Dr Salebongo: « La crise provoquée par Coronavirus est une opportunité pour réformer la santé publique en RDC »

Né en décembre 2019 à Wuhan, en Chine, le Coronavirus ou Covid-19 est devenu un « problème global » de santé publique. Au moment où ces lignes sont écrites, les statistiques font état de 9.000 décès aux quatre coins du monde. Au Congo-Kinshasa, le ministère de la Santé indique que 14 individus ont été testés positifs à la date de jeudi 19 mars 2020. Dans son message à la nation, diffusé dans la soirée de mercredi 18, le chef de l’Etat congolais, Felix Tshisekedi Tshilombo, a instruit le gouvernement d’augmenter la « capacité d’accueil des hôpitaux avec des pavillons spécialement dédiés aux personnes atteintes du Covid-19 ». Outre la fermeture des établissements scolaires, supérieurs et universitaires sur l’ensemble du territoire national, il a interdit notamment l’ouverture des discothèques. Il en est de même des bars, cafés, terrasses et restaurants dans un pays où le chômage est devenu la règle, l’emploi, l’exception. Des observateurs restent dubitatifs quant à l’application effective de toutes ces mesures dans un pays où les hôpitaux publics sont sous-équipés (un euphémisme); le personnel médical, lui, est démotivé. Pire, le pays souffre non seulement d’un déficit abyssal en eau courante et électricité mais aussi de l’inexistence d’une « protection sociale » en cas de maladie, invalidité ou chômage. Ce sont toutes ces questions que notre journal évoque dans cette interview avec Parfait Salebongo Ebwadu, médecin interniste dans un centre hospitalier de la Wallonie. INTERVIEW.

En tant que médecin, comment vivez-vous le « confinement général » décidé, à partir du mercredi 18 mars jusqu’au 5 avril prochain, par le gouvernement belge?

C’est un mal nécessaire. Nous devons nous y adapter.

Pensez-vous qu’un « isolément » était nécessaire?

Absolument! Il s’agit de donner un coup d’arrêt à la propagation de l’affection virale et de tenter de diminuer la contamination.

Selon les dernières statistiques, il y aurait 1.795 affections et 21 décès  en Belgique …

En Italie, il y a eu 3.405 morts. Au cours des dernières 24 heures, il y a eu 475 décès.

Selon les médias belges, les hôpitaux du Royaume seraient confrontés à une insuffisance de masques et de respirateurs artificiels. Qu’en savez-vous?

Pour les masques, je sais qu’il y a eu un « couac » avec un producteur turc défaillant. Fort heureusement, Depuis deux ou trois jours, la Chine a ravitaillé la Belgique.

Comment expliquez-vous que ce virus s’attaque surtout aux personnes jugées « fragiles » ou d’un certain âge?

Ce sont des personnes souffrant de déficience immunitaire. C’est le cas des personnes âgées de plus de 75 ans. C’est le cas également des personnes qui souffre de diabète, d’insuffisance rénale, cardiaque ou respiratoire. Sans omettre les cancéreux. C’est la déficience immunitaire qui rend ce virus très nocif.

Quittons la Belgique pour nous rendre au Congo-Kinshasa. Vous avez sans doute suivi le message à la nation que le président Felix Tshisekedi a prononcé mercredi 18 mars sur ce fléau.

Effectivement!

Que pensez-vous des mesures qu’il a annoncées?

Ces mesures ont été prises en conformité avec ce qui se passe à travers le monde. Il a suivi les recommandations faites par l’Organisation Mondiale de la Santé. Le problème est que le niveau de vie de la population en RDC n’a aucune mesure avec celui de l’Occident. Vous le savez autant que moi qu’au Congo les gens vivent au jour le jour. La mise en œuvre d’un « confinement » pourrait susciter de sérieux problèmes. Et ce pour ces quelques raisons. Primo: rares sont aujourd’hui les Congolais qui peuvent faire des provisions. Secundo: le taux de chômage est très élevé. Rester à la maison équivaut à mourir de faim. Enfin: il y a le problème de l’insalubrité. Le Coronavirus se transmet par les postillons « envoyés » par l’homme. Les gens éternuent généralement en se couvrant la bouche avec leurs mains. C’est ainsi que les mains servent de vecteurs de cette maladie. Nous retombons dans ce qu’on appelle les « maladies des mains sales ». La propagation de cette maladie infectieuse risque de prendre une ampleur dramatique. Il reste maintenant à voir les mesures d’accompagnement que le gouvernement va mettre en œuvre.

