La RDC, les USA et la Chine dans la première catégorie mondiale de créativité

Tongele N. Tongele
Tongele N. Tongele

1. Talents extraordinaires de la jeunesse congolaise

COVID-19 a révélé les talents et créativités extraordinaires des jeunes filles et jeunes garçons congolais, au point de les placer dans la même catégorie que les USA et la Chine qui sont les puissances économiques mondiales d’aujourd’hui. C’est extraordinaire en ce sens qu’au milieu des désordres et chaos politiques, au milieu de pauvreté et misère, au milieu des laboratoires et cités poubelles, dans des conditions tout à fait contraires aux jeunes des USA et de la Chine, les jeunes congolais ont démontré aux yeux du monde qu’ils sont au même niveau de créativité et d’inventivité que les habitants des premières puissances économiques de notre planète.

En effet, confrontés à la réalité de COVID-19, et sans avoir les structures modernes et les grands moyens financiers des USA ou de la Chine, les jeunes universitaires congolais des facultés de médecine et de pharmacie de Kisangani, de Kinshasa, et de Lubumbashi ont produit des désinfectants ;  les talents scientifiques congolais ont mis sur pied des protocoles et même des médicaments pour faire face au COVID-19; les jeunes Congolais ont fabriqué des machines à pédales simples pour laver les mains sans toucher au robinet ou au savon; les jeunes inventeurs congolais ont créé des prototypes de machine solaire pour laver et sécher les mains pendant que se mesure simultanément la température du corps ; les jeunes scientifiques congolais ont fabriqué un prototype de portique désinfectant automatique pour placer aux entrées des grands buildings, des stades, des aéroports, etc.; les jeunes inventeurs congolais ont fabriqué de respirateur médical automatique prêt pour déploiement dans des hôpitaux ; et ne parlons pas des masques à usage médical qui sont fabriqués par les jeunes tailleurs et couturiers sur toute l’étendue de la RDC. Seuls les USA et la Chine dont les gouvernements ont mobilisé des grands financements ont pu réaliser pendant cette même période de COVID-19 les mêmes exploits que les jeunes talents congolais ont réalisé sans moyens financiers, pendant que des millions de dollars en RDC sont  dilapidés par vols, détournements et corruptions.

C’est un foisonnement extraordinaire de créativité et d’inventivité scientifique et technologique en RDC qui parait purement et simplement ignoré par les dirigeants congolais qui devraient tout faire pour stimuler et catalyser cette créativité de la jeunesse congolaise pour la relance économique du pays.

2. Que font les dirigeants congolais?

Dirigeants congolais : Président de la République, conseillers et membres du cabinet présidentiel, Premier ministre et ministres, gouverneurs, sénateurs, députés nationaux et provinciaux, ministres provinciaux, leaders des partis et plateformes politiques, est-ce que vous voyez cette créativité extraordinaire des jeunes filles et jeunes garçons congolais qui se déroule dans votre pays, devant vos yeux et au milieu de vous ?  Députés nationaux et sénateurs : qu’envisagez-vous concrètement, et quels sont les projets de lois en débat, pour stimuler cette créativité extraordinaire de la jeunesse congolaise en vue de relance de l’économie nationale après COVID-19?  Et vous, monsieur le Président de la République, monsieur le Premier ministre : qu’est-ce que votre gouvernement envisage de faire concrètement pour mobiliser, stimuler et motiver cette jeunesse congolaise talentueuse à utiliser leur créativité pour créer d’unités de production afin de relancer l’économie nationale après COVID-19, au-delà de la liste des souhaits déjà connus depuis l’installation de ce gouvernement?

