Entendre directement les points de vue des Congolais pour promouvoir un avenir meilleur

Tongele N. Tongele
Tongele N. Tongele

« L’une de mes principales priorités (…) est de rencontrer autant de Congolais (…) et d’apprendre d’eux »; « comprendre les aspirations des Congolais constitue la première étape pour atteindre cet objectif »; « entendre directement les points de vue des Congolais (…) pour promouvoir un avenir meilleur »; « trouver les moyens pour renforcer les relations avec toutes les régions de la RDC de la meilleure façon, comprenant en particulier des discussions sur les moyens d’améliorer la sécurité, d’examiner les efforts actuels visant à endiguer l’épidémie d’Ebola et de stimuler le développement économique et social dans l’est de la RDC ». C’est un ambassadeur d’un pays étranger en RDC en visite à Butembo, Bukavu, Bisie et Goma qui parle aux populations locales en ces termes. (https://www.radiookapi.net/2019/03/14/).

C’est le président de la République Démocratique du Congo qui doit et devrait parler en ces termes aux populations des villages, villes et cités qu’il visite. Outre le président, ce sont ses conseillers ainsi que les députés provinciaux et nationaux qui sont déjà en place, qui doivent et devraient avoir comme priorité la rencontre avec les habitants des villages, villes et cités pour les écouter, pour apprendre d’eux, pour entendre directement leurs points de vue, pour discuter sur les moyens d’améliorer la sécurité, et d’examiner ensemble comment stimuler le développement socio-économique, technologique et industriel pour endiguer le chômage et la pauvreté dans le pays. Mais hélas! Les habitants des villages, villes et cités attendent, et continuent d’attendre. Dans l’entre-temps, les priorités des députés se concentrent dans la corruption et le marchandage des votes aux candidats sénateurs.

Signe de temps important : des centaines de militants de l’UDPS ont gagné les rues dans certaines villes du pays, notamment à Kinshasa, Mbuji-Mayi, Lubumbashi, etc., où ils ont scandé des propos hostiles contre leurs députés provinciaux qu’ils accusent de corrompus, et contre le camp du Front commun pour le Congo (FCC) d’asseoir sa suprématie au parlement Congolais sur fond de corruption. Les affrontements avec les policiers ont laissé des morts et des blessés aussi bien que des détenus par la police. Point n’est besoin de souligner que la corruption est le pain quotidien de la CENI depuis ses manœuvres de repousser les élections aux dates ultérieures jusqu’aux manipulations extravagantes au su et au vu du monde entier de changer les résultats des urnes pour donner la victoire à ceux et celles qui ont accepté de servir au gré du régime sortant. La corruption est donc l’héritage fondamental et la signature propre du régime que le peuple a vaincu aux urnes le 30 Décembre 2018. Et grâce à cette même corruption, le régime vaincu aux urnes a récupéré tout pouvoir aux assemblées, au sénat et bientôt aux gouvernorats. Il est maintenant clair que le président de la RDC n’a aucun pouvoir réel et ne fera absolument rien s’il ne livre pas maintenant même un combat farouche contre la corruption afin d’arrêter cette maladie contagieuse et mettre hors d’état de nuire tous les anciens dignitaires et leur autorité morale qui propagent cette maladie contagieuse.

Le président de la RDC ne peut pas gagner cette bataille sans l’armée populaire qui a déjà vaincu le même monstre diabolique aux urnes. Voilà pourquoi le président de la RDC doit immédiatement et sans tarder mobiliser les populations congolaises, entendre directement leurs points de vue afin de livrer un combat qui va promouvoir un avenir meilleur. Attention : combien des pays étrangers le président de la RDC a déjà visité depuis son inauguration comme président de la RDC, et combien des villages, villes et cités en RDC a-t-il déjà visité? Combien des universités, des instituts supérieurs et professionnels de la RDC sont déjà visitées par le président et ses conseillers pour instaurer un dialogue franc avec les étudiants et leurs professeurs afin d’être à leur écoute sur l’avenir technologique et industriel du pays? Si telles visites et rencontres avaient lieu, cela permettrait au président et ses conseillers de se renseigner auprès des populations pour savoir ce qu’on attend d’eux. En d’autres termes, qu’est-ce que lui le président, ses conseiller et son gouvernement (quand ce gouvernement sera là), qu’est-ce qu’ils doivent et devront faire pour que la jeunesse, les universitaires, les habitants des villages, villes et cités de la RDC puissent créer des unités de productions et des outils nécessaires pour que l’énergie abondante du barrage d’Inga et d’autres sources abondantes d’énergie en RDC soient converties en électricité pour être distribuée dans tous les villages, villes et cités de la RDC? En effet, des jeunes talents sont nombreux en RDC. Au lieu de se balader à l’extérieur de la RDC pour quémander le financement de ceci ou de cela, le président de la RDC et ses conseillers et son gouvernement quand il y aura un gouvernement, doivent avant tout recourir aux talents nationaux à travers le pays pour directement réfléchir sur les voies et moyens pour approvisionner les populations en eau potable, pour réfectionner les routes et les chemins de fer en état de délabrement, pour relancer les tracées des avenues et rues chaotiques des villes et cités, pour relancer la réfection des aéroports et ports, et pour encourager les jeunes à l’entrepreneuriat, etc. Il s’agit donc de mobiliser les talents nationaux pour la relance socio-économique, scientifique, technologique et industrielle de la RDC à partir des filles et fils mêmes de la RDC. La RDC ne peut pas simplement et continuellement se prostituer dehors : aujourd’hui on fait appel aux Chinois pour un tronçon routier, demain on fait appel aux Français pour ceci, et après-demain on demande aux Japonais de réaliser tel autre projet, etc. Et en retour, ce sont des milliards de dollars qui quittent la RDC pour enrichir les familles chinoises, françaises, japonaises, etc.

