Le gouvernement congolais sera-t-il capable d’inventer autre chose pour arrêter les marches?

Mwamba Tshibangu
Mwamba Tshibangu

Avec la vague de marches qui ne s’arrêtent pas pour réclamer légitimement, pour les uns, l’application sans délai de l’Accord de la Saint-Sylvestre et pour les autres, la mise en place d’une Transition Citoyenne, la donne politique est complètement bouleversée en RDC. En s’assumant pleinement sans peur et en anéantissant psychologiquement la force des armes, le peuple congolais est en train d’écrire une de ses plus belles pages de son histoire.

Convaincu qu’il est de son droit de s‘exprimer face à la léthargie rampante manifestée par la junte au pouvoir qui multiplie de subterfuges autrement dit contraintes, pour repousser une fois de plus les élections, le peuple congolais, soutenu en cela par les Églises, affronte ouvertement le pouvoir. Pas avec les armes blanches, moins encore avec l’artillerie lourde, mais tout simplement avec les crucifix, les chapelets et les rameaux qu’il brandit en marchant pacifiquement dans les rues. L’épouvantail des troubles agité par le pouvoir aux abois n’est donc que chimérique pour ne pas dire, machiavélique.

C’est bizarre que ledit pouvoir, au seuil de la porte de sortie, se rende compte seulement maintenant de la force réelle du peuple, de sa capacité à pouvoir changer le cours de l’histoire. Au lieu d’écouter d’une oreille attentive leur revendication et y donner une suite conséquente, c’est l’usage sinistre des armes et de la force brutale qui a été privilégié en mettant à l’avant-scène la barbarie la plus éhontée, en profanant les églises et s’en prenant maladroitement aux prêtres et autres serviteurs de Dieu.

Le comble dans tout cela, c’est que la République qui est en train de tuer ses propres enfants, de saccager des lieux saints, de lancer de gaz lacrymogène dans des maternités, s’est vue reconnaître, par un vote à l’Assemblée générale des Nations unies le 16 octobre de l’année dernière, le droit de siéger au sein du Conseil des droits de l’homme de cette grande institution. Ce faisant, l’on s’attendait à ce que la RDC puisse conséquemment adopter un comportement digne de ce nom en changeant son modus operandi vis-à-vis de sa population en matière des droits humains. Tel n’est pas malheureusement le cas.

Au contraire, depuis que la coordination du comité laïc des chrétiens a commencé à organiser les marches, affirmant nettement et courageusement que celles-ci ne s’arrêteront que si le Gouvernement et son chef donnaient un signal fort de vouloir appliquer l’Accord, dans toutes ses dispositions et de respecter simultanément la Constitution, les autorités y ont répondu par une répression sauvage, indigne. En s’opposant par des moyens violents et inhumains à cette demande légitime de clarification et d’engagement ferme pour baliser la voie allant vers les élections libres et démocratiques, le Gouvernement s’est empêtré dans un cercle vicieux.

Il a le défi de se confronter à la conscience nationale des Congolais qui ne voudraient plus, en aucune façon, se laisser intimider par l’usage de la force. À ce point, le Gouvernement devrait démontrer que sa politique barbare est payante d’autant plus que les marches continuent à être convoquées et qu’elles connaissent une adhésion populaire de plus en plus croissante. Tout laisse à croire que leur politique de la terre brûlée a échoué. Des justifications à tordre le cou ne leur épargneront pas l’erreur fatale commise en utilisant la force des armes là où il fallait utiliser la force de la raison. Et puis, ils ne peuvent pas empêcher la diaspora congolaise de se manifester. Ainsi, par leur entêtement et leur aveuglement, ils ont recréé les conditions d’une forte mobilisation et d’une grande sensibilisation de tous les Congolais, partout où ils se trouvent, envers la cause nationale qui est enjeu, comme cela ne s’était plus vérifié depuis les élections frauduleuses de 2011.

