Congo-Kin: Le Fcc/Pprd agit… puis réfléchit

Est-ce une trêve? Est-ce un repli tactique? En tout cas, les « modérés » semblaient avoir pris un certain ascendant, dimanche 28 juin, sur les « jusqu’au-boutistes » et autres « caudataires » qui rampent derrière « Joseph Kabila ». La veille, les « durs » de la mouvance kabiliste étaient vent debout. Ils se disaient prêts à appeler à une sorte de « guerre sainte ». En cause, l’interpellation du ministre de la Justice, Célestin Tunda Ya Kasende, par des policiers chargés d’exécuter un « mandat d’amener » émis par le procureur général près la Cour de cassation. Il est suspecté d’avoir commis un « faux ».

Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba

Contre toute attente, le très falot Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba s’est fendu, samedi 27 juin, d’un communiqué lu par son chargé de la communication et porte-parole. A la lecture, on est stupéfait par des propos outranciers de la part d’un vieux routier de la politique. Secrétaire permanent du PPRD, Emmanuel Ramazani Shadary, lui, exigeait sur RFI que les kabilistes gouvernent le pays dans le cadre d’une « cohabitation ».

Dimanche 28 juin, la mouvance kabiliste dite « Front commun pour le Congo » a réuni ce qu’elle appelle la « conférence des présidents ». L’ordre du jour n’a porté que sur un seul point: « analyse froide » des événements politiques survenus au cours de ces dernières semaines.

Dans son mot introductif, Néhémie Mwilanya Wilondja, coordonnateur du Fcc/Pprd, s’est empressé d’inviter les participants à procéder à une évaluation du chemin parcouru par la coalition depuis le 24 janvier 2019. La finalité est de « tirer les conséquences qui s’imposent ». Il semble que l’opinion sera fixée dans les jours à venir. Devrait-on parler de reculade?

« ARRESTATION ARBITRAIRE ET SAUVAGE »

En attendant, « Néhémie » n’a pas trouvé des mots assez durs pour fustiger l’interpellation du ministre de la Justice, Célestin Tunda Ya Kasende. Pour lui, on assiste à une « désacralisation » des institutions et autres organes politiques détenus par des personnalités étiquetées Fcc/Pprd.

Selon Mwilanya, le Fcc/Pprd condamne fermement cette « arrestation arbitraire et sauvage ». Après avoir utilisé le « nous » pour condamner le sort réservé à Tunda, le coordonnateur de la mouvance kabiliste changea de fusil d’épaule en revenant à la première personne du singulier. « Je ne sais pas si les gens peuvent encore se ressaisir pour respecter les institutions et la Constitution dans tout ce qu’il y a comme façon de procéder ».

FELIX TSHISEKEDI MÉPRISÉ PAR LE FCC

Néhémie Mwilanya Wilondja

Au cours de cette « conférence des présidents » de la mouvance kabiliste, le coordonnateur du Fcc/Pprd qui est juriste de formation n’a pas osé contextualiser le problème. C’est à croire qu’il a redouté d’effleurer l’élément déclencheur de l’interpellation du ministre Tunda Ya Kasende. Oubli? Mauvaise foi?

Il n’est pas sans intérêt de rappeler que dans son communiqué quelque peu « va-t-en-guerre » publié samedi 27 juin sous la signature de son porte-parole « à la suite de l’arrestation arbitraire » du ministre Tunda, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba s’est longuement attardé sur les déboires judiciaires de ce membre du gouvernement. Pire, il s’est cru en droit de demander – sur un ton de sommation – au chef de l’Etat de saisir le Conseil supérieur de la magistrature pour sanctionner les magistrats « qui ont procédé à l’arrestation arbitraire du ministre de la Justice ». Ici aussi, pas un mot sur la cause profonde de la problématique.

Depuis la passation du pouvoir dite « pacifique » entre « Joseph Kabila » et Felix Tshisekedi, les kabilistes avaient la conviction que celui-ci allait se plier à leurs quatre volontés. Au motif, disaient-ils qu’ils lui ont « donné le pouvoir ».

Les premières « attaques » contre « Fatshi » ont fusé durant les sept mois de la formation du gouvernement. Il était reproché au nouveau chef de l’Etat de faire traîner la mise sur pied de l’exécutif. Qui oubliera les quolibets d’un certain Henri Magie wa Lufetu dont la mission était manifestement de ridiculiser « Felix » ? L’acte reproché au ministre de la Justice est révélateur de ce dédain ambiant.