3. Populations congolaises: ouvrez vos yeux

Peuple congolais, habitants des villages, villes et cités, jeunes filles et jeunes garçons, universitaires et intellectuels, juristes, journalistes, artistes, sachez que c’est vous que les dirigeants du pays doivent servir, ce sont vos efforts que les dirigeants doivent appuyer afin que vous puissiez vous développer par les travaux de vos mains. Est-ce que vos dirigeants le font?  Arrivez-vous à vous développer par les travaux de vos mains?  Quand vous cultivez les champs, quand vous faites de l’élevage, quand vous enseignez, quand travaillez dans des hôpitaux et cliniques, quand vous pratiquez le droit ou le journalisme, quand vous produisez des arts, quand vous faites des petits commerces, quand vous faites ce que vous faites, est-ce que vous gagnez suffisamment de l’argent pour payer les frais de scolarité de vos enfants, payez les factures des soins médicaux de vos membres de famille, bien manger, voyager dans d’autres provinces, etc.?  Est-ce que vos dirigeants qui sont à la tête des ministères et des institutions nationales font ce qu’ils doivent et devraient faire pour soutenir vos efforts afin que vous puissiez par vous-mêmes améliorer vos conditions de vie par les travaux de vos mains? Est-ce que vos infrastructures de base telles que routes et chemins de fer, hôpitaux et cliniques, écoles et bâtiments administratifs, ports et aéroports, sécurité et paix à travers votre pays, est-ce que ces infrastructures sont bonnes et vous facilitent la tâche d’améliorer vos conditions de vie par vos efforts propres et par les travaux de vos mains? Est-ce que vous entendez des débats au parlement ou au sénat concernant des propositions concrètes des lois pour stimuler l’économie nationale après COVID-19?  Est-ce que vous entendez des discours du Président de la République, du Premier ministre, ou même des rapports des réunions ministérielles dans lesquels on parle des résolutions concrètes pour stimuler l’économie nationale après COVID-19?

Nombreux parmi les jeunes congolais qui m’écrivent disent qu’ils n’ont pas besoin des dons du Président de la République, des dons des premières dames, des dons des députés, car ces dons sont insignifiants et sont des distractions. Ces jeunes écrivent qu’ils ont plutôt besoin d’infrastructures qui octroient des prêts pour créer d’entreprises, ils ont besoin d’infrastructures qui les accompagnent avec formation et suivie afin de créer et gérer correctement des unités de production, ils ont besoin que les tracasseries des paillages érigés partout sur des routes délabrées à travers le pays puissent cesser, ils ont besoin que les collectes injustes de toute sorte de taxes  arbitrairement imposées sur les petits entrepreneurs – y compris des gens qui transportent des petits colis sur leurs têtes (colis taxés comme affaires) puissent cesser, ils ont besoin que des arrestations arbitraires et tracasseries policières pour ravir les biens des gens puissent cesser, ils ont besoin que les assassinats et le terrorisme à l’Est du pays puissent cesser, ils ont besoin que le Président de la République, les gouverneurs, l’armée nationale et les services de sécurité puissent faire régner la paix et la sécurité pour la libre circulation des personnes et leurs biens à travers le pays. Voilà ce que les jeunes congolais demandent à leurs dirigeants. Et ces jeunes ont parfaitement raison, car c’est cela le travail du Président de la République, du Premier ministre et ministres, des gouverneurs, du parlement, de l’armée, à savoir « faire régner la paix et la sécurité pour la libre circulation des personnes et de leurs biens à travers le pays ».

Peuple congolais, habitants des villages, villes et cités, universitaires et intellectuels, juristes, journalistes, artistes, jeunes filles et jeunes garçons, n’attendez pas que c’est la communauté internationale qui dira à vos dirigeants de bien gouverner et de faire leur travail, pour qu’ils puissent le faire. Non, la communauté internationale ne fait et ne fera rien pour vous. C’est vous qui devez aider vos dirigeants à faire leur travail par vos marches et manifestations dans tous les villages, toutes les villes et cités de la RDC pour faire entendre vos voix, pour exiger que vos dirigeants puissent faire leur travail de faire cesser les tracasseries, les assassinats et tueries à l’Est et dans tout le pays, de faire réparer les infrastructures de base, de faire régner la paix et la sécurité à travers la RDC, afin que vous puissiez circuler et faire circuler vos biens librement dans  le pays. Vous devez marcher et manifester chaque weekend à Kinshasa, et dans toutes les capitales des Provinces, et dans tous les villages, villes et cités de la RDC pour exiger que vos dirigeants fassent leur travail pour que vous puissiez faire le vôtre et améliorer vos conditions de vie par vous-mêmes.

