L’exécution de Ne Muanda Nsemi?

Bamba di Lelo
Bamba di Lelo

Il m’est une obligation morale et civique, voire un devoir de conscience et d’éthique, de dénoncer et de rappeler ensuite à l’attention de mes concitoyens et également à celle de la Communauté internationale que depuis le 17 mai 2017, date de la prétendue évasion du Grand Maître Ne Muanda Nsemi, Député national et Chef spirituel d’une association politico-religieuse « Bundu dia Mayala », personne donc ne sait avec exactitude ce qu’il est advenu de cette personnalité. Personne ne l’a donc revu en vie, ou simplement en circulation.

Le bureau de l’Assemblée, du Sénat ainsi que l’ensemble des élus du peuple, apparemment complices de cette disparition mystérieuse et suspecte, restent muets et chacun se contente plutôt de jeter dans l’oubli, le passé glorieux même mouvementé, et atypique de Ne Muanda Nsemi, brillant intellectuel, une mine inépuisable du savoir, qui du reste a marqué l’histoire du Kongo Central, sa province natale, ainsi que celle de notre République Démocratique, en défiant au grand jour l’occupant criminel rwandais: « Joseph Kabila » Kanambe Kazembere Muntwale!

Il n’est pas superflu, de considérer que les séquences sur YouTube, de la personne physique supposée réelle de Ne Muanda Nsemi, ses gestes et prises de position courageuse, contre Joseph Kabila et son régime ne sont en réalité que des séquences filmées d’avance, en d’hors du contexte, une véritable manipulation des esprits pour asseoir un mensonge d’Etat, à des fins de politique intérieure, pour tromper de manière délibérée la vigilance du peuple. Celui-ci reste et devient de plus en plus préoccupé de sa survie au quotidien!

Pourtant, le Grand Maître Zacharie Ne Muanda Nsemi est un tribun, un parfait orateur qui ne pouvait rester silencieux face à une menace provenant de quiconque, fût-il Joseph Kabila, un Tutsi-rwandais, un émigré clandestin, un enfant soldat et un criminel sans vergogne. Car, le leader charismatique Ne Muanda Nsemi n’est pas du type de personnes sournoises, fourbes, ambigües et hypocrites. Il dit tout haut ce que les autres Congolais murmurent tout bas. A ce point précis, certains compatriotes non originaires du Kongo Central n’hésitent pas pour le qualifier à tort ou à raison de séparatiste et de xénophobe sans doute même dépressif.

Peu conciliant dans ses prises de position nationalistes, Ne Muanda Nsemi traînait derrière lui plus d’ennemis politiques que d’amis. Même au sein de l’hémicycle, l’homme n’a guère réuni l’unanimité autour de ses idées révolutionnaires!

Voilà pourquoi je présume et confirme en même temps, sans détour, que le Pontife Ne Muanda Nsemi, Congolais de souche a été exécuté depuis bien longtemps par Joseph Kabila lui-même, quelques jours après son exfiltration provoquée par le pouvoir, conduit en motocyclette, sous bonne escorte par des agents de l’ANR, dans une zone de non droit où Joseph Kabila l’attendait avec son sentiment du devoir accompli.

Une série de questions s’en est suivie. Ne Muanda Nsemi est resté de marbre. Aucune d’elles n’a fait l’objet d’une réplique de la part du Député rebelle, confiant certes dans ses convictions religieuses! Mais, une balle dans la tête suffisait pour qu’il décède et soit précipité dans le monde des ténèbres. Cette scène macabre s’est produite devant les habitués du palais et d’autres agents de service commis de sas garde.

COMMENT EN EST-ON ARRIVÉ LÀ?

Des sources sûres, honnêtes et crédibles nous ont renseigné: des « Notables » du Kongo Central, toute la classe politique confondue, y compris des autorités ecclésiastiques, auraient livré Ne Muanda Nsemi, leur propre frère, au cours d’une réunion politique tenue à Mbanza Ngungu, l’an dernier, auprès d’un quidam, Josep Kabila, reconnu comme criminel de droit commun, à travers le monde entier.

Voici en filigrane la liste des notables et Députés Ne Kongo qui ont participé pour des raisons mercantiles, à cette réunion de haute trahison contre le compatriote Ne Muanda Nsemi. Il s’agit de:

  1. Mbadu Nsitu Jacques, Gouverneur
  2. Atou Matubuana, Vice-Gouverneur
  3. Yerodia, Sénateur
  4. Mbatshi Mbatshi Batshia, Sénateur et Gouverneur honoraire
  5. Mbuinga Bilu Robert, Député
  6. Marie-Madeleine Mienze, Président du Conseil d’Administration de la Congolaise des Voies maritimes
  7. Monseigneur Mbuka Cyprien, évêque de Boma
  8. Monseigneur Daniel Nlandu, évêque de Matadi
  9. Monseigneur Fidèle Nsielele, évêque de Kisantu
  10. Jean-Claude Mvuemba, Député
  11. Des pasteurs protestants, Kimbanguistes et autres. Et la liste n’est pas exhaustive.

Nous y reviendrons opportunément.

En outre, le communiqué final de la réunion contre Né Muanda Nsemi, pour plaire à Joseph Kabila, moyennant rétribution conséquente, a été lu par un porte-parole de circonstance, l’ancien Gouverneur de Province Mbatshi qui n’a pas hésité un seul instant, de qualifier Ne Muanda Nsemi de trouble-fête, d’agitateur, de discréditer l’honneur de la province par ses déclarations tonitruantes contre Joseph Kabila, un président de la république illégitime et irrespectueux des valeurs universelles qui régissent l’humanité!

Son objectif réel étant de faire disparaître tous les Congolais de leur pays pour faire du Congo un paradis pour des Tutsi-rwandais!

La nomination récente de Yerodia comme Président de Bundu dia Mayala en remplacement du gourou Ne Muanda Nsemi pose à mon avis un problème qui suscite de grands questionnements, tant il est vrai que le Chef spirituel n’avait jamais fait connaître son point de vue à ce propos jusqu’à ce jour. En fait, qui l’a nommé et pour quelle raison majeure devait-il intervenir par une telle nomination? Et que prévoient les dispositions statutaires en pareille circonstance? Ne s’agit-il pas ici d’une « occupation », d’une infiltration voulue pour détruire la force de contestation et identitaire de ce mouvement « politico-religieux »? Après tout, que disent les adeptes de Bundu dia Mayala dont le silence demeure assourdissant?

Qui pis est, rien ne prouve davantage que les éléments vidéo de Ne Muanda Nsemi, sur Youtube sont authentique. Et si objection il y a, nous aimerions dès lors que des arguments probants viennent nous contredire, mais dans le sens que nous souhaitons, pour nous prouver qu’il est imprégné de l’actualité congolaise du moment.

Enfin, quel intérêt y aurait-il de la part de quelques illuminés compatriotes, qui prétendent naïvement que le Chef spirituel de Bundu dia Mayala, Ne Muanda Nsemi est en vie, à ne pas le montrer sur vidéo et audio, à la date d’aujourd’hui?

Aubin Minaku, Président d’un parlement hors mandat légal, n’a-t-il pas osé déclarer, selon Africatime, qu’il ignorait totalement le sort de Ne Muanda Nsemi, après son évasion, spectaculaire de la prison centrale de Makala? Alors que, à notre avis, nous considérons que c’est le pouvoir qui a organisé cette évasion géante, justement pour mettre en branle une machine de manipulation à grande échelle, visant à faire croire aux incrédules et aux fanatiques que Ne Muanda Nsemi vit toujours!

Eu égard à ce qui précède, nous avons la certitude que Ne Muanda Nsemi a été livré au bourreau par les siens et a été tué, exécuté en silence, comme le furent jadis, Floribert Chebeya, Armand Tungulu, Fidèle Bazana, Laurent Désiré Kabila et tant d’autres compatriotes congolais innocents!

En attendant, nous prévenons Joseph Kabila, de ne plus effectuer ses itinérances territoriales dans la province martyr du Kongo Central, et ce, jusqu’à sa reddition ou arrestation par nos vaillants soldats. Car, sa présence en République Démocratique du Congo a transformé ce vaste pays, jadis hospitalier, en un grand hôpital psychiatrique!

Enfin, Joseph Kabila n’a plus droit à quoi que ce soit, car, il se comporte comme Lucifer, comme un tueur à gage. C’est la cible à abattre, lui et ses complices, par le peuple congolais!

Il est temps que le peuple congolais se ressaisisse et nous accompagne dans cette croisade qui n’a qu’un seul but: se débarrasser de cet homme cynique!

La détermination « active » du peuple congolais, dans cette épreuve, risquée, doit être au rendez-vous. Car, on ne chasse pas un criminel avec un poème!

 

Par Bamba di Lelo
Docteur en Sciences politiques de l’UCL
Analyste des Questions politiques du Congo
E.mail: jbadil@hotmail.be

70 réflexions au sujet de « L’exécution de Ne Muanda Nsemi? »

  1. Chers Compatriotes,
    Voilà une démarche courageuse, et intelligente d’un homme qui réfléchit. Nous avons le devoir de soutenir une telle action. Personnellement, c’est ce que je fais à mon niveau. C’est maintenant un domaine sensible. Le Dr Bamba di Lelo doit savoir qu’il a un appui indéfectible dans cette démarche et qu’il ne craigne rien, il doit aller de l’avant. Maintenant, la MP s’ouvre à l’opposition, quelques mois avant les élections. L’ouverture qui avait été appelée de tous les voeux après l’usurpation des élections des 2011 a pris du temps pendant lequel le sang du congolais n’a fait que couler, pendant que les artistes musiciens étaient pris à contribution en offrant aux Kinois toutes sortes de scènes obscènes afin d’endormir les Kinois. Ainsi, les massacres de l’Est continuaient. Et maintenant, c’est le moment d’ouvrir la majorité présidentielle aux opposants. Oui, les amoureux de l’argent facile vont y trouver leur compte. Mais comment les Congolais trouvent normal de trahir leur pays au lieu de trahir le voleur, criminel, terroriste. Bravo Dr Bamba, c’est le temps de lancer une action judiciaire auprès des juges à compétence universelle. Que Dieu vous protège et vienne en aide aux Congolais qui hésitent encore.

    1. « Too Little Too Late » de la part du Prof. BAMBA di Lelo ? Le Prof. BAMBA di Lelo est-/fut-il un supporteur ou sympathisant de Ne MUANDA NSEMI (BDM-BDK) ? Il serait utile et informatif d’examiner les articles antérieurs du Prof. dans lesquels il évoque Ne Muanda NSEMI, le BDM ou le BDK pour ce faire une idée.

  2. Mr Lelo, J’espère, comme vous le promettez que vous allez apporter les preuves de ces graves accusations. Vos allégations sont graves parce qu’il s’agit ici d’éminents hommes d’église qui prêchent la paix et l’amour du prochain. Comme vous l’avez promis, nous attendons des preuves plutôt qu’une construction intellectuelle sans aucun fondement. Nous devons éviter du sensationnel dans ce forum, les foyers de tentions sont déjà assez nombreux comme ça au pays. En proférant ces genres d’accusations, ont se fait l’allié objectif de l’énergumène qui squatte le palais de la nation. Restons concentrer sur le seul objectif qui vaille la peine aujourd’hui: le départ sans délai de l’imposteur venu de Tanzanie. Je n’ai rien contre Ne Mwanda Semi même si je n’approuve pas son discours teinté de relent à caractère régionaliste. Moi qui ai fait une bonne parte de ma scolarité à la colonie scolaire de Boma, je trouve de ce point de vue son attitude déplorable et indigne pour un élu du peuple.

    1. Si je n’approuve pas le sort qui lui a été réservé, ce dont je ne suis pas certain, je me suis toujours insurgé contre son attitude sectaire, où il demandait par exemple aux Bangala et aux Baswahili de quitter Kinshasa qui est la terre des Bakongo. Je ne suis pas sûr que ce soit là l’attitude d’un homme qui aspire à diriger un jour la république. Pour peu, il aurait dû être accusé Dr séparatisme ou d’atteinte à l’intégrité du territoire national.

      1. il y a plus des terres vides et espaces à grande échelle partout en rdc sauf au Kongo central la plus petite province du pays qui est maintenant saturée, pendant que vous laissez toutes les immensités des terres bourrées des richesses à la merci des étrangers rwandais, ougandais, soudanais, juifs, libanais, ….sans compter des compagnies multinationales, trouvez vous ça bien? Ne Muanda Nsemi n’est qu’un porte parole des gens dont vous avez retiré la parole. Ne pensez surtout pas qu’en tuant le Grand Maitre vous allez continuer d’occuper nos terres bien au contraire vous rendrez la guerre incontrôlée car chacun ferra ce que Nlongi nous interdisait de faire. Soyez contents que Nlon gia Kongo est encore vivant car personne d’autre ne nous retiendra, juste un peu de temps, ce que vous nous refusez à l’amiable nous l’aurons au prix des sangs, d’ailleurs on l’aurait déjà eu si ce n’était pas Nlongia Kongo. bafua bafua – basala basala

    2. Vous vous accusez. Qui s’excuse s’accuse. Vous tenez là un langage que les racistes blancs nous tiennent : « Oh, vous savez, je ne suis pas raciste, d’ailleurs j’ai un ami Noir et j’aime le noir ».
      Le régionalisme n’est pas un péché mais un choix politique et économique de gouverner les constituants d’un pays. Les régions existent plusieurs pays de la planète membre de l’ONU. Il est présent en Afrique, dans l’UE et en Asie. Sur le plan académique, Il y a une branche de l’économie qui s’appelle l’ « économie régionale » (Regional Economics en anglais). Corolairement, il y a aussi des organisations de développement économique régional (Regional Development Agency [RDA]). Le régionalisme est une sorte de décentralisation que les très mal informés RD-Congolais prennent pour du tribalisme. Le régionalisme s’oppose à l’unitarisme et au centralisme. Ce dernier c’est du Napoléonisme. Ne Muanda NSEMI a droit de choisir le régionalisme comme méthode de la gestion d’un Etat surtout multiethnique et multiculturel tout comme vous avez droit à opter pour le centralisme et l’unitarisme. Néanmoins, l’expérience vient de prouver à la face du monde que l’Unitarisme et le Centralisme tels qu’ils avaient été imposé et pratiqué en RDC ces depuis son indépendance il ya 57ans a TOTALLEMENT ECHOUE. C’est à cause de ce système inadapté à une configuration politique multiethnique et multiculturelle qu’est la RDC que ce pays : 1) est aujourd’hui sous tutelle officieuse de l’ONU, (2) semi-colonisé par le Rwanda et sa petite minorité Tutsi ; un tout pays inutile dans le monde ayant une population à peine de 10 million d’habitants et un GDP de moins de 10 milliards. 57 ans d’indépendance, plus d’un demi-siècle, PIB per hab. de la RDC centralisé et unitaire est encore en dessous de $400 par an! C’est à cause de votre aveuglement qu’une infime minorité des Tutsi Rwandais contrôlent la RDC avec justement le concours et la collaboration des unitaristes et centralistes.

    3. Evitons la mémoire courte. D’où ce petit rappel de l’histoire et de la politique rdcongolaise. Il faut trouver l’indignité chez les collabos et traitres Lumumbistes comme Laurent Désiré KABILA, Antoine GIZENGA, Adolphe MUZITO, MATATA PONYO, André KIMBUTA, MENDE OMALANGA, François OLENGA, YERODIA NDOMBASI, les députés et sénateurs du PALU (Parti Lumumbiste Unifie) et du et du PPRD. LD KABILA vous a emmené Hyppolite KANAMBE, James KABAREBE, BIZIMA et tant d’autres Rwandais. On constate l’indignité lorsque les RdCongolais appellent LD KABILA « MZEE » = le Sagesse.
      Je le répète, le régionalisme tout comme la décentralisation, le fédéralisme/confédéralisme est un choix politique pour la gouvernance d’un pays. Le régionalisme est présent en Afrique et en dehors de l’Afrique.

    4. Un exemple de régionalisme négatif dans un Etat unitariste et centralisé.

      1. Durant la 2e République (1965-1997) la cité de GBADOLITE, village de MOBUTU, était « interdite » aux Zaïrois et Zaïroises non-originaire de la région de l’Equateur voir même de la sous-région de Gemena.