Ce mois, mentionnons-le pour terminer, est particulier pour les chrétiens congolais. Car, le 16 février est désormais une date mémorable dans les annales du pays. Elle renvoie aux martyrs tombés en février 1992 pour réclamer la réouverture de la Conférence Nationale Souveraine. L’histoire nous enseigne que cette Conférence a eu lieu en dépit de la résistance du régime dictatorial de Mobutu. L’histoire nous renseigne aussi qu’un certain Monseigneur Laurent Monsengwo y joua un rôle majeur. Coïncidence des faits ou alignement stellaire, aujourd’hui, le même Monsengwo est au centre de la politique congolaise. L’Église catholique, répondant à sa mission prophétique, s’est ouvertement engagée du côté de ses fidèles de la façon la plus ferme comme elle ne l’a jamais fait au cours de l’histoire récente du pays. De leur côté, les fidèles et un grand nombre de Congolais ont fait appel à Monsengwo, comme pasteur de l’Église et homme capable de fédérer et de tirer le pays du marasme politique dans lequel il végète, en le plébiscitant, parmi onze autres candidats, comme Administrateur principal de la Transition Citoyenne.

Comme on le voit, le Gouvernement devra inventer autre chose que les massacres pour arrêter les marches et stopper l’élan du peuple congolais qui a décidé de se libérer, une fois pour toutes, des griffes de la dictature et de l’occupation qui ne cache plus ses couleurs.

 

Par Mwamba Tshibangu
© Congoindépendant 2003-2018

7 réflexions au sujet de « Le gouvernement congolais sera-t-il capable d’inventer autre chose pour arrêter les marches? »

  1. De part leur illégalité et illégitimité, toutes ses autorités incompétentes conscientes des institutions étatiques faibles de l’Occupant Tutsi Power-Onu-Monusco n’inventeront qu’une seule roue de l’habituelle violence disproportionnée alors que pierre qui roule n’amasse pas mousse, la roue de l’histoire tourne aussi inéluctablement..

    N’etant pas établies ni par le Peuple Kongo Souverain Primaire encore moins par le Véritable Dieu Tout-Puissant Nzambe Tata comme dirigeants politiques du Kongo même si leurs pontifes de l’église de sommeil Binzambi Nzambi utilisent littéralement *Romains 13 : 1-2 *Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. (Louis Second) ou *Que toute personne soit soumise aux Puissances supérieures : car il n’y a point de Puissance qui ne vienne de Dieu, et les Puissances qui subsistent, sont ordonnées de Dieu* (Bible David Martin) d’une manière erronée pour justifier les dérives dictatoriales du pouvoir d’imposture de Kanambe alias Joseph Kabila Kabange Mutoto wa Rwanda usurpateur d’identité Kongolaise Cheval de Troie du Rwanda au Kongo…

    On peut même en prendre une trentaine de versions de plus pour tourner en bourrique tous ceux qui pensent bêtement le contraire, qui interprètent hors contexte ce qui les arrangent selon leur propre entendement en leur propre convenance…

    Sachant que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume des cieux comme ce qui est corruptible peut avoir part à l’incorruptibilité (1 Cor 15:50) les autorités ou puissances supérieures du chapitre 13 de l’épître aux Romains ne sont pas des êtres humains aux corps corruptibles composés de l’eau, de la chair, du sang, il s’agit des êtres célestes au corps divin incorruptible, il s’agit de l’Ordre des choses divines établies, surtout pas des autorités politiques juridiques incompétentes conscientes, nullement les politiciens diabolico-occultistes soumis à Satan le Chérubin jadis oint, il n’est pas question de la hiérarchie de gestion de cité des humains pécheurs, il ne s’agit pas non plus des faux chrétiens qui ne se soumettent point à la Puissance Divine du Sceau du Véritable Saint-Esprit du Divin Créateur Père Céleste Tout-Puissant, bref il s’agit clairement d’un Ordre établi hiérarchiquement dans l’église Corps du Christ Ekklesia ou Épouse sans tâche ni ride qui sera enlevée au temps opportun fixé par le Véritable Dieu bien coordonné par Sa Tête le Vrai Christ Noir Son Époux.,.

