Justice: La coalition FCC-CACH « fragilisée » par Mukuna

En « dénonçant » au grand jour les excès des « années Joseph Kabila », Pascal Mukuna a asséné un sacré « coup psychologique » au prédécesseur de Felix Tshisekedi Tshilombo. Pour la première fois, un citoyen congolais a eu le courage de signaler aux autorités judiciaires congolaises les crimes et délits impunis, commis durant les dix-huit années de pouvoir du successeur de Mzee Kabila. En dépit de la sérénité affichée, on a accusé le coup au FCC/PPRD. Ici, on préfère insister sur la vie intime du pasteur de l’ACK (Assemblée chrétienne de Kinshasa). Et pourtant, le « message » véhiculé par ce « serviteur de Dieu » rencontre les préoccupations de la grande majorité de la population congolaise. Faudrait-il immoler le « messager »? Une certitude: le « raïs » est démythifié. La symbolique est forte!

Pascal Mukuna entouré d’une dizaine de personnes

La vidéo a été diffusée abondamment, jeudi 7 mai, sur les réseaux sociaux. On y voit Pascal Mukuna entouré d’une dizaine de personnes dont l’avocat Jean-Claude Katende, président de l’Asadho (Association africaine de défense des droits de l’homme). La délégation sortait de la Cour constitutionnelle où elle venait de déposer une « dénonciation » contre l’ex-président « Joseph Kabila ».

Cette dénonciation s’articule sur dix dossiers criminels qui vont du double massacre des adeptes du mouvement religieux ex-Bundu dia Kongo à l’assassinat des experts onusiens Zaida Catalan et Michaël Sharp en passant par l’assassinat du défenseur des droits de l’Homme Floribert Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana. Sans omettre, les fosses communes de Maluku et du Kasaï ainsi que la répression sanglante des manifestations pacifiques organisées par le CLC (Comité laïc de coordination).

Pourquoi une « dénonciation » et non une « plainte »? C’est la question qui revient sans cesse dans les conversations. « La dénonciation rend la démarche de Mukuna quelque peu folklorique », ricanait vendredi un confrère kinois.

De manière schématique, nul ne peut déposer une plainte sans avoir été lésé par une infraction. La dénonciation, elle, peut être le fait de tout citoyen lambda qui signale un coupable à la justice ou à une autorité compétence.

Autre question: pourquoi Mukuna a-t-il saisi la Cour constitutionnelle – qui est le juge pénal du Président de la République et du Premier ministre (article 164 de la Constitution) – en lieu et place de la Cour de cassation du fait que « Joseph Kabila » n’est plus « que » sénateur à vie? « Joseph Kabila n’a pas accompli les faits qui lui sont reprochés en tant que sénateur à vie. Il est poursuivi en sa qualité d’ancien Président ». L’homme qui donne ces précisions n’est autre que Jean-Claude Katende que l’auteur de ces lignes a joint au téléphone, vendredi soir, à Kinshasa.

RÉACTIONS

André-Alain Atundu

Au cours d’un point de presse qu’il a animé jeudi, André-Alain Atundu, porte-parole du « Front commun pour le Congo » (FCC), a semblé accuser les partisans du « nouveau régime » d’ériger « Kabila » en bouc émissaire des contre-performances socio-économiques du moment. « L’amélioration de la vie de nos populations dépend plus de la capacité du pays à atteindre un budget à la hauteur de ses besoins et de son ambition que de récrimination contre le régime Kabila ».

Pour lui, les « slogans djihadistes » entonnés contre « Kabila » n’aurait qu’un seul effet. Celui de détourner l’attention des Congolais des véritables problèmes de développement du pays.

Ancien ministre de la Communication et des médias, Lambert Mende Omalanga a pris le relais le vendredi. Selon lui, Pascal Mukuna dont il s’est gardé de citer le patronyme « a l’ait d’avoir un sérieux problème d’équilibre mental. (…)« .

Pour Mende, après avoir été « propagandiste du FCC », Mukuna voudrait « tout simplement séduire le nouveau régime en perdant de vue que le nouveau Président a fait une alliance avec le FCC ». Sans convaincre, « Lambert » de souligner que la coalition FCC-CACH « ne rompra pas ».

Président de la ligue des jeunes du PPRD, Serge Kadima commence par saluer ce qu’il considère comme une « première alternance historique » intervenue le 24 janvier 2019 à la tête du pays. Il feint d’ignorer que l’alternance consiste au remplacement d’une majorité par une autre. Et que outre Mukuna, nombreux sont des Congolais qui sont d’avis que l’alternance n’a pas eu lieu le 30 décembre 2018. « Joseph Kabila et sa famille politique sont majoritaires au Parlement, au gouvernement, aux assemblées provinciales ainsi qu’aux gouvernements provinciaux », aime clamer le pasteur de l’ACK.

Pour Serge Kadima, Mukuna chante le « Djalelo » pour « flatter » le président Felix Tshisekedi. « Chacun peut s’exhiber dans la détestation sans raison de Joseph Kabila, mais il est temps d’arrêter de l’utiliser comme bouc émissaire ou comme alibi pour brouiller les pistes face à des déboires personnels dont il n’est pas la cause », dit-il.

LA COALITION FCC-CACH FACE À L’OPINION

Tout en clamant leur attachement à la coalition qui gouverne le pays depuis 15 mois, ces cadres de la mouvance kabiliste dissimulent à peine leur soupçon à l’égard de l’allié CACH en général et de Felix Tshisekedi en particulier. Ce dernier est implicitement suspecté de « laisser faire » Pascal Mukuna. Et si ce « serviteur de Dieu » ne faisait que dire tout haut ce que l’opinion publique congolaise murmure tout bas?

Quinze mois après la « passation pacifique » de pouvoir entre « Joseph Kabila » et Felix Tshisekedi, il apparaît que les deux parties n’avaient pas tenu compte de la soif du changement qui dévorait la grande majorité de la population. Pour eux, leur « deal » allait passer comme une lettre à la poste.

Kabila et Tshisekedi

Et pourtant. Le 30 décembre 2018, les Congolais sont allés massivement voter. L’objectif était de tourner définitivement la page ou plutôt le chapitre des dix-huit années cauchemardesques de « Kabila ». Dix-huit années d’immobilisme au plan socio-économique. Dix-huit années au cours desquelles, le « Grand Congo » a vu ses valeureux fils et filles tomber sous les balles des janissaires de la « Kabilie ». Rossy Mukendi Tshimanga, Thérèse Kapangala. La liste n’est pas exhaustive.

Méprisant comme à son habitude, « Kabila » qui a toujours considérer l’ex-Zaïre comme une « prise de guerre » n’a jamais été à l’écoute de l’opinion nationale. Pour quoi faire de la part d’un individu qui n’a jamais cru qu’aux rapports de force?

Dans le communiqué conjoint signé le 6 mars 2019 entre le FCC et le CACH, la mouvance kabiliste enjoignait littéralement le président Tshisekedi de « nommer diligemment » un Premier ministre issu du FCC.

CABALE

Le 29 juillet de la même année, les deux parties paraphaient (voir photo en Une) la « déclaration solennelle » scellant la naissance de la coalition. On apprenait que sur les 65 membres du gouvernement à composer, la mouvance kabiliste dont l’échec est patent se réservait 42 postes. Le CACH s’est contenté de 23.

A l’instar de Pascal Mukuna, l’opinion publique nationale a acquis la conviction que le président Felix Tshisekedi n’a pas les « mains libres » pour conduire des réformes. Sa marge de manœuvre est très tenue.

L’opinion congolaise a acquis également la conviction qu’aucun changement qualitatif ne pourrait intervenir aussi longtemps que le « système Kabila » ne sera éradiqué.

Des observateurs impartiaux saluent le courage de « l’évêque Pascal ». En dénonçant les atrocités imputables au pouvoir kabiliste auprès des juridictions compétentes, disent-ils, « l’évêque Mukuna a traduit le refus de 80 millions des Congolais de continuer à courber l’échine face à des individus sortis du néant qui ont pris leur pays en otage ».

