Kananga: Procès de l’assassin présumé de Kanku Nkata

Le tribunal militaire de garnison de Kananga, siégeant en procédure de flagrance, a débuté, jeudi 3 mai, l’instruction de l’affaire opposant le ministère public au brigadier en chef Muenyiwa Kale Mvula Kumukanyi, alias Kapo, pour assassinat présumé, à Nsapu, de Kanku Nkata, alias Muena Nsangu.

Il est également reproché à l’accusé son appartenance à une milice dénommée « Apôtres dissidents ».

L’arrestation de Muenyiwa Kale est intervenue quelques heures seulement après la mort de Kanku. Au moment de son interpellation, il portait la tenue de cette milice et était en possession d’une arme à feu de type calibre 12.

Des sources indiquent que Muenyiwa Kale entretenait un foyer initiatique dénommé « tshiota » à Nkombwa, dans la commune de Nganza, à Kananga.

On rappelle que Kanku Nkata était intégré récemment dans la « garde rapprochée » du gouverneur du Kasaï Central Denis Kambayi Cimbumbu. Cette nomination avait suscité un tollé. La presse avait dénoncé le passé sulfureux du sieur Kanku dans une milice locale.

Congo Indépendant (avec ACP)