    Sous d’autres cieux dans des vieilles démocraties Occidentales, le respect des autorités humaines établies selon les règles démocratico-juridiques s’impose sans qu’on l’exige quoiqu’il y ait plusieurs contrevenants qui enfreignent les lois qui réussissent tant soit peu à échapper aux mailles du filet hors tous ses organes autoritaires établis par les hommes faillibles et mortels mais le Véritable Dieu Tout-Puissant est Omniprésent, Omniscient, Omnipotent qui vit hors du Continuum temps espace…

    Humainement, démocratiquement, juridiquement parlant les autorités de la Majorité Présidentielle Tutsi Power-Onu-Monusco ne sont pas, n’ont jamais été choisies, établies par le Peuple Kongo Souverain Primaire, le respect ou l’irrespect du Peuple Souverain Primaire envers elles est logique, légitime et légal… Point barre

    1. Cher Combattant Résistant de l’ombre,

      Dans votre réaction «les autorités ou puissances supérieures du chapitre 13 de l’épître aux Romains ne sont pas des êtres humains aux corps corruptibles composés de l’eau, de la chair, du sang, il s’agit des êtres célestes au corps divin incorruptible, il s’agit de l’Ordre des choses divines établies », Saint Irénée dit le contraire et confirme que les royautés terrestres sont établies par Dieu et ne parle pas des puissances angéliques ni des principautés invisibles, mais il confirme qu’il s’agit des autorités humaines.

      Si vous avez le temps, veuillez lire attentivement un extrait de l’article en question ci-dessous et me dire ce que vous en pensez s’il vous plait.