Au moment de boucler ce « papier », on apprenait que la dame Mamie Tshibola (l’actrice autoproclamée de la fameuse vidéo) aurait porté plainte contre Mukuna pour… viols. Comment ne pas y voir une cabale. A qui profite le crime? Poser la question, c’est y répondre.

Une chose paraît sûre: la coalition FCC-CACH est « fragilisée » par la méfiance ambiante. En attendant, le clap de fin, les deux « partenaires » vont se tenir par la barbichette. Jusqu’à quand?

 

Baudouin Amba Wetshi

38 thoughts on “Justice: La coalition FCC-CACH « fragilisée » par Mukuna

  1. En dépit de son discours teinté de patriotisme (ce qui est à saluer), il appert pourtant que Pascal Mukuna cache mal son sentiment talibaniste. Mukuna doit se rende à l’évidence que le président du « Tshintu Tshietu » étant un allié indéfectible de l’autorité [im]morale du FCC, son « éveil patriotique » risque de se paraître comme une prédication dans le désert.
    Felix Tshilombo obéit aux ordres de « Kabila » et donc de Paul Kagame; prétendre s’opposer à Hippolyte Kanambe revient à s’opposer à Kagame mais aussi à Felix le fidèle serviteur du Tutsi-Power.

    1. « Don´t kill the messenger!  »
      Mister KUM@ Ne tirez pas sur le « messenger » qu´est Mukuna.. quelque soit le passé « biologique », politique ou regligieux, cette action est un symbole fort.
      Depuis la chute de Mobutu, c´est la première fois qu´un citoyen congolais résidant á Kin ose narguer Kabila et son gang en allant deposer une plainte devant la justice.
      Nous qui luttons contre Kagame et ses hommes au Congo, pouvons-nous « tirer » sur Mukuna qui réalise notre rêve, notre souhait, et materialise ainsi une attaque psychologique frontale contre Kabila?
      Lisez attentivement les réactions des proches de Kabila, vous allez decouvrir une sorte de « surprise ».. Ils ne s´attendent pas qu´un seul congolais « taliban » soit-il ose s´en prendre á Kabila.
      COALITION..
      Quand Kamerhe doit se pointer devant les juges de la République de Gombe lundi prochain, Felix est tout simplement accusé d´encourager Mukuna,, afin d´obtenir une sorte d´équilibre des forces dans la coalition.. kie kie
      Atundu parle du « nouveau regime » comme si le FCC majoritaire au Parlement serait une sorte de « nouveau regime »,, Mende aussi s´attaque indirectement á Felix sans oublier tous les « communicateurs » de Kabila qui vont passer á l´attaque pour « kill the messenger  »
      Mukuna n´est que le messager.. et cette attaque risque d´encourager d´autres congolais.. surtout si vous vous en prenez au messenger.
      Le message de Mukuna est passé quand le FCC se met en ordre de Bataille pour faire la guerre contre un simple évangeliste.

    2. KUM et ses impertinences,
      – en 2011, Mukuna avait choisi Kabila au détriment de Ya Tshitshi. Là il n´était pas tribaliste (talibaiste).
      – L´article ci-haut porte sur la démarche de Mukuna contre Kabila en Justice. INUTILE de laisser le sujet traité pour débiter comme un malade vos classiques qui n´ont jamais changé le cours de l´histoire du Congo. Zongela sujet y´article.

  2. Ce FCC est un drôle de panier à crabes. La majorité de ses pensionnaires sont des transfuges de plusieurs mouvements rebelles qui ont écumé le Congo depuis des années. Dans le lot de thuriféraires et défenseurs de l’home de Kingakati, on trouve des anciens Mobutistes, des RCD-Goma, M 23, la liste est très lingue. Ce qui donne beaucoup d’importance à la ,question posée par Mukuna qui sait de quoi il parle; Ont-ils été victimes d’envoûtement ? La réponse à cette question nous permettra peut être de comprendra la motivation de tous ces larbins et courtisans.

  3. Ce qui est curieux dans ce foutu pays, c’est que les opposants qui ont toujours dénoncé le système Kabila se taisent dans toutes les langues quand Pascal Mukuna assène des hyppercuts à ce système. A quoi s’opposent-ils réellement ? L’union ne devrait-elle pas faire la force dans ce cas de figure?

