JP Bemba retrouve la « prison à ciel ouvert » de Kinshasa…

Arrivée à Kinshasa ce mercredi 1er août dans la matinée, le président du MLC (Mouvement de libération du Congo) Jean-Pierre Bemba Gombo a retrouvé « l’ambiance policière » propre à toute république bananière. Sur ordre de « Joseph Kabila », le chairman ne peut pas loger dans leur résidence familiale située sur l’avenue Pumbu dans la commune de la Gombe. Motif: proximité avec la résidence du « raïs ». On est où là! Sommes-nous dans une monarchie ou une République?

« J’espère juste qu’il n’y aura pas de débordements et que tout se passera le mieux possible. J’espère qu’il n’y aura pas de provocations non plus ». L’homme qui parle n’est autre que le leader du MLC, Jean-Pierre Bemba Gombo. Il l’avait tenu ces propos dans l’interview parue dans le quotidien bruxellois « Le Soir » daté du 31 juillet.

Jean-Pierre Bemba Gombo

Comme à l’accoutumée, les policiers kinois se sont livrés à leur jeu favori consistant à lancer des gaz lacrymogènes sur les militants et sympathisants de cette formation politique venus accueillir l’ex-pensionnaire de la prison de Scheveningen. Des sources font état des tirs à balles réelles. On dénombrerait plusieurs blessés graves et un mort.

L’avion transportant Jean-Pierre Bemba Gombo et sa suite dont son épouse « Lilia » et Jean-Jacques Mbungani Mbanda, secrétaire national chargé des Relations extérieures du MLC a atterri à l’aéroport de Ndjili aux environs de 10h30, heure de Bruxelles. Les cadres du MLC n’étaient pas autorisés à organiser l’accueil au bas de l’avion.

Bien que « content d’être de retour » dans son pays, « Jean-Pierre » a sans doute compris qu’il ne se trouvait plus aux Pays-Bas ou en Belgique où il règne une ambiance globalement libérale. Il a compris qu’il se trouve désormais dans l’ancienne « Kinshasa la belle » que les « libérateurs » autoproclamés du 17 mai 1997 ont transformée en une « prison à ciel ouvert », dixit le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya.

Patron de la très peu professionnelle police kinoise, Sylvano Kasongo veillait au grain. Il est venu à l’aéroport de Ndjili  pour surveiller l’application stricte des « directives ». Le cortège du chairman devait rouler à une vitesse de 40 km à l’heure. Tout bain de foule est proscrit. Ce n’est pas tout.

« SITE PRÉSIDENTIEL »

Plus surprenant, « Sylvano » a fait savoir que le chairman est « interdit de séjour » dans la résidence… de sa famille sise avenue Pumbu. Au motif très fallacieux que cette habitation serait situé dans un périmètre considéré comme faisant partie du « site présidentiel ». Sur décision du « raïs », Bemba doit aller à l’hôtel ou ailleurs. Inimaginable! L’exercice d’un pouvoir sans limites ni contrôle a-t-il rendu fou l’homme qui « trône », sans mandat, à la tête du Congo-Kinshasa? L’Etat congolais serai-il devenu le bien personnel de la fratrie « Kabila »?

En grattant un peu, il apparaît aisé de deviner la motivation de ce climat pour le moins hostile.

Dans les interviews qu’il a accordées aux médias congolais et occidentaux, Bemba a quelque peu chambré le pouvoir kabiliste en présentant le bilan de celui-ci sous la forme d’un « désastre » au plan sécuritaire, économique et social. Le chairman a dénoncé, dans la foulée, la « tribalisation » de certains grand corps de l’Etat. C’est le cas notamment de l’armée, de la police et des services secrets.

Le "général" Sylvano Kasongo Kitenge
Le « général » Sylvano Kasongo Kitenge

Il a insisté dans l’entretien avec « Le Soir » sur la nécessité pour l’opposition de désigner un « candidat qui va gagner et qui va permettre que ce pays change de gestion et de gouvernance ». Tous ces propos ont été perçus par les « mandarins » de la « Kabilie » comme une déclaration de guerre.

