Assemblée nationale : Sama Lukonde reviendra dans 48H pour répondre aux préoccupations des élus en rapport avec le projet de budget 2022

Politique

Le Premier ministre Sama Lukonde lors de la présentation du projet de LOFIP 2022 à l'Assemblée nationale

Le Premier ministre Sama Lukonde lors de la présentation du projet de LOFIP 2022 à l’Assemblée nationale

Le Premier Ministre Sama Lukonde a sollicité et obtenu lundi 15 novembre 2021 de la représentation nationale un délai de 48 heures afin de répondre aux préoccupations des députés nationaux soulevées lors du débat général sur le projet de loi des finances de l’exercice 2022.

Après la présentation de l’économie du projet de loi des finances 2022, les députés nationaux ont soulevé plusieurs problèmes. Si certains ont salué l’ambition du gouvernement qui envisage de mobiliser cette fois-ci jusqu’à 10 milliards USD, d’autres députés nationaux par contre ont dénoncé la répartition faite dans ce projet où le fonctionnement des institutions prend une part importante. Ils estiment qu’avec la guerre de l’Est et l’état de siège, il est plus que nécessaire pour la représentation qui est l’autorité budgétaire d’allouer une grande partie du budget à la sécurité et à la défense de la République Démocratique du Congo.

Ce projet de loi des finances est évalué à 20 682,6 milliards de Francs congolais (CDF), soit un taux d’accroissement de 41,5% par rapport au budget initial de l’exercice 2021 chiffré à 14 620,5 milliards de CDF.

L’examen du projet de budget 2022 intervient quelques jours après l’examen du projet de loi portant reddition des comptes pour l’exercice 2020. Ce, conformément à l’article 87 de la loi des finances publiques qui stipule que le projet de loi portant reddition des comptes du dernier exercice clos doit être examiné par le Parlement préalablement au vote du projet de loi de finances de l’année.

Berith Yakitenge et Clément Muamba

1 Commentaire on “Assemblée nationale : Sama Lukonde reviendra dans 48H pour répondre aux préoccupations des élus en rapport avec le projet de budget 2022

  1. La loi des finances 2022 souffre d’une répartition des crédits irresponsable et irréaliste. Irresponsable parce qu’il fait la part belle aux frais de fonctionnement des institutions au mépris des crédits d’investissement et des priorités sociales. Irresponsable parce qu’elle ne prend pas assez en compte la priorité sécuritaire essentiellement à l’Est du pays où les tueries des civils se poursuivent sur en partie un financement très insuffisant de l’effort de guerre. Hélas comme notre Parlement est devenu une simple chambre d’enregistrement la loi sera votée et le PM s’en sortira avec quelques accommodements cosmétiques et pourtant la part du budget alloué à la sécurité et à la défense du pays ainsi qu’aux priorités sociales devrait profiter de l’accroissement effectif de ce budget.

Comments are closed.