AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal
21 Juin 2016

Blanchiment :

Un « homme d’affaires » très prospère nommé Zoé « Kabila »

 

A gauche: Zoé "Kabila"

Il s’agit du frère du président sortant congolais « Joseph Kabila ». Dans son édition n°2893 datée du 19 juin 2016, le magazine parisien « Jeune Afrique » publie, dans sa rubrique « Confidentiel », une brève intitulée : « Zoé inaugure son hôtel ». On apprend que Zoé « Kabila » est l’heureux propriétaire d’un luxueux hôtel à Moanda, dans la province du Kongo Central, dont l’ouverture est prévue en juillet prochain. Quelle est la provenance du financement?

«La Beviour», c’est sa dénomination. L’établissement est situé au bord de l’Océan Atlantique. Selon «Jeune Afrique», « Zoé » se proposait de faire coïncider l’inauguration officielle de ce complexe hôtelier - composé notamment de soixante bungalows et d’une salle de conférences d’une capacité de 400 places - avec l’ouverture du « dialogue politique national inclusif». « Mais compte tenu de l’impasse dans laquelle semblent se trouver les négociations entre pouvoir et opposition », note cette publication, l’ouverture aura lieu « courant juillet ».

On ne peut que saluer la construction d’un hôtel qui devrait contribuer à la promotion du tourisme dans cette partie du pays. Cela étant dit, deux questions restent sans réponses. Combien ça coûte ? Quelle est l’origine du financement ? Mystère.

Boom immobilier

Depuis bientôt une décennie, des voix s’élèvent au Congo en général et dans les villes de Kinshasa et de Lubumbashi en particulier pour exprimer une réelle préoccupation face au « boom immobilier » ambiant alors même que le pays est estampillé « à haut risque » pour les investissements et ne compte pas une seule banque qui accorde des crédits immobiliers. D’aucuns n’excluent plus l’existence d’une mafia.

Dès janvier 2010, le sénateur Florentin Mokonda Bonza a commencé à relayer ces "préoccupations citoyennes" en tirant la sonnette d’alarme sur le risque de voir l’ex-Zaïre devenir " une terre qui accueille tous les mafieux, qui viennent pour blanchir des fortunes qu’ils ont été acquises illégalement ailleurs ».

A Kinshasa, des observateurs assistent chaque jour à la montée en puissance des « hommes d’affaires » indo-pakistanais et libanais. "Chaque Indo-pakistanais ou Libanais a son parrain ou prête-nom congolais", entend-on dire. L’alimentation, le "commerce général " et la banque constituent leurs secteurs de prédilection. La société « Congo-Futur », spécialisée dans les vivres frais, est très proche de « Joseph Kabila » et de son épouse « Olive ». Ces commerçants véreux recrutent des "protecteurs" au sein de la fratrie "Kabila".

Inconnu du grand public jusqu’au premier tour de l’élection présidentielle de 2006, « Zoé » - dont le parcours personnel demeure tout aussi mystérieux que celui de son aîné - n’a jamais eu d’occupation professionnelle connue. Et ce jusqu’à son «élection», en novembre 2011, en qualité de député national pour la circonscription de Manono, au Nord Katanga.

Bien avant ces consultations politiques, l’homme n’a pas cessé de défrayer la chronique kinoise. D’abord en s’appropriant une partie du domaine de l’Athenée de la Gombe, une école publique, pour ériger un centre de fitness privé dénommé "Shark Club". Il a, par la suite, lancé un luxueux restaurant-bar pour "VIP" dénommé « O’Café ». L’origine du financement reste mystérieuse dans les deux cas.

Le 19 octobre 2010, « Zoe » met à nu une facette inconnue de sa personnalité. Ce jour là, il a ordonné à ses gardes de tabasser les agents de police Yandu et Mukoyo, chargés de réguler la circulation au rond-point Socimat. Leur «crime» est d’avoir cédé le passage aux conducteurs qui venaient dans le sens opposé au moment où son convoi allait s’engager sur le boulevard du 30 juin. L’affaire fut aussitôt étouffée. Les Kinois n’ont pas oublié.

