Belgique: Des journalistes de la diaspora congolaise versus Belga

Agissant pour le compte de Belga News Agency mieux connue sous l’appellation francophone d’Agence Belga, la société belge de recouvrement « Permission machine.com » vient d’infliger des « contraventions » pour le moins salées (total: 742 €) aux journaux congolais en ligne Cheikfithanews.net et Congo Indépendant, basés à Bruxelles. Des organes de presse citoyens sans but lucratif. En cause, l’utilisation « sans avoir reçu l’autorisation » de deux photos de Belga.

Jeudi 28 juin, des responsables des médias congolais en ligne se sont réunis dans un hôtel bruxellois non pas pour ériger des murs de lamentations ou s’apitoyer sur leur sort mais pour fustiger non seulement l’attitude « peu confraternelle » de Belga – à l’égard des « médias citoyens » qui se battent pour l’avènement au Congo-Kinshasa d’un nouvel ordre politique fondé sur la démocratie, la liberté et le respect de la vie et de dignité de la personne humaine – mais aussi de coaliser leurs moyens afin de mieux défendre les intérêts communs.

Etaient présents notamment: Mimie Mbanza (Radio Panik), Bobo Koyangbwa (MPBTV), Richard Riche Tempête (EDTVRDC), Cheik Fitha Dibwe (Cheifithanews.net), Cyprien Wetchi (Les Amis de Wetchi) et votre serviteur de Congo Indépendant. Les cameramen Gérard Kanabasawo et Jean-Jacques Beyne assuraient la partie technique.

Au cours des interventions, « Richard » a indiqué que plusieurs médias belges ont déjà « emprunté » les images de l’EDTVRDC sans avoir sollicité l’autorisation. « Cheik » et « Cyprien » ont abondé dans le même sens.

Les participants ont pris conscience du fait qu’un droit doit être défendu par son titulaire. Et que les médias congolais n’ont pas l’habitude de poursuivre ceux qui violent leurs droits d’auteurs. La réciprocité sera à l’avenir la règle d’or. Des études sont en cours pour formaliser une structure chargée de veiller au respect des droits d’auteur des journalistes congolais de la diaspora. C’est de bonne guerre!

 

B.A.W.