Le président Tshisekedi doit s’adresser à la population congolaise

Dans quelques huit jours, le Congo-Kinshasa va totaliser trois mois sans gouvernement de plein exercice. L’équipe sortante dirigée par le kabiliste Bruno Tshibala continue à expédier les affaires courantes. Un comble! Trois mois sans gouvernement. Pourquoi? Le risque est grand que la rumeur supplante l’information. Pour estomper un tel scénario, « Fatshi » devrait rompre le silence en se présentant face à l’opinion pour fournir des explications au « peuple souverain ». Dire la vérité rien que la vérité. La population a le droit de savoir.

En sa qualité de « mandataire politique » au sens le plus noble de ce terme – c’est-à-dire une personne qui a reçu mission de la part des citoyens d’exercer le pouvoir en leur nom et pour leur compte -, le Président de la République doit « parler » pour rendre compte au « mandant ». Les citoyens vivant au Congo et à l’étranger ont le droit de savoir.

« Joseph Kabila »

Le chef de l’Etat doit parler pour dire quoi? Il ne s’agit pas ici de prononcer – devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès – le discours annuel sur « l’état de la nation ». Il ne s’agit pas non plus de jeter l’huile sur le feu en lançant quelques quolibets ou noms d’oiseaux à l’endroit de son prédécesseur.

Il s’agit d’organiser une conférence de presse devant les médias nationaux. Et pourquoi pas internationaux. Un seul objet: expliquer à la population congolaise ce qui empêche le Congo-Kinshasa de se doter d’un gouvernement au niveau national. Et ce trois mois après la passation de pouvoir dite « civilisée » entre lui-même et le président sortant « Joseph Kabila.

« DROIT DE REGARD »

La loi congolaise n’interdit guère la nomination d’un chef de gouvernement avant l’installation des membres du bureau définitif de la chambre basse du Parlement. Elle exige, par contre, que le futur « Premier » soit issu de la « majorité parlementaire » (article 78-1 de la Constitution). La mouvance kabiliste dite « Front commun pour le Congo » prétend compter la dite majorité en son sein. On regrettera qu’un informateur n’ait pas été désigné avec pour mission d’identifier cette majorité. Et partant, trancher la question de manière « scientifique ». On se trouve devant le fait accompli.

Là où le bât blesse est que les « Frontistes » tendent à nier au premier magistrat du pays son rôle d’ « arbitre suprême » autant que  celui de « juge de l’intérêt général »? Un double rôle qui lui confère fatalement un « droit de regard » dans la sélection des personnages appelés à animer non seulement l’Exécutif national mais aussi les grands corps de l’Etat.

On apprenait que les discussions entreprises à Kisantu, au Kongo Central, entre des représentants des plateformes CACH (Cap pour le Changement) et FCC – sur le partage des « responsabilités » au niveau des bureaux du Sénat, de l’Assemblée nationale et du gouvernement – auraient capoté. En cause, les propos tenus par « Felix » à Washington.

Au cours d’un speech improvisé, « Fatshi » avait demandé à l’Administration Trump de lui apporter son concours pour de « déboulonner le système dictatorial qui était en place ». Les bonzes de la mouvance kabiliste ont poussé des cris d’orfraie se sentant visés.

« KABILA » FAIT DE LA RÉSISTANCE

C’est quoi donc un « système »? De manière schématique, il s’agit d’un ensemble de pratiques organisées en fonction d’un but. Quid du « système politique »? Pour les politologues, ce concept renvoie non seulement à l’ordre institutionnel mais aussi aux instances gouvernementales et acteurs organisés dont l’activité exerce une influence sur le jeu politique.

Albert Yuma Mulimbi

Quel est le problème? Le problème semble se résumer en ces quelques mots: « Joseph Kabila » fait de la résistance. Il rechigne à présenter un postulant « beaucoup plus présentable » au poste de Premier ministre. L’homme tient mordicus à ses « hommes de confiance » particulièrement un certain Albert Yuma.

L’objectif non-avoué est de perpétuer le système qui a transformé le Congo-Kinshasa non seulement en champ de ruines mais aussi en « prison à ciel ouvert », dixit cardinal Laurent Monsengwo Pasinya. Un système fondé sur au moins cinq piliers: la vanité, la prédation, le pillage, le mépris de la vie et de la dignité de la personne humaine. Sans oublier l’injustice sociale.

« Kabila » et ses hommes jouent la carte du « chantage » afin d’amener le chef de l’Etat à entériner le candidat Premier ministre choisi par l’ancien chef de l’Etat. Outre le très sulfureux Albert Yuma Mulimbi cité précédemment, on apprend qu’il y aurait trois autres impétrants. A savoir: Alexis Thambwe Mwamba, Néhémie Mwilanya Wilondja et Henri Yav Mulang. Les trois premiers incarnent les 18 années d’échec et de rapine du système dictatorial et antinational mis en place par le successeur de Mzee. Le quatrième serait le « moins mauvais ».

