Communication du Ministre de la Santé en rapport avec la situation épidémiologique au 8 mai 2018

Chers compatriotes,

Le jeudi 3 mai 2018, la Division provinciale de la Santé de l’Equateur a notifié au niveau central du Ministère de la Santé vingt-un cas (21) de Fièvre avec des signes hémorragiques et dix-sept (17) décès communautaires dans l’aire de santé d’Ikoko Impenge située dans la zone de santé de Bikoro dans la Province de l’Equateur.

Une équipe du niveau central du Ministère de la Santé, appuyée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et Médecins Sans Frontières (MSF), s’est rendue sur place le samedi 5 mai 2018. L’équipe a trouvé cinq (5) cas actifs, dont deux (2) hospitalisés à l’Hôpital Général de Bikoro et trois (3) dans le centre de santé d’Ikoko Impenge.

Cinq (5) échantillons prélevés chez les cas suspects ont été envoyés pour analyse à l’Institut National de Recherche Biologique (INRB) de Kinshasa le dimanche 6 mai 2018. Des cinq (5) échantillons analysés, deux (2) se sont révélés positifs à la maladie à virus Ebola sérotype Zaïre par RT-PCR.

Depuis la notification des cas le 3 mai dernier, aucun décès n’a été reporté ni parmi les cas hospitalisés ni parmi le personnel de santé.

Chers compatriotes,

Notre pays fait face à une nouvelle épidémie de la maladie à virus Ebola qui constitue une urgence de santé publique de portée internationale.

La République Démocratique du Congo étant à sa neuvième épidémie de cette nature, nous disposons de ressources humaines bien formées en cette matière qui ont toujours été en mesure de rapidement maîtriser les épidémies précédentes.

Le Ministère de la Santé vient de prendre toutes les dispositions utiles pour riposter promptement et efficacement à cette nouvelle épidémie de la maladie à virus Ebola sur le territoire national de la RDC.

Sur place, à Bikoro, une équipe locale du Ministère de la Santé est à pied d’œuvre pour l’organisation de la prise en charge des cas, la recherche et le suivi des contacts.

Dès demain, le mercredi 9 mai 2018, une équipe d’experts du niveau central partira de Kinshasa vers Bikoro avec un lot d’équipements appropriés pour superviser les investigations et l’organisation de la riposte sur le terrain.

De plus amples informations seront communiquées en toute transparence au fur et à mesure de l’avancée de la situation sur le terrain.

 

Dr. Oly Ilunga Kalenga
Ministre de la Santé (Rdc)

2 réflexions au sujet de « Communication du Ministre de la Santé en rapport avec la situation épidémiologique au 8 mai 2018 »

  1. Cette communication traduit bien l’essoufflement d’un gouvernement d’occupation dont le fondement matériel n’est nullement le bien-être des congolais. Ce supposé ministre a beau servir de crieur public des tutsis…

  2. Les catholiques Kongolais ignorent-ils l’histoire du pays Kongo quand les colons missionnaires ont contribué largement à la misère et désolation de nos aïeux ?

    Les Kongolais Catholiques de 2018 ont la chance ou l’occasion en or de rectifier le tir sinon l’existence du Kongo dans sa configuration actuelle sera à jamais menacée, mise à mal à cause de l’occupant Tutsi Nilotique Rwando-Burundo-Ougandais peuple nomade qui s’y sedentarise de force en massacrant, en violant, en tuant, en déplaçant les autochtones Kongolais de leurs milieux naturels…

    Toutes ses maladies infectieuses (Ebola, Lèpre, Choléra, Polio, Typhoïde, Malaria, Sida…) vaincues ou maîtrisées ailleurs qui continuent de tuer le petit peuple Souverain Primaire Kongolais en plein 21e siècle sont le reflet de la gestion chaotique des dirigeants politiques sensés lui garantir les besoins vitaux, primordiaux (Santé, Électricité, Eau, Sécurité, Emploi, Bien-être…) mais en réalité ses faux leaders, faux politiciens, piètres dirigeants insensés inconscients congénitaux sont des bras cassés, pieds nickelés, des simples exécutants esclaves collabos des Occupants Envahisseurs Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandais, ces derniers sous-traitants des commanditaires Impérialistes Anglo-Saxons Occidentaux Aryens Indo-européens Nephilim reptiliens qui recolonisent le Kongo dans cette ère du Verseau en plein boum technologique…

    *Heureux toi pays dont le roi est de race illustre et dont les princes mangent au temps convenable pour soutenir leurs forces et non pour se livrer à la boisson. Quand les mains sont paresseuses la charpente s’affaisse et quand les mains sont lâches la maison a des gouttières*. Ecclésiaste, Qotelet, Roi Salomon, Proverbes…

    Aux Sœurs et Frères vrais Kongolais de souche purs sang du CLC (Comité Laïc de Coordination), utilisez la DÉSOBÉISSANCE CIVILE comme arme offensive. La luta continua la Victoria e Certa. Ingeta

Les commentaires sont fermés