Une immense fortune

« Frère de … », « Zoé » est dans tous les « coups » susceptibles de rapporter quelques billets verts de plus. Le Tout-Kinshasa sait que l’homme partage avec sa sœur, la très affairiste "Jaynet", le " monopole " de tous les imprimés de valeur. Toutes les fournitures destinées aux régies financières ainsi qu’à la Banque centrale passent par leur canal. C’est le cas notamment des formulaires destinés à effectuer des paiements auprès de la DGI (Impôt), DGRAD (Recettes administratives et domaniales) et DGDA (Douanes) et des transactions à la Banque centrale du Congo.

Selon des sources bien informées, le gouvernement du Premier ministre Augustin Matata verse chaque mois un montant de trois millions USD au duo Zoé-Jaynet pour ces fournitures.

Depuis 2001, le Congo-Kinshasa a changé de passeport au moins deux fois. Le passeport biométrique a été remplacé par le passeport à puce. Il semble que 300.000 exemplaires du passeport biométrique vierge se trouvent encore dans un coffre de la Banque centrale du Congo. Un gâchis!

Le 31 mars 2015, « Joseph Kabila » nommait Luzolo Bambi en qualité de «conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption». Une question continue à tarauder tous les esprits. A savoir : Qui va surveiller le "gendarme" en l’occurrence "Joseph Kabila" et les membres de sa fratrie? Une fratrie qui a acquis une immense fortune d’origine illicite. L’inauguration de l’hôtel « La Beviour » vient allonger la longue liste des biens immobiliers d’origine illicite appartenant à cette « famille » en général et à « Zoé » en particulier...

B.A.W
© Congoindépendant 2003-2018

 

19 Réactions

Nono [no2.bay@orange.fr] 24/06/2016 04:42:15
@Daniel MAKILA KANTAGNI

C’est quoi pour vous faire proprement les affaires pour un banquier ?
Est-ce un banquier propre peut-il être accusé de blanchiment ?
Le "blanchiment", cher Makila, c’est cette activité qui consiste à dissimuler la provenance d’argent acquis de manière illégale (la fraude fiscale, la corruption, le détournement des deniers publics en font aussi partie, il n’y a pas que la drogue) pour le réinvestir dans des activités légales comme les constructions immobilières commerciales ou pas que pratique le frère de l’autre !

Si ce n’est pas le cas, pourriez-vous nous confirmer que d’Hewa Bora d’où elle est sortie en guenilles cette fratrie disposait d’un trésor caché d’où est partie leur immense fortune actuelle ?
Le frère de l’autre aurait selon vous le sens des affaires mais au point où sorti de nulle part il dispose aujourd’hui d’une fortune en millions de dollars en une décennie ?
Je vous le conseille alors comme agent et vous ne perdrez plus votre temps à venir nous faire ici votre propagande miteuse !



kolomabele [babeha1@yahoo.fr] 23/06/2016 16:55:48
Quand l’Afdl était arrivée au pouvoir, elle avait créé l’OBIMA(Office des Biens Mal Acquis). Les dignitaires de l’ancien régime étaient mis en prison et étaient obligés de vomir ce qu’ils avaient avalé pendant qu’ils étaient à la mangeoire nationale. Que les "libérateurs" se remplissent les poches comme les mobutistes, c’est tout simplement dingue.

Le peuple congolais souffre de syndrome de larbin. C’est pourquoi Zoé peut dormir tranquillement. Sous d’autres cieux, dans des pays réellement démocratiques, le frère du Président qui s’enrichit comme ça, aurait des compte à rendre. Il compromettrait la suite de la carrière politique de son président de frère.
Les frères d’Obama ou de François Hollande sont très très discrets. Chez nous, ils sont aussi des présidents de la République et jouissent de la même immunité.



Christian [christian@yahoo.fr] 23/06/2016 10:20:42
@ Bonaventure

Votre raisonnement frise la provocation, et nous ne voulons en aucun cas vous laissez dans l’obscurantisme.
Tenez, nous sommes scandalisez par l’expropriation des deniers de l’État au compte de la fratrie "kabila", l’exemple des imprimés des valeurs, dont Zoé est détenteur, est une honte pour la république.
Ensuite, des pouvoirs exorbitants que ce monsieur sorti de nulle part s’octroie pour sanctionner les congolais. Au nom de quoi, il doit faire tabasser les policiers faisant leur travail. M’zee s’était révolté contre ces genres de pratiques en son temps lorsque les rwandais se faisaient justice en pleine rue à Kinshasa.
Aviez-vous vu Zoé déposer une seule proposition de lois, ou intervenir à l’assemblée nationale? Il parlera quelle langue? Kinyarwanda n’est pas notre langue officielle, en moins que vous me prouviez le contraire.

