L’état-major général des FARDC déconseille aux familles des militaires à participer à une marche

Dans un communiqué publié vendredi 10 janvier 2020, l’état-major général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a invité les familles des militaires à ne pas participer la marche prévue le 14 janvier.

L’état-major général exhorte les familles des militaires à ne pas se laisser manipuler par des associations ou groupes de pression dont l’objet principal est de salir l’image de l’outil congolais de défense par l’organisation des marches et autres réclamations.

L’état-major général précise que l’armée est apolitique et n’est pas affiliée à un quelconque syndicat en RDC. Et que tout militaire, dont la famille sera identifiée dans les activités illégales projetées le 14 janvier 2020 par des inciviques, sera chassé du camp militaire et répondra de ses actes devant les services compétents.

ACP/Congo Indépendant

4 thoughts on “L’état-major général des FARDC déconseille aux familles des militaires à participer à une marche

  1. Que les FARDC neutralisent les partenaires de Tshilombo qui massacrent les congolais à Beni au lieu de nous pondre ce type de communiqué bête, stupide, idiot..
    Oyo mboka ya ndenge nini ?

  2. Je n’ai pas tout suivi et surtout pas tout compris de cette marche du 14 janvier à laquelle l’État-major de l’Armée somme les familles des militaires de ne pas participer et en menace les militaires eux-mêmes des poursuites.
    C’est quoi : l’Armée « apolitique » l’est-elle complètement lorsque qu’elle dénonce le risque de « balkanisation » pour le pays et qui l’autorise d’étendre son droit de réserve dans l’expression publique aux proches de militaires ?
    Cette marche serait selon les représentants de l’Armée l’œuvre des inciviques et illégale qui voudraient salir l’image des FARDC alors qu’elle est à l’initiative d’une Association légale présente dans les camps militaires et à vocation sociale, elle veut défendre les droits des proches des soldats et policiers (conjoints(es), enfants…), que sont alors toutes ces oukases ?
    Dans tous les cas ne serait-il pas plus réglementaire d’influer sur ce genre de manifestations autrement que par des interdictions aux familles et des menaces sur les militaires ?
    Bon, sans doute je n’ai pas tout compris et attendons la suite…

  3. Les militaires sont apolitiques. Mais pas leurs épouses et leurs enfants sont citoyens et jouissent de leur liberté d’expression. Ces officiers de l’Etat-Major Général ne vivent plus dans les camps militaires. Ils voient pas la misère,la promiscuité dans laquelle vivent les hommes des troupes.

  4. Les Forces Armées Rwandaises Deployées au Congo (FARDC) et le semi-analphabète de Tshilombo « Tshivube » (le mongol trisomique) n’arriveront jamais à arrêter la détermination de tout un peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *