Ces « mauvais génies » qui gravitent autour de Felix Tshisekedi

Dimanche 30 juin, la terre entière a suivi, en « mondovision », via les réseaux sociaux, une scène qui rappelle les « années Joseph Kabila ». On a vu des policiers congolais bastonner avec délectation des manifestants et des journalistes d’un média privé. Cinq mois après l’investiture de Felix Tshisekedi Tshilombo à la tête de l’Etat, les anciennes méthodes (brutalité, jet de gaz lacrymogènes, tirs à balles réelles) semblent de retour. Il en est de même des éléments de langage. C’est le cas du mot « complot » qui semble revenir en force. Une situation propre aux Etats policiers. L’heure est manifestement au « durcissement » du régime. Les mauvaises habitudes ont plus que jamais la peau dure.

Dans une récente analyse publiée sur les réseaux sociaux, Jean-Jacques Wondo Omanyundu, passe au crible les « sécurocrates » qui « encerclent » le président Felix Felix Tshisekedi. Cet analyste cite notamment François Beya Kasonga (ancien patron de la DGM et actuel conseiller spécial – CS – du chef de l’Etat en matière de sécurité), Roger Kibelisa Ngambasui (ancien numéro 2 de l’Agence nationale de renseignements et actuellement Assistant principal du CS) et Inzun Kakiat (administrateur général de l’ANR). Des barbouzes (c’est nous qui l’ajoutons) rompus au « culte du complot » ainsi que dans l’art de la manipulation. Bref, des affabulateurs d’Etat.

LA TRAQUE DE FAUX CONSPIRATEURS

Les barbouzes de l’ANR et du Renseignements militaires semblent ignorer que les « services » ont une mission noble. Une mission qui consiste non pas à préserver le pouvoir d’un satrape mais bien à surveiller les « menaces » internes et externes qui planent sur le fonctionnement des institutions. L’Etat ne doit pas être confondus avec les puissants du moment. Hélas, depuis le 30 juin 1960 à ce jour, la « Sûreté nationale » du Congo-Zaïre n’a jamais « excellé » que dans la traque de faux conspirateurs.

Il n’est pas sans intérêt d’ouvrir la parenthèse pour rappeler cette histoire cocasse du général Louis Bobozo qui croyait que le mot « conspirateur » était un nouveau grade que l’on venait d’introduire dans l’armée. Un jour, cet officier – qui avait gagné ses galons grâce à sa bravoure qu’au nombre d’années passées dans les académies militaires – serait allé se plaindre auprès du président Mobutu Sese Seko. Au motif, selon lui, que plusieurs jeunes officiers ont été promus « conspirateurs » et pas lui. Fermons la parenthèse.

Plus sérieusement, en visite le 2 juillet à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, le président Felix Tshisekedi n’a pas manqué de stupéfier ceux qui écoutaient son harangue lorsqu’il a attribué l’insécurité qui règne dans cette partie du pays à un « complot ». On imagine qu’il s’agit d’un de ces « éléments de langage » contenus dans un rapport lacunaire et biaisé rédigé par des « agents » de l’ANR ou ceux de l’ex-Demiap. Le problème, le chef de l’Etat n’est pas allé jusqu’au bout de sa logique en désignant les « comploteurs ». Qui complote contre qui? Voilà une question qui nécessite des éclaircissements.

Augustin Kabuya, secrétaire général ad intérim de l’UDPS

OUTRANCES VERBALES  

A Kinshasa, 48 heures avant la manif’ annoncée par LAMUKA, le secrétaire général ad intérim de l’UDPS, Augustin Kabuya, a prévenu, vendredi 28 juin, que les « combattants » de son parti seraient prêts à prendre les armes pour combattre tous ceux qui tenteraient de renverser le pouvoir de Felix Tshisekedi. En clair, la « jeunesse » de cette formation politique va se muer en milice. « Nul ne peut, sous peine de haute trahison, organiser des formations militaires, paramilitaires ou des milices privées, ni entretenir une jeunesse armée », stipule l’article 190 de la Constitution.

On a attendu en vain qu’une « voix autorisée » vienne « recadrer » ce cadre de l’UDPS, le parti présidentiel. Kabuya est réputé piètre communicateur et adepte des outrances verbales. 

Durant les dix-huit années de pouvoir de « Joseph Kabila », on a assisté à la dénonciation de plusieurs complot-bidons non suivis de procès public pour faire triompher la vérité. Les victimes sont généralement des pères et mères de famille innocents. Georges Leta Mangasa, ancien patron  de l’ANR et Nono Lutula, ancien conseiller spécial de Mzee Kabila en matière de sécurité en savent quelque chose. Il en est de même du colonel Eddy Kapend et consorts. Depuis dix-neuf ans, ils sont embastillés à Makala suite à un procès inique.

On rappelle que quelques six mois seulement après son investiture en janvier 2001, « Joseph Kabila » a fait organiser un procès à Likasi contre 98 personnes impliquées dans un prétendus complot contre son défunt prédécesseur et lui-même. Le général Calvin Kandolo et l’ambassadeur Emmanuel Dungia étaient parmi les accusés.

« DÉRIVE AUTORITAIRE »

Il semblerait que les Barbouzes civils et militaires que « Felix » a « hérité » de son prédécesseur s’ennuient ferme. Pour tromper cet ennui, ces derniers suspecteraient les quelques leaders que comptent encore la Coalition LAMUKA de « conspirer » contre l’actuel Président de la République.

Cinq mois après le semblant de « renouveau » intervenu après l’investiture de Tshisekedi Tshilombo à la tête de l’Etat, on assiste au retour des errements du passé. L’heure est au « culte du soupçon » ainsi qu’à la dérive autoritaire.

Tout a commencé par le refus du gouverneur de Kinshasa, le PPRD Gentiny Ngobila, de « prendre acte » de la « manifestation pacifique » organisée, dimanche 30 juin, par la Coalition politique LAMUKA. Un cas sans précédent depuis l’accession de « Felix » au sommet de l’Etat. A l’appui de son oukase, Ngobila, d’invoquer, sans rire, le caractère « sacré » du jour-anniversaire de la proclamation de l’indépendance.

Contre toute attente, le président Tshisekedi s’est cru en droit de mêler le prestige attaché à sa fonction à un acte aussi indéfendable en approuvant l’acte posé par ce gouverneur, en « mondovision ». C’était lors de l’interview qu’il a accordée le 28 juin à Lubumbashi aux médias France 24 et RFI.

Dimanche 30 juin, la terre entière a vu avec stupéfaction des policiers congolais lancer de gaz lacrymogènes en direction des manifestants. La terre entière a vu également des policiers bastonner non seulement des manifestants sans armes mais aussi des journalistes. On se croirait à la « belle époque » du dictateur « Kabila » qui n’a aucune attache psychologique avec le Congo-Zaïre.

« FELIX » N’EST NI MEILLEUR NI PIRE QUE « JOSEPH »

Lambert Mende Omalanga, ancien porte-parole du Gouvernement

Au moment où ces lignes sont écrites, le signal du média kinois RTVS1, reste coupé depuis le samedi 29 juin. Sans le moindre préavis. Ni notification. Des pratiques d’une autre époque. L’ancien ministre de la Communication Lambert Mende Omalanga a dû s’esclaffer.

