La CENCO promet son appui au gouvernement du Premier ministre Ilunga

Le secrétaire général de la Conférence nationale épiscopale du Congo (CENCO), abbé Donatien Nshole, a promis l’appui des évêques des diocèses de la RDC au gouvernement du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin d’améliorer le quotidien des Congolais.

L’abbé Nshole demande au gouvernement de combattre la médiocrité et les antivaleurs sous toutes ses formes afin que l’exécutif central incarne et rende réel, le slogan d’Etienne Tshisekedi, père biologique et politique de l’actuel président: « Le peuple d’abord » dans la gestion de la chose publique. La bonne gouvernance dans les affaires de l’Etat, a-t-il dit, fera que la RDC sorte de son paradoxe d’un pays potentiellement riche avec un peuple qui vit dans la misère la plus noire.

Il s’est dit encouragé du fait que « il y a beaucoup de nouvelles personnes nommées dans le gouvernement Sylvestre Ilunga I, cela pousse à croire que, nous allons vers la nouvelle direction ».

Les évêques de la CENCO, a ajouté l’abbé Donatien Nshole, se sentent toujours proches de la population étant donné qu’ils vivent au quotidien avec elle aux coins les plus proches et reculés du pays.

Ils ont souhaité la formation du gouvernement actuel qui pourra s’adonner à soulager tant soit peu, la souffrance des fidèles et de tous les Congolais et surtout organiser les élections locales en vue de doter le pays des dirigeants élus par le peuple, a-t-il conclu.

ACP/

16 thoughts on “La CENCO promet son appui au gouvernement du Premier ministre Ilunga

  1. COCORICO COCO! NSUSU ZI SIKAMENE!
    LES COMBATS DES ANIMAUX DE LA FERME: LES COQUES ET POULES DE LA BASSE COUR PEUVENT COMMENCER. LE BOSS COQ DE KINGAKATI QUE L’ON CROYAIT PRENDRE LA POUDRE D’ESCAMPETTE, SAUVE A LA HATE PAR FATHI ET SON FAMEUX FILOU DIRCAB EST BIEN PRESENT. IL S’EST REVEILLE TRANQUILLEMENT DE SA BASSE COUR EN POUSSANT SON CRIE QU’IL EST TOUJOURS LE PLUS FORT SUR LE TERRITOIRE KONGOLAIS DE NOS ANCETRES. IL MONTRE SA CRETE ROUGE, QU’IL EST LE PLUS FORT, LE CHEF DE LA BASSE COUR.
    EH NGE! EH BUE! ET VOUS LA, CROYEZ-VOUS QUE LES POULES SANS DENTS SOUS LES ORDRES DE CE BOSS DE LA BASSE COUR, SERONT-ILS CAPABLES DE PONDRE DES OEUFS? DE QUELLE BONNE DIRECTION PARLEZ-VOUS? ON NE PARIE JAMAIS AVEC UN REGIME DES NEO- CONTREBANDIERS, DES RANGERS, DES PIRATES, CORSAIRES, MENTEURS, DES CORROMPUS, DES MAFFIEUX, DES CRIMINELS FINANCIERS. HIER, CES NEO-PIRATES, RANGERS, MENTEURS, CONTREBANDIERS, MENTEURS, CORROMPUS.. N’AVAIENT QUE DU VENT DANS LEUR POCHES, DEMAIN PETIT COQ DEVIENDRA TRES RICHE AVEC POCHE PLEINE MADE VIEUX BRUNO, VIEUX SAMY, VIEUX MPONYO. CELA S’APPELLE JOUER DE LA COMEDIE DE L’ESCROQUERIE EN PLEIN JOUR, EN QUELQUE SORTE C’EST DU VOL EN ANTIRAGE, QUOI.
    OH NAIFS KONGOLAIS! CE SONT LES MEMES ACTEURS POLITIQUES MAFFIEUX QUI ONT PLACE A LEUR PLACES UN COUSIN, UN FRERE, UN AMI, UNE SOEUR, UN DEUXIEME BUREAU, TROISIEME, QUATRIEME, CINQUIEME BUREAU POUR DISTRAIRE LES NAIFS KONGOLAIS.
    PAUVRES NOVICES MINISTRES SAVENT TRES BIEN QUE DANS TOUT CELA LES TIREURS DES FICELLES SE CACHENT DERRIERE LE RIDEAU DU BALCON POUR SATISFAIRE LES BADAUX: GOSSES ET ADULTES ENTASSES DANS LA RUE EN CONTEMPLANT ET APPLAUDISSANT CETTE SALE SCENE, CES TIREURS DES FICELLES NE SONT LES ANCIENS BARONS DU REGIME KABILISTE EN CONNIVENCE AVEC LEURS DELAERS: FATHI ET LE PETIT MALIN LE BOSS DE UNC, LE FAMEUX DIRCAB. KIADI KIBENI KUNA KONGO DIETO.
    EH MISTER PATRON! ON DIT QUOI? ON DIT QUE C’EST DU SALA NGOLO ZAKU, CHACUN POUR SOI ET DIEU POUR TOUS!
    ABSOLUMENT, MAINTENANT, C’EST NOTRE TOUR, TOKOMONA CLAIR.
    YES SIR, FAMILLE NABISO EKOMONA SIKA OYO CLAIR. A LA CEREMONIE DE PASSATION DE POUVOIR, TOUS GROUPES FOLKLORIQUES DES TOUTES LES TRIBUS DU GRAND KONGO SERONT PRESENTS POUR SOUTENIR LEURS POULINS EN FAISANT NON STOP DU BRUIT DIURNE ET NOCTURNE ET CELA EN CASSANT EXPRESSEMENT NOS TYMPANS NA NKO.
    AVEC CES BRUITS EXCESSIFS LA, JE VOUS ASSURE, C’EST LA PERIODE OU LES OTO-RHINO LARYNGOLOGIE FONT FORTUNE AU GRAND KONGO ET SE FROTTENT LES MAINS, OYO COOP YA KITOKO BOYE PAPA FAHTI, PAPA KAMERHEON, PAPA KABIRA, TIKA MESSRINE NA NGWALIMA BASUNGA BINO .
    NO WORRY MY FRIENDS! UN PEU DE PATIENCE, MALEMBE MALEMBE. ILS SONT COMME DES PIRATES AVEC OEIL BANDE DANS UNE PETITE ETOFFE EN NOIRE, FLANQUE D’UNE JUMELLE INFRAROUGE POUR DETECTER LES NAVIRES QUI COURENT LES MERS, N’ONT PITIE DE PERSONNE. CHASSEURS DES BATEAUX, DONT LE BUT EST DE PILLER ET CHIPER LES NAVIRES DE COMMERCE ET LES PAISIBLES PASSAGERS TOURISTES. C’EST CA LE VRAI JOB D’UN VERITABLE PIRATE, D’UN CORSAIRE OYO AYOKELAKA BANINGA MAWA TE. AUSSI LONGTEMPS QUE LE BIG BOSS TIREUR DES FICELLES KANAMBE HIPPOLYTE EST TOUJOURS LA, IL N’Y AURA RIEN DE BON DANS CE BEAU ET RICHE PAYS DE NOS ANCETRES.
    EN LANGUE ALLEMANDE ON DIT: KAPUTTMACHEN GEHT SCHNELL ABER AUFBAUEN DAUERT GENERATIONEN. DAS IST PLAEDOYER FUER AFRIKA, BESONDERS FUER MEIN KONGO. DAS POLITISCHE KALKUEL STRATEGIE VON FCC, PPRD, UDPS, UNC UND VERBUNDETEN SEI EINDEUTIG: ZAPZARAP, EINFACH KONGO KAPUTTMACHEN.
    NOUS POURRIONS PARIER! WAIT AND SEE! C’EST DU MUPPET SHOW, MUPPET SHOW, MUPPET SHOW A LA KINGAKATI KUANI!
    KONGO NKUTU ZOBA KUANI.
    JE M’ARRETE ICI ET SURTOUT VOUS LA FANATIQUES AVEUGLES ET TALIBANS, NE VENEZ PAS ME DERANGER, J’AI DROIT AU REPOS COMME TOUT LE MONDE SUR CETTE PLANETE.
    HELLO SIRS, NO COMMENTS ARE NEEDED HERE. BE GENTLEMAN, NO STUPIDS COMMENTS ARE NEEDED HERE! OK! YES SIR!

  2. Finalement à quoi joue cette CENCO?
    Après avoir fait assassiner Rossy Mukendi et Mlle Kapangala, à présent ces prélats veulent se mêler ouvertement aux crimes de ces dignes fils et fille de la République!
    Tous ceux qui se ressemblent s’assemblent (illuminati).

    1. KUM,
      ne vous irritez pas. La CENCO vous laisse le champ libre pour (aller) AGIR. La `résistance` a un prix. Quittez les réseaux sociaux – vous avez assez braillé – et allez former et soulever le peuple.

      1. SEULS LES NULS ET LES PARTISANS DES ANTI-VALEURS SONT SANS SAVOIR QUE LES ÉCRITS ONT ÉTÉ À LA BASE DE LA LIBÉRATION DE MAINTES NATIONS.

      2. Procongo,
        Pourquoi ne rentrez-vous pas chez vous au rwanda ?
        Vous avez assez tué au Congo. Vous avez appris à manger avec des couverts. Vous avez appris à porter des chaussures. Retournez chez vous vivre en paix avec vos frères et soeurs de la majorité hutu.
        Permettez que KUM commente l’actualité de SON pays.
        Bino te ! Tolembi Ubwenge !!!!!!

      3. KUM,
        c´est trop facile et IDIOT de parler des écrits ici. Vos piètres commentaires quotidiens ici nde ba écrits? 18 ans, ZÉRO ACTION au Congo. Vous voulez qu´on vous applaudisse? Kiekiekiekie. Vous défendez le soulèvement, allez le réaliser. Vous avez assez braillé comme des malades sur internet.

  3. @kum.
     » Se révolter pour le compte d’un peuple ignorant,revient à s’immoler par le feu pour éclairer le chemin à un aveugle ».(Muhammad Rashi Rida(19865-1935).
    E. P. Lumumba et ses compagnons, Armand Tungulu, Floribert Chebeya, Mgr Christophe, Muzihirwa,Général Mamadou Ndala et les victimes calcinées au siège de l’UDPS,Rossy Mukendi et Kapangala … ont fait l’expérience amère de la pensée de cet auteur syrien.
    Les prélats catholiques ont abandonné la lutte pour la vérité et la justice. Ils sont parmi les congolais les mieux éduqués et les plus instruits.

    1. Kolomabele@
      Il faut noter une chose utile: Quand la Cenco parle du président de la RDC, les évêques disent « FELIX ».. Felix est le neveu d´un prélat..En effet, le frère de Tshitshi est un évêque même á la retraite, Felix lui a confié la gestion de sa maison « civile ».. Ce qui signifie en réalité, les negociations et la diplomatie secretes de Felix sont assurées par son « tonton » évêque.
      L´autre face de l´histoire est que la CENCO semble avoir la conviction que Felix est un mal moindre… La loi du moindre mal.. et il est possible d´influencer les choses avec Felix á la tête de l´Etat.. même avec l´ombre de Kabila, la CENCO compte aider Felix discretement pour baliser l´avenir.

    2. @kolomabele
      Cette bande d’illuminati prennent les Congolais pour des idiots.
      Peuvent-ils dire aux Congolais comment Tshilombo va s’y prendre pour en venir à bout de ces voyous désignés par alias « Joseph Kabila » lorsqu’on sait que la majorité des 66 ministères reviennent aux partisans du Tutsi-Power (Justice, Défense, Finances, Mines)?
      Du n’importe quoi!

      1. KUM,
        vous avez eu 18 ans pour dire aux Congolais comment vous alliez vous y prendre pour venir à bout de Kabila. Ngbanda disait même qu´il savait où Kabila dormait et que le tuer n´était pas un problème, mais son combat visait plus loin que d´éliminer la marionnette Kabila. Vous avez pendant longtemps pris les Congolais pour des idiots.

      2. Ndeko Kum,
        # Une parenthèse et des questions , si vous permettez tant j’avoue personnellement ne pas avoir trouvé le dernier mot sur la stratégie idoine dans ce combat pour notre pays. Ailleurs je refuse d’être obsédé par des Iluminati, à mon avis un complotisme qui démobilise plutôt qu’il mobilise et crois en la bonne volonté patriotique de la Cenco comme je ne suis pas loin de son pragmatisme…
        # En effet, j’approuve et salue vos convictions patriotiques et votre combat de résistant à votre place contre l’occupation et la dictature qui ploient sur notre pauvre pays.
        N’empêche que la question qui vaille pour nous tous patriotes convaincus et actifs est de savoir comment devons-nous mener efficacement ce combat indispensable pour notre pays, et ici comme vous dites « comment Tshilombo et nous tous allons-nous nous y prendre pour venir à bout de ces voyous désignés par alias « Joseph Kabila » » avec un gouvernement sous le contrôle de ce dernier ?
        Hélas, pour moi, la réponse à cette question n’est pas si simple et à ce point manichéiste que l’on peut le voir à première vue : d’un côté les méchants opportunistes et médiocres de notre crasse politique comprenant ‘JK’, son FCC mais aussi ceux qui s’allient à eux comme notre nouveau PR Tshisekedi et son camp, à combattre, à éradiquer et de l’autre tous les résistants qui leur refusent et combattent activement leur représentation auto-proclamée usurpée. Je me dis à l’avance qu’il y’a parmi les premiers des Congolais patriotes qui n’ont pas que la préservation de leurs avantages personnels et corporatistes comme un refus obstiné de sauver ce pays en proie à toutes les magouilles comme priorité en leurs têtes.
        # Depuis quelque temps il m’arrive de suivre sur le Net Congolais des sites franchement résistants les uns quelque peu objectifs les autres plus sectaires hélas. Où l’on découvre que dans notre pays surtout dans la diaspora existe une frange significative qui non seulement condamne sans discussion la voie suivie par le pouvoir en place mais aussi est derrière la voie de Fayulu avec son combat pour la « vérité des urnes » et généralement pour la contestation ouverte de Tshisekedi qui s’est allié à ‘JK’. Je serais donc malhonnête de ne pas attester que la voie radicale manque d’adhérents.
        # Néanmoins en pratique le combat résistant se conjugue quelque part entre d’un côte ceux qui jugent et décrètent une impossibilité d’agir de l’intérieur du système et qui recommandent dès lors et agissent pour une solution radicale, une « révolution » qui balaie l’existant et de l’autre côté ceux qui se hasardent à tenter un combat de l’intérieur avec aujourd’hui ce brinquebalant dispositif d’un gouvernement sorti des manipulations électorales frauduleuses.
        Où au vu de la réalité en face avons-nous plus des chances de réussir le sauvetage de notre pays ?
        Ndeko Kum, comme beaucoup de nos compatriotes résistants vous semblez avoir choisi votre voie mais croyez-vous avoir dit le dernier mot ?
        Voilà la question qui à tort ou à raison me préoccupe aujourd’hui car personnellement je n’ai pas autant que vous trouvé le dernier mot, disais-je…

