Diplomatie/Presse: Quand Tumba Nzeza fait la « pub » de la chaîne « i24News »

Dans une note diplomatique adressée… au ministère israélien des Affaires étrangères – sur papier à entête du ministre d’Etat en charge des Affaires étrangères -, le ministère congolais des Affaires étrangères dit son « regret » suite aux « propos méprisants, injurieux, irrespectueux et irresponsables » tenus dans un billet réalisé le 23 avril par Christian Malard. Ancien journaliste de France 3, Malard qui travaille désormais pour la télévision privée israélienne « i24News » a qualifié le président Felix Tshisekedi d’ « escroc » et de « tyran ». Marie Tumba Nzeza fait de cette banale outrance verbale une affaire d’Etat. Et pourtant, il s’agit d’un média privé dont l’audience en France peine à franchir la barre de 5%. La diplomatie congolaise s’est engagé sur un terrain glissant où la presse a généralement le dernier mot…

On se croirait revenu plus de trente années en arrière à l’époque où les relations entre le Zaïre de Mobutu Sese Seko et certains pays d’Europe occidentale – cas de la Belgique – étaient dictées non pas par les positions officielles exprimées par les gouvernements de chaque Etat mais plutôt par les écrits d’une certaine presse.

Christian Malard

La chef de la diplomatie congolaise a vu rouge. Sa colère est suscitée par le billet réalisé par Christian Malard. « La crise de la pandémie du Covid-19 peut servir de prétexte à certains dictateurs en Afrique ou dans d’autres contrée du monde pour prendre davantage des mesures répressives et pour asseoir leur dictature ». Pour étayer sa thèse, le journaliste français cite un exemple: « La République démocratique du Congo ou dite démocratique, où on a au pouvoir aujourd’hui un escroc, un tyran qui s’appelle Tshisekedi », dit-il avec un sourire au coin.

Felix Tshisekedi Tshilombo, serait-il un escroc? Contre toute attente, la ministre Tumba Nzeza a préféré laisser sous silence cette première épithète infamante préférant s’attarder sur la seconde, en l’occurrence « tyran ». Qui ne dit mot consent?

Décidée à démontrer que « Fatshi » est tout le contraire d’un despote, la chef de la diplomatie congolaise s’est crue, à tort, dans l’obligation d’égrener les « réalisations réelles » accomplies par le chef de l’Etat congolais notamment en matière des droits et libertés, la libération des prisonniers politiques et le renforcement de l’indépendance du Pouvoir judiciaire. Sans omettre la mise sur pied d’une agence de lutte contre la corruption.

Au lieu de s’arrêter là, Marie Tumba Nzeza décide d’étendre cette polémique pour le moins dérisoire au niveau des rapports bilatéraux entre le Congo-Kinshasa et l’Etat d’Israël. « Compte tenu de toutes ces réalisations réelles qui ont été saluées par l’ensemble de la communauté internationale, le ministère des Affaires étrangères (…) déplore que ces propos intentionnellement mensongers et désobligeants de monsieur Christian Malard aient été diffusés par le canal de la chaîne de télévision i24 News installée en Israël, surtout en ce moment précis où les bonnes relations entre les la République démocratique du Congo et l’Etat d’Israël se renforcent davantage par des faits concrets ».

UNE RÉACTION PUÉRILE

Le Président Félix Tshilombo Tshisekedi

La ministre congolaise des Affaires étrangères épingle, à l’appui, la prochaine visite du président Felix Tshisekedi à l’invitation du Premier ministre israélien, le discours prononcé par le chef de l’Etat congolais devant des membres de l’AIPAC (American-Israel Public Affairs committee) à Washington et la « nomination imminente » d’un ambassadeur congolais à Tel Aviv.

Comme si cela ne suffisait pas, la ministre Tumba de demander, sans rire, aux autorités diplomatiques israéliennes d’inviter le média mis en cause à s’abstenir à des « propos non fondés (…) et outrageants à l’égard d’un chef d’Etat ami d’Israël ». La chef de la diplomatie congolaise d’exiger à la chaîne de télévision « i24 News » et son correspondant Christian Malard « à présenter des excuses au peuple congolais et à son chef de l’Etat ».

Les autorités diplomatiques israéliennes ne manqueront pas de s’esclaffer à la lecture de cette note diplomatique qui met à nu une certaine incompétence tant en matière diplomatique que de la connaissance du monde de la presse. Pourquoi?

D’abord, parce que la ministre Tumba semble ignorer les matières qui entrent dans le cadre des relations d’Etat à Etat. Ensuite, la chaîne de télévision i24News étant un média privé. A ce titre, aucun lien de subornation n’existe entre celui-ci et le gouvernement de l’Etat d’Israël. Enfin, la réaction à un article de presse a pour objectif de tordre le cou à tous les points qui font grief. Malheur à celui qui oubliera un de ceux-ci.

En restant muette sur l’épithète « escroc », « Mama Tumba » a commis une erreur d’appréciation qui se paie cash. Elle laisse le champ libre aux rieurs qui pourraient se ranger du côté du journaliste Christian Malard.

La très modeste « i24News » pourrait voir son audience « boostée » suite à cette réaction émotive autant que puérile de la part de la chef de la diplomatie congolaise.