Dans son allocution, le Président de la République a demandé au gouvernement d’examiner « sans délai » la possibilité d’augmenter « la capacité d’accueil dans nos hôpitaux ». Pensez-vous que nos centres hospitaliers disposent de moyens tant humains que matériels pour affronter ce genre de fléau?

Ma réponse est simple: Non! Il y a d’abord un problème d’infrastructures.

Qu’entendez-vous précisément par « infrastructures »?

Quels sont les bâtiments sains et acceptables qui pourraient accueillir ces patients? Dispose-t-on d’appareils d’assistance respiratoire pour traiter les syndromes aigus des voies respiratoires?

Combien d’appareil respiratoire faudrait-il pour quel nombre de patients?

En temps normal, il faut un appareil par personne. En cas de crise, on peut utiliser un engin pour deux malades. La ville de Kinshasa compte plus ou moins 15 millions d’habitants. Comme je l’ai dit précédemment, cette mégalopole fait face à des graves problèmes au niveau de la santé publique. A titre d’exemple, une personne peut contaminer deux autres. La multiplication se fait toujours par deux compte tenu de la rapidité de la propagation du Coronavirus.

Quels sont, selon vous, les équipements nécessaires ?

On peut citer: les chambres d’isolément, les tenues d’isolément, les masques, les gants et les désinfectants. A tous ces éléments, il faut ajouter les appareils que nous venions d’évoquer ainsi que la médication. En ce qui concerne la thérapie, on peut donner aux malades de la chloroquine et de la vitamine C.

Vous avez dit chloroquine?

Effectivement! Il y a une « petite étude » menée par le professeur français Didier Raoult qui reconnait à la chloroquine la capacité de faire diminuer la situation virale.

N’avez-vous pas l’impression qu’on a perdu de vue la « démotivation » du personnel soignant congolais?

C’est l’autre paire de manche. Le personnel soignant fait face à des conditions difficiles de travail. Il est mal payé. Ce sont là des facteurs susceptibles de compliquer la prise en charge des patients.

Devrait-on dire qu’à quelque chose, malheur est bon? Et que le Coronavirus met à nu les failles du système de santé au Congo-Kinshasa? Selon vous, que devrait faire le gouvernement après cette épreuve?

Le gouvernement doit procéder à une remise en question de la situation de la santé publique au Congo: les infrastructures, le matériel, le personnel. L’objectif est de faire de la santé, une vraie priorité. Cette crise doit être mise à profit pour résoudre tant d’autres problèmes connexes.

Vous voulez sans doute parler de l’approvisionnement de la population en eau courante et en électricité…

Voilà deux autres problèmes à résoudre. La crise provoquée par le Coronavirus est une « opportunité » pour réformer la santé publique en RDC. Je ne le dirai jamais assez que les mains sont les vecteurs de cette maladie. Il y a urgence d’assainir l’eau. L’eau fournie actuellement à la population est loin d’être potable. Inutile de parler de l’électricité. On le voit, il faut une remise en question totale.

Quid de l’avenir?

L’avenir risque d’être chaotique. Sauf si les problèmes énumérés ici seront pris à bras le corps par le gouvernement. Sans aller du coq à l’âne, je tiens à à tirer la sonnette d’alarme sur la fouille pratiquée par des compagnies aériennes étrangères avant l’embarquement des passagers à Ndjili. J’ai constaté que les agents commis à cette tâche opèrent avec la même paire de gants dans plusieurs bagages à mains. En Europe, les bagages ne sont pas fouillés. Ils passent au scanner. Le risque est grand qu’on répande le virus d’une valise à une autre. C’est aussi une question de santé publique. Les autorités doivent rappeler les compagnies aériennes étrangères à l’ordre. Je persiste et signe: la santé publique en RDC requiert une profonde remise en question.