LE FCC/PPRD A PERDU L’OPINION

L’opinion attendait ce dimanche 28 juin que le Fcc/Pprd aille jusqu’au bout de sa logique claironnée depuis quelques jours en annonçant la fin de la coalition avec le Cach. Et de lever l’option pour une « cohabitation ». « Le Fcc a compris que les conséquences seront désastreuses pour tous, commente un analyste. Le Cach ne doit pas baisser la garde. Il doit rester vigilant ».

Sur son compte Twitter, le Pprd Patrick Nkanga Bekonda, qui semble se ranger dans le camp des « modérés » écrit: « La stabilité de l’Etat vaut plus que les vues militantes du Pprd, de l’Udps, cach ou encore du Fcc ».

Le coordonnateur du Fcc/Pprd qui fait partie des « faucons » fait penser à un ancien homme politique belge – Achille Van Acker pour ne pas le citer – à qui on attribue cette phrase: « J’agis et je réfléchis ».

Néhémie Mwilanya Wilondja feint d’ignorer que la mouvance kabiliste et son « autorité morale » ont perdu l’opinion. Le rejet unanime des trois propositions de lois initiées par les députés Aubin Minaku et Sakata en témoigne. Un peu d’humilité et de sagesse ne ferait pas de mal…

 

B.A.W.

24 thoughts on “Congo-Kin: Le Fcc/Pprd agit… puis réfléchit

  1. Cette situation était prévisible.
    Que l’UDPS ne fait que subir les conséquences des turpitudes de leur Fatshi béton qui n’avait du rêve que pour le tapis rouge, l’enrichissement rapide, les voyages et les honneurs, en acceptant son fameux deal avec alias Joseph Kabila. Ce deal qui prend tout un peuple en otage et qui a enorgueilli les kabilistes alors qu’ils étaient cuits et disparaissaient à petit feu à cause des événements liés aux nombreuses campagnes « Kabila dégage », auxquelles d’ailleurs avait participé Tshilombo. Nombreux de ces téméraires kabilistes avaient déjà fait leur valises, envoyé leurs familles dans des pays étrangers, arrêtés des plans pour une vie d’exil etc.
    La base de l’UDPS peut-elle encore crier à un avènement de l’état de droit (d’ailleurs pure illusion) ? J’aimerai voir leurs visages après la libération de Tunda alors que l’arrestation de ce dernier avait conduit à des scènes de liesse d’un « État de droit » (sic).
    Je continue d’attendre mon homme et/ou ma femme qui viendra raser toute cette clique des politicailleurs tant du pouvoir que de la soi disant opposition et qui nous mettra dans une « bonne dictature » pour nous inciter au travail et bien gérer les richesses nationales au profit de tout citoyen, tout en sanctionnant réellement les vautours.
    Les événements de la fin de semaine dernière n’ont fait que confirmer que Fatshi béton n’est qu’une marionnette et qu’il n’a pas le vrai pouvoir lequel est détenu par le résident de Kingakati !

    1. @Bois,
      Bien dit!
      Nous attendons l’avènement d’un homme qui viendra nous débarrasser de ces vermines tant du pouvoir que de la soi-disant opposition (de pacotille); cette bande d’opportuno-situationnistes qui n’ont goût qu’au gain facile, la vie et le bien-être des Congolais étant le cadet de leurs soucis.
      OYO MBOKA YA NDENGE NINI?

  2. Le FCC n’a jamais eu l’opinion. En revanche, il a l’UDPS.
    On devrait se demander pourquoi l’UDPS ne quitte pas la coalition.

    1. Tshilombo a la corde au cou. C,est depuis longtemps que sa base qu’il disait écouter, lui demandait de rompre le deal qui n’est qu’un mariage entre « Angelu et satana » dixit Fils Mukoko. Mais Fatshi n’a jamais suivi sa base sur cette question, au vu des nombreux avantages plus personnels et pour sa famille et ses amis de la diaspora au grand mépris des durs de l’UDPS qui ont milité au pays et dont leurs collègues ont versé du sang. Alors que tous les gens de la diaspora que Félix a amené sont devenus des membres de l’UDPS de la 25ème heure. Mawa trop pour la base de l’UDPS.

