AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal
06 Juin 2010

Questions directes à Jean-Claude Ndjakanyi

 

L’avocat bruxellois Jean-Claude Ndjakanyi.

Avocat au barreau de Bruxelles, Jean-Claude Ndjakanyi a déposé, samedi 5 juin 2010, une plainte entre les mains du juge d’instruction de garde contre certaines personnalités congolaises dans le cadre de l’affaire du massacre des adeptes du mouvement politico-religieux Bundu dia Kongo (BDK). L’avocat bruxellois a agi sur la base d’un dossier et d’un mandat lui transmis par le directeur exécutif de l’association congolaise de défense des droits de l’Homme «La Voix des Sans-Voix pour les droits de l’Homme » (VSV). Lundi 31 mai dernier, soit quarante-huit heures avant sa mort tragique, Floribert Chebeya Bahizire demandait à Ndjakanyi, via un courrier électronique, de déposer ladite plainte tout en signalant que la «VSV» allait se porter partie civile. Le juriste a bien voulu répondre à quelques questions de Congoindependant.

Auriez-vous des informations supplémentaires sur l’assassinat de Floribert Chebeya?

La question qui se pose actuellement est relative à l’autopsie du corps. Je pensais que celle-ci allait avoir lieu le vendredi 4 juin. Ce qui n’a pas été le cas. Je me demande bien pourquoi. J’ai appris par ailleurs que contrairement à ce qui a été annoncé, le corps de Fidèle Bazana, chauffeur et membre de la «VSV», n’a pas encore été retrouvé. Nous sommes encore dans un flou entretenu par les assassins de Floribert Chebeya.

Votre dernière rencontre avec Floribert Chebeya date du mois de mars dernier. De quoi avez-vous parlé ?

A chacun de ses voyages en Europe, Floribert et moi avions l’habitude de faire un tour d’horizon sur des sujets les plus divers. Lors de son dernier séjour à Bruxelles, nos conversations ont porté essentiellement sur ses préoccupations en tant que défenseur des droits de l’Homme. Le massacre des adeptes du mouvement politico-religieux Bundu dia Kongo a été au centre de nos discussions. Comme vous le savez, des membres de «BDK» ont été tués en janvier 2007 et février-mars 2008, dans la province du Bas-Congo, par des éléments de la police nationale. Cette affaire a été mise sous le boisseau jusqu’à ce jour.

Que vous a-t-il dit précisément ?

Chebeya m’a fait part de l’intention de la «VSV» d’intenter un procès contre les responsables de ces massacres. C’est le cas notamment de Messieurs Denis Kalume Numbi (ministre de l’Intérieur au moment des faits), John Numbi Banza Ntambo, Inspecteur général de la police nationale et Raus Chalwe Ngwashi, Inspecteur provincial de la police au Bas-Congo. Ces personnes avaient organisées et exécutées les tueries massives dont ont été victimes des membres de BDK. Chebeya m’a demandé de rédiger la plainte ad hoc.

Quel est l’état de ce dossier au moment où nous parlons ?

Je dois d’abord vous dire que deux jours avant son assassinat, soit le 31 mai 2010 à 10h55, Floribert m’a fait parvenir un courrier électronique me disant premièrement que «La Voix des Sans Voix» se constituait partie civile dans ce dossier judiciaire et deuxièmement que l’association avait retrouvé un certain nombre de parents des victimes, disposés à se constituer partie civile. Il ne me restait plus, dès lors, qu’à porter plainte entre les mains du juge d’instruction sur base de la Loi de compétence universelle. C’est ce que j’ai fait au cours de la matinée de ce samedi 5 juin 2010.

Quelle sera l’étape suivante?

Le juge d’instruction doit me recevoir dans les «jours à venir» pour la constitution de partie civile. La procédure est donc en marche.

Avez-vous pris langue avec la direction transitoire de la VSV?

Je me suis entretenu, ce samedi, avec un membre du staff dirigeant de la Voix des Sans Voix à qui j’ai signalé le dépôt de la plainte. Pour des raisons évidentes, je tais son nom. Mon interlocuteur m’a dit qu’il fallait absolument poursuivre cette action.

Cela voudrait-il dire que les autres membres de la VSV étaient bien au courant de ce dossier?

Absolument ! Et je peux vous dire que Floribert - qui était également un ami - n’était pas le genre de chef qui décidait seul. A preuve, lors d’un de nos échanges, je lui ai demandé si la VSV allait se constituer partie civile. Il m’a demandé de lui laisser le temps de consulter les autres membres de l’organisation. D’où le «feu vert» donné dans son dernier courrier électronique du 31 mai. Il n’y a plus rien qui empêche la poursuite de cette question. J’estime par ailleurs que le meilleur hommage qu’on puisse rendre à la mémoire de Floribert Chebeya c’est de continuer le combat qu’il a mené. Comme vous le savez, il s’est battu pour l’avènement de l’Etat de droit au Congo.

A l’heure où tout le monde parle de la Cour pénale internationale (CPI), d’aucuns ne manqueront pas de s’étonner d’apprendre que la plainte a été portée devant les juridictions belges. Que répondez-vous ?

La plainte n’a pas été déposée à la CPI pour plusieurs raisons. La raison technique principale est que nous sommes engagés dans une procédure contre les autorités de Kinshasa notamment celles qui détiennent le pouvoir sur les forces de la police. Et pour obtenir que le procès se déroule de manière sereine, il faut que l’Etat congolais coopère pour le transférer des personnes suspectées à La Haye. Je ne vois pas comment nous pourrions obtenir le transfert de ces individus aux Pays-Bas. Par contre, l’introduction de la plainte devant les juridictions belges, basée sur la Loi de compétence universelle, permet d’obtenir un certain nombre de critères de rattachement à la compétence des juridictions du royaume de Belgique. Cela veut dire que l’absence des accusés au procès ne nous empêche pas d’introduire une action sur base de la Loi de compétence universelle pour qu’ils soient jugés et condamnés.