Dans un communiqué daté du 2 juillet, La Voix de Sans Voix pour les droits de l’Homme « désapprouve » cette mesure qui « porte préjudice non seulement au droit de la population à l’information (…), mais aussi, au personnel de cette chaîne qui risque d’être privé de son droit au travail ». La « VSV » invite les autorités « compétentes » à « rétablir sans délai ni conditions le signal » de ce média privé. C’est connu, tout détenteur d’une parcelle de pouvoir est tenté d’en abuser. 

Le président Felix Tshisekedi compte dans son proche entourage des hommes de qualité. Il y a malheureusement aussi plusieurs « mauvais génies » de ce même entourage. Les noms sont repris dans les lignes qui précèdent. La liste n’est pas exhaustive.

Contrairement au pouvoir personnel et personnalisé de « Kabila », l’actuel chef de l’Etat devrait « institutionnaliser » l’Etat et redonner à celui-ci son caractère impartial.

Pour être respecté, L’Etat doit incarner l’intérêt général. Il ne peut en aucun cas être assimilé au bien personnel d’un « clan » ou d’un parti. 

Depuis le 30 juin, l’image du Président Felix Tshisekedi est quelque peu écornée. Au point qu’il n’est plus rare d’entendre des voix s’élever pour clamer, sans doute avec une pointe d’exagération, que « Felix Tshisekedi n’est ni meilleur ni pire que son prédécesseur Joseph Kabila ». Un comble après cinq mois d’exercice du pouvoir d’Etat.

 

B.A.W.

48 thoughts on “Ces « mauvais génies » qui gravitent autour de Felix Tshisekedi

  1. Felix Tshilombo, Augustin Kabuya et autre Jean-Marc Kabund représentent un spécimen remarquable d’une classe politique à la fois três medíocre, inconsciente et incompetente.
    Ce balbutiement pour faire avancer les choses dans ce pays ne peuvent être le fait d’un hasard comme le pensent certains.
    Les ennemis du Congo se sont toujours employés à ne favoriser que des piètres personnages qu’ils mettent à la tête des institutions pour donner l’impression que les Congolais ne sont pas des hommes comme les autres, ce seraient des sous-hommes.
    Alors que des hommes de qualité ne manquent pas dans cette republique, on assiste toujours à une sorte de lobbying en faveur de la médiocrité en se servant des méthodes manipulatrices plus ou moins subtiles pour obtenir des décisions qui vont dans le sens des intérêts des ennemis de notre peuple.
    Les Congolais doivent chercher à savoir qui a intérêt à voir le Congo s’enfoncer de plus en plus dans le gouffre?

    1. Ndeko Kum,
      Permettez, Svp, un commentaire ou une reflexion sous forme de parenthèse à ce que vous écrivez : « Alors que des hommes de qualité ne manquent pas dans cette republique, on assiste toujours à une sorte de lobbying en faveur de la médiocrité en se servant des méthodes manipulatrices plus ou moins subtiles pour obtenir des décisions qui vont dans le sens des intérêts des ennemis de notre peuple. »
      Personnellement je me suis à un moment donné posé la question de savoir pourquoi la politique chez nous n’attirait davantage que des « aventuriers », pourquoi notre classe politique comprenait tant « d’entrepreneurs politiques » opportunistes, à faire de l’exercice politique d’abord un gagne-pain, jusqu’à en faire une réelle industrie, des « affaires personnelles et familliales » avec des ingénieuses méthodes comme on a vu dernièrement le commerce familial que certains ont fait autour des postes d’élections où enfants, conjoints étaient préparés en suppleants à travers des candidatures combinées, à la députation nationale en même temps que provinciale avec des tours de passe passe entre membres de famille.
      Les raisons fondamentales sont complexes mais on avancerait si déjà la loi y mettait de l’ordre en interdisant des pratiques de candidatures multiples et posait des conditions plus dirimantes au niveau des conditions de candidatures.
      Des personnes plus méritants ne manquent pas mais selon moi il n’y a pas qu’un lobbying clientéliste de la part de quelques tireurs de ficelles, il y’a dans notre société et nos lois des raisons plus fondamentales qui font que la politique n’attire et n’embauche à terme que des opportunistes et des aventuriers capables de braver et d’enjamber tous les obstacles.
      On en reparlera un jour, j’en suis convaincu.

      1. @Nono,
        Cher compatriote et frère,
        Je suis de tout coeur avec vous.
        Mais comment arriverions-nous à inverser cette tendance, pour barrer la route à ces « opportunistes et des aventuriers » qui écument la sphère politique de notre beau pays?

  2. Ne nous voilons pas la face car Martin Fayulu est partisan du soulevement populaire malgre qu’il fasse semblant de jouer le jeu democratique. Plus grave il est aujourd’hui officiellement allie de Honore Ngbanda adepte de l’option militaire pour le renversement du regime politique en RDC. D’apres Amba Wetshi le soulevement populaire et la lutte armee ne sont pas des complots mais de la democratie. Une analyse trop simpliste et teintee de l’acharnement et haine. Triste!

    1. @Simon Disanka
      # « Triste » plaidoyer en effet s’agissant du sujet « soulèvement populaire vs démocratie » tant il s’arrête à l’écume des choses.
      Allons-y davantage dans le fond !
      1. Il existe un droit universel d’autodetermination des peuples…
      2. Au cas où il ne vous suffirait pas, sachez que les rédacteurs de notre Constitution ont poussé la pédagogie jusqu’à y insérer un article 64:qui donne à chaque citoyen le droit d’agir contre tout celui qui confisquerait le pays à son seul profit au mépris de la démocratie constitutionnelle.
      Plus sérieusement s’agissant du sujet « soulèvement populaire vs démocratie » le fond plus que l’écume de choses nous instruit que davantage que la présence du premier ce sont bien sa motivation et son destin qui justifient la deuxième ; ce dont vos propos définitifs n’ont tenu compte se limitant à une caricature expéditive pour condamner des boucs émissaires.
      CQFD, n’est-ce pas mon cher Mr ?!

    2. Monsieur Simon Disanka, vous faites partie de ces gens qui, face aux évidences manquent d’arguments valables et se rabattent sur des arguments fallacieux, arguments-écrans de fumée, pour éviter d’analyser le fond des problèmes, arguments du genre vous êtes des jaloux, haine tribale, alors qu’il n’en est aucunement question ici. A mon avis, vous êtes trompé d’auditoire et de tribune. Ici chez BAW, on n’élève intellectuellement les débats avec des arguments valables et des faits…

  3. Cher BAW,
    Que des signes alarmants emanant de ce pouvoir « CACHE »-FCC.
    Abus de droits, intolerance, repression, corruption (inclu de recentes magouilles de contrats gre-a-gre a la presidence), impunite, homages a « Kabila » inbus de perelinages a Kingakati par les gouverneurs-elus, sans oublier la nommination de l’arrogant et farfelu ex-Mobustiste Thambwe Mwamba a la Presidence du Senat. Tout donne raison a l’Archeveque de Kinshasa qui resume l’Apres-FaTshi en l’Avant-Fatshi
    Nous disons bien « Cache »-FCC, car nous avons reellement a faire ici a un « Cheval de Troie » dissimulant la continuation de la Voyoucratie-FCC sous son voyou-chef de file, Hypo Kanambe-Mtwale, alias « Jo Kabila », qui garde sa main-mise sur tous les leviers de ce pouvoir.
    Pire, de tonneaux-vides « Parle-menteurs Debout » de la trempe d’un certain Augustin Kabuya, jadis chantres de l’Etat de Droit, s’erigent aujourd’hui en « Tontons Ma-coutes » (avec milices a l’appui) pour defendre ce regime Kanambiste vomi par les Congolais le 30 Dec.
    Recemment, repondant a une question de Jeune Afrique, l’oncle de Fatshi, nous citons Monseigneur Gerard Mulumba, declarait que son feu-frere « lui ne se serait jamais ainsi compromis ». C’est tout dire….!
    EtwM doit se retourner dans sa tombe a N’Sele, constatant le 3eme mandat virtuel de Kanambe-Mtwale derriere le « Deal » avec son fiston

