AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal
17 Juillet 2017

RĂ©sistance congolaise :

A propos de l’annulation du concert de l’artiste Héritier Watanabe

 

Joseph Salomon Mbeka

Madame, Monsieur,

Chère Rédaction,


La Communauté congolaise tient à vous présenter ses plus vifs
remerciements pour avoir répondu favorablement à notre invitation, et ses félicitations pour votre couverture exhaustive quant à l’interdiction du concert par défi de notre compatriote fort mal inspiré, l’artiste Héritier Watanabe qui devait se produire ce samedi 15 juillet 2017 à la mythique salle de l’Olympia.

Nous souhaiterions d’abord vous rappeler à tous que nous sommes "LA
RESISTANCE CONGOLAISE" et non "l’opposition congolaise" où se retrouve des éléments aux agendas que vous connaissez, et que les intellectuels
congolais considèrent comme étant juste une "opposition d’accompagnement" molle de surcroît. Merci de ne plus faire de confusion sur ce point essentiel.

LE CONGO EST OCCUPE !

Vous êtes à présent tous à peu près bien informés sur la mesure d’embargo qui frappe les artistes congolais qui tentent de se produire dans les grandes capitales où se concentre la Diaspora congolaise. En effet, il est plus qu’indécent qu’au moment où le Congo est un pays sous occupation majoritairement par des tutsi rwandais sous ordre de Paul Kagame (lui-même parrainé par des intérêts diverses) qui noyautent et l’armée et l’administration jusqu’à la magistrature suprême comme vous consentez enfin à l’admettre, pays qui plus est victime d’une guerre d’agression où l’on vient de découvrir 38 fosses communes supplémentaires dans le seul Kasaï, que l’on s’adonne à des festivités et autres réjouissances bacchanales. C’est au regard de nos coutumes un acte de terrorisme culturel vu le respect dû aux morts. Cela va bien au-delà de simples artistes qui seraient ou non en accointance avec le
régime décadent et dictatorial de "Joseph Kabila". En règle général, l’ère "Kabila" a vu une détérioration sans précédent des moeurs dans la
musique congolaise allant jusqu’à de la pornographie sur scène. C’est avant tout à un sursaut de conscience collective que nous souhaitons interpeller nos frères artistes de renommée qui ont tous sans exception plongé dans ses excès. D’autres ont poussé l’outrage jusqu’à chanter à la gloire d’un petit despote qui a totalement ruiné le peu de tissu économique et social dont disposait la RDC. vu leur influence indéniable dans la distraction permanente de notre peuple pris en étau entre la tonitruance de ces musiques qui assomment le petit peuple qui passe le plus clair de son temps dans les bars, et les dégâts incommensurables des églises dites de "réveil", un électro-choc social est plus que nécessaire pour rappeler tout ce beau monde à l’ordre car ils participent aux objectifs que recherche le pouvoir d’occupation au Congo, à savoir, la distraction, la boisson, les femmes et la dépravation des moeurs, ainsi que la division entre Congolais. Or, pendant ce temps, ils pillent, torturent, tuent et violent les Congolais avec déjà 8 millions de morts dont vous n’avez curieusement jamais pipé mot. Dpuis 2007, l’ONU parle de 6 millions de morts qui n’intéressent personne, peut-être est-il temps d’en informer également votre public.

Pour en revenir au concert et aux incidents de samedi, il demeure imbuvable qu’au matin de ce "fameux concert", des médias pourtant indépendants tel que Rfi aient tenté d’accompagner cet événement honteux titrant par des manchettes ou autres, style : "le concert que toute l’Afrique attend..." Ce genre de parti-pris est très blessant pour notre Communauté et les affres que subit sa population restée au pays. D’aucun pense que cela participait carrément d’une opération marketing pour certains candidats souhaités par d’autres et qui ont du mal à percer dans la diaspora faiseuse de roi... D’autres langues encore prétendent que la présence de Fally Ipupa au journal du soir de TV5 monde devait consacrer la "victoire d’Héritier Watanabe" sur le "blocus", astucieusement invité pour la sortie de son album. Qu’importe tout cela peut être corrigé.