 

Propos recueillis par Baudouin Amba Wetshi

12 thoughts on “Dr Salebongo: « La crise provoquée par Coronavirus est une opportunité pour réformer la santé publique en RDC »

  1. MES CHERES ET CHERS COMPATRIOTES,
    JE NE SUIS PAS UN PRESIDENT FANTOCHE D’UN TEL OU TEL AUTRE PAYS DE CETTE PLANETE TERRE POUR VOUS PRESENTER MON ALLOCUTION AU SUJET DE CORONAVIRUS, IN LINGALA = KULUNAVIRUS, IN RINGALA DES PAYS DES MILLES COLLINES, CORONAVIRUS = COLONAVILUS, IN RUSSIA = KORONIAVSKY VIRUSIA, IN DEUTSCH = CORONAVIRUS, IN ENGLISH = CORONAVIRUS, OK, VERY GOOD UND SEHR GUT ( TRES BIEN ).
    AU GRAND KONGO, LE PAYS OU ETAIT NEE MA MERE BIOLOGIQUE, DISONS-LE QUE PARMIS LES 5 PRESIDENTS QUI DIRIGENT LE GRAND KONGO, DES L’APPARITION DE CORONAVIRUS: LE PREMIER PRESIDENT A S’ADRESSER DEVANT SON PEUPLE ETAIT MARTIN FAYULU, QU’ON LE VEUILLE OU NON, CE DERNIER EST LE VRAI PRESIDENT ELU PAR LE PEUPLE KONGOLAIS.
    HIER, C’ETAIT FELIX TSHILOMBO TSHISEKEDI QU’ON LE VEUILLE OU NON, LE PRESIDENT NOMME PAR JOSEPH KABILA, LE COMMANDANT HIPPO KANAMBE DE SON VRAI NOM. TANDISQUE LE TAISEUX FULL PRESIDENT DU GRAND KONGO COMMANDANT HIPPO JUSQU’ICI N’A RIEN PARLE DEVANT LA POPULATION, IL PREFERE SE TERRER DANS SON BUNKER DE KINGAKATI DE PEUR D’ETRE FRAPPE DE PLEIN FOUET PAR CORONAVIRUS LEQUEL NE CONNAINT AUCUNE FRONTIERE.
    DE MEME LE PRESIDENT ZOE, PRESIDENT DE LA TANGANYKA HESITE ENCORE ET NE SAIT EN QUELLE LANGUE S’ADRESSER A SON PEUPLE DE LA TANGANYKA NATALE, KIE, KIE, KIE! ET DE SON DOYEN PRESIDENT RYBERIWA DE LA REPUBLIQUE BANANIERE DE MINEMBWE, SILENCE RADIO.
    LE PRESIDENT AUTOPROCLAMME MUANDA NSEMI, CHEF CHARISMATIQUE DES NE-KONGO, PHILOSOPHE, IDEOLOGUE ET CHEF SPIRITUEL, REFLECHI ENCORE AVANT DE LANCER SA BOMBE.
    COMME VOUS LE SAVEZ AUSSI BIEN QUE MOI, AVANT LES ALLOCUCATIONS DE NOS PRESIDENTS KONGOLAIS, IL Y A DES ALLOCUTIONS DES PRESIEDENTS DE GRANDES PUISSANCES: DE LA TOUTE PUISSANTE DAME CHANCELIERE ANGELA MERKEL LA CHANCELIERE DE L’ALLEMAGNE, PAYS PROSPERE ET PUISSANT ECONOMIQUEMENT DE TOUS LES PAYS EUROPEENS, DE MACRON DE FRANCE, DE LA PREMIERE MINISTRE BELGE SOPHIE WILSON, DE DONALD TRUMP PRESIDENT DU PAYS DE L’ONCLE SAM, DE PUTIN DE LA GRANDE RUSSIE, DE XI JINPING PRESIDENT DE LA PUISSANTE CHINE QUI FAIT TREMBLER LE MONDE ENTIER QUE L’ON POINTE DE BOUC EMISSAIRE D’OU VIENT NOTRE MALHEUR.