4. Simples exemples de ce que les dirigeants congolais peuvent faire

Le premier exemple est proposé aux députés nationaux et sénateurs. Vous êtes des législateurs et vous devriez voter des lois pour stimuler l’économie nationale.  Voici un simple exemple pertinent que vous pouvez immédiatement faire pour stimuler l’économie nationale après COVID-19: votez une loi qui, d’une part, interdit l’exportation du bois congolais, et d’autre part invite les compagnies de traitement du bois de venir s’installer en RDC pour avoir accès facile au bois congolais et transformer cela sur place en meubles et en toutes sortes des produits finis. La RDC, en effet, possède l’un des plus importants massifs forestiers du monde, avec des bois de qualité exceptionnelle dans le monde, bois qui sont à l’origine des meubles et produits finis de meilleure qualité dans le monde. Malheureusement, comme vous le savez très bien, la RDC est mondialement reconnue comme paradis du commerce illégal du bois à vil prix. Et les exportateurs illégaux des bois congolais font des milliards de dollars par pillage du bois de la RDC, avec la complicité des fils et filles du pays que vous connaissez aussi très bien. Ces bois congolais de haute qualité sont transformés en dehors de la RDC en meubles et produits finis de grande valeur qui rapportent des sommes colossales aux pilleurs de ces bois congolais.

Quelqu’un peut comprendre que la RDC étant technologiquement sous-développée et incapable de transformer sur place ses minerais en produits électriques, électroniques, électroménagers, spatiaux, ou mécaniques., puisse dépendre des compagnies étrangères pour l’exploitation et l’exportation de ses minerais, car elle-même n’en a pas les compétences techniques. Mais, hélas, de quelle technologie de pointe la RDC a-t-elle besoin pour couper elle-même ses bois et les transformer sur place en meubles de grande qualité et de grande valeur, et exporter ces produits finis au profit et pour le développement du pays?

Voilà pourquoi, l’appel urgent est fait ici aux législateurs de la RDC, dans le cadre de programme de relance économique du pays après COVID-19, de voter une lois qui ne permettrait l’exploitation du bois congolais que pour être traité et transformé sur place en RDC tant par des compagnies congolaises que par des compagnies étrangères.  Le résultat en termes de gain pour la RDC et de succès économique pour le pays sera palpable. Et ce gain peut être utilisé pour répondre aux besoins des jeunes et du peuple congolais énumérés ci-dessus.

Le deuxième exemple est proposé à l’exécutif, c’est-à-dire le gouvernement, et surtout le Président de la République qui a fait des minerais de la RDC son cheval de bataille pour attirer des gros investissements en RDC. Prémisse : les industries et les multinationaux savent mieux que les Congolais eux-mêmes que la RDC contient tous les minerais et les matières précieuses dont la planète a besoin pour son avenir. En fait, ils ont établi depuis des années leurs filières même illicites pour piller ces minerais congolais qu’ils utilisent pour fabriquer leurs tablettes, ordinateurs, avions, bateaux, vaisseaux spatiaux, etc.  Conséquemment, dire au monde, dans des discours, que la RDC a d’immenses minerais et matières précieuses, et donc venez investir en RDC, n’a eu et n’aura aucun résultat, à cause de cette prémisse. Ce que le gouvernement de la RDC devrait faire, c’est demander au groupe d’experts qui sont autour du président et dans les ministères, d’identifier les compagnies internationales qui achètent et utilisent les minerais congolaises (grâce aux filières illicites des pays voisins), confectionner un plan d’attraction pour proposer à ces compagnies des avantages beaucoup mieux que ce qu’elles ont maintenant, si ces compagnies venaient s’installer en RDC,  juste à côté de ces minerais, utiliser la main d’œuvre congolaise, et fabriquer leurs produits semi-finis ou finis sur place en RDC.

A titre d’illustration: « le cobalt congolais est incontournable pour la fabrication des batteries des voitures électriques », « le coltan congolais est indispensable pour la production des téléphones mobiles et tablettes » (discours congolais). Le groupe d’expert déjà mentionné devrait premièrement identifier la chaîne de production et transformation de cobalt aux batteries, et de coltan aux tablettes  deuxièmement identifier les compagnies et les usines qui sont dans ces chaines de transformation; troisièmement établir la statistique des jeunes ingénieurs congolais (ils sont là nombreux et sans emplois); troisièmement confectionner le plan d’attraction de ces compagnies et usines pour les attirer à s’installer en RDC.  Dans ce plan d’attraction seraient énumérés les avantages, y compris les ingénieurs congolais formés qui sont déjà là pour la main d’œuvre. C’est ce plan attractif qui fera que ces compagnies et usines puissent abandonner leurs filières illicites des pays voisins pour aller droit s’installer en RDC. Le résultat en termes de gain pour la RDC et de succès économique pour le pays sera palpable. Et ce gain peut être utilisé pour répondre aux besoins des jeunes et du peuple congolais énumérés ci-dessus.