 

Baudouin Amba Wetshi

24 thoughts on “Diplomatie/Presse: Quand Tumba Nzeza fait la « pub » de la chaîne « i24News »

  1. Si vraiment dans la diatribe de l’obscur journaliste Christian Malard BAW n’a retenu que la pub que Mme Tumba Nzeza aurait fait à la chaîne de télé ì24, je me dis que même les journalistes réputés sérieux peuvent plonger dans les caniveaux. Lorsqu’on vient au secours d’un confrère qui se permet d’insulter un chef d’Etat cela n’honore pas votre profession et ne vous honore pas non plus. Je conclus en disant à mon compatriote BAW dont j’apprécie et reconnais la compétence que cette fois, vous êtes tombé aussi bas que certains pseudos journalistes qui préfèrent l’insulte facile.

    1. Mon frère L’Œil de Myope,
      Felix Tshisekedi et Joseph Kabila sont-ils oui ou non des escrocs ? La réponse est connue de tous sauf des « Œil de Myope ». C’est oui. Mais il est aussi vrai que Felix Tshisekedi n’est pas un tyran. Pas encore parce que Kabila le surveille comme le voudrait leur accord entre escrocs. .

    2. A l’œil du cyclone et aux autres…
      Le journaliste Christian Mallard n’accuse et ne dénonce personne.
      Il dit ce qui constatable et observable,cad,TYRAN (en devenir) et ESCROC,oui,il l’est.

  2. Pauvre Marie Ntumba….Elle ne pouvait ne pas reagir, meme au risque de se ridiculiser comme elle vient de le faire, comme jadis les cireurs de bottes Sakombi et Mende. Et pour cause: Sans FATshi = Sans Job !

  3. Deux remarques vite fait :
    1. Pourquoi Christian Mallard que je connaissais plutôt mesuré et diplomatique s’est-il engouffré à partir d’Israël dans une critique détaillée crue envers un Président africain qui non seulement ne méritait pas tant ses qualificatifs – escroc, tyran… -trop sévères et excessifs à la limite infondés mais aussi qui s’est beaucoup approché d’Israël même comme si on en était encore au temps d’allégeance et ici envers un peuple juif déifie ? Quel est son réel objectif, le mobile particulier de cette charge contre notre Président ? Sa chaîne avait-elle un compte spécial à régler avec lui ou fait-il du chantage pour obtenir quelque chose ? Je ne peux y répondre à mon niveau mais les propos de Mallard m’ont d’autant choqué, disais-je, qu’ils m’ont paru excessifs et à la limite infondés. Qu’ils sortent d’un quasi confidentiel organe de presse qui n’a pas vocation à disserter sur les relations internationales à ce point lui ajoute une incongruité de plus.
    2. Personnellement je n’ai jamais accordé de poids diplomatique sérieux à notre Ministre des AE actuelle, j’ai toujours trouvé qu’elle faisait sans grands mérites davantage de la figuration qu’elle ne comptait personnellement à ce poste. N’empêche qu’ici je n’ai pas le coup d’oeil diplomatique de BAW pour juger sa réaction au dénigrement de notre PR déplacée d’autant que je doute fort qu’elle soit sienne plutôt qu’elle lui a été suggérée par tout le cabinet representant en fait le réel mentor qui diligente tout à son Ministère.
    Sa réaction contre la Presse, laladroite ou en dehors des usages diplomatiques, pouvant se retourner contre le pays qu’elle represente ?
    Encore une fois, c’est possible mais Mme la Ministre des AE Tumba Nzeza serait-elle alors la première personne à qui le reprocher plutôt que ceux qui l’ont nommée et continuent à la chapauter? Je donne ma langue au chat…

  4. La Ministre congolaise s’est trompée d’adresse pour formuler sa plainte. Elle aurait dû se renseigner sur la législation israélienne en matière de la presse. Sous d’autres cieux, la présidence de la Rdc aurait adressé
    un droit de réponse à la rédaction de i24. Démarche light qui généralement
    clos les débats. Si, en revanche, elle estime qu’il s’agit en l’occurrence d’une offense nuisible au chef de l’État rdcien, elle doit engager un avocat spécialisé (israélien, de préférence) pour porter plainte auprès des instances judiciaires israéliennes compétentes, en diffamation ou calomnie. Le MINAFET n’est pas directement concerné. Je gage que Fatshi, pour avoir « usé « du pouvoir de la presse dans le passé, sait pertinemment bien que c’est une perte de temps et d’argent. At the end of the day, on se discrédite.

  5. L’intervention du journaliste français Christian Mallard n’a réussi qu’à attirer mon attention sur l’existence de cette chaîne de télévision israélienne I24. Pour ce qui est du vocable d’escroc, je pense qu’il faisait sûrement allusion aux élections présidentielles où un perdant(Fatshi) a conclu un accord avec un président partant( J.Kabila) pour arriver au pouvoir. Il y a à ce sujet un excellent article fait à ce sujet par notre compatriote Kiyedi Mwalungu sous le titre « Les sept erreurs de Vital Kamhere »; article au demeurant qui n’a pas été contesté. Si l’on tient compte de cela, n’est ce pas un recel ? Donc une action conclue entre deux escrocs.

