« Comprenez ma passion pour le Congo… », J. Kabila dixit. Libres propos autour d’un jeu de mots injurieux, mais dévoilant

Le jeudi 19 juillet 2018, le président de la République démocratique du Congo s’est adressé aux deux chambres pour son discours sur l’état de la Nation. Afin de briser la glace, il s’est lancé dans un humour qui, tout en rappelant un discours remarqué du feu président J-D. Mobutu, dévoile l’impensée de ses projets et les contours de sa personnalité. Pour les membres de la Majorité présidentielle, il s’agit là d’une prouesse remarquable. En témoignent les applaudissements de ses laudateurs, les uns rivalisant avec les autres dans l’intensité donnée au battement des mains, pendant que d’autres tambourinaient sur les tables, d’autres encore clamaient bruyamment leur allégeance au président hors mandat, et d’autres enfin, à gorge déployée exprimaient avec délectation leur déférence indéfectible à l’homme providentiel du Front Commun pour le Congo. Triste spectacle où professeurs d’universités, diplômés de tous bords, intellectuels et autres cadres supérieurs, tous prisonniers du système et inféodés au continuisme, se sont illustrés comme des bambins éberlués ou des puérils badauds, pour ne pas dire des zélateurs d’un imposteur taciturne et suffisant.

Evoquer le discours du 24 avril 1994 en ce jour où tout le monde attendait une clarification sur la position du prétendu candidat à un troisième mandat présidentiel, et tourner en dérision ce discours, en dit long sur les intentions de l’orateur du jour. J. Kabila n’est pas de ceux qui cèdent à la fibre de l’émotion. Il est de ceux qui vibrent au diapason de la passion. Mais seulement, il y a passion et Passion. Et qui plus est, tout est dans l’objet de la passion. Or ici, l’objet est clairement énoncé: le Congo. C’est dire combien, dans la même ligne que les Américains, Français, Chinois, Indiens, Pakistanais et autres prédateurs avides des richesses du Congo, le président congolais est obnubilé par la passion de ce territoire dont la faune, la flore, le sol et le sous-sol sont devenus, depuis dix-sept ans, sa propriété, une rente pour sa parentèle et une terra nullius pour ses alliés et mentors. Rien d’étonnant que cette passion vire en une obsession du pouvoir, des honneurs, des privilèges et d’accumulation accélérée de richesses au point de piétiner la Constitution, de conjurer toute alternance, de redouter des élections crédibles, transparentes, démocratiques et apaisées, de postuler un mandat indéterminé et de soupirer après une pérennisation de son pouvoir sous forme de présidence à vie.

L’humour du président Kabila est une plaisanterie de mauvais goût vis-à-vis de l’option courageuse prise jadis par le maréchal zaïrois d’ouvrir son système inique à la démocratie et de faire le deuil du parti unique. Cette option dénote d’un patriotisme adossé non pas seulement au territoire, mais aussi aux hommes et femmes qui l’habitent. L’homme à la toque de léopard avait un cœur de chair et des sentiments humains. Après avoir fait le tour de son pays et tâté la réalité macabre vécue par son peuple, il a écouté son peuple et en est arrivé à la rupture instauratrice de l’humanisation de la dictature. L’homme à la barbe de la chèvre de Monsieur Seguin brille par la dureté de son cœur, son insensibilité et son impassibilité. Souffrant d’autisme politique aigu, il ignore le calvaire de son peuple. Il a la prétention d’avoir réussi le pari de l’eau, de l’électricité, des routes, des institutions de santé… Prétention qui ne convainc que lui-même, ses épigones et ses partisans. C’est à croire que J. Kabila n’a jamais mis les pieds au Congo et qu’il vient de débarquer de la planète des illusionnistes ou des démagogues. Il faudra le prendre au mot et par la main pour une virée diurne et nocturne dans les 24 communes de Kinshasa pour qu’il se rende compte de ce qu’il a fait du Zaïre de Mobutu et du Congo de son père: pénurie et corvée de l’eau ici, insalubrité et montagne d’immondices là-bas. Ici et ailleurs: délestage intempestif de l’électricité, routes impraticables, misère innommable des travailleurs corvéables à merci, esclaves modernes de la classe moyenne expatriée à qui profitent les potentialités du pays. Et dire que ce marasme généralisé est vécu à Kinshasa sur fond d’une insécurité entretenue à dessein et qui se décline en une violence multiforme qui rend obvie l’incompétence, la démission larvée, l’irresponsabilité, l’incohérence et le cœur de pierre des dirigeants du Congo!

L’ignorance crasse du président Kabila est la résultante de son insouciance de la vie, de la misère et des déboires du peuple congolais. L’on est fils de son peuple et enfant de sa culture dit-on. Oubliera-t-on que dans la tradition culturelle qui a forgé la personnalité du « président passionné », on se morfond sur les vaches qui crèvent et on s’abstient de pleurer les êtres humains? Rien d’étonnant que le moqueur de Mobutu n’éprouve aucune commisération sur la tragédie des Congolais. Ce qui prime chez lui, c’est le Congo et ses richesses plutôt que le sort des Congolais. Voilà pourquoi, ce pays qui fait l’objet de tant de convoitises étrangères est l’objet de la passion de J. Kabila au mépris de la tragédie vécue par ses habitants. Sans rire ni manier l’ironie, le porte-parole du gouvernement congolais promettait aux Congolais « une passation de pouvoir civilisé ». On aurait préféré au-delà de la passion du « président passionné » voir les signes avant-coureurs de cette passation notamment l’application stricte des Accords de la Saint Sylvestre. Ce qui, soit dit en passant, confirmerait un des discours de J. Kabila qui prétendait que « la RDC est une démocratie constitutionnelle! ». Mais hélas! Il ne faut pas rêver et surtout ne pas se fier à ces prolixités creuses. De passation de pouvoir civilisé et de démocratie constitutionnelle, le Congo, n’en connaîtra point à cause de la passion irrationnelle, puérile et suicidaire du « passionné » de Kingati. Peut-on espérer qu’un jour chez lui la passion cède à la raison? Différons pour l’instant un tel espoir dont la réalisation relève d’un miracle!

Alors que « l’imberbe barbu né de la dernière pluie » court après les honneurs, le président Mobutu avait le sens de l’honneur. Son émotion vraie, sincère et naturelle était conséquente à sa maturité et à son humanité. Mobutu au moins s’est ravisé tant soit peu de ses mandats indéfinis et a compris le sens de l’histoire. Il est entré dans l’histoire avec son discours du 24 avril 1994. On peut regretter qu’il n’ait pas persévéré sur la lancée et qu’il ait ruiné par conséquent lui-même le projet de démocratisation de son pays. Et le « passionné » de Kingakati? Il sortira sous peu de l’histoire à cause de sa témérité et de sa passion morbide.

La passion sur commande dont se gargarise le président congolais est le fruit de son insouciance et de son inhumanité: passion pour le Congo qui n’est que l’envers de la Passion d’un Mgr Emmanuel Kataliko, Mgr Christophe Munzihirwa ou des cardinaux Joseph-Albert Malula, Frédéric Etsou et Laurent Monsengwo; passion pour le Congo qui fait piètre figure devant la Passion des victimes de la barbarie de l’Est, de Kamuina N’sapu, de Bundu dia Kongo, d’Ituri et de Beni; passion pour le Congo qui pâlit face à la Passion d’un Franck Diongo, Diomi Ndongala, Jean-Claude Muyambo, les jeunes de Lucha et de Filimbi; passion pour le Congo qui rougit au regard de la Passion de Floribert Chebeya, Armand Tungulu, Mamadou Ndala, Rossy Tshimanga, Ne Mwanda Nsemi et les anonymes enterrés dans des fosses communes à Kinshasa, au Kasaï et ailleurs; passion pour le Congo qui est dépassée par la Passion du Comité Laïc de Coordination, des marcheurs chrétiens, du pasteur François-David Ekofo, de Jean-Jacques Muyembe Tamfum et Denis Mukwege; passion pour le Congo qui se réfracte devant la Passion d’un Eliezer Tambwe, Mike Mukebay, Léon Nembalemba; passion pour le Congo qui crache sur la Passion de Lumumba; passion pour le Congo qui n’est qu’injure et déni de la Passion vécue au quotidien par les Congolais.