  4. Okosi ndeko Wetsi,toyebi ndenge Kin ezalaka, yo oza na Poto mais oyebi realite ya regime ya Kabila te.Soki tango Kabila azalaka na pouvoir, nde Bemba alalaki na ndako na ye ya Gombe? Soki Kabila azalaki ne pouvoir, nde Bemba afandaki na salon d honnneur ya Aeroportya Ndjili pendant plus de 5 heures po na kozela ke batu ya MLC Bafuta ba mbongo na ba Shegues pe batu misusu po batondisa terrain ya Ste Thereses ya Ndjili? Ngai moko nazuaki motivation po na kende na meeting ya Bemba, nayebi nini naza koloba. Soki Kabila azalaki na pouvoir, nde Bemba sima na meeting na ye ya Ste Therese akendeki na Gemena te po toyebi ndenge alias Kabila azalaki ko fonctionner, exemple ya Franck Diongo bakanga ye po ba kosela ye makambu ete abeta ba policiers na ndako na ye,. Kasi tala makambu basalaki ba policiers apres et avant meeting ya Bemba na Ste Therese. Lokuta mosusu eza epayi ya Mgr Frigolin ambongo, alobi ke mboka eza kaka na maboko ya alias Kabila, kasi Mgr Frigolin azali kosenga na Fatshi abosana baninga na ye ya opposition te .Motuna na nga eza boye: ndenge nini Fatshi, oyo aza na pouvoir ya malonga selon Mgr Ambongo, akosala po a travailler na baninga na ye ya opposition? Soni pe mawa po na Mboka na biso, soki ba sango bakomi kokosa. Mgr Frigolin alobi lisusu pa peuple congolais baza ko souffrir wana eza Bosembo, kasi Mgr Frigolin abosani ke souffrance ya peuple congolais ebandi lelo te, tokamata ndakisa ya periode Bemba azalaka vice-president charge ya Ecofin na periode ya 1 plus 4, nini Bemba asala po ba congolais balia malamu? Kasi Fatshi kaka apres 6 mois Mgr Frigolin ambongo aza kosenga na ye asilisa souffrance ya plus de 50 ans oyo Mobutu (32 ans), Kabila (18 ans) akotisa ba congolais na kati. Te kulutu Wetshi oza penza moto ya limemia mingi kasi nzela oponi wana eza nzela ya buzoba na lokuta. Soki olekisi message na nga oyo na site congoindependant na kondima ete yo oza vrai democrate, soki olekisi ya ngo na kozala convaicu meme bino bato bowumela na Poto bozali koloba kaka democratie ya mbebo, kasi na bizaleli eza kaka ndenge moko na batu ya pouvoir.

    1. Boketshu Lokuli,
      Awa BAW alekisi maloba na yo, tosuki wapi? Ya liboso, moto azobuka lokuta ezali BAW te. Ezali yo nde. BAW alobi te que Tshilombo asilisi pasi ya ba Congolais te. Alobi que na nzinga-nzinga na ye, bafiti bazali na ba methodes ya ndenge moko na domaine moko bien precis: repression brutale ya ba manifestants. Donc, tika kokosela BAW makambo. Et puis, tika bisalela ya koloba te mpo BAW azali na Poto yo na Congo, yo nde moto oyebi makambu ya Congo koleka. C’est du grand n’importe quoi.

      1. @Kulutu Mayoyo, eza ya kokamwa , depuis okoti na buzoba pe lokuta ya makambu ya Ngbanda na Fayulu. Ozalaka kokma makambu ya bwana, kasi banda makambu ya lokuta na makambu ya ba elections ekoma, obongwana na yo okomi fanatique ya lokuta.
        Ya mibale, Kulutu oza BAW te, oza kulutu Mayoyo, kasi awa okomi na bikoma koma ya lokuta po na article ya BAW, eza mabe te , kasi yo pe ndima ke bikoma koma na bino ya mbala oyo eza verite ya Bible te. Bondima pe batu mususu ba pesa makanisi na bango. Lokola yo kulutu olobi makambo ya c est du n importe nakanisi yo nde bikoma koma na ya tour oyo eza vraiment du grand n importe quoi pe buzoba. Nalingi congoindependant bo publier reaction na ngai soki te nakoloba ke boza ba demorates te boza ba fanatiques ya camp ya buzoba ya danseur Fayulu , kulutu Ngbanda, na kulutu Bemba

  5. Oui, « c’est connu, tout détenteur d’une parcelle de pouvoir est tenté d’en abuser ». Si on n’en abuse pas tant ailleurs, c’est parce que les contre-pouvoirs existent non seulement sur papier, comme au Congo, mais aussi et surtout dans les faits. Question : Qu’avons-nous fait au cours de notre deuxième processus de démocratisation pour que les contre-pouvoirs soient effectifs ? Rien. C’est justement parce que nous n’avons rien fait que j’avais prédit dans un article que le successeur du despote Joseph Kabila sera également un dictateur. Quand BAW écrit : « Contrairement au pouvoir personnel et personnalisé de Kabila, l’actuel chef de l’Etat devrait institutionnaliser l’Etat et redonner à celui-ci son caractère impartial », on a envie de lui retorquer : au nom de quoi ? Pourquoi le ferait-il alors que la nation congolaise dans son ensemble ne l’a pas fait ? Pourquoi Tshilombo ne rêverait-il pas à son tour à un pouvoir personnel et personnalisé ? Parce que contrairement à Kabila, il aurait des attaches psychologiques avec le Congo ? Les deux autres dictateurs du pays, Mobutu et Laurent-Désiré Kabila, manquaient-ils d’attaches psychologiques avec le Congo ? Par ailleurs, pourquoi diluer la responsabilité de Tshilombo dans les mauvais génies de son entourage ? Récemment, Donald Trump a reconnu avoir des faucons dans son équipe. Mais il a aussitôt précisé que la décision finale lui appartient. Cela signifie qu’en politique comme dans bien d’autres domaines, le tube « Lettre au DG » de Lwambo Makiadi ne se justifie pas : « Ozalaka kaka moto DG, entourage esalaka mabe mpo nini ohhh ». Nous avons une responsabilité collective dans la persistance de notre malheur national. Nous n’avons jamais réfléchi à la démocratie.

