Kalemie: Une « principauté » pour la fratrie « Kabila »?

A coup de milliers de dollars « glissés » aux députés provinciaux, l’ex-président « Joseph Kabila » a fait élire, en avril 2019, son jeune frère « Zoé » au poste de gouverneur de la province de Tanganyika. Vote au suffrage indirect, chaque « grand électeur » était muni, à cette occasion, d’un stylo-camera pour filmer le bulletin de vote glissé dans l’urne. Prenant ses fonctions, le nouveau chef de l’exécutif provincial avait provoqué la stupeur par son incapacité à lire le discours inaugural rédigé en français. Comment avait-il pu convaincre les « électeurs »? Derrière ce « plébiscite » pourrait se cacher un projet aux conséquences imprévisibles tant pour l’intégrité du territoire que la sécurité nationale. En avril 2016, des chars notamment amphibies furent transférés dans l’ex-province du Katanga. Que sont-ils devenus? Au cours de la même période, « Joseph Kabila » a commencé à investir dans les infrastructures à Kalemie. En ce mois de septembre 2020, il est question de l’érection de « la nouvelle ville de Kalemie ». Problème: d’où proviendra le financement? Blanchiment?

Mercredi 9 septembre, le « plan directeur » de la « nouvelle ville de Kalemie » réalisé par les sociétés « Newton Company » et « Open Architecte » a été présenté au gouverneur  du Tanganyika, Zoé « Kabila ». Celui-ci était entouré notamment des membres du gouvernement provincial.

Le Premier ministre Ilunga Ilunkamba

Dans une brève allocution, le ministre local en charge des Infrastructures et urbanisme, Fidèle Kitenge cha Mugeya, a indiqué que l’ex-président « Joseph Kabila » est l’initiateur de ce plan. Et que « Zoé » l’a « matérialisé ».

Cette nouvelle cité aura une superficie de 6.000 hectares, autrement dit 60 km². Elle va s’étirer de l’aéroport de Kahinda à la plaine de la Rungumba, au Nord de « l’ancienne ville » de Kalemie. Un hôtel du gouvernement provincial, un hôpital moderne, des complexes scolaires, des réseaux routiers vont être construits. Sans omettre un quartier résidentiel. Questions: combien ça coûte? D’où proviendra le financement étant donné qu’au stade actuel, cette province née du démembrement de l’ex-Katanga ne produit quasi-rien?

Lors du séjour du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba à Kalemie, fin décembre 2019 et début janvier 2020, des activistes de la société civile du Tanganyika avaient appelé l’attention du chef du gouvernement sur une vague de spoliation des terres des agriculteurs dans les localités de Lukwangulo et de la plaine de Rungumba.

EXPROPRIATIONS ET SPOLIATIONS

En date du 20 décembre 2019, des chefs coutumiers locaux avaient adressé un mémorandum au Président de la République pour signaler des arrestations arbitraires et des expropriations. On imagine que les adeptes du juridisme pourraient ergoter qu’on peut exproprier pour cause d’utilité publique. Sans doute. Sauf que dans le cas sous examen, on cherche en vain tant les pouvoirs publics que le bien commun. Il s’agit d’un projet conçu par un privé sur le domaine public de cette province. Et si le mutisme qui entoure le coût du projet et l’origine du financement cachait, en réalité, une opération mafieuse?

Le gouverneur Ngoie Kitangala

Ce n’est pas la première fois qu’on entende parler d’un projet « pharaonique » dans la province du Tanganyika. Le 26 septembre 2018, Richard Ngoie Kitangala, alors gouverneur, avait créé un pseudo-événement en rendant public un « plan de développement » sur quatre ans (2019-2024). Coût: 3 milliards de dollars. Quid de l’origine du financement? « Le projet sera financé par le peuple du Tanganyika », grommelait un Ngoie Kitangala qui dissimulait mal un embarras certain.

Bordée par le lac Tanganyika, la ville de Kalemie est quasiment en face de la ville tanzanienne de Kigoma. Les deux agglomérations ne sont séparées que par le lac. La Tanzanie est le pays qui a vu naître « Joseph » et sa fratrie. L’ex-chef de l’Etat et sa sœur Jaynet ont, d’ailleurs, effectué le service militaire au pays du Mwalimu Julius Nyerere. Preuve s’il en était besoin qu’ils ont été, à un moment de leur parcours, titulaires de la nationalité tanzanienne.

Qu’est ce qui fait courir la fratrie « Kabila » à Kalemie? Selon diverses sources, des experts auraient « reniflé » l’odeur de l’or noir dans le lac Tanganyika. D’autres font état de ressources insoupçonnées dans le sous-sol. C’est le cas du lithium.

BLANCHIMENT À GOGO

En avril 2016, « Kabila », dont le second mandat devait expirer le 19 décembre de cette année, a fait transférer plusieurs chars et de matériels militaires du port d’Ilebo à la province du Tanganyika. Qu’en est-il advenu de cet arsenal? Quid des troupes qui l’escortaient?

