    La RDC n’a vraiment pas de chance. On aurait tant souhaité que Tshisekedi mette fin aux sottises de son prédécesseur. Mais on ne peut que constater, la mort dans l’âme, que lui-même Tshisekedi est adepte des combines frauduleuses, avec de faux diplômes et de faux résultats électoraux.

    1. Bonsoir, je voudrais faire une remarque quant à ton commentaire sur la nomination indue faite par le pouvoir de Kabila. Tu te dis intellectuel, écrivain et chercheur j’en passe. Mais, je constate que pour un intellectuel que tu prétends être pourquoi réfléchir avec tes tripes, tes entrailles qu’avec ta tête et ton cerveau? Pourquoi préciser que le nouveau chef de l’Etat est issu de « l’espace linguistique luba-Kasaienne » (sic) ( il s’agit d’un espace luba-kasaien). Pourquoi cette référence à son espace linguistique? Qui ne sait pas que les TSHISEKEDI sont des baluba du Kasai et est ce faut-il le préciser pour armer ton argumentaire ? C’est cela que l’on appelle le tribalisme et confère un des articles publiés par Philémon Mukendi « lettres à mes frères et sœurs ». Peux-tu le dire de Martin Fayulu, de Aubin Minaku, de Kengo, de Tryphon Kinkie Mulumba, Kimbuta et consorts qu’ils sont de tel espace linguistique? Pourquoi alors tu le dis de Fatsthi ? Ce sont tes entrailles qui parlent et pourtant tu te dis intellectuel ! Dommage tu es minable et un porteur de diplôme truffé de la haine et un complexé. C’est toi le tribaliste que nous combattons. Un modèle à ne pas suivre.

  3. Quelle est la valeur de ces nominations qui interviennent 24 heures après l’investiture du nouveau Président de la République issu de l’espace linguistique Luba-kasaïenne ? La réponse à cette question se trouve dans le pacte secret conclu entre le despote Joseph Kabila et l’un des perdants de l’élection présidentielle investi Président de la Républiques. Ainsi va la vie dans les pays aux élites sans boussole en matière de gouvernance. Au sujet du premier alinéa de l’article 81 de la Constitution qui stipule notamment : « Le Président de la République nomme, relève de leurs fonctions et le cas échéant révoque (…) les ambassadeurs et les envoyés extraordinaires », ce qui est vrai pour tous les hauts commis de l’Etat, j’ai déjà souligné dans deux ou trois textes publiés par CIC que cette disposition des choses favorise le clientélisme politique et place automatiquement le Président de la Républiques au-dessus de la loi fondamentale ; ce qui a été brillamment démontré tout au long du régime de Joseph Kabila depuis les élections générales de 2006. Il y a fort à parier, puisque les élites congolaises ne réfléchissent pas sur la gouvernance, qu’à la fin du premier mandat du traitre et tricheur Felix Tshisekedi, il n’y aura aucun questionnement national sur notre système politique éminemment boiteux qui pérennise la misère de notre peuple. Notez que les trois textes mentionnés ci-dessus répondaient à l’interrogation d’un Mwana Membre de CIC : Pourquoi les systèmes politiques africains pourtant copiés de l’Occident ne donnent pas les mêmes résultats ?

  4. ETIENNE TSHILOMBO TSHISEKEDI DEVRAIT DEMONTRER SON INDEPENDANCE ET ASSUMER SES POUVOIRS POUR IMMEDIATEMENT SUSPENDRE CES « CLIENTS DU REGIME PPRD-MP-FCC ». UNE KLEPTOCRATIE DECHUE ET VOMIE PAR LES CONGOLAIS MALGRE DES TRICHERIES QUI DONNENT A CETTE MEDIOCRATIE 350 DE-« PUTES ».
    QUANT A SHE OKITUNDU, AUTANT QUE LES PLANTONS-LOBBYISTES KABILISTES NEHEMIE MWILANYA, RAYMOND TSHIBANDA ET KIKAYA BIN-KARUBI, IL N’Y A PAS DE PLUS MEDIOCRES ET CORROMPUS AU SERVICE DE KABILA !

  5. Etude Politique, Stratégique, Géopolitique, et Géostratégique pour la RDC.
    Thème : Bilderberg 2019 – Quelles perspectives pour la RDC et le monde ?
    Club Bilderberg esalaka réunion ya bango mbala moko mbula na mbula. Mbala mingi, makambo esalemaka na RDC pe na mokili eutaka na réunions ya Club Bilderberg.