Les éminences grises, conseillers, nègres et experts du président congolais l’ont berné. Ils lui ont imposé un streap tease en lui suggérant une boutade inopportune. Croyant amuser la galerie en attribuant l’émotion à Mobutu et la passion à leur champion, ils ont poussé ce dernier à étaler gratuitement son ineptie et à dévoiler sa boulimie du pouvoir. Grâce à son discours du 18 juillet, l’on ne peut désormais entretenir des doutes sur sa vraie passion: piller le Congo, narguer la communauté internationale et asservir les Congolais!

Le président congolais a certes le droit de clamer haut sa passion. Il a le droit de se moquer du réalisme du président Mobutu. Pour une fois, il lève le voile sur sa vraie passion, une passion qui, chez lui, a exilé la raison et censuré l’émotion. Il ne doit cependant pas oublier que la passion affectée, intéressée et hypocrite qu’il brandit en lieu et place de l’émotion condescendante sous-tendue par la raison s’achèvera certainement par sa crucifixion! Et les Congolais n’attendent que ce moment pour donner plus d’expression et d’extension, de densité et d’intensité à leur passion méconnue, éludée et éconduite: dresser les fronts pour faire de la terre de leurs ancêtres un pays plus beau qu’avant! Ils y arriveront bientôt sans Kabila, en dépit de son arrogance et en se passant de sa passion égoïste, égotiste et narcissique, car gaillardie par la Passion naturelle et légitime d’un avenir autre et d’un autre Congo, le peuple gagne toujours.

 

Par Mbamulu Rose
Professeure d’Universités

11 réflexions au sujet de « « Comprenez ma passion pour le Congo… », J. Kabila dixit. Libres propos autour d’un jeu de mots injurieux, mais dévoilant »

  1. Mama Rose,

    Leur passion du sang congolais et des richesses congolaises n’est pas le problème.

    Le vrai problème, c’est la passion des congolais du déni. Le déni de l’occupation rwandaise au Congo. Aussi longtemps que ce peuple congolais n’en fera pas une question d’honneur, de dignité, de survie identitaire, rien ne changera. Les congolais vont continuer à vivre comme des esclaves sur la terre de leurs ancêtres.

    1. Bien cher Jo Bongos,
      Je suis pleinement d’accord avec votre réflexion. Il y a un déni et une amnésie qui demeurent en partie une pierre d’achoppement à une vraie libération des Congolais. Des plages de mémoires écumés nous maintiennent à la merci des autres pour ne pas dire de nous mêmes. Si je vous ai bien compris, il y a une part de notre responsabilité dans le naufrage de notre pays. J’ai toujours rêvé d’une tribune où les congolais réfléchisseront a leur avenir en tirant les leçons de leur passé et de leur présent. Congoindependant pourrait peut-être en prévision des prochaines échéances électorales nous devenir une plate-forme d’un échange constructif pour réveiller la mémoire des Congolais et les sortir de la torpeur.