Ne craignez-vous pas que la justice belge traîne les pieds pour des raisons d’«inopportunité diplomatique»?

Si d’aventure je constatais qu’une décision de justice n’est pas rendue dans un «délai raisonnable», l’affaire sera portée devant la Cour européenne des droits de l’Homme à Strasbourg. L’Etat belge pourrait ainsi être condamné pour les questions de délai et de fond. Contrairement à la CPI, la Cour européenne des droits de l’Homme n’est pas politisée et manipulée. Nous disposons des instruments juridiques internationaux nous permettant de faire pression sur l’Etat belge pour que la justice fasse son travail dans le cadre de la plainte qui a été déposée.

Un dernier mot ?

Je suis heureux d’apprendre qu’une commission d’enquête indépendante pourrait être constituée afin de faire toute la lumière sur les mobiles et les circonstances de l’assassinat de Floribert Chebeya. J’espère que je serai associé à ces investigations en ma qualité de conseil de la Voix des Sans Voix pour les droits de l’Homme.

Propos recueillis par B. Amba Wetshi
© Congoindépendant 2003-2014

 

31 Réactions

Mathieux [mathieux@yahoo.fr] 06/06/2010 01:37:09
Si la plainte allait impliquer Messieurs Denis Kalume Numbi (ministre de l’Intérieur au moment des faits), John Numbi Banza Ntambo, Inspecteur général de la police nationale et Raus Chalwe Ngwashi, Inspecteur provincial de la police au Bas-Congo, il est clair que ces personnes ont voulu eliminer Chebeya avant que l’affaire ne soit au tribunal a Bruxelles. C’est peut etre cela le mobile de l’assassinat ! Il faut donc mettre ces gens au banc des complices et les interroger !



bithe [bittemalu@hotmail.com] 06/06/2010 02:13:04
Les reponses de notre frere du bareau de Bruxelles apportent un peu plus de lumiere sur cet assassinat odieux que nous condamnons avec toute notre derniere energie.Bien que la presomption d’innocence est une realite indeniable en matiere judiciaire,les faits tels qu’ils se presentent ne peuvent en aucun cas exclure le sanguinaire Numbi en complicite avec son mentor en poste a Kinshasa.
Notre souhait est que cette initiative aille jusqu’au bout de facon a rendre justice a l’un des dignes fils de notre pays qui s’est distingue dans la denonciation des violations systematiques et deliberees des droits de l’homme.
Je pense que ce pouvoir honteux et despotique est le commanditaire de cet acte crapuleux car l’energie que Mende a toujours depense pour dementir les denonciations des violations massives des droits de l’homme ainsi que la brutalite et la terreur qu’usent l’ancien reparateur des radios deguise en general prouvent a suffisance leur implication directe a cet acte ignomineux.



pepe [pete@yahoo.com] 06/06/2010 03:25:25
L’ŒIL DU PATRIOTE
www.congoindependant.com
TERRORISME D’ETAT
Qui a assassiné Aimée Kabila ?


Sifa Mahanya, \"mère\" de Joseph Kabila, pointée du doigt par la VSV


Dans un communiqué daté du mardi 22 janvier publié à Kinshasa, l’association de défense des droits de l’Homme « La Voix des Sans-Voix » fait état d’une certaine agitation à la Présidence de la République autour du décès de la dame Aimée Kabila, fille de l’ancien président Laurent-Désiré Kabila. Selon cette association, le corps de la défunte, lardé de plusieurs coups de baïonnette et impacts de balles serait abandonné à la morgue du Centre hospitalier Monkole, situé à la Commune de Mont Ngafula. Au motif qu’un climat de terreur et de menaces planerait sur les proches de la disparue.
Une semaine après «l’exécution» - le mot n’est pas trop fort - de Madame Aimée Kabila, tous les regards sont tournés vers la Présidence de la République. Et pour cause ? La précipitation avec laquelle l’administrateur de la Maison civile de Joseph Kabila s’est fendu d’un communiqué niant de manière indécente l’existence de tout lien de parenté entre la défunte et Laurent-Désiré Kabila a jeté un vrai trouble dans les esprits. « Pourquoi un tel acharnement ?». C’est la question qui revenait sans cesse. A tort ou à raison, des doigts accusateurs sont pointés en direction de Joseph Kabila. Lui-même. Le moins que l’on puisse dire est qu’une ambiance de «sauve-qui-peut» est perceptible dans les milieux sécuritaires. Des milieux relevant de l’autorité directe du «raïs» congolais. Certains analystes n’hésitent pas à avancer l’hypothèse selon laquelle «l’entourage présidentiel» vient de commettre une grave erreur dans le maniement de la communication en temps de crise. «En temps de crise, il vaut mieux dire la vérité. Toute la vérité », commentait un spécialiste en communication. Selon cet expert, «Théodore Mugalu, chef de Maison civile n’a pas dit la vérité. Celle-ci pourrait avoir un effet boomerang». L’ASBL «La Voix des Sans-Voix pour les droits de l’homme » (VSV) ne dit pas autre chose.