      2. Pour se rendre à Gbadolite, les non-originaires de l’Equateur voir même de la sous-région de Gemena devait se munir d’un« laissez-passer spécial », une sorte de visas délivré par le pouvoir ;

      3. L’aéroport de Gbadolite avait été construit avec un fond (l’argent) qui devait être investi pour la construction d’une autre infrastructure dans une région de la RDC. Mais la haine de Mobutu a fait que ce fond fut détourné au profit de Gbadolite son village. Quelle fut le motif du détournement de ce fonds et son transfert vers Gbadolite ? La réponse est simple et claire : le régionalisme négatif dans un Etat centralisé et unitariste.

      1. En citant l’aéroport de Gbado, je confirme que le plan d’aménagement de cette ville n’est autre le copié collé de ce qui devait se faire à Muanda. L’aéroport de Gbado s’appellait Muanda, s’il existe encore. Un de mes proches amis a ce dossier de cet aménagement….. On a créé Gbado avec les fonds que la Banque Mondiale a sortis. Voilà la face d’un Mobutu rusé et Médiocre, encore un.
        Hélas, Ne Muanda a été frappé, qu’on se le dise, il a été bel et bien exécuté faute de ne pas avoir assuré ses arrières. Le combat qu’il a engagé était perdu d’avance et il ne pouvait que perdre.
        S’il est vivant, qu’il nous le dise.
        Kongo libanga ya talo, ata ndele…..les Médiocres partiront!

  3. Si tel est le cas maudit soit celui qui se confie à l’homme qui met toute sa confiance dans la chair, cette dernière est faible. En réalité dans l’homme c’est l’Esprit DIVIN du Véritable Dieu Tout-Puissant qui donne l’intelligence, la science et la réflexion…

    Si notre Frère Papa Ne Muanda Nsemi fut réellement exécuté comme le dit l’auteur de cet article cela poserait que la force occulto-ténébreuse que possède l’imposteur usurpateur d’identité Kongolaise alias Joseph Kabila est mille fois supérieure à celle du Grand Maître Zacharie Badiengila aka Ne Muanda Nsemi du parti politico-religieux Bundu Dia Kongo Bundu Dia Mayala. Seule la force immuable du Véritable Dieu Tout-Puissant Nzambe Tata Souverain Redoutable est invincible vaincra l’intrus de Kingakati… Eteya ba suivistes bilanda landa…

    Les occultistes Franc-maçons Rosicruciens de l’église Catholique criyant au démon de haut rang JC Blanc Aryen Indo-européen de Vatican s’empoumonent aussi en vain pour anéantir celui qui possède des milliers de marabouts, chamans, féticheurs et chambres magiques à Kingakati, investi des forces malicieuses, habillé mystiquement des totems Bantous par des chefs coutumiers Kongolais corrompus… La spiritualité est une question des races. Un peuple qui n’honore pas ses aïeux (ancêtres) est un peuple perdu, distrait, faible, mis en esclavage mentalement, intellectuellement, spirituellement, moralement…

    La lutte a atteint paraît-il une sphère mystique dixit les prélats évêques esclaves du Vatican papal. Mystique des Ténèbres Divines ou Mystique des Ténébres occultes ! Cela nous (Peuple Kongo Souverain Primaire) pousse à affirmer que le Royaume de Satan le Chérubin jadis oint n’est jamais divisé en RDC (République Démocrature du Congo-Kinshasa). Lui (Satan) et ses hordes tournent en bourrique le Peuple Kongo Souverain Primaire dépourvu de toute humanité, de toute spiritualité à cause des religions révélées du livre importées par les colons en Afrique…

    Chaque jour comme d’habitude des Kongolais trepassent, vivotent, meurent à cause de la présence d’un imposteur Tutsi Rwandais sur le sol Kongo. La vie continue comme au temps de Noé le frère de Ner mari de Sophonim, les parents géniteurs de Melschisedech (Henoc 1:70), il y a des mariages, des fêtes, des naissances, des célébrations pendant toute cette période (1996-2018) d’anarchie et de métissage au Kongo (Henoc 18 :3)… Life goes on…

    Il y a un point crucial qui peut corroborer avec l’argument du meurtre prémédité du leader de Bundu Dia Kongo Bundu Dia Mayala le très respecté Ne Muanda Nsemi par l’imposteur Tutsi Rwandais alias Joseph Kabila à travers le récit qui donne froid au dos d’un certain Ali Mampuya de Belgique (Charleroi) collabo patenté qui a un pied dans le Combat dans la Diaspora comme taupe du pouvoir Tutsi Power un autre pied au Kongo dans le serail de Kanambe qui assurait à un journaleux chroniqueur de l’exclusivité d’avoir des vidéos YouTube faites par le tonitruant Zacharie Badiengila en primeur avant publication dans les réseaux sociaux, ceci explique-t-il cela ?… Wait and see. Time will tell

    Le Kongolais lambda n’arrive plus à réfléchir par soi-même incapable de trier intelligemment le flot d’informations qui parviennent dans son cerveau à cause de la misère, du fanatisme aveugle, de la religiosité imbecilisante…

    C’est normal que alias Kabila, alias Félix Tshisekedi, Francis Kalombo et alias Moïse Katumbi et toute la classe politique Kongolaise corrompue toutes tendances confondues le manipulent, agissent de la sorte car le Kongolais englué dans le fanatisme aveugle et la religiosité imbecilisante enclin à être sevré comme des bébés buvant du lait frelaté sans réflexion, même quand on leur dit que JC Blanc Aryen Indo-européen aux cheveux longs lissés est un démon manipulé par Satan le Chérubin jadis oint, en lieu et place de faire des recherches (1 Cor 11 : 14 défend à un homme d’avoir des cheveux longs et Daniel 7 : 9 dit que le vrai Christ Noir a des cheveux crépus, frisés, mats comme la laine pure) ils protestent sans jugeote en gobant les élucubrations des faux pasteurs Binzambi Nzambi qui sont des aveugles qui conduisent les aveugles dans un gouffre géant à crabes…

    Être anti-système, anti Occupant Tutsi Power-Onu-Monusco, anti JC Blanc Aryen Indo-européen est un état d’esprit, une attitude, une posture, un leitmotiv permanents. Penser par lui-même pour un Africain noir de peau le décomplexe, lui ouvre son esprit, lui donne une aura, le déconnecte de l’emprise certaine des religions révélées du livre importées en Afrique en général en RDC en particulier pour l’asservir, l’assujetir, le recoloniser…

    La luta continua la Victoria e Certa pour stopper net la Tutsisation du Kongo. Ingeta

    1. DISTRACTIONS
      Il faut aussi être prêt à dire que la force de nos ancêtres vient de notre créateur et que le Grand Maitre Nlongia Kongo Ne Muanda Nsemi n’utilise que la force de nos ancêtres et cette force ne meurt que si elle n’est pas transmise, alors qu’il nous la transmet comme il l’avait reçu, et la transmettrons aussi à notre tour. L’ironie des Africain me fait rire, Jésus était mort tué par ses frère juif mais vous ne dites pas que ceux qui l’avaient tué sont plus fort que lui ou que ses forces occultes étaient néfastes, mais vous prétendez dire que si le Grand Maitre est tué par kanambe donc ses forces occultes sont mille fois inférieures …. Triste et malheur d’être esclaves noirs. [C’est dans le malheur qu’on connait des bons amis. Il faut faire semblant de mourir pour savoir les bons amis….]. Soyez humble d’avoir honte quand le Grand Maitre se manifestera. Le chien aboie la caravane passe

      1. @Bobby Baw

        L’IGNORANCE TUE. Le manque de connaissance ou de science n’est bon pour personne (Proverbes 19 : 2). Le salut éternel est individuel. Le fanatisme aveugle est une forme d’esclavagisme mental, spirituel, intellectuel, mental. Ainsi parle le Véritable Dieu : Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, qui prend la chair pour son appui, et qui détourne son coeur de son Divin Créateur (Jérémie 17 : 5)… Nulle créature est immortelle soit-elle Kimbangu, Ne Muanda Nsemi, Confucius, Kimpa Vita, Buddha ou Mahomet, tous seront ou sont dans le séjour des morts conscient ou inconscient avant l’enfer des enfers où seront jetés la notion de la mort et du séjour des morts (Apocalypse 20 : 14 *Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu ou enfers des enfers*)…

        Nous ne sommes pas adeptes de Bundu dia Mayala Bundu dia Kongo ou catholiques pratiquants mais nous respectons leurs croyances, nous sommes mêmes fervents supporters 100 % des citoyens Kongolais Zacharie Badiengila aka Grand Maître Nlongi ya Kongo Ne Muanda Nsemi et du Cardinal Mosengwo Pasinya qui se battent pour la libération totale du Kongo RDC (République Démocrature du Congo-Kinshasa) terre des Bantous et Pygmées occupés par les Tutsi Nilotiques venus du Tigré pour former l’Empire Hima Tutsi Power

        Nos patriarches et matriarches tous noirs de l’Afrique Ancestrale (Genèse 2 : 7 Bible Abbé Fillion) aïeux de Kimbangu, Kimpa Vita adoraient tous le Véritable Dieu que personne n’a vu face à face (Jean 1 : 18 *Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître*) et savaient que le Vrai Christ fut Noir cheveux mats frisés crépus (Daniel 7 : 9) venu il y a 4 mille ans en Afrique Ancestrale avant la dérive en mini-continents et la confusion des langues (Genèse 11 : 6-7 *Allons ! descendons, et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus la langue, les uns des autres. Et le Véritable Dieu les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville*)….

        Nous sommes anti JC Blanc Aryen Indo-européen efféminé fabriqué par les colons qui est un démon car il est interdit à l’homme de porter des longs cheveux (1 Corinthiens 11 : 14). Nous persistons et nous signons si Grand Maître Nlongi ya Kongo a été arrêté et exécuté par Kanambe alias Joseph Kabila, il est sûr et certain que sa force spirituelle est vaincue par celle du Tutsi Rwandais… Qui dit mieux !

        Pour ta gouverne les faits sont sacrés le commentaire est libre, l’homme blanc a tué facilement Kimpa Vita, Kimbangu peut-être Ne Muanda Nsemi puisque ce sont des humains mortels faillibles qui ne seront jamais des dieux, ils sont au séjour des morts, la spiritualité occulte des Blancs Aryens Indo-européens Impérialistes Anglo-Saxons Occidentaux satanistes occultistes reptiliens Nephilim a supplanté, a vaincu celle des bonkokistes Kongolais car le Royaume de Satan n’est pas divisé. Satan ne peut combattre Satan sur ces propres ruses car son Royaume du Mensonge n’est jamais divisé même le catéchiste Simon Kimbangu savait que le Vrai Christ fut noir de peau Vatican aussi raison pour laquelle il nous a dit de continuer de lire les écritures Saintes pour confondre la supercherie de nos bourreaux Blancs Aryens. Ki bonkokiste comme toute religion révélée ou du livre a des limites…

        Le Véritable Dieu n’a créé aucune religion (Jacques 1 : 27). Seul le Véritable Dieu Tout-Puissant Nzambe Tata Souverain Redoutable change les temps et les circonstances (Daniel 2 : 21) peut faire imposer Sa propre Volonté au KONGO..

        La Bible actuelle certes modifiée, tronquée, plagiée est la Véritable histoire des noirs (Lamentations 5 : 2) malgré les contradictions, retenons ce qui est bon (1 Thessaloniciens 5 : 20-21) car seul le peuple noir fut 500 ans en esclavage dans une terre étrangère et que la circoncision des nourrissons le 8e jour se pratique en Afrique noire…

        Pour savoir si les mouvements religieux Bundu dia Kongo, le Kimbanguisme, le Catholicisme, l’Islamisme, le Judaïsme, l’Evangélisme que les aveugles que vous êtes suivent bêtement sont des religions d’hommes qui ne trouvent aucun socle divin venant de la voûte céleste, l’immaculée conception, l’apostasie, le purgatoire, la déité du faux JC, de Kimbangu et Ne Muanda Nsemi, le matriarcat et la réincarnation sont des hérésies occultes. Le Véritable Dieu Tout-Puissant Créateur Souverain Redoutable qui vit inexplicablement hors de toute réalité même au-délà de la non-existence n’est pas un homme ni un fils de l’homme, n’est pas non plus incapable de créer des multitudes d’êtres humains différents uniques avec des ADN et des gènes spécifiques. Que les Anciens noirs de la Bible ne donnaient jamais par traditions coutumes et us ancestraux leurs enfants aux noko (oncles maternels) comme plusieurs tribus du Kongo le font…

        Sachant qu’un peuple qui n’honore pas ces aïeux est un peuple perdu, distrait, faible, mis en esclavage mentalement, intellectuellement, spirituellement, moralement, nous (Combattant Résistant de l’Ombre Aka RD Kongo Aka Kinzanzi kia Nzambi autrement dit l’Ombre du Véritable Dieu selon Esaïe 49 : 2) respectons la mémoire de nos ancêtres Kimpa Vita, Kimbangu, Kasa-Vubu, Lumumba, Mulele, Anuarite Nengapeta, Malula car nous sommes d’abord vrais Kongolais Musakata de Bandundu avant d’être croyants au Véritable Dieu Tout-Puissant Créateur Souverain Primaire Nzambe Tata et son Véritable Fils le vrai Christ Noir le Messie Yesu Massiya…

        De là à suivre bêtement ceux et celles qui font de nos aïeux ancêtres humains des petits faux dieux, il y a un pas à ne pas franchir, nous nous portons en faux contre ce prosélytisme dangereux qui avilit, abêtit, déshumanise les vrais Kongolais dans une religiosité imbécilisante, un fanatisme aveugle à outrance car la liberté de culte, le libre arbitre, la liberté d’expression, de prier et de vouer un culte qui interviennent s’imposent…

        Libre à vous de suivre la voie de votre choix car telle voie paraît juste mais peut amener à la mort éternelle (Proverbes 14 : 12). Les chinois, indiens et blancs malgré tout honorent la mémoire de leurs illustres aïeux ancêtres et prospèrent sur cette Terre des hommes. Personnellement nous sommes Lumumbistes Mulelistes Nationalistes Patriotes Résistants Combattants qui soutiennent tout Kongolais qui veut libérer le Kongo totalement quelle que soit sa croyance religieuse Cardinal Mosengwo Pasinya et Zacharie Badiengila aka Ne Muanda Nsemi compris… Basta

    2. SVP évitons le mélange et la confusion. Soyons légalistes. La RDC n’est pas le KONGO ni historiquement ni politiquement. Alors cessez de créer de la confusion inutile dans les têtes des gens. Vous vous rendez très ridicule en prétendant ainsi.

      1. @Nzita

        Et alors ! La RDC avec C ou K (RD Kongo) ne change rien K c’est C en Kikongo ou en Lingala dont l’ancêtre est le Sawa Ancien parlé au Cameroun. Si vous croyez que la langue Française est universelle doit être l’unique référence de la magie des mots et langages, tout le monde ne pense pas de la même manière car aucune ville ou pays au monde ne peut-être nominé (e) en Lingala, Kongo, Swahili ou Tshiluba pour faire plaisir aux pauvres Kongolais… Nous sommes Fédéralistes mais jamais régionalistes ni tribalistes…

        Cette propension maladive à se croire investis d’une autorité suprême pour imposer ses sales vues aux autres n’existe que chez les pauvres Kongolais qui pensent vouloir changer des gens juste en vociférant. L’appellation d’un pays avec un K vous dérange, prête à confusion, appelez-le comme bon vous semble. Notre cerveau, notre vie, notre croyance, nos convictions spirituelles, politiques même notre personnalité ne sont pas les vôtres à ce que nous sachions, nous ne vous imposons pas d’appeler Congo avec un K…

        Soyons légalistes, authentiques et réalistes quand nous disions Kongo ce n’est nullement le Royaume Kongo mais c’est le Zaïre–Kongo-Congo-Kinshasa dans sa configuration de 1885 rien avoir avec les Ne-Kongo. Pour votre gouverne plusieurs Bonkokistes Kimbanguistes ou adeptes de Bundu dia Mayala ou Bundu dia Kongo recourent aussi à cette forme d’appellation pour nommer la RDC sans que personne ne s’en offusque, peut-être par ethnicisme… Sic

        1. @Combattant Résistant de l’Ombre
          1. Je vous ai compris. La langue française n’est votre langue maternelle mais une véhiculaire pour communiquer avec les autres. Conséquemment, vous jouissez des conditions atténuantes comme moi aussi. Ne dit-on pas que Kiaku kiaku, kia ngani kia ngani. Vous en avez démontrez la preuve tangible et irréfutable avec vos commentaires et opinions.
          2. Il n’y a aucun pays sur cette planète terre qui s’appelle « RD Kongo » (République démocratique du Kongo) ; j’ai fouillé la liste des noms des pays membres de l’ONU et de ses institutions spécialisées, et de l’Union Africaine, à mon grand regret, je n’ai pas trouvé un seul qui s’appelle RD Kongo.
          3. J’ai examiné les différentes Constitutions de la RDC depuis son indépendance, je n’ai pas trouvé aussi la RD Kongo. En d’autres termes, la République démocratique du Kongo n’est mentionnée dans aucune des Constitutions qu’a connue l’ex Congo belge.
          4. Dans la langue française, la « République démocratique du Kongo » n’existe pas.
          5. Dans l’alphabet romain/latin, la lettre « C » n’est pas un substitut de la lettre « K » ; et ce n’est pas à vous à vouloir imposer aux français le génie de leur langue. Un peu d’humilité !
          6. Je tiens à souligner que durant la période précoloniale, les deux termes « Kongo » et « Congo » étaient interchangeables l’un pour l’autre ; cela ne posait aucune confusion car la RDC et la République du Congo-Brazzaville n’existaient pas encore. Durant cette période, les deux termes, « Royaume du Kongo » et « Royaume du Congo » désignaient le pays des BISI KONGO (Kongo dia Ntotila).
          7. La création de l’EIC et de la République du Congo-Brazzaville (AEF) après la Conférence de Berlin changea tout ça. Et c’est fut donc le début de la confusion.
          8. Les scientifiques ont trouvé une solution pour éviter la confusion. Ils utilisent la lettre « C » pour désigner les « DEUX CONGO » issus de la Conférence de Berlin et la lettre « K » pour designer le « Kongo dia Ntotila »/« Royaume du Kongo ».
          9. Le Lingala et son ancêtre le Sawa n’ont rien à avoir ici.
          10. La langue française est encore universelle malgré la perte de son importance dans le monde. Ce qui n’est pas le cas avec la Kikongo, la Chinoise, l’Allemande, la flamande, la Yoruba, la Igbo, etc…
          11. La magie des mots est secondaire en ce qui concerne le sujet en discussion. C’est plutôt l’histoire précoloniale de l’Afrique, et l’histoire coloniale et postcoloniale de l’Afrique qui tiennent la primauté.
          12. Il me semble que vous ne connaissez pas les vrais sens sociologiques et politiques des termes que vous évoquez – régionalistes, tribalistes, fédéralistes, le tribalisme.
          13. Le Lumumbiste LD KABILA était le chantre du régionalisme et du tribalisme. LD KABILA avait divisé les régions de la RDC en régions « utiles » et régions « intitules ». C’est le même LD KABILA et son Afdl qui avaient propagé le tribalisme et le régionalisme en RDC avec leur slogan discriminatoire : « Ni Tour Yetu Sasa ».
          14. Au Kivu, les ressortissants de l’Ouest sont appelés des « Kuya-Kuya ».
          15. Auriez-vous la bonté de nous énumérer quelques villes précoloniales en Lingala et Tshiluba?
          16. Il n’y a de « nationalité kongolaise » en Afrique postcoloniale; corolairement il n’y a pas des « Kongolais » et des « Kongolaises ». Si cela est le cas, exhibez-nous un passeport ou un document officiel/civil portant la mention « Nationalite : Kongolaise ».
          17. Vous avez un second problème très sérieux. Votre incapacité à vous conformer à la rigueur et à la précision scientifique. Un Kenyan n’acceptera pas que son pays soit écrit avec « C » « Cenya » en lieu et place de « Kenya » avec un « K ». De même, un Canadien n’acceptera pas que son pays soit écrit avec un « K » (Kanada). Votre ki manfou manfou na bino yang onde ebomi mboka na bino RDC.
          18. C’est magnifique que vous soyez des fédéralistes. Voilà un point commun que nous partageons ensemble.
          19. Voilà des gens qui se disent légalistes mais qui demeurent des violateurs des textes légaux. L’entité politique « Zaire » a cessé d’exister en 1997 avec l’arrivée de LD Kabila. Le nom de votre pays a été changé et cela a été publié dans le Journal Officiel de votre pays. Ça signifie que vous ne pouvez plus user le nom Zaire dans en aucun document. Triste est de constater le contraire. Vous n’êtes donc pas des légalistes mais des véritables anti-légalistes, de anarchistes tout court.
          20. Pour terminer, ce n’est pas votre petit groupe qui imposera le nom à la RDC.
          21. Un groupe religieux ou un parti politique ne détermine pas le nom d’un pays. Ce sont les institutions politiques ou les trois pouvoirs qui décident du nom du pays. Aucune loi ne donne aux Bonkokistes Kimbanguistes ou adeptes de Bundu dia Mayala ou Bundu dia Kongo le droit constitutionnel ou la prérogative de déterminer le nom du pays. BDM peut le faire, s’il a une majorité absolue au parlement peut être au sénat aussi.

          1. @Nzita

            Vous semblez imbus de soi en voulant nous corriger sur un sujet aussi simple à comprendre en nous faisant dire ce qu’on ne dit… Franchement l’école Occidentale et les religions révélées importées en Afrique ont mangé le cerveau de quelques Africains noirs de peau qui se prennent pour des évolués selon la connaissance livresque…

            Nous retiendrons seulement de votre post votre ignorance accrue sur l’histoire originelle de l’Afrique Ancestrale en général qui a des frontières intangibles, des limitations artificielles, des visas infondés, des nationalités superficielles établies par l »homme Blanc Aryen Indo-européen pour tromper, assujettir, coloniser, manipuler le negroide que vous êtes…

            Kenya ? Kongolais ? Kanada ? Avez-vous besoin du Lunguila, masanga makoko, supu na tolo, Vodka ou Primus sous le soleil de Kinshasa pour délirer de la sorte… Ressaissez-vous le Kongo c’est le Lingala ou Kikongo, vous le dites vous-mêmes sur votre texte en diarrhée verbake et masturbation intellectuelle car vous le comprenez aussi. Pourquoi vouloir prendre ses vessies pour des lanternes juste pour paraître érudit, pour épater la galerie ?… Pasi na mawa… Kiadi kibeni

            Quelle condescendance ! Décidément au Kongo RDC il y a plusieurs malades mentaux qui s’ignorent, dans un auditoire aussi grand vouloir faire croire aux autres qu’on maîtrise mieux la langue de Molière alors que le pays Kongo se meurt à cause des diplômés faux et vrais que la RDC possède qui sont des intellectuels de la science sans conscience n’est que ruine de l’âme, les faits en 2918 le confirment, d’autres illuminés collabos manient même le Français plus que les natifs de l’Hexagone mais exckellent dans la médiocrité, en réalité ils sont nuls, des tordus, bras cassés et pieds nickelés… Honte à vous @Nzita d’oser se prévaloir de vos propres turpitudes… Kie kie kie

            Si nous avions utilisé le terme régionalisme qui est le jumeau du tribalisme c’est par rapport à votre propension maladive à vouloir sauvegarder un K à la place du C juste pour ne pas qu’on touche ou qu’on fasse une confusion avec votre chéri Royaume Kongo Dia Ntotila qui est un vestige de l’histoire… Par contre étant natifs du Bandundu de génération en génération nous provenons de l’Empire Lunda pour votre petite gouverne… Kie kie kie

            @Nzita avec tout le respect, souffrez que nous vous le rappelons que nous ne sommes pas en RDC (République Démocrature Bananière du Congo-Kinshasa) pour que vous empechiez des hommes libres d’esprit à employer les mots Kongo, Zaïre ou que sais-je encore… Quel manque d’humilité… Kie kie kie. Le caractère impersonnel et l’anonymat du net vous jouent des tours…

            Pour un adepte de Bundu Dia Kongo ou Bundu Dia Mayala, vous êtes à des années lumières des enseignements de vitre Grand Maître Nlongi ya Kongo… Kie kie kie

            Souffrez aussi que la liberté d’expression est de mise sur ce forum, le webmaster n’a pas besoin de votre accord tacite pour publier des appellations qui vous dérangent, si vous vous confirmez à ce que l’homme blanc vous a mis dans votre cerveau formaté, nous (Combattant Résistant de l’Ombre) sommes anti JC Blanc Aryen Indo-européen, anti impérialistes, altermondialistes, anti-conformistes, nous n’avons rien à foutre de votre légalisme maquillé en esclavagisme car c’est par cette voie légale que l’homme blanc Aryen Indo-européen utilise l’ONU-Monusco pour infléchir, occuper, mettre sous tutelle le Kongo sur le plan international selon le Droit Public International en utilisant ces propres enfants devenus des vulgaires petits cons et traîtres qui collaborent avec les ennemis extérieurs et intérieurs du Kongo… Débat clos. Bon vent. INGETA

  4. Prof.Bamba di Lelo,

    Merci une fois de plus pour cette production intellectuelle exceptionnelle. je garde pour vous, en tant que ressortissant du Kongo Central, un souvenir inoubliable pour la noble lutte que vous ne cessez de mener, par la pensée, d’ailleurs, avec parcimonie, pour la libération du Congo ex.Zaïre, afin que le congolais moyen, trahit par sa classe politique médiocre, recouvre sa dignité perdue, depuis bientôt deux décennies,! Merci de nous avoir cité les PPrdistes collabos au service de l’occupant rwandais. Ne Muanda Nsemi vivant où mort, ces collabos le paieront au prix le plus fort.

    1. Rappel

      Que dire de cette FAUSSE DECLARATION?

      DÉCLARATION DES BAKONGO DE L’INTÉRIEUR ET DE LA DIASPORA

      Nous, membres de la Communauté Kongo, après avoir consulté des Bakongo à l’intérieur comme à l’extérieur de la RDC, relativement aux prises de position publiques du député Muanda Nsemi ;

      Vu le caractère répétitif des prises de position politiques et publiques du précité depuis la fin de l’année 2014 et tout au long de l’année 2015 (voir Kongo-Dieto n°1850, 1851 ; 1852… et le discours du 22 juillet 2015 à l’occasion du 53ième anniversaire de la création de la province du Kongo Central …) incitant les Bakongo à chasser les Baluba, les Bangala, les Baswahili de Kinshasa et du Kongo Central ;

      3. Que Muanda Nsemi n’a aucune conscience du choc que ses déclarations provoquent sur les intéressés, particulièrement sur les parents et sur les enfants nés des couples mixtes : Kongo-Swahili, Kongo-Luba, Kongo-Ngala…;

      16 Vu la gravité de ses déclarations en termes de xénophobie et de haine tribale, d’atteinte à la sécurité intérieure et à la paix nationale, mettant du même coup en danger les Bakongo du Kongo Central et ceux vivant dans d’autres provinces ;

      Se souvenant du sort tragique réservé aux membres de son mouvement politico-religieux BDK qu’il a exposés aux tueries du régime Kabila en 2002, 2007 et 2008 à cause de certains actes violents et déclarations irresponsables inspirés par son leadership ;

      Que ces tueries s’étendirent au-delà des membres de BDK sur tous les Bakongo trouvés sur la route de la police et de l’armée congolaises envoyées au Kongo Central sous prétexte de « rétablir l’autorité de l’Etat » ;

      Que le bilan de ces massacres fit état de plus de 5.000 Bakongo tués (hommes, femmes et enfants) et de la destruction méchante de plusieurs biens : maisons des villageois brûlées, églises et écoles brûlées, récoltes brûlées ;

      Qu’en plus de charniers où des victimes furent entassées, certains corps furent jetés dans le fleuve Congo ;

      Qu’un régime de terreur s’installa à Luozi et dans tout le Manianga et dans le chef des paisibles Bakongo ;

      Qu’à la suite de ces massacres et destruction des biens, la scolarité des enfants ou élèves connut un grand retard ainsi que le retour à la vie normale de toute la population traumatisée ;

      Que jusqu’à ce jour, aucune enquête n’a été faite et aucune justice n’a été rendue à ces victimes et à leurs familles ;

      Que beaucoup d’adeptes de BDK arrêtés arbitrairement à l’issue de ces évènements tragiques, croupissent encore en prison au Kongo Central comme à Kinshasa, adeptes qui, à l’instar du prisonnier politique Diomi Ndongala, auraient dû être relaxés depuis longtemps ;

      Qu’en date du 22 juillet 2015, Muanda Nsemi s’est autoproclamé Vice-président de la République, dictateur divin à qui tous les acteurs politiques Bakongo doivent totale fidélité, a révoqué le Gouverneur élu du Kongo Central et a nommé à sa place un nouveau Gouverneur de son choix devant une foule de membres de son mouvement et de sympathisants ;

      Que pareils actes constituent des violations à la Constitution – Loi fondamentale de la République – que tous les Congolais tiennent à respecter et pour laquelle des jeunes ont payé de leur vie en janvier 2015, en vue d’empêcher le glissement que prône Muanda Nsemi aujourd’hui ;

      Que le fait, pour Muanda Nsemi, de prôner un glissement ou un maintien de 3 ans supplémentaires en faveur de l’actuel président dont le mandat expire en décembre 2016, a provoqué, le 18 août dernier, la colère de plus d’un dans le Kongo Central, dans la ville côtière de Muanda (Moanda) précisément, où la jeunesse lui a lancé des pierres qui ont ainsi interrompu son discours ;

      Qu’il est ainsi évident que le comportement politique du député Muanda Nsemi, élu de Kinshasa-Funa, est un non-respect flagrant de ses devoirs de membre du pouvoir législatif de la République et met en danger, non seulement la cohésion nationale, mais aussi l’ordre public et les vies innocentes à Kinshasa, dans le Kongo Central et sur toute l’étendue de la RDC où les communautés Kongo peuvent être victimes de représailles ;

      De ce qui précède :

      Les signataires déclarent ce qui suit :

      1. Tout en reconnaissant le combat de Muanda Nsemi en ce qu’il dénonce les injustices dont souffrent les Bakongo au Kongo Central, les Bakongo dénient toute qualité à Muanda Nsemi de parler en leur nom car n’ayant reçu aucun mandat de leur part ;
      2. Les ressortissants d’autres provinces doivent se considérer en paix au Kongo Central et à Kinshasa ; que toute exaction éventuelle allant dans le sens attendu par Muanda Nsemi soit signalée à temps et que la police rétablisse l’ordre conformément aux lois de la République, sans disproportion, sa mission étant de protéger les personnes et leurs biens ;
      3. Que les non-Kongo vivant au Kongo Central sont invités à respecter la langue, la culture et le peuple Kongo ;
      4. Les Bakongo rendent responsables les gouvernants de la RDC, principalement le Président Joseph Kabila, le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku, le Gouverneur du Kongo Central Jacques Mbadu, pour tout dérapage éventuel de Muanda Nsemi et de ses partisans, c’est-à-dire, pour tout trouble qui adviendrait au Kongo Central ou à Kinshasa ayant pour cause la xénophobie et la haine tribale insufflées par le député Muanda Nsemi ;
      5. Les Bakongo attendent qu’il y ait création d’emplois chez eux et demandent au pouvoir de Kinshasa la suppression de toute injustice spécifique due à la recherche d’emploi chez eux en tant que Kongo, sur une terre Kongo, comme s’ils étaient dans un pays étranger ;
      6. Les Bakongo déclarent que Monsieur Muanda Nsemi est seulement leader de son église BDK et de son parti BDM. Même sa qualité de parlementaire ne lui donne ni le droit, ni le mandat de s’autoproclamer le leader des Bakongo et, de ce fait, le peuple Bakongo lui dénie toute légitimité de parler en son nom et le rend seul responsable des conséquences éventuelles de ses déclarations qui n’engagent que lui seul ;
      7. Les signataires des présentes tiennent à l’unité nationale et à l’intégrité du territoire dans ses frontières héritées de la colonisation ;
      8. Les signataires tiennent aussi au respect de la Constitution et invitent tous les acteurs politiques Kongo et de la société civile à se retrouver en vue d’une concertation portant sur des problèmes Kongo en RDC.

      Fait, en commun, le 20 août 2015 :
      En Suisse, Aux Etats-Unis, En Grande-Bretagne, En France, En Belgique, En RDC

      Liste des signataires
      Fweley Diangitukwa (Suisse), Pasteur Roger Puati Buangi (Suisse), Pélage Nzeza (Suisse), Marie-Thérèse Nlandu (Grande-Bretagne), Noël Mbala (Grande-Bretagne), Nabi Lukombo (Grande-Bretagne), Romain Matondo (Grande-Bretagne), Florent Ndongisila Pumu (Grande-Bretagne), André Mpika (Etats-Unis), Césarine Ngoma (Etats-Unis), José Lebila (Grande-Bretagne), Barthe Ngoma (Grande-Bretagne), Edgar Vayemba (Grande-Bretagne), Dorcas Kuikila (Grande-Bretagne), Nono Mbwaki (France), Michel Mbondo (France), Dali Mbala (Belgique).