      1. Vous posez un problème réel mais Congo indépendant a habitué les congolais à s’insulter, au point lorsque il faut parler des vrais défis de la RDC Congo c’est des thèmes archaïque comme la nationalité, colonisation de Rwanda inventé par celui que vous connaissez en fabriquant mille astuces, trucage des photos, falsifications de toute sorte de l’histoire alors que lui-même ayant été au pouvoir nous avait déjà considérer comme des esclaves car ayant déjà des appareils d’avion pendant que les congolais étaient complètement chosifié. Salaire du fonctionnaire 10 usd avec 20 mois d’arrières. le Rwanda se sont installés chez nous avec Bisegimana, 10 ans directeur du feu Marechal. Je suis dégouté de l’ascension que vous faites au tout petit Rwanda. Qui a tué notre armée en 1990 déjà ! Qui sont les collaborateurs qui achètaient des armes d’une telle marque et les munitions d’une autre marque. Pas besoin d’aller plus loin, parlons plutôt de la RDC, du projet de societé, l’impot, l’emploi des jeunes que faire, la sécurité sociale quelles sont les reformes, les infrastructures que faire, de la diaspora son apport ici et ailleurs

  2. Évidemment le débat sur l’avenir du Kongo-Congo-Kinshasa doit être à l’ordre du jour… Qui prend plaisir ou voudrait s’éterniser dans une telle situation aussi chaotique dans un pays aussi riche cherchant le bonheur comme un aveugle dans une botte de foin dans ce qui apparaît déjà comme une prison géante à ciel ouvert…

    Les Kongolais d’après 1965 dirigés par des salopards (des faux politiciens de Mobutu à Tshilombo en passant par Bemba, Ngbanda, Tshisekedi et Cie) qui ont détruit notre imaginaire collectif, qui ont formaté notre esprit de critique, qui ont enlevé de notre cerveau la capacité d’indignation deviennent dangereux pour eux-mêmes. des champions toutes catégories des projets éphémères, irréalisables, utopiques si ce n’est pas le cas pourquoi le Kongo RDC (Rép à démocratiser où Rép Démocrature du Congo-Kinshasa) est dans un tel état inconfortable, baigne durant 58 ans après l’indépendance dans une situation de brouillard persistant, s’embourbe depuis 1996 dans un sable mouvant sous une occupation étrangère Tutsi Power insolite où des Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandais font la loi ouvertement aidés par les Blancs Aryens Indo-européens néocolonialistes…

    Quelques Kongolais privilégiés opportunistes, aveuglés ou distraits qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez suivent ces nouveaux maîtres infiltrés Tutsi Nilotiques comme des moutons de panurge, d’autres veulent se projeter dans le futur sans pour autant avoir complètement leur destin commun en mains…

    Le Vrai Christ dit « Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n’est pas propre au royaume de Dieu » même quand ils (les Kongolais trop religieux imbus d’émotions et des sentiments) lisent comme Tintin au Congo, Calao, Koaukou, Pili Pili et Mata Mata, Apolosa et Kikwata ou le magazine Oops ce genre d’affirmation sans faire attention, ils ne pigent pas ce que ce passage veut dire en ce sens qu’il y a des choix à faire dans la vie, démocratie oblige, libre arbitre nécessitant, chacun ou chacune est maître ou maîtresse de ses choix, paiera s’il ou si elle cautionne le mal, on ne se moque pas du Véritable Dieu Tout-puissant Redoutable Nzambe Tata…

    Selon qu’on soit juste, patriote, nationaliste, fanatique aveugle, païen, occultiste, sataniste, suiviste, incohérent, confusionniste, de mauvaise foi, chacun est maître de ses prises de position soit-elles honnêtes, bancales, tordues ou farfelues mais de là à exiger aux autres d’être comme on est sans savoir que la posture qu’on prend est discutable, c’est propre aux Kongolais une telle folie maladive de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent pour paraphraser Albert Einstein (Cfr élections piégées truquées d’avance)…

    Ne dit-on pas « Mettre la charrue avant les bœufs » c’est-à-dire vouloir faire des choses trop vite en désordre décrit le fait que le paysan demonte la charrue pour la mettre avant les bœufs, c’est illogique. Les Anglo-saxons avec leur flegme disent « Step by Step, » tout homme sensé agit étape par étape même s’il a un excellent projet prometteur…