Persécution et cruauté

Dans son communiqué daté du mardi 22 janvier, l’association ne va pas par quatre chemins. Elle fustige «la persécution dont madame Aimée Kabila Mulengela a fait l’objet avant et après son assassinat dans la nuit du 15 au 16 janvier 2008 à son domicile (...)». Persécution orchestrée par qui ? Le communiqué ne donne pas de réponse. Il réaffirme, contrairement à Mugalu, que la défunte est bel et bien la «fille du président Laurent-Désiré Kabila (décédé) et de Zaïna Kabangula (décédée) ». Détail supplémentaire, la jeune dame était titulaire du passeport diplomatique n° D 0012893. Ses six enfants, également. Il serait intéressant que le ministère congolais des Affaires étrangères explique à l’opinion le critère qui a prévalu pour émettre ce document officiel au profit des membres de cette famille. Ce titre est réservé non seulement aux fonctionnaires en poste à l’étranger mais aussi aux dignitaires du pays ainsi que les membres de leurs familles. La VSV est formelle en affirmant que «Aimée» «a été victime d’actes de cruauté, de torture avant d’être tuée par balles par deux hommes armés ayant fait irruption par effraction dans son domicile» dans le pur style maffieux. Pourquoi ? Ceux qui l’ont connu témoignent la main sur le cœur qu’elle était une mère de famille sans histoires. Tous reconnaissent cependant que la victime exigeait bruyamment de «voir clair» sur la destination donnée aux «biens» laissés par leur défunt père Laurent-Désiré Kabila. « En trente mois d’exercice du pouvoir d’Etat, Kabila père pouvait-il franchement se bâtir une fortune ?», s’enrageait une source proche de la Présidence contactée par la rédaction de Congoindependant.com.

Menaces et intimidations

Selon la VSV, le corps de la défunte, lardé de plusieurs coups de couteau, «moisit», depuis le 16 janvier dernier à la morgue du Centre Hospitalier Monkole, sis avenue Ngafani, dans la commune de Mont-Ngafula. Motif : les membres de famille «font l’objet de menaces, d’intimidations et de filature». C’est ainsi «qu’ils ont peur de gagner le lieu de deuil en raison de craintes pour leur sécurité et vie», indique le communiqué. «Les hommes armés en uniforme de la police nationale congolaise (PNC) affectés sur place ont été retirés dans l’avant-midi du dimanche 20 janvier 2008. Le quartier semble être sous haute surveillance par des agents de sécurité civile et militaire en civil. Des mouvements insolites des personnes inconnues sont signalés ». Ne voyant pas la famille venir retirer le corps, l’hôpital se serait résolu de saisir le bourgmestre de Mont-Ngafula «pour l’évacuation régulière de la dépouille». Dans son communiqué, la VSV pointe du doigt la Présidence de la République laquelle exercerait, selon elle, une «pression sur les membres de famille paternelle et maternelle» au point que personne n’ose prendre le risque de retirer la dépouille en vue d’organiser les funérailles. Etrange et scabreuse affaire. Compte tenu de ces obstructions, l’association se dit, dès lors, sceptique sur les «chances de succès » de l’enquête ouverte par la police judiciaire sur ce dossier criminel. Comme pour démontrer que la mort de la dame Aimée Kabila est loin d’être un banal crime crapuleux, l’association énumère quelques faits.

Sifa Mahanya

On peut lire notamment ce qui suit : « Le 30 décembre 2005, Mme Aimée Kabila Mulengela a été enlevée à son domicile à Kinshasa/Ngaliema par des policiers des services spéciaux et des militaires de la Détection Militaire des Activités Anti-Patrie (DEMIAP), actuellement état-major des renseignements militaires et détenue pendant cinquante-deux jours sur ordre de son ex mari (Acte de Mariage n° 106 F°106 Volume : I/2005 du 25 février 2005), monsieur Alain Mayemba Bamba alias Barracuda qui aurait été appuyé par madame Sifa Mahanya, mère du président Joseph Kabila». Questions : Qui avait ordonné cette arrestation par des agents de cette unité spéciale de la police nationale, dirigée alors par le très redouté «colonel» ou «général» Raüs Chalwe, un proche parmi les proches de Joseph Kabila ? Pour quel chef d’inculpation? Pourquoi la prévenue n’a-t-elle pas été déférée devant les juridictions compétentes? Joseph était-il au courant des agissements de la police ? «Le 31 décembre 2005, au cachot des Services Spéciaux de la Police à Kin-Mazière, Gombe, son bébé de six mois, Victorine Aline Bamba est ravie des mains de Mme Aimée Kabila par un policier et porté disparu jusqu’à ce jour», peut-on lire. Notons que la VSV reproche à la Mission de l’ONU au Congo d’avoir refusé de faire droit à la demande de protection introduite par Aimée Kabila Mulengela.

Mesquinerie

En attendant de connaître l’identité du commanditaire de l’assassinat de cette dame, force est de relever que le caractère mesquin - pour ne pas dire médiocre – du contenu du communiqué publié par l’administrateur de la Maison civile de Kabila est un chef d’œuvre de la mesquinerie. L’homme a manifestement a raté l’occasion de se taire : « La Maison civile du chef de l’Etat renseigne que contrairement aux rumeurs répandues par une certaine presse, Madame Aimée Mulengela Koko, faussement présentée au nom de Aimée KABILA, n’est pas de la famille de M’zée Laurent Désiré KABILA. (…), la famille Laurent-Désiré Kabila n’a jamais été et ne sera jamais le siège d’un quelconque conflit d’héritage et Laurent Désiré Kabila a éduqué ses enfants dans la dignité et le principe de l’auto-prise en charge. Néanmoins, la Maison Civile du Chef de l’Etat déplore la perte tragique d’une vie humaine et présente ses condoléances aux familles Mulengela, Mazangala et Mayemba, tout en se réservant le droit de poursuivre en justice Madame Ghislaine Dupont.» La réaction du chef de la Maison civile est destinée manifestement à la journaliste Ghislaine Dupont de la Radio France internationale. C’est elle qui, la première, avait fait état d’un conflit d’héritage. Les semaines et mois à venir pourraient être riches en révélation ...
B. Amba Wetshi
© Congoindépendant 2003-2008



Marcel Lutumba [marlut@yahoo.com] 06/06/2010 04:34:03
Cher Ndjakanyi, ne nous arretons pas seulement a Bruxelles....!

