AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal
18 Juin 2017

Haut-commissariat aux droits de l’Homme :

« Kabila »-Katumbi : le bras de fer politico-juridique continue

 

Moïse Katumbi Chapwe et Me Eric Dupond-Moretti lors du point de presse organisé vendredi 16 juin 2017

Onze jours après le dépôt de la plainte de Moïse Katumbi Chapwe au Comité des droits de l’Homme des Nations Unies à Genève, le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme (HCDH) a réagi. Dans une lettre n°2990/2017 adressée à l’avocat français Eric Dupond-Moretti en date du 13 juin, cette agence onusienne dit avoir saisi l’Etat congolais afin qu’il garantisse la liberté et la sécurité de l’ancien gouverneur du Katanga. Vendredi 16 juin, ce juriste – qui est reconnu comme un des ténors du barreau parisien – a communiqué cette information aux représentants de la presse venus dans son cabinet situé au 8ème arrondissement.

Des observateurs s’interrogeaient vendredi si « Joseph Kabila » et ses affidés, aveuglés par leur certitude, allaient se plier aux « recommandations frisant l’injonction» du HCDH en laissant Moïse Katumbi regagner le pays. Et ce en homme libre. Les mêmes observateurs ne cachaient pas un certain scepticisme tant en ce qui concerne la publication du calendrier électoral en juillet prochain que la tenue des élections à la fin de l’année en cours.

Pour eux, le calendrier électoral ne sera pas publié en juillet. De même, l’élection présidentielle, les législatives et les provinciales n’auront pas lieu à la fin de cette année. Une manière de sous-entendre que l’ancien gouverneur du Katanga « risque » de passer encore plusieurs mois en exil. Sauf si un « événement futur et incertain » venait provoquer une « accélération de l’Histoire ».

Fidèle à sa réputation de bretteur, l’avocat Eric Dupond-Moretti, lui, se veut optimiste. « Un tournant essentiel vient d’être franchi dans le bras de fer qui oppose le président Katumbi aux autorités politiques de la RDC », a-t-il lancé en liminaire. Et d’ajouter : « Je dis autorités politiques et non pas judiciaires parce que la juge [Ndlr : la juge présidente Chantal Ramazani Wazuri du tribunal de paix de Lubumbashi/Kamalondo] qui a condamné Moïse Katumbi a déclaré devant Huissier de justice à Paris que ce procès était une pantalonnade. Et que sa signature a été obtenue sous la menace ».

Ouvrons la parenthèse. A Genève, Me Dupond-Moretti a dit et répété que le pouvoir en place a créé deus "affaires bidons" [Ndlr : recrutement des mercenaires et contentieux immobilier avec le Grec Stoupis] "pour écarter Moïse Katumbi de la vie politique". Fermons la parenthèse.

Après cette entrée en matière, maître Dupond-Moretti procéda à la lecture de la lettre du HCDH. On retiendra que la plainte déposée le 2 juin a été transmise à l’Etat-partie qu’est le Congo-Kinshasa. Le pays dispose de deux mois pour fournir ses « observations ».

En attendant, le HCDH a pris ce que l’avocat a appelé des « mesures provisoires ». Le Haut-Commissariat demande à l’Etat congolais de « prendre toutes les mesures nécessaires en vue d’assurer » que le plaignant Katumbi «puisse rentrer en République démocratique du Congo et puisse participer librement et en toute sécurité, en tant que candidat, à l’élection présidentielle prévue pour la fin 2017 ».

"Suicide"

Il est demandé également au Congo-Kinshasa de garantir la sécurité et la liberté du plaignant « en le protégeant contre toute forme d’arrestation ou de détention arbitraire pendant toute la durée de l’examen de sa communication par le Comité. Le HCDH précise que « la présente demande ne signifie pas qu’une décision ait été prise sur la question de la recevabilité de la communication ou le fond des allégations ».

Au cours de l’échange avec la presse, Me Dupond-Moretti a souligné que la lettre du HCDH est loin d’être suffisante pour assurer la sécurité de son client. Elle permet, par contre, d’appeler la Mission onusienne au Congo à la rescousse pour qu’il y ait une "protection réelle et efficace".

C’est ici que Moïse Katumbi - qui est l’autorité morale du G7 - annoncera son « retour imminent » au pays sans préciser la date. Il aurait souhaité raccompagner la dépouille d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba. « Je veux aller compatir avec mes frères et sœurs au Kasaï, a-t-il ajouté. Je rentre pour préparer ma campagne [à l’élection présidentielle]. Je voudrai promouvoir un grand changement en RDC ».

Interrogé sur l’état du « Rassemblement » après les dernières défections, Katumbi a eu ces mots : « Le Rassemblement est encore fort et uni ». Il a rappelé que cette coalition politique, née en juin 2016 à Genval, regroupe 9 plateformes. «Il n’y a que deux personnes qui ont quitté le groupement», a-t-il fait remarquer.

Selon certaines indiscrétions, le "Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement" était une trouvaille commune d’Etienne Tshisekedi et Moïse Katumbi. L’union faisant la force, les deux hommes voulaient fédérer les forces de l’opposition pour rééquilibrer les rapports de force avec la mouvance kabiliste.

Certains membres de l’UDPS n’ont pas cessé de suspecter l’ancien gouverneur du Katanga de vouloir faire une O.P.A sur le Rassemblement. «C’est un procès d’intention», protestent des « katumbistes ».

A Paris, Moïse Katumbi Chapwe a estimé qu’après la lettre du HCDH, les autorités congolaises n’ont plus le droit de l’empêcher de regagner la mère-patrie. « Je fais confiance aux Nations Unies », a-t-il conclu.

Des observateurs restent dubitatifs. Pour eux, un "retour précipité" serait égal à un "suicide"...

B.A.W
© Congoindépendant 2003-2017

 

8 Réactions

Elombe [Odimba@hotmail.fr] 18/06/2017 04:05:13
Les congolais en ont marre des règlements de comptes entre Katumbi et son ancien mentor. Il n?est que la créature de celui qui se fait appeler Kabila. Le trio affairiste composé de Kabila, Katumba et Katumbi ont mis à coupé réglée l?économie congolaise, aujourd?hui, ses démêlés judiciaires ne concernent pas le peuple congolais qui se bat pour se défaire de la dictature que Katumbi a contribué à installer chez nous. D?ailleurs, Katumbi n?a pas le profil pour prétendre assumer les hautes responsabilités chez nous. On ne va pas chasser une médiocrité pour installer une autre. Que Katumbi commence d?abord par nous présenter son projet de société pour nous convaincre, il n?en est pas capable, donc ça suffit, le Congo notre pays n?est pas un jouet. Lui qui croyait que son OPA sur l?UDPS lui permettrait de contourner la vengeance de Kabila est aux abois aujourd?hui.



Bernard B. [tshamwa@bluewin.ch] 18/06/2017 12:07:23
Etude Politique, Stratégique, Géopolitique, et Géostratégique pour la RDC.

Thème : La Stratégie Expectante ou la Naïveté Politique.

Na ebandeli ya ba Etudes ya ngayi, nakomaki thème ya “Politique de Franchise”. Nalakisaki tè « Politique de Franchise », définition na yango ezali « Naïveté ».

Tango wana, ba politiciens ebele bakanisaki tè nazalaki kofinga bango, po ezalaki mbala ya liboso bayoka définition oyo. Sima ya mikolo, na kolanadaka politique Machiavélienne lolenge nazali kosala yango, baye kondimba tè ya solo, Politique de Franchise ezali Naïveté.

Na tango wana, Maréchal Mobutu asalaki interview ya ye ya suka na ba journalistes belges na Maroc, esika wapi ye moko alobaki tè azalaki « Naïf » na politique ya ye. Kasi, liboso abimisa maloba oyo na Maroc, alobaki yango pour la première fois na Gouadolite na interview ya journaliste Lumbala Kapasa ya RTNZ., tango ya CNS. Lelo, ba mbula eleki ebele, bino banso bomoni tè ya solo, politique de franchise ezali Naïveté.

Yango wana nazali kosala molende nabimisela bino Politique de Machiavel na lolenge ya malamu po biso banso toyeba denge ya kobikisa RDC ya biso.

Politique de Machiavel esalemaka na lolenge mibale : 1) Application Diabolique, 2) Application Bienveillante.

Lolenge ba Illuminati na ba Franc-Maçons bazali kosala politique de Machiavel ezali Application Diabolique, Malveillante, po bango moko balobaka tè bazali ba Lucifériens.
Par contre, lolenge nazali kolakisa bino politique de Machiavel ezali Application Bienveillante. - Tango nalobaka tè soki to libérer mboka nakokela Ecole de Politique et de Diplomatie, elingi koloba tè nakolakisa Applications nyonso mibale, kasi, Application ya biso ya politique de Machiavel ekozala surtout Bienveillante.

La Stratégie Expectante ezali nini ?

La Stratégie Expectante ezali « immobilisme », « passivité », « attentisme ». Stratégie oyo, tobengaka yango lisusu « Politique d’Atermoiement », to « Opération Dilatoire ». Na RDC ya biso, na lingala, politique oyo ezali « Politique ya Boma l’Heure ». - Basalelaka yango mingi na ba Tribunaux en tant que Technique de retardement d’une décision judiciaire. Kasi, dans le monde politique Zaïrois, bayebi kosalela yango té.

Ndakisa : 1) Na CNS ya tango ya Mobutu, CNS asengelaki kolanda « Stratégie Expéditive » po na kosukisa bokonzi ya Mobutu noki-noki. Au contraire, balandaki « Politique d’Atermoiement », pe Mobutu akangamaki na bokonzi.
2) Na suka ya soi-disant mandat ya Kanambe, soi-disant Opposition basengelaki kolanda « Stratégie Expéditive », kasi balandaki « Politique Attentiste ». Po na nini bapesaki « Carton Rouge » té ? - Ezali po bayebaki kosalela Stratégie Expéditive té ; basalelaki Stratégie Immobiliste.
3) Lelo, Accord de la CENCO ezali violé par Kanambe, Stratégie nini ba soi-disant Opposant bazali kolanda ? - Bazali kolanda « Politique Attentiste », au lieu ya kolanda « Stratégie Expéditive ».

Argument ba polititiciens ya RDC bapesaka ezali tè balingi makila etanga té. Kasi, argument oyo ezali ya lokuta, po makila ya ba Congolais ebele ezali kotanga mikolo nyonso. 60 Millions de morts ezali makila ezali kotanga té ? - 40 fausses communes na Kasaï ezali makila ezali kotanga té ? - etc. Yango wana définition ya Politique de Franchise ezali « Naïveté ».

Mikolo oyo, toyoki ba politiciens ya RDC bazali koloba tè esengeli kozela le 31 décembre 2017 po na kobengana Kanambe ! - Oyo ezali Naïveté té ? - Accord ya CENCO esila kokofu kala tango Kanambe apesi poste ya premier ministre na Tshibala. Kobanda tango wana, esengelaki ba soi-disant politiciens ya Opposition basala Déclaration Officielle na peuple tè « Accord de la CENCO est mort juridiquement », par conséquent, Kanambe azali lisusu té na bokonzi na RDC. Tango wana, CENCO asengelaki kotiela biso CNS de Libération Nationale po to libérer mboka.

D?ores et déjà, ba soi-disant Opposants basengelaki ko mettre en place « Politique de Prévoyance et d’Anticipation », lokola nayebisaki bango, c?est-à-dire que basengelaki kobelemisa mampinga na service secret na mboka mobimba po na kolengela libération nationale. Esengelaki pe badefa manduki po na kobengana Kanambe. Or, na nyonso oyo, basali eloko ata moko té.

Tokoki kolela, kasi, soki toleli, tokozua nini ? - Tokanisaki tè CENCO akoki kosalisa biso po tobotola bokonzi na Kanambe, kasi CENCO ye wana alobi tè asalaka politique té. Kasi, tosengaki na CENCO akangama na politique té, eloko tosengaki ezali kaka kosala « Déclaration Solennelle » en tant qu’autorité morale nationale officielle tè : La Conférence Nationale Souveraine qui a tenu ses assises du 18 au 20 décembre 2016 a décidé : 1) « Le Peuple Zaïrois ne reconnaît plus Kanambe Hippolyte comme Président de la RDC à partir d’aujourd’hui. » 2) La Conférence Nationale Souveraine a désigné le Zaïrois nommé « XYZ » au poste vacant de Président de la République pour la transition. 3) Le Citoyen XYZ a la charge de former le gouvernement de transition et de le présenter au peuple avant la clôture de la présente session qui aura lieu aujourd’hui même à H heure locale. Fait à Kinshasa, le 20 décembre 2016. - La CNS.