    Soki totali makambo esalemi kobanda Club Bilderberg esalemaki na 1954 kino lelo, tokomona tè indépendances ya ba mboka ya Afrique na ba dictatures ebandaki : – Lumumba akufaki. Tango wana, mokambi ya Bilderberg azalaki un Allemand naturalisé na Pays-Bas, Prince Bernhard. Kobanda mbula ya 1990 kino lelo na janvier 2019, ba mboka oyo ekambaki présidence ya Bilderberg : – Angleterre, Belgique, France. France azali kokamba kobanda 2012 kino lelo na janvier 2019.
    1 1990-1998 Peter Carrington
    2 1999-2011 Étienne Davignon
    3 Depuis 2012 Henri de Castries
    Na 1990 – 1998, na bokonzi ya Angleterre : Bitumba ya Banya-Mulenge ekotelaki biso (1996) ; Mobutu akueyaki (1997).
    Na bokonzi ya Belgique (1999-2011), babumaki L.D. Kabila (2001), Kanambe akomaki Président na RDC (2001-2019). Kobanda 2001 kino lelo, pillage ya matières premières eleki ndelo na RDC, na ba massacres ya peuple Congolais (environ 12.000.000 de morts).
    Na bokonzi ya France (2012 kino lelo na janvier 2019), Kanambe azui ba soutiens po bakanga ye té na CPI. Yango wana baponaki déjà ba candidats ya bango na élection présidentielles na RDC. – Nalakisaki bino vidéo ya belge Domonique Ugeux na titre ya : « Situation Congo Juillet 2017 ». – Tokoki kokamua té na lolenge bokonzi ya kanambe esuki.
    Lokola réunion ya Bilderberg ya 2019 ekosalema na tango ba Rothschild bazali komilengele po na Crise Financière ya mokili mobimba, na ba guerres (civiles et mondiale), tosengeli koyeba tè agenda ya makambo oyo ekosalema, pe masolo ekotala ba mboka oyo : RDC, USA, BRICS, na Israël. – Bakotalela ba intérêts ya bango na RDC.
    Bato oyo bayebi eloko nini ekomami na ba accords esalemi kati ya Tshilombo na ba alliés ya ye : Museveni, Kagame, Kanambe, na Kamerhe, po Paul Kagame atamboli na Occident po na koyebisa bango secret ya accords ya bngo na Tshilombo. Bayebi denge nini accord de Lemera eboyamaki na L.D. Kabila sima ya kokoma Président na RDC. Babosani té lolenge Lumumba aboyaki kokabola richesses ya RDC na bango ; pe bayebi eloko nini ekoki kosalema sima ya suka ya bokonzi ya Kanambe. – Voilà pourquoi la RDC sera au menu de la conférence de Bilderberg 2019.
    Biso, esengeli tozala na ekenge, tosalela politique d’anticipation, po tozala té surpris par les événements. Esengeli bobosana té tè mokano monene ya ba Occidentaux ezali ya kozua RDC na maboko ya bango, na bitumba, to na complicité ya muan’mboka, lokola Mobutu na Kanambe basalaki.
    Politique d’anticipation ezali oyo nayebisaki bino banda kala : Tenir la Conférence Nationale Souveraine po na ko valider misala ya Constitution ya sika, Plan de Développement, Plan Institutionnel, Politique Générale de la Nation, Politique de Développement, Politique Etrangère, Politique Sociale, Politique Sécuritaire, Politiques Economiques et Financières de l’Etat ; Stratégies de Développement, Stratégies de Financement du Développement, Stratégies de Sécurité Nationale, l’Hymne National, l’Hymne Panafricain ; les Emblèmes Nationaux : Drapeau National, et Drapeau Panafricain. Biloko nyonso oyo ekosalema na Etat ya sika, Système Politique ya sika, Institutions ya sika, Administration ya sika, Gouvernance ya sika. Kaka CNS ezali na compétence ya ko valider misala oyo.
    Soki tosali anticipation ya boye, tokoki kobanga surprise té na makambo ekoya epayi ya ba Occidentaux na mikolo oyo ezali koya. – Yango wana nasengaki na ba Congolais banso bapanzani na mokili mobimba bamilengele po na kozonga na RDC avant les événements à venir.
    Soki Son Excellence le Cardinal Mosengwo Pasinya andimi, akoki kotiela biso CNS lokola nasengaki yango banda kala. CNS oyo ezali kosalema na cadre ya politique ya biso ya anticipation.
    Bobosana té tè na mabanga ya Georgie na USA, bakomi kombo ya monoko ya RDC « Swahili » po na kolakisa tè RDC etangami na kati ya ba mboka ekozala exterminés.
