Incendie de l’entrepôt central de la Ceni: La VSV demande une enquête mixte et indépendante

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) est vivement préoccupée, dénonce et condamne l’incendie survenu vers 2h00 du matin jeudi 13 décembre 2018 à Kinshasa à l’un des entrepôts centraux de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Selon les informations parvenues à la VSV, et ce consécutivement au point de presse du Président de la CENI, le feu aurait consumé les matériels ci-dessous de 19 sur 24 communes de Kinshasa, capitale de la RDCongo:

  • Près de 8.000 machines à voter sur les 10.368;
  • 3.774 isoloirs sur les 8.887;
  • 552 kits bureautiques sur les 8.887;
  • 17.901 encres indélébiles;
  • 800 nouvelles motos et 15 véhicules;
  • Près de 9.500 batteries externes….

Tout en déplorant les dégâts occasionnés par cet incendie, la VSV est cependant au regret de constater que la CENI n’ait eu à communiquer sur la quantité exacte de chaque matériel ci-dessus qu’après l’incendie déploré.

Aussi, la VSV exige-t-elle une enquête mixte réellement indépendante à ce sujet et espère que cet incendie n’a pas été délibérément provoqué pour justifier le report des élections ou pour entraver le déroulement normal des scrutins du 23 décembre 2018 à Kinshasa.

Somme toute, la population rdcongolaise attend de pied ferme participer sans aucune forme d’handicap aux scrutins combinés à la date susévoquée.

Fait à Kinshasa, le 13 décembre 2018

LA VOIX DES SANS VOIX POUR LES DROITS DE L’HOMME (VSV)

Une réflexion au sujet de « Incendie de l’entrepôt central de la Ceni: La VSV demande une enquête mixte et indépendante »

  1. C’est plutôt un tribunal pénal international pour la RDC qu’il faut pour juger tous les crimes commis dans ce pays depuis 1996 à ce jour. Les congolais n’auront qu’a se constituer partie civile. Il n’y aurait même pas besoin d’avocats. Le rapport Mapping constituerait la première écriture à présenter à la Cour.

Les commentaires sont fermés