ET SI L’ON CONFIAIT LE GOUVERNEMENT AUX SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX?

Trois mois après l’accession de Felix Tshisekedi Tshilombo, le Congo-Kinshasa s’achemine lentement mais sûrement vers une forme de paralysie de l’Etat. Une paralysie qui arrangerait les affaires des tenants de l’ancien pouvoir. C’est un secret de Polichinelle de relever que la « coalition » CACH-FCC est impopulaire. Très impopulaire!

Dans un récent communiqué, la ligue des jeunes de l’UDPS l’a dit haut et fort en exhortant le Président Tshisekedi de recourir à l’appareil judiciaire pour « déboulonner » les mauvaises habitudes héritées de l’ancien système. Candidat malheureux à l’élection du gouverneur de Kinshasa, l’UDPS Laurent Batumona propose purement et simplement un « réexamen de l’Accord CACH-FCC ».

Lors de sa récente intervention sur TV5 Monde, Carbone Beni du Mouvement citoyen « Filimbi » n’est pas allé par quatre chemins en affirmant que l’ « alliance » scellée entre ces deux groupements suscite une vive méfiance auprès des Congolais. « Joseph Kabila a tendu un piège au pays afin de diviser les Congolais », a-t-il ajouté.

Toute situation exceptionnelle appelle des solutions exceptionnelles. Et si le président Tshisekedi décidait de confier la gestion du gouvernement aux secrétaires généraux de l’Administration publique? Le pays a connu un précédent de décembre 1992 à mars 1993.

Les secrétaire généraux seront chargés d’expédier les affaires courantes. Et ce jusqu’au moment où « Kabila » et ses « janissaires » mettront fin à leur petit jeu politicien…

 

Baudouin Amba Wetshi

29 thoughts on “Le président Tshisekedi doit s’adresser à la population congolaise

  1. BIEN DIT. LES CONGOLAIS COMMENCENT A AVOIR L’IMPRESSION QUE FATSHI ATTENDRAIT DES ORDRES DU VOYOU DE KINGAKATI.
    CE ALORS QU’ILS CROYAIENT QU’AVEC FATSHI, BIEN OU MAL ELU, LE PAYS POURRAIT NE FUT-CE QUE COMMENCER A TOURNER LA PAGE DU REGIME KLETPOCRATIQUE ET SANGUINAIRE PPRD-MP-FCC ET SON AUTORITE TRES IMMORALE HYPO KANAMBE-MTWALE.

  2. Hein??? Qu’est-ce que je lis là?? Une délégation d’occupants rwandais et collabos s’est réunie à KISANTU, en terre sacrée Kongo?? Hein???!
    « Quosque tandem abutere Tshilombo patientia nostra? ». Jusques à quand abuseras-tu de notre patience Tshilombo?
    A Mfumu Nkomi Mbuta, a nki mambu momo??? Hein?? A Mfumu Germain, a bue bobo?? Où sont passés les « makesa » de la terre Kongo pour donner une réponse appropriée à pareille provocation? Hein???

  3. Bonne chance Mr le president , petit a petit l’oiseau fait son nid, nous dit on , Plus il dure , Plus il se durcit.

  4. Vu que Kabund monte bien à cheval, il va peut-être annoncer la création d’une garde républicaine montée…
    Parce que franchement, qu’est-ce qu’il peut dire aux congolais ? Qu’il retire sa signature du deal avec les dictateurs devenus partenaires ? Champagne !
    Félix eh, papa alobaki, le peuple d’abord…
    Félix eh, papa alobaki, le peuple d’abord…
    Félix eh, papa alobaki, le peuple d’abord…

    1. Il est plus que temps que le congolais puisse changer des mentalites et apporter des propositions constructive pour le Developpement integral de la nation plutot que d’exceller dans des declarations futile et distractives sur les reseaux sociaux et teintees de manque de courtoisie et de respect de son semblance. Evoluons.

      1. @ Simon Disanka
        Il serait plus que temps que le congolais puisse arrêter de se la jouer style grand maman la sage avec du blabla mielleux pour faire le beau…ainsi il pourra voir dans quel trou Tshilombo a plongé son pays à cause de son deal avec ceux qui ont pour mission de détruire le Congo pour en exploiter les richesses.
        Yango bolingi balobela bino ndenge nini ? Ne voyez-vous pas même ce que les aveugles peuvent voir ?
        Propositions constructives ? Il y a en une : qu’il démissionne et déboulonne le deal passé avec les bourreaux des congolais. Le peuple lui pardonnera. Car, de toute façon, dans le contexte actuel, il ne sert à rien.
        Évoluer, c’est appeler un chat un chat.
        Tokoloba tiii bokoyoka !