Ces critiques auraient mis le « raïs » dans tous ses états. Celui-ci serait d’autant plus « déçu », disent certains kabilophiles, qu’il rêvait d’une improbable « union sacrée » avec son ex-challenger de 2006. L’homme espérait qu’après dix années de prison, « JPB » était prêt à toutes les compromissions en vue de se refaire une « santé financière ».

Selon le programme établi, Bemba Gombo devrait se présenter ce jeudi 2 juillet à la CENI (Commission électorale nationale indépendante) afin de déposer son dossier de candidature à l’élection présidentielle. On croise les doigts en espérant que les « Imbonerakure » du PPRD ne vont pas se comporter en agents provocateurs.

En attendant, le débat continue à faire rage dans les milieux pro-kabilistes. Un seul thème: Qui est éligible et qui ne l’est pas? La « subornation » de témoins est assimilée, ici, à la corruption. Chaque « éminent » professeur de droit y va avec sa thèse, Personne ne pipe mot sur les subterfuges que multiplie « Kabila » pour briguer un troisième mandat. Et pourtant, ce dernier est frappé d’inéligibilité depuis le 19 décembre 2016.

 

Baudouin Amba Wetshi

21 réflexions au sujet de « JP Bemba retrouve la « prison à ciel ouvert » de Kinshasa… »

  1. Heureusement dès le premier jour Bemba palpe physiquement la réalité de notre ‘République bananière’ au cas où sa longue absence loin du pays le lui aurait fait oublier : la « prison à ciel ouvert » du Congo est bel et bien une douloureuse réalité ! Au fur et à mesure que Bemba devient ouvertement un adversaire direct, le pouvoir de ‘JK’ va lui chercher tous les poux pour l’en empêcher : les aboyeurs de services, Tambwe, Mende, Atundu sont déjà à l’œuvre pour lui contester ses prétentions aux hautes fonctions…

    Heureusement parce qu’ainsi il aura quelque capacité à comprendra vite qu’en tant que leader politique qui vise la conduite du pays comme tout « candidat aux hautes fonctions du pays il a obligation d’engager celui-ci vers un changement substantiel de sa gestion et de sa gouvernance » pour un meilleur avenir…
    Bemba a-t-il vraiment compris qu’alors on attend de lui du courage, de l’intelligence et de la détermination pour un programme de gouvernement innovant et un combat responsable pour que beaucoup de choses changent dans notre pays, des mentalités à l’architecture institutionnelle ?
    A-t-il enfin vraiment compris que pour jouer ce rôle il doit opposer toutes ses forces contre un ‘JK’ avec des gros moyens et un cynisme criminel qui lui résistera vigoureusement malgré son inéligibilité : au loin toute tentation d’ « accepter l’inacceptable » comme dans le passé ?
    Vaste et sérieux programme : à lui de nous prouver qu’il en a l’intention et la capacité sinon place à d’autres !

    1. Bemba qui devait en principe prendre des vacances après la prison decide de retourner á Kin.
      10 ans après, il sait très bien qu´il se lance dans une lutte finale où ceux qui sont au pouvoir depuis 20 ans n´ont pas envie de quitter le pouvoir.
      Chaque jour qui fait avancer le Congo vers l´exit de Kabila est une journée de lutte, de combat, de confrontation!
      Ceux qui ont decidés de se battre ne doivent jamais se faire des illusions, prendre le contrôle du destin du Congo est un combat !

  2. VOILA DONC LA DEFINITION CLASSIQUE D’UNE VOYOUCRATIE QUE PILOTE UN CRIMINEL SANGUINAIRE SORTI DU NEANT TANANZANIEN EN 1997.

