Kongo Central: Deux morts dans des affrontements entre les adeptes de BDM et la police à Inkisi

Deux personnes sont mortes lors des affrontements, lundi 13 avril, à Inkisi, entre les adeptes de Bundu dia Mayala (BDM) de Ne Muanda Nsemi et les éléments de la Police nationale congolaise (PNC) qui ont tenté de remettre de l’ordre à la suite d’une manifestation de cette secte, a déploré l’administrateur du territoire intérimaire de Mbanza-Ngungu, Didier Nsimba.

Un policier et une dame du côté de BDM ont trouvé la mort dans ces affrontements, a indiqué l’administrateur du territoire Didier Nsimba qui a aussi signalé qu’un policier était dans un état grave et trois adeptes de ce mouvement religieux sont aux arrêts.

« Les adeptes de Ne Muanda Nsemi sont sortis sur la voie publique pour exiger le départ, du Kongo Central, des ‘non originaires’ de cette province et ont, en guise de revendication, bloqué la route nationale n° 1 Matadi-Kinshasa, brûlant des pneus au niveau de la cité N’sele et du marché central de Kintanu à Kisantu, empêchant tout passage de véhicules », a souligné Didier Nsimba.

Le calme est revenu, a-t-il assuré, soulignant que le gouverneur de la province du Kongo Central, Atou Matubuana Nkuluki, était attendu sur le lieu des affrontements pour se rendre compte personnellement de cette situation, avec une possibilité des pourparlers avec les responsables de BDK. « Les forces de sécurité poursuivaient leur action afin de mettre la main sur les manifestants en fuite », a ajouté Didier Nsimba.

ACP/

One thought on “Kongo Central: Deux morts dans des affrontements entre les adeptes de BDM et la police à Inkisi

  1. Que veut exactement Ne Luanda Nsemi ? Quel message pertinent veut-il envoyer au pays ?
    Veut-il endeuiller le Kongo Central et tout le pays pour qu’il ait enfin sa part du gâteau ou a-t-il un réel projet pour ce pays autre que le séparatisme qu’il agite.
    A ne point douter, tout le monde sauf ses adeptes trop aveuglés a maintenant compris que ses faits et actes ainsi que le peu de credible dont il peut disposer en lui baignent dans une psychose mentale et mystique trop dangereuse pour le pays. Il est temps que la nouvelle administration plutôt trop complaisante jusque-là trouve une stratégie pour arrêter sa course macabre ? Le pays n’en a pas besoin et une autre volonté politique s’impose envers lui comme à d’autres opportunistes !

Comments are closed.