La RDC proteste contre l’arrestation de ses ressortissants en Zambie

Le ministre délégué chargé des Congolais de l’étranger, Emmanuel Ilunga Ngoie Kasongo a reçu mardi 06 mars, à Kinshasa, l’ambassadeur de la République de Zambie, Friday Nyambe, pour lui faire part de la préoccupation de la RDC suite aux arrestations arbitraires des ressortissants par les services de sécurité zambiens.

Le ministre a indiqué que 94 arrestations ont eu lieu précisément à Ndola et Chindola, dans la province de Cooperbelt. Le motif reste inconnu.

Les 94 Congolais ont été dispatchés dans les différentes prisons de ce pays sans procès, ni jugement. Leurs pièces d’identité ont été déchirées par des militaires zambiens. Selon le Consul de la RDC à Ndola, toutes ces personnes étaient en règle avec l’immigration de ce pays.

Le ministre Ilunga a dit son étonnement face à cette situation alors que la récente visite du président Kabila à Lusaka était centrée sur le renforcement des liens d’amitié et de la coopération bilatérale entre les deux pays.

Il a invité le chef de la mission diplomatique zambienne à se pencher sur cette question pour obtenir la libération sans condition de ces citoyens congolais en soulignant qu’il s’agit des paisibles gens qui font le commerce et s’acquittent normalement des taxes dues à ce pays. «Nous considérons que ces arrestations sont arbitraires et nous ne pouvons pas être d’accords», a-t-il précisé.

L’ambassadeur de Zambie s’est dit «surpris» de n’avoir pas eu connaissance de cette situation. Il a promis de demander au consul général de son pays à Lubumbashi de se rendre à la frontière afin de voir ce qu’il y a lieu de faire pour faire libérer les personnes arrêtées. Congo Indépendant (avec ACP/07.03)