AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal
15 Avril 2017

Amateurisme :

Scandale du passeport biométrique : Kinshasa dément sans convaincre

 

Emmanuel Ilunga Kasongo Ngoy, vice-ministre des Congolais de l’étranger. Capture d’écran RTNC

Les téléspectateurs du média d’Etat congolais "RTNC" ont pris l’habitude de voir un membre du gouvernement ou le directeur du cabinet de "Kabila" intervenir en marge du journal télévisé. Objectif : faire un démenti. Vendredi 14 avril, le vice-ministre en charge des Congolais de l’étranger s’est essayé sans convaincre sur le terrain de la communication politique. L’homme a étalé un certain amateurisme en perdant de vue une règle d’or. A savoir que toute "riposte" doit avoir pour but de "démolir" point par point les arguments du camp adverse. Emmanuel Ilunga Kasongo Ngoy a préféré la facilité en se limitant à quelques vociférations.

L’enquête réalisée par le journaliste David Lewis de l’agence britannique Reuters semble avoir provoqué un véritable électrochoc au sein de la mouvance kabiliste. Repris par le quotidien français "Le Monde" daté du jeudi 13 avril, l’article continue à faire un tabac sur les réseaux sociaux.

Vendredi, le vice-ministre chargé des Congolais de l’étranger est venu démentir les allégations contenues dans ce document. "L’information diffusée par Reuters selon laquelle la famille du chef de l’Etat se sert de l’argent du passeport biométrique pour s’enrichir est totalement fausse", dit-il en liminaire en zapant entre le "je" et le "nous".

A en croire ce membre du gouvernement démissionnaire de Samy Badibanga, "Joseph Kabila" aurait été le premier à faire remarquer au ministre des Affaires étrangères She Léonard Okitundu le coût exorbitant du passeport congolais. "Le chef de l’Etat était étonné de constater que l’Etat n’encaissait que 65 dollars sur les 185 dollars", ajouta-t-il. Et de marteler : "Nous avons convoqué la société concernée pour examiner les termes du contrat. J’ai du mal à comprendre que Reuters qui est une agence d’un si grand pays comme l’Allemagne (sic!) puisse relayer des informations partielles en accusant la famille du chef de l’Etat sans donner des noms ni des explications cohérentes".

Pour Emmanuel Ilunga, Reuters tente de "déstabiliser" le pays au moment où un nouveau gouvernement est en cours de gestation. "Chaque fois que nous sommes dans un élan de reconstruction, ils viennent mettre l’huile sur le feu en donnant de fausses informations et en calomniant les gens de manière à les rabaisser et les faire passer pour des inconscients, dénués de l’amour de leur patrie".

Selon ce vice-ministre, les contrats relatifs à ce passeport seraient sur la place publique. "Vous pouvez les parcourir". Il a omis de préciser où l’on pouvait trouver ces contrats. "Nous sommes un pays souverain", a-t-il conclu en murmurant que "nous ne sommes pas d’accord avec cette démarche consistant à calomnier et salir un gouvernement à travers le chef de l’Etat et sa famille".

N’en déplaise à Emmanuel Ilunga, le journaliste de Reuters a cité des noms. C’est le cas
de Moïse Ekanga Lushyma et d’Emmanuel Adrupiako, tous les deux fonctionnaires à la Présidence de la République. Ils auraient fait un déplacement à Dubaï pour négocier le contrat. Le journaliste a précisé que la signature dudit contrat a eu lieu le 11 juin 2015 au ministère des Affaires étrangères. C’était à l’époque de Raymond Tshibanda. Le ministre des Finances Yav Mulang a également été épinglé d’avoir participé à la "finalisation" du contrat.

Outre le Belgo-Arménien Albert Karaziwan, patron de la société Semlex qui produit le passeport querellé, le journaliste de Reuters épingle une certaine Makolo wa Ngoy Kabila, alias Makie Makolo Wangoi qui serait la patronne de la société "LRPS" enregistrée à Ras al-Khaïmah, aux Emirats Arabes Unis. Cette dame et Karaziwan se partageraient le reliquat de 120 dollars perçus par passeport.

Dans cette enquête, on apprend également que le contrat a été conclu de gré à gré. Sans appel d’offres. De même, les correspondances de Semlex étaient adressées directement à "Joseph Kabila". Que dire de la surfacturation?

Pour convaincre, la "plaidoirie" du vice-ministre chargé des Congolais de l’étranger devait cibler chacun des points soulevés par Reuters. Le constat est là : il n’a pas démontrer le contraire...

B.A.W
© Congoindépendant 2003-2017

 

7 Réactions

GERMAIN [flower200980@yahoo.de] 15/04/2017 01:44:45
Mon cher BAUDOUIN AMBA WETSHI,
Je commencerai par Aaaaah! Aie! Youpee! Youpee! Yeeeeeeh! Pour exprimer mes peines et en meme temps ma joie pour cette revelation concernant HYPPOLITE KANAMBE alias JOSEPH KABILA et sa famille biologique.
Vous savez, il y a un proverbe connu de tout le monde qui dit:
Tel pere, tel fils. Tel pere, telle fille. Quant a moi, je dirai ceci: tel pere, tel faux fils ( HYPPOLITE KANAMBE ) , tel pere telle fausse fille ( JAYNET KABILA ).
Voila, encore les preuves tangibles montrant les magouilles infinies de la famille biologique de la kabilie. Le sol et le sous-sol du grand Kongo appartiennent a la kabilie.
Ce qui se passe actuellement au grand KONGO, c’est le prototype de la CARMORRA ou MAFIA NAPOLITANO, une organisation mafieuse italienne. Les kongolais assistent impuissament devant la montee en fleche de NEO-CARMORRA denommee CAMORRA KINGAKATIENNE.
Apres 24 heures concernant PASSGATE, voila le RAIS SUPREME est de nouveau pris la main dans le sac sur WOODGATE.
Sur PASSGATE, comme MENDE RAMBERT LE PORTE PAROLE PERSONNEL DE KANAMBE est en tournee d’affaires avec les les investisseurs SUD COREENS dans son SANKURU natal pour faire sortir en frauduleusement du riz de SANKURU a destination de SEOUL y compris egalement pour les besoins personnels du GRAND GUIDE DE LA REVOLUTION KIM JONG-UN de la Coree du Nord. Bientot, on assistera a la crise du riz au SANKURU. Pour le PASSGATE, le rafleur RAIS CAMARADE DE LA REVOLUCIA AFDLIENNE crie son innoncence en envoyant son VICE MINISTRE DES KONGORAIS DE L’ETRANGER EMMANUEL ILUNGA KASONGO NGOY le PETIT TSHAKOU NATIONAL monter au creneau pour dementir le fait en question en ces termes: " J’ai lu dans la presse occidentale belge, francaise et allemande REUTERS que le CHEF D’ETAT et sa FAMILLE DU CHEF D’ETAT ont ete fustiges par la presse occidentale. Et le vice ministre des kongolais de l’etranger d’ajouter: " A CHAQUEFOIS QUE LA RDC S’AVANCE A ETABLIR LA VRAIE DEMOCRATIE, LA BONNE GOUVERNANCE ET SURTOUT NOUS NOUS FORCONS A APPLIQUER L’ACCORD DU 31 DECEMBRE 2016 EN NOMMANT UN NOUVEAU 1er MINISTRE, NOUS SOMMES DANS UN ELAN DE CONSTRUCTION, ON SALI, ON CALOMNIE NOTRE CHEF D’ETAT ET SA FAMILLE ".
Ah bon son Excellence Monsieur le vice Ministre! Alors, que dites-vous cette fois-ci de WOODGATE? Donc, c’est du bois KONGOLAIS envoye en CHINE pour y etre transformer en MAKALA, BRAISE? En plus, la kabilie tue nos NGUBU, RHINOCEROS, HIPPOPOTAMES, ELEPHANTS dans le but d’envoyer en Asie les dents et cornes de ces animaux pour la fabrication des produits APHRODISIAQUES booster les petits boudins que les asiatiques portent en sous de leurs calecons.
Eh, Monsieur vice Ministre, pour qui prennez-vous les kongolais? Des ZOBAS ET NAIFS, QUOI? EST-CE QUE PANAMA PAPERS, C’EST FAUX? ALORS, QUE DITES-VOUS MONSIEUR LE VICE SUR WOODGATE? C’EST FAUX AUSSI!
Sachez ceci Monsieur le vice Ministre que la presse occidentale est serieuse et surtout la PRESSE ALLEMANDE REUTERS EST TRES TRES SERIEUSE. DITES-NOUS, POUR QUEL INTERET CES PRESSES DOIVENT MENTIR? LE KONGO APPARTIENT AUX KONGOLAIS ET PAS POUR KANAMBE HYPPOLITE ET SA FAMILLE. LES INTELLECTUELS KONGOLAIS SONT DEVENUS AVOCATS DU DIABLE DE LA KABILIE. HYPPOLITE KANAMBE DEHORS, DEHORS! GO AWAY!
HYPPOLITE KANAMBE ET SA FAMILLE SONT DES LANGFINGER.
LAUT DEUTSCHES SPRICHTWORT: WER EINEN BAUERN BETRUEGEN WILL, MUSS EINEN BAUERN MITBRINGEN.