Le bateau « Amani » , propriété de « Joseph Kabila »

Au cours de cette même année, le successeur de Mzee a commencé à investir dans les infrastructures. Des dépenses non-prévues dans les différents budgets de l’Etat. A titre illustratif, la piste d’atterrissage de l’aéroport de Kalemie est passée de 1.700 à 2.500 mètres. Une société française a été chargée de baliser cette dernière pour les vols nocturnes. Vous avez bien entendu. Un bateau de 3.500 tonnes a été construit pour relier Kalemie notamment avec la ville tanzanienne de Kigoma. D’où provient l’argent? Mystère! Du blanchiment à gogo.µ

 

Lire également: http://www.congoindependant.com/tanganyika-que-manigance-la-fratrie-kabila-a-kalemie/

 

En avril 2020, une vidéo a fait sensation sur les réseaux sociaux. On y voit le gouverneur Zoé « Kabila » parader au milieu de plusieurs centaines d’ex-combattants du mouvement rebelle pro-rwandais du M23. Ceux-ci étaient, semble-t-il, en « recyclage » à la Base militaire de Kamina. Un repas gargantuesque clôturé cette « démonstration de force ».

Pour mémoire, Laurent-Désiré Kabila, alors chef rebelle dans le maquis de Fizi-Baraka au Sud-Kivu, venait opérer à Moba dans l’actuelle province du Tanganyika. Une jonction est donc possible.  « Joseph Kabila » et sa famille biologique envisagent-ils de battre le rappel des bandes armées qui opèrent dans les deux Kivu pour transformer Kalemie en une « citadelle » voire une « principauté » familiale? Affaire à suivre.

 

B.A.W.

13 thoughts on “Kalemie: Une « principauté » pour la fratrie « Kabila »?

  1. l’IGF dans son recent audit de la BCC vient d’y decouvrir de comptes paralleles secrets contenant – tenez bien mes chers compatriotes – $650 Million (donc 12% du Budget de la RDC) et ce a l’insu du Tresor.
    C’est tres grave. Deo Mutombo (que le FMI indexe d’ailleurs dans sa demande de « renouvellement » du Conseil d’Administration de la BCC) doit repondre de son role dans toutes ces magouilles a la BCC.
    Ajoutons $100 Million d’avance sur d’impots qu’une firme miniere versa et que ce meme Mutombo avait pretendu re-verser au Tresor, mais apparement « disparus » sans traces. A noter que V. Kamerhe est a Makala pour detournements inferieurs a ces enormes sommes!
    La boite Egal des Kabila+Yuma ne fait que puiser dans ces « caisses noires » de la BCC qui est sous la botte des Kabila comme toutes les regies financieres. Voila l’origine des $42 Million du capital d’Egal que Mutombo versa au profit des frangins Kabila et leur ami Yuma. Zoe-le-voyou et sa province du Tanganyika ne peuvent que beneficier de ces detournements massifs a la BCC par leur pion Deo Mutombo.
    Devrions nous rappeler que albert Yuma – comme Deo Mutombo – est dans toutes les combines criminelles et magouilles financieres au profit des frangins Kabila, inclu le dossier de plus de $200 Million de la Gecamines impliquant Yuma et Dan Gertler, l’aventurier Juif et trafficant copain de Kabila, que la Justice continue a poursuivre?
    Que FATshi et l’IGF aillent jusqu’au bout. Qu’ils n’oublient pas aussi de nous faire lumiere sur autres contrats (leonins) recents sous FATshi meme, dont ceux a la MIBA et a la SOKIMO comme le FMI l’exige.
    Les cellules de Makala sont pretes a acceuillir tous ces VOLEURS.

    1. Au Congo,les régimes se succèdent et se ressemblent.
      Comment se fait-il que ce sont les étrangers du FMI qui connaissent et défendent mieux les intérêts du Congo que les pouvoirs publics congolais eux-mêmes? Et le peuple regardent. C’est fou!

  2. La fratrie « Kanambe «  ne cessera jamais de se comporter en terre conquise tant que le Congo aura à sa tête un rêveur se contentant uniquement des louanges de ses ouailles appelés Talibans et autres verrés lèche-bottes , qui n’ont plaisir qu’au gain facile et sont dépourvus de l’amour de la patrie. Qu’ils soient tous maudits!

    1. @KUM
      Le ridicule ne tue pas dit-on sinon vous seriez deja mort. Vous attaquez Fatshi par qui tous ces faits sont reveles. Il le fait sans pouvoir destabiliser le pays. Vous deviez avoir honte de vous meme car les gens que vous applaudissez sont ceux la qui ont permis a ce que ce genres des crimes economiques se realisent. Je cite Muzito qui avait inhibe le travail des inspecteurs. Fatshi se bat avec une maffia feroce installee dans le sang pdt de decennies et vous cherchez a le lier a ce que son action fait decouvrir. Soit vous avez la mauvaise volonte, soit la haine. Triste.