    POUR VOUS REFRAICHIR ENCORE VOS MEMOIRES, TOUTES LES MALADIES, VIRUS LESQUELLES APPARAISSAIENT SUR CETTE PLANETE TERRE, ON POINTAIT L’AFRIQUE NOIRE ET PARTICULIEREMENT LE GRAND KONGO, EN LE QUALIFIANT DE FOYER DE TOUTES LES MALADIES, EPIDEMIES A TITRE D’EXEMPLE SIDA, EBOLA, VARIOLE, FIEVRE CHINGUNGUNIA, FIEVRE DE PULU-PULU. A L’APPARITION DE CE MECHANT CORONAVIRUS, ON A POINTE LA CHINE DE XI JINPING. POUR LES AFRICAINS ET PARTICULIEREMENT MES COMPATRIOTES KONGOLAIS, C’ETAIT UN GRAND OUF DE JOIE, CAR LA DIGNITE DE L’HOMME AFRICAIN A ETE DU MOINS RESPECTEE JUSQU’ICI. MAIS EST-IL QUE CE MECHANT CORONAVIRUS N’EST PAS PARTI DE L’AFRIQUE POUR D’AUTRES CIEUX MAIS COMME ON LE DIT BIEN, DE LA CHINE.
    LES SAVANTS, LES SCIENTIFIQUES, LES CELEBRES MEDECINS, BIOLOGISTES… SAVAIENT BIEN QU’APRES EBOLA, VIENDRA UN AUTRE VIRUS TRES DANGEREUX EN 2020, CAR SELON LES CELEBRES DEMOGRAPHES: DANS LES TRENTE PROCHAINES ANNEES LA POPULATION MONDIALE PASSERA DE 7,5 A 9,5 MILLIARDS D’HABITANTS, ATTEINDRA 11 MILLIARDS A LA FIN DU SIECLE. UNE TELLE EXPLOSION N’A JAMAIS ETE CONNUE DANS LE MONDE. A CELA, IL FAUT AJOUTER D’AUTRES DEFIS GLOBAUX: RECHAUFFEMENTS CLIMATIQUES, MIGRATIONS..
    CETTE FOIS ENCORE, ON PARLE MEME DU DECOLLAGE DU CONTINENT AFRICAIN, AU DOUBLEMENT DE SA POPULATION DANS TROIS PROCHAINES DECENNIES, LE PLUS PUISSANT CHOC DEMOGRAPHIQUE DE L’HISTOIRE HUMAINE. CECI DIT APRES DE BONS ET LOYAUX SERVICES, L’EUROPE A FAIT SON TEMPS. LE DECLIN DE L’EUROPE EST VISIBLE A NOS YEUX. UNE EUROPE QUI SE DECLINERA, CELLE DE L’EURO, DE L’UNION DE MARCHE, DE SCHENGEN ET DE LA DEFENSE e.g. BREXIT, LA SERIE NE S’ARRETERA PAS SUR BREXIT, ELLE CONTINUERA.
    MES CHERES ET CHERS COMPATRIOTES, J’AVAIS ASSISTE A TITRE D’OBSERVATEUR LOINTAIN A PLUSIEURS FORUMS OU DANS LES DIRES DES CERTAINS EXPERTS NOIRS ET BLANCS AFRICANISTES cad CEUX QUI AIMENT L’AFRIQUE, DISAIENT HAUT ET FORT  » LE CONTINENT AFRICAIN SUBSAHARIEN SI BELLE ET QUE L’ON ENDOMMAGE TANT, QUE L’ON DEFAVORISE, QUE L’ON EXPLOITE SANS HONTE A CAUSE DE SES RICHESSES INCALCULABRES, DEMAIN CE CONTINENT VA NOURRIR TOUTE LA MISERE DE L’OCCIDENT ET DU MONDE, POINT DE CITATATION ».
    POSONS-NOUS CETTE QUESTION SIMPLE: EST-CE QUE LA DECENNIE A-T-ELLE APPORTEE DE BONNES CHOSES POSITIVES ?
    OUI, POUR D’AUTRES CONTINENTS SOI-DISANT RICHES ET NON, POUR LE CONTINENT VRAIMENT TRES RICHE EN SOL ET SOUS -SOL. CETTE AFRIQUE NOIRE OU SON PEUPLE MALGRE SES RICHESSES ENORMES, SON PEUPLE VIT DANS LA MISERE TOTALE ET INTERMINABLE. SES DIRIGEANTS QUI NE SONT QUE LES MERCENAIRES POUR LE COMPTE DE L’ANCIENNE METROPOLE.
    IL Y A DE CHOSES NOMBREUSES QUE L’ON FEIGNENT DE NOUS LES DIRE PUBLIQUEMENT OU NE VEULENT JAMAIS LES MEDIATISER: LA DISCRIMINATION, LES CAUSES DES DRAMES DE L’IMMIGRATION, LE GENOCIDE OUBLIE DU GRAND KONGO, LE RETOUR VERS LE POPULISME, LES INEGALITES CROISSANTES, DES PRESIDENTS A VIE, PRESIDENTS AUTOPROCLAMMES, DES PRESIDENTS NON ORIGINAIRES ET NOMMES EN AFRIQUE SOUS LA BENEDICTION DES ANCIENNES PUISSANCES COLONIALES ET FAISEURS DES ROIS.