Sulatani la passion du congo [sergentita@gmail.com] 15/04/2017 04:49:59
La vérité a triomphé,la Kabilie doit savoir que sa fin tragique n’est plus loin,elle paie le prix de l’illégitimité désormais aucun secret ne s’aura être sous la table pour toujours et le pire pour est à venir. Eux que nous qualifions de menteurs peuvent ils dementir une information et être écouté nullement pas



Belewono [belewono@yahoo.co.uk] 15/04/2017 05:04:33
De quelle maladie souffrent nos compatriotes du centre du Congo ces derniers mois. Comment un gars qui il y a quelques semaines à peine s’occupait de son business de netoyage en occident peut pretendre être dans le secret de la fratrie kabila ou des affaires étrangères Congolaises? Alors que tout le monde sait qu’il est Vice ministre et il n’a aucun dossier à traiter sur sa table. On comprend bien le malaise qui reigne en ce moment pour chercher d’être maintenu au gouvernement tshibala. Mais il ne sait rien du tout de ce cercle et devait se taire. Il sait de quelle manière les ambassadeurs Congolais se rendent à leurs postes d’affectation? Comme des demandeurs d’asile ou des SDF et avec des lettres de créances dans des sacs à mains. C’est le mode de gestion qu’a introduit son chef Che. Il se dit ministre de la diaspora, a-t-il eut le temps d’echanger avec les Londoniens, Parisiens, Brusselois, ... ? Bon comprenez le, il a horeur et honte de retourner à la tête de son entreprise de cleaning.



Simon Mwana-Karavia [simwakar1@gmail.com] 15/04/2017 05:13:06
Le pretendu-dementi que nous crache ce "gamin" Emma Ngoy en defense de ses nourisseurs-voleurs Tanzaniens au sommet nous fait rire a coupe-gorge.

Ce petit pretendu ministre (de quoi....?) brille plutot par son ignorance notoire inbue manque de lecture-comprehension des textes.

Comme le fait le perroquet Lambert Mende, Ngoy invoque la "Souverainete de la RDC" pour laver la kleptocratie au sommet de l’Etat. Ce alors que son Gouvernement va ramper pour quemander des "appuis budgetaires" aupres de l’Occident inclu l’UE, la Banque Mondiale et le FMI, et sur la Monusco pour des appuis logistiques aux elections et pour defendre son territoire.

Reuters dont la credibilite n’est pas a confondre avec celle des danseurs de Ndombolo tels que ce petit Emma Ngoy et son sosie Mende a la solde de l’imposteur Hypo Kanambe (alias "Jo Kabila" ) lui demontre noir-sur-blanc, comme l’a fait recemment le grand magazine Americain Boomberg, que notre Pays est dans les griffes d’une vaste MAFIA que pilote la famille criminelle Tanzanienne Kanambe-Mtwale a travers detournements directs, et par le biais de plus de 70 firmes-ecrans gobant tout ce qui bouge en RDC.