  3. Quelle leçon doit-on tirer des événements qui ont émaillé la vie politique en RDC pendant 72 heures ?, c’est à coup sûr l’arrestation de l’oncle Tunda ya Kasende qui a tenu en haleine tout ce que le Congo compte de classes politiques au pays de Lumumba. La saillie de Mwilanya le porte valises de la Kabilie et le communiqué comminatoire de Ilunga Ilunkamba ont fini par plomber l’ambiance politique. Comme l’a dit l’autre, la peur a changé de camp. Toute cette agitation cache à peine la crainte des caciques du FCC et PPRD qui se savent détestés par la population qu’ils ont clochardisé. Les baves de Chadary le  » fou furieux  » qui demande qu’on aille à la cohabitation ne convainquent personne. Ils savent que c’est cette alliance contre nature qui les protège, la cohabitation les exposerait à la fureur des congolais qui broient du noir suite à leur gestion calamiteuse. De mon point de vue, le FCC et le PPRD ne font peur personne, d’ailleurs, s’ils veulent vraiment gérer le pays seuls, on leur dit chiche !.

    1. Ce ramassis de criminels voleurs et tueurs PPRD/FCC et leur petite autorite, par ailleurs vomis par les Congolais, savent ils se cachent derriere la Coalition contre-nature FCC-CACH. Mais veulent pousser leur culot croyant avoir en face un P-R « peureux et qui leur doit tout ».
      Que CACH et Fatshi contre-attaquent soit en disqualifiant la majorite artificielle PPRD/FCC au Parlement en identifiant une autre, ou bien en la dissolution du Parlement et renvoi de ces voyous au chomage.
      Quant au faineant planton de Kingakati Sylvestre Ilunga, comme l’a bien Kitenge Yezu, celui-ci marche sur sa tete en executant les ordres du petit N. Mwilanya qui n’a pas de morale a prodiguer en democratie apres 18 ans de tyrannie kleptocratique et sanguinaire de son maitre Kabila.
      Bref, il est temps que Fatshi assume le moindre courage et remercie le faineant PM Ilunga oevrant sous la botte du petit voyou Mwilanya.

  4. Si la cour de cassation ne juge pas le Ministre de la Justice, c’est que les Front Commun des Corrompus (FCC) a gagné la bataille ; ce qui serait un très mauvais signal. Pour garder le cap de l’Etat de droit voulu par notre peuple depuis l’indépendance, la coalition FCC-CACH doit mourir par tous les moyens. Il n’y a pas d’alternative à cela. Cette mort peut passer par l’indentification d’une nouvelle majorité à l’Assemblée nationale ; ce qui est possible car les tempêtes au sein de cette alliance contre nature ont fait bouger les lignes. Elle peut aussi passer par la dissolution de l’Assemblée nationale et la convocation de nouvelles élections législatives. Pour Félix Tshisekedi, changer de cap en chemin vis-à-vis du plus qu’encombrant despote Joseph Kabila ne serait pas signe de trahison, mais de courage.

  5. « FELIX TSHISEKEDI MÉPRISÉ PAR LE FCC »
    On ne peut mépriser que celui qui se montre méprisable.
    Pour avoir signé un deal honteux avec les Rwandais et leurs serfs à Kinshasa, Félix s’est lui-même exposé à toute sorte de rabrouement.
    Il ne peut donc s’en prendre qu’à lui-même.