    1. Kulutu Mayoyo, wana oza na raison, kasi il faut kobakisa boye, depuis plus ya 50 ans na pouvoir, au moins 6 mois ya Felix Tshisekedi Tshilombo wana nde Kombo ya president ya RDC, mususu wana okomi Felix Tshilombo okomi kolanda makambu ya lokuta ya kulutu Ngbanda, tika kolonda kulutu Ngbanda po biso toza kozela Kulutu Ngbanda amema na CPI dossier ya massacre ya alias Kabila, po kulutu ngbanda akotisa lokuta na internet ya koloba azalaki na ba dossiers ya massacre ya alias Kabila. Tozali kozela kulutu Ngbanda tii lelo oyo alimwa na nse ya mayi. Nalingi koloba ke depuis 6 mois ya Felix Tshisekedi Tshilombo, tomoni ba manifestations ya opposition na Congo ekomi mwa malamu moke, ata na periode ya Mobutu (oyo Kulutu Ngbanda azalaka moko ya regime), manifestations ya opposition ezalaka kosalema te, Toyebi ndenge Bemba asala tangu azalaka vice president ya RDC mawa trop. Nakanisi ete lelo, il faut to teya bandeko nionso, soki ba policiers na ba marche basali mbeba, il faut ba victimes par deposer plaintes na ba instances competentes po na abus du pouvoir ya police, ata kuna na poto wapi bozali, tomona ndenge ba policiers mindele basalaka ba abus tango ya refoulements ya ba refugies, tomonaki na television ndenge na France, conseiller moko ya Macron asala ba manifestants, na Autriche pe tomona ndenge ba policiers basala ba manifestants, donc violence ya boye eza kaka na Congo te, mais ekeseno ezali, awa na RDC soki violence esalemi, batu ba kendeke ko denoncer ba abus wana devant ba instances competentes te, kasi na ba poto wapi bozali batu ba salaka ba denonciation . Tomonaki ndenge police Belge a interpelaki Boketshu wa yambo po na musique ya Mbiye. Bino na Poto bosalaki nini po na decourager police belge atika kotungisa Boketshu? Tomoni ke meme kuna na Belgique police pe ezali kotungisa batu balingi ko manifester sans ko respecter mibeko,kasi awa na RDC ata mutu asali manifestation, sans a respecter mibeko bino na internet kaka ko defendre makambu ezanga mutu na makolo. Biso awa na RDC tokanisaki ke bino batu ya bwanya ya Poto nde bokolakisa biso exemple, kasi bokomi ko decourager biso po vraiment oyo ekomi pasi ata makambu eza ya malamu kasi soki Felix Tshisekedi nde asali ekomi mabe pe moyindo wapi kibomoto ya biso na Congolais, soki bino ba kulutu na biso (bino batu boza na Bwanya bokomi komema biso na nzela ya ki motema mabe).

      1. Boketshu Lokuli,
        Yebisa ngayi. Nani moto abuki mibeko? Opposition to Gouverneur ya Kin na President de la Republique? Tanga Constitution ya mboka liboso oyanola ngayi.

      2. @Boketshu Lokuli
        Il s’avere de plus en plus évident non seulement que vous usés des prêtes-noms, tantôt Mopape tantôt un autre et que vous n’êtes en fait que vous êtes un de nombreux infiltrés rwandais au Congo mais aussi que vous êtes complètement NUL sans arguments qui tiennent la route.
        Svp, passez votre chemin, CIC n’est pas votre site, c’est celui des patriotes Congolais avisés.
        À la limite, revenez quand votre pauvre cervelle se sera quelque peu musclée et que vous aurez épuisé votre stupide argumentaire à ne rechercher que des boucs émissaires improbables.
        Ouste d’ici et vite………….

      3. @ Boketstu Lokuli Mopape et patati patata représentant des Rwandais
        Mokubwa Ngbanda akotika bino ba Rwandais bozwa mboka na biso kaka boye te. Azali kaka kobelela : ata ndele, ndenge Rév Ekofo alobaki, vous aurez des comptes à nous rendre.
        Suivez :
        « URGENT-Sous le patronage de Paul Kagamé et Félix Tshisekedi, Ruberwa «négocie» la Commune de Minembwe !
        = https://www.info-apareco.com/2019/07/04/ruberwa-negocie-la-communune-de-minembwe/ « 

  6. Monsieur B.A.W toujours pertinent et excellent dans ses écrits mais à quand une réflexion sur la dernière lettre de monsieur Fayulu dont tous les congolais en parlent.
    Merci.

    1. @ Jean,
      Bonne question. Mais soignez d’abord votre Grammaire comme suit:
      « dont les Congolais parlent » et non pas
      « dont les Congolais en parlent. »

  7. Kiekiekieee, BAW : des « mauvais génies » autour d’un « bon génie F Tshisekedi » !?!
    Ce dernier article est dans la suite du précédent : le constat d’une derive autoritaire, la « tentation conformiste » de notre nouveau PR après des velléités de changement, de « déboulonner le système dictatorial » ?
    Ce qui m’inquiète le plus, c’est un relent de triomphalisme, du travail qui serait bien fait de la part de Tshisekedi et de son camp qu’on lit à travers ses déclarations (discours du 30 juin, interview à la presse française et autres conférences de presse) et que relaient avec un culot gratuit ses sympathisants.
    Hélas ceci est favorisé par une opposition Lamuka qui se délite et où le camp Katumbi tire à boulets rouges sur le camp Fayulu, cette fois sous le prétexte d’un communiqué publié sur la marche du 30 juin que n’auraient pas signé tous les leaders et surtout d’une vieille proposition de sortie de crise rédigée par Fayulu qui vend une transition avec Tshisekedi et lui Président d’un Haut Conseil des Réformes. À tort ou à raison cette proposition pourtant connue des leaders de Lamuka est vue comme une offre de dialogue avec Tshisekedi et donc contradictoire avec sa « vérité des urnes ».
    La vérité des urnes n’est-elle pas une valeur démocratique à promouvoir au-delà de Fayulu et pour laquelle des réformes institutionnelles seraient indispensables au Congo ?
    On n’aura pas fini de parler de tout ça.
    A suivre…………..

    1. PS
      # J »ai oublié de rappeler que « mauvais génies » ou pas autour du « bon génie », c’est bien ce dernier qui répond au final de tout ce que les premiers lui conseillent de faire.
      BAW nous révèle que tout au long de notre gestion depuis l’Indépendance nos « services » se sont davantage préoccupés non des menaces internes et externes que court la sécurité du pays mais celles qu’encourt le satrape au pouvoir et pour cela leur pratique habituelle c’est de chercher des (faux) conspirateurs qui lui en voudraient.
      Aujourd’hui ils les trouvent chez Lamuka et le SG de l’Udps Kabuya vient en renfort avec cette menace incongrue d’utiliser une milice ceux qui contesteraient son Gourou. Jusqu’où ?
      # Je disais en effet ci-dessus qu’une atmosphère délétère de triomphalisme régnait autour de notre nouveau PR dont participent les éléments de langage officiels mais aussi des ses affidés qui inquiètent autant pour le retour au non-droit ancien que pour la sclérose que cela peut entrainer par la suite.
      «  »Tshisekedi n’est ni meilleur ni pire que son prédécesseur ». Un comble après cinq mois d’exercice du pouvoir d’État », un gros risque pour l’avenir proche et lointain…
      A plus….

    2. @Nono Vous m accusez gratuitement que j use des pretes nom et nono, c est votre nom? Laches qui se cache derriere l anonymat. Nga naza mungala ya solo solo na kobanga mutu te pe mutu akobangisa nga te yo oza peureux oza kokoma nono, kombo na yo nani omoni ke yo nde oza elima (fantome) oza kobombana derriere anonymat

  8. Le contraire eût étonné. Ne dit-on pas que la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a!
    Avec les limites intellectuelles qui sont les siennes et le manque d’expérience probante dont il souffre, quel projet novateur l’actuel président aurait pu concevoir pour le pays? Quant aux hommes de qualité qui seraient présents dans son entourage, on peine à en déceler les marques!
    C’est l’autre qui doit boire du petit lait actuellement ! suivez mon regard!