    Adresses ya ngayi ezali epayi ya Son Excellence l’Abbé Nshole.
    Bernard B.
    28.01.2019
    ——————————————

  6. Kabila a été le reflet de notre propre médiocrité et particulièrement de l’innommable médiocrité de la classe politique congolaise que j’ai toujours rendue responsable de tous nos maux. Pour ne pas remonter jusqu’au déluge, je m’arrête à la période 1+4.
    Tous les politiciens de cette période, que j’ai eu l’occasion d’observer, n’ont eu d’yeux que pour le partage des postes et les prébendes qui vont avec. Personne n’a tiré les leçons du régime Mobutu qui venait de s’effondrer et n’a cherché à en tirer également des leçons pour l’avenir du pays!
    En 2006, on a applaudi  » l’adoption » de la nouvelle Constitution, alors qu’elle renfermait les germes de ce que nous déplorons aujourd’hui, particulièrement le fait qu’elle continuait à faire du président de la République le propriétaire de la République! Et ce qui devait arriver est arrivé. Kabila dont on n’a toujours pas élucidé aujourd’hui les origines ni le parcours a bien profité de la situation, après avoir intelligemment aiguillé la classe politique congolaise vers son sport favori, l’enrichissement facile!
    J’aime bien ressasser cette assertion des juristes: « Nul ne peut invoquer sa propre turpitude  » A méditer!

  7. CHERES ET CHERS COMPATRIOTES,
    ALORS, ON DIT QUOI SUR L’INTERVENTION DE MBUTA MAYOYO BITUMBA TIPO-TIPO?
    ALORS, POUR CEUX QUI NE CONNAISSENT PAS L’ANALYSTE MBUTA MAYOYO BITUMBA TIPO-TIPO, ILS DOIVENT SAVOIR QUE CE DERNIER A CETTE MANIE QUE LA GRANDE MAJORITE DES KONGOLAIS : DIRE HAUT ET FORT CEUX QUE LES AUTRES PENSENT PLUS BAS ET EN COULISSE. VOILA LE COTE FORT DE CET INTELLECTUEL, QUI N’EST NI MUKONGO DE BANDUNDU, NI MUKONGO DU KONGO-CENTRAL, NI DE L’EQUATEUR, NI DE LA PROVINCE BOYOMA, NI DU KASAI, DU KATANGA etc. etceteri MAIS UN HOMME UNIVERSEL, UN COMPATRIOTE QUI NE DIGERE PAS L’HYPOCRISIE.
    ALORS, ON DIT QUOI A PROPOS DES NOMINES?
    SI J’AI BIEN COMPTE, ON DIT QU’ILS SONT 26 NOMINES KONGOLAIS ISSUS DES CHIFFRES FABRIQUES DES URNES.
    ALORS, EN PLUS, ON DIT COMME SI C’ETAIT SOUS LE REGIME TOTALITAIRE, LE REGIME COMMUNISTE, CE REGIME POLITIQUE OU L’ON NOMMAIT DES  » COMRADE, DES MEMBRES DE SA FAMILLE, LE CERCLE D’AMIS, LE CERCLE DE SA TRIBU, CE QU’ON APPELAIT SOUS LE COMMUNISME  » LINIENTREUE = FIDELE A LA LIGNE DU PARTI, AU REGIME EN PLACE « .
    LE LIENIENTREUE EST LE SLOGAN EN LANGUE ALLEMANDE, LAQUELLE A ETE UTILISEE PAR LES DIRIGEANTS POLITIQUES DE L’ALLEMAGNE DE L’EST, ALLEMAGNE COMMUNISTE DDR ( DEUTSCHE DEMOKRATISCHE REPUBLIK DE WALTER ULBRICH, ERIC HONNECKER = RDA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE ALLEMANDE.
    A NE PAS CONFONDRE AVEC LA REPUBLIQUE SOEUR, BUNDESREPUBLIK DEUTSCHLAND DE WILLY BRANDT, KONRAD ADENAUER, HELMUT KOHL, ANGELA MERKEL.
    UN LINIENTREUE EST TOUJOURS RECOMPENSE PAR LE POUVOIR EN PLACE.
    CHERES ET CHERS COMPATRIOTES, NE VOUS ETONNEZ QUE NOS 26 NOMINES SONT PUREMENT ET SIMPLEMENT DIE LIENIENTREUE = DES FIDELES A L’IDEOLOGIE DES PARTIS POLITIQUES: PPRD, FCC, UNC…AUQUEL IL Y A LIEU D’AJOUTER A L’HEURE ACTUELLE COMME LAST MINUTE  » UDPS  » , LES FIDELES AU POUVOIR.
    ALORS, ON DIT QUOI?
    ALORS, ON DIT QUE NOUS SOMMES EN FACE D’UN REGIME NON DEMOCRATIQUE ET TRIBALISTE BIS, S’IL FAUT LE DIRE, LEQUEL BAFOUE LES PRINCIPES FONDAMMENTAUX DES DROITS DE L’HOMME ET DE L’ETAT DE DROIT.
    NOUS EN TANT QUE LES DAMNES DE LA TERRE, SOMMES SOMMES A ACCEPTER LA LOI DU PLUS FORT cad DES TRIBUS REGNANTES, DES TRIBUS AU POUVOIR.
    ALORS, ON DIT QUOI POUR CA?
    ALORS, ON DIT, QU’ON L’ACCEPTE OU PAS, C’EST CA LA VERITE, CA SE VOIT A L’OEIL NU.
    ALORS, LES DAMNES VOUS ET MOI DISONS QUE NOUS NE SOMMES PAS AVEUGLES DANS CE GRAND KONGO
    DES AVEUGLES DANS CE GRAND KONGO DE NOS ANCESTRES A NOUS TOUS OU LES BORGNES SONT ROIS.
    ALORS, ON DIT QUOI EN PLUS?
    ALORS, ON DIT QUE CE SONT LES MANOEUVRES TRIBALES VISANT A ECARTER D’AUTRES TRIBUS  » NICHT LINIENTREUE « .
    ALORS, ON DIT QUOI DE PLUS?
    ALORS, ON DIT QUE L’ANALYSTE MBUTA MAYOYO BITUMBA TIPO-TIPO, QU’ON L’AIME OU QU’ON L’AIME PAS A CAUSE DE SA FRANCHISE, NE DIT QUE LA VERITE, RIEN QUE LA VERITE.
    CE L’EFFET DE BOOMERANG SELON L’EVANGILE MAYOYO BITUMBA TIPO-TIPO VISANT A RENVERSER CETTE POLITIQUE INJUSTE ET IMPOPULAIRE, EN DEMOTRANT QUE NOUS TOUS NOUS SOMMES FILS ET FILLES DE CE GRAND KONGO OU TOUTES LES TRIBUS SANS EXCEPTION A DROIT AU PARTAGE AU GATEAU QUOI. CE GATEAU QU’IL SOIT PETIT, CHACUN A DROIT A SON PETIT MORCEAU DANS SON PETIT COIN.
    C’EST BIEN CA LA BONNE EVANGILE SELON L’ANALYSTE MBUTA MAYOYO BITUMBA TIPO-TIPO.
    ALORS, ON DIT QUOI AU FINISH?
    ALORS, ON DIT, GARE AUX GOURMANDS, EGOISTES, GLOUTONS , LE PETIT GATEAU A PARTAGER APPARTIENT A NOUS TOUS.
    ALORS, ON DIT, EN EUROPE, USA ET DANS TOUS LES PAYS CIVILISES, QUE VOUS SOYIEZ DU NORD, DU SUD, DE L’EST, DE L’OUEST, POUR EVITER TOUT MECONTENTEMENT ET DERAPAGE, LE GATEAU QU’IL SOIT PETIT OU GRAND DOIT SE PARTAGER ENTRE TOUTES LES TRIBUS QUOI. VRAI OU FAUX? 100 % C’EST VRAI!
    ALORS, POURQUOI TOUJOURS CES INJUSTICES? A QUANT VA-T-IL PRENDRE FIN?
    ALORS, ON DIT QUE QUE DANS LE KASAVUBISME, TOUS LES KONGOLAIS ET KONGOLAISES AVAIENT SON PETIT GATEAU ET D’AILLEURS, LES NE-KONGO N’ETAIENT PAS GOURMANDS ET GLOUTONS.
    CETTE PHILOSOPHIE DU KASAVUBISME, DISONS-LE SANS HONTE, IL Y AVAIT PEU DES NE KONGO AUX POSTES DE RESPONSABILTES QUE LES RESSORTISSANTS D’AUTRES PROVINCES, CE QU’ON APPELLE L’AMOUR DES UNS ENVERS D’AUTRES TRIBUS.
    ALORS ON DIT QUOI, GROSSO-MODO, ON DIT QUE NOUS NE SOMMES QU’UN SEUL PEUPLE AUX DIALECTES DIFFERENTES .
    ALORS, ON DIT QUOI AU FINISH?