    C’est bien beau de débattre sur le futur mais si le problème qui gangrène le Kongo aujourd’hui n’est pas très bien résolu, il serait malheureux de revenir à la case de départ (avec 20 ans d’âge en plus) pour le résoudre et recommencer à asseoir les projets irréalisables pour lesquels on aurait débattus durant des heures, des mois, des années… Sic

    Faisons simple, malgré les divergences des vues, focalisons-nous sur le départ de toute cette racaille classe politique Kongolaise et Kongoraise corrompue toutes tendances confondues qui empêche plusieurs fanatiques aveugles de voir la lumière, après des projets d’une nouvelle Constitution, de développement durable, des investissements spectaculaires, d’installation des PME (Petites et Moyennes Entreprises) et infrastructures nouvelles, d’une nouvelle société Kongolaise auront un vrai sens…

    Vive le soulèvement populaire éboulement final pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par le Tutsi Power. La Luta continua la Victoria e certa. Ingeta

    1. Tout en respectant votre point de vue, ca fait faux d’avoir des projets qui consiste à dégager les congolais qui ne pensez pas comme vous et prétendre stopper la tutstisation du kongo. Il faut d’abord lire l’histoire du Congo. Vous partez des fausse prémices pour lesquelles vous êtes prêts à tuer, et vos conclusions ne peuvent être fausses. Vous été intitule, vous avez l’internet, pourquoi gober des mensonges, pourquoi n’est pas dépassionner le débat et lire profondément l’histoire ton pays et te faire toi-même une idée. Sarkhozy avait appelé cela des histoires d »une autre âge

  3. A votre âge @Alimasi OKOKO (nom d’emprunt), nous n’allons pas commencer à vous éduquer comme nos petits enfants en vous mettant au coin jusqu’à ce que vous sachiez choisir entre le bien et le mal, votre post démontre clairement que votre âme polluée comme un disque dur d’un Mac Book est déjà infectée, votre corps et esprit sont déconnectés du Véritable Esprit Divin, difficile à votre âge sans la Grâce imméritée du Véritable Dieu de connaître la fusion de 3 êtres (Âme, Corps, Esprit) en trois dimensions (Astrale, Spirtuelle et Physique) tellement la ruse mensongère occupe la majeure partie votre cerveau estropié…

    Dépassionnez le débat ! Vous vous prenez pour qui ? Ce site n’est pas Jambonews ou France-Rwanda… Croyez-vous sérieusement que nous sommes ici pour vous plaire. Si nous comprenons bien votre dérive argumentaire, nous (Combattant Résistant de l’Ombre aka RD Kongo aka Kinzanzi kia Nzambi autrement dit l’Ombre du Véritable Dieu) devons accepter avec passion que des Tutsi Nilotiques nomades venus du Tigré en longeant la côte Africaine, par ruse mensongère et diabolique appelée « Ubuenge » ont réussi une cohabitation « pacifique » en Erythrée, en Ethiopie, au Djibouti, en Somalie, au Soudan, au Kenya, en Ouganda, au Burundi, en Tanzanie, au Rwanda mais butent depuis 1996 sur le Kongo RDC après avoir essayé en vain de s’imiscer, de se sédentariser comme des Inienzi au Cameroun et en Rép Centrafricaine, que ces Tutsi Nilotiques sanguinaires barbares disions-nous continuent paisiblement de massacrer, de violer les nôtres avec passion, d’occuper injustement nos terres après avoir reçu une naturalisation frauduleuse par groupe…