    1. @KUM Alex.
      <>.  » On ne peut mépriser que celui qui est méprisable.
      Félix est méprisé du FCC. Pas seulement.
      La main qui donne est toujours au-dessus de celle qui reçoit.Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir.Celui qui donne est toujours arrogant. Il se moque de celui qui reçoit. Il se sent supérieur.Du coup,le bénéficiaire perd un peu de sa dignité.
      Le fait que Félix ait signé un deal na kundulupe avec un criminel connu et reconnu,en tournant le dos à ses paires de l’opposition,le rend méprisable.Normalement,on embrasse pas pas un roublard,un traître sur la bouche. Dans ce deal,Félix n’a reçu qu’un petit bout de pouvoir. Un morceau de pouvoir dont il se sert très mal.Le peuple congolais n’en profite pas,sauf son entourage familial,tribal,régional et amical.
      Après 18 mois,le régime de FATSHI a créé aussi ses frustrés.Le népotisme,le tribalisme,le régionalisme,le copinage qui caractérisent le pouvoir de Félix n’est pas de nature à plaire tous les Congolais.
      Si le FCC et son autorité morale se sont mis à dos le peuple congolais,est-ce vraiment au profit de Félix? L’affaire Tunda n’a enflammé qu’une infime partie de la population, particulièrement les agglomérations dans lesquelles il y a une forte présence des luba. A Isiro, à Buta, à Lisala, à Gemena, à Inongo,à Boma,à Matadi, à Kikwit, à Kindu…le peuple n’est pas descendu à la rue.La misère endémique et la paix toujours introuvable à l’Est du Congo peuvent-elles rendre un Président de la République aimable?
      Sept armées étrangères se pavanent, à l’intérieur du Congo,la Zambie occupe des portions de nos terres. Félix et Kabila son ami intime restent silencieux comme une tombe.
      A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des réfugiés,l’ONU a relevé que 500.000 Congolais sont des réfugiés, 5.000.000 autres sont des déplacés internes.Le Congo est le 2è pays au monde ,après la Syrie,a avoir un tel nombre des déplacés internes. Les déplacés de l’Est vivent sous les intempéries et sont menacés de famine. Leurs bourreaux ne se gênent pas de les attaquer aux camps.Face à l’insécurité et à la menace de la famine,ils voudraient se réfugier en Ouganda. Mais ce pays a fermé ses frontières suite au Covid19.
      Face à ce drame, A Kinshasa,les pouvoirs publics,la classe politique,l’élite intellectuelle et les médias ont un autre centre d’intérêt: l’Etat de droit. L’Etat de droit, ca n’assure pas la sécurité,ça ne se mange pas. En principe,Félix ne peut qu’être méprisé par les Congolais, victimes de la misère et l’insécurité chroniques.

      1. KOLOMABELE
        « L’affaire Tunda n’a enflammé qu’une infime partie de la population, particulièrement les agglomérations dans lesquelles il y a une forte présence des luba. » —————– Encore une LECTURE TRIBALISTE ET PIÈTRE de votre part. Les magistrats ont réagi et marché dans les provinces (Équateur, Kivu, Bandundu, Kongo-Central…). Vous êtes en train de dire (inconsciemment) que seules les agglomérations avec une forte présence des Luba ont le bon niveau, la culture politique et l´intelligence pour bien comprendre les enjeux autour de la question pour laquelle les magistrats (toutes provinces confondues) s´élèvent . Votre ‘logique’ est insuffisante et honteuse (cf. sa base traibaliste).

  6. Cher Mr. BAW, le pprd fait un repli tactiqiue. Le pprd sait qu’il n’y a que des novices en politique de l’autre cote. Le fcc sait qu’il a plus des 300 deputes sur les 500. Il meprise Felix pour ce que tout le monde sait, Kanambe l’a nomme. Comme ces bandits fcc ont de l’argent voles pendant 18 ans dans ce pays pauvre, ils peuvent gagner toutes les elections possibles. La rdc sera sauvee par l’autre coallition composee des hommes riches et strategiques, LAMUKA. Le salut des congolais repose sur lamuka car l’udps ne peut gagner aucune election elle qui n’a en tout que 30 deputes, ne revons pas. En 2023 le parti cher a Etienne Mulumba va retourner dans sa position d’opposante arajical. C’est le prix a payer pour pouvoir accepter de prendre le pouvoir des mains d’un rwandais. Felix DEGAGE.

    1. Pourquoi chercher toujours à incriminer le peuple luba? Réfléchissez plutôt en personne neutre. fatshi n a que 30 députés sur les 500. Tous les postes politico administratifs sont occupés par le fcc. En quoi alors accusez vous le peuple luba d avoir été bouste de manière claniste. Pardon, ce peuple a vécu l atrocité dans ce pays pendant 24 ans. La preuve, ils ont majoritairement fuit leur province. Et vous vous permettez de les vilipender. Des réflexions comme celles là traduisent l immaturité caractérisée par le tribalisme a outrance, qui n est autre qu une idiotie caractéristique des gens qui ne comprennent pas que le Congo appartient à tous les congolais et que si vous avez une opinion différente de celle d’ un autre congolais, soit il muluba, ne la flanquée pas a toute une tribu en l indexant négativement. La démocratie c est accepter que l autre pense autrement. Tout le monde ne réfléchi pas de la même manière. Nous sommes à 7 milliards dans ce monde et chacun a son ADN

