Désengorger Kinshasa: le gouvernement entend s’inspirer du modèle sénégalais

Une délégation gouvernementale composée de MM. Puis Muabulu, Molendo Sakombi et Age Matembo, respectivement ministre d’Etat, de l’Urbanisme et Habitat, des Affaires foncières et ministre de l’Aménagement du territoire, a séjourné du 18 au 20 janvier 2020 à Dakar, au Sénégal, dans le nouveau centre urbain Diamniadio à environ 33 km de la capitale sénégalaise, afin de s’inspirer du modèle africain de construction pour désengorger la ville de Kinshasa.

Dans un communiqué publié par la cellule de communication du ministère de l’Urbanisme indique que la délégation a été impressionnée par des dispositifs des logements sociaux construits et par l’apport de la Banque de l’habitat du Sénégal dans la réalisation de ce projet pour lequel le gouvernement de la RDC veut s’inspirer.

Ce projet qui sera calqué sur le modèle sénégalais, souligne le communiqué, s’inscrit  dans le cadre d’une nouvelle dynamique d’aménagement du territoire marqué par les projets d’infrastructures dans les zones vierges et à faible densité démographique, afin de faciliter l’accès au logement à toutes les catégories sociales.

ACP/

One thought on “Désengorger Kinshasa: le gouvernement entend s’inspirer du modèle sénégalais

  1. C’est bien de s’inspirer du modèle sénégalais. La grande question est de savoir s’il existe même cette volonté de changer les choses et surtout quels sont les moyens financiers, humains, logistiques, techniques mis en œuvre pour arriver au produit fini qu’est la nouvelle ville de Kinshasa. On a parlé de logements sociaux lorsque l’on a désaffecté le terrain utilisé par les mamans maraichères à Bandal. Résultat, il faut payer au moins 300.000$Us pour acquérir logement à l’endroit. Quel est ce citoyen lambda qui peut avoir une telle somme dans un pays où le crédit est difficilement accessible mais surtout où les taux d’intérêt sont fort élevés.

Comments are closed.