    Dorénavant @ALIMASI OKOKO (nom d’emprunt) nous passerons notre route tranquillement si vous nous interpellez en se camouflant derrière des pseudos bizarres pour pondre des telles inepties, nous mettrons simplement des liens des vidéos où les Tutsi Nilotiques se moquent de notre Hymne Nationale (Débout Congolais) à gorge déployée toutes dents dehors, une autre vidéo où ces mêmes Inienzi Tutsi Nilotiques violent avec haine nos filles Kongolaises Bantoues traumatisées en les filmant, en se moquant d’elles, en humiliant publiquement l’ensemble du PEUPLE KONGOLAIS soi-disant le peuple que le rusé @ALIMASI OKOKO (Tutsi Mutetela Anamongo inexistant infiltré faux Kongolais de carte d’électeur) pense bêtement qu’ils ont la même histoire commune…

    @ALIMASI OKOKO vous sortez de quelle brousse ? Un vrai Kongolais Résistant patriote nationaliste de surcroît ne peut jamais acclamer un étranger à moins qu’il soit malade mental idiot mongoloïde collabo. Vous perdez les pédales comme la majorité des fanatiques aveugles de JC Blanc indo-européen des églises de sommeil Binzambi Nzambi même si on leur montre la véracité des méfaits de leurs faux pasteurs mais aveuglés consciemment ou inconsciemment par la religiosité imbécilisante, le fanatisme, ils n’aiment pas entendre la Vérité en trois dimensions (Astrale, Spirituelle, Physique ou Âme, Esprit et Corps)…

    Le pire @ALIMASI OKOKO (nom d’emprunt) vous voulez nous embarquer dans vos putains de bêtises et conneries de ces églises de sommeil de l’AFDL (conglomérat d’aventuriers des Tutsi Nilotiques Banyamulenge de l’International Tutsi Power et quelques collabos vrais Kongolais) qui pillent le Kongo depuis 1996…

    Vous appelez mensonges @ALIMASI OKOKO (nom d’emprunt) nos écrits qui éblouient vos yeux pleins de ruse, en appelant mensonges des Vérités crues, en essayant de citer Sarkozette Pro-Tutsi Nilotique qui est mal placé pour parler de l’Afrique Ancestrale en général, du Kongo en particulier puisque vos oreilles ne veulent pas entendre ce que nous disons des Tutsi Nilotiques, votre petit cerveau en vrille refuse de comprendre notre prise de position, c’est l’art de croire à ses propres mensonges avec sincérité en se prévalant de ses propres turpitudes…

    Pourquoi voulez-vous ALIMASI OKOKO (nom d’emprunt) qu’on ait un même cerveau ? Si vous suivez hypocritement l’histoire du Kongo en croyant bêtement qu’il y eût en 1885 sur le territoire de l’EIC (Etat Indépendant du Congo) des Tutsi Nilotiques Kongolais; nous (Combattant Résistant de l’Ombre Lumumbistes Mulelistes Kasa-vubistes Musakata de père et de mère vrai Kinois Matetois) devons aussi te suivre aveuglément même si nous pensons le contraire en ayant des preuves contradictoires…

    Pour votre gouverne pauvre @ALIMASI OKOKO (nom d’emprunt comme Tambwe Mwamba votre frère de sang et alias Joseph Kabila) il y a des Nilotiques Kongolais des ethnies (Alur, Kakwa, Lugbara, Logo…) mais jamais le Kongo de 1885 avait en son sein des Tutsi Nilotiques… Pigé

    Sommes-nous inutiles pour le Kongo de nos aïeux puisque nous parlons de notre pays avec passion sans exclure quiconque ? Nous pouvons l’être pour vous (Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandais) qui aiment des collabos idiots utiles tel que Emmanuel Ramazani Shadary, un dauphin inutile que vous utilisez, engraissez, en le gavant afin de le bouffer au temps opportun après services rendus à ces maîtres esclavagistes Tutsi Nilotiques que vous êtes… BON DEBARRAS… PFFF

