Bilan des affrontements de deux factions musulmanes à Kinshasa : 1 mort et plusieurs blessés

Un policier tué, 49 blessés, 34 civils interpellés ainsi que des dégâts matériels importants, tel est le bilan fourni par le commissaire divisionnaire adjoint de  la Police nationale congolaise (PNC) de la ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo, à la suite des affrontements, jeudi 13 mai, entre les fidèles de deux factions de la Communauté islamique du Congo (COMICO), au stade des Martyrs, lors de la prière de clôture du Ramadan, l’«Aid el-Fitr ».

S’agissant des dégâts matériels, a-t-il indiqué, ses services ont dénombré onze véhicules de la police endommagés, huit autres appartenant à des civils ont été incendiés,  ajoutant que certains responsables de deux ailes belligérantes ont été également appréhendés.

Le commissaire provincial de la ville de Kinshasa a signalé qu’une procédure judiciaire sera enclenchée, dès vendredi, à l’encontre des auteurs, afin qu’ils répondent de leurs actes et subissent la rigueur de la loi.

Quelques tentatives de démolition des résidences de certaines personnalités musulmanes ont été empêchées par les agents de l’ordre, dont celle du cheik Abdallah Mangala.

ACP/

One thought on “Bilan des affrontements de deux factions musulmanes à Kinshasa : 1 mort et plusieurs blessés

  1. Oh Congo…
    Qui pouvait imaginer qu’un jour, un kinois puisse crier en plein lieu de rassemblement,  » Allah Akbar  » ?
    Le loup serait-il déjà dans notre prairie ?
    L’islam se nourrit de la pauvreté de masse et la RDC est un bon vivier pour son expansion dans la région. Il nous faut très rapidement un vrai Etat de siège social et économique. Au risque que demain sera trop tard quand une bonne partie de la population opterait pour cette confession.
    Oyo alingi koyoka, ayoka !

Comments are closed.