Assemblée nationale: Remise-reprise entre le Bureau Mabunda et celui d’âge ce samedi 26 décembre

La présidente du Bureau de l’Assemblée nationale éjecté, Jeanine Mabunda Lioko, et le président du Bureau d’âge, Christophe Mboso N’kodia, vont finalement procéder à la remise et reprise après plusieurs reports. La cérémonie aura lieu ce samedi 26 décembre 2020.

Dans une correspondance adressée au Président du Bureau d’âge, l’ancienne présidente de l’Assemblée nationale a indiqué qu’elle mettrait les clés de son Bureau et du secrétariat général à la disposition de l’actuelle administration.

ACP/

3 thoughts on “Assemblée nationale: Remise-reprise entre le Bureau Mabunda et celui d’âge ce samedi 26 décembre

  1. Tout finit bien qui a mal commencé. Mme Mabunda n’avait pas non plus trop le choix mais qu’en pense-t-elle réellement et qu’en dit son ‘autorité (im)morale’ ? Les dernières nouvelles rapportent néanmoins que la séance serait reportée à la semaine prochaine, aléas dûs au bureau d’âge, semble-t-il.

    1. La RÉPONSE de Mboso (à Mabunda qui publie la lettre dans les réseaux sociaux avant de la remettre à Mboso) est claire et nette : La passation des pouvoirs le mercredi 30 décembre, MAIS après une première rencontre entre les deux cabinets, avec le Sec. gén. de l´Assemblée nationale pour examiner le procès-verbal et procéder aux vérifications indispensables.
      Mabunda s´est trompée en prenant le vieux Mboso pour un idiot.

      1. Je ne sais pas si Mme Mabunda et les siens se font encore trop d’illusions, dans tous les cas ils sont là dans des gesticulations désespérées et des constructions de survie. S’ils ont pris Mboso pour un idiot alors pas longtemps parce qu’ils sont assez avisés pour avoir compris que les carottes étaient  déjà cuites. Déjà c’est pour cette raison qu’ils avaient renoncé au boycottage de la plénière lors de laquelle la petition contre eux était examinée. Et puis dès que leur bureau est tombé à 200 contre 281 et assisté à la reconnaissance explicite du bureau provisoire par Tshisekedi, ils ont compris que sauf miracle leur chute était inéluctable. Que Mme Mabunda et les siens le veuillent ou non, la remise-reprise entre son bureau et le bureau provisoire aura incessamment lieu ainsi que la session extraordinaire de l’Assemblée où le Fcc n’a pour le moment aucune chance de garder le perchoir. Et au Sénat Tambwe subirà le même sort. Tant mieux…
        # Il reste maintenant à voir qui de valables à incorporer dans le nouveau bureau et qui de moins indiqués à ne pas composer leur union sacrée au parlement comme au gouvernement. C’est capital pour qu’une majorité informe et inefficace ne remplace pas une autre et que la fameuse mais bievenue union sacrée ne soit pas trop un fourre-tout.
        C’est un défi que Tshisekedi et son équipe doivent prendre très au sérieux !

Comments are closed.