      1. Compatriote Mulumba,
        # Attention quand même à ne pas alimenter le tribalisme anti-luba qu’à juste titre vous pouvez dénoncer en touillant trop avec vos généralisations hâtives dans la marmite où il bouillirait !
        Qui incrimine toujours ce peuple luba comme vous dites ? Pourquoi et quel pourcentage représente-t-il
        dans notre population ?
        Pour vous le fait que l’Udps du Muluba Thisekedi n’a que 50 députés prouve qu’elle n’aurait pas été booste claniquement, vous vous permettez ainsi cette déduction rapide sans meme interpeller le résultat lui-même. Ce peuple, dites-vous, a subi pendant 24 ans de telles atrocités qu’il a été obligé de quitter sa province : encore déduction précipitée sur les causes de l’exode rural au Kasai sans même voir que votre argumentaire cible d’abord les locaux luba qui quittent leur province pour une raison ou une autre. Etc, etc…
        Bref, on se demande après vous avoir lu qui de vous et de ceux que vous accusez adopte exprès une explication baignant dans le tribalisme et pourrait expliquer ici et là que certains renvoient aux luba eux-mêmes le tribalisme dont ils seraient victimes par leur victimisation excessive. La difficulté est que dans ce cas notre concitoyen luba qui lit facilement les reproches faits à notre Président luba comme la manifestation d’un tribalisme comprend difficilement que sa vision vient et appelle quelque part le tribalisme que nous aurions tous voulu rater du pays. Un cercle vicieux dangereux, disais-je, qui fait que touillent dangereuselent dans la marmite du tribalisme ceux qui voient facilement partout le tribalisme.
        # Mon avis est que pour commencer à purifier les relations entre nos différentes tribus, nous aurions besoin de
        trouver des moyens plus objectifs et plus efficaces plutôt que ces généralisations abusives. Le réflexe à l’appartenance tribale est sociologiquement ancré chez nous, un peu plus ici un peu moins là. Le développement socio-économique et culturel, des structures admistratives qui le recadrent mieux et le vivre ensemble de plus en plus fréquent… feront que nous y ferons mieux face plutôt qu’exceller dans des dénonciations mal motivées et mal formulées.

    2. eRAZ
      electronic Raz
      « Le pprd fait un repli tactiqiue… » : C´est votre souhait. Quel est même votre intérêt là-dedans ? Votre amour pour le Pprd vous expose. On attend vos ACTIONS À VOUS.

  7. « Qui oubliera les quolibets d’un certain Henri Magie wa Lufetu dont la mission était manifestement de ridiculiser « Felix » ? » (BAW)
    Ni ses quolibets ni ceux de ceux qui s´en délectaient ne sont oubliés. Sauf que lui, dès lors qu´il est en prison, est vite oublié de ceux qui l´encourageaient ou prenaient plaisir à ses délires.

    1. @ Procongo,
      Comme toujours, tu excelles en ripostes hors-sujet et inbues de logique boiteuse sur ce site.
      Petit Rappel: Il ne sagit pas ici de debattre du sort d’un « Henri Magie ».

      1. MARCEL KASHAMURA
        parler et démontrer, c´est deux choses différentes. J´ai repris une citation et l´ai commentée. Comment fais-tu pour y voir un hors-sujet ? Kiadi ! Le hors-sujet, c´est ton petit rappel (avec r minuscule). Qui a dit qu´il s´agit ici de débattre du sort d´Henri Magie ? Tout es ok chez toi ?

  8. Ces algarades entre bouffons révèlent une chose, une seule : la légèreté avec laquelle ce pays est dirigé. De haut en bas, de bas en haut.
    Pendant que ces médiocres sont à la cour de récré, au moins cinq armées étrangères se trouvent sur le sol congolais, y exploitant et pillant nos resources naturelles.
    Le président No. 1, Ye Mei, se terre à Kingakati et regarde avec condescendance sa mission accomplie. Il s’entraine au judo dans son domaine.
    Le président No. 2, Ye Béton-pas si béton, s’ennuie dans la morosité de la cité de l’UA. A mon avis, il ne rêve qu’à son prochain voyage, loin de toutes ces kinoiseries.
    Le président No. 3, l’intellectuel, récite des cantiques avec son chapelet à…Makala. Je rappelle que Makala est une prison.
    Comment va pas quoi ? Comme qui dirait F. Kusuanika…

    1. Petit Bongos
      Et le Président N° O (allié de Ngbanda) ? Il joue au SILIKOTI avec masque sur le visage (danger d´étouffement) aux USA.
      Et le PRÉSIDENT des reZistans n°00 ? Il se la coule douce sous les eaux avec les poissons et mamiwata.