    1. Mon frere Mayoyo Bitumba Tipo-Tipo,
      Vous ne posez pas la bonne « question » en cherchant a savoir « A quoi s’opposent-ils [ceux « qui ont toujours denonce le systeme Kabila]!
      Voila un autodidacte de l’Institut Mashakado que je suis a toujours observe dans son blog depuis 2012 que non seulement l’opposition politique au Congo Kinshasa est une une farce et une fiction (car il s’agit d’une occupation) mais aussi qu’avec Tatu Etienne Tshisekedi – un aigri du parti-Etat et un collabo de l’occupation – le combat pour la liberation du Congo Kinshasa etait d’office perdu! Une realite que son fils nomme « president de la Republique » l’annee derniere s’en etait deja rendu compte en mai 2013 (il y a 7 ans) comme je l’explique dans mon blog ci-dessous intitule « Felix Tshilombo et l’absurdite d’un dauphin mal prepare! » et que je reprends in extenso!
      Sunday, June 16, 2013
      Félix Tshisekedi et l’absurdité d’un « dauphin » mal préparé!
      Par Chryso Tambu, publié le 16 juin 2013
      Certes, espérant détourner toute l’attention de la disapora sur son père, Monsieur Etienne Tshisekedi wa Mulumba – le candidat malheureux à la « présidentielle » de 2011 mais qui s’était autoproclamé « président de la République démocratique du Congo » – à qui on reproche le mutisme depuis sa « prestation de serment » au mois de décembre 2011, le secrétaire de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) chargé des Relations extérieures, Monsieur Félix Tshisekedi, a tenu à Kinshasa, le 30 mai 2013, un point de presse où il est encore revenu sur deux thèmes absurdes, à savoir la « vérité des urnes » et ses « émoluments au parlement », adoptant par moment un language avec un ton réconciliant qui semble signaler à l’imposture l’intention de son parti de négocier éventuellement une sorte de « transition » avec le pouvoir en place lequel tente d’organiser depuis un certain temps un « dialogue intercongolais ». Le « dauphin » est confronté à la réalité suivante: le « sphinx de Limete » est un homme fini!
      Un documentaire amateur d’une quinzaine de minutes, posté dans le site internet youtube par Voice of Congo le 6 avril 2013 – très curieusement 16 mois après l’évènement comme s’il était soumis à une quelconque censure de la part de l’UDPS – et qui illustre davantage cette réalite, demeure choquant car ses images inédites viennent une fois de plus de confirmer la trahison de la part d’un vrai fils du pays , »Ya Tshi-Tshi », qui représentait, avant la mascarde d’élection présidentielle en 2011 et « Matebagate », l’espoir de tout un peuple. Répondant dans la vidéo à la question sur l’interdiction de son meeting, le même jour du 26 novembre 2011, par le gouverneur de la ville de Kinshasa, au moment où il tentait de rejoindre des milliers de kinois au stade des martyrs, après que l’atterrissage de son jet à l’aéroport de Ndjili où bon nombre de militants de son parti étaient mobilisés pour l’acceuillir lui avait été refusé une heure auparavant, Etienne Tshisekedi, très visiblement agité, s’écrie: « Qu’est-ce qu’il représente, le gouverneur-là! », faisant clairement allusion à André Kimbuta du PPRD ( le parti de « Joseph Kabila »). « Je vous dis que son chef est Rwandais! », lâche-t-il. Et de surenchérir: « …Tout le peuple, partout où je passais, me demande de renvoyer ce rwandais à Kigali…Sa place n’est pas ici!… ».
      Voilà donc ce qui est évident au sujet de ce que savait le « sphinx de Limete », alors candidat numéro 11, à ce moment-là, c’est à dire bien avant le 28 novembre 2011, à propos de faux et usage de faux de l’imposteur rwandais « Joseph Kabila » – Hypolite Kanambe de son vrai nom – qui dirige le Congo-Kinshasa avec défi depuis 2001 et qui osait pour la deuxième fois, se moquant toujours des Congolais, briguer un second mandat. Mais alors, pourquoi Etienne Tshisekedi a-t-il donc cautionné la fraude? Ne s’agit-il pas d’un paradoxe? Ce sont deux questions fondamentales que la presse « libre », mais visiblement intimidée par le charisme et la popularité du « sphinx de Limete » ainsi que le fanatisme sans précédent des combattants de la diaspora, n’ose poser ni à Tshisekedi-père, ni à Tshisekedi-fils, ni à un autre cadre de l’UDPS.
      Il sied de mentionner que l’auteur du présent article reste le seul à avoir engagé une discussion à ce sujet le 3 juillet 2012, au cours d’une émission sur Radiolisolo.com avec Félix Tshisekedi, et ce dernier avait indiqué que toute allusion faite ou une stratégie qui fait référence aux origines rwandaises de l’imposteur revêtaient un caractère « hypocrite, raciste et populiste ». Incidemment, d’après son raisonnement, ces trois adjectifs devraient alors bien décrire le « sphinx de Limete », son père, par rapport au documentaire-video qui vient d’être rendu public et qui reprend la déclaration de ce dernier à l’aéroport de Ndjili. Mais la gravité d’un tel raisonnement absurde de la part de ce « dauphin » qui semblait jouer à l’avocat du diable est qu’il reconnait ainsi implicitement à l’imposteur la nationalité congolaise non pas d’acquisition individuelle mais d’origine et, ce, de par sa candidature à la magistrature suprême que Félix Tshisekedi juge donc avoir été conforme à la loi étant donné qu’elle avait été certifiée par la Cour suprême de justice laquelle est inféodée au pouvoir. Or, comme il a été démontré et souligné à plusieurs reprises dans divers articles dans ce même blog avant et après le 28 novembre 2011, l’imposteur – un rwando-tanzanien – n’a ni la nationalité congolaise d’acquisition individuelle et encore moins la nationalité congolaise d’origine.
      Mais comment le « dauphin » peut-il donc réconcilier la déclaration de son père du 26 novembre 2011 à son raisonnement du 3 juillet 2012? Nonsense! Ou alors, l’auteur du présent article ignore tout simplement qu’entre ces deux dates, l’imposteur avait finalement obtenu la nationalité congolaise en bonne et due forme. Et si tel est le cas, ne s’agit-il pas alors d’une violation de l’article 72 de la Constitution tyrannique de la « République démocratique du Congo » rédigée à Liège, en Belgique et, par ironie, taillée sur mesure de l’imposteur?
      Une parenthèse. Dans son rapport sur l' »élection présidentielle » du 28 novembre 2011 au Congo-Kinshasa, publié le 10 décembre 2011, le Centre Carter tirait la conclusion suivante: Cette déclaration ne remet pas en cause nécessairement l’ordre des résultats des candidats tel qu’annonçé par la CENI mais précise que le processus de compilation est non crédible ». Ce document indépendant que personne au monde n’a jamais contesté mais que beaucoup ont voulu interpréter à leur avantage ne suggérait en aucun cas que l’imposteur avait en effet gagné l' »élection »! Et continuer donc d’évoquer la « vérité des urnes » pour revendiquer la « victoire » du « sphinx de Limete » est donc une absurdité. Certes, il y a eu fraude, tricherie et irrégularités. Mais la fraude qui aurait dû et doit, avant tout, être dénoncée haut et fort (comme dans le documentaire rendu public malheureusement très tardivement) et qui est à la base de tous les maux au Congo-Kinshasa et qui devrait susciter la révolte du peuple congolais aujourd’hui est celle qui remonte officiellement au 26 janvier 2001 avec le premier coup d’Etat de l’imposteur. Puisque la video est enfin sortie, que le « sphinx de Limete » prenne alors tout son courage et agisse, c’est à dire en répétant le même message mais accompagné, cette fois-ci, d’un « mot d’ordre » avec le peu de souffle qui lui reste encore! C’est maintenant ou jamais!
      Par ailleurs, dans un geste qui fait des ouvertures de négociation à l’imposture et en même temps accorde une légitimité tacite à un pouvoir illégal et à un parlement-croupion basé sur la fraude, Félix Tshisekedi a bien choisi le moment (après avoir quitté Bruxelles) et le lieu (à Kinshasa et devant une presse amicale ou timide) pour annoncer à la face du monde sa décision de percevoir ses émoluments au parlement mais en indiquant, pour tromper la vigilance de la diaspora particulièrement, qu’il allait les confier à la charité ou les consacrer à des activités dans son « fief électoral » à Mbuji-Mayi. Lassé d’un exil volontaire avec un séjour autorisé en Belgique qui dépend de son calme et envisageant un avenir sans le « sphinx de Limete » ainsi qu’une longue carrière politique pour lui-même, le « dauphin » a trouvé la nécessité de se positionner et de faire donc maintenant cette concession – une stratégie absurde qui lui permet tout de même d’entrer dans le jeu politique sur un terrain piégé, miné et totalement controlé par l’imposture – en espérant que le charisme et la popularité que jouit encore ce vieux politicien qui est son père et dont il porte le nom puisse lui servir d’atout politique.
      Si Félix Tshisekedi se considère « député national » avec tous les droits et privilèges au même titre que ses « collègues » de l’UDPS sélectionnés et nommés, comme lui, par le pouvoir en place mais qui ont désobéi au « mot d’ordre » de leur leader en rejoignant l’hémicycle qui abrite l’Assemblée nationale – la jungle nationale – pour des considérations sociales ou une gratification personnelle instantanée, sa prétention d’avoir droit aux émoluments ne se justifie pas par rapport à l’article 110 de cette constitution qui a été imposée aux Congolais. Mais, évidemment, le Congo-Kinshasa est une république bananière où on ignore le droit ou la logique.
      Lorsque le « dauphin » identifie aujourd’hui ses « collègues » comme faisant partie du « groupe parlementaire de l’UDPS », cela prouve non seulement que ces aventuriers – considérés jadis des « traitres » – n’avaient jamais été chassés du parti, contrairement à ce que l’UDPS a fait croire à l’opinion, mais que l’Etat de droit et la lutte contre les antivaleurs sont désormais des slogans vides d’un parti en perdition.
      Félix Tshisekedi est donc convaincu qu’il peut se baigner dans la rivière sans se mouiller. Une absurdité!
      chryso45@hotmail.com

      1. chryso45,
        tout cette longue littérature pour ne pas aborder l´objet de l´article et ne pas dire ce que vous faites concrètement contre Kabila au Congo ?