Ata na Rome, moto ata moko akoki komona décision ya lolenge oyo lokola kosala politique té. Bakomona tè ezali kosalisa mboka po na kosilisa bohumbu ya ba rwandais. Na bible, parabole ya « Le Bon Samaritain » ekomami pamba té ; ekomami po tosalela yango (Luc 10 :25-37). Na situation oyo ya RDC, CENCO azali komonana lokola « Prêtre » na lisese :
26 Jésus lui dit: « Qu?est-il écrit dans la loi ? Qu?y lis-tu ? »
27 Il répondit: «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même.»
28 «Tu as bien répondu, lui dit Jésus. Fais cela et tu vivras.» (…)
30 Jésus reprit la parole et dit: «Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba entre les mains de brigands qui le dépouillèrent, le rouèrent de coups et s?en allèrent en le laissant à moitié mort.
31 Un prĂŞtre qui, par hasard, descendait par le mĂŞme chemin vit cet homme et passa Ă  distance.

Verset 31 oyo ekoki kotangama boye : « La CENCO qui, par hasard, descendait par le même chemin, vit le peuple Zaïrois piétiné par les rwandais, et passa à distance en disant : Nous ne faisons pas la politique. » - Est-ce que Jésus dira à la CENCO : 28. «Tu as bien répondu, Fais cela et tu vivras.» ?

Bernard B.
18.06.2017



Jo Bongos [jo.bongos@msn.com] 18/06/2017 19:44:17
Me Moretti est certainement le plus grand pénaliste de France. Mais le droit pénal n?est pas le droit international. Me Moretti joue certainement sur la dimension communicationnelle. Car, croire que ce régime fasse cas des recommandations du Comité serait méconnaître la vraie nature de cette imposture rwandaise. Il est également permis de douter que Monsieur Katumbi soit un réel ennemi du Rwanda. Mais bon... Comme il est beau et gentil, tout lui est autorisé. On dit aussi qu?il a développé le Katanga au même niveau que Dubaï. Moi, si on me donne un T-shirt et 3 Primus, je vote pour lui.



Me. Simon Kayembe [sikay2@gmail.com] 18/06/2017 20:11:07
Les Congolais saluent la prise de position tres claire du Haut Commisariat aux Droits Humains (un organisme de l?ONU) contre l?imposture du roublard Joseph Kabila et sa bande ayant pris en otage notre Pays et sa Constitution pour s?octroyer un 3e mandat virtuel, en ecartant de dignes compatriotes dont Moise Katumbi visant l?Alternance au sommet et se portant candidat.

En meme temps, nous tenons a dennoncer le comportement flou de Sidikou Maman, le Nigerien chef de la MONUSCO, qui ne cache plus son parti-pris pour l?imposture de Kabila. Avez vous jamais entendu Sidikou relammer le respect des droits de Katumbi, ni des Congolais victimes des massacres?

Il y a deux jours, ce Nigerien (ami de Edem Kodjo et Thambwe Mwamba) et son patron nouveau J-P de LaCroix etaient en compagnie de l?imposteur au sommet, et tous souriant, declaraient que la date des Elections etait une affaire des Congolais seuls (entendez donc "affaire de Kabila seul" - lui qui pourtant "n?a rien promis"), et donc non pas une exigence de la Resolution 2348 de l?ONU, ni recemment celle de l?UE !

Siganlons que le RASSOP et Felix Tshilombo, comme toujours naifs, et dont l?annonce du "Conclave" est sans suite ( donc en attendant la suite des pretendus- "bons offices" de Sidikou), eux continuent a faire leurs navettes a la residence de ce mole-Kabiliste pour esperer faire appliquer toujours l?Accord (caduc) du 31 Decembre. (Entendez donc "Partage des Postes").

Bref, la roublardise de Kabila est sa bande MP n?a d?egal que la gourmandise et opportunisme de faux opposants et traitres dont Tshibala et Olengankoy



Mwana-Lac [mwanalac@yahoo.fr] 18/06/2017 21:35:37
Nous devons comprendre définitivement que la commission des droits de l?homme des Nations Unies (ex comité des droits de l?homme) n?est pas une instance judiciaire qui rendrait des arrêts auxquels tous les Etats parties devraient se plier. Cet organe du HCDH est crée sur base de collaboration entre le système des protections des droits de l?homme et les Etats parties. c?est pourquoi, cet organe émet des "recommandations" et demande à l?Etat défaillant d?améliorer la situation décriée. La commission des droits de l?homme n?impose rien à un Etat, elle ne prend pas des résolutions ni des injonctions. Ici, on veut faire rêver les congolais sur une démarche qui n?aboutira à rien. Beaucoup d?Etats (USA, Russie, Chine en tête) n?ont jamais respectés la plupart des recommandations de la commission. Franchement, une fois de plus, c?est de la communication politique qu?il s?agit et on peut pas interdire à Katumbi d?en user. Mais, il ne faut pas apporter des grains à moudre à Lambert Mende. Une distraction de plus......



Elili [dibangu@hotmail.com] 19/06/2017 05:15:34
Chers compatriotes,
Quand on n?a que l?argent, voilà ce que cela peut donner. Jusques à quand la fin de ce complexe vis-à-vis de ce qui vient de loin. Le pénaliste Français au nom à consonance Espagnol et latino est un grand avocat pour lancer une action en justice internationale entre Katumbi et son mentor ! Eh bien, nous ne cesserons jamais d?être surpris par nos compatriotes. Alors qu?est-ce que la fameuse institutions des Nations Unies a comme moyen de faire appliquer ce qu?elle demande au pouvoir souverain de Kinshasa ? Ce pouvoir doit garantir la liberté (laquelle, pour quelqu?un qui est sorti du pays alors que les autres opposants de sa trempe i.e. Muyambo n?ont pas eu la même faveur), et la sécurité, lorsque les Congolais se font massacrer à Kananga et à Béni comme des animaux, sans que ce même Comité ne se fasse entendre suffisamment. Eh bien l?avenir nous dire à quoi tout ceci rime. Que Dieu nous vienne en aide.



GERMAIN [flower200980@yahoo.de] 19/06/2017 23:24:12
Mbuta Jo Bongos,
Nge mpe nki mambu? Qui a dit que votre beau gars va poser sa candidature a l?election presidentielle? Que dit la fameuse Constitution kongolaise concernant la double, triple, quadrible nationalite? Pour en savoir plus et bien lire les alineas flous en petits caracteres de ladite Constitution, les kongolais doivent acheter au choix, les lunettes de nuit infrarouge soit des jumelles de vision nocturne. Ces appareils sont en vente au marche WENZE SOMBA ZIGIDA chez nos amis INDO-PAKISTANAIS.
Cette fois c?est fini, avec nos lunettes de nuit infrarouge et nos jumelles de vision nocturne, ni SAMY BADIBANGA, ni le Rais HIPPOLYTE KANAMBE, voire meme le beau gars KATUMBI, LE GENERAL D?OCCUPATION JAMES KABAREBE, LE SG DE L?AFDL DEO GRACIAS, LES MERCENAIRES: BOSCO TANGANDA, MAKENGA, KUNDA BATWARE, RWAKANYASIGIZE KAMEHRE LE DIRCAB DE RAIS et consorts ne nous dribblerons plus. BESI KONGO KALA i NGANGU, KALA i TECHNIQUE. LUZIBULA MESO, LUZIBULA MAKUTU. LUWIDIE!
BANA KIN, BANA MATADI, BANA COQ, BANA BOYOMA, BANA ELISABETHVILLE, BANA BANINGVILLE, BANA COSTERMANSVILLE, BANA KIVU, MOTU AKOSA BINO TE.
AUF DEUTSCH, MAN SAGT: UNTER DEN BLINDEN IST DER EINAEUGIGE KOENIG. AUFPASSEN! DIE AUGEN OFFEN HABEN.



Daniel MAKILA KANTAGNI [makila_daniel@yahoo.fr] 20/06/2017 12:35:47
Et pourquoi ne pas accorder les mêmes privilèges à William Schroder et à Julien Assange ? Je ne me retrouve pas dans ce que je lis. Le Droit est simplement réinventé ici. Un citoyen d?un pays se fait délivrer un laisser-passer par l?ONU pour revenir dans son pays. Alors que personne ne le lui a interdit, d?une façon ou d?une autre. Non seulement qu?il a le plein droit de prendre un avion et débarquer dans son pays, l?ONU se donne le pouvoir d?accorder une immunité judiciaire à titre universel et ad vitam æternam à ce citoyen. La justice congolaise est désormais interdit de considérer ce citoyen comme justiciable au même titre que les autres. Quoi qu?il fasse, spolier les biens d?autrui, ne pas payer les impôts dus etc... Non, s?opposer au régime n?est pas le problème ici. Ce que l?ONU vient de poser comme acte est une grande première. Et pourquoi ne pas accorder les même privilèges à William Schroder et à Julien Assange


 

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2017                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.