« Grand Katanga »: Ngoie Kitangala accuse Christian Mwando de financer une « rébellion » à Moba

Depuis la naissance du « G7 » suivie par la démission de Moïse Katumbi Chapwe du poste de gouverneur du Katanga en septembre 2015, les « katangais » ne cessent de s’entre-déchirer entre les pro-« Kabila » et les pro-Katumbi. C’est en tous cas le sens d’une vive polémique qui oppose le « katumbiste » Christian Mwando Nsimba au « kabiliste » Ngoie Kitangala. Ce dernier est le gouverneur de la province de Tanganyika, fief de la famille Mwando.

Le gouverneur Ngoie Kitangala

Dans une lettre datée du 1er septembre 2018 adressée au gouverneur Ngoie Kitangala, Christian Mwando Nsimba Kabulo, ancien ministre des Finances de l’ex-Katanga, dit avoir appris « avec indignation » qu’il « finance une rébellion dans le territoire Moba » dans la province du Tanganyika.

Ces « propos calomnieux » auraient été tenus, selon lui, par Ngoie Kitangala. C’était au cours d’une rencontre entre le gouverneur Ngoie et des membres de la « Fondation Katangaise ».  Les présidents des associations socio-culturelles du « Grand Katanga » ainsi que les gouverneurs du Haut Katanga, du Haut Lomami et du Lualaba étaient présents.

Président de l’Unadef (Union nationale des démocrates et fédéralistes), et un des hauts cadres de la coalition « Ensemble pour le changement » que dirige Moïse Katumbi, Christian Mwando qui connait bien les mœurs de l’oligarchie en place y voit une sorte de projection. Il prévient: « Ces propos calomnieux (…) présagent et préparent les violences, arrestations et autres traitements dégradants que vous entendez continuer à infliger à mes partisans, à moi-même, et à toute l’opposition dans votre juridiction, en vue d’empêcher le déroulement des élections inclusives, justes, démocratiques, transparentes et apaisées ».

Prenant le peuple congolais et la communauté internationale « à témoin », Mwando « exige » que le gouverneur Ngoie Kitangala fasse un « démenti » de ces allégations de nature à porter atteinte non seulement à son « intégrité » et sa « sécurité » mais aussi au déroulement d’un processus électoral « déjà mis à mal par le non-respect des mesures de décrispation prévues par l’Accord de la Saint Sylvestre par les assassinats, les arrestations arbitraires, les poursuites judiciaires politiquement motivées toujours en cours ».

Joignant la parole aux actes, l’ancien ministre provincial des Finances qui est député national a transmis copie de sa missive au président de l’Assemblée nationale. Sans omettre le ministre de l’Intérieur, le procureur général de la République et la patronne de la Monusco, l’Algérienne Leïla Zerrougui.

PRO-KATUMBI CONTRE PRO-« KABILA »

Depuis que Moïse Katumbi et Gabriel Kyungu wa Kumwanza ont claqué la porte de la mouvance kabiliste, le « Grand Katanga » est littéralement coupé en deux. Les pro-Katumbi et les pro-« Kabila » se regardent désormais en chiens de faïence. Dans ce dernier camp, on trouve quelques « individualités » qui font croire au « raïs » que l’ex-Katanga « est toujours derrière lui ». En réalité, l’homme souffre d’un désamour patent. Il lui est reproché d’avoir fait beaucoup de promesses et de n’avoir tenu aucune particulièrement dans le pays « Balubakat ».

Il n’est pas sans intérêt d’ouvrir la parenthèse à ce stade. Depuis que « Kabila » a choisi un « dauphin » natif d’une autre province, on assiste une certaine agitation dans cette partie du pays. Une agitation entretenue par quelques « mandarins » du coin qui tentent, en vain, de convaincre les « katangais » que « le pouvoir que le Mzee Kabila avait légué à son fils (sic!) reste toujours entre les mains des natifs de l’ex-Shaba ».

Ministre de l’Intérieur Henri Mova

C’est en tous cas le message pour le moins sectaire que le ministre de l’Intérieur Henri Mova a transmis aux membres d’une structure dénommée « Dynamique de l’éveil de la conscience du Katanga » au cours d’une rencontre organisée le mercredi 29 août dans la salle « Roméo Golf » à Gombe. Les participants ont, à cette occasion, exprimé leur « attachement » à « Joseph Kabila » dont le dernier mandat a pourtant expiré depuis le 19 décembre 2016. Ces derniers n’ont pas oublié d’exprimer leur « soutien » au « dauphin » désigné.

Réputé pour sa légèreté, le ministre de l’Intérieur Mova a souligné son soutien à Emmanuel Ramazani Shadari qui serait un de ses anciens condisciples à l’université de Lubumbashi. Pour lui, « Ramazani Shadary, qui est sans conteste natif du Maniema n’est pas moins katangais ».