  9. # Désolé, Estimé BAW, je tiens votre affirmation pour doublement dangereuse. Dire tout de go que « le FCC agit puis réfléchit »; non seulement laisserait facilement croire une demi-vérité selon laquelle ils perdraient pour le moment la bataille alors qu’ils continuent à fourbir leurs pernicieuses capacités de nuisance (tenez Tunda a été libéré après avoir été interpellé non au nom d’un code légal de procédure mais d’abord sous sa pression. Mais aussi votre affirmation ignore ici le fonctionnement par essais et erreurs de ce genre de projets maléfiques où les ballons d’essais pour tester leur réception sont un mode commun.
    Et puis nous avons un devoir de donner à notre peuple des raisons de s’armer.
    # Tenez encore, on dirait que les Congolais ont manqué de perspicacité dans l’analyse des derniers propos de l’inénarrable Shadary. Il a laissé échapper ce curieux aveu dans la defense de Tunda : ce dernier à été
    à la base sinon a favorisé le déclenchement et le déroulement du fameux procès de 100 jours. (« Ce n’est ni un magistrat ni un président de la République, mais c’est Tunda qui a instruit le parquet au sujet des procès de 100 jours
    = https://actualite.cd/2020/06/27/rdc-ce-nest-ni-un-magistrat-ni-un-president-de-la-republique-mais-cest-tunda-qui ). Qu’est-ce dire ? D’abord qu’il l’aurait fait non en sa qualité de MInistre de la Justice mais en tant missionnaire du FCC à qui le crime devrait profiter à terme.
    # Plus exactement c’est ce que personnellement je m’acharne à ‘enseigner’ aux Congolais : comme la tutelle toujours présente du FCC qu’il affirme ici sur l’appareil judiciaire, je tiens coupables son autorité immorale et sa clique derrière tous les mauvais coups que connait le pays. Pour moi ‘JK’est le mal absolu qui pour le moment fabrique l’essentiel des déboires dont souffre le pays même là où on ne le voit pas à première vue, même dans la série des morts mystérieuses.
    Je viens d’apprendrep la mort soudaine du nouveau premier Président de la Cour de Cassation, semble-t-il de Coronavirus. Eh ben moi je ne serais pas étonné d’apprendre demain qu’elle est due à une cause inexpliquée. Je conseille ceux qui doutent du génie maléfique de l’homme venu d’ailleurs d’ailleurs d’aller voir du côté de Marcellin Cisambo, l’une de ses âmes damnés encore en activité.
    # Bref, laisser croire que le FCC naviguerait à vue sans plan n’est pas tout à fait exact. Il a une idée précise de là où il veut aller. On l’a vu gagner dans les dernières péripéties judiciaires qui nous ont été imposées, cas de Kabund et d’autres. Certes, loin de moi d’en augurer de sa victoire finale mais simplement de constater qu’il a des moyens de trouver dans son sac plus d’un tour qui le fera résister encore longtemps. Courage donc au camp présidentiel et au peuple qui à raison croient à la victoire mais non pas tant parce que ‘le peuple gagne toujours’ comme on le chante parfois mais parce qu’ils auront compris qu’il leur faut encore  beaucoup d’intelligence et de détermination pour gagner un adversaire diabolique, pas à prendre légère mais contre lequel il faut donner au peuple des raisons de s’armer.
    # Sinon l’nterpellation du ministre avec mandat d’amener était bien motivée, ce n’est point ‘une arrestation arbitraire et sauvage comme ose le clamer outrancierement ce PM. Plutôt que convoquer une humiliation à son endroit Ilukamba et son gouvernement se seraient grandis de patriotisme et de dignité en regardant pour une fois du côté du peuple : que l’ont-ils humilié et davantage 18 ans durant !!! .Ne fût-ce que pour cela la prétendue
    République des Juges serait la bienvenue pour sanctionner leurs nombreux crimes…
    # Voilà mon cri de discernement, du moins je l’espère !

