Les USA et le Canada condamnent les menaces de mort contre le Dr Mukwege

Les Etats-Unis et le Canada condamnent les actes d’intimidation et de menaces de mort dont est victime Dr Denis Mukwege, médecin directeur de l’Hôpital général de référence de Panzi au Sud-Kivu et lauréat du prix Nobel de la Paix 2018, a appris jeudi l’ACP du compte twitter de l’ambassadeur américain en RDC, Mike Hammer.

L’ambassadeur américain en RDC a dénoncé ces menaces inacceptables. Pour une paix durable, il a estimé que les appels à la responsabilité pour la restauration de l’autorité de l’État dans l’Est du pays sont essentiels.

« Nous sommes préoccupés par la violence brutale continue qui fait tant de victimes innocentes et aussi par les menaces inacceptables contre Denis Mukwege. Les appels à la responsabilité des autorités à mettre fin aux violences dans l’Est de la RDC sont essentiels pour construire une paix durable », a fait savoir Mike Hammer.

Pour sa part, l’ambassadeur du Canada en RDC, Nicolas Simard, a souligné qu’au moment où les violences sexuelles s’aggravent dans l’Est du pays, il est inconcevable que des menaces de mort puissent être proférées contre le Dr. Mukwege.

« Le Canada travaille en étroite collaboration avec le prix Nobel Denis Mukwege et son équipe à la Fondation Panzi pour soutenir les survivants des violences basées sur les genres et sexuelles. Il est inacceptable que des menaces de mort puissent être proférées contre lui alors que la violence s’aggrave dans l’Est de la RDC. Nous demandons instamment de mettre fin à l’impunité pour garantir une paix durable dans la région », a écrit l’ambassadeur du Canada en RDC.

Les menaces contre le Dr. Mukwege font suite à sa dénonciation du massacre perpétré dans le village de Kipupu, dans le secteur d’Itombwe, territoire de Mwenga, province du Sud-Kivu dans la nuit du 16 au 17 juillet 2020 et au cours duquel plus de 220 personnes auraient été tuées par des combattants de groupes armés.

Ces massacres ont poussé le gynécologue congolais a martelé sur le respect des recommandations du rapport du Projet Mapping publié par le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme en août 2010 pour mettre fin à l’impunité des crimes commis en RDC depuis 1996.

Le Dr. Mukwege a aussi réitéré son appel à la création d’une juridiction spéciale pour juger les crimes au Congo, renseigne-t-on.

ACP/

7 thoughts on “Les USA et le Canada condamnent les menaces de mort contre le Dr Mukwege

  1. On nous dira qu’ils ont condamné. Est ce une condamnation sincère ? Dan un passé récent, ces deux pays ont largement soutenu cette horde de tueurs. Ne soyons pas amnésiques, svp.

    1. @ Lidjo,
      Et que fais-tu de plus que ces Americains pour sauver ton pays, donc audela de ton clavier…?

      1. Vous, Laurent Pilili, commencez par nous dire ce que vous avez apporter, en dehors du clavier Kiadi ku ngeye

      2. Je ne savais pas qu’un simple avis d’un citoyen lambda vous ferait mal, monsieur l’américain. Désolé pour vous !

  2. Bla bla bla et masturbation…
    Si ces deux pays tiennent vraiment à la sécurité du Dr Mukwege, ils n’ont qu’a envoyer des signaux clairs directement à ceux qui menacent le Prix Nobel de la Paix. En fait, ils se connaissent très bien et travaillent ensemble dans l’exploitation des resources naturelles congolaises.
    Ces gens nous prennent vraiment pour des cons.

  3. [Nono – 21 AOÛT 2020 À 17 H 23 MIN
    ENCORE LES USA AU CONGO !
    # Après les Usa et le Canada, l’Ue condamne les menaces récentes contre le Prix Nobel Denis Mukwege !
    Le problème avec ce genre de prises de position ce qu’elles ont souvent un goût d’inachevé notamment qu’elles ne dépassent pas la barrière de la simple parole. Ainsi quand toutes ces belles âmes occidentales affirment après Mukwege que « sans justice pour les victimes, l’Est de la RDC ne pourra pas retrouver une paix durable », elles savent bien que Mukwege qui travaille dans ce coin connaît l’origine des bourreaux, le Rwanda. N’empêche que personne d’entre eux ne prend le courage de leur dire cette vérité. Kabarebe et ses congénères au Congo (Banyarwanda, banyamylenge) se sentent morveux d’avoir été désignés par Mukwege
    de perpetuer leurs crimes d’hier et l’en menacent de mort le médecin.
    # Mais qui pour aller plus loin dans la resolution de la base du problème qui se trouve d’abord dans la vérité à dire à Kabarebe et ses congénères au Congo (Banyarwada, banyamulenge) ? On en restera aux paroles génériques qui parlent en l’air au lieu de s’adresser aux auteurs des crimes. Le génocide à sanctifié ses victimes, lavées des lors du moindre impair. Américains et Européens ont choisi leur vérité et un camp qui continue à tuer au Congo
    mais croient que c’est le prix macabre à payer pour préserver leur puissance…]

  4. COSA NOSTRA
    Comme on dit dans la Maffia en Italie.. cette histoire des menaces contre le docteur Mukwege, c´est avant tout notre « affaire » !
    Quand le docteur est menacé parce qu´il exige que le rapport Mapping de l´ONU apporte la justice en faveur des congolais massacrés dans des guerres des invasions des pays voisins, c´est notre COSA NOSTRA!
    PARLEMENT
    Voyons ensemble.. quelle est la réaction du Parlement congolais? Depuis 3 élections parlementaires, quelle est la LOI que le Parlement de la RDC a fait passer afin que ce rapport Mapping apporte la justice au Congo? Nada rien !
    Quand le docteur Mukwege est menacé, quel est le message de ceux des congolais qui possedent un mandat national et doivent tout le temps prendre la défense de tous les citoyens congolais?
    GOUVERNEMENT
    Il fallait attendre les réactions des USA/UE/Canada avant de voir Felix demander une protection physique en faveur du docteur Mukwege.. Mais le « fond » de l´affaire n´est pas abordé.
    En effet, le gouvernement de la RDC ne parle pas du rapport Mapping et ne semble pas exiger un tribunal international pour poursuivre James Kabarebe qui s´est retrouvé entrain de terroriser les congolais en s´emparant du barrage d´Inga !
    Condamner les occidentaux quand ceux qui possedent un mandat électif au Congo et doivent défendre les congolais ne souhaitent pas aller jusqu´au bout en exigeant un tribunal international afin que ce rapport Mapping apporte la justice aux congolais est un non sens !
    Assumons-nous… Les USA ou l´UE assurent depuis longtemps la protection physique du docteur Mukwege.. de loin ou de près, mais l´application du rapport Mapping est une COSA NOSTRA.. c´est l´affaire des congolais avant tout et après tout !

Comments are closed.