La zone de santé de Minembwe au chevet de la population secouée par la guerre

La zone de santé de Minembwe a commencé à distribuer les médicaments dans les structures médicales et centres de santé de son aire depuis le 5 février.

Les centres de santé d’Ibumba, Kinyokwe, Kisanya et Kitumba sur l’axe du secteur de Lulenge dans le territoire de Fizi ont reçu un don des médicaments en provenance des ONG Médecins d’Afrique, l’Eglise Zion Temple, de l’ONG locale Jimbere et d’autres.

C’est depuis le début du déclenchement des hostilités dans cette partie du pays entre les groupes armés Gumino et les forces d’autodéfense Maï Maï que la majeure partie de la population de Minembwe et ses environs s’est retranchée dans les centres jugés sécurisés.

Les structures médicales bénéficiaires de cette zone de santé étaient dépourvues des médicaments alors que les maladies d’origine hydrique et d’autres étaient déjà signalées par le personnel soignant.

ACP/

6 thoughts on “La zone de santé de Minembwe au chevet de la population secouée par la guerre

  1. Si l’article reconnaît que les Maï Maï sont un groupe d’autodéfense, c’est-à-dire, ceux propriétaires de la terre qui se défendent d’une agression extérieure, de qui se compose le groupe armé Gumino? N’est-ce pas ce groupe d’assaillants tutsis rwandais armé par Kagame et dirigé par Ruberwa?
    Si Tshilombo se trouve sous ébriété d’avoir atteint le sommum de la « gloire », lui qui ne pouvait jamais rêver de devenir « président » soit-il protocolaire depuis son cercle de voyous, n’a pas naturellement la moindre intention de véxer ses amis et parrains rwando-ougandais agresseurs du Congo, que disent en revanche et où se cachent les inutiles Fayulu, Bemba, Muzitu et consorts?
    Pourtant, la « notitia criminis » se laisse entrevoir clairement du présent texte de l’organe de presse de l’occupation, ACP. Qu’attendent-ils, pour user de leur « ius ut procedatur » en vue de faire déclencher un procès pénal contre Ruberwa? Ces ignares resteront donc muets aussi longtemps que leur « luku », « lituma », « misili », « kwanga » et « nzombo » se trouvent garantis par les dessous de table reçus de leurs alliés tutsis banyarwanda? Pourquoi jusqu’à ce jour, personne de ces misérables ne se déclare hors scène politique? Y a t-il le moindre sens de l’honneur en ces inqualifiables? croient-ils que les congolais sont naïfs et bêtes pour ne pas considérer leur association de trahison à un certain Soriano, celui-là même qui s’est bâti un empire finacier au détriment du patrimoine minier de l’Etat? Messieurs, veuillez rester tranquilles. Vous payerez quoi qu’il en soit.
    D’autre part, qu’il soit clair que le Congo est le « forum loci delicti comissi » pour les graves crimes imputables aux banyarwanda, dont Ruberwa, Kanambe, Kamerere, Bizima Karaha et consorts.Par le principe de « perpetuatio iuridictionis », ces individus, bien que de nationalité réelle étrangère, devront d’abord être jugées par les juridictions congolaises. En aucun cas, les assassinats de nos morts ne resteront libres de la contondante punition légale. Les auteurs matériels et intellectuels des crimes, ainsi que les complices et coopérateurs nécessaires seront absolument punis selon le degré de participation au crime de chacun. Ceci veut dire que les congolais collabos qui multiplient en ces jours des déclarations d’exaltation des assassins rwandais du genre « les banyamulenge sont des congolais », n’échapperont pas au châtiment.

    1. mamale écrit :
      « Les auteurs matériels et intellectuels des crimes, ainsi que les complices et coopérateurs nécessaires seront absolument punis selon le degré de participation au crime de chacun » : Mais MUZITO ÉTAIT EN EUROPE, accueilli avec des HONNEURS, APPLAUDI DANS DES CONFÉRENCES… On ne vous a pas vus. COHÉRENCE !!! Pauvre Chebeya, pauvre Tungulu, pauvre peuple congolais !

      1. Mamale n’a-t-il pas aussi dit : « Si Tshilombo se trouve sous ébriété d’avoir atteint le summum de la « gloire », lui qui ne pouvait jamais rêver de devenir « président » soit-il protocolaire depuis son cercle de voyous, n’a pas naturellement la moindre intention de vexer ses amis et parrains rwando-ougandais agresseurs du Congo, que disent en revanche et où se cachent les inutiles Fayulu, Bemba, MUZITU et consorts? »
        Voilà la preuve, Procongo, qu’hélas vous n’êtes qu’un insignifiant robot à parler pour parler, formaté à tancer gratuitement des interlocuteurs que vous aurez décrétés « ennemis » sans les lire. Vos avis sortent d’un logiciel qui débite un refrain automatique informe préparé à l’avance contre eux sans chercher à les entendre. Quoiqu’ils disent vous vous êtes érigé en ‘donneur de leçons’ inarrêtable incapable de dialoguer.
        Relisez-vous, cher ami, il est ridiculement pathétique votre impénitent blabla de perroquet sans cervelle sinon à répéter sans fin son refrain formaté…

      2. De la même manière que Tshilombo, le feu pourtant au cul, s’exprime en Europe dans des cloîtres restreints des « mwan’etu » spécialement drogués d’avance pour applaudir jusqu’au simple soupir du traître fils d’Etienne Tshisekedi, il n’est pas d’étonner qu’un autre traître, Muzitu, avec pour mission depuis ses alliés tueurs tutsis de conquérir par la ruse les congolais de la diaspora, s’exprime pour sa part dans des cercles réduits des sympathisans « mpandia mono ».
        « De minimis non curat praetor », le peuple congolais qui sait déjà identifier ces misérables comme des traîtres avérés, n’a cure de leurs minables élucubrations.
        Les índices irréfutables d’une frousse bleue des tueurs tutsis sont que ces obnubilés narcissiques vont jusqu’à organiser une émission télévisée sur la balkanisation du Congo que dès le départ ils crurent être une entreprise fácile, à part le fait de Lancer sur Congoindépendant un certaine infortuné contradicteur PRORWANDA autoconvaincu de mieux faire, en tirant sur tout ce qui bouge, prenant langue pour commenter sur tout article du journal en ligne
        Votre ironique et cynique compassion pour Chebeya, Tungulu et le pleuple congolais ne chance rien à notre détermination de nettoyer tous les recoins du Congo, de la vermine que vous êtes.Il vous reste très peu de temps de rire.

  2.  » On nous a menti pendant 25 ans  ».
    Charles Onana.
    Achetez son dernier livre. Lisez et faites lire à votre entourage.
    Boycott BBC !!!!

Comments are closed.