      Muyele Tango

      Les royautés terrestres établies par Dieu, non par le démon,

      Saint Irénée, père de l’Église, Contre les hérésies, Livre V : «De même donc qu’il mentit au commencement, il mentit aussi à la fin en disant : « Tout cela m’a été livré et je le donne à qui je veux ». Ce n’est pas lui, en effet, qui a délimité les royaumes de ce monde, mais Dieu, car « le cœur du roi est dans la main de Dieu ». Et le Verbe dit par la bouche de Salomon : « C’est par moi que les rois règnent et que les puissants gardent la justice ; c’est par moi que les princes sont exaltés et que les chefs régissent la terre. » L’apôtre Paul dit dans le même sens : « Soyez soumis à toutes les autorités supérieures, car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et celles qui existent ont été établies par Dieu ». Il dit encore à ce sujet : « Car ce n’est pas pour rien que l’autorité porte le glaive : elle est, en effet, ministre de Dieu pour exercer la colère et tirer vengeance de celui qui fait le mal ». Et la preuve qu’il ne parle pas des puissances angéliques ni des principautés invisibles, comme d’aucuns ont l’audace de l’interpréter, mais des autorités humaines, c’est qu’il dit : « C’est aussi pour cette raison que vous payez les impôts, car les magistrats sont les ministres de Dieu en s’employant assidûment à cela même ». Tout cela, le Seigneur l’a confirmé en ne faisant pas ce que lui suggérait le diable et en ordonnant, d’autre part, de payer l’impôt aux percepteurs tant pour lui-même que pour Pierre : car « ils sont les ministres de Dieu en s’employant assidûment à cela même.
      «En effet, lorsqu’il se fut séparé de Dieu, l’homme en vint à un tel degré de sauvagerie, qu’il considéra comme ennemis jusqu’à ceux de sa parenté et qu’il se précipita sans la moindre crainte dans toute espèce de désordre, de meurtre et de cupidité. Aussi Dieu leur imposa-t-il la crainte des hommes — car ils ne connaissaient plus celle de Dieu —, afin que, soumis à une autorité humaine et éduqués par ses lois, ils parviennent à une certaine justice et usent de modération les uns envers les autres, craignant le glaive placé ostensiblement devant leurs yeux, selon ce que dit l’Apôtre : « Car ce n’est pas pour rien que l’autorité porte le glaive : elle est, en effet, ministre de Dieu pour exercer la colère et tirer vengeance de celui qui fait le mal. » Et c’est pourquoi les magistrats eux-mêmes, qui ont les lois pour vêtement de justice, ne seront pas interrogés pour ce qu’ils auront fait de juste et de conforme aux lois; en revanche, pour tout ce qu’ils auront accompli au détriment de la justice, en agissant d’une façon inique, illégale et tyrannique, ils périront : car le juste jugement de Dieu atteint pareillement tous les hommes et ne connaît nulle défaillance. C’est donc pour le profit des païens qu’une autorité terrestre a été établie par Dieu — et non par le diable, qui non seulement n’est jamais en repos, mais ne saurait accepter que même les païens vivent en paix —, afin que, craignant cette autorité, les hommes ne s’entredévorent pas à la manière des poissons, mais refrènent par l’établissement de lois la grande injustice des païens. Et en cela « les magistrats sont les ministres de Dieu».
      «Si donc ceux qui réclament de nous l’impôt « sont les ministres de Dieu en s’employant assidûment à cela même», et si «les autorités qui existent ont été établies par Dieu», il est clair que le diable mentait, lorsqu’il disait : « Tout cela m’a été livré, et je le donne à qui je veux. » Car Celui sur l’ordre de qui naissent les hommes est aussi Celui sur l’ordre de qui sont établis des rois convenant à ceux qui, à tel moment, sont gouvernés par eux. Certains d’entre eux, en effet, sont donnés pour l’amendement et le profit de leurs sujets et pour la sauvegarde de la justice ; d’autres, pour la crainte, le châtiment et la réprimande ; d’autres encore, pour la moquerie, l’insolence et l’orgueil, selon que leurs sujets le méritent : car, comme nous l’avons dit, le juste jugement de Dieu atteint pareillement tous les hommes. Quant au diable, qui n’est qu’un ange apostat, il peut tout juste faire ce qu’il a fait au commencement, c’est-à-dire séduire et détourner l’esprit de l’homme, pour qu’il transgresse le commandement de Dieu, et aveugler peu à peu les cœurs de ceux qui l’écoutent, pour qu’ils oublient le vrai Dieu et l’adorent lui-même comme Dieu.
      «C’est comme si un rebelle, après s’être emparé d’une contrée par un acte de brigandage, venait à semer le trouble parmi ses habitants et à usurper les honneurs royaux auprès de ceux qui ignoreraient qu’il n’est qu’un rebelle et un brigand. Tel est le diable. Il était l’un des anges préposés aux vents de l’atmosphère, ainsi que Paul l’a fait connaître dans son épître aux Éphésiens [« prince des puissances de l’air, de l’esprit qui agit … sur les fils de le défiance » : 2, 2 ; 6, 12]. Il se prit alors à envier l’homme et devint, par là même, apostat à l’égard de la loi de Dieu : car l’envie est étrangère à Dieu. Et comme son apostasie avait été mise au jour par le moyen de l’homme et que l’homme avait été la pierre de touche de ses dispositions intimes, il se dressa de plus en plus violemment contre l’homme, envieux qu’il était de la vie de celui-ci et résolu à l’enfermer sous sa puissance apostate. Mais l’Artisan de toutes choses, le Verbe de Dieu, après l’avoir vaincu par le moyen de l’homme et avoir démasqué son apostasie, le soumit à son tour à l’homme, en disant : « Voici que je vous donne le pouvoir de fouler aux pieds les serpents et les scorpions, ainsi que toute la puissance de l’ennemi ». De la sorte, comme il avait dominé sur les hommes par le moyen de l’apostasie, son apostasie était à son tour réduite à néant par le moyen de l’homme revenant à Dieu». (Saint Irénée, père de l’Église, Contre les hérésies, L. V)

      1. Encore cet faux-prophete oeuvrnat a la solde de l’imposteur Tanzanien de Kingakati et nous debitant ses sermons dignes d’un Pharisien. Ce mec Muyele est tres dangereux en nous cachant sa Haute Trahison en sophismes.

        1. Cher Jean-Robert Muzuri,

          Je ne suis pas un Prophète, moins encore un Pasteur. Les argumentations contenues dans mon post que vous qualifiez de fallacieuses émanent de Saint Irénée, à moins que votre audace vous pousse à remettre sa sainteté en cause.