  6. Bismark
    “ Un article pas contesté “
    Un autre son de cloche trouvé sur les réseaux sociaux, la réponse à l’excellent article.
    Dr Luyindula, bon après midi. Je vous prie d’excuser mon intrusion. J’ai pensé qu’en diffusant votre numéro WhatsApp, vous accepteriez d’être contacté. Mon nom de plume est Suleyimane Mashondo . Je suisde Kinshasa. En me référant à +1 514…je vous ai localisé au Québec, probablement, à Montréal. J’aime cette ville aux larges artères et j’ai des souvenirs de Sainte Agathe, des Trois Rivières, de Lake Simon et d’Arthabaska…. J’ai lu avec intérêt votre analyse des erreurs de VK. Vous recoupez une information que j’avais, sur le partage des 15 millions. J’ai cependant une objection au sujet des résultats de l’élection présidentielle de 2018. Si Fayulu n’a pas produit ses résultats devant la Cour constitutionnelle, c’est parce que, selon l’information en ma possession, il ne les avait pas. Les documents que lui et son camp avaient diffusés ne portaient pas l’entête de la Ceni. Ils n’étaient pas authentiques et son camp n’avait pas voulu répondre à la question relative à leur origine. Mais d’où provenaient-ils? Pour proposer une réponse, il faudrait poser une autre question. Pourquoi, après avoir rejeté pendant plus d’un mois la « machine à voler », Fayulu et son camp avaient fini par l’accepter ? L’information en ma possession indique que le revirement de Lamuka se fondait sur la certitude d’avoir craqué le serveur de la Ceni, grâce à la technologie des parrains de la communauté internationale et des multinationales qui avaient monté Lamuka et des appuis français. Je crois me souvenir de la déclaration d’un ministre français, probablement des Affaires étrangères, qui disait, en mes mots, ce ne sont pas les résultats auxquels on s’attendait. D’aucuns se sont basés sur  » la vérité des urnes » de Nshole et de la Cenco pour soutenir que Fayulu aurait remporté l’élection présidentielle de 2018. Aux Congolais, la Cenco et Nshole ont parlé de la vérité des urnes. Mais devant le Conseil de sécurité, Nshole a reconnu avoir procédé à une extrapolation en usant des calculs statistiques et mathématiques, partant d’un échantillon de dix bureaux de vote de la seule ville de Kinshasa. Premier mensonge. Jamais un sans deux. Le second mensonge consistait à affirmer que la Cenco et l’église catholique avaient déployé , à eux seuls,PLUS D’OBSERVATEURS ÉLECTORAUX QUE TOUS CEUX ACCRÉDITÉS PAR LA CENI. Ces deux mensonges jettent de l’ombre sur la prétendue victoire de Fayulu. Votre analyse porte à croire que des négociations ont duré toute la nuit au cours de laquelle les résultats furent proclamés tard. L’information reçue de mes relations de la MONUSCO…( Je suis un ancien fonctionnaire des Nations unies) indiquaient la publication autour de 16 heures. Le retard de cette publication s’expliquerait par la résistance des faucons de la kabilie qui voulaient que Shadary soit proclamé. Et aussi parce qu’il fallait attendre que les supporters qui étaient au stade retournent chez eux, de manière à éviter la casse. Un indice de la tentative de proclamer Shadary peut être trouvé dans la dissémination et la présence des forces de l’ordre dans les zones (Masina,Kingasani…) rouges de Kinshasa, bastion de l’opposition, en cette nuit là. On peut en déduire que ce n’est ni Tshisekedi, ni Fayulu, qu’on allait initialement proclamer, auquel cas il y aurait eu des troubles…En réalité, lorsque vous considérez le caractère ethnique du vote…Fayulu ne pouvait pas être élu. Félix a, en plus, été voté parce que fils d’Étienne. Un collaborateur du candidat Fayulu le démontre dans un ouvrage à paraître… Je pense que le credo selon lequel Kabila a cédé le pouvoir est une manière de brouiller les cartes pour fragiliser Félix, dont l’entourage ne communique pas de manière professionnelle. Je vous souhaite bonne chance en 2023. Mashondo Souleymane
    TOUT SIMPLEMENT UN AUTRE SON DE CLOCHE
    Bismark

    1. Cher Bismark,
      Le Congo est le seul pays au monde où une coalition politique peut se former entre la tenue des élections et la proclamation des résultats. Pouvez-vous expliquer un tel phénomène ? Les résultats des élections de 2018 n’ont pas été proclamés par bureau de vote comme le veut la loi électorale. Pouvez-vous expliquer pourquoi la loi électorale a été foulée aux pieds et pourquoi la Cour constitutionnelle s’est tue dans toute les langues face à une violation aussi flagrante de la loi ? Vous affirmez que « lorsque vous considérez le caractère ethnique du vote… Fayulu ne pouvait pas être élu ». D’après vous, les ethnies qui se reconnaissent en Jean-Pierre Bemba et Moise Katumbi, alliés de Fayulu, auraient voté pour Felix Tshisekedi ? Peut-on encore parler du caractère ethnique du vote dans ce cas-là ? Vous poursuivez : « Félix a, en plus, été voté parce que fils d’Étienne ». Doit-on croire qu’Etienne Tshisekedi était le rassembleur de toutes les ethnies congolaises, lui que presque tous les autres fondateurs de l’UDPS avaient quitté ?

    2. Il y a plus intéressant, cher Bismark. Comment expliquez-vous que pour la première fois en Afrique, un homme qui gagne loyalement une élection présidentielle ne soit pas libre de former à sa guise une majorité présidentielle alors même qu’aucun parti ne dispose de la majorité à l’Assemblée nationale ?

    3. @bismark.
      En disant, avec ou sans machine nous irons aux élections , les deux partenaires du CACH savaient que l’affaire était déjà dans le sac. Ils s’étaient retirés de l’Accord de Géneve parce qu’ils avaient un deal avec Kabila.
      A propos de la CENCO,y a-t-il au Congo une organisation qui ait investi les coins et les recoins du pays comme l’Eglise catholique romaine? Et la CENCO n’a vait pas soutenu un candidat.
      Dans une élection transparente,juste,démocratique,équitable,il ne devait pas y avoir des négociations autour de Kabila pour que tel ou tel autre candidat soit proclamé. Ces négociations âpres cachent la magouille. On doit proclamer celui qui a été élu;qu’on l’aime ou pas.
      Dans une élection réellement démocratique,après la proclamation des résultats,dans une première déclaration,le gagnant remercie son parti et les alliés, ses électeurs et tout le peuple. Il encourage le perdant. Celui-ci à son tour félicite le vainqueur,lui souhaite bonne chance et remercie ses électeurs.
      C’était pas le cas au Congo en 2018.Bien avant la proclamation des résultats,on a vu Kabund et Kabuya flirter avec le FCC. Quand on leur posait la question,ils répondait que c’était pour préparer la cogestion du pays. Peu après,toujours avant la proclamation,Félix a fait une déclaration à Limete en remerciant Kabila. Donc ils connaissait les résultats.
      A la proclamation,il n’ y a pas eu de liesse populaire à Kinshasa, à part quelques wewa qui criaient seuls dans les rues,ni ailleurs dans le pays. Sauf au Kasai, un peu au Sud Kivu. C’est pas ces résultats proclamés par Nangaa que le peuple attendait.
      Comment pouvez-vous expliquer que CACH ait gagné la présidentielle et réalise un score médiocre pour les législatives, minable pour les sénatoriales et les provinciales? L’UDPS, le parti présidentiel n’a aucun sénateur,à peine un gouverneur de province. CACH n’a jamais contesté ses résultats qui sont pas du tout justes.
      Il y a une frange très importante de la population congolaise qui soutient que Felix n’a pas gagné la présidentielle. La roublardise et la trahison dont l’alliance avec Kabila sont la preuve lui collent a la peau. Même si Felix donne aux Congolais le niveau de vie des Scandinaves et Saoudiens.

    4. @Bismarck
      Félix a été « voté » élu parce que Fils d’Etienne TSHISEKEDI (sic)
      Vous n’avez pas peur des paradoxes ! A vous suivre le vote en RDC est ethnique. Donc, si le Fils d’Etienne a été élu c’est parce que les Balubas constituent l’ethnie majoritaire dans ce pays ?
      Si cela suffisait pourquoi Félix s’est-il associé à Vital KAMERHE mais SURTOUT lui-même Etienne TSHISEKEDI n’avait il pas perdu en 2011 contre Joseph KABILA ?
      Enfin, pour pouvoir être élu il aurait fallu que Félix puisse réunir les conditions pour pouvoir être candidat ! Vous avez vos informations – à ce propos, nous avons des éléments probants démontrant l’implication de la division électorale de la MONUSCO dans la mascarade électorale de 2011 – nous avons les nôtres qui indiquent que Félix a bien introduit un faux diplôme dans son dossier de candidature à l’élection présidentielle. Le camp KABILA était parfaitement au courant de cette tromperie mais la CENI n’a pas invalidé ladite candidature. Nous savons aujourd’hui pour quelle raison …

      1. BISMARK
        UN AUTRE SON DE CLOCHE TROUVE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX.
        Right or Wrong that is the question?
        1. À quatre jours des élections Fayulu demandait à ses militants de ne pas voter s’îl y’a la machine à voter
        2. Constatant finalement que cette injonction ne sera pas suivie il demande finalement d’aller voter et lui-même va voter le jour des élections
        3. Les européens avaient financé la CENCO pour déployer les observateurs avec 40.000 smartphones et 17.000 observateurs ont été déployés principalement dans la ville de Kinshasa et à Lubumbashi et au Kongo Centrale
        4. Fatshi est déclaré vainqueur par la cour constitutionnelle
        5. Lamuka proteste et il est demandé d’apporter les preuves de sa victoire
        Lors d’une séance publique radio télévisée lamuka n’apporte aucune preuve et avance comme argument que la «CENCO a dit… » et qu’il y’a des fuites au niveau du serveur de la CENI que c’est Fayulu qui a gagné les élections
        Les avocats de lamuka se contredisent avec trois chiffres de score aux élections
        6. Les radios et télévisions européennes visiblement au service de Fayulu annoncent avec fanfare la victoire de Fayulu
        6. À Kinshasa et dans les provinces c’est plutôt Fatshi qui est fêté et la seule réaction visible est au Bandundu
        7. Fatshi prends fonction le 24 janvier et libéralise l’espace politique. Fayulu a alors l’opportunité de battre librement campagne à Kinshasa et dans beaucoup des provinces sans arriver à provoquer une insurrection
        8. Il fait la ronde des pays européens et les USA pour clamer sa «vérité des urnes » sans succès
        9. La communauté internationale approuve Fatshi comme Président élu de la RDC
        10. La CENCO qui avait prétendu que Fayulu avait gagné les élections s’aligne finalement sur Fatshi
        11. Les partenaires et soutien financiers de Fayulu reconnaissent Fatshi comme Président et annoncent faire une opposition républicaine et le poste de leader de l’opposition se fera par rotation entre MLC et le parti de Katumbi et Fayulu prend l’option d’une opposition redicale avec son credo et posture de «vérité des urnes » et on le fixe rendez-vous en 2023
        TOUT SIMPLEMENT UN AUTRE SON DE CLOCHE TROUVE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

  7. Cher Baudouin,
    En lisant la lettre de la Ministre et en suivant l’intervention du journaliste, j’ai aussitôt pensé à la diplomatie de l’affection chère aux années Mobutu qui s’est malheureusement poursuivie tout au long des années Kabila. On dirait que dans notre pays, rien ne changera. L’amateurisme de la Ministre se lit aisément à travers la remarque de Jean-Marie Mabiti. Elle s’est effectivement trompé d’adresse. Mieux, elle a manqué une bonne occasion de se taire. Mais la culture du « djalelo » a la peau si dure qu’elle a de beaux jours devant elle. Pauvre Congo !