  3. L’autorité de l’Etat et son affirmation dans l’assemble du territoire national, voilà le secteur dans lequel Tshisekedi doit focaliser son attention. Lorsqu’un groupe d’individus s’arrogent le droit de supplanter tout un Etat, au point de lui ravir des pans entiers de ses prérogatives, cela ressemble furieusement à une rébellion qui ne dit pas son nom. Le Congo notre pays s’est retrouvé en 1996 écartelé entre la volonté du Rwanda de le gérer par procuration à travers Laurent Désiré Kabika et la détermination des congolais de se débarrasser de ses envahisseurs encombrants. Aujourd’hui, on comprend pourquoi celui qui se fait appeler Kabila et sa fratrie déploient tous les moyens pour conserver leur butin de guerre. Même dans leur rêve le plus fou, ils n’auraient jamais imaginé se retrouver à la tète d’une fortune évaluée en plusieurs milliards de $ américains, eux qui sont arrivés chez nous la peau sur les os, habillés en haillons avec des bottes en caoutchouc aux pieds. Ce qui rend tout ça triste, c’est de savoir que toute cette entreprise de destruction et d’accaparement du pays a été facilitée par certains fils du pays. Les politiciens comme Katumba Mwanke, Katumbi, Kyungu, Boshab etc.. ont favorisé cette razzia parce qu’ils pouvaient se servir au passage.  » Kabila Joseph mutoto wa Katanga  » avec toute sa fratrie se sont révélés de véritables prédateurs sans scrupules. Maintenant, il appartient aux congolais, aux vrais compatriotes de se battre pour récupérer se qui revient à notre intérêt commun. Oh, ça ne sera pas facile lorsqu’on entend certains énergumènes à l’instar de Kabange Numbi, Shadary etc..nous expliquer que le Katanga appartient à leur chef et que ce dernier peut toujours revenir au pouvoir s’il le désir !!!!.Notre salut aujourd’hui, c’est l’instauration d’un Etat de droit avec une justice indépendante pour traquer tous ces malfrats.

    1. @ oeil fu cyclone
      Effectivement c’est une task difficile compte tenu de l’implication des fils de terroir qui n »hesite pas a faire appel aux sentiments tribaux pour couvrir leurs forfaits. On a tous vi des phrases du genre » nous les ressortissants de…. ».
      De meme il y a des pseudo-intellectuels dont certains sont tapis dans ce forum l, people such j bongo, kum, pour qui Fatshi est la cause. Fatshi doit continuer comme il le fait tout en tenant a ne pas destabiliser completement ce pays. Les premiers pas etant faits, le prochain a deja commence, c est la deconstruction de cette maffia grace a l’ IGF, la magistrature et la cooperation avec le departement du tresor des usa. On va y arriver.

  4. Mister BAW
    L´ARGENT?
    Vous qui faites des investigations devrait vous pencher un peu lucidement dans le procès de 100 jours.
    Vous allez retrouver sans peine que Kamerhe et Felix avaient accordés plus de 100 000 dollars US á la province de Tanganyka afin de construire un port á Kalemie..
    Quand l´IGF fait des ravages, les juges n´ont pas osés aborder cette histoire du port de Kalemie financé par le programme de 100 jours !

  5. Qu’ils construisent. Quand ils rentreront chez eux, ils ne pourront pas transporter tous ces biens. C’est tout de gagné pour le Congo. Avec tout ce qu’ils ont déjà envoyé au Rwanda et en Tanzanie, il vaut mieux que ces mercenaires construisent quelque chose au Congo. Le pays qui leur a appris qu’on pouvait manger avec des couverts et marcher avec des chaussures en cuir.
    JE ME SOUVIENS !!!

  6. Cela me fait mal d’entendre certains energumenes continuer a parler de leur Etat de droit. Ils coient que cet Etat peut s’exercer partout. Dans leur methode de distraire notre peuple,Ils ignorent volontairement le DEAL entre leur chef Felix et Kanambe. C’est fou. L’unique chance pour le congo c’est de degager ces mediocres et incompetents de l’udps et du fcc. Ils sont tous insuportables.

    1. @Taz
      Vos interventions, c est toujours Fatshi le mal. Comment avez vous su tous ces detournements? Allez-y avec votre peuple a vous l’enlever au lieu de crier des futilites fans ce forum. Allez-y. Vous partie des internautes dont tambwe mwamba a parle. Vous ne comprennez absolument rien.

  7. Petit Jos Bonjos ,
    Ton ami combattant dans l ombre a fui , dit lui de revenir dans la famille CI, il faut totonga mboka na biso malamu , to tika ko iana ,
    merci Ndeko na ngaa, la morale nous enseigne de ne pas tenir des propos injurieux . Que vive notre pays la RDC

    1. Grand Mopape ,
      Tika ko boma ba congolais na Minembwe. Yebisa chef na bino ruberwa atika makambo wana. Ainsi, chacun pourra dire : Que vive son pays.
      Que pensez-vous du génocide des congolais ?
      Moi, JE ME SOUVIENS. Et vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *