Kinshasa: L’avenue de l’Université en état de dégradation continue

L’avenue de l’Université qui relie l’Université de Kinshasa (UNIKIN) par l’Intendance, dans la commune de Lemba, au boulevard Sendwe dans la commune de Kalamu, se dégrade jour après par les eaux de pluies, indiquent les conclusions d’une enquête minute organisée de vendredi à samedi dans cette partie de la capitale.

Réhabilitée à deux reprises par l’entreprise « House construct », cette artère connait une dégradation sur le tronçon compris entre Yolo médical-Rond-point Ngaba-Intendance/Université de Kinshasa.

Des usagers interrogés ont émis le vœu de voir l’Office des Voiries et drainage (OVD) exécuter les travaux de drainage des eaux de la nappe phréatique vers les ouvrages d’assainissement, avant de les diriger vers l’exutoire naturel qui est la rivière Yolo située entre la commune de Kalamu, du côté Quartier Mombele et la commune de Limete.

Outre le drainage, ces usagers ont également préconisé la construction de la chaussée en béton armé. Selon eux, la dégradation de l’avenue de l’Université constitue un goulot d’étranglement pour la circulation des personnes et de leurs biens pour les habitants des communes de Mont-Ngafula, Ngaba, Makala et Kalamu.

Les habitants des communes de Ngaba, Makala, Lemba et Kalamu en appellent aux gouvernements provincial et national de prendre des mesures nécessaires pour réhabiliter ce tronçon routier de la capitale afin de faciliter la circulation intercommunale, diminuer la durée de la course et protéger les engins contre les pannes des rotules.

ACP/

2 réflexions au sujet de « Kinshasa: L’avenue de l’Université en état de dégradation continue »

  1. Bongos,
    Ne perds pas l’espoir, car Tshilombo Tshisekedi est capable de la réhabiliter s’il fait de la bonne gouvernance. Qu’il change le congo d’un état unitaire à un état fédéral, projet de société de l’UDPS d’autrefois, un changement vrai et réel impulsé par une conversion des mentalités vraies et réelles boostée par de vrais hommes et femmes dotés de vraies et réelles potentialités culturelles, politiques et sociales et , dans un espace de libertés réelles, il réussira. N’ironisons pas, qu’il réussisse !!! A bas tout esprit de profil bas, de malédiction, d’imprécations malveillantes, de malchance, d’échecs , de tribalisme, de je ne sais quoi encore….. Bongos, il nous une conviction, une espérance, une vision positive de la réussite; non ,non, non, pas d’échecs. Je vais à mon travail, c’est l’heure et , c’est aussi le temps hivernal et froid. Non , il faut bien souhaiter! A tantôt!

Les commentaires sont fermés