      2. Jo Bongos dans ses délires.
        1. Quand Simon parle des déclarations futiles, Jo Bongos réagit. Un chat n´est chat que quand c´est Jo Bongos qui utilise parle. Quel monopole! Simon peut aussi dire qu´il faut appeler un chat un chat (en parlant des déclarations qu´il trouve futiles…). Par ailleurs, proposition constructive ne signifie pas interdiction des critiques. Bongos, tu as des problèmes sérieux. N´as-tu pas encore remarqué que tes vociférations n´ont jamais changé quelque chose au cours des choses?
        2. « Le peuple lui pardonnera », dit Bongos. Le peuple, quel concept! Tout le monde peut se l´approprier.

  5. La Belgique avait fait combien sans gouvernement cela n avait emu personne. Allemagne de Merkel a fait la même chose. Epargner nous de ces polemiques inutiles.

    1. Cher Pronom,
      La Belgique et l’Allemagne que vous citez sont des Etats démocratiques. L’idiotie teintée de révolution cosmétique d’un certain Laurent-Désiré Kabila aidant, la République Démocratique du Congo n’a de démocratique que le nom. Le pays fut administré de manière dictatoriale tout au long des régimes Kabila. Apprenez donc à comparer des choses qui sont comparables.

      1. @MBTT,
        C’est vraiment aberrant que des gens qui se disent intellos se mettent à faire des comparaisons qui ne tiennent pas debout.
        Comparer la situation d’impasse actuelle en RD-Congo avec la situation ayant prévalu en Belgique ou en Allemagne prouvent tout simplement que nous sommes des intellectuels ratés.
        En ce qui concerne la crise belge, le PS était attaché à l’unité du pays et se situait clairement à la gauche de l’échiquier politique, la N-VA avait pour but la séparation de la Belgique et la création d’une république flamande et souscrivait aux thèses néolibérales du point de vue socio-économique.
        S’il peut se trouver un élément de comparaison dans la situation du Congo, cela se limiterait au fait que le FCC pro-rwandais veut voir une partie de l’est du Congo rattachée au Rwanda, et un point un trait….

  6. Ainsi vont les Etats aux élites sans boussole. Toloba yango. Tolobi yango lisusu. Tokolobela yango kaka.

    1. FELIX DOIT ASSUMER.. ET RESUMER,,, ?
      S´assumer.,, quelque soit le deal avec Kabila, sa demande aux USA est un message « sage » de quelqu´un qui sait dans quelle situation étrange qu´il se retrouve á cause de son propre choix.
      Qu´il assume ses propos « revoltionaires » de quelqu´un qui demande de l’aide explicitement après que la Cenco fait la même chose en sa faveur.
      S´il a demandé de l’aide aux USA ( et á la CENCO ?) il est temps qu´il demande de l’aide explicitement et ouvertement á tous les congolais partout où ils se trouvent.
      RESUMER
      Felix devrait resumer cette farce où bien que le premier ministre est issue de l´UDPS (Tshibala), tous les deux ne possedent pas le pouvoir..
      Il est temps de resumer ces 100 jours au pouvoir en decidant une fois pour toute de la voie qu´il compte suivre quand Kabila démontre chaque jour avec insolence qu´il est le seul maître á bord !

  7. Cher BAW,
    Je ne pense pas vraiment que notre Bizimungu national ait quelque chose à dire au peuple, si ce n’est se méprendre à longueur des journées, sémant le quiproquo partout où il passe par des promesses farfelues, pouvu que les Congolais soient un tant soit peu attentifs à ses discours assoupissents; histoire d’oublier son deal conclu avec les Rwandais et en venir ainsi à bout du soulèvement populaire qui se profile à l’horizon.

  8. SVP. Je demande au Rwanda d’arrêter avec leur avions 737 qui doit relié Kinshasa et Kigali. Quelle explications donne-t-il car c’est le même type d’avion qui ont fait plusieurs morts sur la planète, en indonésie 6en Éthiopie. Donc il faut se rassurer avant d’accepter la présence de cette appareil sur le sol congolais, connaissant que Rwanda n’a aucun meilleur projet envers les congolais. L’Europe a déjà interdit le trafique de ces types d’avion et la Chine.

    1. @Fitze podika
      Attention, vous allez vous faire traiter de  » anti-tutsi  »,  » anti-rwanda »,  » anti-kasaï  »,  » tonneau-vide  »,  » Ngbandiste  », … par les agents de la légion étrangère rwandaise au Congo très actifs ici.

      1. Comme toujours, Jo Bongos se decrit parfaitement en tonneau vide haineux qu’il est. Rien donc a y ajouter.

  9. ✓ Ce n’est pas la présidence qui veut ou annonce qu’il va s’exprimer mais c’est BAW qui au nom d’une opinion nationale dedans et dehors juge qu’après trois mois sans gouvernement le PR se doit d’expliquer à la population congolaise ce qui empêche le pays de se doter d’un gouvernement tant la rumeur mauvaise conseillère risque de supplanter dangereusement l’information. Le PR doit dire au peuple souverain qui a le droit de savoir ce qu’il se passe réellement, le mandataire se doit de rendre compte au mandant.
    ✓ Un tel discours, vous vous imaginez bien est difficile à assumer dans ce contexte de négociations feutrées et compliquées.
    N’empêche, je vais sans doute vous étonner en vous confiant que j’approuve cette demande d’explication non au nom d’un patriotisme impersonnel mais pour sauver le soldat Tshisekedi.
    Et cela sans avoir succombé à quelque « tshilombisme » béat et fanatique mais pour aider le même Tshilombo et rassurez-vous, je continue néanmoins à le prendre pour un traître fraudeur qui a usurpé cette fonction par un deal scélérat et chez qui jusque-là je ne voyais pas beaucoup des qualités à ce poste.
    Pourquoi alors venir aujourd’hui à son secours ?
    ✓ Parce que bien sûr PR de fait et de plus bousculé par ses partenaires même s’il les a choisis lui-meme, je souhaite malgré tout qu’il réussisse pour le pays.
    Mais surtout parce que dans son périple à l’Est, Goma puis Beni, en plus de proclamer sa volonté d’y installer paix et stabilité, il a promis des mesures de bon sens comme permuter les officiers et relever les troupes qui y séjournent depuis toujours avec leurs complicités et leurs mauvaises habitudes. Et plus important pour moi, Tshisekedi y a fait montre d’une réelle empathie envers la population au point de convertir à sa personne une population de Beni qui lui était jusque là hostile, l’accusant de s’être allié à l’ancien régime coupable d’avoir sciemment pérennisé leur malheur.
    Du coup il m’a surpris bénéfiquement : Tshilombo à l’action n’est-il pas meilleur que le traître qui a usurpé son poste, sa bonne foi et son empathie ne sont-elles pas des qualités qui peuvent sauver son mandat ?
    Il n’a pas encore eu le courage de renier plus ouvertement son pacte mais sa manière de fonctionner n’arrivera-t-il pas à la longue à désarmer le FCC et lui permettre ainsi un exercice plus autonome ?
    Voilà naïvement, selon moi, les raisons de plus de lui donner une chance pour la suite…
    ✓ Maintenant s’il doit parler, que va-t-il dire ? Nous révéler les coulisses des tractations entre lui et le FCC ? Ça ne se dit pas en public ce genre de choses.
    Tout juste peut-il provoquer des interviews ou des conférences de presse pour marteler sa volonté de changer la gouvernance ou promulguer des ordonnances sur l’une ou l’autre mesure notamment sur les nominations ou dechéances de certains barons civils ou militaires de l’ancien régime et de tous les coupables encore tapis à tous les niveaux de commandement.

  10. @ MFUMU MAMALE MBOTI KIAKU!
    KIADI KIBENI MU MAMBU MOMO ZI MAKESA. MFUMU MAMALE FUETI ZAYA VO MAKESA NGOLO ZI MANISA, BENA NSATU KIBENI, BIDIA NKATU, MUNITIONS ZAMANISA, LANCE-PIERRE ZA VILA. MUKILUMBU DIODIO BA MAKESA BENA NIMBANGA, BENA MALADIE DU SOMMEIL.
    JE ME DEMANDE MOI-MEME AU FOND DE MON COEUR, IL N’Y A AUCUN NE KONGO DANS LA REGION DE TENDRE UN CROC- EN- JAMBE A CE PRESIDENT MPUNDATIER TALIBANI MONTE A CHEVAL?
    C’EST PLUS LE KATANGA, KIVU, MAINTENANT CETTE BANDE DES JOUISSEURS ONT TROUVE UN AUTRE PARADIS AU KONGO-CENTRAL. ILS SAVENT TRES BIEN QUE LE KONGO-CENTRAL REGORGE PLUSIEURS RICHESSES INCALCULABLES ET NON EXPLOITEES, KIESE KIBENI KU KONGO CENTRAL. ILS ONT CHIES DANS D’AUTRES REGIONS ET VOILA MAINTENANT L’ASSAUT VERS L’ELDORADO KONGO CENTRAL.
    AH NOS MAKESA! OU ETES-VOUS? LUSIKAMA!
    SAPRISTI, VOILA LES GIBIERS GRACIEUX ET D’EMBONPOINT A TENDRE LES MINTAMBU, SINON DEMAIN NOUS ALLONS ENTENDRE QUE ZOE EST DEVENU GOUVERNEUR DU KONGO-CENTRAL ET SA SOI-DISANTE SOEUR, JANET PRESIDENTE D’ASSEMBLEE DU KONGO-CENTRAL, RIBERYWA GENERAL 10 ETOILES FULL DE KITONA. VO MAMBU MOMO KATU ZOLELE KO KU NSI KONGO-CENTRAL. LUWIDIE?
    PLUS TARD, LES CASSEURS DE PROFESSION TALIBANIS DE LA REPUBLIQUE DE LIMETE, FERMERONS ET CASSERONS TOUTES LES ECOLES AU KONGO-CENTRAL, LES HOPITAUX ET TOUTES SOCIETES AU BAS-KONGO SERONT CASSEES..
    MAKESA KALUVINGILA KO, SITUATION KU NSI DIETO EST GRAVE PAR LA PRESENCE DE CES MIYIBI SUR LE TERRITOIRE DE NOS ANCETRES.
    A BON ENTENDEUR, SALUTO!

    1. Mfumu Germain,
      Utuzayisa nde ngeyi kubutukila mpi kuzingila ku Congo ko. Ngudi aku una kaka n’kongo kansi bue ugogilanga mbote mbote nding’eto ?
      Vraiment bravo, mes hommages, vous êtes un patriote Congolais méritant !

      1. Mfumu Nono nkundi amu Germain kikongo tomanga goga kibeni ! Mfumu Germain un vrai et digne fils kongo cela fait un bail qu’on a plus échangé en privé …

    2. Kua beno bampangi zeto besi kongo ; mambu mo mata luta kuna Kisantu beno keti luzeyi mau eeehhh? Mbuta Ghonda wakituka kuani kinati nkutu kia ba rtwandais ! Yandi kata tunatina yuna muntu uvuidi meno bonso bisanula bia nsuki ; nkumbuani nde luzeyi dio : Ruberwa ! Kina kima ki yisa kuna Kisantu ye nkundi ani Kabund bayisa manta muna zi mpunda kuna Mbwela logde . Yandi Mbuta Ghonda vuidi ngangu za fuana kansi ki kima katatusosila kibeni ? Barwandais besa kutu nyanisa nkindu kuna Kongo dia Kati vo nki ? Kinsasa yakala ntoto kia besi kongo yi kitukidi gata kia mingizila bubu meso makulu kuna kongo dia kati bata tadila . Tu kala kibeni ye ngangu vo katusidi ngolo ko, bo bantu mingizila ye ba rwandais si batu kuata ntoto . Ka buawu ko ba mfumu ; Nono , mamale ye Germain ? Tusikama bampangi !

  11. Nos oreilles sont fatiguées d’entendre des discours qui vont vite se transformer en slogans vides ,bien que la iogique impose au président de rendre compte de sa gestion au peuple qui l’a mandaté , nous peuples longtemps meurtris par ses partenaires , nous sommes impatients de palper des actions concrètes pour améliorer notre social , où est parti le slogan Le Peuple d’Abord ? actuellement c’est un autre slogan Toko DéBoulonner, à ce moment précis le plus grand discours que nous attendons du Président Felix , consiste à poser des actes dans le sens du changement et du développement de notre beau pays , le développement est devenu un mot tabou que nos politiciens prononcent très rarement , parce que cela implique beaucoup d’attributs quantitatif et qualitatif qu’ils ne sont pas prêts à réaliser , Inchi Tadjiri Rahiya Maskini , cela veut dire un pays follement riche , mais son peuple se trouve dans le cercle vicieux de la pauvreté ,paradoxe . que cette adresse à la nation ne soit pas une excuse de son échec.

    1. Cher Rama,
      Le peuple d´abord est un slogan sans « verbe », déboulonner est un verbe. Il évoque une action pour le peuple. Où est le problème? Où est la contradiction? Poser des actes dans le sens du développement? Donc, construire des routes, s´en prendre à la corruption et à l´insécurité ne vont pas dans le sens du développement? Le mot développement n´est pas tabou. Nous l´avons assez entendu sous Kabila et l´entendons aussi aujourd´hui. Sans voiuloir défendre Félix, mais tout ton post me paraît léger. Un peu comme mutu moko akomi na ye kaka mpo akoma.

  12. Etude Politique, Stratégique, Géopolitique, et Géostratégique pour la RDC.
    Thème : La Stratégie du Grand Remplacement arrive en RDC.
    Ba ndeko, Etude oyo, nazali kotindela yango surtout Son Exellence le Cardinal Monsengwo Pasinya, pe na ba Evêques banso na RDC – Evêques Catholiques et Protestants.
    Na ba mbula eleki, nalakisaki bino tè « Stratégie de Substitution » ebandaki kosalema na EST ya RDC tango ba massacres ya population ekomaki mingi na Beni, Butembo, etc. Stratégie oyo ezalaki kosalema na bato ya ba pays voisins lokola Rwanda, Burundi, na Ouganda. Bato wana bazalaki kokota na RDC moke-moke, po frontières ya RDC ezalaki polele.
    Na ba Etudes wana, nalakisaki denge nini Stratégie de Substitution ebandaki na Israël, na 10 tribus d’Israël, na tango ya Roi ya Assyrie Salmanasar (2 rois chapitre 17) :
    « 1 Pendant la douzième année du règne d’Ahaz, roi de Juda, Osée, fils d’Ela, devint roi d’Israël à Samarie. Il régna neuf ans. 2 Il fit ce que l’Eternel considère comme mal, moins cependant que ses prédécesseurs. 3 Salmanasar, roi d’Assyrie, vint l’attaquer et Osée lui fut assujetti et lui paya un tribut. 4 Osée conspira contre le roi d’Assyrie : il envoya des messagers à So, roi d’Egypte, pour demander son aide, et cessa de payer son tribut annuel. Après avoir découvert le complot, le souverain assyrien le fit arrêter et enchaîner dans une prison. 5 Puis il envahit tout le pays et arriva à Samarie qu’il assiégea pendant trois ans. 6 La neuvième année du règne d’Osée, le roi d’Assyrie s’empara de Samarie et déporta les Israélites en Assyrie. Il les établit à Halah et sur les rives du Habor, dans la région de Gozân, ainsi que dans les villes de la Médie. 24 Le roi d’Assyrie fit venir des gens de Babylone, de Kouta, de Avva, de Hamath et de Sepharvaïm et les obligea à s’établir dans les localités de Samarie, à la place des Israélites déportés. Ils occupèrent la Samarie et s’installèrent dans ses villes. 25 Lorsqu’ils commencèrent à y habiter, ces gens n’adoraient pas l’Eternel.
    « Stratégie de Substitution » ezali « Stratégie du Grand Remplacement ». Bokeseni na yango ezali kaka na motango ya bato bakoya ko « Remplacer » bakolo mboka. Soki motango ya bango ezali mingi penza, « Stratégie de Substitution » ekomaka « Stratégie du Grand Remplacement » ; tombengaka yango lisusu « Plan Kalergi ».
    Na mokanda ya ye na kombo ya : « Idéalisme pratique », akomaki yango na mbula ya 1925, pe bapesaki yango kombo ya « le plan Kalergi », Coudenhove-Kalergi akomaki boye : « l’humain du lointain futur sera un métis (…) La race du futur, négroïdo-eurasienne, d’apparence semblable à celle de l’Egypte ancienne, remplacera la multiplicité des peuples ». – Ezali « Stratégie du Grand Remplacement ».
    Plan Kalergi oyo, ba Illuminati babandaki kosalela yango na Europe po bakotisa « Gouvernement Mondial » ya bango. Yango wana, kobanda tango ya bitumba na Syrie, bomoni bato ebele bazali kokima Syrie pe koya na Europe. Na kati ya bato wana, mingi bazalaki ba « Islamistes ». Tina ezali ya kobanda « Guerres Civiles » na Europe, koboma ba européens ebele, pe ko remplacer bango na ba arabes na ba africains, po bakoka ko dominer bango lokola bahumbu.
    Likambo oyo ezali pene-pene ya kosalema na France. Président Macron na ba « Gilets Jaunes » azali déterminé ya kobandisa Guerre Civile na France po Gouvernement Mondial ebanda. Ngambo mosusu, ye moko azali koluka poste ya « Dictateur Mondial » to « Antichrist ». Na yango, azali koyeba té tè ba candidats basusu ya kilo bazali kozela ebonga wana !
    Le Plan du Grand Remplacement en RDC :
    Na mikolo oyo eleki, Paul Kagame ya Rwanda akotisi avion ya bango « Rwand’Air » na RDC. Na RDC, ata politicien moko amituni té po na nini avion wana eye na RDC !
    Esengeli boyeba tè Kagame atindi ba rwandais ebele na ba études na poto pe na USA na bourses d’études ya RDC, na passeport ya RDC, pe na cartes d’électeur ya RDC. Bato wana, tango bakosilisa ba études ya bango, bakokende na Rwanda té, bakoya na RDC koluka misala en tant que Congolais. Lokola Kanambe akozonga na bokonzi na RDC, bato wana bakozua ba postes minene nyonso ya misala na RDC, ba Congolais bakokoma ba subalternes ya bango.
    Avion ekokotisa bato wana na RDC ekozala avion ya « Rwand’Air ». Po na nini Rwand’Air ? – Ezali po ba contrôler bango té tango bakoya, po ekozala ba rwandais bakoyamba bango.
    Bâton wana bakoya na ba rwandais militaires en civil po bamilengele na balkanisation ya RDC na ba « Corridors » – Kanambe akopesa bango minduki.
    Moko la tozali déjà na kati ya « Stratégie de Camp de Concentration », tokozala na makasi té ya kobunda. Tango wana, guerre civile ekobima na RDC, soi-disant guerres tribales. Ba rwandais bakobuma ba congolais ebele na Kasaï, Katanga, Est mobimba, na Congo-Central. Sima, bakokata mboka biteni-biteni, avec la complicité de leurs gouverneurs et de leur parlement. Tango wana, ba rwandais bakobotola mboka libela na « Stratégie du Grand Remplacement ».
    Cette stratégie pourra-t-elle réussir en RDC ?
    Accord ya Tshilombo na FCC efongoli nzela po stratégie oyo e réussir na RDC. Déjà, assemblée nationale na sénat ezali na maboko ya FCC. Ba gouverneurs bazali na maboko ya FCC. Armée ezali na maboko ya FCC. Police ezali na maboko ya FCC. Services de renseignement ezali na maboko ya FCC. Economie na Finance ezali na maboko ya FCC. Ministères ya intérieur na ya affaires étrangères ezali na maboko ya FCC. Gouvernement ezali na maboko ya FCC. – Oui, stratégie du Grand Remplacement ya ba rwandais ekoki ko réussir na RDC.
    Que faire pour contrecarrer cette stratégie ?
    Ka ka stratégie mosusu ya makasi ekoki ko contrecarrer stratégie du grand remplacement. Yango wana nasengi na Son Excellence le Cardinal akotisa CNS de Libération Nationale. Kaka ye Cardinal azali na pouvoir ya kokotisa CNS oyo, po ezali ye aponamaki na peuple po akotisa CNS ya tango ya Mobutu.
    Esengeli boyeba tè CNS ya tango ya mobutu asalemaki na autorisation ya Mobutu té, esalemaki na Cardinal na peuple. Eloko Mobutu andimaki ezalaki CNS té, ezalaki CN = Conférence Nationale. Kaka peuple na Cardinal basalaki Conférence Nationale Souveraine.
    lelo, denge moko, Cardinal azali na pouvoir ya kokotisa CNS de Libération Nationale po na kotalela likambo ya « Fraudes électorales ». Biso pe tokokota na CNS na stratégie ya makasi po na ko libérer mboka.
    Notre stratégie pourra-t-elle réussir à sauver la RDC ?
    Bien sûr que oui ! Toko réussir ! Eko kamuisa ba Occidentaux, po basaleli naino stratégie oyo té. Moto azali na posa ya koyeba stratégie oyo lelo po asalela yango azali Président Trump. Malheureusement, ba stratèges ya ye bayebi yango té. Bitumba azali na yango contre ba Illuminati ezali kosenga stratégie ya ngayi oyo po akoka kolonga bango na mikolo mibale to misato pamba. – Biso tokolonga ba rwandais, pe bakokamua.
    Conclusion :
    Esengeli Tshilombo ayeba tè ezali ye na UDPS ya ye bapesi ba rwandais chance ya ko balkaniser RDC. Soki ba changer constitution, esili, RDC ekeyi libela.
    Ba Evêques basengeli kosala noki-noki po tosilisa likambo oyo. Tozela té sanza ya juin 2019. Soki makambo ya église ezali Prioritaires, kasi likambo ya libération nationale ezali na Priorité la plus urgente po, soki mboka ekeyi, église ekofanda wapi ?
    Bernard B.
    18.04.2019

  13. Comme Nono qui a l’honnêteté intellectuelle de reconnaître les possibilités avec le numéro 5, beaucoup seront surpris positivement
    par son action.
    Bismark

  14. Désolé, Mr le Webmaster.
    Je me suis trompé de sujet, ma dernière intervention était destinée ailleurs, je l’ai remise à l’endroit.
    Merci si vous le pouvez encore, d’en tenir compte.
    Encore désolé. !

  15. MFUMU NONO, NFIAWUKIDI KIBENI I YENGE. NTONDELE KIBENI MU FELICITATIONS. MFUMU NONO, FUETI ZAYA VO, MONO GERMAIN VOVANGA NDINGA ZI MINDELE MPE NDINGA ZI AFRIKA.
    KIEDIKA KIBENI MONO GERMAIN KA KUZINGILA KU KONGO KO. MPE KIBUTUKILA KU KONGO KO. KIEDIKA, NGUDI MONO WAFUA KUANI KU NSI MUNDELE , WABUTUKILA KUNA BAS-KONGO, YANI NGUDI MONO WAKALA MU FABAKO ( ALLIANCE DES FEMMES BAKONGO ) DONT LA PRESIDENTE ETAIT MAMA MARIE MATHIE, MAMA MARIE MATHIE MPE WA FUA KUANI. BANA MAMA MARIE MATHIE PRESQUE TOUS ONT ETE INSTRUITS KU USA. NGUDI MONO YE MAMA MARIE MATHIE, BAWU BOLE BAZAYA TRES BIEN MFUMU JOSEPH KASAVUBU, MBUTA NKANZA, KINGOTOLO, LUYEYE SECRETAIRE PARTICULIER MFUMU KASAVUBU, NZEZA LANDU, DIOMI GASTON, KUYENA ESAIE etc.. MA MERE BIOLOGIQUE ETAIT TRES CONNUE A L’EPOQUE COLONIALE TANT DANS LE MILIEU NE KONGO ET EGALEMENT DANS LA CONGREGATION PROTESTANTE  » ABFMS  » = AMERICAN BAPTIST FOUND MISSIONARY.
    NDINGA KONGO, LANGUE KIKONGO ZAKALA OBLIGATION KU NZO DIETO MPE KUA BA MBUTA ZAMI NES AU KONGO MPE KU BA MBUTA YE BA YAYA BABUTIKILA KU VATA MINDELE OUTRE-ATLANTIQUE.
    KANSI MONO VOVANGA FIOTI KIKONGO PAS PERFECT TANDIS QUE MBUTA MONO VOVANGA PERFECT NDINGA KONGO. MON FRERE AINE QUI EST NE AU KONGO-BELGE LEQUEL A ETE ELEVE CHEZ LES MISSIONNAIRES AMERICAINS DE LA CONGREGATION  » ABFMS  » AU KONGO-BELGE VIT DEPUIS TRES TRES LONGTEMPS EN OUTRE -ATLANTIQUE OU UNE GRANDE PARTIE DE NOTRE FAMILLE EST BASEE. QUANT A MOI, TANTOT AUX USA ET SOUVENT ICI EN ALLEMAGNEE. MAIS JE VOYAGE SOUVENT AUX USA.
    MFUMU NONO LAISSEZ-MOI VOUS DIRE QU’A TRAVERS CIC QUE J’AI CONNU MFUMU NKOMI PERSONNE QUE JE RESPECTE BEAUCOUP POUR SA PHILOSOPHIE ET SON COMBAT POUR LA CAUSE DES NE KONGO MAIS EGALEMENT SON COMBAT POUR LA LIBERATION DE NOTRE PAYS, CAR LE REGIME ACTUEL QUE JE QUALIFIE D’HAINEUX ENVERS LES NE KONGO, D’AILLEURS ON CA A L’OEIL NU , LEDIT REGIME D’OCCUPATION A UNE DENT CONTRE LES NE KONGO ET SANCTIONNENT LES INNONCENTS NES KONGO SEVEREMENT. JE NE SUIS PAS AVOCAT DU DIABLE, LOIN DE LA, JE VOUDRAIS VOUS CITER UN PETIT EXEMPLE DU VICE PRESIDENT MBUTA NSINGI DE L’ ASSEMBLEE VIENT D’ETRE JETE EN PRISON POUR LE SEUL MOTIF DE N’AVOIR PAS RENDU LES MITRAILLES , FERAILLES DES VEHICULES DE L’ETAT KONGOLAIS. ET LES AUTRES QUI PILLENT SANS FATIGUE LE GRAND KONGO SANS PITIE SONT TOUJOURS LIBRES, NE SONT PAS INQUIETES ET CELA SUR LA TERRE KONGO. QUAND CES INCONSCIENTS POURRITICIENS FORMENT LEUR GOUVERNEMENT, ILS S’ACCAPARENT DE POSTES CLES, PARFOIS AUCUN NE KONGO. SI PAR HASARD ET PAR PITIE , UN NE KONGO A UN POSTE, C’EST UN POSTE INSIGNIFIANT. CEUX QUI DETRUISENT LE GRAND KONGO SONT TOUJOURS LES BIENVENUS ET OCCUPENT DE POSTES DE RESPONSABILITE.
    C’EST PAS DU TOUT NORMAL, CA DONNE MAL AU COEUR.
    NOUS NE KONGO, DEVRIONS FAIRE NOTRE EXAMEN DE CONSCIENCE ET PRENDRE NOS PROPRES RESPONSABILITES SINON CA SERA TROP TARD. QU’ON NE ME PRENNE PAS DE TRIBALISTE, D’AILLEURS, JE NE SUIS PAS NE AU KONGO, LE KONGO EST LA TERRE OU ETAIT NEE MA MERE BIOLOGIQUE OU VIVENT ENCORE QUELQUES MEMBRES DE LA FAMILLE DE MA DEFUNTE MERE BIOLOGIQUE D’OU AUSSI J’AI DROIT AUSSI DE DIRE MES OPINIONS SUR CETTE TERRE DE MES ANCETRES.
    BREF, EXCUSEZ-MOI DE DIRE CECI OUVERTEMENT, SEUL UN NE KONGO SOIT A LA PRIMATURE, A LA PRESIDENCE, Y COMPRIS D’AUTRES POSTES STRATEGIQUES CAPABLE DE REDRESSER CE GRAND PAYS, ET POURQUOI CE POSTE DE RESPONSABILITE AU CHEF SPIRITUEL DE BDM / BDK LONGI MUANDA NSEMI? VOILA HOMME IDEAL POUR NOTRE KONGO.
    MFUMU NONO NTONDELE KIBENI ZA FELICITATIONS MU NDINGA KONGO. BIKA TATA NZAMBI KASKUMUNA LES NE KONGO.
    BONNES FETES DE PAQUES A TOUTES ET TOUS.

  16. @Alidor Semayote
    Avare de Molière, Acte 1 Scène 3 :
    Qui se sent morveux se mouche !
    La théorie des 3 P :
    Petit pays, petit peuple, petit esprit !!!

Comments are closed.