Depuis le samedi 1er septembre, les quatre gouverneurs des provinces issues du démembrement de l’ex-Katanga multiplient des conciliabules. Selon Muyej Mangez Mans du Lualaba, l’objectif est de « rallumer la flamme de l’identité katangaise ».

On espère que le ministre de l’Intérieur Mova aura à coeur de rappeler à l’ordre ces cadres de la Territoriale en les invitant à parcourir le troisième alinéa de l’article 63 de la Constitution qui stipule ce qui suit: « Toute autorité nationale, provinciale, locale et coutumière a le devoir sauvegarder l’unité de la République et l’intégrité de son territoire, sous peine de haute trahison ». Fermons la parenthèse.

Christian Mwando Nsimba qui se dit « fier » de figurer « parmi les quelques hommes politiques du pays qui n’ont jamais fait couler le sang des innocents » n’exclut pas de porter cette affaire devant les juridictions compétentes. En attendant, il rappelle que son « combat reste démocratique ». Et exhorte Ngoie Kitangala à faire de même en menant « un combat politique loyal ».

 

Baudouin Amba Wetshi

7 réflexions au sujet de « « Grand Katanga »: Ngoie Kitangala accuse Christian Mwando de financer une « rébellion » à Moba »

  1. Ce petit voyou Ngoie Kitangala, moulu a l’image de ses mentors Zoe et Hypo Kanambe-Mtwale, est un echantillon des traitres au service de la Mafia de la famille criminelle Tanzaniene Kanambe-Mtwale.

    Kitangala ramasse des os en dessous de la table tandis que les frangins Tanzaniens Hypo Kanambe-Mtwale (alias « Jo Kabila »), Zoe Mtwale (alias Zoe-le-voyou) ainsi que leur soeur ou tante Ougando-Tanzanienne Jaynet, eux ont pris notre Pays en otage, pillant son patrimoine jour et nuit.

    Kitangala n’a qu’aller le voir entre autres crimes de la famille mafieuse Kanambe-Mtwale les vols a ciel-ouvert au poste frontalier de Kasumbalesa. Ce qui s’y passe ne devoile qu’une pointe de l’Iceberg de la Mafia Kanambiste

    Sous pilotage de Mwilanya Nehemie, valet de la famille Kanambe-Mtwale, la bande FCC prepare une parodie d’elections pour maintenir cette famille mafieuse dans une presidence-a-vie derriere leur candidat-bidon Shadary

  2. Hummmm…très facile de voir le mal des autres! Christian Mwando après avoir démissionné du Gouvernement Katumbi, il a postulé comme gouverneur à kalemie pour être sous la gestion de Kabila. On l’appel Argentier du Katanga. Entre kitangala et Christian…allez y comprendre. Vous qui avez des injures faciles comme vous injuriez le Gouverneur Kitangala je vous prie de ne pas faire la politique.

  3. Laissez les katangais tranquille ! D’ ailleurs je les encourage de proclamer leur indépendance et ainsi les autres suivront …

  4. MFUMU NKOMI MBUTA!
    MBOTI KIAKU! NKI NSANGU MFUMU NKOMI? MU NTANGU YAYI NGENA NGANZI KIBENI MUDIAMBU VO: LAISSEZ LES KATANGAIS TRANQUILLES, OK. MAIS LAISSEZ NGOIE KISANGALA, PARDON NGOIE KITANGALA, CELA NE PASSERA JAMAIS AUX YEUX DES KONGOLAIS QUI SE BATTENT POUR LA LIBERATION DE LEUR PAYS.
    MFUMU NKOMI MBUTA, AVIEZ-VOUS LU CETTE PHRASE ASSASSINE DE CHEF NANGU?
    IL SERA IMPARDONABLE CE NGOIE KISANGALA, PARDON TOUJOURS CETTE ERREUR DE FRAPPE, IL S’AGIT NON DENGOIE KISANGARA OU KISANGALA, MAIS BIEN DE NGOIE KITANGALA, NKUNDI DE MWANDO CHRISTIAN QUI PILLENT LE GRAND KONGO DE FOND EN COMBLE.
    – Mr. NGOIE KITANGALA, VOUDRIEZ VOUS AVOIR LA BONTE NOUS DIRE A PROPOS DE VOTRE NOM KITANGALA, UN NOM KATANGAIS OU UN NOM KONGO?
    VOTRE NOM, SONNE DU NE KONGO, MAIS SELON TOUT KONGO, VOUS ETES KATANGAIS.
    VOUDRIEZ-VOUS AVOIR LA GENTILLESSE M’EXPLIQUER CETTE PHRASE SWAHELI EN FRANCAIS OU DANS UNE DE NOS LANGUES VEHICULAIRE? CETTE FAMEUSE QUESTION CI-APRES A ETE POSEE PAR UN ADMINISTRATEUR TERRITORIAL BELGE A UN MUSICIEN KATANGAIS:
     » FURAYA YA KATANGA IKO WAPI BA BWANA?
    LA REPONSE DE NOTRE COMPATRIOTE MUSICIEN ETAIT COURTE, NETTE ET SECHE:  » KUVALA, KULALA , KUNYWA MALAFU « .
    MOI GERMAIN, JE SUIS CURIEUX DE CONNAITRE LA SIGNIFICATION DE LADITE PHRASE.
    CETTE PHRASE NE VIENT PAS DE LA BOUCHE DE PAUVRE GERMAIN, MAIS DE CE MECHANT ADMINISTRATEUR TERRITORIAL COLONIAL BELGE. NOTRE NOKO QUOI.
    AIDEZ-MOI svp.A TRADUIRE LADITE PHRASE POUR RECHERCHES SUR LA COLONISATION DU GRAND KONGO PAR LES BELGES.
    MFOKO.