    MES CHERES ET MES CHERS COMPATRIOTES, AVIEZ-VOUS ENTENDU UNE ANNEE BONNE DANS LE CONTINENT AFRICAIN SUBSAHARIEN? OUI, PEUT-ETRE LORSQUE NOS DICTATEURS PRESIDENTS AFRICAINS ET HOMMES POLITIQUES CITES CI-HAUT: PILLENT LEURS PAYS DE FOND EN COMBLE, PLACENT L’ARGENT VOLE DANS LE PARADIS FISCAUX, MASSACRES LEURS PROPRES CITOYENS ET CITOYENNES e.g. AU GRAND KONGO, LES ADEPTES DE BUNDU DIA KONGO, LES ENYELES DANS LA PROVINCE DE L’EQUATEUR, AU KASAI, CERTAINS PATRIOTES CHEBEYA ET SON CHAUFFEUR BAZANA, LE NE KONGO PETIT CEDRIC AU KONGO CENTRAL, ARMAND TUNGULU etc et etceteri VRAIMENT LA LISTE EST LONGUE.
    PILLER L’AFRIQUE DE SES MINERAIS C’EST FACILE MAIS ACCEPTER D’AIDER L’AFRIQUE, C’EST DIFFICILE.
    LORSQU’ON CITE DE BONS EXEMPLES,, ON CITE LES USA LE PAYS DE MON PERE BIOLOGIQUE, LA CHINE JADIS HUMILIE PAR LA PAUVRETE, AUJOURD’HUI L’EVEIL CHINOIS NOUS A MONTRE QUE CE PAYS JADIS HUMILIE EST DEVENU TRES PUISSANT. CE QUI EST ENCORE GRAVE, DANS LES MANUELS SCOLAIRES, ON NE CITE JAMAIS L’AFRIQUE DE SES RICHESSES INCALCULABLES. SI ONLA CITE, SEULEMENT POUR L’HUMILIER. J’AI NE JAMAIS VU OU ENTENDU UN PRESIDENT AFRICAIN OU HOMME POLITIQUE AFRICAIN PLAIDER LA CAUSE DE SES SOEURS ET FRERES AFRICAINS.
    GROSSO-MODO, JE ME SUIS FROTTE LES MAINS LORSQU’A L’APPARITION DE CE MECHANT CORONAVIRUS QUE LEDIT VIRUS N’EST PAS RESISTANT EN AFRIQUE ET DANS LES PAYS CHAUDS.
    QUELQUES SEMAINES APRES, LE TON CHANGE. LES EXPERTS DE L’OMS DE DIRE QUE L’AFRIQUE DOIT SE REVVEILLER ET SE PREPARER AU PIRE.. SELON OMS.
    MA JOIE, TA JOIE, NOTRE JOIE, VOTRE JOIE A ETE EFE DE COURTE DUREE. AINSI, IL N’ Y AURA PLUS CETTE AFRIQUE QUI VA DEMAIN NOURRIR LE MONDE, DE CETTE AFRIQUE HEUREUSE DE VIVRE, DE CETTE AFRIQUE BELLE, DE CETTE AFRIQUE HOSPITALIERE ET ACCUEILLANTE DE TOUTES LES NATIONS DE TOUTES LES COULEURS ET TOUTES CROYANCES RELIGIEUSES SERONT LES BIENVENUES. ET NOS LEADERS AFRICAINS PEUREUX ET TAISEUX NE DISENT ABSOLUMENT RIEN LAISSANT CETTE OCCASION PASSER. CETTE DEUXIEME TANTATIVE DU BOOM AFRICAIN VA SE VOLATISER. KIADI KIBENI COMME DISENT LES NE-KONGO. LUSIKAMA, KALUNIMBA KO, LUZIBULA MESO, VOTRE EVEIL ET VOTRE COURAGE POURRA SAUVER L’AFRIQUE.
    TENEZ BIEN, APRES CE MECHANT CORONAVIRUS, LA VIE NE SERAIT PAS COMME ELLE ETAIT AUPARAVANT. SOIT LE DEMARRAGE POUR DES PEUPLES DAMNES OU BIEN CA SERA L’ENFER POUR LES PEUPLES OPPRIMES.
    JE M’ARRETE ICI. J’AI INSULTE PERSONNE. J’AI DIT HAUT CE QUE LES AUTRES PENSENT PLUS BAS.
    ANYWAY, THAT’S MY WAY OF THINKING AND MY FREE SPEECH