    S’ETANT ENRICHI A TRAVERS DETOURNEMENTS ET VOLS DES AVOIRS DE L’ETAT, CE VOYOU SE CROIT EMPEREUR & « PROPRIETAIRE » DE LA RDC AVEC L’AIDE DES PARASITES ET TRAITRES DE LA BANDE FCC DONT DES EX-MOBUTISTES DE L’ACABIT D’UN KENGO, THAMBWE, ATUNDU, ET MENDE; AINSI QUE DES FLATTERUS CHARLATANS TELS QU’UN NEHEMIE MWILANYA ET SON « BOY » BRUNO TSHIBALA, TOUS AUX ABOIS EN CONSTATANT LA DETERMINATION DES CONGOLAIS D’EN FINIR AVEC LEUR MAFIA.

  3. This is for the lost children…

    > We sing songs for the wishing, if those who are kissing..
    But not for the missing
    > So this one´s for all the lost children
    This one´s for the lost children wishing them well and wishing them HOME

    > When you sit there adressing, counting your blessings
    Biding your time
    > When you lay me down, sleeping and my heart is weeping
    Because I´m keeping a place

    For all the lost children. This one is for all the lost children

    (Michael Jackson, THE LOST CHILDREN)

    JP Bemba we are wishing you HOME

  4. Non! Ça aurait étonné plus d’un que Hippolyte Kanambe et sa horde se comportent en personnes bien éduquées! La violence est leur marque de fabrique.

    1. Au fait, c’est bien fait, là Bemba comprendra que le pays est réellement occupé. Il n’aurait pas dû se fier aux rapports farfelus que lui faisait Mme Bazaiba la corrompue.

  5. L´AUTRE PERCEPTION ?

    Un candidat ex fonctionaire de la Banque Mondiale fait son voyage á Kin pour deposer sa candidature et commencer sa campagne par un vol d´Ethiopian Airline… Ensuite, il commence á se lamenter « Ba yibi ba plan na ngai » ! Kie kie kie.
    JP Bemba fait le choix de faire le leasing d´un jet privé afin de rejoindre la capitale… Une autre image certainement.
    Au fond, pour quelle raison vouloir être « candidat á la présidence » d´un pays si vaste et si riche si on ne possede pas les ressources necessaires pour voyager dans un jet ?
    > On apprend qu´un autre candidat á la présidence est entrain de faire des « NSISANI », des cotisations afin de payer la caution pour sa candidature… Une autre perception étrange d´un candidat qui semble-t-il s´était decidé depuis des années pour devenir candidat á la présidence d´un pays si riche…mais qui ne possede pas assez d´argent pour payer la caution ?

    Faut-il confier la gestion d´un pays si vaste et si riche aux candidats qui ne possedent pas assez de ressources pour financer leur campagnes électorales ?
    Juste une réflexion.

    1. Je dois avouer que j’ai adoré ce commentaire et bien rigolé…

      Pour moi, il n’y a qu’une seule personne capable de ne pas avoir peur, de ne pas se laisser corrompre par les rwandais et qui n’a pas besoin de  » NSISANI  ». Cette personne est SINDIKA DOKOLO.

      Comment le pousser à entrer dans la danse ?

      1. Dokolo comprend -t-il les enjeux qui doivent être relevés pour notre pays? ou est-il tout simplement prisonnier des intérêts de son pays d’accueil ?

      2. @Lidjo

        Je puis vous assurer que Sindika Dokolo comprend mieux que quiconque – de l’industrie politique au Congo – les enjeux qui doivent être relevés pour notre pays. Je crois qu’il les comprend tellement qu’il est le seul à réaliser que la tâche est presque insurmontable. Contrairement à beaucoup d’aventuriers qui battent les pavés à la recherche d’un job et du fric. Dokolo a déjà tout. Depuis son enfance.