          Je vous rappel que je suis un simple conducteur de Chariot(Pousse Pousse) et mon éducation ne me permets pas de vous insulter, moins encore les autorités du Pays. Les injures nous rabaissent et elles ne nous profitent à rien s’il vous plait. Je suis tout à fait d’accord avec Congo Indépendant quant il cite Hegel en disant que La vérité est dans la thèse et l’antithèse. Personne n’a le monopole du savoir. Vos arguments contraires et convaincants au lieu des injures m’auraient beaucoup aidés s’il vous plait.
          Je remercie pour finir Mr B.A.W de C.I qui publie les opinions des uns et des autres sur son site, sans tenir compte des titres académiques de leurs auteurs.

          Muyele Tango

      2. Cher Muyele Tango,

        Avant toute chose, il faudrait distinguer le Véritable Dieu Tout-Puissant Créateur Souverain Redoutable qui vit inexplicablement hors de toute réalité même au-delà de la non-existe et le faux Dieu JC Blanc Aryen indo-européen que l’humanité entière accepte, institué par le christocentrisme cher aux pères fondateurs du Catholicisme au Concile de Nicée…

        N’ayant pas l’habitude de discutailler, de faire le prosélytisme sur les affaires du Véritable Dieu sachant que le salut éternel est individuel tout en respectant le libre arbitre et la liberté de culte de tout un chacun, d’emblée nous dirons que la Bible actuelle est falsifiée, tronquée, modifiée (Lamentations 5 : 2) par plusieurs traducteurs qui furent païens mais nous la citons toutefois selon 1 Thessaloniciens 5:20-21 *N’éteignez pas l’Esprit. Ne méprisez pas les prophéties. Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon*, comme les chrétiens de Bérée, nous avions vérifié que les autorités et puissances soient-elles supérieures n’émanent pas seulement du Véritable Dieu en moins que vous disiez le contraire…

        En lisant votre post humblement nous avons l’impression de lire *Les deux Babylones* de Alexander Hislop. Au fait les saints du Catholicisme ne le sont que de nom, le processus de sainteté selon les hommes et femmes faillibles et mortels de la religion catholique du Concile de Nicée est faux, n’est pas conforme aux instructions divines (Jean 17 : 17 *Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité* Bible de la Liturgie ou *
        Fais qu’ils soient entièrement à toi, par le moyen de la vérité; ta parole est la vérité* Bible en Français courant)…

        Les dogmes hérétiques doctrinaux comme les saints, les béatifications, les reliques, les statues, les images, les messes, le catéchisme, le purgatoire, l’ascétisme, l’immaculée conceptionde la Vierge Marie de l’Eglise Catholique comme religion du livre ou révélée au même titre que l’Islamisme et le Judaïsme sont l’ensemble de la supercherie vaticane pour entuber, enfumer toute l’humanité…

        La libération du psyché de l’Africain noir pour reformater le contraire de ce qu’a mis l’homme blanc comme Saint Irénée dans son subconscient depuis des siècles à part des inepties ingurgitées dès le bas âge, il y a l’illusion d’optique de croire que l’Occident est plus grand, plus civilisé, plus haut que l’Afrique et que le faux JC Blanc Indo-européen aux yeux bleus avec des longs cheveux est sans aucun doute le Véritable Dieu dans un mélange d’immaculée conception et de purgatoire alors que (1 Corinthiens 11 : 14 *La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c’est une honte pour l’homme de porter de longs cheveux*) le contredit logiquement …

        Dans notre parcours terrestre outre une enfance protestante, baptisé par aspersion deux fois et une éducation catholique stricte chemin faisant quand nous connûmes et acceptâmes Christ pour la première fois il y a plus de 17 ans en format Blanc efféminé, nous étions plus qu’ignorants marchant comme beaucoup de pseudo chrétiens de l’église de sommeil sur le chemin d’Emmaüs sans connaître le Vrai Christ Messie mais après des nombreuses lectures entre autres (Les deux Babylones d’Alexander Hislop), nous décidâmes de s’y atteler sérieusement en faisant des recherches personnelles assistés par le Véritable Saint-Esprit pour connaître la Vérité du Christ Noir, nous sommes dès lors issus de la vieille école d’initiés graciés dans la Vraie Parole Divine authentique de l’Afrique Ancestrale avant la dérive ou le fracas en mini-continents (Cosmogonie ou Genèse 11 : 8 *Et Dieu fracassa en fragments toute la face du Continent, et ils cessèrent d’étendre leur empire* Bible de l’Epée)…