  2. Dr. SALEBANGO,
    POUR MOI, J’ATTENDS ENCORE LES ALLOCUTIONS DE NOS 3 PRESIDENTS CITES SUR MES PROPOS CI-DESSUS.
    Dr. COMME VOUS LE SAVEZ, IL S’AGIT DU PRESIDENT MUANDA NSEMI, DE ZOE KABILA, DE JOESPH KABILA ALIAS COMMANDANT HIPPO ET DE RIBERIWA PRESIDENT DU KONGO-MINEMBUE.
    J’APPLAUDIRAI LE PRESIDENT QUI FERA SO ALLOCUTION SUIVANT LE TEXTE QUE JE VIENS DE RECEVOIR D’UN AMI CHER.
    ECOUTONS ENSEMBLE LEDIT TEXTE IN EXTENSON ET MON COMENTAIRE:
     » L’AVANTAGE AVEC LE CORONA VIRUS EST QU’AUCUN POLITICIEN OU MEMBRE DE SA FAMILLE NE POURRA ALLER SE FAIRE SOIGNER EN AMERIQUE, EN EUROPE, EN ASIE: CHINE, INDE, SINGAPORE SOIT ALLER CACHER LES BUTINS CHIPES, VOLES. LES FRONTIERES FERMEES, VOLS SUPPRIMES, NOUS VOILA TOUS EGAUX DEVANT LA LOI ET DIEU TOUT PUISSANT.
    NOUS ALLONS NOUS TOUS MOURIR AU PAYS, PAR LA, NOS AUTORITES VONT COMPRENDRE L’INTERET DE CONSTRUIRE DE BONS HOPITAUX AU PAYS ET SURTOUT DONNER UN PEU DE MINIMUN DE PARTAGE DE NOS RICHESSES A LA POPULATION SUIVANT LE SLOGAN: MY COUNTRYMEN FIRST ».
    D’APRES MOI, UNE TELLE ALLOCUTION MERITERAIT D’ETRE APPLAUDI. UN BON RAISONNEMENT DIGNE DE CE NOM.
    CORONAVIRUS WUMELA, WUMELA NAYO LIBELA PAPA CORONAVIRUS.
    FIN DE CITATION ET DE MON COMMENTAIRE.
    PLEASE, HOW DID YOU FIND MY COMMENTS?
    NICE OR WRONG COMMENTS?
    ONCE MORE, WUMELA NAYO PAPA CORUNAVIRUS, BAKONZI NABISO BANIOKOLI BISO PAS MOYEN, TIKA PE BAZUA YA BANGO.
    BAZARAKA BIROBA ROBA, BAKOMI BAYUMA, BABOMBAMI NA BA BUNKER NABANGO KASI BABIMA TE PE BAROBA NDENGE BAROBAKA NA IMPORI YONSO FUEN!
    BA INNOCENTS ET INNOCENTES BAKUFI EBERE ET POUR RIEN NA MBOKA YA BA KOKO NABISO.