    2. Je ne sais pas trop, juste une réflexion aussi à mon tour !

      Certes lorsqu’on en arrive à présenter sa candidature à la présidentielle, on est censé avoir un passé d’actif en politique ou en dehors et ainsi disposer d’un pécule fût-ce seulement pour les frais de sa candidature…
      Mais de là exiger au dit candidat des moyens propres immenses d’une campagne dans un si vaste pays ?
      Dans les vieilles démocraties, les frais de campagne d’un candidat ou d’un parti sont à terme remboursés en partie par l’Etat, et il arrive souvent que ces derniers fassent un emprunt pour celle-ci. Rien de tel chez nous : il vaudrait mieux que le candidat dispose des moyens propres importants mais sauf le pouvoir qui se sert impunément dans le Trésor public et quelques hommes heureusement fortunés comme Katumbi, Bemba ou d’autres comme Dokolo, beaucoup d’autres candidats doivent se débrouiller autrement.

      Devons-nous en conclure qu’ils méritent moins que les plus riches de prétendre à la charge de la Magistrature Suprême, qu’ils seraient automatiquement incapables d’une bonne gestion du pays parce qu’ils n’ont pas assez de fortune pour mener leur campagne sur leurs seuls fonds ? C’est là un pas que je ne franchirais pas. Dans tous les cas ces derniers ne se contenteraient pas pour le cas que de seuls « nsinsani » confidentiels, ils emprunteront ailleurs à moins qu’ils bénéficient des dons substantiels de quelque richissime…
      C’est un handicap certain qu’un candidat ne dispose pas d’assez de moyens propres pour sa campagne mais s’en indigner au point de l’exclure du panel des bons candidats comme je lis ici me semble à mon avis malvenu !

  6. Jour J-6. Le Peuple Kongo Souverain Primaire doit se focaliser sur le deadline du 08 Août 2018 guettant le dépôt de la candidature de l’imposteur Tutsi Rwandais Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila ou de son dauphin ( Charles Bisengimana ou Azarias Ruberwa)…

    Les déboires de Jean-Pierre Bemba Gombo sont moindres par rapport aux infortunés Combattants Résistants qui subissent des contrôles acharnés voire enlèvements et emprisonnements à leur descente d’avion à l’aéroport de Ndjili traqués par les sbires de l’ANR, de la DGM… Sous les projecteurs de l’actualité, le Chairman est encadré comme un certain Étienne Tshisekedi un 26 Novembre 2011… Sic

    C’est la dure réalité sans trucage de l’occupation Tutsi Power au Kongo. Sûrement la famille Bemba expérimente malheureusement ou heureusement que la prison de la Haye CPI est 6 étoiles par rapport à la prison à ciel ouvert RDC (Rép Démocrature du Congo-Kinshasa), les prisonniers Kongolais pris en otage par les occupants Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandais et les collabos Kongolais vivent de l’aumône des 10 chiffres de Western Union…

    Le rapport des forces sur le terrain conquis par les Tutsi Nilotiques est en défaveur de Bemba même si les FARDC fidèles à lui existent encore, imaginez qu’il soit piégé, arrêté, emprisonné au Kongo, c’est la technique de l’élimination précoce d’un candidat potentiel (Cfr Dominique Strauss Kahn affaire viol)… Espérons que Bemba a aussi des tonnes de miel à défaut des armes car l’Ubuenge (ruse diabolique des Tutsi Nilotiques) agît toujours par le Karoro de l’île d’Uidji…

    Selon la Jezabel Ève Bazaiba. Bemba et sa famille ne savent pas où aller. C’est la dure réalité sans trucage de l’occupation Tutsi Power. Quand on empêche un politicien probable candidat à la présidence de faire ce qu’il veut sans enfreindre la loi, c’est la dictature doublée d’une imposture car alias Kabila est un Tutsi Rwandais… C’est élémentaire, le garant de la Constitution selon Bemba la viole quand il veut…

    Suivre la foule sentimentale, émotionnée ou avoir la soif d’idéal politique! Bientôt le Juif-Italo-Zambien faux Kongolais de carte d’électeur Moses Soriano alias Moïse Katumbi Chapwe le fossoyeur de la Gecamiees et la SNCC va descendre au Kongo de ses exploits d’escroquerie, de vol, de détournement des fonds, d’élimination physique des combattants d’Afrique du Sud et adeptes de Joseph Mukungubila… Les déboires de Bemba peuvent-ils le dissuader car le roi des cons de Kingakati alias Kabila est décidé à broyer tous ses futurs challengers sur le terrain Kongo… Feuilleton palpitant… Wait and see

    Vive le soulèvement populaire éboulement final. La luta continua la Victoria e certa pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par le Tutsi Power. Ingeta

  7. Nous sommes en plein dans ce que nous appelons en études africaines l’état patrimonial, propre aux régimes forts et personnalisés.