5. L’après COVID-19 doit être différent de, et mieux que, l’avant COVID-19

L’idée centrale ici est que la vision de relance économique de la RDC après COVID-19 doit absolument s’écarter du ramassage et exportation des matières premières comme c’est pratiqué depuis l’accession de ce pays à l’indépendance jusqu’aujourd’hui, il y a de cela 60 ans. La RCD après COVID-19 doit se concentrer sur la matière grise de ses filles et fils, abandonner progressivement l’habitude de creuser, ramasser, et exporter, car cette pratique coloniale du sous-développement ne fait que renforcer le sous-développement.

COVID-19 a révélé la créativité et l’inventivité extraordinaires de la jeunesse congolaise au même niveau que les USA et la Chine qui sont les premières économies mondiales de notre temps. C’est remarquable, et ça doit changer la façon dont les dirigeants congolais conçoivent développement en termes d’exportation des matières premières pour plutôt concevoir développement en fonction des matières grises de la jeunesse congolaise.

Président de la république, conseillers et membres du cabinet présidentiel, Premier ministre et ministres, gouverneurs, sénateurs, députés nationaux et provinciaux, ministres provinciaux, vous qui êtes au volant de la RDC pour faire avancer ce pays, vous qui êtes le moteur pour faire avancer ce pays, est-ce que vous voyez les talents de vos jeunes filles et jeunes garçons? Avez-vous remarqué leur créativité exceptionnelle pendant cette période de COVID-19?  Si vous ne capitalisez pas sur la matière grise extraordinaire de vos jeunes filles et jeunes garçons qui sont parmi les meilleurs talents du monde, alors vous en rendrez compte devant le tribunal de l’histoire pour cette précieuse opportunité que vous aurez gaspillée. Si vous mettez en pratique ce qui est ici suggéré, vous déclencherez un changement et un mouvement de développement qui propulsera votre peuple et votre pays parmi les grands producteurs et exportateurs du monde. Et votre peuple, et l’histoire, vous en seront reconnaissants. Autrement, si après COVID-19 vous retournez dans vos habitudes de piller la RDC et son peuple pour vos voyages et vies de luxe en Occident, sachez que la pauvreté et la misère des habitants de la RDC crient jour et nuit pour justice et vengeance, et le fleuve de misère dans lequel vous noyez les populations de la RDC sera une source intarissable des malédictions, cauchemars et tourments qui vous accompagneront dans cette vie sur terre et dans l’au-delà.

 

Tongele N. Tongele, Ph.D.
Docteur en génie mécanique et professeur d’université aux USA
tongele@cua.edu

10 thoughts on “La RDC, les USA et la Chine dans la première catégorie mondiale de créativité

  1. Merci beaucoup mon Professeur pour la synthèse et la capitalisation du talent Congolais pendant la COVID19.
    Nous pensons actuellement d’agir sur terrain avec des petites unités de production.

    1. Les idées de professeur Tongele à travers ses livres et ses écrits sont pragmatiques et transformatrices. Les consultants Européens ou Américains vendraient les mêmes idées de professeur Tongele à la RDC (présidence ou ministères) pour des millions de dollars. Mais professeur Tongele offre ces idées gratuitement, pour l’amour de son peuple, et ça ne semble pas intéresser les dirigeants de la RDC. Tout ce que nous pouvons souhaiter est que le professeur Tongele, ainsi que ceux et celles qui pensent comme lui, puissent continuer é émettre leurs idées, car la jeunesse congolaise écoute. La réaction de Jean-Marie YALENGA AMOPONE et de tant d’autres jeunes qui écrivent directement au professeur Tongele est une indication que les idées de professeur Tongele sont entendues, écoutées et prises au sérieux par la jeunesse congolaise. Merci professeur Tongele, pour ce travail unique de motivation et d’inspiration de la jeunesse congolaise que vous faites. Vos efforts porteront un jour des bons fruits et, en ce moment-là, quel que soit là vous serez, sur terre ou dans l’au-delà, la jeunesse congolaise sera fière de vous et reconnaissante pour vos infatigables efforts.

