Le Premier ministre appelle les régies financières à maximiser les recettes

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a appelé les responsables des régies financières, à savoir la Direction générale des Impôts (DGI), la Direction générale des Douanes et Accises(DGDA) ainsi que la Direction générale des recettes administratives, judiciaires domaniales et de participation (DGRAD) à maximiser les recettes.

Il a lancé cet appel, lundi 12 août, au cours d’un entretien avec une délégation de ces régies financières, en vue de donner au gouvernement les moyens de sa politique, souligne le service de communication de la primature.

Il a également évoqué avec ladite délégation les mécanismes de motivation du système pour que les contribuables fassent leur paiement sans résistance, avant d’inviter les collecteurs d’impôts et taxes à réfléchir sur les mécanismes susceptibles de faire de faire entrer toutes les recettes collectées par les régies financières dans la caisse du trésor public.

ACP/

16 thoughts on “Le Premier ministre appelle les régies financières à maximiser les recettes

  1. Allo! Aaaallo!
    Allo la rédaction de CI!, BAW est là?
    Il n’ y a personne pour répondre?
    Même les sous-traitants: NONO ou MUSEMA BONGO (pardon Kweli) ne répondent?
    Que dites-vous de l’évolution de la riposte du virus EBOLA mise en place par le PREZO FATSHI, conduite par son excellence Dr MUYEMBE? Aucun écho?
    Vous n’êtes même pas capables de relayer le communiqué de l’ ACP sur la situation actuelle de cette maladie, Pourquoi?
    Parce que le résultat ne va pas dans le sens que vous souhaitiez?
    Vous tous bouches cousues?
    Pour faire la publicité et jouer le communicateur des élucubrations de Oly, vous étiez le 1er.
    Nous prophétisons: CI finira par disparaitre si sa ligne éditoriale consisterait à relayer les rumeurs qui ont toujours caractérisés l’information au Congo depuis l’époque de MOBUTU.
    Pardon: naza MULUBA te, naza mpe Rwandais te. Naza Boyomais 100%. Nasi na pona FATSHI parce que FATSHI aza Chance pour le Congo. Contrairement à pseudos-politiciens congolais, tout celui qui entre en contact avec FATSHI reconnait sa sincérité, son honnêteté et sa détermination à se battre pour un nouveau commencement du Congo. Nzete ya mbila bazo kata, ezo kola, ezokotisa misisa. La pierre rejetée par ceux qui voulaient bâtir, deviendra certainement la pierre de l’angle. Depuis GENEVE, nyoso bokoma, boloba contre FATSHI, il continue de garder le cap, une nouvelle histoire s’écrira, oboyi sala mokili nayo.
    Tokoloba tiii boko yoka. Kanda te Zua mpe te.

    1. @Lokumu
      Merci de ne pas me mêler à vos délires et vos œillères de fanatique et de faible d’esprit. Pourquoi serais-je contre le succès du Prof Muyembe s’il réussit à éradiquer l’épidémie d’Ebola et encore mieux en 3-4 mois comme il nous l’a promis et en quoi cela consacrerait la stratégie de Tshisekedi. Votre vision réduite ne vous permet sans doute pas de savoir que Muyembe faisait déjà partie de la riposte (comme celles de toutes les flambées) avant de se voir confier la coordination du Secrétariat technique. Votre inculture scientifique ne sait sans doute pas les nouveaux médicaments prometteurs sont le frit d’un long travail : mettre au point un médicament demande des années et leur conclusion que j’espère heureuse comme il s’annonce, exige au moins une dizaine années. Tshisekedi n’a donc pas donné d’une baguette magique qu’on en arrive là pendant qu’il est là.
      # Quant à Ilunga, il était à ma connaissance Ministre de la Santé et non chercheur virologue. Il a jugé bon de démissionner dans la nouvelle configuration car il y voyait son exercice limité. C’est son droit et c’est politique, ce n’est donc pas à moi de le juger ou de dénoncer son travail à la tête du ministère, je n’en connais pas le détail.
      # S’agissant de l’éradication d’Ebola qui ne viendra peut-être pas dans trois mois, je ne suis pas aussi borné et fanatique que vous pour ne pas m’en réjouir parce qu’elle aurait lieu sous le règne de Tshisekedi, c’est le vœu de tout patriote et j’en suis…
      Et d’ailleurs je n’ai rien d’idéologique ou de fanatique contre Tshisekedi, il est le Président, je le juge à l’acte et veux son succès pour le bonheur du pays, jamais jamais le contraire. Cela me laisse la liberté d’apprécier ce qu’il fait de bien et de le dénoncer quand il défaille. En tant que suiviste fanatique, vous aurez du mal à le comprendre, mais c’est ainsi pour moi…

      1. NONO,
        « C’est son droit et c’est politique, CE N´EST DONC PAS À MOI de le juger ou de dénoncer son travail à la tête du ministère… »
        Ah bon, je croyais que vous aviez le droit de juger « les hommes publics qui nous dirigent » !

      2. @Procongo
        « […]C’est son droit et C’EST POLITIQUE, ce n’est donc pas à moi de le juger ou de dénoncer son travail à la tête du ministère, JE N’EN CONNAIS PAS LE DÉTAIL[…] »
        Quelles sont les raisons précises pour lesquelles « Ilunga a jugé bon de démissionner » ? Pour le peu que j’en ai compris à partir de ses propres propos : « il voyait son exercice limité dans la nouvelle configuration », il a par ailleurs précisé qu’il n’acceptait pas des ingérences (externes à son ministère) qu’il jugeait techniquement et éthiquement dangereuses. A mon niveau, je ne peux attester ni de leur authenticité détaillée ni de leur pertinence ; pour le moins sa démission me parait éminemment politique d’autant qu’elle relevait aussi d’une sorte de cas de conscience. Est-ce un déni de jugement de ma part de « l’homme public » qu’il est en faisant tout ce constat ???

      3. PS
        Les conditions de la démission du ministre Ilunga, de ce que j’ai pu en comprendre de loin, se conjuguent selon moi, en critiques envers sa gestion de la riposte mais surtout en l’existence de deux stratégies « techniques » et sans doute aussi « gestionnaires » opposées au sein de l’équipe sans oublier les égos inévitables des uns et des autres. Rien qu’en ce sens, sans en connaître tous les détails et sans donc pouvoir porter un jugement « technique » approprié, sa démission (parce qu’il en a eu l’initiative) me parait déjà courageuse et pourquoi pas honnête.
        Y’avait-il plutôt ou aussi une « affaire de gros sous » derrière chez les protagonistes Congolais ? Ce n’est pas à écarter mais seule une enquête, un audit (financier !) de la gestion de son ministère peut nous le confirmer. Voilà comment je je me permets de « juger notre homme public »…

      4. NONO,
        « ne fais pas à autrui [à ARMAND] ce que tu ne veux pas qu´on [LOKUMU] te fasse. »
        C´est
        logiQUE,
        bibliQUE
        et sympathiQUE.

  2. @Lokumu,
    Je n’aime vraiment pas répondre aux gens qui raisonnent comme vous. Mais souffrez que je vous dise ceci: le débat n’est pas autour de la « sincérité » ou de l’ « honnêteté » de Tshilombo. Le professeur Kalele (qui est d’ailleurs un Demulu comme Felix) l’a bien illustré tout dernièrement en disant à peu près ceci: « puisque Félix a accepté de se faire rouler dans la farine par le rwandais Hippolyte Kanambe, le (+1) que lui Tshilombo aurait pu apporté, ajouter à cela le (-1) de la médiocrité de « Kabila », le résultat de tout ça est zéro (+1-1=0). Tout est là. Seul les idiots sont incapables de comprendre ce petit raisonnement.

    1. KUM,
      vous parlez de ce KALELE qui, à quelques jours des élections, ne savait pas ce que les électeurs de Lamuka devaient faire dans les bureaux de vote ? Je le cite :
      « Il y a une option qui a été levée par ma plateforme Lamuka. Cette option n´est pas encore levée jusque-là. Je m´en tiens à cette option. C´est un problème de discipline. » Kalele, le roi du CHARABIA. Kiekiekiekiekie ! Et si Félix apporte le (+5), quel sera le résultat avec le (-1) de Kabila ?
      Les idiots citent les idiots.