  10. NONO
    un problème d´interprétation :
    1. BAW se base sur un FAIT PRÉCIS et dit : « Le Fcc/Pprd agit… puis réfléchit »
    2 NONO est dans le global et dit (en changeant de citation/expression !!!) : « … laisser croire que le FCC naviguerait à vue sans plan n’est pas tout à fait EXACT. » Nono a raison dans ce que lui-même dit et non dans ce que Baw dit ; car Nono ne le reprend pas EXACTEMENT.
    En plus, le Pprd peut avoir « une idée précise de là où il veut aller », mais malgré tout se tromper (Ils ne sont pas infaillibles !) dans sa sortie à laquelle BAW fait référence.
    Pour le reste, je suis d´accord. Le chemin est long avec de nombreuses difficultés. Tout est possible. D´où la nécessité d´éviter de sous-estimer l´adversaire (Kabila et son Pprd/Fcc sont dangereux, vicieux, indignes de confiance…)

  11. @Mulumba
    Personne n’a cite les BALUBA mais toi tu vois ce mot partout. Commandes des nouvelles lunettes s’il te plait. Oyo kindoki te?

    1. Raz@
      L´ETAT, MAIS OU SE TROUVE L´ETAT?
      S´il faut reduire les discutions sur la gestion de l´État au niveau d´une tribu, mister Mulumba@ peut organiser un sondage dans les deux Kasai….sur le programme de 100 jours.. Il va vite convenir avec nous que les « balubas » ne sont pas satisfait de la gestion de ce programme et ne sont pas non plus satisfait d´avoir Felix comme président quand les millions volés se retrouvent au Liban et en Turquie.
      Est-il question de l´État ou de la « tribu »? La « tribu » la plus forte est celle de tous les congolais qui partagent les effets de la mauvaise gouvernance.. Mr Mulumba@ peut dresser la liste des membres de l´UDPS qui travaillent dans les entreprises créées depuis 15 mois!
      LE FCC SOUS PRESSION
      Oui, le grand parrain qu´est les USA fait pression sur toutes les factions de l´alliance car cette transition dite « pacifique » est très importante pour la politique africaine des USA.
      Quelque soit notre perception de la nuisance du FCC, cette farce de la démocratie qu´on nous impose fait de cette organisation la première force politique du Congo.
      Pour la cause commune de la « paix », de la stabilité politique ou de la consolidation de la démocratie, nous allons vivre avec le FCC.. quitte á faire le bilan après 5 ans.
      Le FCC et CACH ne possedent pas la culture de la « concertation ». Pire que tout, Felix et ses milliers des conseillers ne maîtrisent pasl´exercice d´une gestion concertée de l´Etat. Le programme de 100 jours en est la preuve.
      Curieusement, l´UDPS qui semble-t-il possede une longue existence politique ne donne pas l´impression des capacités politiques dans la gestion des crises-.. au contraire, aux insultes et provocations du FCC, les conseillers de Felix n´apportent que des réactions impulsives et sans projection des effets qui peuvent resulter de ces réactions.
      LAMUKA
      Observez lucidement les trois messages des membres de Lamuka le 30 juin… Quand Bemba « ex prisonier » lance un message d´espoir où il ne faut pas croiser les bras, Katumbi apporte un message d´évaluation où il insiste sur le rôle catastrophique de la gestion de l´État pendant 60 ans, tandis que Muzito le « technicien » apporte des chiffres des dépenses du budget pour démontrer que le pouvoir judiciaire dont on utilise dans la propagande de l´État de droit n´a droit qu´á un % minable du budget (8%) par rapport au pouvoir légilstatif et au pouvoir executif…
      POUR LE PIRE ET LE MEILLEUR
      60 ans de notre histoire nous apprend que Kasavubu et Lumumba n´ont pas été assez lucides pour accepter le « partage » du pouvoir.. FCC/CASH devrait relire cette partie de l´histoire avec lucidité pour comprendre que « cohabitation ou coalition », ils seront toujours ensemble et responsables de la gestion de l´État. Felix et Kabila sont liés.. pendant 5 ans. pour le pire et le meilleur.. lol

Comments are closed.