    2. Cher Jean-Marie YALENGA AMOPONE,
      C’est toi, ce sont tes amis, c’est ta génération, c’est toute la jeunesse congolaise, c’est vous les jeunes filles et jeunes garçons congolais, c’est vous les transformateurs de vos propres vies par les travaux de vos mains. Vous êtes dans la bonne direction : créez vos unités de production par vous-mêmes pour vous-mêmes. Ce n’est pas facile, mais par essai-erreur, et progressivement, vous développerez l’expérience du travail, vous développerez les qualités professionnelles nécessaires pour gérer le destin de votre pays. Et quand vous arriverez au pouvoir, ce qui sera votre temps de gérer le pays et les institutions nationales, ce temps arrivera bientôt, vous aurez déjà développé compétence, honnêteté et professionnalisme, parce que vous aurez déjà créé d’unités de production par vous-mêmes pour vous-memes ; et ainsi vous aurez déjà développé l’expérience de concevoir, de gérer une affaire et de prospérer sans vol et détournement. Vous ne serez pas comme des opportunistes amateurs qui n’ont jamais prospéré par propres efforts et, une fois au pouvoir, ils deviennent ivres de vol et de détournement de tout ce qu’ils trouvent dans la caisse de l’Etat. N’enviez pas vos dirigeants amateurs qui tâtonnent, trébuchent, et se ridiculisent dans le bain d’ignorance et d’arrogance. Non, il n’y a rien de modèle en eux. Regardez plutôt à l’intérieur de vous-mêmes, découvrez vos talents, transformez votre conscience et votre mental afin de devenir vous-memes modèles de ce qui est bien et beau dans votre pays. Car, vous êtes talentueux et capables : tout ce qui est produit sous le soleil, vous pouvez le produire. Vous êtes capables de fabriquer des lattes et objets classiques, guitares, ballons de football, aiguilles et boutons, produits pharmaceutiques, chaussures, lunettes, montres, tablettes et ordinateurs, avions et vaisseaux spatiaux, voitures, trains, bateaux, machines lourdes, appareils électriques et électroniques, appareils électromécaniques et électroménagers, instruments de mesure, panneaux solaires, etc., bref, tout ce qui existe sur terre comme produit manufacturé est à votre portée de fabriquer. C’est par essai-erreur que vous y arriverez. Il faut donc essayer. Il faut vous mettre au travail. Ne vous laissez pas distraire par l’arrogance de vos dirigeants qui deviennent riche par corruptions et détournements. Ignorez l’arrogance des chômeurs mendiants qui se gonflent avec des gros diplômes et titres en se pavanant du matin au soir sans rien faire de productif pour eux-mêmes, pour leurs familles ou pour la société. Quant a vous, jeunes filles et jeunes garçons congolais, soyez courageux et persistants dans vos essais-erreurs pour création d’unités de production, car l’avenir vous appartient, et le présent est entre vos mains. Merci.

      1. Cher Sia Koli,
        Merci de tout cœur pour vos remarques. Partout dans le monde, les pays qui ont réussi à se développer, y arrivent toujours grâce à la vision, à la direction, aux inspirations et à la mobilisation stratégique conduites par les dirigeants de ces pays. En d’autres termes, les dirigeants d’un pays sont le moteur du pays. Les dirigeants en RDC sont supposés être le moteur pour faire avancer la RDC sur le chemin du développement scientifique, technologique et industriel. Mais depuis l’accession de la RDC à l’Independence, nombreux présidents et ministres se sont succédés et se succèdent à la tête de ce pays, et tous font la même chose : ruiner le pays, diriger le pays dans le sous-développement, la pauvreté et la misère. La RDC régresse toujours. Non seulement les dirigeants en RDC ne sont pas moteur du développement de ce pays, ils sont plutôt le cancer au cœur du pays. Chaque année qui passe, la RDC devient plus malade. Voilà donc la réalité de la santé du pays appelé RDC. Mais les dirigeants qui sont là maintenant peuvent faire les choses autrement. Ils doivent reformer l’armée en retraitant honorablement tous les généraux et colonels et majors et commandants qui sont là, certains sans rien faire, d’autres pactiser avec les ennemis du pays, d’autres encore sucent le sang des populations congolaises. Les dirigeants qui sont au pouvoir en RDC, en ce moment-ci, ont une grande responsabilité historique de reformer radicalement toutes les structures du pays qui sont trop lourdes et trop corrompues. A titre d’exemple : les USA, le pays le plus puissant, le plus riche et le plus développé du monde a deux sénateurs par Etat (Province), quatre députés nationaux par Etat (Province), et il y a cinquante Etats aux USA. Faites le calcul et comparez vous-même le chiffre avec un pays misérablement pauvre et économiquement agonisant comme la RDC. Ce qui se passe en RDC est abominable. Mais les dirigeants qui sont là, maintenant, doivent faire montre de créativité et d’intelligence, car on n’est pas dirigeant pour faire des choses faciles ou pour ne rien faire ou pour simplement vivre de luxe, faire des discours vides et se pavaner par-ci par-là. Non. On est dirigeant pour regarder devant et conduire le pays, traverser les obstacles en prenant des décisions difficiles, en faisant des réformes radicales, pour arriver au développement. Les yeux de la jeunesse congolaise et les yeux du monde sont braqués sur les dirigeants actuels de la RDC. Le défi est devant eux et entre leurs mains, et ils seront jugés pour leur inaction ou complicité dans le malheur du peuple congolais.

