Le président Félix ne rassure pas Joseph Kabila

Le partenariat entre le Président Felix Tshisekedi et Monsieur Joseph Kabila ne sera durable que si le premier rassure le deuxième. Si Monsieur Joseph Kabila n’est pas rassuré, il se passera du Président Félix en mettant en place d’autres stratégies.

La déclaration faite par le Président Félix Tshisekedi à Washington de déboulonner le système dictatorial qui est en place n’a pas rassuré Monsieur Joseph Kabila. La réaction virulente du FCC contenue dans son communiqué du 8 avril 2019 contre les propos du président est en une preuve irréfutable.

La nomination par le président Tshisekedi des mandataires à la SNCC et la GCM, sans consulter Kabila et le FCC, n’a fait que renforcer la méfiance entre les deux partenaires. La réaction du FCC et le complot monté contre le Président de la République au niveau de l’Assemblée Nationale en sont aussi la preuve.

La méfiance s’est déjà installée malgré la cohésion apparente entre les deux partenaires.

Pour le Président Tshisekedi, avec son bon cœur de chrétien, c’est déjà du passé, mais pour Joseph Kabila et le FCC, ce sont des alertes qui les obligent de mettre en place de nouvelles stratégies que j’appelle « stratégies d’encercler du partenaire ».

C’est possible que je me trompe. Mais Monsieur Joseph Kabila et le FCC sont des calculateurs. Je ne suis pas du FCC, mais j’apprécie leur manière de travailler stratégiquement avec une vision et des conséquences bien ordonnées et chronométrées. J’apprécie leur manière de travailler même si je sais que ce n’est pas profitable aux congolais. C’est leur survie (intérêt) politique qui est la motivation de tout.

L’annonce, samedi 22 mai 2019, par Monsieur Joseph Kabila de participer aux travaux du Sénat n’est pas une annonce gratuite ou isolée. Elle fait partie de la stratégie. C’est une question de préparer l’esprit de congolais. Il est possible que Joseph Kabila se fasse élire Président du Sénat ou qu’il y soit seulement présent pour d’autres raisons.

Comme Madame Mabunda l’avait déjà dit, la mise en accusation du Président Tshisekedi n’est pas exclue. Beaucoup ont déjà oublié cette déclaration faite sur RFI, mais elle fait aussi partie de la stratégie.

Si Laurent-Désiré Kabila a été écarté du pouvoir, par ses partenaires Rwandais et Ougandais pour n’avoir pas respecté les termes du partenariat, par une option radicale de son assassinat afin de donner le pouvoir à quelqu’un qui était proche au Rwanda, il sera difficile que le président Tshisekedi soit écarté de la même manière. C’est préjudiciable aux intérêts du FCC qui n’est pas encore sûr de la réaction des congolais. Pour eux, le Président Tshisekedi est un dispositif transitoire dans leur stratégie. Quand ils seront surs de contrôler tout et qu’ils se rendront compte que le Président Tshisekedi n’est plus contrôlable, ils l’écarteront en recourant aux termes de la Constitution que nous voulons tous qu’on respecte. Ils vont le destituer et le Président du Sénat prendre le pouvoir pour un temps. Il peut être Monsieur Joseph Kabila lui-même ou quelqu’un qui est très proche. L’essentiel est que la présidence revienne aussi au FCC. La gourmandise du FCC de contrôler toutes les autres institutions de la République, sans tenir compte de son partenaire, en dit trop sur leurs intentions. S’ils ont l’occasion de reprendre la présidence de la République, ils ne vont pas hésiter.

En agissant ainsi et en faisant semblant de respecter la Constitution, au nom de la souveraineté des Etats, terme très cher à Monsieur Joseph Kabila et au FCC, aucun Etat occidental n’interviendra dans les affaires intérieures du Congo. Même pas les Etats Unis.

Et comme la Communauté internationale, l’ONU, est toujours divisée sur la RD Congo, la situation tournera à l’avantage de Monsieur Joseph Kabila et du FCC.

Je m’adresse à tous les Congolais et aux amis des Congolais que nous ne devons pas dormir. L’alternance n’est pas encore sécurisée.

Nous devons nous organiser pour que si pareille chose arrive qu’elle nous trouve debout et déterminés à barrer la route à une autre confiscation maligne du pouvoir.

Kinshasa, le 24 juin 2019

 

Me Jean Claude Katende, Le Gardien du Temple.

 

« Le pouvoir politique ne peut pas faire du bien s’il n’est pas entre les mains d’une femme ou d’un homme de bien »

13 thoughts on “Le président Félix ne rassure pas Joseph Kabila

  1. QUESTION A JC KATENDE: EST-CE QUE LE PR FATSHI ET SON TRES AFFAIRISTE DIR-CAB KAMERHE RASSURENT-ILS LES CONGOLAIS ??
    TENEZ, ENTRE AUTRES AFFAIRES LOUCHES A LA PRESIDENCE, LE DIR-CAB KAMERHE VIENT DE SIGNER EN HATE (SANS ATTENDRE L’INVESTITURE DU NOUVEAU GOUVERNEMENT) UN CONTRAT DE $2 MILLION DOLLARS PAR MOIS ET CE SANS APPEL D’OFFERS AU PROFIT D’ UNE FIRME OBSCURE ZAWAL (INDO-PAKISTANAISE?) POUR LA CONSTRUCTION DE STATIONS D’ESSENCE AU KASAI..
    VOILA LES PRIORITES « PEUPLE D’ABORD » DE FATSHI & KAMERHE…!

    1. Si Fathi a été réellement élu psdt de la republique, il n’a rien à craindre car le peuple est souverain. Mais comme tel n’est pas le cas, Kabila et le FCC le tiennent à la barbichette. Il a trahi son Pere et bcp d’entre nous qui voulions en finir avec la kabilie. Entre Kabila et Fathi, qui est le voleur et qui en est le receleur ? Un bien mal acquis n’a jamais profité. Kamerhe l’a manipulé comme un bleu. Son seul secours, c’est le Peuple. Qu’il se retentisse.

  2. Me. Katende vous etalez ci-dessus une « demonstration par l’absurde » du schema machiavelique – dire meme diabolique – que confectione le Voyou de Kingakati avec lappui de sa bande de malfaiteurs FCC (« Faux Congolais et Cons ») que pilote son petit boy N. Mwilanya.
    Le probleme de Fatshi est aussi que le tres margoulin V. Kamerhe ne le sert pas pour l’interet du Peuple, plutot se positionne pour d’abord tres vite s’enrichir, et puis servir celui qui (…..suivez mon regard vers Kingakati…) lui facilitera d’atteindre son reve ultime de la Primature…

  3. Me Jean Claude Katende « apprécie » la manière de travailler du FCC même s’il sait « que ce n’est pas profitable aux congolais ». Or M. Katende est lui-même Congolais, donc en d’autres termes il apprécie les stratégies mises en place par cette racaille collabo-rwandaise pour nuire à son propre pays, et donc à lui-même (drôle de jugement!).
    Ensuite M. Katende se ravise pour demander « à tous les Congolais et aux amis des Congolais que nous ne devons pas dormir. Nous devons nous organiser pour que si pareille chose arrive qu’elle nous trouve debout et déterminés à barrer la route à une autre confiscation maligne du pouvoir ».
    Ce que Me Katende oublie de relever ici, c’est le fait que Félix Tshilombo se soit lui-même attaché la corde au cou, attendant simplement le moment venu pour que son partenaire-ennemi le mette à mort en le suspendant par le cou au moyen de cette corde qu’il s’est lui-même mis au cou. La triste réalité est bien celle-là!

    1. Il m’arrive très svt d’avoir des doutes sur des titres ronflant que nos compatriotes brandissent. Quand on est Avocat, cela suppose qu’on a appris à avoir un raisonnement cartésien. Pourquoi notre avocat, pour étayer ses propos, ne commence-t-il pas par évoquer les conditions de nomination de Fatshi. Ceci l’a conduit à accepter ‘ L’INACCEPTABLE  » comme l’autre. La fin dramatique d’1 côté comme de l’autre n’est pas à exclure.

  4. En RDC dormir en se frottant les mains par joie de l’alternance encore non convenablement consommee surtout lorsqu’on est face aux vrais léopards déguisés (fcc), serait pour nous congolaises et congolais, répéter la même erreur qu’ont commis nos encetres politiciens des années soixante de Lumumba et ceux des années nonante avec Mzée, en croyant que la sécurité était assurée quand il n’en a pas été ainsi.
    Prenons à tout moment consciences des dures servitudes que nous en avons subies, unissons-nous et réfléchissons-y à chaque instants et agissons en bloc à tous moment.
    Aux politiciens qui tardent à comprendre que l’heure est à l’unité afin de contraindre la force du mal qui jusqu’alors continue à nous gueter, de comprendre et faire la même chose que KAMERHE, KIUNGU, MBUSA, KATUMBI ET MBEMBA ! Et le faire d’avantage car l’ennemi loge avec nous encore en possession de tous pouvoirs. Relevons-nous d’un seul cri, L’Éternel Dieu soutien les hommes prudents.
    Nous sommes sur la bonne voie, et nous nous reposerons dès que les léopards seront désarmés des tous leurs griffes et dents !!!
    Au président de ma RDC, d’oublier la distraction lui et son entourage, une grosse erreur qu’à commis Mzee et ses proches collaborateurs. Dans la vie, surtout en politique, les choses évolue toujours en s’inspirant de l’expérience que seule l’histoire transmet.
    Le Dieu des BAKUIDI, Est percement vigilant sur la RDC

  5. Monsieur Katende,
    Félix Antoine Tshilombo n’est président de la république que par la seule volonté et roublardise de  » Kabila  ». Ce dernier peut le destituer quand il veut. Il suffirait par exemple de motiver un député pour reposer – en motion, la question du dossier de candidature de Tshilombo à l’élection présidentielle déposé à la CENI avec sa signature sur l’honneur. Vous voyez bien à quoi je fais allusion…
    Bolingi balobela bino na munoko nini ?

  6. Question à 1000 F.C. aux juristes congolais: un « sénateur à vie » peut-il exercer la fonction de président du Sénat?
    Pour le reste, puisse la classe politique la plus médiocre de la Terre entendre les cris d’alerte de J.C. Katende. Quel spectacle désolant que de voir ces messieurs et dames alignés en rang, comme des élèves devant leur maitre, à Kingakati devant un ancien président!
    Nés avant la honte!
    Topesa soni na mbwa po na lokoso ya mbongo!

  7. me katende à totalement raison quand il parle des stratégies du fcc. C’est vrai, le fcc à un brain trust qui travaille avec une efficacité qu’il faut leur reconnaître. malheureusement pas pour les intérêts des congolais. Mais la vérité reste la vérité même si cela nuit à la nation. C’est aux autres partis et regroupements de se doter des concepteurs et autres éclairés pour étudier, décortiquer et finalement déjouer les plans de Fcc. Je ne crois que l’équipe actuelle autour de mr Tshisekedi puisse jouer cette partition.

  8. Au delà de la liberté d’opinion qui doit être effective dans un état qui se veut démocratique, je constate que les différentes ONG dites de protection des droits humains en tout cas du moins au niveau de leurs dirigeants se sont transformés en supplétifs ou appendices de l’udps. Pour moi, ça pose problème. Y a-t-il encore en Rdc une société civile non affiliée aux partis politiques ou regroupements politiques de telle ou telle autre tendance?

  9. @M. Katende (gardien du temple autoproclamé),
    Le surnommé Kabila a été sauvé de la noyade par Tshilombo moyennant un strapontin ( un titre sans réel pouvoir).
    La kabilie tient sur 3 piliers essentiels qui nuisent au Congo:
    ** L’appareil sécuritaire
    ** La cour constitutionnelle
    ** L’économie (pillage organisé)
    Le problème ne se pose pas en terme d’assurance qu’il faut donner. Pour le bien du Congo, il faut s’attaquer à ces trois piliers pour mettre la kabilie hors d’état de nuire. Tshilombo n’en a pas la capacité et ne s’en donne pas les moyens. Il s’en remet à la prière dans un stade.
    Pour votre information:
    1** un sénateur à vie ne peut pas avoir un mandat électif. Joka, (comme Bemba )ne peut pas être élu président du sénat.
    2** la RDC n’est pas la Russie !!! En RDC on est élu pour un mandat de 5 ans renouvelable un fois. Il n’y a pas de notion de «  consécutivité  » Article 70. En Russie (article 81, alinéa 3) précise qu’on ne peut pas exercer la fonction du président plus 2 mandats CONSÉCUTIFS !!!
    Sans modification de constitution, JOKA ne peut pas revenir au pouvoir. Sans promulgation d’une nouvelle constitution par Tshilombo, il ne peut pas revenir non plus. Seuls les idiots du fcc ne le savent pas.
    Celui qui a signé un deal mafieux avec ce criminel rwandais surnommé Kabila (Tshilombo) et ceux qui veulent le retour de ce rwandais à la tête du pays (fcc, cach, CC, …) sont dans le même sac. Ce sont des ennemis du Congo. Un jour il faudra couper des têtes sur la place publique pour que le message passe. Pourquoi des congolais participent-ils à l’entreprise de destruction de leur pays???

  10. Le professeur Mbata a révélé, au cours d’une émission animée par Christian Bosembe de Congo Buzz, que la Kabilie dispose – depuis une dizaine d’années – d’un “Laboratoire » au sein duquel des plans sont conceptualises et conçus pour le maintien au pouvoir de Joseph Kabila et les kabilistes. Au vu de la marche de CACH a la tête de l’Etat, il y a des doutes sur l’existence d’une structure pareille auprès des partenaires du CACH.Y a-t-il une stratégie chez ces derniers une politique d’anticipation de coups du partenaire FCC, pour lequel l’Etat de Droit est une condamnation à mort ?

  11. J’avoue ne pas tout comprendre des propos de Mr Katende, de son souhait précis. Il nous alerte du grand risque qui guette le pays avec une possible mise hors-circuit de Tshisekedi par ‘JK’ et son camp mais ne nous dit pas exactement quoi faire sauf nous tenir debout.
    Je me dis qu’il aurait dû adresser une lettre ouverte au PR en personne en prenant à témoin le peuple.
    Il ne « rassure pas » son partenaire : à supposer que cela soit un objectif pour lui que doit-il faire ?
    Il a fait du FCC son partenaire qui s’avère diabolique : la meilleure voie de sortie ne serait-elle pas d’organiser patiemment et intelligemment (comme sait le faire le FCC aux dires de Katende) de s’en défaire ?

Comments are closed.