  4. # L’agitation actuelle autour de Mukuna « fragilise-t-elle significativement les équilibres politiques actuels, n’etaient-ils pas déjà instables et on s’en contentait et on risque de s’en contenter encore longtemps ?
    # C’est bien curieux en effet que Mukuna soit devenu tout d’un coup le personnage qui attire le plus de regards et autour duquel les interrogations fusent dans tous les sens jusqu’aux attaques en dessous de la ceinture fondées ou montees alors que dans le fond il ne dit rien de vraiment nouveau. Notre ‘Évêque’ ne formule contre ‘JK’ que les mêmes griefs que ses opposants ont toujours portés. Quoi en dehors de son actualité détonne à ce point que les Congolais se cristallisent sur ses propos, sur ces faits et gestes ? Sans doute ce qui passionne davantage le Congolais se trouve-t-il dans le personnage, ce passé confus et bouffon comme son parcours sinueux et improbable d’un boxeur devenu homme de Dieu puis zelateur politique très actif en l’occurrence ici de ‘JK’ pour bifurquer enfin à 180* avec cette fois l’adoration de Tshisekedi et une détestation aussi brusque qu’enflammée de celui qu’il adulait hier…
    # En effet les opposants fermes à ‘JK’, Ngbanda en retrait, Étienne Tshisekedi, Fayulu et d’autres sur place n’ont pas manqué et ne manquent pas de dénoncer délits et crimes du régime passé maïs c’est vrai ne se sont pas directement adressés à la Justice sous ce prétexte comme le fait aujourd’hui Mukuna. En quoi cela change-t-il si ce dernier ne fait lui aussi que denoncer sans porter plainte, le discours d’un Ngbanda, d’un E Tshisekedi, d’un Fayulu… vaut donc bien celui de Mukuna, seuls les effets des uns et des autres pourront à la limite nous départager.
    # Et dans ce sens le fait nouveau avec Mukuna est justement l’interrogation dans laquelle nous plonge son initiative en pleines batailles feutrées au sommet du pouvoir. Risque-t-elle de bousculer le contenu et la composition des forces politiques, coalition au pouvoir et opposition comprises ? C’est se demander donc si la réaction du public à l’action de Mukuna est-elle à ce point si intense qu’en elle-même malgré son contenu mièvre, elle suffise à devenir plus assassine jusqu’à bouleverser significativement les équilibres politiques actuels particulièrement dans le FCC, le CACH, entre FCC et CACH; entre UDPS et UÑC ? Attendons voir mais c’est seulement dans ce cas qu’on pourra juger que l’agitation actuelle autour de Mukuna aura servi à quelque chose au-delà d’un acte banal qui occupe l’actualité mais qui ne changera pas pour autant les eventuels attendus judiciaires contre un ancien PR et un sénateur à vie bien immunisés. Le personnel politique sera-t-il autant emporté par les ressentiments de la population qu’il changeera la loi jusqu’à l’atteindre cette fois ?

    1. NONO
      « … un acte banal qui occupe l’actualité mais qui ne changera pas pour autant les eventuels attendus judiciaires… »
      – L´introduction (en gras) du texte de BAW a clairement montré que l´acte n´est pas banal.
      – « … changera pas… éventuels attendus… » : Affirmer sans affirmer, supposer sans supposer ! Des mots pour s’embrouiller et embrouiller les autres. Comme si yo moko Nono oyebi eloko olingi te.

  5. Cher Kum,
    Quand cesserez-vous l’apologie du Tutshi-Power? Si tout le monde fait comme vous , le Congo doit cesser d’exister? Du temps d’Hitler, il eût beaucoup d’héros dans l’ombre du nazisme. Ces héros ont combattu le nazisme de l’intérieur. Ils l’ont affaibli jusqu’à son effondrement de l’extérieur. Kabila et Kagame ne sont pas des dieux tous puissants. Ils connaîtront leur fin comme Mobutu et tous les autres dictateurs. Honoré Ngbwanda dans son exil nourri et soutenu à ce jour par les français; anciens protecteurs d’Habyarimana et Mobutu , en sait quelque chose. Il faut être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître le courage et la bravoure de l’évêque Pascal Mukuna.

    1. @Armand
      Erreur, ce n’est pas moi qui fait l’apologie du Tutsi power. Les choses étant ce qu’elles sont, ne nous dites surtout pas que vous ne voyez pas que le Congo est dirigé par les Tutsi et que Felix n’obéit qu’à leurs ordres.

  6. Différents scripts cinématographiques par Kingakatiwood ( liste non exhaustive et chronologie pas forcement respectée) :
    – Le faux vrai faux vrai diamant de Mende.
    – Les fesses de Ma Mimi et le sous-gouv qui chiale comme un gamin.
    – Comment valider, invalider et re-valider un député au Congo ?
    – Des sénateurs ont-ils acheté des voix ?
    – Il était une fois un Antonov présidentiel disparu avec la Jeep blindée du Président.
    – La star porno Watanabe :  » Mwana mokonzi akotaka boloko te  ».
    – Un pasteur, une fille : Moïse Mbiye et sa dulcinée Eliane.
    – Le Général d’opérette Kahimbi s’est pendu ou s’est-il pendu ?
    – Un dircab en prison. Où sont passés nos millions ?
    – Quid de Sabiya et Yuma ? Millions wanted !
    – Mwanda N’semi : génie, provocateur, fou ?
    – Gédeon Kyungu, un sale type en goguette.
    – Un pasteur boxeur nommé Mukuna. KO ou OK ?

    What next ? Le non lieu de Kamerhe ?
     » Mukolo moko akolela awa  » ( Ndeko Eliezer )

    1. obosani la 5e COLONNE DE NGBANDA et son ULTIMATUM à Kabila comme d´autres scripts cinématographiques par Kingakatiwood.

  7. La « dénonciation  » du pasteur Pascal Mukuna est un acte hautement révolutionnaire. Quelle que soit la suite des événements, le geste restera dans l’Histoire de la Rdc comme un moment de libération, un point de catharsis dans la glaciation des esprits et des Kongomani de ces deux dernières décennies. La Loi de juillet 2018 sur le statut d’anciens présidents de la république est inique, tant elle sert à absoudre tout crime passé, présent et futur d’anciens chefs d’Etat, d’une part; et anticonstitutionnelle, tant elle crée une classe de supermanen, d’intouchables au-dessus des lois de la République, d’autre part. Il faudrait un autre Mukuna pour exiger l’abolition de cette loi.

  8. User du mensonge ce n’est pas faire de la politique, encore moins l’hipocrisie. Pourtant, c’est ce que Felix Tshilombo utilise. Il suis exactement ce que faisait son geniteur Etienne qui insultait Sesskul le jour et recevait une enveloppe la nuit. Felix pousse Mukuna insulter Kanambe et en meme temps caresse Kanambe. Il fait emprisonner Kamerhe et clame pour l’independance de la justice. Evidemment Kanambe et Kamerhe sont des fautifs mais les moyens utilises par Felix vont se retourner contre lui s’il ne fait pas attention puisque Kagame rois du congo ne lachera pas son produit fini kanambe. Felix n’a pas des moyens humains ou materiels ou meme intelectuels pour affronter l’homme aux mille identites qui l’avait fait president de notre pays. D’un cote Felix signe un deal, in another hand he betray, il trahi son allie. Sa strategie du mensonge va le noyer.

    1. RAZ
      on attend vos ACTIONS AU CONGO et non des explications et assurances que « Felix n’a pas des moyens humains ou materiels ou meme intelectuels pour affronter » Kabila.

  9. « Après 1981, je demandais à François Mitterrand :
    – Pourquoi maintenant que tu en as le pouvoir ne fais-tu pas ce que tu avais promis ? Il me répondait qu’il n’avait pas le pouvoir d’affronter la Banque Mondiale, le capitalisme, le néolibéralisme. Qu’il avait gagné un gouvernement mais non pas le pouvoir. J’appris ainsi qu’être le gouvernement, être président, ne sert pas à grand-chose dans ces sociétés sujettes, soumises au capitalisme. J’ai vécu l’expérience directement durant quatorze ans. En France, on élit, et les élus font des lois qu’ils n’ont jamais proposées et dont nous n’avons jamais voulu. La France est-elle une démocratie ? Une puissance mondiale ? Je le dis en tant que Française: cela ne veut rien dire. »
    Danièle Mitterrand
    Épouse de François Mitterrand