      27 Les noms des Bakongo résidant au Kongo Central et dans les autres provinces de la RD Congo ne sont pas repris sur cette liste.

  5. Que font les adeptes de Bundu dia Kongo actuellement pour relancer comme auparavant les activités de leur secte? A ma connaissance, rien ne se fait sur le terrain. Infiltrés jusqu’à la moelle épinière, tout ce bon monde ressemble à une communauté impuissante, dirigée par Joseph Kabila interposée, en entendant la disparition de ce mouvement, dans l’espace géographique des bantous, dont il puise ses origines. Dommage que ses adeptes croient encore à invulnérabilité, de Ne Muanda Nsemi pour des raisons mystiques ! Quand l’ignorance nous tue …!

  6. Etude Politique, Stratégique, Géopolitique, et Géostratégique pour la RDC.

    Thème : Quand l’Etude Prospective s’apparente à une prophétie.

    Na Etude natindelaki bino na 2016 na Thème ya « Chronologie Biblique fiable », nalakisaki tè 2018 ekozala mbula ya ebandeli ya makambo ya minene na mokoli.

    Tango mbula ya 2018 ebandi, mbela ya makasi ebetamaki na Israël na Premier Ministre Netanyahu po na kobimisa ba réfugiés africains bazalaki kuna bakende na Rwanda pe na Ouganda. Sika oyo, tolanda chronologie ya makambo ya minene denge elandani kino lelo :

    6 décembre 2017 – TSR Info Monde : Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël et ordonne de « préparer le déménagement de l’ambassade américaine de Tel-Aviv vers Jérusalem ». Il assure cependant que les Etats-Unis soutiennent une « solution à deux Etats ».

    3 janvier 2018 – RFI Afrique : Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, lance un cri alarmiste au monde entier à partir de Jérusalem sur l’expulsion des 40.000 réfugiés africains vers le Rwanda et l’Ouganda.

    14 mai 2018 – Journal Le Monde – Proche-Orient : Les Etats-Unis ont officiellement inauguré leur nouvelle ambassade en Israël, lundi 14 mai à Jérusalem. Ils réalisent ainsi une promesse du président Donald Trump, au grand dam de la majeure partie de la communauté internationale. Une plaque et un sceau américain ont été dévoilés pour signifier l’ouverture de la mission, dans les locaux de ce qui était jusqu’alors le consulat américain. Mais tandis qu’officiels américains et israéliens célébraient en grande pompe un moment « historique », la bande de Gaza a été le théâtre d’un bain de sang. Des milliers de manifestants palestiniens se sont rassemblés à la frontière avec Israël pour protester. Des heurts ont éclaté et l’armée israélienne a ouvert le feu. Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées.

    Makambo oyo ezali ebandeli ya makambo ya minene penza ekoya na mikolo oyo ekolanda.
    Tina ya Etude oyo ezali ya kotelemisa bino na pongi, po bozala té surpris lokola bato bayebaki té eloko nini ezali koya. Na makambo ya minene ekoya, Accord de Paix kati ya Palestine na Israël ekosalema, 3ème Temple de Jérusalem ekotongama, Antichrist akomilakisa, Munyoko ya ba chrétiens ekozala ya monene koleka na ba mboka nyonso, bitumba ya monene ekobima na mokili mobimba, Suka ya mokili ekoya na bitumba ya Harmaguédon.

    Liboso makambo oyo esalema, Union Européenne akobimisa Dictateur Mondial ya monene. Dictateur oyo akozala na Complice ya ye na kombo biblique ya « Faux Prophète ». Ekozala bato oyo bakokotisa « Gouvernement Mondial » na mokili. Eloko mosusu Dictateur oyo akokotisa ezali « Monnaie unique » na mokili mobimba, na Carte Bancaire ya bango. Moto akoboya kozua « Elembo » ya bango akoki « kosomba » to « koteka » eloko té. Richesses nyonso ya mokili ekokoma ya ba Illuminati.

    Tango makambo oyo ekobanda kosalema, surtout kobanda tango tokoyoka tè « Accord de Paix » esalemi kati ya Israël na Palestine, tokobanda kotanga ba mbula 7. Na kati ya ba mbula 7 oyo, mosala ya kotonga 3ème Temple ekosila, Antichrist akosala manso asengelaki kosala, sima, bitumba ya suka ya mokili ekosalema na Israël.

    Kati ya Angleterre na Etats-Unis d’Amérique bitumba ekobima. Bitumba oyo ekozala Economique et Financière. Elingi koloba tè Angleterre akokueyisa Economie na Finance ya USA libela, pe Crise oyo ekosimba mokili mobimba. Ekozala na tango wana ba Illuminati bakotia Monnaie ya bango na Carte Bancaire ya bango. Ebandeli ya kobuma bato na ba « Camps de Concentration », yango wana.

    1) Apocalypse 12 : 10-12 – 10 Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait : Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. 11 Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort. 12 C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer ! car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps.

    2) Apocalypse 20 :4 – 4 Et je vis des trônes; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans.

    3) Matthieu 24 :21 – 21 Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais.

    Yango wana nakebisaki bino po bomibongisa po na kozonga na RDC, po ekozala kuna tokoki komilengele po na kobika. Epayi ya biso, « Stratégie de Camps de Concentration » esili kobanda, kasi moto ata moko asosoli yango té. Malgré cela, tokoki kosilisa yango grâce ya ba Stratégies nazali kolakisa.

    Par contre, tango Stratégie de Camps de Concentration ekobanda na Occident, ekokende kino na suka, moto ata moko akoki kosilisa yango té. – Guerre Civile ekobima. – Yango wana nazali kokebisa bino, tozonga na mboka.

    Esengeli botala denge makambo ezali kosalema noki-noki ! Mosika té, makambo masusu ya minene ekobima.

    Nazali kosenga na Son Excellence le Cardinal amilengele po na kozua bokonzi ya mboka, po tokoka kozonga na mboka. Tozali na Passeport té, tozali na Carte d’électeur té. Moyen tokota na RDC ezali té.

    Bernard B.
    15.05.2018

    1. Compatriote Bernard B,

      Au fil de vos interventions de « stratégie », j’ai appris à aimer votre style et votre genre, un « art de la guerre » qui ne manque pas toujours de pertinence mais votre dernière sortie m’effraie quelque peu et dans tous les cas je ne veux y croire…
      Des rumeurs de ‘fin du monde’, rien que ça, de plus assis sur les écrits des livres des religions révélées : ’Apocalypse etc…
      Déjà que je suis un peu fâché avec les religions, j’ai la lâcheté de n’y trouver qu’un message symbolique sans doute enrichissant notre humanité mais les religions révélées sont si comminatoires qu’au-delà de leur fiction elles heurtent ma liberté. Si il faut ajouter qu’elles viennent toutes d’ailleurs, je ne milite pas beaucoup pour que les Africains en fassent toujours leurs premières références.
      De là qu’elles deviennent ‘divinatoires’ comme ici, à prédire nos malheurs, il ne me reste qu’un pas pour les fuir. Tala kaka yo moko, omikomisi prophète : « mosika te makambo minene ezoyela biso » ! Je supporte encore mal cette dimension ‘divinatoire’ de nouveaux croyants, ils vont des « pesher » en « révélations » sans toujours convaincre… Passons, c’est personnel donc peu d’importance pour les autres…
      (Pesher = terme hébreu qui désigne une méthode d’interprétation des écrits anciens en les rapportant à ce qui se passe aujourd’hui)

      Quant à Ne Muanda Nsemi qui est au sujet, pas mieux pour moi : sa doctrine ‘traditionaliste’ (de sa fabrication ?) et sa tendance ‘séparatiste’ ne sont pas vraiment ma tasse de thé mais je milite sans discussion pour sa liberté et pour tous ses droits surtout qu’il n’a pas toujours dit que des bêtises et qu’il a bien le droit de défendre les siens contre un pouvoir arbitraire qui n’a pas hésité à tuer ses adeptes et à détruire leurs biens…

      Mokolo ekoya Cardinal Monsengwo akokoka kozwa bokonzi po akonza mboka ? Nayebi te, ekozola pasi…
      Sika tosala nini lisusu ? Lobi eza mokolo, ata ndele mokili ekobaluka nango !
      Plus que jamais à nos armes !!!

      1. PS
        Addendum :
        {« …Je supporte encore mal cette dimension ‘divinatoire’, CE MESSIANISME TOUT AZIMUT de ‘nouveaux croyants’,…»}

      2. Toute doctrine traditionaliste ou moderne a ente fabriqué, imaginé, pensée et conceptualisé par quelqu’un et non pas par un groupe. C’est le cas du Bouddhisme, de l’Islam, du Protestantisme, du Sionisme, du Communisme, du racisme scientifique etc. Malheur aux tribus qui n’ont pas des penseurs. Et elles sont très nombreuses en RDC. Ce qui explique la perdition et la débâcle morale et culturelle de ce pays.

      3. L’Afrique n’est pas du tout à l’ abri. Tout au contraire, elle est dans le collimateur des grandes puissances. Au cas où…, alors l’Afrique serait pulvérisée et incinérée à partir des sous-marins logeant a plus de 100 m de profondeur et situés a 10 000 km. L’Afrique et particulièrement l’ASS, est le seul continent sans défense.

  7. Compatriote Elombe,

    Faisant suite à votre réaction, eu égard, à l’article du Dr. Bamba di Lelo, concernant la disparition mystérieuse de Ne Muande Nsemi, je constate avec regret, que celle-ci est impertinente, épidermique, complaisante et sans fondement. Car, comment, et à quel titre, les évêques, le Gouverneur, et son Vice, qui n’est d’ailleurs qu’un rwandais de souche, en compagnie de quelques notabilités du Kongo -Central, tous, de la Mouvance présidentielle et collabos, ont – ils pu se réunir à Mbanza Ngungu pour livrer notre frère, Ne Muanda Nsemi entre les mains d’un criminel ? Pourquoi en vouloir à quelqu’un qui dénonce les faits et le comportement criminel des notables du Kongo- Central, qui, au lieu de défendre leur frère de tribu, l’ont malheureusement trahi ? Les pères de l’indépendance dont : Joseph Kasa-Vubu, Nzeza Nlandu, Vital Muanda, Emile Zola, Kingotolo……,n’avaient jamais développé en eux, un tel esprit démoniaque de trahison. Après tout, pourquoi avoir tenu une si importante réunion à Mbanza Ngungu contre Ne Muanda Nsemi, un véritable mukongo comme eux ? Vous ne faites pas peur à Bamba-di Lelo, car il va pousser sa logique au delà de vos espérances. Je conseille vivement à l’auteur de l’article de déposer une plainte à la Cour Pénale Internationale pour assassinat ciblé de Ne Muanda Nsemi,

    J’ai dit !

    Koomboka

  8. Compatriote Elili,

    Votre réaction me paraît fort intéressante.Je présume que le Dr. Bamba di Lelo a l’obligation impérative de s’en inspirer pour donner à son analyse un fondement juridique solide et irréfutable. Je suis très enchanté par la profondeur de raisonnement du camarade Elili, dont les capacités intellectuelles sont d’une rigueur indiscutable. Voilà, une catégorie de congolais, capable d’assumer la relève d’un pays au bord de l’abîme. Bravo Elili !

    J’ai dit !

    Kolomboka

  9. Mbadu Nsitu Jacques, Gouverneur
    Atou Matubuana, Vice-Gouverneur
    Yerodia, Sénateur
    Mbatshi Mbatshi Batshia, Sénateur et Gouverneur honoraire
    Mbuinga Bilu Robert, Député
    Marie-Madeleine Mienze, Président du Conseil d’Administration de la Congolaise des Voies maritimes
    Monseigneur Mbuka Cyprien, évêque de Boma
    Monseigneur Daniel Nlandu, évêque de Matadi
    Monseigneur Fidèle Nsielele, évêque de Kisantu
    Jean-Claude Mvuemba, Député
    Des pasteurs protestants, Kimbanguistes et autres :
    Tous des binati nkutu au service du petit kadogo rwandais et tous ces sois disant « notables kongo » aucun parmi eux n’ est capable de formuler une seule phrase en kikongo et ignorent tout bêtement leurs luvila (Clans) . J’ espère que cette hypothèse soit fausse car je ne donnerais pas cher de leurs peaux à tous ces porteurs des mallettes au service des forces du mal contre le peuple kongo et les intérêts du Kongo central . Nous feront exception cette fois ,nous nous comporterons comme leurs maîtres barbares qu’ ils servent et obéissent au doigt et à l’ oeil . nous les brûlerons tous vifs .

    1. Merci beaucoup cher compatriote Prof. Bamba di Lelo de nous avoir fourni des explications éclairantes sur l’assassinat présumé de Ne Muanda Nsemi. Je suis exaspéré, j’ai des larmes aux yeux en apprenant de telles nouvelles si gravissime, comme si Joseph Kabila avait obtenu le quitus divin, pour massacrer à sa guise le peuple congolais.Cette fois, nous lui promettons la riposte, la vengeance, et une poursuite à la taille de l’enjeu. Enfin,ce rebelle de Président de la République, illégal et illégitime, doit du moins savoir que lorsque l’on secoue l’arbre des abeilles, il faut souvent, et toujours, se préparer à la fuite. Car le peuple « Mukongo » croit fermement à la religion et à la divinité. Pour nous, Ne Muanda Nsemi est notre dieu. Et si sa mort se confirmait, »Joseph Kabila » et ses collabos, seront pendus, et/où brûlés vifs…….. pour la bonne cause !

  10. Dr Bamba, ton intervention n’est qu’un syllogisme criminel qui consiste à plaider le faux pour savoir le vrai. Vous voulez tout simplement avoir la certitude sur l’existence de NE MUANA NSEMI pour réaliser vos rêves criminels.
    Pourquoi tout ce temps l’absence de NE MUANA NSEMI ne ta’ jamais préoccupé?
    Pourquoi seulement au moment ou la situation politique est en défaveur de m’occupant?
    Ta paresse intellectuelle ne peut pas retenir l’attention des vrais BENA KONGO que nous sommes. NE MUANA NSEMI est vivant , la lutte continue

    1. A Kinsala Mbila Jules,

      A vous lire, je constate malheureusement, que votre réaction me semble biaisée, complaisante, impertinente, et sans objet. Si Ne Muanda Nsemi vit, selon votre certitude, pourriez vous nous fournir en peu de mot, la preuve selon laquelle, le « Grand Maître » est encore en vie ? Par ailleurs, votre attitude contre le Professeur Bamba di Lelo, est manifestement inexplicable, bref, une animosité qui dénote une faiblesse d’esprit de votre part . Un état d’esprit propre au collabo de votre « acabit » . Vous n’êtes qu’un vulgaire collabo, au service de l’occupant rwandais avec ses complices congolais de tout bord. Le Dr. Bamba di Lelo dénonce un fait : la mort probable d’un concitoyen, trahit par ses propres frères du Kongo Central; où se situe le mal selon vous ? C’est cela la paresse intellectuelle ?Il faut absolument revoir vos cours des années de « Graduat », et/ où à défaut de reprendre les enseignements au niveau de secondaire pour consolider votre base.
      d’analyse critique.En entendant, où serait Ne Muanda Nsemi ? Nous voulons le voir, « vivant » pour stopper la polémique !

      J’ai dit !

      Kolomboka

    2. Bonsoir Dr. Bemba di Lelo
      Je ne vous connais mais je vous découvre à travers vos ecrits et sur internet.
      Comment in scientifique affirme sans ambages que Ne Nsemi a été executé par Kabila ? Sans aucune preuve ? De votre Belgusue vous avez assisté à l’exécution ? Pour votre gouverne, son avocat vient d’affirmer qu’il est vivant. Qui croire. Honte pour un intello de votre trampe. Suis mutandu, congolais authentique, luvila, viti nimi ne mpangu et vis et travaille à l’étranger depuis1976, Dr. en droit economique et financier, specialiste en microfinance et expert en droit des affaires Ohada, Dr. Mandiangu Donat

      1. Professeur Bamba di Lelo,

        Magnifique, mon frère Bamba di Lelo. Je me doutais bien de ce qui est arrivé ou supposé tel à Ne Muanda Nsemi, mais en fin de compte, il y a eu aussi beaucoup de compromissions et accointances avec le Régime de la « Kabilie » par Ne Muanda Nsemi lui même. Il n’a jamais expliqué publiquement et dans la transparence pourquoi nos « Vaillants » makessas, c’est à dire nos jeunes gens sont-ils morts exécutés par le Régime en place ? Merci mon frère pour vos éclairages et aux esprits avancés de saisir la portée de votre message hautement patriotique.
        Avec mes profonds respects.