Le fait que vous entendiez les Congolais décrier l’action de Bolloré en Afrique, ne vient pas uniquement de ses contacts sulfureux avec certains chefs d’Etat Africains et “Joseph kabila” en particulier qui lui a déjà concédé le port de Matadi, et bientôt plus, cela tient également du fait qu’en tant que patron du magazine “Jeune Afrique” à travers Canal plus et le Groupe vivendi, il y a un conflit d’intérêt majeur entre les objectifs de départ de l’hebdomadaire et sa conduite actuelle qui confine de plus en plus à de la manipulation à la lumière de nos analyses. Cela est intolérable ! Il n’est probablement pas le seul dans
ce cas.

Le plus important de notre communication demeure que vous puissiez rectifier vos propos auprès de vos lecteurs ou public afin de nous présenter avec notre véritable étiquette de "Résistants - Combattants - Patriotes" au même titre que vous trouvez fierté à parler de la Résistance Française sous le régime d’occupation incarné par la collaboration de Vichy. La France vient de présenter derechef ses excuses pour l’abominable rafle du Vel d’Hiv, tout cela doit avoir un sens.

Si vous comprenez que nos noms résonnent autant que Jean Moulin ou de
Gaulle au sein de notre Communauté alors vous êtes dans le bon, et nous
sommes ravis de poursuivre notre collaboration avec vos organes de presse et à répondre à toute invitation qui nous sera adressée dans le respect de la noble Cause que nous défendons : Le Congo libre à l’instar de Paris libéré.

Le Congo libre a son Gouvernement de Salut Public (GSP) en exil, et il est “en marche”.

Organiser des Ă©lections dans la France de Vichy, quelle ineptie !

Souvenez-vous.

Cordialement

Joseph Mbeka
Coordonnateur Général Résistance Congolaise


Joseph Salomon Mbeka
Président
Change in Congo / Nzakomba
+32485043787

TOGETHER
WE’RE GONNA MAKE IT !


© Congoindépendant 2003-2017

 

1 Réaction

Elili [dibangu@hotmail.com] 18/07/2017 06:11:24
Cher Joseph Mbeka,
Je viens de lire votre intervention sur Congoindependant.com et j?apprends aussi comme par hasard l?existence du Gouvernement de Salut Public en exil. Je pense que nous ne sommes pas en train de nous calquer sur ce qui s?est passé en Europe sans en avoir approfondi les mécanismes.
Le Gouvernement de Salut Public qui est en exil a-t-il un moyen d?envoyer des messages à sa population, envoie-t-il des messages à cette population régulièrement ? Car, s?il existe un tel gouvernement, il devrait au moins publier ses ministères et leurs acteurs sans donner plusieurs détails pour ne pas réveiller ceux qui ne veulent pas que le Congo se réveille. Si vous vous affichez sur Congoindependant.com, c?est que vous savez que rien ne peut vous arriver. Avez-vous un site de ce gouvernement ou, comme "En marche" est une mode politique venue de la France, on se calque sur cela aussi ? A quoi servent nos intellectuels qui ne peuvent pas créer des concepts tactiques qui devraient exprimer mieux notre situation et la manière dont nous voulons trouver des solutions. Existe-t-il un groupe de résistants à l?intérieur du Congo ? Car, si le Congo est occupé, il faut chasser les occupants ou leur rendre la vie intenable. C?est pourquoi j?ai parlé la fois passée de la tactique d?Hyènes contre les lions. Nous n?avons même pas des lions en face, nous avons des personnages qui ne sont devenus ce qu?ils sont devenus que parce que les Congolais sont divisés, affaiblis par toutes sortes des querelles et à cause du tribalisme. Vous avez sûrement vu les images des PDG nommés par celui qui ne devrait être qu?un exécutant des affaires courantes. Vous avez vu comment ces PDG montaient sur des voitures et danser, et autour d?eux leurs familles et courtisans. Dans ce contexte, combattre l?occupation demande plus que de simples déclarations en ligne. Le gouvernement en exil dont vous parlez devrait prouver qu?il est différent de tous ceux qui nous ont brandi beaucoup de mirages et que l?on a trouvé au service des Etrangers dont nous crions la présence dans les instances stratégiques de l?Etat Congolais. Je voulais bien que votre initiative avance et réussisse à rendre au Congo et aux Congolais leurs lettres de noblesse. Mais j?ai quelques questions que j?aimerai bien vous poser et que je ne peux pas mettre en ligne. Que Dieu nous vienne en aide pour le Congo.


 

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2017                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.