      1. @Prorwanda (pseudo Procongo),
        Je vous le concède: Je suis idiot, et le prof Kalele est également idiot.
        Et Tshilombo, qui est-il?

      2. Kalele dit : deal assumé de Tshisekedi avec ‘JK’ + médiocrité criminelle de ce dernier font une somme nulle regrettable. Est-ce si « idiot » de faire un tel constat comme son incompétence, selon vous, d’avoir été indécis sur l’option de Lamuka par discipline d’accepter ou non la machine à voter à la veille de l’élection ? On sait comment cela s’est passé : après les dernières précisions et accommodations publiques de la Ceni et du pouvoir parrain, les électeurs (de Lamuka) ont accouru en masse aux bureaux de vote. N’eurent été les derniers empêchements planifiés du pouvoir organisateur, on aurait comptabilisé une participation bien plus importante. Où se trouvent alors les « idiots » sinon les « idiots utiles » ?

      3. ADDENDUM
        « […]On sait comment cela s’est passé : après les dernières précisions et accommodations publiques de la Ceni et du pouvoir parrain, FAYULU ET LES SIENS ONT ÉCLAIRCI LEUR POSITION QUI N’ÉTAIT D’AILLEURS D’ABORD QUE « TACTIQUE » ET les électeurs (de Lamuka) ont accouru en masse aux bureaux de vote.[…] ».

      4. KUM l´obsédé du Rwanda,
        c’est déjà bien de prendre conscience de son idiotie. Félix. c´est un jeune politicien qui, à la différence des diplômés de Lamuka, a eu la lucidité, la sagesse d´avoir un message clair (« Avec ou sans la MAV ») face à l´’ingéniosité’ de Kabila. Pour la suite, on verra ses réalisations pendant son mandat et on le jugera rationnellement.

      5. NONO,
        « Kalele dit… » : Comme si la parole de Kalele est la parole du créateur (Il suffit qu´il parle pour que la réalité « soit »). Kalele peut dire tout ce qu´il veut, la réalité ne change pas, surtout qu´il ne démontre rien. Kalele, c´est un aigri, surtout un incompétent qui, au lieu d´inspirer les politiciens de Lamuka, a plutôt démissionné comme intellectuel, préférant nous parler, toute honte bue, de DISCIPLINE alors que toute personne lucide pouvait voir que Lamuka se mettait en mauvaise posture avec son fameux et fumeux rejet de la MAV. La CENI n´avait même pas commandé de nouvelles machines et on vit le revirement des leaders lamukistes; mais c´était trop tard. Leur nouveau mot d´ordre n´avait même pas atteint tous leurs adeptes à Kin, la capitale, a fortiori dans les zones reculées des provinces. Les illusions des ‘facebookistes’ terrés en Occident n´ont rien changé à cette réalité. Par exemple, bien des cireurs de chaussures et co. à Kin avaient continué de répéter à leurs clients – même le lundi après le vote – qu´ils n´avaient pas voté, pcq « Fayulu aboyi MAV ». Présenter ce grave manque de lucidité et de cohérence (qui a laissé ses propres adpetes perplexes et dans la confusion) « position TACTIQUE », c´est essayer de faire rire les autres sur un sujet bien délicat.
        Le rigolo, c´est quand on se réfère aux paroles de FAYULU lui-même qui ne disait pas qu´il avait changé de consigne ou de « position tactique », mais affirma plutôt qu´il n´avait JAMAIS rejeté la MAV. Kieeeeeeee, de l’humour pince-sans-rire ! Misu makasi NDOKI TE !

  3. Ça fait jaser les démons, surtout drôlement rigoler les oiseaux ! « Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a appelé les responsables des régies financières, à savoir la Direction générale des Impôts (DGI), la Direction générale des Douanes et Accises(DGDA) ainsi que la Direction générale des recettes administratives, judiciaires domaniales et de participation (DGRAD) à maximiser les recettes » Entre temps l’éternel pigeon voyageur le président protocolaire nommé par l’imposteur Rwandais et son 1er sinistre non investi par le Parle et ment d’Occupation, fossoyeur de la SNCC continuent cyniquement de prendre les 80 millions des RDCiens propriétaires, copropriétaires, usufruitiers, nu-propriétaires de la Terre Kongo pour des éternels petits cons. Pour pacifier l’Est, faudrait-il aller à la SADC ou signer des décrets-ordonnaces ? Décidément la religion de l’argent ne recule devant rien ! Même devant la mort… C’est dans ce climat de Far West financier que certains partis politiques (700 environs) adulés par leurs fanatiques aveugles laxistes, incohérents, ultra confusionnistes, veulent attendre paisiblement 2023 alors qu’aux USA il y en a que 2, si l’un est au pouvoir, l’autre est dans l’opposition républicaine constructive. Décidément l’Afrique ne mérite pas la belle Démocratie Welcome, être politicien est un métier privilégié qui cache le chômage où le politicien Africain aime se servir non servir sa Patrie….
    « Je disais en moi-même : Les jours parleront, le grand nombre d’années enseignera la sagesse. Mais en réalité,dans l’homme, c’est l’Esprit Divin, le souffle du Véritable Dieu Tout-Puissant, qui donne l’intelligence; le nombre d’années ne donne pas la sagesse, la vieillesse ne fait pas reconnaître ce qui est juste… »…
    Récompenser un fossoyeur d’une société d’État mis en faillite délibérément maximisera-t-il les recettes financières de l’État failli ? Tous les ministères du Gouverne et ment d’Occupation seront régentés par Kingakati et Paul Kagame et n’y changeront rien du tout pour les Kongolais occupés. Le partage du gâteau RDC peut s’arrêter à chaque instant, les Maï Maï Makesa autochtones d’autodéfense peuvent renverser la table de mangeoire des politichiens-oppochiens à l’improviste… Ainsi soit-il… Ingeta

    1. Récompenser un fossoyeur d’une société d’État mise en faillite délibérément maximisera-t-il les recettes financières de l’État failli ? Tous les ministères du Gouverne et ment d’Occupation seront régentés par Kingakati et Paul Kagame et n’y changeront rien du tout pour les Kongolais occupés. Le partage du gâteau RDC peut s’arrêter à chaque instant, les Maï Maï Makesa autochtones d’autodéfense peuvent renverser la table de mangeoire des politichiens-oppochiens à l’improviste… Ainsi soit-il… Ingeta

  4. A propos des TRAITEMENTS PROMETTEURS CONTRE EBOLA découverts par Muyembe et son équipe de l’INRB, je viens de lire cette nouvelle désagréable : les médicaments sont « une propriété américaine » plutôt que celle de ses inventeurs. Le brevet n’apporterait donc presque rien financièrement à ceux-ci d’autant que ces médicaments ponctuels dans des épidémies saisonnières seraient insuffisants pour constituer une source rentable, nous dit-on.
    Les professeurs Muyembe et Sabue ont conçu et expérimenté l’efficacité des molécules anticorps monoclonaux anti-Ebola obtenus à partir des survivants de l’épidémie de Kikwit en 1995 mais le long essai clinique qui est passé comme s’il se doit par leur identification in vitro et sur des animaux de laboratoire (singes infectés) pour conclure à leur efficacité et aboutir à une molécule thérapeutique aujourd’hui utilisée sur les malades de Beni a été fait en collaboration avec une structure américaine (la Division de Recherche Clinique du ‘National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID)’, et la molécule développée par un laboratoire américain. Voilà pourquoi c’est le gouvernement américain qui en détient la propriété. Il y’a peut-être des choses à revoir de ce côté…
    (= https://www.politico.cd/actualite/la-une/2019/08/14/exclusif-le-mab114-traitement-curatif-contre-ebola-invente-par-les-professeurs-jean-jacques-muyembe-et-sabue-malangu-est-une-propriete-du-gouvernement-americain.html
    = https://www.politico.cd/actualite/la-une/2019/08/13/exclusif-voici-la-longue-histoire-du-mab114-traitement-curatif-contre-ebola-une-invention-du-congolais-jean-jacques-muyembe-tamfum.html
    = https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/325001/9789242515893-fre.pdf )

Comments are closed.