  2. J’ai toujours eu de l’enthousiasme à lire les articles de professeur Jp Tongele. Ils constituent pour moi un vade-mecum de sensibilisation pour un acteur ou animateur de développement. Cependant je me pose la question de savoir si nos compatriotes, nos dirigeants les exploitent à fond. Concernant le dernier article en date, il y a de quoi nous féliciter au regard de la créativité dont font montre les jeunes congolais. Malheureusement, ceux qui sont censés capitaliser cette inventivité dorment debout. Prenons le cas de Dr. Muyangi avec son protocole d’artemesia nous prouve qu’en RDC on ne peut pas être savant. Sinon qu’est- ce que les autorités compétentes attendent pour agréer le protocole de Dr. Muyangi? Surplace, l’après covid intéresse peu. Ce qui captive, c’est par exemple les décès à ka présidence ou le procès de 100 Jours.
    Je pense que les compatriotes devraient se prendre en charge au regard du manque de leadership dans le chef de nos dirigeants, faute de quoi nous resterons toujours des pleurnichards.

    1. QUE FONT LES DIRIGEANTS CONGOLAIS?
      Si le prof Tongele commence par aider nos dirigeants á commencer á imaginer autrement la gestion du pays?
      >REDUIRE LE TRAIN DE VIE DES INSTITUTIONS
      Etrange que le prof Tongele ne prend pas le temps d´aborder ce sujet très important.. Ce que malgré les avertissements du ministre de finance qui disait que la RDC n´aura pas un budget de plus de 10 milliards de dollars.. et malgré la crise mondiale qui secoue tous les pays plus riches et plus stables que le Congo, Felix et son gouvernement ne font pas signe d´avoir compris l´urgence de reduire drastiquement le train de vie de toutes les institutions étatiques.
      >Felix et son admnistration…. continue á avoir plus de 1000 conseillers á la présidence. Même quand il fonde une caise de solidarité pour le Covid, il n´a pas renoncé á son salaire ni reduit la dotation présidentielle.
      >Le gouvernement avec 66 ministres dont la contribution dans la gestion du Congo est très discutable en plus d´un an, ne fait pas signe de vouloir reduire le nombre des ministres.
      >Le Parlement qui est l´autorité bugdetaire ne souhaite ni reduire les salaires des parlementaires ni pire proposer de reduire la dotation présidentielle..
      Quelle est cette « créativité » que les congolais devraient attendre de la part de ceux dirigent le Congo s´ils ne peuvent même pas comprendre qu´avec un budget si minable ils ne peuvent pas continuer á se comporter comme des dirigeants d´un pays riche?