  3. « Les crises, les bouleversements et la maladie ne surgissent pas par hasard. Ils nous servent d’indicateurs pour rectifier une trajectoire, explorer de nouvelles orientations, expérimenter un autre chemin de vie. » dixit Carl Gustav Jung

  4. Quid sur les recommandations faites par le docteur! Je trouve la mesure prise par l’exécutif national comme un faux fuyant pour bien justifié son échec dans la gouvernance de ce pays. Comme l’a dit le docteur, cette pandémie est une sonnette d’alarme à nos dirigeants de nous offrir des bonnes infrastructures santé…

  5. A propos de la Chloroquine, il faut savoir qu’à ce jour il n’existe aucun médicament contre le Covid-19. C’est l’OMS qui le dit.
    Aucune étude rigoureuse, publiée dans une revue internationale à comité de lecture indépendant, ne démontre l’efficacité de la chloroquine pour lutte contre l’infection au coronavirus chez l’être humain.
    Le Dr Raoult qui a testé la chloroquine sur 24 malades (échantillonnage insignifiant ) conclut qu’elle est efficace. De mon point de vue, il est maladroit de pousser des gens à se précipiter sur la chloroquine, ainsi en priver celles et ceux qui en ont vraiment besoin. La chloroquine est et reste avant tout un anti-paludéen.
    Il est connu que l’association vitamine C et vitamine D est un excellent booster du système immune. Mangez des fruits !!!
    En attendant une molécule adéquate ou un vaccin ( très peu probable ), restez chez vous, évitez tous les contacts non-indispensables, respectez une hygiène stricte des mains et la distance sociale (1,5 – 2 m de quiconque) si vous devez absolument sortir.
    Une règle simple, un slogan qui doit nous accompagner pendant cette période difficile et simple à appliquer : je ne me touche pas le visage sans m’être lavé les mains, avec du savon pendant au moins 40 secondes ou en utilisant une solution hydro-alcoolique.
    Ce virus ne pénètre le corps humains que les voies respiratoires supérieures…
    Courage, prenez soin de vous et de vos proches ! Protégez-vous pour protéger les autres !
    Tokolonga ce  » kulunavirus  » !!!

  6. # Tout à fait, cher Confrère, « La crise provoquée par le Coronavirus est une opportunité pour réformer la santé publique en RDC » ! C’est ce que Seth Kikuni, candidat à la présidentielle en décembre 2018 dit taquin mais lucide en ces termes : [« Cette crise nous rappelle que nous avons besoin de 20.000 scientifiques (chercheurs) à la place de 500.000 pasteurs ; de 260 grands hôpitaux et laboratoires à la place de 260.000 églises »]
    J’ajoute : c’est possible et peut-être même plus vite qu’il n’y parait. Il nous suffit juste d’une meilleure gouvernance qui place la santé et tout le secteur social à la priorité du budget et de notre volonté politique pour construire ces infrastructures et surtout amener un changement de mentalités dans ce sens !
    # Sinon pour l’heure les observateurs ont bien raison de rester dubitatifs quant à l’application effective de toutes les mesures annoncées par le PR dans ce pays où les hôpitaux publics sont sous-équipés, le personnel médical démotivé et surtout les conditions sociales générales encore plus précaires, pouvoir d’achat insignifiant, absence des conditions minimales comme l’eau courante et potable, l’électricité, le transport décent et un accès aux soins précaire.
    Quel budget spécifique prévu pour cette riposte ; quelles mesures d’accompagnement effectifs pour que la population puisse appliquer les recommandations ?
    Une opportunité donc à un pouvoir enfin responsable et réactif de réformer et de mieux doter le secteur sanitaire !