Non, Bonaventure, vous êtes les nouveaux esclaves de la fratrie "kabila", et l’histoire récente nous enseigne, que vous, collabos allez fuir le pays. À bon entendeur, ...



Nono [no2.bay@orange.fr] 23/06/2016 07:02:29
Nous accusera-t-on demain ou après-demain – ne me dites pas que notre dictature n’aura pas de fin comme toutes les autres avant elles – de chasse aux sorcières si nous demandons des comptes à tout ce beau monde, si voulant mettre un peu d’ordre dans notre jungle nous cherchions à connaître l’origine de tous ces fonds qui ont renfloué les poches du frère de l’autre ?
En attendons laissons-le profiter de ses somptueux investissements et faire profiter les Congolais du coin et pas des rwandais importés exprès en leur procurant un emploi et la côte un hôtel de classe car, je m’imagine, très peu auront des moyens pour le fréquenter en clients…
Je rêve debout ou c’est de l’ordre du possible demain même au Congo, ce cher nôtre beau pays ?



Daniel MAKILA KANTAGNI [makila_daniel@yahoo.fr] 23/06/2016 09:02:30
l’antikabilisme primaire procède du raisonnement propre à la deuxième république. Au plus fort de la dictature mobutiènne, des généraux et des membres de famille présidentielle débarquaient manu militari comme des barbares à la banque centrale pour se faire servir des malles des "MIKOMBOSO" et s’en aller sans signer un seul bout de papier. Aujourd’hui et depuis la transition "1+4", la chaine de dépenses publiques est une voie de contrôle incontournable des deniers publics. La prospérité, c’est d’abord une affaire de cerveau. Le reste, c’est question de management et de culture d’entreprise. Si le frère du Président inspire confiance à un banquier pour financer un projet viable et novateur, pour quelle raison interdire à ce banquier de faire son travail le plus normalement du monde. Aucune loi interdit à un proche du Président de la RDC de faire proprement ses affaires.



GERMAIN [flower200980@yahoo.de] 23/06/2016 00:14:59
MERCI PAPA NOEL ZOE KABILA POUR CE GÉNIAL CADEAU AU KONGO CENTRAL. PÈRE NOEL ZOE KABILA NE VOUS FATIGUEZ PAS CONSTRUISEZ D’AVANTAGE DANS TOUTES LES PROVINCES, C’EST L’ARGENT DES CONTRIBUABLES KONGOLAIS.
QUE LE SATAN VOUS EMPORTE À L’ENFER! PAPA TIKA LUCIFER APAMBOLA YO.
DIESER MANN IST EIN LANGFINGER UND GEHÖRT HINTER GITTERN ABER IN SIBIRIEN.
Ingeta!!!



sa majesté [bengipapi@yahoo.com] 22/06/2016 22:36:25
Malheur à lui parce que le kongo central appartient au peuple kongo...Je pense qu’il ne connait pas bien l’histoire du kongo cet energummène.



JULES MSABAH [julesmsabah@hotmail.com] 22/06/2016 22:26:46
Dans la vie courante,il y a toujours le commencement et la fin.Les hommes passent et les institutions restent.QUI VIVRA VERRA.



Christian [chriskat20@gmail.com] 22/06/2016 15:34:52
Qu’il construise! La ville de Moanda va en profiter et l’état Congolais va récuperer le bâtiment quand nous les mettrons déhors. C’est une question de temps.



Bonaventure [mufumuj@yahoo.fr] 22/06/2016 12:42:11
Vraiment l’homme blanc cherche quoi ? Eux il préfère les gens qui piller leur pays pour venir remplir leur banque ici. Si Zoé viens de construire une hôtel à Moanda le mal et où ? Cela donnera du travail au congolais. En plus il est député avec son salaire de député il peut construire . Cela vous fait mal parce que ils construit chez lui et qu’il va donné du travail au congolais. Honte à vous .