  8. Pour justifier la présence des cadres du Fcc au congrès du Mlc, on nous a raconté une fable. ..Ces gens (invités )ne sont pas nos ennemis. Ils ne sont que des adversaires politiques. ..sic. Hélas les adversaires ont prouvé au Chairman J.p.Bemba qu ils n ont aucun sens du fair play, ils sont prêts à tout pour abattre ceux qui se trouvent sur leur chemin . Madame Eve Bazaiba l aura peut être compris trop tard. Qu elle se debarrasse d une certaine naïveté ou d une candeur pour affronter la réalité politique avec sans froid et pragmatisme.

    1. A Baudouin Amba

      Je viens de prendre connaissance de votre analyse . Son contenu est édifiant. Cependant, je tiens à rappeler que Jean Pierre Bemba s’est rendu au Congo en véritable « Kamikaze » .Il vient de déposer sa candidature aujourd’hui à la CENI. Balayant d’un revers de la main la position de la « Diaspora », celle qui consiste à boycotter l’élection présidentielle du 23 Décembre 2018 pour une raison simple : le Congo est sans conteste sous occupation.depuis bientôt deux décennies. Y aller autrement ne serait que légitimer Joseph Kabila de poursuivre son action de sape dans notre pays.Un seul regret , cette opposition alimentaire a détruit le rêve du peuple congolais qui voulait avoir une « Transition sans le Maître de Kingakati au commande de notre pays. Mais pour cette énième « trahison » , le peuple agira avec efficacité pour reprendre en main son destin. Peu importe l’avis des prédateurs et autres profiteurs de tout bord.

      J’ai dit !

      Kolomboka

  9. Madame EVE Bazaîba est membre de grand figure de FCC avant le départ de Jean-Pierre Mbemba de la RDC. Un peu d’ analyse sur Bazaîba, partout le pprd ou la kabilie, elle est présente. Au parlement, sénat et à toutes les provinces et à toutes les élections pour l’ opposition. Car, elle danse et mange matin, midi et soir avec le pouvoir sanguinaire et d’ occupation. Bref, c’ est une infiltrée de longues décennies en RDC.

