La VSV dénonce les menaces de mort contre la SG de l’ECIDé Chantal Mobomi Mpeme

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) est vivement préoccupée par les menaces de mort dont madame Chantal Mobomi Mpembe, secrétaire nationale en charge de la communication du parti politique de l’opposition « Engagement pour la Citoyenneté et le Développement » (ECIDé) et sa famille font actuellement l’objet de la part des personnes non autrement identifiées à Kinshasa, en République Démocratique du Congo (RDCongo).

Les derniers messages des menaces datant du 11 août 2021 sont formulés en ces termes: « Chantal, Chantal, Chantal, prépare toi le dimanche, ta maison sera incendié »; « Chantal, Chantal, Chantal, dimanche, yo na bana nayo en feu », pour dire « Chantal, Chantal, Chantal, toi et tes enfants, vous serez incendiés dimanche ».

Selon les informations parvenues à la VSV, avant les menaces ci-dessus, le bureau de l’ECIDé/Limete où madame Chantal Mobomi Mpembe travaillait, avait été saccagé, il y a quelques mois cette année 2021. Le 8 juin 2021, elle avait été passée à tabac à Mbinza Pigeon, dans la commune de Ngaliema à la fin d’une émission animée avec son collègue Prince Epenge sur la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) par des personnes se présentant comme des « militants de l’UDPS, Parlement Débout » en face de la chaine de télévision Mercure TV. A l’occasion, ces militants l’avaient invité à cesser de critiquer le pouvoir en place.

Sur un autre volet, sa fille de 23 ans, étudiante de son état, aurait échappé à un enlèvement vendredi 6 août 2021 et aurait fait l’objet de filature jeudi 12 août 2021.

La VSV condamne fermement ces menaces de mort susceptibles de décourager certaines femmes politiques congolaises à participer activement à la gestion de la chose publique conformément à certains instruments juridiques nationaux, régionaux et internationaux.

Pour la VSV, ces menaces sont tellement graves en ce qu’elles visent à porter atteinte à la liberté d’opinion et d’expression ainsi qu’au droit à la vie de l’actrice politique madame Chantal Mobomi Mpembe et à celui de sa famille suite à ses opinions politiques.

La VSV rappelle à tous les acteurs politiques congolais que « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions ». Art.19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) et du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques (PIDCIP) (alinéa 1) ratifié par la RDCongo le 01 novembre 1976.

Eu égard à ce qui précède, la VSV demande aux autorités congolaises en général et politico-judiciaires en particulier de (d’):

  • Diligenter une enquête sur les menaces proférées contre madame Chantal Mobomi Mpeme et sa famille aux fins d’en identifier les auteurs et de les poursuivre en justice pour qu’ils répondent de leurs actes conformément aux lois de la RDCongo;
  • Garantir le droit à la vie et le droit à la sécurité de madame Chantal Mobomi Mpembe et sa famille;
  • Respecter et faire respecter la liberté d’opinion et d’expression de toutes les actrices et tous les acteurs politiques congolais de l’opposition;
  • Œuvrer effectivement pour la cessation des actes et comportements frisant l’intolérance politique pour torpiller la démocratie en RDCongo.

Fait à Kinshasa, le 13 Août 2021.

 

LA VOIX DES SANS VOIX POUR LES DROITS DE L’HOMME (VSV)

10 Commentaires on “La VSV dénonce les menaces de mort contre la SG de l’ECIDé Chantal Mobomi Mpeme

  1. victimisation dérisoire pour attirer l’attention. Cette dame ne représente rien du tout, elle est à l’image de son micro parti.

    1. @Elombe,
      Je vous adjure de respecter cette dame, même si on sait que vous autres les Kagamistes n’êtes pas tolérants à l’égard des Congolais qui osent s’opposer à tous ceux qui convoitent les richesses et les terres de la RDC. Cette dame (elle s’appelle Chantal Moboni et non pas Mobomi car c’est pas une tueuse) a toujours soutenu l’idée du Dr. Denis Mukwege pour la création d’un Tribunal international pour la RDC: voilà pourquoi elle dérange tous ces esclaves du Tutsi power, dont M. Elombe (je ne sais même pas s’il est elombe en quoi).

    2. Quelle légèreté de jugement qui pue le préjugé fanatique, cher ami !
      En effet curieux qu’à partir de votre boule cristal sachez tout plus que tout le monde et décrétez à l’avance que cette dame est du menu fretin qui n’intéresse personne et que ses plaintes seraient infondées, seulement pour attirer l’attention. Ah bon, moi je ne vois pas cet intérêt alors que tout le monde sait que son micro parti Ecidé est opposé notoirement au parti présidentiel et représenté valablement par Fayulu. Je serais vous je m’intéresserai d’abord à ce qu’il se passe sur le terrain : des milices commanditées ou non ne se sont-elles pas attaquées aux propriétés de Catholiques à Mbuji Mayi et à Kinshasa parce qu’ils tiennent tête au pouvoir, pourquoi n’inquieteraient-elles pas un membre de l’Ecidé pour la même raison, un parti opposé au camp présidentiel ? Sans polémique convenez que la VSV qui signe ce communiqué est à mon avis suffisamment outillée pour en savoir plus plus que vous ?

