Les FARDC annoncent « des opérations militaires musclées » contre la coalition terroriste MFRD à Minembwe

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) annoncent, dans un communiqué parvenu lundi 12 juillet à l’ACP, des « opérations militaires musclées » contre la coalition terroriste baptisée « Mouvement Fédéral pour la Révolution et la Démocratie » (MFRD), regroupant les groupes armés locaux Makanika, Twigwaneho, Gumino et Android opérant à Minembwe, dans le Territoire de Fizi, province du Sud-Kivu.

Le 10 et le 11 juillet 2021, ces hors-la-loi regroupés en deux fronts, ont tenté, sans succès, d’investir l’État-major de la 12ème Brigade de Réaction Rapide des FARDC et le centre de la Cité de Minembwe, « dans le but de libérer M. Rutebuka, un des leurs arrêté dernièrement pour trafic d’armes et munitions ».

Ces mouvements armés qui mènent des attaques ciblées contre les positions des FARDC, assassinent, tuent ses éléments avant de voler leurs armes et munitions et de s’attaquer aux paisibles citoyens, sont soutenus par Red Tabara et FNL, des forces négatives d’origine burundaise, renseigne-t-on.

Les FARDC qui déplorent des cas de récidive, en dépit de ses efforts pour dissuader ces « brebis égarées », prennent à témoin la communauté internationale et promettent de conduire leurs opérations programmées « dans le strict respect des droits de l’homme, du droit international humanitaire et des règles d’engagement ».

ACP/

4 Commentaires on “Les FARDC annoncent « des opérations militaires musclées » contre la coalition terroriste MFRD à Minembwe

  1. Il faut bien se demander à quel jeu joue Félix Tshilombo lui-même?
    De quel côté de l’Histoire se range-t-il?
    Est-il pro ou contre les ennemis de la République?
    Ça va se savoir. INGETA. IBOBO!

  2. Plus d’un d’entre nous a posé la question : pourquoi ce fameux état de siège n’a pas été proclamé au Sud Kivu où nos populations vivent les même affres d’incursions meurtrières comme au Nord Kivu et en Ituri. Le Président Tshisekedi nous a bredouillé des réponses qui n’ont convaincu grand monde comme si beaucoup y perçaient des motivations inavouables. Quand est-ce que notre pays sera vraiment gouverné et géré ? Des « opérations musclées contre les milices banyamulenge, maintenant qu’on a le courage de les nommer terroristes en attendrons-nous enfin les résultats ?

    1. PS
      Ce n’est pas moi en effet mais bien l’ACP, notre Agence nationale, où la presse présidentielle doit avoir son regard, qui nous apprend que c’est le Mouvement Fédéral pour la Révolution et la Démocratie (MFRD), regroupant les rebelles armés locaux Makanika, Twigwaneho, Gumino et Android, donc des milices banyamulenge et apparentés qui attaquent les FARDC à Minembwe,. C »est aussi l’ACP qui les qualifie de « TERRORISTES » alors qu’attend-on pour déclarer l’état de siège contre eux ? Ils assassinent, tuent les éléments des FARDC avant de voler leurs armes et munitions et de s’attaquer aux paisibles citoyens. Entre-temps le président Tshisekedi devra regretter de les avoir vite déclarés « Congolais à part entière », ils sont bien plus que de simples « brebis égarées », des étrangers qui veulent s’arroger le statut de citoyens Congolais par la force.

  3. Quelle différence y a-t-il entre  » Opérations militaires musclées  » et  » Etat de siège  » ?
    Pourquoi, comment choisit-on l’une ou l’autre option, pour tel ou tel autre territoire ?
     » Opérations militaires musclées  » à Minembwe ( Sud-Kivu ) et  » Etat de siège  » en Ituri et Nord-Kivu ?
    Je ne comprends rien car je suis  » haineux  »,  » jaloux  » et mes neurones sont détruits. Je souhaite donc que quelqu’un m’explique. D’avance, merci.

Comments are closed.