Pourquoi le président et ses conseillers ne vont pas rencontrer leurs populations dans des provinces, villages, villes et cités du pays, pour réfléchir ensemble sur comment transformer sur place les immenses matières premiers de la RDC en produits semi-finis et finis pour satisfaire les besoins des populations? La RDC importe tout : le pays importe des boutons, des aiguilles, des ciseaux, des lunettes, des vêtements, des chaussures, des montres, des objets classiques, des ballons de football et d’autres accessoires de sport, des appareils électriques, électroniques et électroménagers, etc. La RDC importe des bicyclettes, des motocyclettes, des voitures, des bateaux, des trains, des avions, et leurs pièces de rechange. Et pourtant, toutes ces choses sont produites à partir des matières premières qui viennent du sous-sol Congolais. Avec les nombreux talents qui sont en RDC, comment expliquer que le président de la RDC ne fait que sillonner les pays étrangers, en quête de on ne sait quoi, pendant que les talents nationaux sont là sur place et abandonnés en eux-mêmes, sans être effectivement mobilisés pour résoudre les divers problèmes du pays?

Les populations des villages, villes et cités en RDC attendent rencontrer leur président pour engager des sérieuses conversations sur les voies et moyens de développement, développement qui ne viendra jamais des actions sporadiques ou de l’extérieur. La RDC et ses populations ne se développeront jamais si tout ce que leurs dirigeants font c’est de demander aux Chinois, aux Japonais, aux Français, etc., de venir construire ou réparer une route, un chemin de fer, un bâtiment, un pont, etc. Il appartient plutôt aux habitants de la RDC de créer sur place des unités de productions, des compagnies de construction, des usines de fabrication des produits pharmaceutiques et des biens dont le pays a besoin. C’est cela le développement. Et le rôle du président, ses conseillers et son gouvernement, c’est de mobiliser la jeunesse et les populations à comprendre qu’elles sont capables de compter sur leurs imaginations et créativités propres pour résoudre les problèmes du pays.

La tragédie économique de la RDC, la misère et la pauvreté, les délabrements des infrastructures, les pratiques de corruption, etc., bref les fléaux de la RDC sont de telle ampleur qu’il faut une vision robuste, une mobilisation nationale de grande envergure, une détermination et un engagement extraordinaires de rompre immédiatement, rapidement et radicalement avec le régime sortant et son système satanique d’oppression et de pillage des populations, pour relancer le pays dans la direction d’un avenir meilleur. Ce ne sont pas des voyages du président à l’étranger, ou ses discours faits et idées émises à l’étranger, ou sa collaboration avec les médiocres du régime sortant, etc., qui vont relancer la RDC sur la voie du développement. Les reformes doivent être immédiates et radicales pour inciter et susciter l’enthousiasme de la jeunesse et des populations aux actions de développement.