Dominique Musemakweli [domimus@msn.com] 22/06/2016 14:20:25
En lisant les inteventions laches de "Lidjo" sur CIC, on a l’impression que ce mec fonctionne en "avocat du diable" du regime cleptocratique de Kingakati.

Lidjo trouve toujours des tournures pseudo-rationnelles dans ses arguments pour "amortir" les degats de la voyoucratie kabiliste. S’agit-il ici d’un "Mole"?



Nkomi Mbuta [nkomimbuta@gmail.com] 22/06/2016 15:29:48
Savez vous ce qui se dit à Moanda ou ce crétin s’ est approprié une large partie de la plage pour y construire un hôtel de luxe ? "Laissez le faire il se croit chez lui , mais le moment venu il n’ aura pas le temps d’ emporter ne fût qu’ une petite brique car nous le forcerons à traverser l’ océan à la nage pour regagner son rwanda natal" .



Mzaliwa Mkungilwa [mkungilwamz@yahoo.fr] 22/06/2016 12:38:52
Oui au respect de la constitution;joseph Kabila FIN MANDAT termine son dernier Mandat le 19 décembre 2016 et doit partir...
Les anciens politiciens on fait perdre au peuple RdCongolais beaucoup trop d’argent en investissant ailleurs...
L’or que les Mullelistes ont déposé dans les Banques Soudanaises vers les années 1964;perdus jusqu’aujourd’hui...
Mais M.Guzenga est encore en vie qui est témoin de cette opération;l’or RdCongolais au Soudan...
Les Fortunes du Marechal Mobutu et autres à l’extérieur du pays ne profitent pas au peuple RdCongolais...

Hormis l’origine de fonds qui a construit cet hotel dans notre pays;cette philosophie d’investir dans notre propre pays est à encourager...
Les hommes passent ;la RdCongo reste...

Que la loi soit effective ;notre souhait...

Partout ailleurs;l’immobilier est le baromètre de la santé économique du pays...



Likombe [likombe13@gmail.com] 22/06/2016 10:48:18

Je pense que nous tous congolais doivent nous lever et dire a l’unissons avec banderoles et pancartes: Joseph kabila qu’a tu fais de ce message de ton"père LD Kabila"; " de ne jamais TRAHIR le Congo". fin de citation.
Commençons a lui sifflotter ce message a l’oreille, comme les moustiques, jusqu’au 19/12/2016.



christian [chriisraela@live.fr] 22/06/2016 10:23:47
Il n’y a pas de peuple aussi naïf que le peuple congolais.



Jo Bongos [jo.bongos@msn.com] 22/06/2016 09:03:37
Sincèrement, je préfère un bien construit sur le sol congolais que l’argent caché dans les paradis fiscaux…
Le bien construit sur sol congolais reste au Congo. A moins que certains pensent déjà à la politique de la terre brulée avant la fuite…



ntumba [ntumbakabisa@gmail.com] 22/06/2016 05:56:33
Mende et tous les autres qui ont chercher a connaitre l’origine du financement des activites d’un parti politique ne se decident pas a connaitre le financement des exploits economiques de Zoe Kabila. Ou est Luzolo Bambi?



Lidjo [lidjoma@gmail.com] 22/06/2016 06:06:25
Déjà que le Panama papers n’a suscité aucune réaction non seulement du conseiller en charge de la corruption mais surtout du procureur général de la république qui a la compétence d’agir selon la loi pour le compte de la collectivité. Il n’y a donc rien à attendre mais à constater que des bâtiments sont érigés ça et là. Mais est-il mauvais que ces bâtiments embellissent notre environnement ou ne donnent du travail à certains ?



Elombe [Odimba@hotmail.fr] 22/06/2016 03:19:42
C’est une véritable razzia qui s’abat sur notre pays depuis l’arrivée de cette famille mystérieus. Ils sont arrivés chez nous la peau sur les os aujourd’hui ils comptent parmi les plus fortunés du monde. Ils ont fait venir toute la mafia indopakistanaise et libanaise pour piller notre pays en un temps record avant de partir. Zoé et Janet ont mis la main sur tout ce qui peut procurer le moindre dollars, leur boulimie devient est telle qu’aucun investisseur sérieux ne s’hasarde à venir investir au Congo. De peur de tout perdre, ils font tout conserver le et leurs prébendes.


 

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2018                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.