  9. @ Simon,
    Au lieu de t’elucubrer maladroitement et t’en prendre a notre vaillant compatriote BAW dont la longue lutte contre la dictature et les antivaleurs qu’incarne aujourd’hui la Coalition « KaTshiKa » (Kabila-Tshilombo-Kamerhe), priere plutot de lire (et de circuler parmi tes copains ex-parle-menteurs debout) la quotation qui suit extraite de l’excellente intervention de notre compatriote Musema-Kweli sur CIC:
    « ….Nous disons bien « Cache »-FCC, car nous avons reellement a faire ici a un « Cheval de Troie » dissimulant la continuation de la Voyoucratie-FCC sous son voyou-chef de file, Hypo Kanambe-Mtwale, alias « Jo Kabila », qui garde sa main-mise sur tous les leviers de ce pouvoir.
    Pire, de tonneaux-vides « Parle-menteurs Debout » de la trempe d’un certain Augustin Kabuya, jadis chantres de l’Etat de Droit, s’erigent aujourd’hui en « Tontons Ma-coutes » (avec milices a l’appui) pour defendre ce regime Kanambiste vomi par les Congolais le 30 Dec.
    Recemment, repondant a une question de Jeune Afrique, l’oncle de Fatshi, nous citons Monseigneur Gerard Mulumba, declarait que son feu-frere « lui ne se serait jamais ainsi compromis ». C’est tout dire….!
    EtwM doit se retourner dans sa tombe a N’Sele, constatant le 3eme mandat virtuel de Kanambe-Mtwale (…derriere le « Deal …KaTshiKa »)

  10. Tshilombo n’est pas entouré des mauvais génies. Il est entouré des gens qu’il pense être à même de l’aider à consolider le peu de pouvoir qu’il a sur le papier.
    Il n’était pas préparé et n’a pas les capacités nécessaires pour relever un tel défi. Ambongo vient de tirer la sonnette d’alarme. Masisi, Minembwe, Beni,… la situation s’empire au Kivu et l’armée rwandaise est sur place sans que personne ne sache pourquoi et pour combien de temps.
    Nos sources nous informent que l’église Catholique lui a fait comprendre que la situation au Kivu est pire qu’avant. En réponse, Tshilombo et son équipe ont monté l’opération militaire en Ituri confiée à Amisi Tango four (sans blague) en parlant de complot pour faire diversion.
    Le Kivu est plus que jamais une zone abandonnée par notre Tshilombo national. Comme disait Mayoyo « le Congo est prêt pour un coup d’état ». Il faut vite tourner cette page.

    1. @Muana ya mokolo lopango,
      Trente-sept longues années d’opposition « aradjical », n’ont produit que des medíocres « au carré » comme Felix, Kabuya, Kabund, Fils Mukoko, … qui s’imaginent qu’une republique peut se gèrer comme la cuisine de Bena Mpuka, où on trouve tshibelabela et autres reptiles non comestibles.

  11. Á SUIVRE.. lol
    Felix avoue in fine dans sa rencontre avec la presse congolaise qu´il n´est pas le « président ».. sinon comment comprendre son affirmation au sujet d´une ministre qui refuse d´appliquer les ordonances « présidentielles » concernant la Gecamine et la Societé des chemins de fer…? Comment un président serait incapable de faire « appliquer » ses propres ordonances et devrait se faire humilier par une ministre ? Etrange…
    L´EVANGELISTE HUMBLE INCAPABLE DE FAIRE DES MIRACLES..
    Il est humble, Felix.. et devrait l´être comme tous les chrétiens qui n´ont pas encore marchés sur l´eau comme Jésus.. Et pourtant Jésus avait promis que ceux qui allaient croire en lui allaient faire des miracles plus spectaculaires que lui même kie kie kie..
    Oui, Felix l´évangeliste se fait rouler par ses conseillers juridiques et son chargé de communication.
    Aucune loi n´interdit aux congolais de manifester le jour de l´indépendance.. Quand Felix qui le protecteur de la constitution n´hesite pas á soutenir un gouverneur qui viole le droit des congolais.. Bon.. il est en voie de devenir pire que Joseph.
    FAYULU EN SOLO..
    Comme Nono@ a dit « á suivre ».. disons que ceux des congolais qui résident dans les pays Nordiques où la politique est une question de « groupe et d´équipe ».. cette proposition d´une fonction speciale en faveur d´une seule personne.. même s´il a gagné les élections nous revolte. Lamuka est une alliance de plusieures organisations politiques, comment les leaders de cette organisation peuvent-ils cautioner une « position en solo » de Fayulu?
    Non, quand Fayulu dit ouvertement que l ambassadeur des USA fait le marketing de Felix, il a oublié combien Lamuka doit aux « envoyés speciaux des Grands Lacs » des USA.. Lamuka n´allait jamais voir le jour sans l´implication active de l´ambassade des USA á Kin.
    Si la Cenco semble avoir depassée la logique de la vérité des urnes et affirme qu´il n´y qu´un seul président au Congo… Fayulu devrait se dire qu´il ne peut se battre ni contre la Cenco ni sutout pas contre les USA.
    Le pragmatisme du speech de JP Bemba qui dit explicitement á Ndjili Sainte Thèrese qu´il defendait son « peuple », l´approche de Katumbi qui souhaite une rencontre « officielle » pendant la journée avec Felix.. et une opposition « républicaine ».. sont des options qui ne font pas la même route que la proposition solitaire de Fayulu..
    Á suire disait Nono@

    1. @Ghost
      J’ai surtout dit en conclusion à la fameuse proposition de sortie de crise faite par Fayulu que « la vérité des urnes était une valeur démocratique fondamentale et qu’au-delà de la personne de Fayulu, elle nécessitait chez nous des réformes institutionnelles pour qu’elle soit effective ».
      Sinon que si Fayulu se soit proposé de presider ce HCNRI me paraît à ce stade quelque peu inapproprié, il n’en demeure pas moins en tant que candidat malheureux et vainqueur putatif qu’il ne serait pas le dernier à y prétendre légitimement.
      La question qui vaille : si même Tshisekedi a reconnu qu’il y’a eu des « cas scandaleux » donc corruption effective et qu’il propose des réformes au niveau du scrutin indirect pour les sénateurs et gouverneurs, est-il à ce point buté pour se dire qu’au scrutin direct à la présidentielle et aux législatives cette corruption s’est envolée au niveau des organisateurs ?
      La question, disais-je, c’est de convenir que la corruption et donc la vérité des urnes qui lui est pendante nécessitent bel et bien des réformes institutionnelles au niveau de la CENI et des réglementations adaptées pour y parer et que donc la proposition de Fayulu n’est pas sans objet. J’ai même lu quelque part qu’au sein même d’Ensemble de Katumbi il y’a des gens qui l’approuvent et verraient bien Fayulu présider le fameux HCNRI. Pour le besoin qu’on en a et pour une paix politique et sociale du pays.
      Voilà, mon cher Ghost, le compte exact de toute ma pensée !

      1. PS
        # Quant au radicalisme de Fayulu j’ai déjà dit ici que son jusqu’au-boutisme montrait ses limites. Et vous ne me croirez pas je le lui ai dit personnellement en face l’autre jour lorsque je l’ai croisé fortuitement à l’aéroport de Roissy. Je lui ai textuellement dit : « Moi j’ai peur pour toi, peur parce que ta bonne cause risque de t’isoler dangereusement au point de t’attirer des ennuis et cela parce ta façon de faire n’est pas pragmatique. Il faut que tu rassures davantage tout le monde et adaptes ton discours et tes actes au temps qui passe. Ceux qui te suivent aujourd’hui et ceux qui te condamnent pour des bonnes raisons ou pour leurs causes sectaires y trouveront plus de raisons d’apprécier ton juste combat ».
        En réponse « Martin » a beaucoup ri sans autre réplique et m’a juste remercié pour ma solicitude. On n’avait pas beaucoup de temps, il devrait embarquer pour Addis Abeba par Ethiopan Airways, une escale pour KInshasa. Nous étions jeudi le 20 juin, trois jours avant l’arrivée de Bemba à KInshasa.
        # Quant à votre obsessionnel crédit pour les USA, ce n’est pas aujourd’hui que je me renierais en vous rappelant qu’ils auraient beau devenir un partenaire special dans le contexte moi je ne leur porte pas un amour special : ils poursuivront leurs intérêts qui ne sont pas toujours compatibles avec les nôtres.

      2. @Ghost, oui vous avez parfaitement raison, au sein de Lamuka il ya des gens qui soutiennent Fayulu pour qu il preside ce fameux HCNRI, mais c est bien connu, la deuxieme lettre de Fayulu vous a deja repondu: Fayulu propose deux figures de Lamuka (Muzito et Matungulu) pour qu ils puissent l accompagner dans cette aventure sans lendemain. D ailleurs, il me semble que Fayulu a roule Bemba et Bazaiba, parce que le jour ou Fayulu est alle depose sa fameuse lettre aupres de l ambassadeur de la Grande Bretagne en RDC, il a ete accompagne par Muzito, Matungulu et Bazaiba, mais le 12 mai 2019, Fayulu revient a la charge pour ajouter les noms de Matungulu et Muzito mais ou est parti Bazaiba et Jean Pierre Bemba?????
        De deux, Fayulu est tellement naif au point qu il n a pas compris que ces europeens n ont pas trop de manoeuvre en ce qui concernes les elections en RDC, par ceque alias Kabila, bien qu on dise qu il n est pas intelligent a reussi a ecarter la participation financiere dans l organisation des elections en RDC alors a ce point la marge de manoeuvre des europeens sont tres limitees. On le voit d ailleurs n eut ete la pression americaine, on aurait continue avec alias kabila jusqu a ce jour. Et Pourquoi continuez avec cette naivete?

  12. @ Cher BAW,
    Des mauvais génies graviteraient autour de Félix Tshisekedi ? Ah bon ?
    1. C’est qui Félix Tshisekedi ? Si on parle du président du Congo, il s’appelle Félix Antoine Tshilombo. Fils de notre mama Marthe et notre papa Ya Tshitshi. C’est sous ce patronyme qu’il est né. Je ne comprends pas pourquoi tout le monde tient à l’appeler Félix Tshisekedi.
    2. Il faut rappeler qu’on parle de gravitation quand il y a une interaction gravitationnelle, c-à-d deux corps, possédant une masse, sont soumis à l’interaction gravitationnelle. Ils exercent l’un sur l’autre des forces d’attraction gravitationnelle. Ils s’attirent. C’est Isaac Newton qui l’a énoncé en…1687.
    Dans le cas en discussion, ces forces attractives sont fondées par le fameux deal entre le président Tshilombo et ses partenaires rwandais. Bons ou mauvais génies.
    Na esprit ya bien.

    1. @Jo Bongos,
      Tolembi ba polemique ya buzoba.Soki Felix kombo naye Tshilombo to Felix Tshisekedi Tshilombo ebongoli nini na vie ya ba Congolais? Wana ekomi kibomwana to kibuzoba. Tolingi soki kokoma comentaire na site oyo congoindependant il faut kosaka makasi po na kokoma makambu ekosalisa ba congolais. Soki olingi pa polemique ya ki bomwana malamu okende kokoma na site ya lokuta na ya buzoba Apareco to na radio bendele.
      2. Awa makambu ya ba francais ya lokuta ya ba gravitation tolembi buzoba wana. Lobela biso wapi soulevement populaire ? Martin Fayulu pe Lamuka ekomi wapi na ba lettres mibale ya Fayulu?
      3. Motuna na nga eza boye, sima ya Lokuta ya Fayulu na Lamuka, esengeli ba congolais balanda kaka buzoba ya Lamuka ou pas? Tozali kozela ba propositions concretes po RDC ebongwana, tolembi kibomwana ya mafinga, na makelele ya wenze. Kulutu Ngbanda akotisa biso na kati ya saki na lokuta na ye, yango wana Joseph Kabila asali plus de 18 ans na pouvoir. Buzoba ya koloba kombo ya Joseph Kabila ezalaka Hyppolitte Kanambe. Depuis kulutu Ngbanda akangama na makambo ya alias Kabila to hypollite, nin ebongwama na RDC? Tolembi buzoba

      1. @Boketshu
        Botubela masumu, bosenga JOSEPH KABILA KABANGE bolimbisi. Batika lokuta, batika kokoma kombo naye na ba alias ou bien na ba guillemets. Lokuta eyaka na ascenseur…

    2. Cher Bongos,
      Chez le Luba du Kasaï, le fils porte le nom de son père. Un minima de bon sens et de respect élémentaire aiderait à améliorer la qualité du débat sur CIC. Bonne compréhension.

      1. Cher Armand,
        Vous parlez beaucoup pour ne rien dire. On voit que vous ne connaissez même pas l’homme dont on parle. Abotama Felix Antoine Tshilombo et non Tshisekedi. Une question d’étal civil. Loba na ye alakisa carte ya bapteme totala. Ceci dit, personne ne conteste qu’il soit le fils de Ya Mukolo. Question compréhension et respect élémentaire, soki oyebi te, alors que azali ndeko régional na yo , tuna bayebisa yo. Nayebi ye koleka yo. Oyoki ?
        A propos, comment, par exemple, s’appelle son frère JC ? Tshisekedi ou Mulumba ?
        Et vous venez ici fanfaronner avec vos histoires des Luba di Kasaï… Soki oyebi te, taisez-vous !

      2. Cher Armand,
        Vous êtes sans doute mieux autorisé que moi de parler des Luba du Kasaï mais permettez-moi quand même de douter de votre affirmation. Depuis quelle période de leur histoire la coutume impose-t-elle chez eux au fils de porter le nom de son père ? Non seulement j’ai connu et connais des Compatriotes Luba surtout venus des « villages » qui ne portaient pas le nom de leurs pères, certains me l’ont encore confirmé à cette occasion, mais aussi à ma connaissance la coutume africaine un peu partout donne (donnait) souvent le nom d’un ancêtre lointain ou proche au nouveau-né ou un nom selon les circonstances propres liées à sa naissance.
        Je me renseignerai davantage soit directement auprès des compatriotes ou à partir d’études portant sur ce sujet.
        En attendant dites-moi d’où vient le patronyme Tshilombo que porte « Félix » alors que son père s’appelait Tshisekedi wa Mulumba et le père de celui-ci Mulumba je suppose ? Si oui c’est que déjà Tshisekedi père portait un patronyme différent de celui-ci de son père et cela va bien à l’encontre de votre affirmation.

      3. PS
        Je ne connais pas les coutumes détaillées des Luba mais je doute fort que s’agissant des noms donnés à la naissance, elles soient sensiblement différentes de celles d’ailleurs.
        Aujourd’hui on trouve peut-être moins d’enfants à qui on donne à leurs naissances les noms autres que ceux de leurs papas mais c’était courant à mon adolescence d’avoir des compagnons de jeux ou des condisciples qui portaient un nom différent de celui de leurs pères contrairement à nous autres enfants des villes ou des parents évolués ou en voie de l’être qui portions les noms de nos papas mais en même temps nous avions un autre nom familial venu d’un ancêtre.

  13. La Rdcongo , continue de persister dans son classement de : Pays d’exception dans tous les domaines possibles de la vie natiôale. à qui la faute ? à nous tous chers compatriotes !

    1. Cher Bongos,
      N’exagérons pas ; la carte de baptême n’a rien à voir avec l’état civil. Pour un Etat « laïc » comme la RDC , le baptême est un fait religieux à la différence d’Israël et d’Iran qui sont des Etats théocratiques. Les mariages religieux , les baptêmes et même les circoncisions des enfants relèvent de l’état civil car régis par la loi. On ne peut pas quand même refuser au fils de porter le nom de son propre père biologique. Sommes-nous descendus trop bas en discutant sur les noms des fils biologiques? Quelle pourrait-être la valeur ajoutée d’un tel débat? D’où viennent de telles insinuations? Nous savons comment ça fonctionne. Vous n’allez pas quand même lui chercher un autre père. Je crois fondamentalement que la révolution voulue au Congo devrait commencer par le respect de l’autre. J’ai parfois le dégoût de faire des interventions sur ce site qui avait pourtant bien commencé. Bien à vous.

      1. Compatriote Armand,
        Mollo, svp, il n’y a pas mort d’homme pour nous mettre à mélanger tout, simplement pour nous trouver des excuses improbables s’agissant d’une affirmation contestée. Qu’est-ce à dire en effet que ce « Sommes-nous descendus trop bas en discutant sur les noms des fils biologiques? Quelle pourrait-être la valeur ajoutée d’un tel débat? …J’ai parfois le dégoût de faire des interventions sur ce site qui avait pourtant bien commencé » ?
        Si débattre du réel patronyme à sa naissance de notre PR n’est peut-être pas tant une « valeur ajoutée » pour le pays, ce n’est pas non plus si dégradant que quelqu’un trouve intérêt à souligner que notre PR se serait exprès ajouté le nom de son illustre père pour sa carrière politique alors qu’il ne le portait pas à sa naissance. C’est de la polémique normale et gentillette entre adversaires ou rivaux. Personnellement je ne le suis pas, j’accorde volontiers ce droit à Tshilombo tant c’est de bonne guerre mais n’exagérons pas, ce n’est pas non plus « descendre si bas » comme vous le dites.
        Voilà !

      2. Cher Armand,
        Toujours ce petit air de condescendance ridicule quand on se retrouve sans arguments après avoir débité une ânerie.
        Un professeur d’université qui ne comprend pas l’épaisseur psychologique et ses corollaires dans le fait de porter ou non un patronyme.
        J’en rigole.

  14. Ces mauvais génies qui gravitent autour du Président protocolaire issu de l’Udps Familiale nommé par l’imposteur alias Joseph Kabila !!! Tant que les Kongolais (Politichiens et Peuple Souverain Primaire) utiliseront un langage politiquement correct pour nommer le « Mal » (alias Kabila et son vrai dauphin Tshilombo-Petain), il sera difficile pour la RDC (République Démocrature du Congo-Kinshasa) de regimber les aiguillons de sa mort lente, sûre et certaine…
    Les politichiens et oppochiens Kongolais toutes tendances confondues sont nuls, n’en déplaise à leurs fanatiques aveugles hyper amnésiques, envoûtés, ensorcelés, oublieux, confusionnistes, incohérents surtout animés d’une très mauvaise foi…
    Après avoir pioché dans l’impunité totale dans le budget maigrichon de l’État Kongolais pour ses propres intérêts égoïstes et voyages intempestifs à la Magellan, Tshiiombo-Petain le fils maudit du feu Sphinx devient « mécène » comme une certaine Olive Lembe distribuant des sacs de riz aux Kongolais affamés….
    Du jamais vu ! Un président protocolaire mécène. Croit-il que la population Kongolaise quémande ça ou c’est son plein droit d’avoir de la nourriture, l’accès à la santé, a l’emploi, à l’électricité, à l’eau, à la sécurité des biens et des personnes ? Tshilombo-Pétain avec ses safaris ridicules ressemble de plus en plus à un clown des Unpowered Nomades Occupants qui l’emploient comme catin, son costume présidentiel protocolaire taché de sang Kongolais lui va comme un gant…
    Le Kongolais ultra fanatisé, trop friand de la religiosité imbecilisante est frappé de délire, d’aveuglement, d’égarement d’esprit, tâtonne en plein midi comme l’aveugle dans l’obscurité, son état d’âme comateux ne lui permet pas d’avoir du succès dans ses entreprises, toujours opprimé, dépouillé, personne ne vient à son secours, il aura une fiancée, et un autre homme couchera avec elle; il bâtira une maison, et il ne l’habitera pas; il plantera une vigne, et il n’en jouiras pas.
    [Deutéronome 28]; à cette allure vertigineuse de honte éternelle et d’affront répétitif où sa classe politique le tourne en bourrique à chaque virage important de son histoire, le Kongolais risque d’être bientôt un « Peuple sans terre »… Espérons que non… Ainsi soit-il. Ingeta

  15. @ Boketsu wa yambo,
    Ce que dit Jo Bongos sur l’état civil de Félix est important.
    Au Congo les enfants ne portent pas toujours le nom de leur papa.
    Son père avait décidé de l’appeler F.A Tshilombo.
    Il doit être capable de s’assumer sans se cacher derrière le patronyme de son père. C’est un signe de faiblesse, un manque de confiance en soi et une volonté de masquer son inaptitude intellectuelle en se cachant derrière le nom de son père. Peut-on faire confiance à un homme qui brandit un faux diplôme et falsifie son état civil ? Na yo na Jo Bongos nani asali commentaire ya buzoba ?
    Si la vérité est sans importance pour vous, tant pis !