  8. Le peuple Congolais dans son ensemble, les partis politiques de l’opposition, la société civile,…. ont toujours réclamé des élections libres, transparentes, démocratiques et indépendantes. Pourrait-on affirmer honnêtement que les élections de 2018 l’ont été ? Affirmer avec conviction que Felix Tshilombo ou Fayulu a gagné ces élections est un positionnement partisan, malhonnête intellectuellement et moralement.
    Si Fayulu n’a pas su démontré les preuves de son élection, Felix Tshilombo sait-il de son côté le démontrer ? La CENI, elle-même, n’a jamais démontré, preuves à l’appui, les résultats détaillés (bureau/bureau, circonscription/circonscription). Les résultats détaillés qui l’autorisaient à proclamer le vrai vainqueur. Nulle part au monde on a vu un scénario électoral pareil : proclamer le résultat final sans rendre public les données ayant conduit à ce résultat final. Même à l’école, le résultat final des examens est toujours accompagné des points obtenus dans chaque matière. Et c’est la sommation de ces points qui déterminera la moyenne finale. La CENI n’a rien fourni de pareil. Elle a bafoué la constitution congolaise et la loi électorale. Donc : ces élections ont manqué de transparence, n’ont pas été démocratiques, pas libres non plus (on sait qu’elles ont été émaillées des violences, tricheries, corruptions,…), etc. Pourquoi, l’UDPS, parti que j’ai soutenu qui était en première ligne de ces exigences (liberté, transparence, démocratie,…) n’a jamais exigé de la CENI la publication des résultats détaillés de ces élections pour tordre le coup aux rumeurs et contestations des résultats de la CENI par souci de vérité, de redonner confiance au peuple Congolais en ses institutions, entre autre ici la CENI ? Fayulu, au moins, a essayé de l’exiger. Il n’est, certes, pas parvenu à vraiment démontrer sa victoire. La CENI non plus n’a jamais démontrer son échec, ni la victoire de Tshilombo, ni même l’échec du candidat du FCC.
    En lisant Bismark et les autres, je me dis ceci : est-ce que nous savons vraiment la valeur des mots tels que : transparence, démocratique, libre,… ? Si nous prétendons le savoir, alors avant de prendre position pour l’un ou pour l’autre, posons nous cette question : sur base de quoi, de quelles données objectives, pouvons-nous mettre en doute le résultat de Fayulu, de Fatshi ? Ces données, ces preuves existent bel et bien dans les serveurs de la CENI. Une dernière question que nous devrions nous poser : pourquoi la CENI n’a jamais voulu publier ces résultats détaillés ? A qui profite (a qui a profité) cette non publication des résultats détailles des élections de 2018 ? Et pourquoi cela ?
    A chacun/e de trouver la bonne voie en cherchant les réponses à ces dernières questions.
    Nous aimons tous notre pays. Mais c’est étonnant que même dans la généralité, les choses basiques, nous n’arrivons pas à nous accorder. Je comprendrais que nous voyons tous la généralité de la même manière, quitte à nous différencier dans quelques détails.
    Aleko Bitena

  9. Mais, sincèrement, pourquoi s’en prendre à Christian Malard? Puisque ces mêmes propos sont tenus par quasiment 60% des Congolais.
    L’ escroquerie de deux énergumènes (j’ai cité le goinfre Tshilombo Tshivube et son chef Hippolyte Kanambe l’homme aux mille lieux de naissance) est plus que éloquente.
    Que veut-on que l’on dise alors? Bien entendu, quand on est honnête, on appelle le chat par son nom, un point un trait!

  10. Mr Bismark,
    On aimerait savoir pourquoi la CENI n’a jamais accepté de publier les PV de compilation bureau de vote par bureau de vote comme recommandé par la constitution et même la loi électorale.
    Merci

