Congo-Kin: Qui « bloque » le passeport de Salomon Idi Kalonda?

Les auditeurs de RFI ont suivi dimanche 3 juin, l’émission « Le débat africain » sur la situation politique au Congo-Kinshasa. « Qui gouverne? » « Y a-t-il eu alternance? » Deux questions posées par Alain Foka, l’animateur. Eve Bazaïba (secrétaire général du MLC), Tharcisse Kasongo Mwema Yamba-Yamba (porte-parole de la Présidence de la République) et Cherubin Okende (député national et porte-parole de la coalition politique Lamuka), étaient parmi les invités dont le quatrième est un Français. Il s’agit Pierre Jacquemot (ancien ambassadeur de France à Kinshasa, chercheur associé à l’IRIS). Un sujet inattendu s’est invité dans cette discussion.

Félix Tshilombo Tshisekedi, Président de la République

Il s’agit du cas de Salomon Idi Kalonda. Conseiller spécial de l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, ce dernier n’a pas été aperçu le 20 mai à Lubumbashi lors du retour au pays de son patron. Et ce après trois années d’exil. Cette absence a suscité des questions. La réponse n’a pas tardé: « Salomon » se serait vu « refuser » la délivrance de son passeport congolais alors qu’il avait accompli les formalités au même moment que « Moïse ». Qui a ordonné de lui refuser le passeport? Toute la question est là!

Dans les milieux « katumbistes », le doute n’est plus permis. Des doigts accusateurs sont pointés vers le « proche entourage » du président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Et pour cause? Intervenant sur radio Top Congo, émettant à Kinshasa, le secrétaire général intérimaire de l’UDPS – le parti de Felix Tshisekedi -, Augustin Kabuya, s’est cru en droit d’exercer le ministère de la parole en lieu et place de la Direction générale de Migrations (DGM), de l’ANR ou de l’ambassade du Congo-Kinshasa à Bruxelles. « Salomon Idi n’a pas obtenu son passeport biométrique parce qu’il est détenteur d’un passeport belge », déclarait-il. Et d’ajouter: « Qu’est-ce que nous allons gagner avec M. Salomon. (…). J’étais moi-même surpris de ne pas le voir dans la délégation de Moïse Katumbi ».

« L’ALTERNANCE EST EN ROUTE »

Revenons aux deux questions posées par le journaliste Alain Foka: Qui gouverne le Congo-Kinshasa? Y a-t-il eu alternance? « L’alternance est déjà en route », a réagi Tharcisse Kasongo Mwema Yamba-Yamba en soulignant qu’il est indéniable que Felix Tshisekedi est « bien installé » à la tête de l’Etat où il « réalise » un certain nombre d’actions.

A en croire le porte-parole de la Présidence de la République, la publication de la composition du gouvernement pourrait intervenir durant la semaine en cours. D’après lui, les coalitions politiques CACH (Cap pour le changement) et FCC (Front commun pour le Congo) auraient mis à profit les quatre mois de retard notamment pour « rédiger la déclaration solennelle », « finaliser le programme commun de gouvernement » et procéder à la « répartition des postes ».

Eve Bazaïba, Secrétaire générale MLC

Secrétaire générale du MLC (Mouvement de libération du Congo), Eve Bazaïba a sorti l’artillerie lourde: « Nous vivons la continuité du pouvoir de Kabila ». Pour elle, l’alternance n’a pas eu lieu. A l’appui de sa thèse, elle estime que le « système » chahuté le 30 décembre 2018 par le corps électoral est toujours en place. « C’est Joseph Kabila qui tient le bâton de commandement ». « Mama Bazaïba » aura été moins convaincante en ce qui concerne l’impression d’ « incohérence » qui règne au sein de Lamuka. D’un côté, il y a ceux qui continuent à exiger « la vérité des urnes » et de l’autre, ceux qui plaident le « pragmatisme » et voient cette coalition politique mener une « opposition républicaine ».

QUI « BLOQUE » LE PASSEPORT DE « SALOMON »?

Cherubin Okende a salué les « mesures de décrispation » prises par le successeur de « Joseph Kabila ». Des mesures qui ont permis la libération des prisonniers politiques et d’opinion ainsi que le retour des exilés.

Évoquant les tracasseries administratives auxquelles fait face le conseiller spécial de Moïse Katumbi, le porte-porte de Lamuka a souhaité vivement « qu’il n’y ait plus d’atavismes dictatoriaux ou de répression de libertés fondamentales ». « Je note en passant qu’il a été refusé au conseiller spécial de Moïse Katumbi la délivrance de son passeport pour des raisons que nous ignorons », a-t-il glissé.