La lune de miel pour le nouveau président tend à sa fin. Le bénéfice de doute qu’on lui donne, et la patience qu’on lui accorde s’évaporent déjà rapidement. Même les pays étrangers qui lui tendent la main de collaboration ne vont pas tendre ces mains infiniment. Chaque jour qui passe, chaque semaine qui passe, chaque mois qui passe, les habitants des villages, villes et cités en RDC sont rongés par la pauvreté et la misère, pendant que les anciens criminels politiques et économiques achètent des votes des députés pour se repositionner comme sénateurs et gouverneurs alors qu’ils devraient être en train de rendre compte devant des cours et tribunaux du pays pour leurs fraudes et crimes. Ces pays étrangers qui tendent la main de collaboration au nouveau président de la RDC s’aperçoivent aussi que lentement mais surement, le régime sortant rentre déjà en force, et qu’il faudrait attendre voir qui va avoir le pouvoir réel en RDC. Ces pays étrangers n’ont-ils pas déjà à maintes reprises averti et exhorté le nouveau président de la RDC de s’émanciper, de se distancier, et de prendre son indépendance vis-à-vis du régime des médiocres et leur autorité morale? Mais comment s’émanciper sans périr dans le processus même de l’émancipation? La clé c’est le peuple Congolais qui a déjà vaincu aux urnes ce même monstre. Il appartient donc au nouveau président et ses conseillers de faire preuve de créativité pour rallier le peuple Congolais au combat et vaincre une fois pour toute, ce monstre macro et multi-céphalé.

 

Tongele N. Tongele, Ph.D., Docteur en génie mécanique et professeur d’université aux USA – tongele@cua.edu

6 thoughts on “Entendre directement les points de vue des Congolais pour promouvoir un avenir meilleur

  1. L’hypocrisie de ce putain de merde d’ambassadeur d’un pays étranger en RDC en visite à Butembo est digne de ses aïeux imperialistes de la Conférence de Berlin qui ont toujours considéré le Kongo comme leur bien personnel, comme leur espace économique international tout en traitant les Kongolais comme une population inutile…
    Depuis 1996, l’attitude de cœur hypocrite, altière, hautaine des Ricains, Occidentaux et Anglo-saxons est tributaire du grand complot international dont est victime le KONGO de Kimpa Vita, Kimbangu, Lumumba, Mulele…
    Chez eux en Occident et en Orient, les imposteurs usurpateurs, corrupteurs sont punis par la loi juridique. Mais au Kongo brusquement cette particularité juridique est platement ignorée par les mêmes Occidentaux, Chinois et Russes hypocrites qui rencontrent les habitants de Butembo pour manipuler les masses au profit de leurs intérêts et leurs nombreuses multinationales qui pillent, saignent à blanc le Kongo…
    Toujours en Occident, un faussaire confirmé, corrompu, fraudeur mal élu de la trempe de Tshilombo-Pétain président protocolaire militairement nommé par l’imposteur, corrupteur, assassin alias Joseph Kabila devrait être traduit en justice mais bizarrement au Kongo, Félix 15% malgré sa nomination militaire par un imposteur usurpateur d’identité Kongolaise est félicité, adoubé, reconnu, choyé, considéré, accepté par la Communauté imperialiste internationale… Trop c’est trop… #TokomesanaTe
    Vive la Résistance Kongolaise ! Vive le soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par les Tutsi Power. Ingeta

  2. Cher Combattant Résistant de l’Ombre,
    Arrêtes tes distractions de « Vive la Résistance Kongolaise ! Vive le soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par les Tutsi Power ». Ecoutes : Joseph Kabila a volé la victoire du peuple aux élections du 30 Décembre 2018 au vu et au su de tout le monde pour donner à son serviteur déclaré gagnant de la présidentielle. La CENCO a dit au peuple et devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies que le gagnant que la CECI avait proclamé était un faux et ne représentait pas la vérité des urnes. Question : Ou étais-tu avec ton « Vive le soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par les Tutsi Power » ? Et lorsque les corrompus de la cours constitutionnelle avaient confirmé ce vol de la victoire du peuple aux urnes, c’était le moment propice pour le «soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par les Tutsi Power ». Pourquoi ça n’a pas eu lieu ? Ou étais-tu ? Dans l’ombre ? Martin Fayulu reconnu par tous comme le gagnant de la vérité des urnes avait lancé un appel à toi et au peuple Congolais de descendre dans les rues à travers le pays pour neutraliser le cambriolage politique du siècle orchestré par Joseph Kabila, exécuté par Corneille Nangaa et confirmé par les bandits de la cours constitutionnelle. Ou était ton fameux «soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par les Tutsi Power » ?
    Arrêtes tes distractions. La résistance qui se fait dans l’ombre disparait dans l’ombre et n’a aucun effet pendant le jour. Commences une rébellion à Kinshasa, attaques Kingakati et fais exécuter le corrupteur moral qui s’y trouve. Fais un coup d’Etat pour neutraliser l’esclave installé à la présidence ; dissous le parlement et gouvernes pendant deux ans par décrets afin de réparer les infrastructures et l’environnement politique chaotique de corruption, pour permettre l’organisation des élections au suffrage universel de tous les dirigeants du pays où il n’y aura pas de vente et d’achat des votes. Arrêtes donc tes bagatelles de « Vive le soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par les Tutsi Power ». Parler trop peu tuer. Les écrits du professeur Tongele sont une conscientisation et un éveil qui pénètrent les cœurs et inspirent les esprits, afin que ceux et celles qui sont déjà en position de pouvoir puissent créativement inciter et mobiliser le peuple aux fins que tu chantes comme un refrain vide de sens.

