La CENI reporte l’élection des gouverneurs

Les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces est reportée au mercredi 10 avril, selon un communiqué publié vendredi 22 mars par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) sous la signature de son rapporteur Jean Pierre Kalamba Mulumba N’Galula.

Le calendrier de ces élections indique, par ailleurs, que campagne électorale aura lieu durant la période allant du 6 au 9 avril.

La publication des résultats provisoires interviendra le jour même du scrutin, après les opérations de compilation et centralisation des résultats.

Initialement prévues pour le 27 mars, ces élections ont été reportées suite à la réunion interinstitutionnelle convoquée par le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo au lendemain de la publication des résultats provisoires des sénatoriales du 15 mars 2019.

ACP/

3 thoughts on “La CENI reporte l’élection des gouverneurs

  1. Chers Compatriotes ,Je ne suis pas prophète de malheurs , à voir toujours le négatif, en tant que réaliste sur terrain ladite élection des gouverneurs et vice gouverneurs de province ne sera qu’une formalité d’usage , les cartes étant déjà partagées de manière proportionnelle ou inversement proportionnelle , à la date du 10 avril on vivra seulement la mise en scène tissé du fil noir Fcc-Cash-Lamuka, tous sous- traitants de l’occupation et faisant leurs jeux , opposition compradore ,un peuple enfant ,infatilisé par les colons paternalistes , désorientés abrutis et aculturés , à moins d’une prise de conscience pour notre bijou qui est la Rdcongo, on restera des éternels plaintifs ,le politicien congolais accuse l’égocentrisne ,un manque du sens de responsabilité, bref manque d’amour de la patrie à leur détriment, après on va inventer la lutte contre la corruption des députés provinciaux ,et seront remplacés par leurs suppléants qui sont leurs femmes et enfants ,et le petit peuple paie le pot cassé.

  2. Ah bon ? J’ai cru comprendre que le Raïs l’avait  » suspendue  ». Il faut croire que ces voleurs qualifiés de la CENI ne respectent que les ordres de leurs chefs rwandais. Et à Limete, on continue de croire qu’il y a un nouveau pouvoir avec un nouveau président. Kie kie kie kie…
    Kiadi ki beni kua ba talibans !

  3. J’ai consulté vite fait le communiqué de la Ceni qui fixe l’élection des gouverneurs au 10 avril prochain. Si on comprend que ce report fait suite à la décision présidentielle issue de la reunion interinstitutionnelle que le PR avait organisée, nulle part dans les attendus de la décision de la Ceni il n’est fait mention à l’interinstitutionnelle. Dès lors peut-on officiellement acter que le report de la Ceni répond aux instructions présidentielles ?
    On n’est donc pas loin d’approuver ceux qui y voient une Ceni qui en fait à sa tête et n’obéit pas à quelque oukase presidentielle et de là aussi à spéculer sur l’inconstitutionnalité de l’interinstutionelle et de ses décisions.
    Ailleurs on notera que ces décisions n’ont pas non plus été traduites par une « ordonnance présidentielle ». Serait-on en plein « informel » là où tout acte à cette hauteur devrait être inscrit « officiellement » ?
    Rien de nouveau sous le soleil : on a déjà vu cela dans le passé. « Changement » où es-tu ???
    L’avenir nous dira quelle portée effective auront les décisions de l’interinstutionelle et plus exactement les enquêtes requises sur les allégations de corruption. Corrompus et corrupteurs seront-ils convaincus de leurs forfaits et sanctionnés comme l’aurait voulu le bon sens et comme le réclament les cadres de l’Udps qui entre-temps s’accusent mutuellement ?
    Zéro sénateurs Udps au compteur : forcément les députés provinciaux Udps ont presque tous trahi mais sont-ils les seuls coupables lorsque l’on sait qu’ils devraient voter contre ceux que le parti avait décrétés partenaires, contre ceux avec qui le PR a reconnu avoir signé un pacte de cogestion avec au passage des hommages appuyés à son ‘autorite morale’.
    Bizarre, vous avez dit bizarre avant que ce soit autre chose…

Comments are closed.