Kinshasa: Ngaliema est l’épicentre de l’épidémie de Covid-19

La commune de Ngaliema, avec ses deux zones de santé de Binza Ozone et de Binza Météo, est l’épicentre de l’épidémie de maladie à Coronavirus (Covid-19) à Kinshasa, a renseigné jeudi à l’ACP, le Secrétariat technique du Comité multisectoriel de riposte à la pandémie de Covid-19.

Selon les statistiques sur la situation épidémiologique publiées quotidiennement par le Secrétariat technique du Comité multisectoriel de riposte à la pandémie de Covid-19, la zone de santé de Binza Ozone a enregistré depuis la déclaration de la pandémie le 10 mars 2020 jusqu’au 4 aout 2020, un total de 598 cas alors que celle de Binza Météo à enregistré 453 cas. Ce qui fait que la commune de Ngaliema est la plus affectée par la Covid-19 avec un total de 1.051.

Par ailleurs, la commune de Limete, avec ses deux zones de santé de Limete (671 cas) et de Kingabwa (93 cas), est la deuxième commune la plus touchée de Kinshasa. Limete totalise 764, suivie de la commune de la Gombe (une seule zone de santé) qui totalise 666 cas.

Dix-huit (18) zones de santé sur les 35 que compte Kinshasa sont touchées par la pandémie de Covid-19. Il s’agit notamment de Limete (671 cas); Gombe (666 cas); Zone de santé militaire Kokolo (641 cas); Binza Ozone (598 cas); Lemba (476 cas); Binza Météo (453 cas); Kasa-vubu (256 cas); Mont-Ngafula 1 (236 cas); Kintambo (230 cas); Lingwala (216 cas); Bandalungwa (186 cas); Barumbu (129 cas); Matete (129 cas); Kinshasa (119 cas); Selembao (116 cas); Nsele (106 cas); Kingabwa (93 cas);  Masina 1 (93 cas).

ACP/

One thought on “Kinshasa: Ngaliema est l’épicentre de l’épidémie de Covid-19

  1. Déclarer la commune de Ngaliema comme l’épicentre de l’épidémie Covid-19 sur la seule base du numérateur (nombre de cas) est une totale hérésie.
    Si on ne donne pas les dénominateurs ( nombre de la population en l’instant ‘t’ ), tous ces nombres absolus ne présentent aucun intérêt comme données épidémiologiques.
    Il ne faut pas se faire trop d’illusion sur la qualité des statistiques du Secrétariat technique une fois consolidées. On ne peut résumer la problématique de la riposte face à une pandémie à des statistiques, simplement. La question la moins sûre de ces enquêtes est précisément le lieu de contamination, le foyer. Ce qui – en général – n’est pas une mince affaire.

Comments are closed.