        Luzolo Ntinu Ne Kongo Nsuka Na Vunda

        1. Les accusations de compromissions et accointances entre N’Longi Ne Muanda NSEMI et le Régime de la « Kabilie » ne sont que le produit de votre imagination dont le but de diaboliser Ne Muanda NSEMI.
          S’il y a compromissions et accointances, il faut alors les chercher chez les autres: GIZENGA et son PALU, BADIBANGA et TSHIBALA des ex-membres apparemment de l’UDPS. Leur présence à la primature de la RDC ne pas un produit du hasard.
          Qu’est-ce que vous voulez insinuer en écrivant « Il n’a jamais expliqué publiquement et dans la transparence pourquoi nos « Vaillants » makessas, c’est à dire nos jeunes gens sont-ils morts exécutés par le Régime en place ? » Ne Muanda NSEMI est-il l’exécuteur ou Co-exécuteur des Makessa ? Voila une interrogation dénuée de toute logique.

  11. C’est la toute première fois que notre Compatriote Elilli.
    Cela montre à suffisance que ce sujet relatif à l’assassinat de Zacharie Ne Mwanda est un crime politique commis par les occupants.
    Au niveau de la trahison, nous condamnons avec la dernière énergie ces notables maudits du Kongo-Central, au lieu que Ne Mwanda Nsemi soit trahi par les Congolais des autres provinces, il a été trahi par ses propres compatriotes du Congo-Central.
    Kabila ne tuera pas le 80 millions de Congolais, il finira un jour de quitter le pouvoir.
    Les Congolais doivent se soulever pour chasser Kabila.
    Que ces enfants maudits du Congo-Central nous montrent Ne Mwanda Nsemi vivant, devant l’Hôtel Métropole à Matadi.

  12. C’est la toute première fois que notre Comptriote Elili soutient lies idées du Dr bamba di Lelo.

  13. Quelle perte immense pour la démocratie.
    L’humaniste, l’homme de DIEU ce grand combattant de la justice, de la lberté et des anti-valeurs. Je m’incline devant cette illustre mémoire

  14. chers congolais,réveillons nous car nous sommes trompés par les ruandais et certains de nos frères congolais qui sacrifient leurs propres frères congolais pour des intérêts personnels.Si est seulement si que nlongi a kongo est vivant,que ceux qui ont des épreuves sûres nous disent où il est,car connaissant l’attitude de celui-ci il devrait pas rester silencieux face aux déclarations provoquantes de tutsis ruandais et de son rival mantezolo.J’insiste et je confirme que nlongi a kongo est mort.

  15. J’espère que ce texte du Professeur BAMBA di Lelo est en train d’être analysé minutieusement par les premiers concernés et ensuite par le reste. Nous attendons encore les réactions des premiers concernés. Pour aider les lecteurs et les lectrices, je tiens à les rappeler que le Prof. BAMBA n’a jamais été un sympathisant de Ne Muanda NSEMI et surtout pas un supporteur.
    Aux personnages « Kongo » que le Prof. BAMBA dénonce, il est absolument important que je vous rappelle le fait antérieur suivant. Les pionniers BaKongo – hommes et femmes – qui avaient donné un élan particulier à la diabolisation de Ne Muanda NSEMI et qui pourrait avoir conduit, trois ans plus tard, à l’irréparable, si celle-ci s’avère être confirmée, sont les signataires de la « Déclaration des BaKongo de l’Intérieur et de la Diaspora » en août 2015. Voici donc les noms des 17 signataires :

    (1) Fweley Diangitukwa (Professeur/Suisse)-le « tout toujours souriant »
    (2) Noël MBALA (Grande-Bretagne)
    (3) Pasteur Roger PUATI BUANGI (Suisse)
    (4) André MPIKA (Etats-Unis)
    (5) Pélage NZEZA (Suisse)
    (6) Marie-Thérèse NLANDU (Grande-Bretagne)
    (7) Nabi LUKOMBO (Grande-Bretagne)
    (8) Romain MATONDO (Grande-Bretagne)
    (9) Florent NDONGISILA PUMU (Grande-Bretagne)
    (10) Césarine NGOMA (Etats-Unis)
    (11) José LEBILA (Grande-Bretagne)
    (12) Barthe NGOMA (Grande-Bretagne)
    (13) Edgar VAYEMBA (Grande-Bretagne)
    (14) Dorcas KUIKILA (Grande-Bretagne)
    (15) Nono MBWAKI (France)
    (16) Michel MBONDO (France)
    (17) Dali MBALA (Belgique)

    Je tiens à souligner les points suivants en relation avec la dite déclaration et les signataires :
    1. La déclaration est totalement FAUSSE ; c’est une pure FABRICATION de l’imaginaire d’une personne.
    2. Les signataires apposèrent leurs noms sur cette déclaration rendue publique, en âme et conscience ; et de ce fait sont seuls responsables des conséquences de leur décision individuelle et de l’acte qu’ils ont posé librement.
    3. La moitié des BaKongo signataires résident en Grande-Bretagne ;
    4. La moitié des BaKongo signataires est de confession Catholique et fréquente dans une moindre mesure, une même Eglise Catholique Romaine de Londres ;
    5. Les signataires de cette FAKE déclaration entre autres, accusaient Ne MUANDA NSEMI de xénophobie et de haine tribale (sous-entendu envers les BALUBA surtout) sans y apporter des preuves tangibles. Cependant, ces mêmes signataires BaKongo n’ont jamais condamné ni même dénoncé la xénophobie Luba envers le très petit nombre des BaKongo qui résidaient dans le Kasaï et leur subséquent expulsion du Kasaï vers le Bas-Zaire d’alors car l’élément s’était produit durant la 2e République.
    6. Cependant, ces mêmes BaKongo n’ont JAMAIS dénoncé la haine viscérale latente dont les BaKongo sont victimes de la part des autres tribus de la RDC et surtout de la part des Lumumbistes de la RDC.
    7. A notre étonnement, nous constatons que cette « Bande de 17 » BaKongo n’a pas encore affiché la moindre position et défense envers la population LUBA aux regards des malheureux évènements et à la situation catastrophique qui sévissent au Kasaï depuis un certain temps et pour lesquels certains BALUBA du Kasaï sont directement ou indirectement impliqués dans cette « auto-xénophobie » et « auto-haine » Luba-lubaise :
    a) la sentence sauvage prononcée par le Chef coutumier Luba de LWEBO (Kasaï occidental) à une « femme Luba » d’avoir des relations sexuelles avec son fils sur un lieu public de LWEBO et sous les acclamations de la population Luba locale ; un tel verdict n’a jamais été prononcé par un chef coutumier ou un juge moderne dans les 56 pays de l’Afrique ;
    b) l’assassinat du Chef KAMWANA NSAPU ;
    c) le massacre systématique des BALUBA dans leur terroir ancestral et la découverte d’une douzaine des fosses communes ;
    d) la fuite et l’exode des milliers des BALUBA vers l’Angola et leur abandon par les signataires BaKongo ;
    e) la malnutrition et la famine qui viennent de s’installer au Kasaï ;
    f) le silence lourd de l’Intelligentsia politique et économique « Luba collabos » au service de l’Imposteur Tutsi rwandais Hyppolite KANAMBE dit aussi Joseph KABILA, et qui assume des positions stratégiques dans les institutions politiques et l’administratives de la RDC, à savoir :
    i) BADIBANGA (PM)
    ii) TSHIBALA (PM)
    iii) Félix TSHILOMBO TSHISEKEDI
    iv) Clément KANKU
    v) Raymond TSHIBANDA
    vi) François MWAMBA
    vii) Roger LUMBALA
    viii) TSHISHIMBI NTUMBA LUABA
    ix) Célestin KANYANA (le « bourreau Luba » de Ne MUANDA NSEMI)
    x) Députés du Kasaï
    xi) Sénateurs du Kasaï, et sans oublier
    xii) Les diamantifères LubaKas

    La famine au Kasaï
    https://duckduckgo.com/?q=kasai+&t=hy&iar=videos&iax=videos&ia=videos&iai=ImTtdvT4wt0
    https://duckduckgo.com/?q=kasai+&t=hy&iar=videos&iax=videos&ia=videos&iai=ImTtdvT4wt0
    En conclusion, ce qui vient d’arriver à Ne Muanda NSEMI et aux supporteurs et sympathisants de BDK/BDM, n’a pas pour unique origine la traitrise des BaKongo que le Professeur BAMBI di Lelo a mentionnés dans son article. Il y a un enchaînement des traitrises de la part des BaKongo. Voilà l’unique raison qui m’a poussé à vous rafraichir la mémoire.

  16. J’ai lu hier sur Radio Okapi l’avocat de ‘N’longi a Kongo’ affirmer que celui-ci serait « bel et bien vivant démentant ainsi les rumeurs sur la mort de son client ».
    Petit problème : en même temps « l’avocat dit ignorer où se cache l’évadé, mais fait savoir et qu’il se trouve ‘dans la région de Kinshasa.’ », allons donc…
    Bon, les propos de son avocat ne prouvent certes pas de façon indubitable que Ne Muanda Nsemi est vivant mais ils sont sans doute un peu plus proches de la vérité…
    (= https://www.radiookapi.net/2018/05/17/actualite/politique/kinshasa-ne-muanda-nsemi-est-bel-et-bien-vivant-avocat )

  17. Compatriote Bamba,
    Votre approche régional de dénonciation et dévoilement des noms concrets des collabos au service des occupants tueurs tutsis a pour valeur de réduire la dispersion et la dilution de l’attention des congolais sur leurs vrais ennemis ci-haut, ce qui a pour vertu d’augmenter leur vigilence vis-à-vis d’eux et de focaliser sur eux toutes les actions nécessaires tendant à leur mise hors d’état de nuire.

    Veuillez-en recevoir mes vives félicitations, à la fois que je vous exhorte à approfondir vos investigations en vue de mettre sur la place publique tous les noms des traîtres ennemis -judas des congolais en général, et des bakongos en particulier. Partant, il n’y a pas de quartier et de concession pour ces inciviques qui s’occultent sous des soutanes et qui se retranchent dans les institutions de l’occupation avec pour mission expresse reçue des occupants, de distraire et rendre dociles auxdits occupants, le vaillant peuple kongo.

    Votre région, le Congo Central a été le fer de lance de la la conquête de l’indépendance du pays. Il est judicieux et naturel qu’elle récupère son rôle d’antan. Pour-ce, toutes les traîtres brebis galeuses doivent être neutralisées et mises en quarentaine sans autre forme de procès.

    1. MBOTI KIAKU NTEKOLO NKOMI MBUTA,
      MUNTU YUNA KINSALA MBILA JULES DOIT ETRE UN NE KONGO DE CLAN  » KINTUMBA, NSUNDI OU MUNSUNDI « .
      VRAIMENT, UN YUDA NE KONGO COMME TOUS LES YUDA NE KONGO SUR LA LISTE DE MBUTA Dr. BAMBA DI LELO. JE VOUS INFORMERAI REELLEMENT DE SON LUZINGAN PROCHAINEMENT.
      C’EST UNE HONTE EGALEMENT, NOS AINES LEADERS NE KONGO A QUI NOUS AVONS DONNE CONFIANCE, NOUS TRAHISSENT, NOUS LIVRENT AUX MAINS DE NOS ENNEMIS. A TITRE DE VUEMBA DEPUTE NATIONAL DU FIEF MATANDA-KASANGULU-SEFU-ZONGO-NSANGA-SONA BATA-LUILA.
      INPENSABLE, LES NE KONGO TRAITRES CITES SUR LA LISTE Y COMPRIS CEUX QUI NE SONT PAS ENCORE DEVOILES, SERONT JUGES DE LEURS ACTES HONTEUX PAR LES NE VAILLANTS NE KONGO. ILS NE CHAPPERONT PAS LES JEUNES NE KONGO. QU’ON SOIT, DIGNITAIRE MUKONGO, MONGALA, MOLUBA, MUSWAHELI, NGBAKA, MONGO, MUYAKA, MUMBALA, NOUS DEVRIONS SAVOIR QU’AVANT TOUT C’EST UN LEADER SPIRITUEL KONGOLAIS, LEQUEL DANS L’AVENIR POURRAIT APPORTER QUELQUE CHOSE DE BIEN POUR LE PAYS.
      ET VOILA, LE CRIMINEL MTOTO WA TANZANIA-RWANDIA SE COMPORTE EN GOLIATH AU KONGO, EN TUANT LES PAISIBLES KONGOLAIS. C’EST PAS DU TOUT BON PAPA KANAMBE, L’EPOUX DE NOTRE SOEUR NE KONGO OLIVE LEMBI.
      JE ME POSE CETTE QUESTION , VRAIMENT, OLIVE LEMBI, EST NOTRE SOEUR KONGO ?
      KIADI, KIADI KIBENI.
      JE NE SUIS PAS DE BDM ET CEUX QUI M’ONT TOUJOURS LU ET OBSERVE A TRAVERS MES ECRITS SAVENT BIEN, QUE JE CROIS A UN AUTRE DIEU, JE CROIS SURTOUT A NOTRE NZAMBI A MPUNGU, NZAMBI DE NOS ANCETRES QUE LES COLONIALISTES ONT SUPPRIME PAR LA FORCE EN OCCUPANT NOS TERRES ET JE NE CROIS PAS A VOTRE REVOLUTIONNAIRE YEZU MASIA, C’EST PAS POUR MOI.
      CHAQUE KONGOLAIS DIGNE DE CE NOM, DOIT AVOIR UN CHF CHARISMATIQUE DANS SA PROPRE TRIBU LEQUEL DEFEND SES RESSORTISSANTS DANS LES MALHEURS ET DANS LES BOHNEURS.
      DANS LE PASSE, LES LEADERS CHARISMATIQUES TELS QUE MFUMU KASAVUBU, NZEZA A LANDU, KANZA, MFUMU KIANVU DANS LE POPOKABAKA , SURTOUT PAS MBUTA GIZENGA, CAR IL A ETE SOVIETISE PAR LES SOVIETS ET BOLCHEVISTES, TSHOMBE MOISE, SENDWE JANSON, BOLIKAGO, KASHAMURA ANICET KASHAMURA, EMERY LUMUMBA, KAMITATU MASSAMBA PERE, ANDRE PETIPETI, BOBOMBOKO, LE CHEF MINAGENDE, CHEF BAMBUTI, CHEF NYEMA ET J’EN PASSE, CROYEZ-VOUS QUE LES CHEFS CITES ONT TRAHI LEURS RESSORTISSANTS AUX DIRIGEANTS VOISINS ENVAHISSEURS DU KONGO? SINCEREMENT, JE NE L’AI PAS APPRIS DE LA BOUCHE DE MES PARENTS.
      VOILA, LE BAMBINO KADOGO EST EN TRAIN D’EN FINIR AVEC NOS VRAIS SAGES LEADERS POLITIQUES.