  10. UNE BRÈVE DIGRESSION POUR NOUS DÉTENDRE !?
    # Dans tous les pays il existe des événements et des textes qui marquent à une hauteur ou une autre leur histoire. Le Congo en compte quelques uns mais je crains que la « dénonciation de Mukuna à la Cour Constitutionnelle » qui fait aujourd’hui l’actualité en soit un demain. Ce n’est dans tous les cas ni le Manifeste de la Conscience africaine de 1956 chez-nous par quelques premiers évolués ni le Manifeste du Parti communiste de Marx et Engels en Europe en 1848… Mais quest-elle alors ?
    # Les hommes ne comptent vraiment dans l’histoire d’un pays ou d’une société que dans la mesure où ils prennent conscience des faits qui se présentent à eux et leurs ‘lois’ sus-jacentes pour agir dans la marche de l’histoire de leur pays. On fait d’ailleurs ainsi le distinguo entre hommes politiques tout court et hommes d’Etat, ces derniers, dit-on, ‘s’adressent ou songent non aux élections prochaines mais bien à leur emprise sur les générations à venir, sur le pays dans la durée. A aucun moment je ne vois aujourd’hui notre Évêque dans ce costume mais il est assez malin pour ne préparer que les prochaines élections de 2023 dans ce pays ou souvent ‘chance ezali eloko pamba’ et lui ne pas manquer d’atouts pour ester en politique. Il fait avec ce qu’il a et son numéro de violente attaque contre ‘JK’ n’attendrait pas vraiment de réponse judiciaire mais serait simplement son ‘manifeste d’entrée’ en politique ; méfions-nous donc ou convenons-en…

  11. # J’en suis convaincu, une large majorité des Congolais sera toujours ravie qu’on cherche à bannir de la scène politique l’ex-petit raïs, c’est leur ennemi. Encore faut-il que l’aventure leur paraisse credible ; et là dessus ils regarderont les acteurs devant eux. C’est dans ce sens que j’ai été déstabilisé à vous voir nombreux et si rapidement rangés derrière Mukuna pour applaudir son acte ! Me suis-je trompé ? Soit…
    # Est-il que pour moi :
    1. Ceux qui voient aujourd’hui en lui l’adversaire des « thuriféraires et défenseurs de l’homme de Kingakati » n’oublient-ils pas trop vite qu’il y’a peine plus d’un an notre Évêque faisait partie de l’équipe de campagne qui devrait faire gagner le candidat du FCC ?
    2. Qu’aujourd’hui il s’attaque de front à ‘JK’ devrait ravir beaucoup d’entre nous et pourquoi pas contenter certains politiciens qui l’ont toujours combattu mais ne croyez-vous que c’est un réflexe de salubrité que ces derniers marquent un temps d’observation devant un personnage si haut en couleurs qui change aussi rapidement de veste ?
    3. Je suggérai ci-dessus qu’un des indicateurs pour juger l’initiative de Mukuna était de mesurer l’affluence qu’il pourra ramener derrière lui. Le peuple n’est pas si aveugle que cela : si sa dénonciation de principe populaire vu l’objet ramène encore beaucoup plus de monde derrière son organisation, il y’a plus de chance qu’elle marque le pays en ces temps de bataille feutrée au sommet du pouvoir et soyez-en sûr, beaucoup de monde y compris des politiques non directement encartés du côté de Tshisekedi viendront se joindre pour jouer l’union fait la force….
    Soyons donc indulgents et attendons, même Mukuna doit faire ses preuves pour la construction d’un État de droit démocratique, voilà mon avis…

  12. L’évêque Mukuna , a posé un acte héroïque et historique pour preuve voyez l’agitation dans le camp des complices congolais de FCC, qui s’embrouillent déjà, au moins il a eu le mérite d’avoir osé , les fameux puissants s’y attendaient le moins , il semblerait que le département d’État Américain a promis de soutenir la démarche de Mukuna, selon l’ancien sous secrétaire d’État, Herman Cohen, ce qui est marrant en RDC, Joseph Kabila est dénoncé pour ces 10 crimes bien documentés, on déplace le débat pour le focaliser sur l’aspect tribal , c’est très grave , sinon l’indice de la chute des Kabilistes est entrain de poindre à l’horizon , ainsi va la vanité de l’homme qui est faillible. Sinon DIEU , cessera d’être DIEU.

  13. NONO
    daignez sortir de votre bulle ‘intellectualiste’ et redescendez sur terre. Vous n´êtes même pas un prophète, encore moins le jury. Avec votre prétendue finesse d´esprit, vous pouvez saisir ce que BAW écrit :
    « Une certitude: le « raïs » est démythifié. La symbolique est forte! »

    1. « Quand le maître désigné de son doigt la lune le disciple dissipé ne voit que le doigt près de lui », dit un adage. Kiekiekieeeee
      [« Une certitude: le « raïs » est démythifié. La symbolique est forte! »] Que vous dire de plus sinon que moi aussi, je dis hélas la même chose, relisez tout ce que j’ai écrit sur Mukuna. Je dis « hélas » parce que ce constat n’est pas si nouveau que ça, il revient régulièrement dans notre pays ; voilà pourquoi j’aurais tant voulu que toutes ces prophéties aboutissent enfin et tiennent durablement.
      Sunon à chacun son créneau, cher ami : vous êtes dans l’optimisme béat et un fanatisme naïf, moi je me préoccupe d’abord de la réalité palpable. Ainsi donc pour moi jusque-là si la « victoire symbolique » de Mukuna qui attaque judiciairement et violemment peut être annoncée, elle nécessite encore d’être confirmée, la passion et l’agitation autour ne suffisent pas encore à l’attester. Vous aurez compris, vous vous enflammez facilement à applaudir les débuts des choses, laissez-moi m’attacher sereinement à leurs conclusions.

      1. NONO
        1. Il ne suffit pas de connaître une citation, encore fau-il savoir l´appliquer. Kiekiekiekieeeeee !
        2. « vous êtes dans l’optimisme béat et un fanatisme naïf, moi je me préoccupe d’abord de la réalité palpable » : Dire avec BAW qu´« une certitude: le « raïs » est démythifié. La symbolique est forte! », ce n´est pas être dans l´optimisme béat. Caricaturer la position des autres pour se présenter comme le lucide est une LÉGÈRETÉ, un vaste mensonge à soi-même. Ce qui fait rire souvent, c´est la facilité avec laquelle vous diffusez vos caricatures alors que vous êtes le premier à protester dès que quelqu´un vous lance « haine, mauvaise foi ». Soki okoki LOGIQUE te, peut-être BIBLE okokoka : Ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas qu´on vous fasse. Bref, faire le constat comme BAW sur la symbolique de l´acte de Mukuna, ce n´est pas de la passion, de l´agitation. (Même un rejet de sa démarche ne changera en rien la symbolique dont parle BAW). Et en faisant ce constat, PERSONNE, alors personne, NE SE PROJETTE DANS DES CONCLUSIONS comme vous le débitez sans honte. Le texte de BAW est clair. Mais lire et bien lire, ça semble trop vous demander. Cher Nono, ki intellectuel ebeba nango !

      2. @Procongo
        Calmez-vous, cher ami, nulle part je ne revendique une distinction, un grade comme je ne me languis pas non plus dans je ne sais quelle victimisation. Mon constat est celui d’un citoyen ĺambda doué de l’élémentaire bon sens. En effet voir une victoire symbolique sur ‘JK’ dans l’accusation de Mukuna n’est pas le scoop du siècle comme en conclure que c’est là enfin un inédit espoir d’en finir avec l’ex-raïs et son camp génocidaires ressemble à une précipitation infondée ou alors le fruit d’un aveuglement passionnel. C’est aussi simple et je vous sais capable de le comprendre avec un effort de modestie et de doute méthodique indispensables au regard sur notre avenir. Celui-ci nous démontrera soit qu’on est avec Mukuna à un tournant décisif soit que c’est un mirage de plus…

      3. NONO
        – « nulle part je ne revendique une distinction » : Et pourtant vous avez clairement écrit « vous êtes dans l’optimisme béat et un fanatisme naïf, moi je me préoccupe d’abord de la réalité palpable ». Disons qu’il vous arrive de ne pas comprendre ce que vous écrivez vous-même.
        – NONO, please, faites un petit exercice :
        Comparez la phrase de BAW et la vôtre :
        a/ BAW : « Une certitude: le « raïs » est démythifié. La symbolique est forte! »
        b/ NONO : « voir une VICTOIRE symbolique sur ‘JK’ dans l’accusation de Mukuna… enfin un inédit espoir d’en finir avec l’ex-raïs et son camp génocidaires ressemble à une précipitation infondée ou alors le fruit d’un aveuglement passionnel ».
        ATA YO MOKO ! Vous ne voyez pas que vous faites dire aux autres ce qu´ils n´ont pas dit ? Est-ce le mot victoire que vous introduisez qui vous joue de mauvais tours ? RIGUEUR INTELLECTUELLE esengi o restituer maloba ya batu bien, même ya batu que vous voulez critiquer. Vous attaquez non pas leur énoncé, mais leur forme caricaturée dans votre propre tête ? Ave-vous vraiment besoin de la caricaturation pour penser, voire pour exister ? Le constat de BAW, c´est le constat des gens doués de l´élémentaire bon sens. Passion moko te eza wana !