        Nous répondrons d’une façon directe et claire à votre questionnement sur *Toute autorité vient de Dieu* car nous maîtrisons humblement la Bible en plusieurs versions ainsi que quelques livres apocryphes sans être théologien sans même avoir mis nos pieds en 18 ans de vie spirituelle dans une église bâtiment en citant le Livre d’Hénoch en version courte au chapitre 18 verset 3, l’équivalent de Genèse ou Cosmogonie 6 : 4…

        Livre d’Hénoch 18 : 3 *Et ils m’ont dit : Ce sont les Grigori, qui avec leur prince Satanail ont rejeté le Seigneur de la lumière, et après eux sont ceux qui sont tenus dans la grande obscurité dans le second ciel, et trois d’entre eux sont descendus sur la terre en provenance du trône du Seigneur, à l’endroit d’Ermon, et ont transgressé leurs vœux sur l’épaule de la colline Ermon et ont vu les filles des hommes comment elles sont bonnes, et en ont pris eux-mêmes des épouses, et ont corrompu la terre avec leurs actions, qui en tout temps de leur âge ont fait l’anarchie et le métissage, et des géants en sont nés et des hommes grandioses et d’une grande hostilité*)…

        L’anarchie et le métissage dont parle Saint Irénée n’ont pas été voulu par le Véritable Dieu qui créa le premier Homme Adam (nom francisé noir de peau) selon Genèse ou Cosmogonie 2 : 7 *Le Seigneur Dieu forma donc l’homme du limon de la terre; Il souffla sur son visage un souffle de vie, et l’homme devint vivant et animé* Bible Abbé Fillion, le limon de la terre trouvé le long du Fleuve Nil est noir.

        St Irénée dit, nous « Et en cela « les magistrats sont les ministres de Dieu» ». Cela dépend de quel dieu qui cautionne l’anarchie et le métissage dont on fait allusion puisque nous avions été crées comme des dieux terrestres mais nous mourrons comme des vulgaires « petits cons » (Psaumes 82 : 6 *J’avais dit : Vous êtes des dieux, Vous êtes tous des fils du Très-Haut. Cependant vous mourrez comme des hommes, Vous tomberez comme un prince quelconque)…

        Libre à vous de croire que les autorités et puissances humaines existantes au Kongo proviennent de votre dieu humain, limité, cruel derrière lequel se cache Satan le Chérubin jadis oint qui manipule JC Blanc Aryen Indo-européen présenté dans les bibles actuelles mais sachez que le Véritable Dieu Tout-Puissant Redoutable ne peut cautionner l’anarchie qui y règne en RDC (République Démocrature du Congo-Kinshasa)… Peace

      3. @Muyele Tango… Apparemment vous aimez la lecture si tel est le cas puisqu’il est dit « La meilleure façon de cacher quelque chose ou une vérité à un Noir est de la mettre dans un livre » Voici le livre intitulé *Les deux Babylones* d’Alexander Hislop (250 pages) en PDF accessible, nous vous le recommandons humblement en cliquant sur ce lien http://www.benabraham.com/pdf/2_babylones_fran.pdf pour voir la supercherie du mélange symétrique, empoisonné entre le paganisme ancien et le catholicisme moderne qui embrigade, formate l’esprit de plusieurs noirs Africains voilés, plongés dans un déracinement effréné…

  2. Chers Compatriotes,
    Le gouvernement congolais sera renversé par les marches. Il est impossible que ce gouvernement résiste à des pressions qui se feront de plus en plus pressantes. Ces marches des chrétiens ne sont pas à confondre avec les marches partisanes qui sont bien des marches qui n’engagent qu’une partie du peuple congolais. Les marches des chrétiens ont pour vocation de réunir tous les congolais autour d’un idéal libérer le Congo, et non comme les marches partisanes, qui ont pour un idéal simple la conquête du pouvoir et non la libération du pays. Que Dieu nous vienne en aide.

Les commentaires sont fermés