  11. WOW! WOW! WOW MAMA NZEZA NTUMBA, KALA YI TECHNIQUE, KALA YI NGANGU ! YUVULA SIGNIFICATION , NSASA DIO DIO KUA BAKALA AKU!
    KONGOMANI BA VOVA , WI EVE E DRIM, WHAT? WI EVE E DRIM! REPEAT IT AGAIN IN ENGLISH! KONGOMANI, DODOKOLO KIBENI VOVA DIO MU KI NGELESA! OK , KONGOMANI CONTINUEZ!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY…CONTINUEZ!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, LA VERITE VA JAILLIR!
    WE KONGOMANI ,WE HAVE A DREAM, ONE DAY, MY BROTHER AND FRIEND CHRISTIAN MALARD, YOUR BROTHER AND FRIEND CHRISTIAN MALARD, OUR BROTHER AND FRIEND CHRISTIAN MALARD, DIRA LA VERITE, RIEN QUE LA VERITE, CE QUE LES AUTRES HYPOCRITES , PEUREUX ET JOUISSEURS PENSENT PLUS BAS! CONTINUEZ!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, NOUS SERIONS NOMMES SUPER CONSEILLERS DE DIRWC DE VK KAMERHEON ET INTERDICTION ABSOLUE A NE PAS DIVULGUER NOS ZAPZARAP AUF WIEDERSEHEN NICHT GESEHEN, MANIGANCES ET BAVURES! CONTINUEZ !
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, NOUS CHIPERERONS MWASI YA KONGOMANI! CONTINUEZ!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, NOUS CONSTRUIRERONS AU GRAND KONGO DES SAUT-MOUTONS, SAUT-DINDONS, SAUT-NGULU, SAUT-NTABA! CONTINUEZ!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, NOUS ENCAISSERIONS NOS RETROCOMMISSIONS, NOS COMPTES EN BANQUE DEVIENDRONT OBESES, ROBA KOREMBA TE PAPA KONGOMANI EZARI TOUR NAYO, PALOLE NAYO YA KOROBA YONSO: NOUS DEVIENDRONS TRES TRES TRES RICHES ET INTOUCHABLES! CONTINUEZ KAKA KOROBA BIROBA ROBA NAYO PAPA KONGOMANI!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, NOUS SERIONS BAPTISES A L’ORDRE DE SIMBIRIKI ET DE NKAYI, POUR LES DETOURNEMENTS DU TRESOR PUBLIC KONGORAIS! CONTINUEZ!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, BA NZELE KONGOMANI YONSO NOUS APPARTIENDRAIENT ! CONTINUEZ!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, NOUS DEVIENDRONS PROPRIETAIRES DE TOUTES LES PARCELLES, TERRAINS, MAISONS, FORETS, RIVIERES, FLEUVES, OCEANS, TOUTES LES RICHESSES DU SOL ET DU SOUS-SOL KONGORAIS! BONI KO YO GOURMAND BOYE PAPA KONGOMANI, BIROKO YONSO OMELI, OKOYOKERA BA KONGOMANI MAWA TE, OKOTIKA ATA MOKUWA TE EPAYI YA BA KONGOMANI OYO BAYAMBA YO NA MBOKA NA BANGO NA BORINGO PE BORAMO YOSNSO! CONTINUEZ!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, KONGOMANI BAKO RAMUKA, BAKO ZIBURA MESO, BAKO ZIBURA MAKUTU, BAKO FUTUMUKA, BAKOZARA RISUSU WONGA KO, BAKOKANGA NGAI, BAKO BUAKA NGAI NA WERE YA MAKARA! CONTINUEZ BIROBA ROBA NAYO PAPA KONGOMANI, KOREMBA TE! CONTINUEZ!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, NOUS INTRODUIRONS ETAT DE DROIT, LA LIBERTE D’EXPRESSION, DE CULTE SERA GARANTIE POUR TOUT LE MONDE, TOUS LES FAKWA SERONT JETES NA BOROKO YA MAKARA! MAIS KONGOMANI, QUELLE CONTRADICTION! QU’A-T-IL FAIT L’INNOCENT HONORABLE MUANDA NSEMI, CHEF CHARISMATIQUE DES NES KONGO ET DE LA CONFESSION POLITICO- RELIGIEUSE BDM / BDK, POUR L’AVOIR HUMILIE, CHOISIFIE ET EGALEMENT TOUS LES NES KONGO AUX YEUX DU MONDE. C’EST INACCEPTABLE, POUR UN SEUL HOMME ET SES ADEPTES CANARDES COMME DES BETES, VOLES SES BIENS PAR LES SOUDARDS DE L’OCCUPANT! QUEL ARSENAL DE GUERRE POUR DELOGER UN SEUL HOMME ET SES ADEPTES NON ARMES. ET POURTANT, CET INNOCENT HONORABLE MUANDA NSEMI NE FAIT QUE RECLAMMER SES DROITS ET DE SES FRERES ET SOEURS DE LA MEME TRIBU ET ENTITE ETHNIQUE. LUI ET SES ADEPTES ONT ETE TOUJOURS CARNADES, VICTIMES DES SANGUINAIRES ET JOUISSEURS KALUME, JOHN NUMBI, KANYAMA CELESTIN, SYLVANO KASONGO ET J’EN PASSE, CEUX IMPUNIS SONT INTOUCHABLES SELON LE SLOGAN: NE TOUCHEZ PAS A MES POTES! VOIRE MEME D’AUTRES POLITICHIENS AYANT CAUSES LA MORT D’HOMMES, FEMMES, VIEILLARDS, ENFANTS, BEBES ET ETRANGERS, COURENT TOUJOURS ET NE SONT PAS INQUIETES: GEDEON, MISTER BIMBULU MBULU KYUNGU WA KU MUANZA, POUR LEURS CRIMES ONT ETE RECOMPENSES GENERAL DE FARDC ET PDG DE LA GECAMINE! CELA S’APPELLE PAS ETAT DE DROIT MAIS ETAT DE NDROIT, QUOI! POURQUOI, JUSQU’ICI D’AUTRES BRAQUEURS NE SONT JAMAIS INQUIETES ET DE SURCROIT, ILS SONT TRES ARROGANTS TOUS LES PREMIERS MINISTRES SOUS LA KABILIE! KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, IL FAUT QUE NOUS DEBATTIONS SUR CE SUJET, NE LAISSONS PAS DORMIR CETTE OCCASION SINON NOUS SERIONS TOUS POINTES DES COMPLICES. CONTINUEZ!