  18. CHERS TOUS ET TOUTES,
    CROYEZ-VOUS QUE Dr. BAMBA DI LELO MENT ET POUR QUEL INTERET?
    SI PAR VRAIMENT, LE CHEF SPIRITUEL MUANDA NSEMI N’A PAS ETE EXECUTE PAR LES CRIMINELS RWANDAIS, ALORS, A TITRE DE PREUVE TANGIBLE, QU’ON NOUS LE MONTRE.
    LES KONGOLAIS ONT TOUJOURS DANS LA MEMOIRE CE FILM D’EVASION DE LA PRISON MAKALA DE MAUVAIS GOUT, RIDICULE ET DIABOLISANT MONTRANT LE CHEF SPIRITUEL NE MUANDA NSEMI AVEC SON KAWASAKI-CROSSBIKE. C’EST PAS DU TOUT FAIR DE LA PART DES CRIMINELS RWADAIS.
    POUR LES KONGOLAIS TIMBRES, COMME MUANDA NSEMI EST NE KONGO, C’EST PAS NOTRE PROBLEME. CE QUI EST ENCORE GRAVE, SA MISE A MORT AURAIT ETE APPROUVE PAR QUELQUES GRANDS DIGNITAIRES BAKONGOS ASSOIFFES DES BILLETS. CES DIGNITAIRES BAKONGOS CRIMINELS NE SAVENT PAS QU’ILS ONT SIGNE LE PACTE AVEC LE DIABLE HYPPOLITE KANAMBE, LE SERPENT DANGEREUX AU KONGO. CES DIGNITAIRES SE FROTTENT LES MAINS CROYANT QUE LE KADOGO RAIS LES AIMENT ET AIMENT LE KONGO-CENTRAL, C’EST DU WAYA. CES DIGNITAIRES NE SAVENT PAS QU’ILS ONT CREE LEURS PROPRES TOMBES AU PAYS ANCESTRAL, CAR ILS SERONT CHATIES PAR DES VAILLANTS JEUNES NE KONGO.
    POUR LES KALAKA KONGOLAIS QUI SE FONT DISTINGUER DANS LEURS SPEECHS AVEC DE GRANDS MOTS FRANCAIS INCOMPREHENSIBLES, FRANCAIS COMPLIQUE QUE EUX SEULS COMPRENNENT, J’AI DIT HAUT ET FORT, SORRY, SORRY CAR DANS AUCUN PAYS CIVILISE SUR CETTE PLANETE, ON TUE UN DIGNITAIRE DE LA TAILLE DE MUANDA NSEMI. POUR KANAMBE HYPPOLITE LE CRIMINEL DJIHAHISTE MUSULMAN, LES KONGOLAIS SONT DES MOUTONS, QU’IL TUE A TOUT MOMENT POUR LES SACRIFIER A LA FETE MUSULMANE DE SON TABASCO, PARDON TABASKI. POUR LE CRIMINEL KANAMBE, LES VACHES RWANDAISES SONT PLUS VALEUREUSES QUE LES ETRES HUMAINS KONGOLAIS. POUR KANAMBE, PEUPLE KONGOLAIS = SCHEISSE EGAL.
    ET VOUS LES AUTRES MECHANTS TRIBUS KONGOLAIS QUI ONT APPLAUDI ET APPLAUDISSENT SANS CESSE PAR VOTRE HAINE CACHEE SUR LE COIN DE VOS BOUCHES, SERIEZ-VOUS CONTENTS, SI DEMAIN, LE MTOTO WA RWANDA-TANZANIA, MONTAIT UN FILM DE MAUVAIS GOUT D’EVASION DE LA PRISON MAKALA DE VOS DIGNITAIRES MONTES SUR UN CHEVAL SANS PIEDS COMME UN COWBOY DANS LA STEPPE GRAND CANYON, FATIGUE, CUITE DES MILANGUA, PANTALON LEVI’S EN CUIR DE COWBOY TROUE AUX FESSES, PIEDS NUS SUR SON CHEVAL EN MINIATURE, CHAUSSETTES TROUEES, AVEC SON LASSO PRATIQUANT DU RODEO PAS POUR CAPTER LES VACHES RWANDAISES, MAIS LES DIGNITAIRES DE VOS TRIBUS QUI SONT AUSSI MES DIGNITAIRES, CAR NOUS AVONS ET PORTONS LE MEME SANG KONGOLAIS. C’EST VRAIMENT RIGOLO POUR DE TELS SOI-DISANT INTELLECTUELS QUI DEPUIS L’INDEPENDANCE DE NOTRE PAYS N’ONT PAS MEME INVENTE UNE AIGUILLE. MAIS, S’IL S’AGIT DE GROS MOTS EN FRANCAIS, LE FRANCAIS INCOMPREHENSIBLE, CHAFRI, CHAFRA, CHAFRON, LA ILS SONT SAVANTS EN NIAISERIE. SORRY POUR MES PROPOS, MAIS J’AI PAS TROUVE D’AUTRES TERMES A UTILISER A LA PLACE.
    MES CHERS COMPATRIOTES AVEC TETES DE BETON, AVIEZ-VOUS OUBLIE LES PAROLES DE VAILLANT Mgr EKOFO DISANT QU’UN REGIME QUI SE RESPECTE NE TUE PAS, S’IL Y A DEFFICIENCE MENTALE ON ENVOIE LE MALADE A L’HOPITAL POUR ETRE EXAMINE PSYCHIQUEMENT. DANS LE CAS DE NOS LEADERS POLITIQUES, RELIGIEUX, SIMPLES COMPATRIOTES COMME NOUS, COMME VOUS.. JE VOUS ASSURE DE TOUT MON COEUR, QUE TOUS CES GENS LA NE SONT NI PSYCHIQUEMENT MALADES , TIMBRES, MAIS NOUS SOMMES DEPASSES PAR LES EVENEMENTS HORRIBLES, TERRIFIANTS, INTERMINABLES. PITIE A NOUS KONGOLAIS QUI COMPRENONS LES EVENEMENTS EN RETARD, EN METTANT NOTRE NAIVETE EN AVANT. NE CHERCHONS PAS A NOUS CHAMAILLER QU’UN TEL EST MUKONGO, MULUBA, MONGALA, MUSWAHELI, MONGO, NGWAKA, MAIS CHERCHONS A NOUS REUNIR COMME A L’EPOQUE COLONIALE POUR CHASSER L’OCCUPANT AVEC EN TETE DE PELOTON NOS LEADERS POLITIQUES HONORE NGBANDA NZAMBO, MUANDA NSEMI S’IL EST TOUJOURS EN VIE, Mgr EKOFO, Mgr MOSENGWO ET TOUS LES AUTRES FORCES VIVES KONGOLAISES A L’INTERIEUR DU PAYS COMME A LA DIASPORA METTRE UN FIN A CETTE BARBARIE RWANDAISE DU 21 SIECLE.
    DISONS TOUS NON, NO, NEIN, NIET A CETTE BARBARIE LAQUELLE NOUS SAVONS TOUS QUI A CONDUIT LES PAISIBLES PEUPLES JUIFS A AUSCHWITZ EN POLOGNE, LE GRAND CAMP DE CONCENTRATION DE LA HONTE. DISONS, STOP, STOP, AUX MEUTRES AU GRAND KONGO.
    C’EST QUI ME FACHE DANS CETTE AFFREUSE DE LA TRAGEDIE KONGOLAISE EST QU’AUCUN PAYS AU MONDE DIGNE DE CE NOM, NE NOUS VIENT EN AIDE, PREFERENAT FERMER LES YEUX COMME SI RIEN ETAIT, CE QUI ME FRAPPE EST SURTOUT LE SILENCE DES PAYS FRERES AFRICAINS, LEQUELS SE CROIENT PLUS MUSULMANS PREFERANT DEFENDRE LES INTERETS DE LEURS CROYANTS ET ADEPTES MUSULMANS. TANDIS QUE NOUS KONGOLAIS DE LA GRANDE NATION CHRETIENNE NOUS SOMMES DELAISSES A NOTRE PROPRE SORT. PITIE, MAWA, KIADI KIBENI, PITY, PITY, IT’S VERY PITY, BITTE SEHR MITLEID FUER KONGO. SAUVONS LE KONGO EST L’AVENIR NOUS SAUVERA. I BELIEVE AND I AM SURE FOR THE FUTURE.
    POUR CEUX QUI CROIENT QUE MON CRI D’ALARME EST UNE PROPAGANDA VISANT A LA CANDIDATURE POLITIQUE, ILS SE TROMPENT JOLIMENT, CAR J’AI PAS BESOIN DE LA PRESIDENCE OU DE LA PRIMATURE. JE SUIS AMERICANO-GERMANO-KONGOLAIS DE SANG ET EN OR. J’AIMES CES 3 PAYS CITES AU DESSUS TOUT. JE SUIS AMERICANO-GERMANO-KONGOLAIS, JE LE RESTERAI TOUJOURS, JUSQUE MA VIE.
    JE DEDIE CETTE PHRASE NOBLE A MON FRERE DE SANG DU CLAN  » DOKOLO « , IL NE ME CONNAIT PAS, MAIS MA MERE BIOLOGOGIQUE CITEE CI-HAUT EST DE LA FAMILLE PROCHE DE VOTRE FEU PERE MFUMU AUGUSTIN DOKOLO ET BIEN D’AUTRES DIGNITAIRES NE KONGO. LORSQUE LE GRAND KONGO CONNAITRA SA PAIX DURABLE, JE SUIS SUR ET CERTAIN VOUS SERIEZ EBAHI. SAUVONS NOTRE GRAND KONGO AUX MAINS DES AVENTURIERS, TRAITRES NE KONGO.
    NTONDELE KIBENI, LUSALA KIMBOTE, NTONDELE KIBENI KWA MBUTA Dr. BAMBA DI LELO MU DIODIO NSANGU.
    THANKS

  19. Cher Dr. Ma-Nzeza Mandiangu Donat,

    Votre réaction contre le Professeur Bamba di Lelo me paraît émotionnelle, tendancieuse, subjective, orientée pour la bonne cause, et donc sans objet. Si Ne Muanda Nsemi vit encore d’après son Avocat de circonstance, mais comment il se fait que ce dernier est incapable de nous dire avec exactitude le lieu où on peut facilement découvrir les signes de vie, du Député fugitif pour couper court aux rumeurs, qui, selon vous, ne sont que des illusions voir une construction intellectuelle de mauvais goût ? A 72 heures de la publication de cet article, si Ne Muanda Nsemi était en vie, le Maître Zacharie Ne Muanda Nsemi allait nous surprendre tous, par une sortie médiatique fracassante, n’est ce pas ? Or tel n’est pas le cas ! Donc,on peut facilement conclure que Ne Muanda Nsemi fut effectivement exécuté et enterré dans une fosse commune quelque part, et où jeté au fleuve Congo pour effacer les traces d’un meurtre crapuleux.

    J’ai dit !

    Kolomboka

  20. Dr. Ma-Nzeza MANDIANGU Donat di mfuati ! D’ abord on a pas besoin de savoir si vous êtes de tel autre tribu kongo . Comme la plupart des sois disant intellectuels kongo vous ignorez surement que les tribus au Kongo central ont été fabriqué par les colonisateurs pour nous diviser et cet astuce est utilisé jusqu’ à ce jour par tous ceux dans ce pays de merde n’ aiment pas ce bloc compact kongo et sa mono ethnicité ! La preuve dans les nouveaux passeports on commence à nous diviser en ethnies : Ntandu , Yombe ; Ndibu ; Manianga, Mbata , Muisi Ngombe , Woyo , Vili etc … Faites très attention mes frères kongo il ne faut pas accepter cet état de chose les kongo ; de Luanda en Angola jusqu’à la province de Nianga au Gabon sont un seul ethnie avec la langue le kikongo et ses variantes ainsi qu’ une seule culture basé sur le système matriarcal . Je ferme la parenthèse ! Donc notre mbuta Dr. Ma-Nzeza MANDIANGU Donat s’ exclame d’ être « muntandu » kiadi kibeni mais heureusement vous vous êtes rattrapé et bravo en clamant haut et fort votre luvila ! C’ est ça la base de la structure sociologique kongo ! Mbuta vous qui êtes docteur avez vous compris au moins le sens du message de mbuta Bamba Di Lelo ? Est ce une affirmation ou bien une hypothèse ? A vous de nous répondre . J’ en profite pour faire une petite rétrospective … Quelques jours après la campagne de sensibilisation des congolais par Mfumu Ne Muande Nsemi sur les origines et la vraie identité de l’ ovni qui traîne à la tête de ce pays , un groupe d’ hommes politiques kongo dont la liste est exposé ci dessus s’ étaient réuni pour prendre une tangente contre Nlongi A Kongo . S’ étant auto proclamé « notables kongo » , posons leurs quelques question en kikongo , seront ils en mesure de répondre ? Ils ne connaissent même pas leurs luvila et se prétendent « ntotables kongo » . Sic et ré- sic ! Voyez vous mbuta Dr. Ma-Nzeza MANDIANGU Donat je vais vous dire quelque chose ; tous les jeunes kongo qui ont suivi les enseignements de Nlongi A Kongo ont des connaissance plus avancé que tous ces sois disant intellectuels kongo bardé des diplômes en tout genre .Certains se disent  » Ne kongo » sans même comprendre le sens du préfixe  » NE  » ! Posez la question à ces jeunes désœuvrés kongo ils vous donneront des explications dans les moindre détails et vous diront nous sommes kongo et mon luvila est ceci ou cela . Pas besoin de crier je suis « muntandu » . C’ est un travail de titan que Ne Muande Nsemi a accompli et il a donné toute sa fierté à notre peuple . Je reviens donc au fameux groupe des traîtres kongo , le jour de son arrestation (Ne Muanda Nsemi) Jacques Mbadu Nsitu le danseur de « djalelo  » alias gouverneur du Kongo central s’ empressa de proclamer l’ interdiction de BDK au Kongo central . Alors que même le gouvernement central n’ avait initié aucune démarche en ce sens . Tout kongo devrait se poser la question sur les motivation de ce guignol … Ces gens ignorent ils que tout ce que Ne Muanda Nsemi dit tout haut est le reflet de tout ce que les kongo pensent tout bas ? Lorsque Ne Muanda Nsemi dit que le Kongo central veut se détacher de la RDC , c’ est connu que c’ est inscrit dans notre ADN , les kongo sont souverainistes ! Qui pourrait le nier ? Organisons un référendum en ce sens et que ces traîtres dont les noms sont cité sur ces deux listes jouent dans le sens opposé , nous verrons bien sils récolteront ne fut que 5% des voix . J’espère vraiment de tout mon coeur que l’ irréparable n’ a pas été commis par ceux qui détiennent le pouvoir dans ce pays car les jeunes léopards , les makesa de BDK mettront fin à cet imposture et cette fois armé jusqu’ aux dents avec une motivation hors du commun et ça personne ne pourrait les vaincre même l’ armée la plus puissante du monde . Souvenez vous comment ils ont toujours défendu le BDK à mains nues et prêts à mourir pour Ne Muanda Nsemi ! Je ne donne pas cher de la peau de tous ceux qui trahissent le peuple kongo nous avons établi une liste et le moment venu ils regretteront d’ être venu au monde .

    1. Chers compatriotes du Kongo Central,

      Je vous informe que l’intervention à la station « Okapi » de Maître Philémon Mavinga étiqueté Avocat de Maître Ne Muanda Nsemi est une vielle séquence qui date de l’an dernier, en 2017. Un documentaire dépassé qui ne répond nullement au grand questionnement du Professeur Bamba di Lelo, à la date d’aujourd’hui. On aimerait suivre Maître Mavinga à l’instant présent, avec des éléments de preuves probants. Si tel n’est pas le cas, mes compatriotes du Kongo Central doivent se tenir prêts, au moindre signal, pour assiéger le Cabinet du Gouverneur de Province, jusqu’à la libération de Ne Muanda Nsemi, et où la remise de son corps.Enfin, Joseph Kabila et ses complices cités dans l’article pré-rappelé, doivent se préparer à une confrontation sans limite, et ce jusqu’à la libération du Kongo Central de la servitude, et de même pour la Ville de Kinshasa, et du Congo profond. Car, pour le peuple mukongo , Ne Muanda Nsemi est un « baobab », un sacré et une divinité qui mérite respect.

      J’ai dit !