      1. Cher Ghost,
        Merci pour vos remarques et je partage votre avis. Un moyen puissant dont disposent les congolais, mais qu’ils n’utilisent pas effectivement, c’est la protestation et les marches pacifiques dans toutes les villes de la RDC pour exiger que des réformes radicales soient faites pour la relance du pays sur le chemin de la sécurité et du développement. Exemple : depuis le 31 Mai 2020 jusqu’aujourd’hui, chaque jour, le soir, des millions des gens à travers les villes américaines se rassemblent pour protester contre l’injustice et exiger que les policiers qui ont torturé à mort un Américain Noir du nom de George Floyd soient arrêtés et jugés. Lorsque l’affaire n’était pas connue, les policiers assassins avaient masqué la vérité et étaient en liberté. Mais lorsqu’un témoin qui était présent a posté la vidéo de ce qui s’est passé, les Noirs Américains sont descendus dans la rue, suivis de toutes les races et tribus des USA, et c’est chaque jour, il y a de cela neuf jours maintenant, que des masses protestent à travers les villes des USA. Sous cette pression énorme des millions des manifestants, les policiers ont été immédiatement révoqués du service, et l’auteur de l’assassinat arrêté, détenu et traduit en justice. Mais les gens ont exigé que les autres policiers qui étaient présents et observaient ce qui se passait sans rien faire doivent aussi être arrêtés et traduits en justice. Aujourd’hui, au neuvième jour, sous la pression des millions des manifestants, la justice a fait arrêter les autres policiers complices et traduits en justice. Cette protestation aux USA est maintenant répandue et supportée par des millions des gens qui marchent et protestent pour la même cause américaine au Japon, Canada, Australie, France, Angleterre, etc. Ces protestations soutenues sont en train de faire bouger les choses rapidement aux USA, et des lois sont en train d’être votées pour radicalement reformer les pratiques brutales des policiers aux USA. Peuple congolais : il faut marcher et protester chaque weekend à travers toutes les villes de votre pays pour exiger des réformes radicales, l’une après l’autre. Et tant que la réforme n’est pas faite, vous intensifiez les protestations. Les groupes WhatsApp sont partout en RDC, mais c’est plutôt utilisé pour transférer des photos et faire des analyses politiques superficielles sans effet. Et pourtant, c’est là un instrument efficace pour organiser des marches et protestations chaque weekend à travers la RDC afin d’exiger des réformes. A l’Est de la RDC, on massacre des civils, la Lucha marche et proteste pacifiquement à Goma, à Beni, à Bukavu, mais les policiers tirent des gaz lacrymogènes sur les manifestants, et tout le reste de la RDC reste calme. S’il y a marche et protestation des millions des congolais dans toutes les villes de la RDC pour exiger que le président de la République règle une fois pour toute l’affaire de l’Est du pays ou alors affronter des protestations permanentes, la réforme radicale de l’armée se fera pour que des vrais congolais généraux et soldats aillent régler cette situation à l’Est du pays. Congolais : c’est vous qui devez marcher et protester, et des millions des gens à l’extérieur du pays vont vous supporter. Mais si vous ne vous organisez pas pour marcher et protester chaque weekend dans toutes les villes du pays, alors vos lamentations resteront sans effet, et les injustices, corruptions et mégestions continueront à vous noyer dans la misère. C’est donc entre vos mains de faire la différence.

    2. Cher Sombe Kaimba Luc Delphin,
      Merci pour vos observations et commentaires. Vous savez, l’histoire naturelle de l’univers est un grand livre où tout y est documenté. Ils viennent, ils pensent posséder la RDC comme propriété privée, ils croient avoir maitrisé le destin de la RDC, et ils croient y demeurer éternels. Rappelez-vous l’histoire de la RDC en partant du roi Leopold II jusqu’à Kabange, et vous réaliserez des vains efforts par ces usurpateurs de demeurer éternels exploiteurs du peuple congolais. Mais le destin de ce peuple qui consiste à jouer le rôle de moteur pour le développement scientifique, technologique et industriel de l’Afrique, ne peut être bloqué par personne, ni Leopold II, ni Kabange. Si ceux qui sont aujourd’hui au pouvoir en RDC et à la tête des instructions nationales ne voient pas plus loin que leur ventre et leur nez, mais s’enivrent en s’enrichissant des diamants, d’or et de coltan du pays ainsi que du bois et d’autres ressources naturelles du pays sur le dos et le sang des populations congolaises qui croupissent dans la misère, il n’y a aucun doute que la misère des populations crie pour justice et vengeance jour et nuit. Lorsque les dirigeants de la RDC mangent bien, dorment bien, achètent des maisons en Europe, au Canada et aux USA, et y ont envoyé leurs épouses et enfants pour mener une bonne vie et préparer l’avenir des enfants, les âmes de ceux qui sont massacrés à l’Est de la RDC sous l’indifférence et l’insouciance des dirigeants congolais crient pour justice et vengeance jour et nuit. COVID-19 devrait faire réfléchir tout le monde, y compris ceux qui sont au pouvoir en RDC, car la mort est en train de surprendre. Et quand la mort surprend, c’est le temps du jugement, et on laisse derrière toutes les richesses accumulées sur le dos et le sang des populations congolaises, pour se confronter seul, sans avocats et sans gardes de corps, au jugement éternel. Et qu’est-ce qui va arriver après la mort ? Et quel sera le sort après le jugement ? Ce sont là des vérités que les dirigeants actuels en RDC doivent savoir, afin que qu’ils aient le courage de chercher la vérité, le courage de faire leur travail correctement et honnêtement, et le courage d’entreprendre des réformes radicales pour relancer le développement de ce pays.