  7. Oui, “la santé publique en RDC requiert une profonde remise en question » d’autant plus que le coronavirus est venu rappeler aux membres de la caste enchanteresse du pouvoir que tous les hommes naissent égaux. Car, avec le coronavirus, nos satisfaits hommes politiques resteront se faire soigner au pays au lieu de courir, comme d’habitude, à l’étranger pendant que le peuple qu’ils doivent servir doit se contenter du résultat de leur éternelle médiocrité dans tous les domaines dont celui de la santé.

  8. Mauvaise nouvelle : le Congo vient de connaître son premier décès (officiel !) de Coronavirus, Didier Bandubola, Directeur de cabinet adjoint de la Ministre de l’Economie, son frère et Médecin de son état.
    Le hic c’est que ceux qui annoncent cette mort la justifient par le fait qu’il n’ait pas respecté son isolement : le défaut d’isolement préjudiciait davantage ses contacts avec le risque d’une contamination plutôt que lui-même. La question à se poser est plutôt de se demander si il y’a une tentative de traitement, et lequel ,, pour les malades au Congo d’autant que le défunt était en quarantaine à l’Hôpital du Cinquantenaire ?

    1. @Ndeko Nono,
      Il n’a pas respecté son isolement ? A-t-on tracé les gens avec qui il a pu être en contact ? Ce sont les prochains morts.
      Je ne peux contenir ma colère en voyant avec quelle légèreté les autorités de ce pays sont en train de faire face à la pandémie.
      De la litanie de mesures – sans moyens conséquents pour les mettre en pratique, de Felix Antoine Tshilombo Kaniki à l’indolence avec laquelle l’idiot de service au gouvernorat de Kinshasa essayait d’expliquer les mêmes mesures. Ces gens ne réalisent pas encore à quoi ils vont être confrontés s’ils ne se ressaisissent pas tout de suite. Il est quasiment certain qu’aucun hôpital à Kinshasa ne dispose suffisamment de respirateurs pour la ventilation des malades présentant des complications post-Covid-19. On peut même douter des compétences en matière de ventilation mécanique des patients et le management de risques nosocomiales pneumonia liés à la ventilation mécanique et autres aspirations endotrachéales. Ces gens sont des assassins !

  9. LU POUR VOUS. <> Honorable Daniel Safu Si telle est une réalité, alors ils sont punissables, Dans des conditions pareilles rien ne peut marcher, évitons de rendre familiales les institutions étatiques. Merci de partager et condamnons ensemble cette manière de travailler, et si quelque chose de mal visait ce ministêre ,c’est donc toute la famille qui va s’en aller , ce n’est pas du tout bien.

  10. LU POUR VOUS Grâce au premier cas de décës du Corona virus dans notre pays, on a su que la RDC reste le seul pays au monde où dans un ministère ( de l’économie ) aussi technique on retrouve une situation dans laquelle : le Ministre de l’économie Dircab : Un architecte /Dircaba : un Médecin / frère du Ministre , Conseiller en communication : un ancien joueur / beau frère du ministre ,Conseiller juridique : un infirmier / époux de la niéce du ministre et avec cela on comprend pourquoi les choses tournent au ralenti. » Honorable Daniel Safu. Si telle est une réalité, alors ils sont punissables , Dans des conditions pareilles rien ne peut marcher. Evitons de rendre familiales les institutions Etatiques. Merci de partager et condamnons ensemble cette manière de travailler. Et si quelque de mal visait ce ministère ,c’est donc toute la famille qui va s’en aller, ce n’est pas du tout bien.

Comments are closed.