Chers compatriotes, allons jusqu’au bout de notre logique en visant la defenestration, l’arrestation et l’incarceration de la bande criminelle a Kabila....suivie d’une pendaison publique de tous ces voyoux-sanguinaires autour de ce petit tyran !!.

Mobilisons tous les brillants avocats Congolais ainsi que nos amis legalistes Occidentaux pour deposer de multiples plaintes contre les commanditaires et financiers de ce crime - nous citons principalement Kabila, Numbi, Katumba, Masangu et Lumbi.

Leurs multiples crimes contre l’humanite sont poursuivables non seulement a Bruxelles; mais aussi a Londres, Paris, Madrid, Washington, Geneve, Pretoria, Ottawa etc.. Ce qui servira a encercler globalement cette clique de VOLEURS & TUEURS !!

Bref, nous connaissons deja les vrais commenditaires et financiers de cet assassinat et nous venons de les citer ci-haut !

Que ces bandits et leurs "protecteurs" (inclu de cliques a Louis Michel et Bernard Kouchner) sachent les jours et mois qui viennent ne leur apporteront que de cauchmars!



Maitre Lokombe [Lokombe@yahoo.fr] 06/06/2010 05:25:33
Soyons serieux. Chebeya avait initie une procedure pour amener Kalume Numbi et John Numbi au tribunal a Bruxelles pour le meutre des partisans de Bundu Dia Kongo, et celui de Aimee Kabila. Le meutre de Aimee Kabila concernait directement la famille de Joseph Kabila. Chebeya est mort dans les memes conditions misterieuses que Aimee Kabila. N’est ce pas tres clair que Kabila et John Numbi sont complices dans cette trajedie?



Mwepu [mwepu@yahoo.fr] 06/06/2010 06:11:24
Ce jeune avocat vient de reveler au fait la raison pour laquelle Chebeya a ete tue par John Numbi, kalume numbi, kabila, masangu, katumba et lumanu. Maintenant on comprend pourquoi numbi se trouvait chez kabila au moment du rendez vous avec Chebeya (pour distraire les gens: et c’est pour cela que les messages sms tenaient a faire croire que chebeya n’a pas vu numbi).

kabila est clairement complice dans cette affaire !



Kape [kapepel@yahoo.fr] 06/06/2010 08:25:23
Contrairement à ce que pensent les kanmabistes sur le dossier de Bundu Dia Kongo (BDK), le fait qu’on a gardé un silenec absolu depuis l’arrestation puis le départ vers l’étranger de Me Marie- Thérèse Nlandu qui défendait ce mouvement, ils se dosaient que tout était clos sur ce dossier. Bia bongo .
La preuve, c’est encore un autre congolais de Bruxelles, en bon fin stratégique a fait ce qui se préparait déjà. Me Jean-Claude Ndjakany peut bine dire que les portes de prisons pour tous les Kanambistes qui continuent à mettre leurs espoirs sur la longue vie de Kanmabe au Kongo, sauront que : " le soleil qui éclairerait le ciel congolais, n’est plus loin. Au petit matin, nombreux se jèteront dans le fleuve Congo".
S’agisant de la mort de notre regretté Flory, je doute qu’il y aura quelque chose de bon qui puisse nous aider à comprendre.
Ce que je dis ici n’engage que moi :
Tenez, quand bine même, la Monuc a obtenu l’aval de rester encore au Congo pour la stabilité de ce pays, je crois que cet assassinat peut aussi venir de ce côté. Pour cause, le changement de la mission de cette MONUC est appauru justement au lendemain des attaques de Dongo. Or, avec son armément, la MOnuc contrairement à ce que nous pensions, elle pouvait riposter et chasser les combattant de Dongo. C’est le succès des Dongolais qui a fait que la MONUC présente ses stratégies de demeurer au Congo. Donc, l’assassinat de Flory, peut être un nouvel élément de poids pour dire qu’effectivement, la Monusco aur du pain sur la planche.
me Jean-Clade parle d’une commission d’enquête pour élucider cet acte crapuleux comme en ignorant que face aux festivité de 50 ans, celle-ci ne pourra pas se faire avant. Ce qui constitue un élément de plus pour que les effacer de nombreux traces et même étouffer l’affaire.
Il y a risque que le téléphone portable de la veuve lui soit volé et que des injonction soient données à l’agence où la famille est abonnée afin d’effacer voire de tronquer toutes données.
Cet dossier peut à mon avis devenir une nouvelle pression pour empêcher que le monarque belge se rende chez nous.
Que les compatriotes qui feront leur sit in devant l’Ambassade pour ce mardi le fasse avec touts les matériels possible. mais pas de casse.
Si il y a à conseiller à notre avocat bruxellois, j’aimerai dire et même inviter les familles de BDK vivant en Occident et surtout le représentant de ce mouvement qui habite à Londres, de se sentir vraiment concernés afin de lui fournir des éléments qui puissent permettre que ce dossier montre aux yeux de tous ceux qui doutent que Kanambe et ses acolytes se servent des congolais d’autres provinces pour semer le désordre là où ils n’ont ni frère, ni soeur ni moins une copine.
Que notre vaillant peuple se sente interpelé par cet autre crime qui vient de nous arracher un frère, un ami, un combattant, un défenseur de droits humains, un compatriote au verbe facile, un époux, un beau-frère, un parent , un voisin,...bref un mwana etu qui s’en va et qui devrait fera de nous tous son remplaçant.
Que les amis et frères se rapprochent de la veuve pour la soutenir dans cette épreuve comment dure et surtout complexe.
les Kanambistes sont prêt à lui proposer de fuir Kinshasa pour l’étranger afin que tout s’arrête là. Nous avons et aurons toujours l’info sur tous leurs bricolage. Baza bana, ba zo yekola



