Déclaration des candidats Président de la République du 8 janvier 2019

Nous, candidats Président de la République;

Constatant que la CENI a reporté sine die la proclamation des résultats de l’élection présidentielle sans motif valable alors que son calendrier révisé prévoyait cette publication à la date du 6 janvier 2019;

Observant qu’alors que la CENI est la seule institution compétente pour proclamer les résultats aux termes des dispositions de la loi électorale, le candidat du pouvoir sortant a paradoxalement revendiqué la victoire sans que cette revendication ait été suivie d’une quelconque protestation de la CENI;

Considérant que:

  • Le peuple congolais connaît déjà les résultats rendus publics par affichage devant les bureaux de dépouillement conformément aux dispositions de l’article 68 alinéa 1 de la loi électorale et le véritable vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018;
  • La CENI, après avoir pris connaissance des vrais résultats, par les procès-verbaux transmis à la centrale électorale par ses antennes locales, s’est abstenue délibérément de les rendre public en violation de son propre calendrier pour des raisons inavouées;
  • Cette attitude de la CENI suscite des suspicions légitimes diverses qui alimentent la tension politique à travers le pays.

En toute sérénité et dans le respect aussi bien des règles démocratiques que de l’état de droit,

  • Mettons en garde la CENI contre toute tentative de travestir la vérité des urnes;
  • Appelons la CENI à publier, dans les plus brefs délais, les résultats provisoires de l’élections présidentielle, et à ne proclamer élu que le candidat qui a recueilli véritablement le plus de suffrages exprimés par le peuple congolais tels que consignés dans les procès-verbaux affichés devant les bureaux de vote;
  • Affirmons avec force que les résultats électoraux ne se négocient point et, qu’en aucun cas, ni le peuple congolais ni nous-mêmes n’accepterons de tels résultats;
  • Appelons le peuple congolais à demeurer vigilant et à exiger que son choix porté dans les urnes soit respecté par la CENI.

Fait à Kinshasa, le 8 janvier 2019


7 réflexions au sujet de « Déclaration des candidats Président de la République du 8 janvier 2019 »

    1. Kie kie, Je crois que Felix n’a pas signé parce qu’il est  » envouté  ». Parce que depuis Paris, Venise, Ibiza, votre Felix fait partie du plan B rwandais. Parce que ce n’est qu’un pauvre type en quête d’argent facile. Il est totalement cuit, totalement compromis que les rwandais le manipulent comme un jouet. Ce n’est pas un hasard s’il est aujourd’hui dans les culottes du burundais Kamerhe. Il est la solution du plan que ce machin appelé CENI va vous sortir dans quelques jours. Pourquoi cette évidence vous est-elle difficile à intégrer ? Vous allez beaucoup pleuré. Beaucoup pleuré…
      A propos, connaissez-vous un muntu qui abandonne le cadavre de son père dans une morgue pour aller chercher du boulot ? Hein ? dîtes-moi, toloba toloba te….

  1. Où sont passés les autres?
    Ces « pourri-ti-chiens » égocentriques qui n’ont goût qu’au gain facile. Qui a dit que ce pays-là sortira bientôt de l’auberge?

  2. Etude Politique, Stratégique, Géopolitique, et Géostratégique pour la RDC.

    Thème : Comment sortir de la confusion électorale en RDC ?

    Na date ya le 02.01.2019, nasalelaki bino Etude na Thème : « La Stratégie de Confusion et de Zig-Zag en RDC. » Makambo nalobaki na Etude wana ezali ya solo. Sika oyo, tomoni tè Kanambe « a driblé » pe « a marqué un but avec la main ». Candaidat Fayulu na ba évêques basengeli kobenga « Arbitre » po atalela likambo ya « touche », po Fayulu abeleli déjà po na « touche » tango alobi tè « Ces résultats des élections n’ont rien avoir avec la vérité des urnes ». Kasi, arbitre nani akoki kolobela likambo ya « Touche » ya Kanambe ?

    Mbala mosusu ekoki kozala ba évêques ; kasi ekoki kozala CNS ya bato moke, 5 à 6 personnes par province, soit de 60 à 80 personnes. Nasengaki déjà CNS de Libération Nationale. Idée ya kosala CNS ezali na tina po « Tout pouvoir émane du peuple ». Pouvoir ya mboka ekoki kopesama lokola na tombola té ; esengeli peuple ye moko apona nani akozua pouvoir.

    Lokola mboka ekufi na ba institutions nyonso, mosala très urgent tozali na yango ezali ya ko « Créer un nouvel Etat », kopesa yango « Constitution » ya sika, kopesa yango « Hymne National » ya sika, kopesa yango « Drapeau » ya sika, kopesa yango « Système Politique » ya sika, kopesa yango « Plan de Développement Intégral », kopesa yango « Plan Institutionnel » ya sika, kopesa yango « Politique Générale » ya sika, etc.

    Misala nyonso oyo, nasili kosala yango, etikali endimama na CNS po tobanda kosalela yango. Soki Son Excellence le Cardinal Mosengwo Pasinya alingi, tokoki kosala CNS oyo na mikolo misato pamba po na misala nyonso oyo nasali eyebana pe endimama na peuple. Sima, tokobanda organisation ya l’Etat po ebanda ko « fonctionner » malamu. Tokoki kotambuisa mboka té soki tozangi mosolo. Po na yango, tokodefa mosolo té na bapaya ; plan de développement intégral nasali ekopesa biso makoki ya kozua mosolo po tobanda misala. Ba « Economistes » mingi bamonaka tè ezali « Impossible » ya kotonga mboka ya sika sans s’endetter. Kasi wana ezali makanisi ya bana ya kelasi, ezali makanisi ya boyebi mozindo etamboli ya économie ya solo té.

    CNS oyo ezali na tina mingi po ezongizela peuple « Pouvoir » ya ye, po éleections oyo elakisi tè batosi té « Choix » du peuple.

    Nazali kozela invitation ya bino po naya na RDC.

    Bernard B.
    10.01.2019
    ————————————————–

Les commentaires sont fermés