  3. La mort de George Floyde a provoqué une indignation générale aux USA et partout au monde. Sauf en Afrique,le continent dont la victime de la barbarie humaine a ses racines. Est-ce une surprise? Du tout!
    La communauté afro-américaine s’est mise débout, c’étaient souvent les jeunes. La cause étant noble,elle a été suivie par d’autres.Et l’Amérique s’est embrasée. Son Président,l’homme le plus puissant du monde a dû a un certain moment se cacher dans son bunker. Comme un minable rat à la vue d’un chat.
    Cette belle leçon du respect des droits de l’homme donnée par la jeunesse noire américaine à la jeunesse congolaise n’a pas été retenue par celle-ci.
    Cela fait près d’un quart de siècle que les Congolais de tout âge sont cruellement massacrés à l’Est. Mais aussi au Kasai à un moment donné. Les pouvoirs publics, l’élite politique et intellectuelle congolaise, les médias congolais restent silencieux comme une tombe. On massacre dans les Kivu, au Maniema, en Ituri; dans les Uélés les Bororo se comportent comme dans un pays conquis, ils procèdent aux enlèvement des Congolais. A Kinshasa et ailleurs au Congo,la fameuse jeunesse congolaise se saoule de la bière,de la prière,de la musique,du procès de Kamerhe,de l’arrestation de Mukuna,de la filiation de Ibrahim Kabila,du culte de Fatshi….
    La religion,la musique,comme la bière consommée sans modération rendent un peuple veule. N’est-ce pas le cas du peuple congolais?
    Les infrastructures socio-économiques de base: routes, ponts, ports, chemins de fer, aéroports, écoles, hôpitaux, bâtiments abritant les services publics ont une durée de vie. Celles que le colonisateur belge nous a légué ont vécu et sont mortes de leur belle mort. Après avoir rendu des loyaux services.Le peuple congolais n’a jamais eu un seul instant l’idée de les reconstruire. Les mots « entretien », « rénovation », « réfection » ne se trouvent pas dans les langues congolaises.Tout se dégrade sous la barbe des pouvoirs publics et les populations congolaises bénéficiaires. Ca ne dérange personne. Alors personne.
    Les vautours venus du monde entier se livrent à un pillage systématique des ressources naturelles congolaises. En plein jour. Le peuple congolais est là,il regarde,il prie,et il boit.Des sans-papiers chinois squattent les sites miniers partout au Congo. Le peuple le regarde et l’accompagne même.Là où il essaie de protester,les pouvoirs publics envoie les forces de l’ordre pour les mater.
    Existe-il au Congo un pont construit par les Congolais eux-mêmes? Ou une usine montée par eux seuls?
    Le méchant colon belge et le dictateur honni Mobutu nous ont légué un héritage impérissable, éternel: les Parcs nationaux. Ils sont un patrimoine national et mondial. Ils sont en train de disparaître. L’environnement est un des enjeux mondiaux de ce nouveau millénaire. Sauf dans la tête de la jeunesse congolaise.
    Notre torpeur est génétique et culturelle. Je ne crois pas à notre capacité à nous prendre en main.Je suis peut-être pessimiste. Désole!
    « Le grand pays le sont pour l’avoir voulu ». Charles De Gaule. Le peuple congolais semble avoir fait u choix: être pays crétin,faible. Pour son plus grand malheur.

Comments are closed.