mbulawane [mbulawane@yahoo.fr] 06/06/2010 08:43:01


Cher Jean-Claude Ndjakani,
Il n’ya pas de raison que vous vous arrêtiez à mi-chemin.Pendant
que le juge d’instruction auprès de qui vous avez déposé la plainte contre les assassins des congolais Floribert Chebeya
y compris n’a pas encore ouvert votre courrier,les masques tombent déjà à Kinshasa avant même le déclenchement de l’enquête que nous voulons tous indépendante,transparente et internationale,TV5 informe déjà l’arrestation d’un certain Colonel
Mukalayi présenté par les menteurs du régime de Kinshasa comme étant le comanditaire du meutre de Flory.C’est faux et archifaux.L’enquête et l’autopsie n’ayant pas encore y lieu nous
ne pouvons croire au montage.Car Mukalayi n’a aucun pouvoir de
décision pour taire la voix de celui qui portait les voix des sans
voix.Tout avait été décidé à Kingakati le 1 juin courant.Tout ce que nous venons de suivre en Occident via TV5 n’est que diversion.D’ailleurs,le journaliste Kamanda wa kamanda Muzembe a eu peur de tout dire.Qu’on arrête et juge d’abord Kabila,Kalume,Numbi john,Raus Chalwe,Lumanu,Kanyama,Kalev
Mutond,Jaynet la fausse Jumelle de Kanambe,Didier Kazadi,
Didier Etumba,etc qui ont pris part à la réunion de sécurité visant
l’élimination physique de Flory.Cette assassinat n’a rien avoir avec la ballade du Roi des belges au Congo.Le noeud du problème c’est l’objet de votre plainte cher Ndjakanyi et rien que
cela.
Nous sommes derrière vous Jean-Claude.
Baom’anto bawa ô l’iyo.



Luanga Adrien [luangak@yahoo.fr] 06/06/2010 09:32:21
Si le pouvoir de Kinshasa a commandité, ordonné, cautionné, encouragé, ou fermé les yeux sur l’assassinat de Floribert Chebeya Bahizire, l’on peut alors donner beaucoup de crédibilité au document de l’APARECO daté du 11 juin 2008, intitulé "«J. KABILA» très en colère ordonne l’assassinat de Floribert CHEBEYA, président de «La Voix des Sans-Voix»". En effet, la copie d’une lettre de l’illustre disparu à l’Ambassadeur de France dans laquelle il dénonçait la persécution des officiers originaires de l’Equateur, portait des annotations, apparemment, d’un bonze des services de torture, pardon, d’intelligence. Je n’ai pas de preuve sur l’authenticité des annotations sur la copie de la lettre, mais pourquoi ne pas y prêter attention, connaissant bien la promesse faire par le «raïs» au lendemain de sa victoire électorale «Nous allons les écraser» ? En tous cas, cet ignoble meurtre est une patate chaude pour JoKa et son gouvernement incompétent.



Makanda Kongo [Makandak@yahoo.fr] 06/06/2010 10:10:06
Chers patriotes,

Pour plus d’informations :

«J. KABILA» très en colère ordonne l’assassinat de Floribert CHEBEYA, président de «La Voix des Sans-Voix»

www.Aperecordc.org



mattia aguiari [mattiaaguiari@yahoo.com] 06/06/2010 11:19:20
Je lu parfois avec amertume certaine presse se demandant si le regime d’occupation actuelle avait besoin d’une telle publicite moins de trois semsines avant la date de l’independance.C’est pas la question,quand il y a un groupes d’individus qui risquent de passer le reste de leurs sejours dans cette terre derriere les barreaux,pour les celebrations de l’independance n’a aucun sens,c’est l’instinct de survie.



Deins’El [mcnd39@gmail.com] 06/06/2010 11:33:56
Cher BAW et Maître Ndjakani,

Merci pour cette interview. Merci à BAW pour la couverture très professionnelle de cette affaire. Vous avez réussi à garder la lampe allumée sur cette affaire.

Me Ndjakani, il me semble que l’Espagne aurait aussi une "bonne"loi de compétence universelle qui embête présentement les israéliens et les rwandais. N’est-il pas possible de déposer aussi plainte de ce côté là si c’est possible. Nous connaissons des juristes congolais se trouvant en Espagne.

Kabila et sa bande viennent de suspendre John Numbi, il faut que ce bandit soit arrêté et puisse croupir dans la prison. Ca ne doit pas s’arrêter à ce mascarade. Kalume aussi doit vivre dans l’incertitude et laisser la direction des festivités des cinquantenaires à d’autre.

Merci.



FANFAN [fanfancolormok@yahoo.fr] 06/06/2010 12:57:02
Pour quoi a chaque fois qu;il ait un cas de meutre ou d’assassinat il faut qu’on cite le nom de nos dirigeant notamment :la mort de L’honorable BOTETI enquette sans suite,AIME KABILA sans suite, SERGE MAHESHE sans suite M’ZEE KABILA sans suite,JEROME NGONGO, affaire Charles Alamba et le numero 1 de la DGI en 2004 ,.....cas actuel FLORIBERT,.. dit-on :Quand une ville est visée par le canon perd son sens de sa priorité.