    AH BESI KONGO-CENTRAL, KIADI KIBENI! LUSIKAMA, LUFUTUMUKA, KA LUNIMBA KO, NTANGU YI FUENI! CONTINUEZ!
    KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, SI ON APPLIQUAIT CE FAMEUX ETAT DE DROIT, WERE YA MAKARA PRISON EKOTONDA MEKE MEKE EBELE MINGI, EKOZARA PASI MINGI LOKORA NA RIFERO POUR TOUS LES BRAQUEURS ET SANGUINAIRES QUI FONT LA HONTE DU GRAND KONGO! CONTINUEZ!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY,NA WERE MAKARA PRISON CA SERA INSUPPORTABLE! OSUI MBWA MBWA ASUI YO!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, MISTER ELZIER TAMBWE ET MADAME BIBI KAPINGA FERMERONT LEURS GUEULES DES METEQUES EN TORTURANT MADAME SON EPOUSE DE MUANDA NSEMI , UNE PAUVRE FEMME AUX QUESTIONS BANCALES ET SURTOUT LES DEUX cad ELIZIER NTAMBWE ET BIBI KAPINGA SE SONT COMPORTES EN JUGES, PROCUREURS DE LA REPUBLIQUE, JOURNALISTES, REPORTERS, TOUT CELA EN UNE SEULE FEMME BIBI KAPINGA ET SEUL HOMME ELZIER NTAMBWE. MERCI POUR LES DEUX SOI-DISANT JUGES DE NOUS AVOIR BALANCE LIVE SUR LA TOILE LES SALES IMAGES DES TORTURES, VIOLS, VOLS. LES IMAGES ONT ETE VISIONNEES PARTOUT DANS LE MONDE.
    HONTA A VOUS! VOUS FAITES LA HONTE DU GRAND KONGO! COMMENT D’AUTRES NATIONS PRENDRONT LES KONGOLAIS DE SERIEUX!
    WE KONGOMANI, WE HAVE A DREAM, ONE DAY, SI YI LAWUKA, SI LAWUKA, SI LAWUKA, SI TOMBOKA, SI TOMBOKA, SI TOMBOKA, NA KOZUA RIBOMA, NA KOZUA RIBOMA, NA KOZUA RIBOMA EH Dr. VK KAMEHREON BONI BOYE KO EH, PANZA MAKITA EH! KOBANGATE EH! BA SACRIFIER YO TE EH! Dr. VK BA KONGOMANI BAZARI KOZERA OPANZA MAKITA EH!
    BONGO BINO BA KONGOMANI BA DREAMER INTERNAUTES AVEC VOS THEORIES BANCALES, DREAMER HYPOCRITES QUE VOUS ETES BOROBI NINI EH!
    JE M’ARRETE ICI.
    PLEASE, NO STUPID COMMENTS ON MY WAY OF THINKING, OK! PLEASE BE GENTLEMAN, TO READ OR DO NOT READ, OK!
    NE SOYONS PAS DES NEGRES DE SERVICE POUR LE COMPTE DES OCCUPANTS. C’EST PAS BON DU TOUT!
    KONGOMANI, OCCUPONS-NOUS DE NOS SOEURS, FRERES TUES A L’EST DU PAYS ET DU RACISME ANTI-AFRICAIN EN CHINE QUE DE VENIR TUER ET ARRETER A CHAQUE MANIFESTATION PACIFIQUE DE BUNDU DIA KONGO LE CHEF CHARISMATIQUE DES NE KONGO MUANDA NSEMI ET CHEF SPIRITUEL DE BDK/BDM MUANDA NSEMI ET SES ADEPTES.
    AU FINISH, KONGOMANI, ON DIT QUOI!
    ON DIT QUE, HONORABLE MUANDA NSEMI A DIT ET DIT TOUJOURS HAUT ET FORT, CE QUE LES AUTRES VRAIS TRIBALISTES CAMOUFLES LESQUELS AU FOND DE LEURS COEURS JURENT TOUJOURS UNE HAINE CONTRE LES NES KONGO. CEUX HAINEUX, DANS TOUTES LES OCCASIONS, ILS ESSAYENT DE NOUS FAIRE CROIRE OU FAIRE PASSER MUANDA NSEMI POUR UN FOU. LE FAIT DE DEFENDRE SON PEUPLE ET SA PROVINCE NATALE , LES MECHANTS KONGOMANI LE POINTE DE FOU ET TRIBALISTE.
    ET POURTANT, MUANDA NSEMI VOUDRAIT UN GRAND KONGO MEILLEUR OU TOUT LE MONDE DE TOUTES LES CONFESSIONS RELIGIEUSES, TRIBUS, RACES DE TOUTES LES COULEURS SERONT HEUREUX DE VIVRE DANS CE BEAU PAYS TRES TRES RICHE MAIS SON PEUPLE VIT DANS LA MISERE. CE QUI FAIT FACHER NE MUANDA NSEMI. MUANDA NSEMI , COMME NOUS LE CONNAISSONS ET LE VOYONS, IL N’EST PAS ATTEINT DE LA PANDEMIE DE KAMEHRERIE, MATATA MPONYORIE, TSHIBALARIE, BADIBANGARIE, YUMARIE, TAMBUERIE ET J’EN PASSE.
    KAPUTTMACHEN GEHT SCHNELL, AUFBAUEN DAUERT GENERATIONEN. DAS IST EIN PLAEDOYER FUER AFRIKA, BESONDERS FUER KONGO.