  10. CE FAMEUX MISTER DOIT ETRE VRAIMENT UN VERITABLE KIMPUMBURU KIBENI.
    AVANT HIER, IL RACONTAIT DE N’IMPORTE QUOI DANS SON SITE APPELE  » PONGIMIKILI « , FINANCE PAR UN MTOTO WA KATANGA. HIER, IL CHANGE DE CASAQUE, EN CREANT UN AUTRE RESEAU SOCIAL APPELE  » PONGIMIKIRI  » FINANCE PAR MTOTO WA ZAMBIA.
    ET DEMAIN, CET FAMEUX INVENTEUR / FABRICANT DES SITES, NE MANQUERA PAS ANNONCER LA CREATION D’UN RESEAU SPECIAL APPELE  » RINGOMBA EN KINYARWANDA ( EN LINGALA CLASSIQUE: LINGOMBA , QUI VEUT DIRE FRONT OU UNION ) EN SIGLE  » RFCC = RINGOMBA DES FOUS CONS CONGOLAIS ) , LEQUEL SERA FINANCE PAR LES DUO  » MTOTOWAKATANGAMUTOTOWAZAMBIA  » .
    MON DIEU, NZAMBI A MPUNGU! QUEL NOM KILOMETRIQUE?
     » MBUTA NKOMI MBUTA ET MON CHER JO BEAU GOSSE ( JO BONGOS ) « . NO WORRY! BE HAPPY! ( KALU ZAKAMAKA YI WONGA KO, KALU TUNTUMUKA KO, LUKALA YI YENGE, BECAUSE, DANS CE PAYS LA RHODESIE DE FEU KABANDA, PAIX A SON AME ET DE FEU HABYARIMA, LES DEUX LARRONS SOIT DISANT DESCENDANT DU ROI M’SIRI ET DE MAQUISARD / REVOLUCIONNAIRE DE FIZI BARAKA OU REGNE LA FOULOSOPHIE DE  » BUKA ROKUTA / BUKA LOKUTA  » TOUS LES COUPS MENSONGERS SONT PERMIS, QUOI.
    MBUTA NKOMI MBUTA ET JO BEAU GOSSE ( JO BONGOS ), LAISSEZ-MOI VOUS DIRE QUE DANS CES DEUX REPUBLIQUES, LE CANDIDAT A LA PRESIDENCE N’A PAS BESOIN DE  » NSINSANI « , CAR IL A BIEN DETRUIT ET VOLE DE FOND EN COMBLE LE GRAND KONGO ET N’A MEME PAS BESOIN POUR SON DEPLACEMENT EN AVION POUR MENER CAMPAGNE.
    NO WORRY, POUR LEURS DEPLACEMENTS D’UN PAYS A L’AUTRE cad NA RIKORO YA MAPATA, LA EN HAUT, LES DEUX FAKWA ONT ACHETE DANS LA BOUTIQUE  » ARIBABA PRONONCER ALIBABA ET LES 40 VOREURS / 40 VOLEURS LE TAPIS VOLANT FLAMBANT NEUF. QUELLE PROUESSE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    GROSSO-MODO, A CEUX QUI SONT ENCORE IGNORANTS DANS CE GRAND KONGO D’AVEUGLES OU LES BORGNES SONT ROIS, LAISSEZ-MOI VOUS DIRE QUE DANS UN PAYS DEVELOPPE DE CETTE PLANETE TERRE, MOTU AKOSA BISO TE, TOUT POLITICIEN A UNE CAMPAGNE ELECTORALE AURA TOUJOURS DE NSINSANI…ET SURTOUT LE DECLARER A L’ETAT.
    COUP DE CHAPEAU A CE LEADER POLITICIEN HONNETE QUI A BESOIN DE NSINSANI. VOILA OU RESIDE L’HONNETE ET LA SAGESSE NE KONGO ET NON DIRE OYE, OYE, OYE, TO BUKA KESI YA LETA PO TOSALA CAMPAGNE ELECTORALE. PAR LA, J’AI PRIS NOTRE FAMEUX INVANTOUR D’ OUDINATOUR JEAN-PIERRE MUZURI ZUSE ALLIE INCONTESTABLE DE Mr.GAST OU GHOST, EN CE QUI CONCERNE SA THEORIE BANCALE  » CONTRIBUTION DES LEADERS POLITIQUES DE LA DIAPORA QUI LUTTENT POUR LE FREEDOM DE NOTRE PAYS. TOUT CELA C’EST DU KIADI KIBENI.
    BON WEEK-END A TOUS QUI LUTTENT POUR LA LIBERATION DE PAYS DE NOS ANCETRES.
    L’IMPOSTEUR ET TOUS LES TRAITRES VONT FUIR BIENTOT.
    BA YAYA BA YAYA, EH!
    BA MAMA BA MAMA EH!
    BA NKAKA BA NKAKA EH!
    BA MBUTA BA MBUTA, EH!
    BA NLEKI, BA NLEKI EH!
    LUKALA YI NGANGU!
    LUKALA YI TECHNIQUE!
    BA MPANGI,MU TANGU YAYI LUKEBA, LUKEBA, LUKANGA NZILA KUBAKOTILANGA!
    LUKANGA NZILA KU BA TINANGA!
    LUKANGA BA MUIFI DIODIO!
    NKOMI, NKUBA I KISAMBETI BAFUETI BAKA KIBENI.
    MFOKO.

  11. NOUS VOILA A L’AEROPORT DE KINSASA- NDOLO PLEIN A CRAQUER POUR ASSISTER A CE GRAND EVENEMENT DU SIECLE, LE DEPART VERS L’ENFER DE GRAND GOUROU, BELZEBOUTH, FAKIR DOMICILIE FRAUDULEUSEMENT PENDANT 20 ANS AU GRAND KONGO, ENTRE AU GRAND KONGO SANS NKANDA OU MUKANDA, PAR LA SUITE DEVENU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE CE BEAU ET RICHE PAYS KONGO. INCROYABLE MAIS VRAI! DANS QUELLE PLANETE, UN INDIVIDU ENTRE FRAUDULEUSEMENT DANS UN PAYS, SANS VISA, INDENTITE FALSIFIEE, DEVIENT PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET DES FORCES ARMES.
    AU FAMEUX AEROPORT DE KINSASA-NDOLO A PROXIMITE DE WENZE SOMBA ZIKIDA,TOUS LES BADAUDS KONGOLAIS DE TOUTES LES PROVINCES SONT LA, EN REGARDANT VERS LE CIEL, APPLAUDISSANT ET EN CRIANT EN TRENSE:
    TALA VIEUX MTOTO WA TANAZANIE NA TAPIS VOLANT NAYE D’ALIBABA / ARIBABA ET LES 40 VOREURS / 40 VOLEURS NA NDEKO NAYE MTOTO WA ZAMBIA BA KO PUMBUKA NA RIKORO / LIKOLO AVEC TAPIS VOLANTS FLAMBANTS NEUFS D’ALIBABA ET LES 40 VOLEURS SANS LEURS PARACHITES.
    1ere ESCALE, AEROPORT DE LOANO. LE PILOTE D’AIR TAPIS VOLANT ANNONCE AU MICRO: LADIES AND GENTLEMEN, IN TWO MINUTES WE’LL BE IN ZAMBIA, OUVREZ VOTRE CEINTURE DE SECURITE, YO MTOTO WA ZAMBIA, TALA TOKOMI NA ESPACE AERIENNE ZAMBIENNE PUMBUKA, KO! SANS HESITATION, LE VOILA CE KABAKATA D’ EX MISTER GOUVERNEUR DE LA PROVINCE PUMBUKE EN BAS.
    2eme ESCALE, AEROPORT DE ZANZIBAR, LE PILOTE D’ALIBABA / ARIBABA ET LES 40 VOREURS, ANNONCE AU MICRO:YO MTOTO WA TANZANIA, TARA TOKOMI NA ESPACE AERIENNE OF TANZANIA REPUBLIC, ON NE VA PAS ATTERIR, ON VA TOUJOURS PUMBUKE, MTOTO WA TANZANIA, YES SIR MON PIROTE / PILOTE, SVP OUVREZ VOTRE CEINTURE DE SECURITE, DANS 2 MINUTES VOUS ALLEZ PUMBUKE, LE VOILA NOTRE MUKUBWA EN POSITION DE PUMBUCATION EN BAS. NDIYO, MUKUBWA PIROTE / PILOTE, JE SUIS PRET POUR LA PUMBUCATION VERS LE BAS. MUKUBWA, YES SIR PIROTE! NO WORRY, WE BRING YOU HOME, BUT BECAREFUL WHEN LANDING AND PLEASE ESPECIALLY DO NOT BREAK YOUR HEAD IN THE FORM OF QUOVADIS BREAD. WHY? BECAUSE YOU ARE GOING TO LAND IN DESATER ON THIS STONY GROUND. BECAREFUL! UNDERSTAND? YES SIR MY PILOT! YOUR COUNTRY NEED YOU TO EXCERCICE YOUR TAXIMAN JOB.
    VOUS REGAGNEZ VOTRE PAYS D’ORIGINE, MAIS FAITES ATTENTION POUR NE PAS SE LAISSER CASSER VOTRE TETE EN FORME DE PAIN QUOVADIS. POURQUOI? PARCE QUE VOUS ALLEZ ATTERIR EN CATASTROPHE SUR CE TERRAIN PIERREUX. VOTRE PAYS NATALE AURA BESOIN DE VOUS POUR EXERCER VOTRE JOB DE TAXIMAN.
    C’EST DE CETTE FACON QUE LES KONGOLAIS BALAYERONS TOUS CES MENTEURS, TRICHEURS, SANGUINAIRES… ELUS DOMICILE AU PARADIS KONGO.
    KIADI KIBENI KUNA KONGO.

