CENI: Les résultats des élections législatives à Beni, Butembo et Yumbi

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa Yobeluo, a publié mardi 9 avril à Kinshasa, les noms de quinze députés nationaux et quinze autres provinciaux déclarés provisoirement élus lors des élections législatives nationales et provinciales, tenues le 31 mars dernier dans les circonscriptions électorales de Yumbi dans la province du Mai-Ndombe et celles de Beni-ville, Beni-territoire ainsi que Butembo dans la province du Nord-Kivu.

Dans la circonscription électorale de Yumbi, MM Mbanga Manzimi Sébastien Randolph (PPRD) et Nimba Mpele (PPRD) sont élus respectivement député national et député provincial.

Sont élus députés nationaux dans la circonscription électorale de Béni, MM Nzanzu Kasivita Carly (AABC), Kambale Mathe Mathieu (G7), Steve Ndambire Makuha (AAD), Kambale Musemo Daniel (AMK), Muhindo Mulemberi Vaghumawa (AR), Kasereka Vayikehya Jules (MSR), Baliesima Kadukima Albert (ADRP), Kasereka Mangwengwe Jadot (ATIC).

MM Paluku Kitakya Anselme (AABC), Paluku Ngahangondi Jean-Paul (FEDEC), Saidi Balikwisha Emile (G7), Kasereka Siwako Alain (AMK), Paluku Kavuti wa Kitenge Lwanzo (MSR), Komwe Lungu Mwanga Silvano (ADRP), Kakule Ngwali Bertrandus (PSL), Muhindo Mangenzi Celse (AR).

A Butembo ville, les candidats suivants ont été élus députés nationaux: Mbindule Mitono Crispin (UNC), Muhindo Nzangi Butondo (MSR), Katembo Mbusa Tembos Yothama (AMk), Paluku Kamavu Eric (AR), tandis que Paluku Kamawu Eric (AR), Pierre Pay pay wa Syakassighe (AR), Mbusa Nzazu Yotama Mbenze (AMK), Kambale Matofali Promesse(MS).

S’agissant de la circonscription électorale de Beni-ville,les candidats Kasereka watevwa Kizerbo (AAD) et Kiro Tshongo Grégoire (AR) sont élus députés nationaux, en revanche, Mufunza Bayengo Ghislain (AR) et Lukumbuka Kyambi Désiré (FEDEC), députés provinciaux.

Selon Corneille Nangaa Yobeluo, les résultats provisoires étant publiés, la période des contentieux est ouverte au niveau des instances judiciaires compétentes en la matière.

Le président de la centrale électorale a confirmé la tenue de l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces ce mercredi 10 avril dans les 24 provinces concernées par ces élections.

ACP/

3 thoughts on “CENI: Les résultats des élections législatives à Beni, Butembo et Yumbi

  1. Qui croit encore en cette CENI dirigée par un sujet rwandais ? Quel crédit accorder à ces nominations ?

  2. Nous l’avions prédit lors du report des élections de gouverneurs et vice-gouverneurs , en disant que ce qui se passera le 10 avril , ne sera qu’une formalité d’usage et reditribution des postes légalisée par notre jeune démocratie, cas similaires constatés à Yumbi , Butembo, Beni-ville et Beni territoire , balbutiement de la démocratie dites-vous ? balbutiement avec des intrus autoproclamés experts en matières électorales.

  3. 1° A Beni et Butembo, l’insécurité est la même peut-être plus importante et Ebola y sévit hélas de plus belle qu’au 30 décembre 2018 où devaient se tenir les scrutins comme partout ailleurs. Le déplacement des élections par la Ceni était donc motivé par la crainte d’un raz-de-maree du camp Fayulu comme le prouvent les résultats aujourd’hui.
    2° Les habitants de Beni et Butembo ont forcé la Ceni à plus de transparence, résultat : Lamuka raffle la majorité et qu’est-ce que ça aurait donné si ils avaient voté pour la présidentielle. Comme l’avaient montré là aussi les résultats de leurs elections sur papier non autorisées le jour officiel des élections générales, la balance aurait davantage pesé pour Fayulu.
    Aujourd’hui la ficelle serait donc très grosse pour nous convaincre que la Ceni inféodée n’a pas déplacé ces élections indûment pour favoriser le fameux FCC.
    3° À Yumbi la situation est différente. L’insécurité commanditée par le pouvoir de ‘JK’ que d’ailleurs maints observateurs sérieux qualifient de quasi génocide, a fait déplacer des milliers de votants, pour la plupart encore réfugiés aujourd’hui au Congo Brazza. Le scrutin aurait dû être reculé pour faute d’un quorum insuffisant d’électeurs, comme d’ailleurs ont réclamé société civile et gouvernement en place.
    Résultat des courses : les résultats qui y ont donné une majorité au FCC ne sont pas tout à fait fiables, il n’est pas à exclure que si toute la population du coin avait été présente, les résultats auraient été différents.
    L’affairiste kabiliste Nangaa tenait à boucler à tout prix son marathon avant qu’il quitte son poste et cela au mépris de la bonne qualité des élections. Ça n’a jamais été son objectif, nous le savons bien.

Comments are closed.