      Kolomboka

  21. Chers tous,

    Calmons-nous car à lire beaucoup je crains qu’on aille dans tous les sens et qu’on s’égare quelque peu…
    En effet si j’ai bien lu Bamba, il est convaincu et pointe certes des indicateurs massifs tendant à accréditer une probable « exécution » de Ne Muanda Nsemi par qui vous savez, il n’en continue pas moins de nourrir quelque doute et demande même qu’on lui donne des preuves du contraires, c’est dire…
    Ainsi, j’entends bien que certains attendent de l’auteur de l’article des précisions en sa connaissance qu’il ne nous aurait pas livrées mais de là à le sommer de s’expliquer plus que ça alors qu’il en a dit ce qui pour lui était l’essentiel et dans ce sens il attendrait plutôt qu’on le convainque du contraire… Tentons de bien comprendre son équation en l’y aidant si nous en savons plus…

    Ailleurs je lis les Ne Kongo se quereller entre eux comme si chacun intervenait pour représenter un camp au lieu de rechercher les éventuelles compromissions et leurs auteurs parmi leurs congénères…
    Tant et si bien que Ne Muanda Nsemi est d’abord ici une victime du pouvoir, quoi qu’ils aient fait, lui et ses adeptes de BDK ont droit à une justice juste surtout qu’ils ont subi dans le passé des graves préjudices avec morts là où non la loi arbitraire de la force du pouvoir plutôt que la force de la loi eût été la seule bienvenue…
    Bamba et d’autres dans leurs réponses ont porté au pilori quelques notables du Bas Congo et des membres de la diaspora comme complices ou leurs relents de l’éventuel sort fatal du leader de BDK, de plus j’en connais personnellement quelques-uns mais je n’ai pas (encore) sollicité leur avis : honnêtement à ce stade je suis incapable de trancher sur leur implication dans le malheur de N’longi ya Kongo…
    Quoi faire sinon solliciter que les Ne Kongo lavent proprement leur linge sale en famille…

    1. Chers Tous,

      Il y a lieu de noter que Joseph Kabila qui ne cesse de massacrer le peuple congolais souffrirait d’une démence récidivante. Ce dernier n’ a pour véritable allié que le silence. Il gouverne le Congo Kinshasa, notre pays, sans aucune légitimité. Il prend de si importantes décisions dans une illégalité flagrante, on le regarde tranquillement et on le laisse faire, comme si le Congo était son patrimoine privé. Or, gouverner sans légitimité est un danger sans nom. Aidé par certains congolais cupides Kabila tient à rester indéfiniment au pouvoir pour dissimuler l ‘assassinat de Ne Muanda Nsemi, de Katumba Mwanke, d’Armand Tungulu, de Floribert Chebeya , de Fidèle Bazana et de plusieurs congolais innocents, victimes de ce régime barbare. Réveillez vous, peuple congolais, pour chasser rapidement cet assassin de « président » illégal, du pouvoir dans notre pays. Car, c’est une honte pour l’élite congolaise de faire bon ménage entre la « peste » et le « choléra ». Il faut qu’on stoppe cet énergumène d’illettré, amoral, et dépourvu, non seulement de savoir vivre, mais également, et surtout, de bonnes manières de partager en communauté.

      J’ai dit !

      Kolomboka

  22. Mbuta Nono seriez vous pas complice de tous ceux qui ont comploté contre Ne Muanda Nsemi ??? Vous dites que les kongo et non « Nekongo » svp devraient laver leurs linges sales en famille ? Mais qui ignore que cet élite kongo avec son comportement en marge de la société kongo est une crasse à vomir ?
    La naivete du kongo ne se remarque que dans son soit disant « élite ». Quant au kongo ordinaire il n’a pas changé depuis 1921 ou 1959. Il est reste ce qu’il a toujours été : Toujours fidèle à ses convictions . C’est pour dire que la tare réside dans le sois disant « l’elite » kongo que mon ancêtre appelait « ba ze-le-kone ». Jusqu’a ce qu’on résolve ce problème de « l’elite » kongo dont la trahison et l’abrutissement restera de mise. Je n’ai jamais vu un paysan kongo qui je qualifierai de kongo ordinaire se faire volontier kinati nkutu (porteur des mallettes) au service des autres ; on en trouve dans les partis extra kongo ou ils s’ accommodent du rôle des tremplins pour capter les voix kongo . je pourrais citer des noms si cela s’ avère nécessaire. Il y en a un, toute honte bu qui s’ autoproclame héritier de Mobutu et de Tshisekedi et toujours entouré des héritiers de ses maîtres . En plus d’ être au service des autres ils ne sont là que pour trahir leurs propres frères et galvauder les intérêts du Kongo central . Incapables de proposer des solutions pour faire sortir le Kongo central dans la position ou il se trouve et prompt pour trahir celui qui a donné leurs fierté aux kongo . Quand on observe les comportements de notre sois disant « élite » vraiment il y a lieu de vomir. Qui de kongo s’est auto proclamé représentant kongo au conclave de l’Afrique du Sud? Oui Ne Muanda Nsemi a ses défauts et ses qualités. La pensée positive exige qu’on se focalise sur le positif. Donc focaliser sur les qualités de Ne Muanda Nsemi ce n’est pas du fanatisme ou faire du ridicule. Les Kongo disent « bu yiya ku longo, bu belo ku Kanda ». « Kiaku kiaku… » « Semba waku ku nenga »… Etc… C’est toute une sagesse de bukongo. Avons nous le droit d’observer et respecter nos traditions ? Non cette fois cet « elite » a dépassé les bornes, Ne Muanda Nsemi qu’ il soit vivant ou mort nous allons régler cet histoire autrement que le kinzonzi . Trop c’ est trop !

    1. Mbuta Nono,

      Je vous préviens qu’il n’ y aura jamais la réconciliation entre nous les Ne Kongo avec cette bande de la racaille dite « Notable » Ne Kongo qui ont livré le Grand Maître Ne Muanda Nsemi entre les mains sanglantes de « Joseph Kabila » de son vrai nom Hippolyte Kanambe . Je m’en tiens au slogan : « Mika mia Mbwa…………. A vous de compléter et d’en faire bon usage. Egalement, il n’ y aura pas d’élections pour le 23 Décembre 2018, celles organisées par les instances politiques hors mandat. Au risque de considérer le Congo Démocratique d’un pays anormal, au sein duquel évolue une population anormale.Le chaos envisagé par Kanambe est maintenant en face de nous. Mais, on va l’affronter avec l’énergie de l’espoir. L’esprit mystique de Ne Muanda Nsemi n’est pas mort. Il sera au rendez-vous. « Joseph Kabila » n’a qu’à se préparer au dernier ring. Il sera sans pitié. « Bafwa bafwa, basala basala » !

      J’ai dit !

      Kolomboka

      Kolomboka

    2. Mfumu Nkomi Mbuta,

      Serais-je « en conviant les Bakongo à laver leurs linges sales en famille, complice de tous ceux qui ont comploté contre N’longi ya Kongo » ?
      Vous aurez compris que mon propos a un rapport direct non seulement avec leur « éventuelle complicité » dans son sort mais aussi avec ce « début de querelle (suicidaire ?) entre eux que je lis ici : que cela soit le fait de sa « soit-disant élite » que vous qualifiez de « crasse à vomir » ou pas. C’est dire qu’à lire certains de ses représentants ici (dont vous faites parti) personnellement j’y vois une dispute domestique dangereuse alors qu’ils auraient mieux fait d’accorder leurs attaques contre le premier coupable, le pouvoir, et ainsi en accord avec le vœu silencieux de leur population. C’est aussi simple et ‘économique’ que ça…

      Chemin faisant je n’ai peut-être pas donné de « réponse précise » à la question contenue dans l’article du Dr Bamba : « Ne Muanda Nsemi a-t-il été exécuté ou pas », et subsidiairement « avec la complicité de ses ‘frères Kongo’ ou pas » ?
      Je n’y ai pas répondu précisément sans doute parce que « je n’ai pas de réponse précise » ; en avez-vous ‘une’ de votre part sans discussion ? Je doute fort…
      Sinon mon avis est qu’à voir l’omerta en place dans un pays qui est autrement plus militarisé, policier, « son exécution est de l’ordre du possible » ou alors le pouvoir en a fait à son corps défendant un « allié objectif » qu’il garde quelque part en ‘otage obligé’…

      Quelle est la part de tous ces ‘notables et autres Kongo’ qui sont cités dans sa relégation forcée ? Selon moi, qu’ils y aient participé ou non, le principal coupable est bel et bien « ce pouvoir criminel » qui avait des raisons de le ‘museler’ tant sa parole ouverte de ‘résistant’ le gênait gravement…
      Il avait pour ce faire peu besoin de la ‘participation des Bakongo, soit convives cupides de la mangeoire soit peu convaincus de sa doctrine mystique et pourquoi pas de sa politique à tendance ‘régionaliste’…
      Je maintiens pour ma part, c’est votre question en liminaire’ que s’ils ont « collaboré » à quelque titre que ce soit, ils sont « condamnables » car Ne Muanda Nsemi et son BDK ou son BDM avaient d’abord droit à leur expression religieuse et politique et quelque hétérodoxe et même bancale que celle-ci puisse être dans le concert national convenu, sa dénonciation ou condamnation se devait être soit dans les urnes ou devant une justice juste…
      Par ailleurs n’avait-il pas le droit de stigmatiser les négligences et méfait dont ses compatriotes du Bas Congo et de sa région sont victimes ?
      Ainsi donc sans entrer dans le fond de son message religieux et politique ni de m’instituer en ‘censeur’ rapide de « l’élite Kongo», que ses frères Bakongo, aient prêté leur collaboration pour mettre leur frère Ne Muanda Nsemi hors circuit en dehors des canaux démocratiques et juridiques normaux je juge cela comme une ‘trahison’ de leur part…
      Voilà, Mfumu Nkomi Mbuta, résumée rapidement ma position, celle ‘volontariste’ d’un patriote d’un Congo uni, démocratique et prospère qui prend certes en compte nos diversités régionales mais les considère comme des richesses et non d’abord comme des occasions intempestives de divisions…

  23. Kolomboka pourquoi continuez vous d’ appeler cet ordure « Joseph Kabila  » ? Savez vous pourquoi les sois disant « notables kongo » ont trahi et vendu Ne Muanda Nsemi ? C’ est parce qu’ il avait appelé ce chien par le nom donné de commun accord par ses parents le jour de sa naissance : HIPPOLYTE KANAMBE . Alors svp faites un effort appelez ce chien par son vrai nom que lui ont donné ses parents tutsi rwandais et non par celui que lui ont attribué les attardés mentaux katangais .

    1. A Nkomi Mbuta,

      Je reconnais mon erreur flagrante, que d’appeler constamment, le criminel cynique, qui trône à la tête de notre pays de « Joseph Kabila », au lieu de Hippolyte Kanambe comme signalé dans les archives de l’Etat civil de sa commune de résidence en Tanzanie, avec pour profession « chauffeur Taxi ».D’ailleurs, il eut pour client fidèle et permanent : « Defao ».Voilà le genre d’énergumène fort adulé par une certaine élite congolaise qui ne cesse de multiplier des stratagèmes pour le maintien de ce canard boiteux, indéfiniment au pouvoir. Avec la mort de notre estimé frère Ne Muana Nsemi, dont ce voyou de président hors mandat est auteur principal, je lui conseille d’annihiler cette prétention abracadabrante. Sinon, je donnerai consigne à mes compatriotes du Kongo -Central de le traquer sans répit.

      J’ai dit !

      Kolomboka

  24. Mbuta Nono j’ ai bien compris votre message … Mais de grâce le fait que je défende ma communauté ne fait pas de moi un membre de BDK / BDM en puissance ! Dans ma famille on est indépendantiste depuis la nuit des temps et tous ceux qui partagent cette ligne auront toujours mon soutiens y compris Ne Muanda Nsemi malqrès ses erreurs . Libre à vous de défendre une RDCongo unie et hyper centralisé! Pour ma part ce système a montré ses limites et son échec patent ; soixante ans après l’ indépendance la mayonnaise n’ a pas pris . Nous faisons face à des personnes qui ont érigé l’ anarchie et la barbarie en mode de gouvernance et c’ est depuis la deuxième république . Dès lors j’ en ai tiré les conclusions , le rêve d’ un Congo prospère est une utopie compte tenu des divergences culturelles chroniques . A moins qu’ on ne soit masochiste pour continuez sur cette voie , ma conviction est qu’ un pays kongo ethniquement homogène et indépendante est la meilleure solution si nous voulons sauvegarder notre identité , notre culture et pour voir un jour le bout du tunnel . Les exemples à travers le monde sont là : Les ex Tchécoslovaquie ,Yougoslavie et URSS se porte beaucoup mieux . Je sais que certains vont me citer l’ exemple du sud Soudan et je leur répond que c’ est un pays qui doit être scinder de nouveau car peuplé de deux ethnies aux moeurs et cultures opposé . Qu’ on les sépare et ça marchera . Dans la culture kongo , la violence , la barbarie , l’ anarchie , la kleptomanie , les empoisonnements sont inconnus . Alors que ceux que nous cotoyons chaque jours c’ est un sport national . Continuer le vivre ensemble c’ est un vrai suicide pour le peuple kongo ? Regardez notre ville de Kinsasa ce qu’ elle est devenu ! Rappelez vous ce qu’ elle était dans les années 60 avec ses 500.000 habitants et aujourd’hui . Si nous n’ y prenons garde c’ est tout le Kongo central qui sera envahi de partout … Réflechissez y mfumu Nono !

    1. Mfumu Nkomi Mbuta,

      Importante nuance dans la traduction que vous faites de mes propos : je suis pour un « Congo uni » mais pas pour un « Congo hyper-centralisé » comme vous me le prêtez… Pour le dire plus clairement, sans me cristalliser sur les atouts d’un coin qui à limite devraient d’abord concerner et profiter logiquement à ses congénères, je suis bien pour une ‘décentralisation poussée’ et pourquoi pas dans la suite pour un ‘fédéralisme réfléchi’ qui autonomise et responsabilise davantage les citoyens et rapproche les gouvernants des gouvernés aux fins d’une gouvernance politique et administrative plus efficiente…
      Ainsi donc je suis d’avis que loin du melting-pot brouillon centralisateur actuel on tienne davantage compte des mérites ‘naturels’ de chaque région d’autant que les ignorer est préjudiciable à la communauté nationale… Le Bas Congo est-il dans ce cas ? Sans doute en partie mais en même temps comme certaines autres régions…
      Est-ce là dans l’état actuel de notre pays notamment tributaire d’un passé commun somme toute pas si catastrophique que ça au niveau de la cohabitation, une raison suffisante de nous séparer ? Pour quel meilleur destin au sein d’un monde globalisé ???

      Pour vous, Mfumu Nkomi Mbuta, le rêve d’un Congo uni est une utopie irréalisable, ce qui vous engage dans un projet de ‘séparatisme’ où les Bakongo débarrassés du boulet des autres groupes construiraient mieux leur gîte national. Pourquoi pas sauf que tout ce diagnostic et son traitement pour notre avenir ne sont pas donnés comme argent constant… Il nous faudra compter avec les mêmes impairs internes si tôt que nous serons seuls et des défis externes internationaux à affronter tels qu’ils existent aujourd’hui et le resteront demain
      A tort ou à raison, je ne m’attarde pas sur les supposés ou réels préjudices que subissent les Bakongo, il est évident qu’ils ne sont pas les seuls. Ainsi donc comme je vous l’ai signifié, donc j’ai pris ici le parti malgré le sujet sur le mukongo Ne Muanda Nsemi de parler d’abord du Congo en général et me suis fixé une ligne. Si la solution utile était ailleurs, à travers et au-delà de nos querelles internes (y compris entre les Bakongos (?))qu’il nous faut dépasser, dans notre capacité à nous prendre en charge càd à trouver par nous mêmes les remèdes à nos maux ?

      Sinon Mfumu Nkomi Mbuta, ce n’est pas à vous que je rappellerais que « Gana gena muana n’kongo, kinzonzi m’funu kina ntangu zakulu, kani mu kusala mvita » (= traduction pour les non locuteurs, « Là où réside un mukongo, la ‘palabre’ est toujours utile, même pour faire la guerre »)…
      La ‘palabre’ c’est l’équivalent du ‘livre’ dans les sociétés du livre sacré des monothéistes, pensez-y et tenons en compte…

  25. Chers Compatriotes,
    Ceci est une déclaration. Crédible ? Les naïfs peuvent répondre par l’affirmatif. Mais personnellement, je rentre dans la logique de l’apôtre Thomas qui voulait vérifier par lui-même la résurrection de son Maître par des faits empiriques. Dans un pays où, même celui qui jure sur la Constitution peut le faire avec des intentions anticonstitutionnelles qui se vérifient après des cérémonies officielles, que peuvent valoir les affirmations de quelqu’un que l’on peut corrompre. Une chose est certaine, « Ne Mwanda Nsemi » n’apparaît pas publiquement, et cela devrait nous inquiéter. Il est étonnant de constater que tout le monde parle de « Katumbi » qui est sorti du pays avec l’autorisation de ses associés, mais ne parlent pas de « Ne Mwanda Nsemi », pour quelle raison ? Qu’il soit fou ou pas, il est Congolais, nous devrions tous nous inquiéter de sa disparition de la place publique de cette mascarade d’évasion qui ne peut convaincre que ceux qui ont envoyé leur esprit critique en vacances. Nous restons toujours inquiets, à moins qu’il apparaisse publiquement ou que les journalistes indépendants nous balancent des éléments audiovisuels qui témoigneraient de son existence en vie. Que Dieu nous vienne en aide.