  14. OYO LISUSU LIKAMBO NINI BOYE? NKI MAMBU MOMO MFUMU BISHOP? C’EST DU KAMIKAZE JAPONAIS EPISCOPALE OU QUOI?
    UNE PLAINTE ASSOMANTE CONTRE LE TOUT-PUISSANT ENFANT CHERI OCCUPANT KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA AU SUJET DE LA ECRITE PAR UN AFRO-BISHOP KONGOLAIS MUKUNA.
    LE VOILA, NOTRE KAMIKAZE BISHOP AVEC SA QUEUE LEU LEU, GAUCHE, DROITE, UN DEUX, UN DEUX, ALLANT DEPOSER SA FAMEUSE PLAINTE A LA COUR CONSTITUTIONNELE , ON SE CROIRAIT DANS UN BATIMENT DELABRE DE PAKADJOUMA, MAIS NON, C’EST LA TRES COUR CONTITUTIONNELLE DE LA BANANA REPUBLIQUE DE GOMBE ET CELA ENCORE EN PERIODE DE CONFINEMENT.
    COMMENT A-IL FAIT POUR Y ENTRER DANS CETTE REPUBLIQUE DE GOMBE ET VOIRE DANS L’ENCEINTE DE LA COUR SANS MEME LAVER SES MAINS ET SANS MASQUE DE PROTECTION, VOIRE MEME NE REPECTANT PAS LA DISTANCE DE 1,5 M OU TOUS CES HABITANTS ET HABITANTES SONT ENCORE CONFINES, SURVEILLEES SOUS LA LOUPE ET RADAR? MEME L’ACCES EST INTERDIT A TOUS LES COMPATRIOTES VOIRE MEME AUX FOCTIONNAIRES DE GRANDES INSTITUTIONS BASEES DANS CETTE BANANA GOMBE REPUBLIC? APUMBUKAKI TO BONI? MYSTERE BANDEKO NA NGAI. LUI MEME SAIT PAR QUEL MIRACLE IL A PU ENTRER DANS CETTE CRASSEUSE ENCEINTE.
    MES CHERS COMPATRIOTES, LAISSEZ-MOI VOUS DIRE QU’EN CE JOUR DE DIMANCHE 10 MAI 2020, JOUR PROCLAME PAR CERTAINS PASTA COMME JOUR DE LA FIN DU MONDE, JE SUIS ALLE AU CINE KIMPUKA SISE DANS LA COMMUNE DE KIMPIATU POUR VOIR UN BON FILM TOURNE PAR UN BON ACTEUR JO BONGOS. EN ARRIVANT SUR LE LIEU, ON ME DIT QU’AUJOURD’HUI DIMANCHE IMMER RUHETAG, SONNTAG IST IMMER RUHETAG ( LE DIMANCHE EST TOUJOURS JOUR DE REPOS, FERME, CHOME, PAS DE FILM, FILM APANA, CINEMA NKATU, CINEMA IKELE VE. ET POURTANT, EN TANT QU’UN AMOUREUX DE FILM, J’AI VOULU COUTE QUE COUTE VOIR LE FILM DE NOTRE ACTEUR PREFERE JO BONGOS DONT LE TITRE “ KINGAKATIWOOD “ PALME D’OR DE LA BERLINALE A BERLIN CITY, DEUTSCHLAND. J’OSE ESPERER QUE LEDIT FILM SERA PROJECTE UN AUTRE JOUR.
    PASSONS.
    POUR CEUX D’ENTRE NOUS QUI ONT ECOUTE DE LOIN OU DE PRES SUR LES ONDES D’UNE STATION DE RADIO ET RTNC DE KINSASA ET POUR CEUX D’ENTRE NOUS QUI NE L’ONT PAS ECOUTE DE LA FAMEUSE PLAINTE ASSOMANTE DE NOTRE EVEQUE NATIONAL ECRITE PAR LUI-MEME, AVEC SA PROPRE INITIATIVE, SE DEMANDENT SI CE N’EST PAS UN VERITABLE SHOW HOLIWOODIEN OU TOUT COURT UN SHOW ALA KINGAKATIWOODIEN COMME LE DIT NOTRE ACTEUR ET REGISSEUR JO BONGOS!
    CHERS ET CHERES COMPATRIOTES EN CHAIR ET EN OS, NE SOYONS PAS FANATIQUES TALIBANS ET NAIFS.
    ALLO, ALLO, ALLI ALLO! JE VIENS DE RECEVOIR D’INNOMBRABLES MESSAGES DE PERSONNES ALARMEES, LESQUELLES S’INQUIETENT ET ONT DE SOUCIS AU SUJET DES DIATRIBES DE NOTRE BISHOP ENVERS LE TOUT-PUISSANT KANAMBE HYPPOLITE ALIAS JOSEPH KABILA ET EGALEMENT SUR LA SECURITE DE NOTRE BIEN AIME EVEQUE MUKUNA. OMIS UDPS ( CACH ) DE NGWA NKASI FELIX, NOTRE BISHOP EST DEVENU UN OBJET DE PLUSIEURS ATTAQUES ET MONTAGES SEXTAPE INFONDEES, RICANERIES ET SCENES MONTEES DE TOUTES LES PIECES.
    NOTRE BISHOP, COMME VOUS LE SAVIEZ AUSSI BIEN QUE MOI, NOUS A FAIT ETALER SUR LA TABLE TOUTES LES STRATEGIES ET TECHNIQUES VISANT A FAIRE ARRETER JADIS CET ALLIE DE VALEUR A QUI NOTRE BIENHEUREUX EVEQUE PAR UN COUP DE FIL RECEVAIT TOUT CE QU’IL VOULAIT DE MUKUBWA RAIS. VOILA TOUT D’UN COUP ET PAR QUELLE MAGIE NOTRE BISHOP EST DEVENU AUJOURD’HUI SON ENNEMI Nr. 1. C’EST DU TINTINABULE OU QUOI? KIADI KIBENI AUX LEADERS POLITIQUES ET RELIGIEUX DE TOUTES LES COULEURS AU GRAND KONGO, LESQUELS ONT LA TACHE DE SE SOUMETTRE AUX ORDRE DE L’HOMME DE KINGAKATI.
    C’EST COMME CE GENERAL DE BRIGADE DE LA POLICE NATIONALE KONGOLAISE SYLVANO KASANGO AU COMBAT COIFFE DE SES ADJOINTS FLICS CIVILS DE LA DEMIAP EN L’OCCURENCE ELZIER NTAMBWE MUANA MOKOLO DE TOUS LES LOPANGO AU GRAND KONGO ET DE L’ADJOINTE BIBI KAPINGA FAISANT SORTIR LES VEILLES CARTES POUR CONNAITRE LES POSITIONS DE L’ENNEMI. EST-CE QUE L’ONT VA EN GUERRE CONTRE NOTRE ENNENI Nr. 1 HIPPOLYTE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA? SAVIEZ-VOUS QUE L’ENNEMI NE DORT PAS?
    SI VOUS NE LE SAVIEZ PAS, LAISSEZ-MOI VOUS DIRE EN TOUTE SINCERITE QUE LES POSITIONS DE NOTRE ENNEMI Nr.1 HYPPOLITE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA KABANGE ONT VARIE, LES TECHNIQUES, STRATEGIES CAMOUFLAGES etc.. NE SONT PLUS COMME L’ONT ETE AUPARAVANT.
    MAIS DIS-DONC, OU VIVONS-NOUS? VIVONS-NOUS DANS UN MONDE SOUTERRAIN OU SOUS- MARIN QUE NOTRE BIEN AIME BISHOP VOUDRAIT NOUS FAIRE CROIRE DEFENESTRER LE TOUT-PUISSANT RAIS LE GOLIATH? C’EST DE LUVUNU, LUVUNU KIBENI, LUEGE, LUEGE= MENSONGES. C’EST DU THEATRE OU QUOI? CELA S’APPELLE EN LANGUE ALLEMANDE „ BUDDELKASTEN SAND = JEU D’ENFANT SUR LE SABLE „
    JE ME DEMANDE MOI MEME AU FOND DE MON COEUR, LA FAMEUSE PLAINTE ASSOMANTE CONTRE LE RAIS A ETE DEJA DEPOSEE, N’EST-CE PAS? YES!
    DITES-NOUS, QUEL EST CE POLICIER OU HUISSIER AURA LE COURAGE IRA REMETTRE LADITE FAMEUSE PLAINTE EN MAINS PROPRES AU RAIS DANS SON PALAIS A KINGAKATI? QUE CE VOLONTAIRE SOULEVE SON DOIGT EN OR EN HAUT!
    EST-CE QUE LEDIT POLICIER OU HUISSIER A-T-IL APPRIS DEJA LA TECHNIQUE DU SPRINT MADE LEWIS? POURRA-T-IL CE FAMEUX PULUSI ET HUISSIER FATIGUE AVOIR L’APTITUDE PHYSIQUE TULA MUISI ZAZA PLUS QUE LE SON?
    ALLEZ-Y NOTRE FATIGUE POLICIER OU HUISSIER BONNEMENT A KINGAKATI REMETTRE LE FAMEUSE PLAINTE. L’ACCES A KINGAKATI EST LIBRE, PEPELE. SI VOUS NE SERIEZ-PAS BOUFFE TOUT CRU PAR LES CROCOS DE RAIS, EN TOUT CAS, JE VOUS DEMANDERAI VENIR ME VOIR POUR OBTENIR UNE GRANDE RECOMPENSE DE MA PART, UNE RECOMPENSE INOUBLIABLE: DE LA BIERE PRECIEUSE BAVAROISE ET DU WURST ALLEMAND DE HAUTE QUALITE.
    EN OUTRE, MOI GERMAIN N’APPARTIENS A AUCUNE CONFESSION RELIGIEUSE KONGOLAISE, AUCUN PARTI POLITIQUE KONGOLAIS, AUCUNE ORGANISATION KONGOLAISE OU SYNDICAT. DE FACTO, JE SUIS NE KONGO PAR MA DEFUNTE MERE BIOLOGIQUE NEE AU GRAND KONGO, QUELQUE PART DANS SON BAS-KONGO NATAL, TERRE DE SES ANCETRES ET AUSSI DE MES ANCESTRES, CELA EST DE MEME POUR LE CHEF CHARIMASTIQUE DE TOUS LES NES KONGO ET CHEF SPIRITUEL DE BUNDU DIA KONGO BDK/ BDM Y COMPRIS DE TOUS LES NES KONGO SUR CETTE PLANETE TERRE.
    PAR LA, JE VOUDRAIS DIRE, SI NOTRE BIEN AIME EVEQUE MUKUNA EST OBJET DE MANIPULATION, QUANT A NE MUANDA NSEMI, LE MAL AIME DE CERTAINES TRIBUS ET POURTANT A L’INSTAR DE PATRIOTE RESISTANT HONORE NGBANDA NZAMBO VIVANT A L’ETRANGER LEQUEL MENE LES MEMES COMBATS A L’ETRANGER PAR SES ECRITS NOBLES, CONFERENCES, REUNIONS, QUOLOQUES POUR LES CAUSES NOBLES DE LA LIBERATION TOTALE DU GRAND KONGO, TANDISQUE NE MUANDA NSEMI EST LE PREMIER RELIGIEUX ET LEADER POLITIQUE A DIRE HAUT ET FORT CE QUE D’AUTRES LEADERS POLITIQUES D’AUTRES PROVINCES AUJOURD’HUI DISENT LA MEME CHOSE CE QUE NE MUANDA NSEMI AVAIT DIT ET DIT TOUJOURS SUR LE TERRAIN.
    MUANDA NSEMI N’EST PAS UN ETRE QUE L’ON PEUT MANIPULER. JE JURE QUE LE CHEF CHARIMASTIQUE DES NE KONGO A ETE JETTE INJUSTEMENT EN PRISON, DIABOLISE , LOUFOQUE, TRAITE D’ARRONGANT , TRIBALISTE, SEPARATISTE, INDEPENDANTISTE ET J’EN PASSE.. C’EST UNE CAMPAGNE DE DESINFORMATION, DIABOLISATION ET D’INTOXICATION SPONSORISE PAR LES MECHANTS OCCUPANTS POUR CRIMINALISER, ISOLER DAVANTAGE CE COURAGEUX NE KONGO, MUANDA NSEMI.
    LE PAUVRE NE MUANDA NSEMI EST TAXE DE TOUS CES MAUX. DE MEME VOUS AVIEZ TAXE DE MEMES MAUX ET MATTRAQUE SANS CESSE LE PATRIOTE ET RESISTANT HONORE NGBANDA DE TRIBALISTE DE MUANA MUNGALA, MUANA EQUATEUR, ALORS NOTRE BIEN AIME BISHOP MUKUNA QUI EST-IL? UN TRIBALISTE CAMOUFLE DU FAIT QUE TOUT D’UN COUP IL CHANGE DE SON FUSIL D’EPAULE ET CASAQUE EN SOUTENANT SON FRERE FELIX DE LA MEME REGION?
    CE N’EST PAS DE CETTE FACON QUE NOUS ALLIONS RECONSTRUIRE NOTRE BEAU ET CHER PAYS KONGO.
    ICI, EN PASSANT, JE VOUDRAIS DIRE QUE TOUS LES KONGOLAIS ET KONGOLAISES NE REFLECHISSENT PAS COMME LA MAJORITE DES COMPATRIOTES AINSI, JE VOUDRAIS EN PASSANT REMERCIER ET FELICITER UNE GRANDE PATRIOTE ET COMBATTANTE MAMA MASAWA DE WASHINGTON DC POUR SA NOBLE VIDEO SUR YOUTUBE: » NE MWANDA NSEMI VICTIME DE SYSTEME D’OCCUPATION « . UNE VIDEO QUE JE NE CESSE DE VISIONNER, UN BEST SELLER DE VIDEO QUE LES COMPATRIOTES DOIVENT ABSOLUMENT VISIONNER, UNE VIDEO LAVAGE CERVEAU DES TOUTES ET TOUS LES KONGOLAIS SOUS INFLUENCE DE LA SOUMISSION DE NOS OCCUPANTS. BRAVO INFINIMENT MAMA MASAWA, GOD BLESS YOU FOR EVER! BE PROUD ON YOU!
    EN CONNEXION A CECI, TOUT LE MONDE DOIT ETRE TRAITE DE LA MEME MANIERE QUE LES AUTRES, CAR IL N ‘Y A PAS AU GRAND KONGO DES TRIBUS PRIVILLEGIEES ET TRIBUS DE SECONDE CLASSE, NOUS SOMMES TOUS EGAUX DEVANT DIEU ET DEVANT LA LOI.
    DONC UN MUKONGO, UN MUNGALA, UN BOYOMAIS, UN NE KONGO DE BANDUNDU SONT DES SOUS HOMMES? ILS N’ONT RIEN A DIRE DANS NOTRE GRAND KONGO A TOUS? LES KONGOLAISES ET KONGOLAIS N’ONT PLUS BESOIN DE SHOW HOLLYWOODIEN A LA MANIERE DE BISHOP. LAISSONS NOS FANATISMES A COTE, ESSAYONS UN PEU DANS LA MESURE DU POSSIBLE DE LIRE LES ECRITS DES AUTRES ET SURTOUT N’EST PAS DIRE AVEC ORGUEIL QUE CELUI-LA N’EST PAS MON MEC, SES ECRITS SONT PAS INTERESSANTS. NE MONTRONS PAS AUX AUTRES QUE L’HOMME NOIR N’AIME PAS LIRE. LA LECTURE NOUS PERMET DE CONNAITRE BEAUCOUP DE CHOSES DE CE MONDE ET SURTOUT EVITONS QUE L’ON DISE DES NOIRS ET NOIRES NE LISENT PAS, ENNEMIS DE LA LECTURE. A L’AGE DE L’INFORMATION, NOUS NOIRS, AVONS TOUTE OPPORTUNITE DE LIRE N’IMPORTE QUEL LIVRE SUR N’IMPORTE QUEL SUJET POUR MENER NOTRE LUTTE VERS LA LIBERTE. SI NOUS NE LISONS PAS ET LISONS PAS LES ECRITS DE NOS FRERES ET SOEURS NOIRES DE PEAU NOUS RESTERONS TOUJOURS ESCLAVES DES AUTRES ET NOUS SERONS JAMAIS EVEILLES.
    SI JE DIS AINSI, DU FAIT D’AUTRES INTERNAUTES SUR CE SITE OSENT DIRE AVEC TOUTE FOURBERIE QUE LE BISHOP MOKUNA EST LE PREMIER KONGOLAIS SUR LE TERRAIN A CRACHER LA VERITE EN FACE DE RAIS. C’EST CA LE POINT CRUCIAL DU FANATISME ET DU REGIONALISME VISANT A FALSIFIER LA VERITE ET RIEN QUE LA VERITE ET DE SURCROIT EN FALSIFIANT PAR TOUS LES MOYENS L’HISTOIRE DU GRAND KONGO. D’AILLEURS, CE N’EST PAS ETONNANT LORSQUE CEUX MEMES GENS ACCEPTENT D’ELEVER D’AUTRES TRAITRES ET COLLABOS AU RANG DE HEROS, MARTYRS ALORS LES VRAIS HEROS ET MARTYRS SONT TOUJOURS OUBLIES. VOILA CE QUI FAIT FACHER LES AUTRES TRIBUS.
    JE M’ARRETE ICI.
    WIE IMMER, GUTEN NACHT ODER GUTEN TAG. GUTE SCHLAF AN ALLE!
    HAVE A NICE DAY OR EVENING! FALLS EINIGE MEINE SAETZE NICHT IN ORDNUNG SIND, I BITTE IHNEN, UM VERZEIHUNG, OK, ALLES KLAR! AUCH GESUND BLEIBEN UND BITTE, AUFPASSEN
    PLEASE, NO STUPID COMMENTS ON MY WAY OF THINKING. PLEASE, YOUR CHOICE: READ OR NOT READ MY OBSERVATIONS, OK! THANK YOU SO MUCH IN ADVANCE IN WASTING YOUR TIME IN READING ME. ALSO, IF YOU FEEL INJURED,THEREFOR I BEG YOUR PARDON.
    AU CAS OU, MES ECRITS SONT BLESSANTS, DANS CE CAS, JE VOUS DEMANDE PARDON, OK!