THOS(chercheur congolais) [wembousumba@yahoo.de] 06/06/2010 13:09:45

Cher compatriote Ndjakanyi

Votre demarche est ligitime au nom du peuple congolais, je ne veux pas que vous arretez seulement pour ce cas, nous avons plusieurs cas, comme celui de fameux assasin Nkunda, le chef de l’armee du seigneur l’Ougandais,le chef des rebelles Hutu, etc.
tout ses gens doivent-etre juges, pour mettre fin au masacre du peuple congolais.notre gouvernement est complice dans tout ses cas que je viens de vous citez, nous ne savons pas pourquoi une telle complicitee, donc vous etes fils de ce pays il faut continuer le chemin de Mr chebeya Floribert.courage courage que la justice fasse son travail.
merci wembo



MBILA [jakombila@yahoo.fr] 06/06/2010 13:36:36
Etant donné la gravité du crime relatif à l’assassinat odieux de Chebeya et de son chauffeur, et pour permettre le bon déroulement des enquêtes que nous espérons indépendantes, le ministre de l’Intérieur devrait être suspendu lui aussi ou à tout le moins donner sa démission. Mais pariez qu’il ne saura pas s’éloigner de la mangeoire, qui commence à sentir mauvais!



ENIANG A MVUL [debarromani@yahoo.fr] 06/06/2010 13:56:16
JOSEPH KABANGE l,acolyte et disciple de PAUL KANGAME;un vrai sanguinaire et tueur bien forme par son maitre PAUL KAGAME et JAMES;soutenu au pays de l,oncle SAM.
Au nom de la verite sur ces vies supprimees et ces sangs verses tragiquement des personnes innocentes et ignobles.
La fin de ton episode est bien proche;tu marques tes pas pour une immunente sortie vers ton pays d,origine le rwanda voisin;que tu as enrichi avec l,argent des minerais de la R.D.CONGO.
Nous reunirons tous nos efforts pour te faire partir dans un plus bref delai.
Mouvement des Patriotes pour la Liberation du Congo.(MPLC)



VRAI CONGOLAIS [equatorien@hotmail.com] 06/06/2010 14:35:39
MERCI BEAUCOUP CONGOINDEPENDANT.MUSALA KITOKO....LONGONYA PONA BA INFORMATIONS YA BOYE.ON NE VERRA JAMAIS CES GENRE D’INFORMATION NA DIGITALCONGO,NI NA RADIO OKAPI,NI ENCORE MOINS NA RTNC.MERCI MERCI MERCI



Gassessa Matoungha [bathmobil@yahoo.fr] 06/06/2010 15:06:05
Félicitations Me Ndjakani. Coup de chapeau B.A.W. pour les informations éclairées que vous venez de nous livrer. Les grands assassins qui sont Kanambe en premier, suivit par sa cohorte composée de Numbi, Masangu, Chalwe, Kalume, Kalev, Oleko, fausse jumelle Janet et autres ne peuvent pas vivre en paix sur cette terre des hommes. Ils viennent d’éventrer le boa en suspendant provisoirement Numbi de ses fonctions d"IGP après avoir exécuter froidement notre vaillant combattant FLORY. Déposer une plainte à Bruxelles seulement contre ces inciviques ne suffit pas. Il faut aussi des plaintes analogues partout en Europe pour traquer ces inciviques, assassins et buveurs de sang. Il ne faut pas qu’ils aillent encore le temps d’aller festoyer à Kingakati. Il faut qu’ils soient traqués.



JHON NUMBI SUSPENDU [elvisasseta@yahoo.fr] 06/06/2010 16:37:57
JHON NUMBI Inspecteur général de la police nationale congolaise est suspendu depuis ce matin sur décision du Conseil supérieur de la défense présidé par Monsieur Joseph KABILA et plusieurs officiers superieurs de la police dont le colonel Mukalay des services spéciaux qui est passé aux aveux concernant l’assasinat de Floribert CHEBEYA et a mis en cause directement son patron Numbi JHON ET monsieur a KABILA a informé le conseil qu ’une information judiciaire est ouverte par le Procureur Général de la République , Monsieur NUMBI KABANGE cousin de JHON NUMBI , imaginez la suite



Wakanta [andremarc@yahho.fr] 06/06/2010 17:10:03
Où est passé L. Mende Omalanga le chantre impènitent du Kabilisme? A toi l’irrationnel Makila, l’émotionnel et grand soutien du Kabilisme sans Kabila, peux-tu continuer avec tes amis de Soft à affirmer que le vaillant fils du pays, militant patenté des droits de sans droits est mort comme vous le souteniez? Voir rouge là où tout le monde v0it blanc peut etre condiérer soit comme du sophisme soit comme un cas pathologique qui nécessite l’intervention de spécialistes en psychopatologie. A toi de voir dans quel camp tu te trouves. Je suggère aux politiciens qui sont sur terrain de mobiliser notre pauple afin de ne pas participer aux manifestation inutiles du 30 juin. Ce qui est arrivé à notre ami Floribert peut arriver à n’importe quel congolais. Si nous laissons faire nous aurons ouvert une boite de Pandor. Un proverbe de ma langue dit ceci: " Mua londawu Lrula muamu mua londawu Sankala"(kete). C’est-à-dire le sort réservé à Lrula qui est le frère de Sankala peut essere appliqué sans embage a Sankala. Ce que le Régime a fait de nos frères qui l’ont regardé dans les yeux, il n’hésitera pas à le faire à tout celui qui s’opposera à lui. Pouvez croire que au moment où la Nation est en deuil, Bushab est entrain de battre les troupes pour la mascarade électorales et les anniversaires insensés afin de continuer à joiur de l’argent du contribuable congolais! Mettons fin à ce Régime de joiusseurs sans coeur, incapables de défendre nos droits à la bonne vie. Chers frères et amis, c’est maintenant où jamais. Profitons- en et mettons une fois de plus ce régime au pilori. Si nous continuons à nous agiter comme font nos apprentis politiciens de l’UDPS alors que le moment est grave, nous nous en prendrons à nous memes: aide toi le ciel t’aidera. Evitons de nous déchirer pour un pouvoir que nous n’avons pas. Combattons l’ennemi commun qui a confisqué tous nos pouvoir et qui s’y est identifié. Ne perdons pas notre temps à nous suspensre alors que nous prétendons lutter pour la cause du peuple et que nous le faisons comme volontariat pour nous et pour la pays. Mobilisons nous, remobilisons nous. Ne laissons passer un jour sans conscientiser ceux qui sont au front. Plus les jours passent plus nous serons tentés de dormir sur nos deux... croyant d’avoir fait l’essentiel. L’essentiel c’est détruire et annéantir l’ennemi de la république: la dictature et toutes ses rammifications. Ne dormons pas. Les Makila ne nous lasseront pas en paix. Ils ont interet à proteger le régime qui les nourrit. Ouvrons les yeux et ouvrons les grandement. Notre combat et juste. La durée de la nuit n’empechera pas le soleil de sortir. Courage. Le combat pour la liberté et la dignité a toujours été long mais il finit par payer. Merci. Il ya un temps pour tout. Aujourd’hui c’est J. Numbi qui va réjoindre Alamba, demain c’est Kanambe qui réjoindra E. Kapend. Pour y arriver nous devons lutter sans relache. Le Congo n’est pas une proprité privée de Kabila et s bande. Mobutu pensait comme eux aujourd’hui. Mais quand la tempete de l’histoire s’est abattue sur lui Mobutu, un fruit qui croyait ne pas un jour murir était tombé. Kabila ,comme tout régime inique et unique sans coeur et sans conscience, sans culture d’honneur et de la méritocratie, finira par céder à la tempete de l’histoire. Ne nous décorageons pas. Il est digne de mourir arme à la main comme est mort Floribert que mourir comme mourira Makila louant et adorant un Kabila et son régime. Vive le Congo de Lumumba et que le sang de hotre héros Floribert féconde notre combat.