    1. Chers Tous,

      Pour couper court à la spéculation, il serait logique que le pouvoir illégitime de Kinshasa, piloté, malheureusement, par le fils aîné de Christopher Kanambe , nous montre la personne physique de Ne Muanda Nsemi ! Parce que ce dernier n’avait aucune possibilité de s’évader dans une prison hautement sécurisée. Le Professeur Bamba di Lelo a dénoncé un fait, une évidence presque, alors, il appartient à l’adversaire, et donc, au camp opposé de nous fournir, la preuve du contraire, c’est à dire la preuve probante de signe de vie de Ne Muanda Nsemi, fervent défenseur du peuple « mukongo ».Pourquoi Ne Muanda Nsemi fut le seul évadé , le 17 Mai 2017 à Makala , mais pas les autres prisonniers mieux réputés? En sus , il est demandé aux Évêques ayant participé à la réunion de Mbanza Ngungu, pour livré leur frère Ne Muanda Nsemi au « bourreau » Hippolyte Kanambe de démissionner, sans délai, de leur poste de « serviteur » de l’Éternel. Ceci préserverait la bonne entente entre diverses sectes et communautés religieuses dans la Région.Pour ceux qui luttent en faveur du renouvellement du mandat de Joseph Kabila, doivent, par contre, déchanter, car, on est actuellement prêt pour ne pas laisser perdurer la souffrance du peuple congolais ! On est prêt à tout ! A chacun de décoder ce message sublime !

      J’ai dit !

      Kolomboka

  26. Théorie du complot ou Secret d’État ! Les faits dénoncés dans cet article sont graves, les intéressés Ne-Kongo estampillés conspirateurs occultes par l’auteur dudit article devraient démentir toutes ses affirmations sinon qui ne dit mot consent. Comploter pour éliminer l’un des nôtres puisqu’il empêche l’Occupant Tutsi Power de continuer à tuer les vrais Kongolais est passible de peine de mort, est un péché impardonnable qui provoque une malédiction générationnelle avec cause pour les coupables et leurs progénitures…

    Il n’y a que la Diaspora Combattante Résistante Kongolaise qui s’en inquiète, l’article de notre Frère, Papa, Grand-Frère Bamba di Lelo est explicite…

    Au pays personne n’en fait cas de cette disparition mystérieuse en plein 21e siècle dans cette ère du Verseau où tout se sait…

    Le pire est que même ses fidèles adeptelecteurs assidus de KongoDieto font semblant de continuer à croire qu’il est vivant par amour, par fraternité, par amitié sûrement mais la réalité démontre que depuis le 05 Août 2017, quelques vidéos Youtube après et puis plus rien personne n’a vu face à face notre Frère Zacharie Badiengila aka Ne Muanda Nsemi Grand Maître Nlongi ya Kongo, leader du parti politico-religieux Bundu Dia Mayala Bundu Dia Kongo que nous soutenons totalement…

    En effet, alors que le Cardinal Mosengwo Pasinya est contraint par les Occupants Envahisseurs Tutsi Nilotiques de voyager pour l’Occident par l’aéroport de Ndjili, la populace Kongolaise emprisonnée à ciel ouvert n’a d’yeux que pour des traîtres collabos esclaves inconscients congénitaux, on s’inquiète plus des faits et gestes de traîtrise du faux politicien corrompu Félix Antoine Tshilombo alias Félix Tshisekedi et de son alter ego Moses SORIANO alias Moïse Katumbi Chapwe infiltré dissident frondeur PPRD faux Kongolais de carte d’électeur que l’impérialisme mondial considère bizarrement comme unique opposant à leur poule aux œufs d’or Kanambe alias Joseph Kabila l’imposteur usurpateur d’identité Kongolaise…

    Sous d’autres cieux, une telle disparition suspecte d’un leader politico-religieux devrait provoquer l’ire, la colère de ses adeptes mais comme d’habitude, nous (Peuple Kongo Souverain Primaire de tous bords) comme par enchantement ou envoûtement collectif sommes réduits au silence…

    Pllusieurs malades mentaux fous joyeux fabatiques aveugles de la classe politique Kongolaise corrompue médiocre qui veulent mordicus avoir raison de nous (Combattants Résistants Patriotes Nationalistes Républicains) en connivence avec les ennemis extérieurs et intérieurs du Kongo nous traitent même des simples résistants passifs à 8000 kms du terrain où l’espace démocratique est réduit, soi-disant des simples résistants qui ne mordent point oubliant que tout le travail abbatu porte petit à petit ses fruits, et que le peuple gagne toujours, quelle que soit la durée de la nuit, le soleil apparaîtra toujours… Kanambe alias Joseph Kabila, ses hordes et ses suppôts collabos ne sont pas éternels…

    Personnellement même si nous croyons en notre for intérieur que Ne Muanda Nsemi est vivant,, nous l’appelons humblement à se manifester incessamment pour faire cesser cette éternelle honte qui colle à la peau des vrais Kongolais privés d’une figure paternelle tutélaire sinon une chaise vide peut provoquer plusieurs rumeurs fondées qui corroboreraient avec une issue fatale…

    La luta continua la Victoria e Certa pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par le Tutsi Power-Onu-Monusco. Ingeta

    1. Chers Tous,

      Comment peut-on interpréter, tout naturellement, la désignation presque impromptue de Yerodia Ndombasi, un parfait « Musulman », en qualité de Président de Bundu dia Mayala ? Lui, Yerodia, a- t-il eu, par le passé, des accointances avec Ne Muanda Nsemi ? Ce qui me paraît fort étrange ! Qui l’a nommé, finalement, à ce poste, et pour quel but précis? Que prévoient les statuts de ce « Mouvement Politico-religieux, en cas de vacance ? Et pourquoi, il y’ a t-il eu vacance prolongée? Enfin, quelle a été la dernière volonté du Grand Maître Ne Muanda Nsemi sur cette fameuse désignation ? Ne s’agit- il pas ici, d’une machination ourdie, par Hippolyte Kanambe , lui-même, et ses collabos, pour mystifier la véritable cause de la disparition de notre célèbre, et Grand Maître Ne Muanda Nsemi ? Si on peut, avec rationalité, répondre à ces questionnements, je pense que on pourra occulter la vérité, alors la vraie vérité.

      J’ai dit !

      Kolomboka .

      1. A Baudouin Amba,

        Puis-je me permettre de vous remercier pour avoir mis à notre disposition un organe de presse si important, congoindependant.com, dans cet exil lointain, pour suivre de jour au jour, l’actualité et la situation politique de la mère « Patrie », actuellement sous occupation « Ougando- Rwandaise », avec à la tête du pays un ignare criminel, au servie des prédateurs de tout bord. Je salue également le Professeur Bamba di Lelo pour la profondeur et le sens aigu de ses analyses, lesquelles, à mon humble avis, ne cessent de bousculer l’ordre établi au Congo-Kinshasa, par ceux qui nous gouvernent par défi. Merci aussi à Mayoyo Bitumba Tipo Tipo, pour son animation, sans relâche, dans la rubrique « Opinion et Débat ». De même à tous les intervenants, merci pour vos
        interventions enrichissantes. Celles- ci, nous aident souvent, à découvrir des notions nouvelles, dans ce mouvement dialectique de science politique. Je ne saurais me taire, sans demander impérativement à « Hippolyte Kanambe de nous présenter dans un délai raisonnable, le défenseur du peuple Mukongo, le Député National Ne Muanda Nsemi. A défaut, c’est l’embrassement du pays tout entier qui pointe déjà à l’horizon. Un homme avertit………..!

        J’ai dit

        Kolomboka

  27. AU PEUPLE NE KONGO,
    L’article du Professeur Bamba-di-Lelo sur: “L’éxécution de Ne Mwanda” Nsemi dechaîne des polémiques: Les uns disent qu’il serait déjà éxécuté dès le jour de son “evasion”. D’autres pretendent qu’il serait toujours vivant. Mais moi, je suis sceptique de croire qu’il soit toujours vivant parce que certaines de mes sources crédibles me renseignent qu’il avait été abattu personnellement par Hyppolite Kanambe sur ordre de Paul Kagamé et jeté dans une fosse commune.
    C’est pourquoi, pour mettre fin à cette polémique, je vous convie aux questionnements suivants:
    1. Qui à ou ont organisé l’évasion de Ne Mwanda Nsemi, étant entendu qu’il est impossible de s’evader du Centre Penitencier de Makala.
    2. Si ce sont ses adeptes qui l’ont aidé à s’evader, où serait-il?
    3. Si ce sont les hommes de mains de alias Kabila, qui l’ont fait “evader” a moto, ou l’ont-ils amené ? Que les ministres de la Justice et celui de l’Intérieur et celui de la communication s’expriment et s’expliquent.
    4. S’il a déjà été tué, que l’ANR et Kalev Mutond nous disent où il avait été enterré.
    5. Comment, s’il etait toujours vivant que Yerodia Abdulayi Ndombasi ait ete nommé nouveau chef de Bundu dia Mayala? Et par qui?
    6. Qui avait organisé la messe noire de Mbanza-Ngungu ?
    7. Que toutes les pesonnes ayant participle cette messe noire de Mbanza-Ngungu à savoir:
    1. Mbadu Nsitu Jacques, Gouverneur
    2. Atou Matubuana, Vice-Gouverneur
    3. Yerodia, Sénateur
    4. Mbatshi Mbatshi Batshia, Sénateur et Gouverneur honoraire
    5. Mbuinga Bilu Robert, Député
    6. Marie-Madeleine Mienze, Président du Conseil d’Administration de la Congolaise des Voies maritimes
    7. Monseigneur Mbuka Cyprien, évêque de Boma
    8. Monseigneur Daniel Nlandu, évêque de Matadi
    9. Monseigneur Fidèle Nsielele, évêque de Kisantu
    10. Jean-Claude Mvuemba, Député
    Puissant individuellement s’exprimer et s’expliquer a ce sujet.
    8. Que tous les représentants de Bundu dia Mayala de la diaspora puissent s’exprimer et nous donner des explications claires, car certains pensent et font croire a leurs adeptes que N’longi Ne Mwanda Nsemi serait toujours vivant, afin de maintenir un certain mystère autour de sa personnalité.

    Je ne suis pas un Ne Kongo, mais mes enfants ont des oncles Ne Kongo. Cette lutte pour la recherche de la vérité sur cet odieux assassinat est aussi la mienne.

    Londres, le 21 mai 2018.

    MBELO LISALIKO WENDA.

    1. Chers compatriotes,

      Il est regrettable d’entendre, de la bouche de certains adeptes de Bundu dia Kongo, soutenir la thèse selon laquelle, leur « Chef » spirituel, Ne Muanda Nsemi a repris la vie, après son exfiltration à Makala, par  » la magie de l’ incarnation », car, par sa seule puissance magique, Ne Muanda Nsemi peut donc,se transformer en pierre, où encore, en extra terrestre, pour devenir ainsi invincible.Ne s’agit-il pas ici, d’une méconnaissance criante, du savoir, et de la pensée ? N’est ce pas que cette manière de raisonner, rend à de tels fanatiques, des éternels esclaves de idées préconçues et alambiquées? En définitive, et pour taire la polémique, je conseille, aux adeptes de Bundu dia Mayala de sortir rapidement de la prison des idées farfelues, abjectes, et ridicules, pour enfin, embrasser le monde de la logique et de la rationalité. Bref, nous voulons voir Ne Muanda Nsemi, s’exprimer dans un contexte d’une actualité « immédiate ». On est pas tous des traîtres collabos, pour le livrer à Hippolyte Kanambe, notre ennemi commun.

      J’ai dit !

      Kolomboka

  28. Mbuta KOLOMBOKA ,
    Excusez moi mais je pense que vous faites erreur sur la personne de Yerodia Ndombasi … Ce n’ est pas lui qui a été nommé comme président du parti Bundu dia Mayala en sigle BDM. C’ est mbuta Wamba Dia Wamba qui est le nouveau président de ce parti et je sais de quoi je parle , le jour ou cela a été fait j’ étais en contact avec lui … Yerodia Ndombasi est un pourri et aucun kongo digne de ce nom ne peut compter sur ce kinati nkutu .

  29. A qui profite l’élimination physique de Ne Muanda Nsemi? Visiblement aux énergumènes qui se sont réunis à Mbanza Ngungu, ceux-là même dont Mvuemba, qui n’a jamais caché son animosité vis-à-vis de l’illustre disparu.

    Ces charognards sans vergogne de la messe noire de Mbanza Ngungu outre qu’ils n’ont rien fait pour exiger la sortie de prison injuste de Muanda Nsemi, ils constituent qualitativement le grand appui national à l’occupation rwandaise du Congo, en claire trahison de la mémoire des martyrs Kongo de l’indépendance.

    Le compatriote Bamba a la responsabilité morale et patriotique de sortir tous les noms des sorciers-démons de ce groupe qui ont eu un empêchement d’assister à la messe noire susmentionnée.

    1. Chers compatriotes,

      La question essentielle que je me pose est celle de savoir pourquoi Joseph Kabila avait dû mobiliser l’arsenal militaire pour stopper le Député National Ne Munda Nsemi ? Pourquoi ne parle t-on plus d’une séries d’évasions des prisonniers à travers le pays ? Pourquoi enfin le salaire de Ne Munda Nsemi est partagé entre ses deux épouses et non à lui même ? Il y a t-il anguille sous roche ? Pourquoi dans tout cela, le sieur Wamba dia Wamba a t-il pris le commandement de ce Parti politico-religieux ? Dans cet amalgame, une seule leçon à retenir : Le roi de Ne Kongo, ce symbole vivant, ne vit plus ! Certes, il a été exécuter par le criminel « Hippolyte Kanambe » en complicité avec quelques congolais cupides, avides, et des malvoyants, in fine, des véritables collabos sans gêne, ni scrupule ! Mais, ils doivent savoir tous, que la vengeance est un plat qui se mange toujours froid.Le Gouverneur jacques Mbadu ne nourrissait t-il pas, une haine viscérale contre le « Roi » Ne Muanda Nsemi.? N’est il pas vrai que ce collabo,porteur de la mallette de Kanambe le prenait pour un concurrent de taille à la tête de l’Exécutif Provincial ? La vérité va éclaté au grand jour incessamment. C’est promis ! Les commanditaires seront tous brûlés vifs !

      Mamona Mbwa.

      1. A Nkomi Mbuta,

        Je prends acte de votre remarque, et merci pour la correction. Mais, j’aimerais savoir de qui Wamba dia Wamba a t-il pu obtenir le quitus, de gérer le Mouvement si complexe, « Bundu dia Mayala » ? De Zacharie Ne Muanda Nsemi lui même? Où s’agit-il d’une nomination trompe œil, fabriquée par le « Maitre » de Kingati, comme il en est dans ses habitudes, de falsifier au quotidien, le vrai, la vérité sincère, pour le remplacer par un mensonge caractériel ? Depuis que cette information circule sur les réseaux sociaux, pourquoi Ne Muanda Nsemi ne réagit-il pas vigoureusement, comme autrefois? Me dire que Ne Muanda Nsemi vit encore, mais dans un autre monde, au-delà d’un monde invisible, c’est se moquer de notre intelligence. Je pense, et j’ose croire, que les adeptes de Bundu dia Mayala sont sérieusement déconnectés de la vérité ambiante. Et ce, à cause d’un fanatisme aveugle, doublé peut-être, d’une paresse intellectuelle sans commune mesure.

        J’ai dit !

        Kolomboka

  30. Les kongo ont toujours été un peuple pacifique et c’ est l’ héritage de nos ancêtres depuis l’ époque de Kongo dia Ntotila (Royaume de Kongo) . Nos problèmes on les a toujours résolu par la palabre ( Kinzonzi ) . C’ est ce que Mfumu Ne Muanda Nsemi avait tout le temps réclamé aux notables kongo pour resourdre les problèmes de notre cher Kongo central . Mais les membres de cette pourriture qui se sont auto proclamé « notables kongo » ; ici j’ ouvre une parenthèse pour souligner ce que mfumu Nkomi Mbuta a dit : Ces pseudos notables kongo sont incapables de formuler une seule phrase en kikongo et ignorent tout de leur luvila (clan) . J’ ajouterais même ils n’ ont aucune connaissance des préceptes du « BUKONGO » . Beto besi kongo tua fueti kala bonso mika mia mbua ; lekela ku mosi ye vumbukila ku mosi ! Cette bande des cireurs des bottes et porteurs des mallettes sont la plus grande honte du peuple kongo . S’ il s’ avère que Ne Muanda Nsemi n’ est plus de ce monde ils payeront le prix le plus fort pour leur forfait . Cette fois là le Kinzonzi ne sera pas d’ application nous agirons comme leurs maîtres barbares qu’ ils servent ; ils seront brûlé vifs . Le peuple kongo en a assez de cette crasse qui n’ a qu’ une chose en tête la trahison envers nous et la collision avec nos ennemies .

Les commentaires sont fermés