  15. @ Procongo alias prokagame. .Tu m’attends pour voir ce que je vais faire au Congo? Tu es en retard. Il fallait me demander ma derniere oeuvre au Congo avant que kanambe nomme ton felix. La reponse: J’ai construit une ecole primaire. Et toi petit renard? Tu dois faire parti des mecs qui sont venus echoues en Europe et qui attendent le secours des amis, biso te. C’est depuis plus des 20 ans que nous investissons chez nous quand des petits congolais revent dans les bars et les binzambinzambi. Si j’enumere ce que j’ai fait pour mon pays et mon peuple dans les pays et continents ou la misericorde divine m’a installe, tu n’en reviendra pas. Yo te. A propos, que fais tu en Europe? Let me help you. Si tu es un muluba je t’apprends qu’on engage seulement le bena lubilanji. Je vois que tu trimbale en Belgique, aigri sans rien faire a matomge en attendant de contredire ceux qui pensent. Nous attendons de partager ce qui sortira de ta petite cervelle. Retourner au congo avec vos qualfications, not behind political matters. Nous reclamons un Etat de droit, un Etat juste en RDC pour que nos compatriotes se sentent libres et soient diriges par des hommes qui meritent d’etre a leurs places. Il faut nazala malade pour laisser mon boulot en UK. Fais ton boulot de piteux propagandiste. Tokotikela ba mediocres temps TE.