  16. MES CHERS COMPATRIOTES,
    NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS AVEC DES BLA BLA DE BOKETSHU LOKOLI.
    BOKETSHU LOKULI EST UN VERITABLE PIRATE. AVANT TOUT IL SIGNAIT ICI A CIC.COM NA BA NOMS OYO :
    1. LAMBERT OMALANGA MENDE
    2. DANIEL MAKILA SAKANI
    3. MOPAPE
    4. ACTUELLEMENT BOKETSHU LOKULI.
    5. DEMAIN TOKOYOKA, AKOMI NA KOMBO YA PASTA  » LILIE  » NEW MAITRE CHANTEUR DE LA PAROISSE FELIXIANA ANTOINIAMA TSHILOMBIANA OF LIMETIANA.
    BOKETSHU LOKULI VRAIMENT TOLEMBI YO NA KI TCHAKOUTERIE, PERROQUETERIE OU PAPAGAYERIE, PAPUGAYERIE NAYO YA MIKOLO YONSO, TONGO, MIDI, POKWA, NEIGE, MBULA, MVULA, CANICULE, TOUJOURS LA MEME CHANSON SANS BEMOL POUR NOUS CASSER LES TYMPANS SELON:
    – OKOSI NDEKO WETSHI, TOYEBI NDENGE OZALAKA, YO OZA NA POTO MAIS OYEBI REALITE YA REGIME YA KABILA TE..
    -NGBANDA SAUKI WAPI NA SOULEVEMENT NAYE POPULAIRE YA NGBANZO..
    – NDEKO WETSHI AMBA OZA KOMONA KIEEE, KIEEE, KIEEE..
    – YO JO BONGOS TOLEMBI BA POLEMIQUE NAYO..
    – KULUTU MAYOYO, KOMBO YA PR EZALI PE EYEBANA: FELIX ANTOINE TSHISEKEDI TSHIOLOMBO..
    PAPA BOKETSHU LOKULI? YES, YEBISA BISO MALAMU PENZA, FONCTION NAYO EZALI YA NDENGE NINI PARMIS CES MAUVAIS GENIES QUI GRAVITENT AUTOUR DE FELIX ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO?
    AH BON! DONC SIKA OYO TOYEBI YO MALAMU QUE PARMIS LES 160 RANGERS BELGICAINS YO NDE OKOMA NAYO LOKOLA GOBBELS KONGOLAIS MOKO BOYE? LE MECHANT ET AVEUGLE PROPAGNADISTE! C’EST DANGEREUX CA !
    MES CHERS COMPATRIOTES , POUR VOTRE INFORMATION, NA MBOKA BELGICA, TOYEBAKA CERCLE OU GROUPPE YA BA KONGOLESE NA KOMBO YA BA  » RANGERS « , DONC D’APRES LAROUSSE, RANGER SIGNIFIE: SOLDAT D’UN CORPS DE CHOC DE L’ARMEE DE TERRE AMERICAINE.
    DONC, ERINGI KOROBA QUE LES MAUVAIS GENIES WANA BOZALAKA NABINO BA RANGERS YA BELGICA, LESQUELS SONT PARACHUTES AU GRAND KONGO POUR FAIRE LA GUERRE AUX KONGOLAIS ET DETRUIRE LE GRAND KONGO NABOSOLO YONSO, N’EST-CE PAS MISTER BOKETSHU LOKULI MWANA NA EQUATELE MAMBENGA OU MTOTO WA RWANDA?
    VRAIMENT TOREMBI BINO. KONGO YA BA KOKO NABISO EZALI CHAMP DE BATAILLE TE OU CHAMP DE COOP TE YA KOBETA TOLO SELON PRINCIPE ECONOMIQUE NA BINO: SIKA OYO TOUR NABISO, TOKOMONA CLAIR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    C’EST DU KIMPUMBULU CA! KIADI KIBENI KUNA KONGO DIETO!
    QUE LE LUCIFER VIENNE VOUS EMMENER TOUS EN ENFER!
    JE M’ARRETE ICI.
    PLEASE NO STUPID AND WRONG COMMENTS ARE NEEDED HERE! PLEASE, BE GENTLEMAN AND NO COMMENTS! PLEASE, UNDERSTAND! NO WRONG COMMENTS ARE NEEDED HERE. THANK YOU SO MUCH. HAVE A NICE DAY OR EVENING!

  17. @Kulutu Mayoyo, okomi kobangisa nga, olingi koyebisa biso ke violation ya Constitution ebandi Na RDC depuis Gouverneur apekisaki marche ya Fayulu ? Oza koyeba te ke okomi kokende na nzela ya mabe ya buzoba na lokuta???

  18. Boketshu Botuli en avez vous pas assez de tous ces tricheurs falsificateurs et magouilleurs dans ce pays ? Celui que vous défendez se nomme bel et bien Félix Antoine Tshilombo . Posez vous la question pourquoi il a rajouté le patronyme de son défunt père Tshisekedi ? Jo Bongos à parfaitement raison de dénoncer ce faussaire qui n’ a pas sa tête au dessus des épaules pour assumer cette responsabilité . Pour lui l’ astuce était juste de s’accaparer du nom de son père pour bénéficier de son aura . Heureusement que tout le monde n’ est pas aussi naîf pour accepter n’ importe quoi . Il y a quelque temps j’ avais émis des doutes sur les capacités de celui que tous les baluba sans exception encensez aujourd’hui pour des raisons purement tribalo régionaliste . J’ avais dit que cet individu ne faisait pas parti de la crème et n’ avait pas les capacités intellectuelles ni morales pour diriger ce pays . Les faits sont là : Ce n’ est pas le fait de s’ approprier le patronyme de son père qui fera de lui l’ égal de ce dernier ; qu’ il se détrompe il n’ est pas à sa place et les congolais feront tout pour le déboulonner au moment opportun pour mettre à cette place une personnalité à la probité morale avérée avec un cursus bien accompli . Que le sieur Augustin Kabuya ne se fatigue pas on vous (les baluba) connaît dans ce pays beaucoup de brouhaha teinté d’ arrogance sans résultats ! La preuve votre Kasai est la dernière de toutes les provinces de ce pays pourtant bien garni en diamants . Vos bourgades ressemblent plus à de misérables gros villages que autre chose … Et votre sport favori c’ est l’ exode vers d’ autres provinces ! Si le sieur Augustin Kabuya se sent pousser les ailes pour prendre les armes contre ceux qui chercherait à déboulonner votre nouveau mulopwe , mais qu’ attendait il pendant les massacres des populations durant la période de Kamuena Nsapu ? Luyambula mazu ma mpamba mpamba , luvunu lueno !

    1. Mbuta Nkomi Mbuta,
      Ne vous en faîtes pas. Ce monsieur qui se présente comme Boketshu machin est un rwandais qui utilise leur fameuse technique dîtes Ubwenge… mensonge, manipulation, roublardise, victimisation, etc…
      Mais on les connait. On a appris à les détecter. Ils peuvent parler lingala, tshiluba, kikongo… ne vous laissez pas impressionner. Ils apprennent nos langues pour mieux nous manipuler. Ce, depuis très longtemps. Il faut reconnaitre qu’ils sont très malins, contrairement à nous qui sommes très naïfs. Et dire que Félix Tshilombo pourrait, par une simple déclaration, mettre fin à l’occupation rwandaise du Congo. Malheureusement pour nous, jusqu’ici lui et ses frères de tribu préfèrent jouir de ce qu’on leur donne comme miettes.
      Félix Antoine Tshilombo est aujourd’hui la seule personne au monde capable de sauver le Congo et ses générations futures. Il peut arrêter cette machinerie d’ubwenge qui a pour mission de réduire les congolais en esclaves, simplement parce qu’il sont en majorité bantou. Ne comptez pas sur les comédiens de Lamuka.
      Comme vous dîtes, Luyambula mazu ma mpamba mpamba, luvunu lueno.

  19. @Boketsh lokuli alias Mopape alias Procongo ou tout autre légionnaire rwandais intervenant sur ce site,
    Minembwe va être votre Vietnam ! Bokokoka te ! Jamais !

Comments are closed.