  3. @Sia Koli
    Vous êtes à plaindre ! Êtes-vous un de ses infiltrés Nomades venus tout du Tigré pour semer la zizanie sur ce site. D’habitude nous nions incohérents et inconstants de mauvaise foi qui ont une trop courte mémoire car à votre âge, nous ne pensons pas qu’un changement quelconque peut arriver dans votre vie sans l’aide du Véritable Dieu Tout-Puissant qui vit inexplicablement hors du continuum temps-espace… Pigé
    Ne nous tutoyez plus jamais sinon en notre qualité d’initié à la Véritable Parole Divine Authentique nous vous livrerons à Satan le Chérubin jadis oint qui inspire vos inepties, chimères, fanfaronnades et pantalonnades… Pfff
    Si vous n’êtes pas sorcier et fou conscient, vous devez être un de ses perdus, farfelus, fanfarons, aventuriers, inconstants fanatiques aveugles qui suivent bêtement sans jugeote comme des moutons de Panurge les faux politiciens Kongolais corrompus toutes tendances confondues …
    Nous passons à la moulinette toute votre littérature, car c’est votre opinion que nous respectons humbllement, mais pour éluder votre argumentation sans fondement nous retenons juste ceci « Martin Fayulu reconnu par tous comme le gagnant de la vérité des urnes avait lancé un appel à toi et au peuple Congolais de descendre dans les rues à travers le pays pour neutraliser le cambriolage politique du siècle orchestré par Joseph Kabila, exécuté par Corneille Nangaa et confirmé par les bandits de la cours constitutionnelle »…
    Vous nous prenez pour les Combattants Résistants derrière la classe politique corrompue, compromise, pourrie, toxique, médiocre créée par les Occupants Tutsi Power qui les accompagnent dans l’occupation du Kongo…
    Le jour où Martin Fayulu Madidi qui participe aux institutions infiltrées inféodées au Rwanda, qui fait partie de ceux qui contribuent à la descente aux enfers du Kongo osera donner un tel « mot d’ordre » il n’atterira plus jamais à l’Aéroport de Ndjili… Mettez bien cela dans votre caboche. Bref Fayulu n’a jamais donné un tel mot d’ordre, vous êtes un fieffé menteur… Sic
    Les élections pièges à con truquées d’avance qui ne sont pas une panacée ne concernent pas la « Résistance Kongolaise ». Même Albert Einstein dans sa tombe continue de marteler « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent »…
    @Sia Joli vous nous prenez pour un devis nombreux « fanakwiti » de l’Udps familiale ou de Lamuka, c’est mal connaître la Diaspora Combattante Résistante qui a un état d’esprit inébranlable, nous sommes pro Peuple Kongo Souverain Primaire qui a plébiscité certes Martin Fayulu Madidi dans des élections biaisées mais qui combat ouvertement à Fizi-Baraka-Minembwe et partout à travers le Kongo la classe politique Kongolaise corrompue et les Occupants Nomades venus d’ailleurs, nous sommes derrière les vrais Résistants Combattants Yakutumba de Fizi-Baraka pour une Révolution éboulement final soulèvement populaire qui chassera tous les Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandais de la Terre Kongo…
    Donc nous ne prêtons nullement attention sur les manœuvres politiques dilatoires opportunistes, inutiles sur la démocrature-dictocratie qui est un mélange de démocratie, de dictature, d’imposture pour laquelle le FCC, Lamuka et Cash jouent un rôle prépondérant… Bon vent @Sia Koli (nom d’emprunt)…. Bonne contiinuation quand même tout en pataugeant dans vos propres gros mensonges…. Dîtes Amen non dites plutôt Ainsi soit-il… Pfff… Bon débarras

  4. Sia Koli@
    Commencez par changer de « terminologie »… Cette histoire de la résistance copiée sur la fameuse résistance en France…devrait trouver une autre terminologie.. tout comme cette guerre contre les tutsis quand nos propres frères qui sont entrain de saborder tout avec la corruption et la fraude.
    Sans être contre le professeur Tongele, il devrait faire un effort pour sortir de son domaine « academique » et accepter la réalité sur le terrain.
    Les principes de la démocratie qui dirigent les USA où il enseigne devraient-être les mêmes en application au Congo.
    Vous ne pouvez pas parler d´un « programme » ou des « actions » á lancer au Congo après les élections quand aucun programme politique n´a été proposé aux électeurs congolais…
    > Sagesse?
    Chaque fois que nous visitons Paris, nous faisons un tour au Louvre..et ironiquement nous demandons aux parisiens comment ont-ils fait pour avoir Napoléon quand ils avaient coupés la tête d´un roi pendant la révolution?