Interrogé à ce sujet par Alain Foka, Kasongo Mwema a botté en touche en martelant que « cette question ne relève pas de la Présidence de la République ». « Je ne sais pas exactement où coince le dossier de M. Salomon Idi Kalonda », ajoutait-il avant de fulminer: « (…), chaque fois qu’il se passe quelque chose avec un opposant, on regarde vers la Présidence de la République. Le Président de la République ne passe pas son temps à savoir qui va rentrer ou qui ne va pas sortir. Salomon est dans le même parti que Cherubin Okende. Qu’est ce qui coince, à quel niveau ça a coincé, dites-le… »

Tharcisse Kasongo Mwema Yamba Yamba

Invité à réagir aux propos du porte-parole de la Présidence, un proche de Katumbi, qui a requis l’anonymat, s’est dit « indigné par la fausse indignation » de Kasongo Mwema. « Que vient faire la Présidence de la République dans ce dossier éminemment administratif? », s’est-il interrogé avant d’ajouter: « Le président Moïse et Salomon ont fait la capture le même jour à l’ambassade à Bruxelles. Le porte-parole Kasongo peut-il expliquer pourquoi le passeport du premier a été livré et pas celui du second? Un homme aussi averti que Tharcisse Kasongo Mwema peut-il franchement ignorer que ce sont des pratiques courantes? A savoir que chaque fois que l’on veut régler des comptes à un opposant, les détenteurs du pouvoir recourent à ce genre d’abus? Nous avons assisté à ce genre d’agissements sous Joseph Kabila. Nous risquons de les voir resurgir sous le président Fatshi ». Pour notre interlocuteur, « la rupture tant espérée tarde à avoir lieu ».

Qui « bloque » le passeport du conseiller spécial de Moïse Katumbi Chapwe? Sur les réseaux sociaux, il n’est plus rare de lire de réflexions du genre: « Le président Felix Tshisekedi va-t-il emboîter le pas à Joseph Kabila en utilisant l’appareil d’Etat pour régler des comptes personnels? » « L’entourage du président Felix Tshisekedi – dans lequel pullule des personnes détenant une nationalité étrangère est mal placé pour lancer ce genre d’attaque qui ne restera pas sans riposte… »

L’ancien président « Kabila » doit boire du petit lait…

 

Baudouin Amba Wetshi

14 thoughts on “Congo-Kin: Qui « bloque » le passeport de Salomon Idi Kalonda?

  1. EN EFFET, TOUS LES SIGNES POINTENT VERS UNE ESCROQUERIE POLITIQUE MADE IN KINGAKATI PAR LE DUO-DABOLIQUE NEHEMIE MWILANYA ET SON PATRON. MWILANYA EST LE MEME ESCROC QUI SE CACHAIT DERRIERE SON CHEVAL DE TROIE B. TSHIBALA POUR EXERCER ILLEGALEMENT LES FONCTIONS DE 1er MINISTRE.
    CETTE FOIS-CI LE CRIME EST PRESQUE PARFAIT EN OCTROYANT UN 3eme MANDAT VIRTUEL AU PETIT DICTATEUR KANAMBE ALIAS KABILA, CAR LE NAIF FATSHI EST LE « MASQUE CACHE-FCC » PLUS ACCEPTABLE A LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE HYPOCRITE.

  2. Kasongo Mwema trouve anormal que « chaque fois qu’il se passe quelque chose avec un opposant, on regarde vers la Présidence de la République ». Oublie-t-il la Constitution du pays qui stipule que le Président de la République est le garant du bon fonctionnement des institutions ? Congo na biso mawa !

  3. C’est ahurissant pour notre pays, quel que soit le régime, les acteurs politiques gardent les mêmes réflexes, utiliser la puissance publique pour régler des comptes. Quand commencerions nous à avoir de la jugeotte ? Si on ne peut délivrer un passeport ordinaire à un employé de Katumbi, au niveau du porte parole du président de la république, on doit en connaitre les motifs. De la manière à laquelle fonctionne notre pays, eux ont facilement accès à l’information.

    1. Lidjo@
      Faites une observation simple et pratique.. Mobutu quitte le pouvoir, mais ses hommes dans les services de sécurité restent en fonction..et sont très appreciés pour leur expertise dans la repression politique.
      Joseph Kabila qui avait continué avec la même philosophie semble avoir donné un conseil á Felix: gardez ces gens autour de toi !
      Qu´attendez-vous des « ´securocrates » de Mobutu qui ne connaissent pas la gestion démocratique de l´Etat?
      Felix qui a fait de l´un d´eux son « conseiller en matière de sécurité » devrait se dire que le changement qu´il est entrain de tenter de réaliser aura du mal á voir le jour tant qu´il continue de travailler avec des gens qui possedent une autre culture, une longue tradition de la repression et de la violation des droits de l´Homme.

  4. Salomon a été aperçu à côté de son patron Moïse Katumbi en Afrique du Sud. Avec quel passeport est-il entré dans ce pays? Ceci répond à cela.

    1. @ Bruno Kasongandunga Mule,
      Et avec quel passeport Moïse Katumbi se baladait ?
      Ceci répond aussi à cela.

  5. Le Porte-parole du président de la République n’est sensé, d’emblée, être au courant des opérations d’octroi de passeport aux Congolais; lesquelles relèvent des compétences courantes des services publics concernés. Il n’avait rien n’à dire à ce sujet. Les services concernés ont des porte-paroles.
    S’agissant du cas « Kalonda », la vérité se trouve dans la thèse et l’antithèse.

    1. @Jean-Marie Mabiti
      Que voulez vous dire par « S’agissant du cas Kalonda, la verite se trouve dans la these et l’antithese »? Et dans le cadre de « Pasi na yo, pasi na nga » entre Soriano Katumbi, Felix Tshilombo et Vital Kamehre, que dit le porte-parole du « president de la Republique » maintenant que l’information est publique? Enfin, on chie dans les casseroles de la cuisine de la maison de ses parents avec lesquelles sa mere, maman Marthe, lui a fait du fufu, et en passant, on tabasse les combattants dans cette meme residence, lui, soit disant « garant du bon fonctionnement des institutions » ne pipe mot! Ne nous dites pas encore « la verite se trouve dans la these et l’antithese », s’il vous plait!

      1. Cher Chryso, il me semble que tu deplaces le cas en débat vers un autre terrain. En citant la devise de CI, j’espèrais que ceux qui sont au fait de ce dossier allaient nous éclairer. Franchement, je ne connais pas les raisons avancées par les services compétents pour ne pas délivrer un passeport à un citoyen congolais. M. Kalonda n’en dit pas plus. Question : le chef de l’Etat est-il tenu de s’impliquer dans les processus d’octroi des passeports au nom du principe selon lequel il doit veiller au bon fonctionnement des institutions ? Son porte-parole devrait-il dans la même veine savoir pourquoi tel citoyen s’est vu privé de passeport ?

      2. @Jean Marie Mabiti
        C’est drole d’esperer que « ceux qui sont au fait de ce dossier allaient nous eclairer » en citant la devise de CI. Soit!
        Vous semblez affirmer que Monsieur Kalonda est « citoyen congolais ». Et Moise Katumbi Soriano est-il citoyen congolais lui aussi?

  6. Un Kalonda qui se croit être le centre de l’univers aux côtés d’un certain Soriano ! Il feint d’oublier l’origine des millions si pas des milliards amassés par Soriano au détriment du peuple congolais ? Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’approcher Sieur Soriano, poser la question à ceux qui l’ont côtoyé qui est véritablement Kalonda ?un garçon malhonnête issu d’une famille pauvre, égoïste, imbu de lui-même. Combien des gens ont été ridiculisés par ce brayard une fois que son patron Soriano lui demandait d’aider un compatriote ?
    Je m’adresse à Kalonda. Cher Monsieur la pluie et le beau temps que tu as connu au près de Soriano va bientôt prendre fin avec l’avènement d’un état de droit souhaiter par tous tes compatriotes. Les crimes économiques et de droits de l’homme commis par Joseph Kabila et ses complices dont Sieur Soriano sont imprescriptibles. Un jour le Nuremberg versus Rdc ouvrira ses archives pour les juger et les châtier. Qu’on se le dise. Ingeta !

    1. @ Andre Ngandu,
      Voila de propos d’un nullard qui se contredit sans le savoir, au dela de ses fautes grammaticales a go-go.
      Si pour Kalonda cotoyer « Soriano » est un delit impardonable, que dire alors de « FaTshi » lui-meme? Lui qui jusqu’a l’aventure de Geneve etait un proche du meme « Soriano » (et dans la poche de ce dernier….).
      Ngandu, avant de deconner, informe-toi plus soigneusement.

Comments are closed.