Comme "devoir-memoir", nous suggerons au petit Emma Ngoy et ses tireurs de ficelles a la presidence inclu Emmanuel Adrupiako, Majordome-financier de la famille Kanambe Mtwale, de lire minitieusement l’Enquete Bloomberg.

Comme les Ben-Ali en Tunisie, ces bandits-voleurs seront poursuivis pour qu’ils restitutuent leur butin de vols a l’Etat et aux Congolais proprietaires.





Buana Muhogo [Bmuhogo@gmail.com] 15/04/2017 06:44:35

CHER BAW,

JOSEPH KABILA, EX-PRESIDENT DE LA RDC A REUSSI EN 15 ANS DE POUVOIR A INSTAURER UN SYSTEME DE PREDATION, DE CORRUPTION. CE QUI JUSTIFIE SA FORTUNE DE 15 MILLIARDS DE DOLLARS DE LOIN SUPERIEURE A CELLE DU FEU MARECHAL MOBUTU.
ADVIENNE QUE POURRA, UN JOUR, TOUT SE SAURA DEVANT LA JUSTICE, SANS RANCUNE, NI VENGEANCE.



Anonyme! [biwafwa@gmail.com] 15/04/2017 10:08:06
L’unique manière de corriger cette affaire et montrer que tout ce que Reuters a dit est faux et archi-faux, c’est de dire:
1. Peuple congolais, après avoir fait votre demande de passeport au bureau de l’imigration/émigration dûment;
2. Aller verser 30000 ou 35000 ou 50000 Francs Congolais à la Banque Centrale du Congo; et la banque vous donne le bordereau du versement fait sur le numéro de compte du ministère de finance ou des affaires étrangères;
3. Vous revenez avec ce bordereau au centre de capture qui fait tout son travail et vous remet une FACTURE reconnaissant que l’argent est entré sur le compte de l’État;
4. Après trois ou quatre jours, vous revenez avec la même facture au centre de capture; et le centre vous remet votre nouveau passeport demandé.


Voilà comment même les pays qui n’ont pas des ressources minières arrivent à encaisser l’argent et s’en servent aussi bien pour les constructions des routes, écoles, hopitaux et autres.

Alors imaginez si sur les 70000000 des congolais, 50000000 venez à acheter un passeport à 35000 ou 50000 francs, combien de milliards l’État empocherait-il.

En plus je tiens à vous informer que tous les pays voisins de la RDC donnent désormais les passeports à ce même prix à leurs citoyens, mais pour 10 ans!



kolomabele [babeha1@yahoo.fr] 15/04/2017 11:27:35
C’est pas à un ministre de venir démentir une information de cette gravité. L’argent détourné est estimé en millions de $.C’est le trésor public congolais qui a été ainsi saigné par des individus proches du Président de la République. Dans un pays normal (comme des pays occidentaux où Emmanuel Ilunga a vécu), c’est au Procureur de la République de saisir du dossier et de diligenter une enquête. C’est à la justice de blanchir les personnes incriminées. Celles-ci pouvaient à leur tour porter plainte contre les médias pour diffamation. Qui, au Congo, ignore la collusion de Kabila et son entourage, avec les intérêts économico-financiers? Ils sont des tous les coups fourrés contre le pays.Qui est cet homme, avec ses 5 sens, peut croire au Ministre Emmanuel Ilunga? Ce jeune politicien congolais ne dément pas la mauvaise réputation de la classe politique congolaise. Celle-ci se caractérise par l’inconstance, l’irresponsabilité, l’égoïsme, la corruption.. bref des personnes minables.
Il y a 2 ans, Emmanuel Ilunga vociférait, toutes dents, dehors, contre le régime criminel de Kabila. Il exigeait une enquête internationale indépendante sur le charnier de Maluku. La vidéo existe. Il a rejoint le même gouvernement. L’ONU découvre des dizaines des fosses communes chez Ilunga au Kasai. Le Le leader de l’ARP se tait en toutes langues, même en tshiluba. Quand il l’ouvre, c’est pour défendre son badi ya monena. Une honte. Ce ministre de la diaspora issu de la diaspora.


 

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2017                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.