    1. Monsieur le combattant, Mon nom est réellement Alimasi OKOKO et je suis un chrétien. Et Chrétien est celui qui rassembler à Christ, faites la liste de vos insultes et mets à coté Jésus, vous comprendre de vous même dans quel camp vous êtes. La conclusion est que la haine et l’esprit de vengeance est en vous de la paume de pieds jusqu’aux cheveux, dans un environnement comme celui-là Dieu n’est pas la référence. Je n’ai donc aucune envie de continuer le débat avec vous. Mon combat est un combat de la vérité. Et Mwami NDEZE, installé roi depuis 1936 en territoire de Rusturu était quelle communauté. Pas nécessaire de répondre.

  4. @Almlasi Okoko si ce n’est pas un nom d’emprunt, nous nous en excusons sincèrement, c’est encore plus grave que vous soyez un vrai Kongolais… Sic… Le Kongo se meurt à cause des lâches hypocrites comme vous…

    Vous êtes chrétiens mais nous ne le sommes pas… Quelle mouche tsé tsé vous a piqué pour croire que nous l’étions… S’il y a deux ou trois races de vipère au Kongo, ce sont les chrétiens des Binzambi Nzambi et Maman Catho, les faux politiciens et les intellectuels de la science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Vous êtes du nombre. Pas étonnant… Ceci aussi est une insulte… Pauvre @Alimasi Okoko (vrai Kongolais rusé)… Ne répondez surtout pas…

    Jésus ! Mon oeil, JC Blanc Aryen Indo-européen n’a jamais existé, le croire une seule fois à votre âge démontre votre naïveté legebdaire qui se justifie, pendant qu’on y est le monde angélique est blanc, les démons sont noirs… Sic…

    Toutes ses qualifications ne sont des injures ou insultes selon votre propre entendement humain…. A propos votre JC Blanc institué votre dieu aux yeux bleus avec des longs cheveux ne qualifie-t-il pas les pharisiens scribes du Grand Sanhédrin de race de vipère, hypocrites, sépulcres ou tombeaux blanchis… Ne répondez surtout pas…

    Mwami Ndeze en 1936! En 1885, combien des Mwami non Bantous existaient dans le Kivu ?… Saviez-vous que le Grand Kongo avant le 15e siècle à l’arrivée de l’homme Blanc s’étalait de l’Angola au Rwanda rempli par des Bantous, nos aïeux venant du Cameroun ou Rio dos Camarões (trouvé non découvert par le Portugais Fernando Pó au 14e siècle qui débarque en Guinée Équatoriale), ces Tutsi Nilotiques nomades vinrent après du Tigre pour supplanter les Hutus Bantou et les Twa Pygmées du Rwanda…

    Vous êtes mariés à une Tutsi Nilotique pour pondre de telles niaiseries qui ressemblent à un déni ou à un révisionnisme de l’histoire du Kongo…

    Votre Bible falsifiée du Vatican et du Concile de Nicée vous a formaté pour prier pour vos ennemis pour qu’ils aient la force de vous tuer ! Les Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandais deviennent nos ennemis s’ils nous tuent, à aucun moment le Véritable Dieu peut cautionner cela, ces derniers (Tutsi Nilotiques et Hutus Rwandais) sont partout au Kongo entrés légalement dans les années 50 fuyant les raffles de Grégoire Kayibanda, personnellement nous avions grandi avec eux à Lemba, Matete, Righini, Cité-Salongo même si aujourd’hui Kalina-Gombe est devenue leur République… Ils avaient un infiltré au sommet de l’Etat un certain Barthélémy Bisengimana mais ne faisaient pas tous la politique d’extermination des Bantous comme aujourd’hui…

    Un vrai serviteur du Véritable Dieu Tout-Puissant n’a aucune haine en soi, seule la Vérité, la Justice, l’Equité s’imposent sans hypocrisie ni sentiments encore moins émotions. Pas besoin de nous répondre non plus. Bon vent… Pfff

Les commentaires sont fermés