    ALORS, ON DIT QUE POUR UN GRAND KONGO MEILLEUR OU CHAQUE KONGOLAIS SE SENTIRA TRES BIEN DANS SA PEAU, BANISSONS LE TRIBLISME, LES VOCIFERATIONS INUTILES, CHACUN A SA PLACE SELON SES CAPACITES.
    ALORS, SUR LES 26 NOMINES, SI JE NE ME TROMPE PAS, JE CONNAIS TRES BIEN LA PLUPART D’EUX POUR AVOIR TRAVAILLE ENSEMBLE AVEC EUX, POUR AVOIR PARTICIPE AVEC EUX AUX CONFERENCES, COLLOQIUMS, DEBATS POLITIQUES, DES MARCHES DE SOUTIEN.. EN EUROPE SOIT AUX USA, ON ETAIT TOUJOURS LA PRESENT POUR DEFENDRE NOS CAUSES DES DAMNES DE LA TERRE SELON FRANTZ FANION.
    ALORS, AUJOURD’HUI ON DIT, ILS NE VEULENT PLUS DE LEURS ANCIENS COMPAGNONS REVOLUTIONNAIRES, COMMUNISTES, SOCIALISTES, MARXISTES- LENENISTES, REACTIONNAIRES… POUR LA SEULE CAUSE CET ANCIEN COMPAGNON D’ARMES EST UN NE KONGO, UN NE KONGO DU BANDUNDU, DE L’EQUATEUR, DE LA PROVINCE DE BOYOMA KISANGANI, PARCE QU’IL EST PYGMEE etc..
    KIADI KIBENI POUR DES RAISONNEMENTS BIDONS VISANT A ECATER LES AUTRES DANS LEUR PROPRE TERRE OU TOUTES LES INSTITUTIONS DU PAYS ONT TOUJOURS ELUES DOMICILES. C’EST PAS DU TOUT NORMAL.
    LE MONDE ENTIER NOUS VOIT, NOS INJUSTICES N’ONT AUCUNE PLACE AU GRAND KONGO. VOULOIR LES APPLIQUER PAR LA FORCE A D’AUTRES TRIBUS, CELA VOUDRAIT DIRE LA FIN D’UN REGIME ET DE CETTE UNITE NATIONALE SELON LE SLOGAN  » MOTU SE MOKO « .
    ALORS, ON DIT: A BAS LES TRIBALISTES, VIVE LA JUSTICE ET L’ETAT DE DROIT.
    ALORS, ON DIT INFINIMENT SELON LE SLOGAN DE TRUMP: AMERICANS ET POUR NOUS KONGOLAIS ET KONGOLAISES: KONGOLESE FIRST!
    JE M’ARRETE LA!
    PLEASE NO COMMENTS OF TRIBALISTS ARE NEED HERE!
    PLEASE, NOS WRONG COMMENTS! BE GENTLEMAN, DO NOT WORRY, BE HAPPY THAT WE ARE ONE FAMILY IN KONGO’S HOUSE. HOUSE KONGO IS FIRST FOR KONGOLESE.
    JE M’EXCUSE D’AVANCE A CEUX QUI SE SENTENT BLESSES A TRAVERS MES ECRITS ET A CEUX QUI INTERPRETERONS MAL MES PROPOS. ONCE MORE, EXCUSE ME ! LUSALA KIMBOTE, LUZIBULA MESO MU DIAMBU VO KONGO ZA BETO BAKULU! MBUTA MAYOYO BITUMBA TIPO-TIPO, TETE HAUTE! VOUS ETES AUSSI PARMI LES COMPATRIOTES Y COMPRIS D’AUTRES, LEQUELS MERITENT EGALEMENT UN PETIT MORCEAU DE GATEAU.
    THANKS! BYE!

  8. Je suis content de mon frère Mayoyo Tipo Tipo , pour son désaccord sur mes écrits concernant la chasse de l’occupation par des élections, jugées de démarches impossibles , c’est vrai mon frère ,les élections électroniques à la congolaise , avec des machines dites machines à voler déjà codifiées pour changer le résultat par simple manipulation, élections à guichet fermé auto-financées , sans observateurs de standard international ,l’occupant organisateur ne devrait que proclamer le résultat à sa sauce , même avec un autre candidat que Fatshi. notre ainé Honoré Ngbwanda Zambo le dit bien sur le site d’Apareco : On libère pas un pays sous occupation par des élections et des dialogues. à ma connaissance l’infiltration a débuté avec le dircab mprien Rwema , j’ai un oncle octogénaire de mère rwandaise , Leon Lobitch aussi , ça atteint son point culminant avec le fameux cheval de troie, tout cela avec la complicité de notre classe politique , entretemps nous sommes distraits par la haine tribale.

Comments are closed.