    1. Chers tous,

      Un recrutement des rebelles du M23 s’opère actuellement en Ouganda sous le patronage de Hippolyte Kanambe dont la finalité est simple à deviner : plonger la République Démocratique du Congo dans un chaos, afin de justifier l’Etat d’urgence, et le prolongement implicite de son mandat présidentiel. Peuple congolais, et chers camarades, il est temps, nous aussi de prendre les armes à la main pour nous défendre face aux envahisseurs Rwandais. C’est de notre droit légitime.On ne laissera aucune minute de répit à ce diable qui tue les congolais à sa guise. C’est notre obligation et droit suprême de défendre notre patrimoine national, actuellement sous occupation des troupes étrangères.

      J’ai dit !

      Kolomboka

  5. Mfumu Germain bika bo bantu ba baka kimpuanza kiawu ,nsi Congo ya fua yina ! Beto mpe besi kongo tufueti katuka muna nkangu diodio . Beto ntoto tulomba , kansi bawu mbongo bazola . Tu fueti vambana kaka , konso kanda ye ntoto ani ye mambu mani !

  6. Le problème épineux qui gangrène le Kongo RDC est double (le fanatisme aveugle qui est une forme d’esclavagisme mental spirituel moral intellectuel et la religiosité imbecilisante). La classe politique Kongolaise corrompue toutes tendances confondues est adulée par une meute fanatique aveugle qui l’acclame malgré les tares, les casseroles qu’elle traîne… Sic

    Les individus tel que Ngoie Kitangala et Christian Mwando comme leurs nombreux compères de l’opposition accompagnatrice et de la majorité présidentielle Tutsi Nilotique font partie de cette génération bardée certes des diplômes qui ne servent absolument à rien, qui croient bêtement qu’avoir des diplômes et cursus universitaires ronflants sont un passe-droit pour être un politicien qui est devenu un métier en RDC (République Démocratique du Congo-Kinshasa), que l’on soit médiocre, nul, incompétent, inapte intellectuel, limité. La finalité de cette course au pouvoir pour le pouvoir est l’enrichissement illicite par des moyens de gestion détournés de la mauvaise gouvernance…

    Pendant que les simples éleveurs Tutsi Nilotiques des vaches Watusi héliportés jusque dans le Bandundu venus de leur Rwanda natal traitent l’imposteur Kanamabe alias Joseph Kabila comme un de leurs collègue d’égal à égal en taillant une bavette ensemble, nos nombreux intellectuels Kongolais corrompus de la science sans conscience n’est que ruine de l’âme courbent l’échine, fléchissent leurs genoux devant un illettré, un inculte, un intrus, un vaux rien, une bourrique, un idiot mongloïde (Kanambe alias Joseph Kabila) sorti de nulle part qui les mate comme des moutons consentants juste pour les postes ministériels temporaires ainsi que des salaires garantis qui leur permettent de construire des maisons à étage en plein Kinshasa la poubelle… Sic

    Depuis la naissance du G7, un conglomérat d’aventuriers faux opposants de la 25è heure, frondeurs dissidents du PPRD-Rwanda, les Kongolais assistent à une recrudescence de la pire médiocrité, il est à signaler un autisme généralisé des plusieurs vrais Kongolais devenus des fanatiques aveugles purs et durs de quelques faux leaders triés sur le volet par les occupants Tutsi Power qui leur laissent l’espace politique afin de manipuler encore et encore la population Kongolaise, cela augure un nouveau glissement illégal ou une transition illégitime d’ici le 23 Décembre 2018 pour le partage du pouvoir et des postes entre quelques privilégiés… On dirait 100 MILLIONS KONGOLAIS BAYAKA NA MOKILI OYO MPO BAKAMWAKA BA FAUX POLITICIEN KONGOLAIS CORROMPUS MEDIOCRES… TSELEKA

    « Même la poule noire pond des œufs blancs ! » (Proverbe Ivoirien signifiant ne nous (Peuple Kongo Souverain Primaire) fondons pas sur les apparences…

    Vive le soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par le Tutsi Power. La luta continua. La victoria e certa. Ingeta

Les commentaires sont fermés