mpoyi léon [mpoyi-leon-@yahoo.com] 06/06/2010 17:51:28
Mon géneral John Numbi, ozali kokufa liwa ya kokolo, laba verite na ba enqueteurs dénoncé yo mpe intiateur ya projet ya assassinat ya Chebeya, kokufwa liwa ya kokolo, pona moto te! loba verite,car Rais, autorité morale, éspoir du congo, père des 5 chantiers vient de vous làcher, dout votre obligation de dire la verité aux enquèteurs dans les dossies des assassinats du regime, c’est à dire dossier Aime Kabila, Bundu Dia congo etc. courage, courage Mon Géneral.



Mwepu [Mwepu@yahoo.fr] 06/06/2010 18:28:37
Chers Compatriotes,

Ne nous limitons pas aux echanges sur le net. L’affaire est grace. Le terrorisme d’etat est clair: affaire Bundu dia Kongo, Aimee Kabila, Chebeya, etc.... On a un gouvernement des bandits. Ces bandits sont Kabila, Katumba, John Numbi, Jean Claude Masangu, Albert yuma, Mualay, etccc. Nous exigeons la demission immediate du President de la Republique et de sa suite !

Une marche est prevue dans les jours suivants pour exiger cette demission.



Alomba [alomba@yahoo.com] 07/06/2010 02:11:27

Voila que Mukaly qui dit que c’est Numbi qui a commandite le meurtre.
Numbi a son tour va dire ce n’est pas moi mais Kabila qui m’a donne ordre de la faire..

Une vrai bombe a retardement pour ce gouvernement des brutes



Madison [madison@yahoo.fr] 07/06/2010 08:32:35
La loi de compétence universelle en Belgique a été modifiée depuis l’affaire Sharon.

Depuis lors, il faut que des victimes soient belges ou aient des attaches avec la Belgique pour qu’une plainte soit déposée en Belgique. Est-ce que les victimes dont le feu Floribert d’heureuse mémoire faisait état dans son courriel adressé au Me Ndjakanyi remplissent ces conditions ? Sinon, c’est faire le lit de Kabila et sa bande.

Si la CPI n’était pas politisée elle serait le lieu le mieux indiqué car avec l’affaire Bemba la RDC se disait incapable d’organiser son procès. Elle devrait l’être pour le procès de Numbi, Mukalay et Kabila. N’oublions pas que si Mukalay n’est que "simple exécutant", John Numbi est "contre maître" et qui est le "décideur".

Pour rappel, John Numbi est celui qui a négocié l’entrée des troupes rwandaises au Congo que même les présidents du Sénat, Assemblée n’étaient associés. Numbi, selon la RTBF (édition de 8h à écouter sur Internet) est celui qui a dirigé la répression contre les hommes de Bemba, BDK, ... Bref, les dernières grandes répressions.



Rashidi Mwamba [rashidi.mwamba@gmail.com] 07/06/2010 10:07:23
1. Le sang de Floribert Chebeya comme le sang de Masasu Nindaga au temps de Laurent Kabila emportera le fils Joseph Kabila Kabange.
2.La mort de F.Chebeya ,comme celle de 300 victimes de BDKongo ,celle de 176 militaires assasines a’ Kamina , celle de 465 refugies Banyamulenge massacres au camps des refugies au Burundi ,celle de Bapua Mwamba ,Pascal Kabungulu, Franck Kangundu ,Serge Maheshe ,Didace Namujimbo ,tous ces tues sont victimes de John Numbi couvert par le President Joseph Kabila Kabange.
3.Une enquete independante n’aboutira pas au Congo et au regime soutenu par le roi belge Albert proprietaire des mines associes a’ son collegue F



TOKOLONGA [tokolonga@yahoo.be] 07/06/2010 12:33:00
Cher Madison,

J’ai posé la question à Me NDJAKANYI qui m’a affirmé que la loi de compétence universelle a été modifiée. Cependant, il a tout de suite apaisé mes inquiétudes en me signalant que l’un des suspects dans l’affaire BDK est de nationalité belge. Donc les juridictions belges sont compétentes pour le juger. Un autre est soumis à la loi militaire Art. 10bis. Toute personne soumise aux lois militaires qui aura commis une infraction quelconque sur le territoire d’un Etat étranger, pourra être poursuivie en Belgique". Voy. Code d’instruction criminelle belge. Le troisième suspect pourra faire l’objet d’une extension de compétence à la Belgique.