  5. CONSULTATION POPULAIRE..
    Le professeur Tongele devrait relire de temps en temps l´histoire de la fin du MPR et apprendre qu´il y avait eu une « consultation populaire » quand Mobutu avait pris congé du MPR.
    Cette consultation avait enfantée la « conférence nationale souveraine ».. Mieux? Grâce á cette consultation, Mobutu avait prolongé sa dictature pendant 7 ans… lol
    Cette forme de « démocratie » directe où on consulte les citoyens congolais directement serait-elle mieux que les élections législatives?
    Pourquoi depenser des millions pour financer les salaires des senateurs et deputés s´il faut que le président soit contraint de consulter les électeurs lui même?
    A-t-il eu le temps d´expliquer aux électeurs congolais son programme et comment il comptait financer ses promesses? Kie kie
    Recement, Felix a presenté un programme de 100 jours.. sans pour autant nous expliquer où il allait prendre les 300 millions de $ qu´exigent ce programme ?
    Allons professeur, …essayez de vivre dans la réalité.

  6. Au Combattant Résistant de l’Ombre et à Sia Koli :

    Vous êtes des artisans passionnés pour la cause de la RDC. C’est en fait votre ardent désir de voir la RDC et son peuple libérés de l’occupation et de la domination étrangères que vous avez exprimé à travers vos écrits. Malgré l’apparence d’opposition qui transparait dans vos écrits, vous êtes profondément d’accords sur une réalité fondamentale : vous désirez tous deux voir des actions concrètes pour libérer la RDC et son peuple. Si seulement les leaders en RDC qui ont le pouvoir en mains et qui sont en position de poser des actions ou faire poser des actions concrètes, si seulement ces leaders étaient animés par ne fut-ce qu’un quart de la passion qui vous anime, la RDC et son peuple seraient depuis bien longtemps libérés de la servitude, de la domination et de l’exploitation étrangères. Je vous exhorte de voir en vous, comme je le vois en vous, la complémentarité de pensée et le même soucis pour une population Congolaise libérée et engagée pour le développement socioéconomique, scientifique, technologique et industrielle du pays. Pendant des décennies, les occupants pilleurs et usurpateurs du pouvoir en RDC ont utilisé les habitants de la RDC pour les opposer afin qu’ils se déchirent et s’entretuent pendant qu’eux, les pilleurs mercenaires et leurs médiocres collaborateurs faisaient la fête avec les richesses de la RDC. Rassurez-vous que ce qui unit les habitants de la RDC est plus fort que ce qui les divisent. Si cela n’était pas vrai, la balkanisation de la RDC telle que conçue et exécutée par les mercenaires usurpateurs du pouvoir en RDC qui n’ont semé que violence sur violence entre les Congolais pendant des décennies, cette balkanisation serait devenue une réalité. Mais non. Leur programme satanique de balkaniser la RDC a échoué grâce au courage et à la détermination de nombreux mouvements militants de la société civile dont les artisans sont des individus passionnés comme vous. C’est par votre courage et détermination, c’est par le martyr des jeunes filles et jeunes garçons de la RDC, que les mercenaires usurpateurs du pouvoir et leurs médiocres collaborateurs furent vaincus aux urnes le 30 Décembre 2018 ; mais ils ont une fois de plus utiliser le mensonge et la corruption pour récupérer le pouvoir. Voilà pourquoi c’est impératif que vous ne puissiez pas vous tirailler mais plutôt vous unir et unir vos opinions et points de vue pour ne cibler que les mercenaires usurpateurs du pouvoir et leurs médiocres collaborateurs. Car chaque fois que vous vous insultez et vous vous déchirez, cela prolonge la survie des mercenaires usurpateurs du pouvoir et leurs médiocres collaborateurs. L’ennemi commun c’est l’autorité immorale avec la bande de ses disciples corrupteurs ; ce sont eux que vous devez cibler et non pas vous tirailler les uns les autres.

Comments are closed.