      1. J’ai oublié de relever le terme combien symbolique de VICTIMISATION ! Il y’a donc au Congo des gens qui se victimisent mais soyons sérieux une seconde : qui sont les champions incontestés de victimisation sinon les tshisekedistes inconditionnels ? Ils ont ce malin plaisir de se transforment en victimes sur toutes les critiques qu’on leur fait. Mme Moboni se sentirait à tort victime de l’acharnement fait sur elle et ce serait bêtement pour attirer l’attention : elle n’en aurait pas assez d’être cataloguée opposante au camp présidentiel à cause de son appartenance à l’Ecidé de Fayulu ? Allos donc !

      2. NONO
        « … des milices commanditées ou non ne se sont-elles pas attaquées aux propriétés de Catholiques à Mbuji Mayi et à Kinshasa parce qu’ils tiennent tête au pouvoir » : SAVOIR ARGUMENTER ! Avec de telles affirmations, vous vous détruisez vous-même avec votre argument de « boule de cristal ».

    3. C’est trop simpliste de réagir ainsi sur un dossier dont vous ignorez tout. Il aurait mieux été que vous vous taisiez plutôt que de dire des propos incongrus. Il y a des preuves sur tout ce que Madame dit et sur quelle base vous prétendez que c’est de la victimisation? Elle a été tabassée à Ngaliema, sa fille a échappée effectivement au rap devant témoins; les twites sur les menaces sont là et tout le monde peut les lire. Et comment avec toute la légerté du monde vous osez tenir de tels propos. C’est tout simplement désolant!

      1. Dommage qu’il n’y ait pas d’enquêtes dans notre pays pour clarifier tous ces cas, identifier des coupables et punir.

  2. DICTATURE TSHILOMBISTE JUXTAPOSÉE SUR L’OCCUPATION BANYARWANDA ! Voici ce qui arrive aux Politichiens Oppochats qui accompagnent l’Occupation Rwandaise au sein de l’Opposition Contrôlée par l’Empire Hima Tutsi à partir de KIGALI…Leurs petits leaders meneurs (Fayulu-Lamuka, Bemba j’ai accepté l’inacceptable, Muzito wa Gizenga etc) sans idéal politique, complices de Tshilombo-Pétain sont TOUS des INTOUCHABLES, protégés par les Chancelleries Occidentales, eux (Militants d’Ecidécomposition, du MLC=Museveni Leader du Congo-Kinshasa, du Mauvais Élan) par contre souffrent le martyre avec leurs familles… RÉVEILLEZ-VOUS DE VOTRE PROFOND SOMMEIL (LAMUKA NA PONGI YA BA BÉBÉS) PEUPLE KONGOLAIS, faire la politique dans un pays occupé où un président protocolaire nommé par les Occupants Banyarwanda devient un petit dictateur avec une Armée étrangère (APR=Armée Patriotique Rwandaise) comme Protection Militaire, c’est un suicide collectif pour tous les acteurs politiques… Tout ceci arrive à cause des bêtises de la Classe Politique KONGOLAISE (1997-2023) corrompue médiocre inconsciente congénitale, en lieu et place de faire sortir le PEUPLE pour arracher le pouvoir [qu’il a obtenu par les urnes] par la FOULE comme un certain Khomeiny en 1979 qui chassa le Shah d’Iran, Fayulu-Lamuka esquissait des pas de danse partout durant ses meetings devant des sans-dents RDCIENS dépourvus de TOUT… Allez encore une 4è fois aux élections pièges à con truquées d’avance organisées par la CENI pro Rwanda sera du CYNISME MEURTRIER car persévérer dans son erreur c’est DIABOLIQUE… « QUITTEZ LES INSTITUTIONS D’OCCUPATION RWANDAISE « dixit Honoré NGBANDA… INGETA

  3. Elombe,
    par inintelligence, vous salissez le travail de la VSV…..!
    Soyez Elombe, pas que physiquement. Mais, aussi et surtout, costaud intellectuellement.
    Sans haine….. tribale.
    Patriotiquement, Salut.

  4. C est honteux pour vous Udps! Les donneurs des leçons du hier se révèlent n’être que de gros menteurs, des intolérants qui ne supportent pas les contradictions, violents à l’égard des femmes ( Jeannine Mabunda, Paulette Kimuntu Chantal Moboni…) vous méritez véritablement l’appellation « TALIBAN »

Comments are closed.