    1. Non Raz, Prokagame se trouve plutôt sur le sol congolais, parcourant tous les bureaux et résidences des envahisseurs rwandais et de leurs esclaves talibans tshilo-BMW’s, essayant d’assurer une pitence pour lui et les siens.

      1. eKUM
        (electronic KUM),
        est-ce une excuse pour être passifs ? Des résistants des réseaux sociaux. On attend vos actions dans le Congo réel. On ne vous demande pas d´aimer ‘Tshilombo’ (comme vous mentez souvent), mais d´aller AGIR.

    2. eRAZ
      (electronic RAZ)
      il serait urgent de fréquenter ta prétendue école au regard de tes écrits.
      – Tu dis : « Je vois que tu trimbale[S] en Belgique, aigri sans rien faire a matomge en attendant de contredire ceux qui pensent » : CONTREDIRE, CE N´EST PAS DÉJÀ PENSER ? Kiekiekiekiekie ! LOGIQUE, mama mia !
      – « Nous reclamons un Etat de droit » : na ba réseaux sociaux ? Mawa, eRAZ ! Kofinga na ba réseaux sociaux eza résistance te, plutôt défoulement.

    3. Raz
      Felicitations pour tes oeuvres au Congo-Kinshasa! Et je vous encourage dans cette voie. En effet, les solutions ne sont toujours pas politiques. Encore une fois, merci pour cette ecole primaire!

  16. @ KUM
    Merci beaucoup de m’eclairer, en fait j’y pensais en un moment. Si alors il est a Kin, c’est que c’est un malheureux miserable, un garcon de courses sans aucun honneur. Il va fuir lui meme ce site, mingi bamikimela. Ceux qui se moquent de la misere de notre peuple. Savez vous monsieur KUM que dans le territoire de Masisi il y a des avions petits porteurs qui atterissent et s’envolent CHAQUE jour avec des precieuses et rares matieres premieres de notre sol? Ces matieres premieres sont rafines a Kigali. Felix ne controle RIEN, il est plutot complice de la misere de notre peuple. Au Botswana ou j’ai travaille qlqs annees, si on attrape quelqu’un avec le diamant ou avec l’or, il va tout droit en prison pour pas moins des dix ans car c’est un bien de l’Etat botswanais. God bless you and our precious link congoondependant.

    1. eRAZ
      (electronic RAZ)
      Vous aimez la distraction, toloba même, auto-distraction dans les réseaux sociaux. Allez agir et soulever le peuple dans le Congo réel. Oyo ki résistant ya ndenge nini ?

  17. eRAZ
    electronic Raz
    écrit :  » Il va fuir lui meme ce site, mingi bamikimela »
    Au lieu d´aller faire fuir les étrangers qui ‘occuperaient’ des SITES MINIERS, des villages au Congo RÉEL, vous cherchez des honneurs ridicules sur le site de BAW. Ki résistance ebeba na ngo !

Comments are closed.