  12. Alors que l’exercice du pouvoir par le « vainqueur » des élections présidentielles dites démocratiques de 2006 et 2011 est « sans limites ni contrôle », voilà que les Congolais s’agitent de nouveau à la perspective de la présidentielle prochaine. Pourquoi le pouvoir de Joseph Kabila, censé être démocratique selon la Constitution, est-il sans « limites ni contrôle » ? Puisque ce pouvoir est « sans limites ni contrôle », qu’est-ce qui garantit que les résultats qui seront proclamés à l’issue du scrutin seront bien ceux des urnes ? Mille et une questions mériteraient d’être posées puisqu’étant cruciales pour l’avènement de la démocratie. Mais non, l’homme congolais ne se les pose pas. Il s’imagine qu’il suffirait que le dictateur actuel s’en aille et que quelqu’un d’autre occupe le fauteuil présidentiel pour que la démocratie devienne enfin une réalité. Que des fois la nation ne s’est-elle pas trompée ainsi ? Quand apprendrons-nous à être responsables, en regardant bien la réalité en face afin d’en tirer une lumière au lieu d’attendre des miracles ? Nous l’avons déjà écrit mille et une fois, avec le schéma institutionnel actuel, le successeur du dictateur Joseph Kabila, peu importe son nom, deviendra très vite un dictateur à son tour. Faute de capacité d’anticipation au niveau des élites du pays. Un éternel recommencement ! Un piège sans fin ! Alors qu’avec un peu de bon sens, on peut y mettre fin.

    1. Bien cher Mayoyo,

      « ….avec le schéma institutionnel actuel, le successeur du dictateur Joseph Kabila, peu importe son nom, deviendra très vite un dictateur à son tour. Faute de capacité d’anticipation au niveau des élites du pays. Un éternel recommencement ! Un piège sans fin ! Alors qu’avec un peu de bon sens, on peut y mettre fin. »
      D’accord avec vous, cher Mayoyo, et je dirais même plus : contrairement à ce que vous insinuez souvent, beaucoup de Congolais sont bel et bien en accord avec votre constat, qui est aussi le leur…
      Là où ils butent pour beaucoup, à mon vis, c’est quel chemin en pratique doivent-ils emprunter pour faire plus que ‘dégager’ l’autocrate’ ; encore faut-il quand même le neutraliser si l’on veut aller plus loin…

      Alors que leur proposez -vous concrètement qu’ils doivent faire pour l’heure pour réaliser tous ces bons vœux jusque-là inaccessibles, par quel sentier concret devons-nous passer à cet instant pour que la chute effective du dictateur en place nous réserve meilleur avenir démocratique ?
      A ne prendre que vos derniers mots : en quoi doit consister – en pleine approche d’élections attendues par tous dedans et dehors comme la solution miracle, hélas -, la fameuse « capacité d’anticipation » des élites que vous convoquez ?
      C’est dire que c’est peut-être aussi de ses ‘consignes pratiques et tactiques’ que les uns et les autres attendent de l’élite vigilante que vous êtes au-delà du casse-tête d’une élection malvenue qui aura peut-être quand même lieu !!!

Les commentaires sont fermés