Haut-Katanga: la CNDH exige l’ouverture d’un dossier judiciaire contre les auteurs de propos injurieux à l’endroit de la PNC

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) exige auprès du Parquet général près la Cours d’Appel du Haut-Katanga l’ouverture d’un dossier judiciaire contre les auteurs des propos calomnieux, injurieux, d’imputation dommageable et incitation à la rébellion contre les institutions et autorités légalement établies.

« La CNDH qui considère ces allégations comme de nature à mettre en péril toute une République et à créer  davantage la méfiance entre la population et la PNC alors que les efforts de ramener cette confiance revenaient progressivement. Le CNDH exige à ce qu’un dossier judiciaire soit rapidement ouvert devant le Parquet général pour que ces personnes auteurs desdites affirmations soient rapidement identifiées et poursuivies dans le respect de la procédure légale pour qu’elles puissent non seulement fournir les informations sécuritaires importantes, détenues par elles et répondent de leurs actes », peut-on lire dans un communiqué de la CNDH/Haut-Katanga.

la CNDH expliqu’ un homme autrement identifié a tenu ces types de propos mercredi 23 dernier et étaient soutenus par une lettre ouverte signé par un certain Christian Kitungwa qui s’est attaqué directement à Police Nationale Congolaise du Haut-Katanga et à son commentaire provincial le Général Louis Segond Karawa.

 

ACTUALITE.CD

One thought on “Haut-Katanga: la CNDH exige l’ouverture d’un dossier judiciaire contre les auteurs de propos injurieux à l’endroit de la PNC

  1. # La milice séparatiste et démagogue ‘Bakata Katanga’ a encore frappé : elle vient de faire une incursion armée hissant le drapeau de l’ancienne République du Katanga en plein Lubumbashi au su et au vu des forces loyalistes et de la population impuissantes. Bilan de 2 policiers et 1 soldat tués on est passé à 16 miliciens et toujours 3 forces de l’ordre tués, plusieurs blessés, 13 capturés, 7 armes récupérées, plusieurs flèches et machettes… La situation est pour le moment sous contrôle, chantent les autorités mais où etaient-elles avant, où est Gedeon le chef des Bakata Karanga jadis embastille et aujourd’hui dans la nature avec la complicité du pouvoir de ‘JK’ notamment le sinistre général Numbi ???
    Les autorités centrales n’ont elles pas assez compris que le Katanga est devenu un repaire de bandits qui veulent en découdre avec l’État central avec la complicité de caciques kabilistes locaux qu’il faut en urgence et en priorité neutraliser ?
    # Sinon personnellement je n’ai pas connaissance des propos calomnieux, injurieux, d’imputation dommageable et incitation à la rébellion contre la PNC et les institutions et autorités légalement etablies contre lesquelles la CNDH exige auprès du Parquet général près la Cours d’Appel du Haut-Katanga l’ouverture d’un dossier judiciaire pour leurs auteurs. Que dire sinon qu’il est plus que temps que l’Etat de droit tant annoncé devienne une réalité. Que font Tshisekedi et son administration particulièrement au Katanga ?

Comments are closed.