Par ailleurs, il n’est pas nécessaire que tous ces suspects soient en Belgique pour initier le procès.

Me NDJAKANYI nous a ffirmé que cette question de rattachement à la Belgique a été minutieusement examinée.

L’avocat est vraiment déterminé à aller jusqu’au bout. Il parait que monsieur Floribert Chebeya était son ami.

Nous devons nous mobiliser et rester donc confiants.

Patriotiquement.



Bolumbu [cocobolumbu@yahoo.fr] 07/06/2010 12:45:51
Je pense que ce pouvoir honteux ne fait que allonger la liste de ces victimes dont les enquettes n’ont tjr pas de conclusion souvenez vous des dossiers:
1. LD KABILA
2. FRANC NGIKYE
3. BAPUWA MUAMBA
4. SERGE MAHESHE
5. BUNDU DIA KONGO
6. Affaire DONGO
Etc...

Pour ne citer que ceux là, sans oublier les morts suspectent:
1. Mr KATALIKO
2. Mr MUZHIRWA
3. Cardinal ETSOU
4. BEMBA SAOLONA
7. General MBUZA MABE
8. General AGOLOWA
9. General SYLVAIN BUKI
10. Aimé KABILA
11. Roger NYIMA

Soyons serieux, je ne crois pas aux resultats de ces enquettes en voyant les cas cités ci-haut. Prenons nous charges svp.



MISE AU POINT [ngdandasese@yahoo.fr] 07/06/2010 13:08:42
je suis tres comptant pour votre article,mais j’ aimerai savoir est-ce-que la begique a competence de juger des crimes commis au congo ?si oui par quel competence?puis-ce que il a renoncer a la competence universelle ,donc de droit il ne sont pas competent pour juger des crimes commis au congo,vous avez aussi oublier des crimes de afdl,fdlr,cndp,de mbemba,et de parec.



KILUBU-KILA [pkilubu@yahoo.fr] 07/06/2010 14:13:31

Pour certains d’entre nous qui l’avons rencontré et vu à l’oeuvre, Floribert était un vrai combattant des droits humains.
Il était vraiment courageux. Il n’hésitait pas à prendre position contre toutes les cause injustes.
Voilà qu’il est lui-même devenu la victime de cette extrême violation des droits humains, car sans honte ni crainte, ils lui ont enlevé la vie.
Mais comment en sont-ils arrivés là ? Quand on sait que Floribert n’était pas naïf et qu’il se savait en dangers... Premièrement, on peut s’interroger sur le fait que, tout en sachant que ces tortionnaires et hors-la-loi ont souvent recours à des pratiques abjectes, Floribert s’était quand même permis d’aller seul - et tout au plus avec son chauffeur - à ce rendez-vous sinistre et piégé lui fixé par l’inspecteur général de la police? Pourquoi ne s’était-il donc pas fait accompagner d’au moins un autre membre de Voix des sans voix ou d’une autre association de défense des humains?
Evidemment, en guise de début de réponse on peut reconnaitre que nul ne peut tout prévoir.
Enfin, reconnaissons que rien ne dit que les choses se seraient passées autrement et que cet accompagnement aurait permis d’éviter la tragédie. Le diable, dit le sage, ne recule devant rien. Il faut toujours s’en méfier.
U KILUBUKILA.




CONGOLAIS LAMUKA [coxcth1@yahoo.co.uk] 07/06/2010 16:52:14
Il est bien évident que les activités de Mr FLORIBERT CHEBEYA ne gênaient pas JOHN NUMBI mais plutôt HYPPOLITE KANAMBE alias joseph kabila



MJ [elondafr@yahoo.fr] 07/06/2010 18:48:44
Le remplaçant de NUMBI est un Rwandais c’est une insulte et ceci doit nous interpeller. La plupart des hauts cadres en RDC sont rwandais bien infiltrer la question est pourquoi accceptons nous ça?? Mr CHEBAYA est le mort de trop ekomi temps TOLAMUKA .

Comme par hasard au bout de quelques jours l’assassin est trouvé mais les millions de morts, les auteurs des pillages, viols,assassinats sont dans la nature pourquoi? cette précipitation cache quoi??, soyons vigilents.

Quand à Mme KABILA qui dit de jeuner parceque trop de méchanceté, de haine et j’en passe, je lui passe ce message :mama Olive fungola miso prier c’est bien agir pour ce qui ne va pas c’est mieux et en ce moment dans la RDC de 2010 ton mari est la cause de tout ce qui se passe en RDC.

Laisse Dieu en dehors de tout ça.

LE CONGO EST 1 ET INDIVISIBLE

FIERE D’ETRE CONGOLAISE

CONGOLAIS LAMUKA.

Au KAMITATU, MENDE et consort vous qui avez vendu vos âmes pour les honneurs, de l’argent vous serez les premiers à prendre les avions pour vous refugier en occident, il est encore temps de faire quelque chose pour notre beau pays.

A Mme CHEBEYA votre mari était un vrai congolasi,, il est mort pour ses convictions, il aimait la RDC qu’il repose en paix, soyez en fière malgré votre peine.

Que dieu vous bénisse vous et vos enfants, mes pensées vont aussi vers la famille du chauffeur de votre mari qu’il repose en paix

Au directeur du soft HONTE à vous, vous vous dites intellectuel mais il y a des intellectuels cons, vous en faites parties, vous faites partide ces gens qui peuvent tuer père et mère pour un tshirt, une pièce de wax où un poste dans la kabilie mawa mingi.


 

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2014                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.