    3. @Prorwanda (alias Anticongo)
      Monsieur,
      Je n’ai jamais dit que j’étais un érudit dans l’art d’écrire ou de réfléchir. Je ne suis qu’un simple technicien supérieur….. de l’ISTA.
      Je regrette, en revanche, que mes modestes connaissances soient mises à profit d’un pays tiers parce que dans mon propre pays une entreprise publique qui m’a employé trois années durant n’a pas été en mesure de m’assurer une existance décente.
      Je sais qu’il existe des Congolais experts dans l’art de faire des analyses très profondes sur le calvaire que traverse notre beau pays et son peuple.
      Moi je ne suis là que pour sensibiliser et conscientiser notre peuple (avec mes expressions sans faste) pour l’emmener à prendre conscience de son état de dégradation poussée.
      Voilà, monsieur le phraseur boursoufflé, à quoi moi je m’en tiens!

      1. KUM l´obsédé du Rwanda,
        1. Chercher à imposer ses propres opinions de Ngbandiste, c´est ce que vous appelez « Sensibiliser et conscientiser ». Le ridicule de cette démarche est manifeste : Quand on remet en question vos opinions, on devient rwandais. Kiekiekiekie! Sale amateur de la pensée unique (et inique), piètre petit KALEV SANS PRIME. Vous incarnez bien la continuité du système.
        2. Parler de loin de soulèvement populaire (et sanguinaire) et avouer sans honte ne pas savoir comment le réaliser est l´expression d´une ‘résistance médiocre’.

  4. @Nono,
    Cher compatriote, merci pour vos remarques. Je crois que le denier mot c’est faire en sorte que la majorité des Congolais « parlent un seul langage », celui de la résistance jusqu’au bout: « NOTRE LIBERTÉ OU LA MORT ».
    Mais ce que l’on constate chez bon nombre de ceux qui se disent patriotes-résistants, c’est cette sorte de vedettisme qu’on affiche à longueur des journées au lieu d’une réelle détermination à braver notre ennemi commun: la PEUR.
    Peut-être ne croiriez-vous pas ce que je vais dire maintenant, mais je le dis quand même: Comme tout homme j’ai aussi peur de mourrir, mais je serais prêt à faire face à la mort si je suis rassuré que ma mort apportera un réel changement dans ce pays tant meurtri qu’est le Congo-Zaïre.
    Il y a quelques mois, je me suis rendu sur le terrain à Kinshasa. J’ai fait exprès de faire la plupart de mes courses en moto-taxi, et j’ai parlé pratiquement à tous ces jeunes « WEWA » que l’on croit être des « fieffésTalibans » au sujet de la nocivité du deal de Tshilombo avec les Rwandais; tous me disaient: « Vieux oza na raison ». Maintenant à la question de savoir comment créer une synergie en vue d’une action efficace, là c’est Dieu seul qui le sait.

  5. Chers Compatriotes,
    CENCO devient un groupe politique ou une organisation de l’Eglise au milieu du village ? Pour une Eglise il est hasardeux de se mêler de la politique de cette manière. Et au cas où ce gouvernement dévie que deviendrait le rôle prophétique de l’Eglise ? Que Dieu nous vienne en aide.

Comments are closed.