  12. Il n’appartient pas a une ministre d’intervenir dans un tel cas. C’est l’ambassadeur qui devrait se plaindre. Quand au journaliste francais, il a tout simplement raison car meme les crapaux de la RDC savent qu’il y a eu une grosse escroquerie aux elections de 2018. Mr Lidjo a bien vu. La ministre ou sinistre du Congo comme les udpsiens qui n’ont jamais gere meme un ligablo ont interet a apprendre. C’est ainsi qu’ils ont attendu que des millions des dollars s’envolent pour venir aboyer a la fin. C’est quelle sorte de gerance ca? Il y en a meme qui prennent Felix pour un innocent dans l’affaire Kamerhre. Mauwa na pasi na motema.

  13. Ecrire à un gouvernement ami avec des menaces voilées, sur l’avenir des relations diplomatiques, constitue une honte pour la République. A son niveau et avec sa cohorte de conseillers, ambassadeurs et directeurs à sa disposition, Madame la Ministre figurante devait quand même savoir que dans des pays démocratiques comme l’Etat hébreu, la liberté de la presse n’a des limites que celles prévues par loi dans une société démocratique. La liberté de la presse est le jauge de tous les droits de l’homme dans un Etat sérieux. Même le chef du gouvernement israélien ne peut pas interférer sur l’exercice de la liberté de la presse. En plus, lorsqu’il s’agit d’un média privé, ce dernier n’est même pas sous l’autorité du gouvernement. Evidement, la loi prévoit le droit de réponse pour toute personne physique ou morale lésée. Quel amateurisme Maman Tumba ? Kozanga koyeba Eza soni pe mawa po na RDC…..

  14. C’est vraiment dommage que cette rubrique soit devenue une espèce de bavoir pour certains compatriotes remplis de haine et de ressentiment. Il ne s’agit pas ici de défendre Tshisekedi et son pouvoir, il est question du grand Congo dont il est, qu’on le veille ou non le symbole de l’autorité et de l’unité. Ceux qui bavent chaque fois qu’on dénigre notre pays doivent avoir un problème avec leur conscience. Mais au fait, maintenant que le fameux Christian Malard a platement présenté ses excuses au peuple congolais, j’aimerais savoir la réaction de certains cerveaux chloroformés habitués au dénigrement qu’à la réflexion profonde. Au Congo, tout le monde est politologue, juriste, médecin, économiste, journaliste etc…

  15. # Mollo peut-être cher ami, pas besoin de si grands mots, un peu de mesure suffira pour traduire votre légitime indignation !
    # Bavoir pour certains compatriotes remplis de haine et de ressentiment…., Tshisekedi symbole de l’autorité et de l’unité du pays…; tout cela peut être relativement vrai mais vaut-il à ce point en accuser ceux qui resteraient critiques envers ce qu’il se passe de ne dénigrer quc notre pays et d’avoir un probleme avec leur conscience ? Calmons-nous !
    # Apparemment Malard a livré deux reactions à l’indignation de notre MInistre des AE, l’une officielle où il regrette ses propos et une plus ‘personnelle’ où il les revendique.[« J’assume mes propos tenus sur la chaîne i24 où j’ai qualifié Tshisekedi de Président escroc. … Effectivement je tiens à le répéter de la manière la plus nette possible, Félix Tshisekedi est un véritable escroc. J’en détiens d’ailleurs quelques preuves. A Bruxelles il a arnaqué Bernadette GIllardi une hôtesse de l’air belge dont il était tombé follement amoureux………… » Sé Christian Makard]
    # Même si pour moi ces derniers propos sont des fake news et que les propos de Malard sont en général excessifs et peu fondés, ils n’en traduissent pas moins hélas une vision caricaturale que génèrent à tort ou à raison nos gouvernanves erratiques en Afrique. Il y’a à coté la diplomatie israélienne officielle qui ne pouvait laisser de son pays une image si déplorable alors qu’Israël a entrepris de faire de Tshisekefi un ami. Il a donc sans doute discrètement poussé que le journaliste même s’il est privé s’excuse. Cela n’empêche que si les reproches trop critiques d’un journaliste à partir d’Israël ont des raisons de nous blesser, nous n’en portons pas moins une petite responsabilité quelque part et ce n’est pas rien dans le cas qui nous concerne.

  16. TSHISEKEDI est il un escroc ? Nous disons : oui ! Car un escroc est quelqu’un qui trompe son prochain et un faussaIre qui prétend être titulaire d’un diplôme alors que ce n’est pas le cas use également de la tromperie !
    TSHISEKEDI est il un tyran ? Nous disons : oui ! Car doit être considéré comme tel un dirigeant qui ne respecte pas la Constitution et ignore l’Etat de droit.
    Par ailleurs, nous attendons également que les thuriféraires de TSHILOMBO s’indignent également des propos tenus par certains membres du PPRD e.a. Henry MAGGIE à l’endroit de leur gourou !

  17. Je pense que la personne qui est sortie gagnante dans cette rocambolesque affaire c’est M. Mallard qui a bien monté et réussi son coup!
    L’incompétence, l’amateurisme et la précipotation des autorités congolaises lui ont offert, à lui et à la chaine I24News une publicité gratuite.
    Comble de tout, il a été invié par la présidence de la R&publique à effectuer un séjour en RDC!!! A voir comment coule le robinet de dollars à la présidence, comme nous l’a démontré l’affaire Kamerhe, je parie que M. Mallard repartira avec l’assurance de pouvoir éponger quelques soucis financiers!
    Quant à la ministre, elle est simplement tombée dans le piège du « Djalelo » qu’ils ont pourtant fustigé pendant plus de 30 ans quand ils étaient de l’autre côté. Aaaah, ce que le pouvoir au Congo change les femmes et les hommes!

Comments are closed.