Lubero: À Bunyatenge, une milice oblige la population à payer une taxe « illégale » allant de 1.000 à 60.000fc

Le groupe de miliciens NDC a instauré une taxe obligatoire dans la localité de Bunyatenge. Les habitants de cette localité située dans la chefferie de Batangi à environs 100 kilomètres au Sud-ouest de Lubero centre, vivent sous domination des rebelles Maï-Maï NDC/rénové de Guidon.

Les forces vives locales qui s’inquiètent de cette occupation rebelle, indiquent que c’est depuis plusieurs années que le NDC contrôle la localité de Bunyatenge.

Cette faction a depuis tout ce temps imposé une taxe illégale à la population, renseigne la même source.

″Cette taxe illégale et obligatoire concerne les personnes majeures, elle varie entre 1.000 Francs congolais et 60.000 Francs congolais. Cela aux personnes dont l’âge est de 19 à 59 ans. Tout le monde de cet âge est soumis au paiement de cette somme″, fait savoir à Actu30.info Didos Kambere de la société civile locale.

Cette pratique, ajoute-il, a déjà influencé négativement sur le vécu de la population de cette partie du pays.

« En cas du non-paiement de cette taxe mensuelle, le récalcitrant est directement exécuté par les miliciens ».

Ce membre de la société civile cite, par exemple, le cas le plus récent où Kasereka Nzanzu Jean-Paul, enseignant du secondaire de l’institut Bunyatenge, a été tué par les miliciens pour n’avoir pas payé leur taxe.

Le président de la société civile contacté samedi 17 août pense que les autorités doivent prendre en mains cette situation pour restaurer l’autorité de l’Etat dans cette entité de la province du Nord-Kivu.

Didos Kambere dit, par ailleurs, attendre du nouveau gouvernement qui sera installé le déploiement des troupes de l’armée loyaliste dans la contée pour traquer ce groupe négatif.

Pour rappel, c’est depuis plus 10 ans que la localité de Bunyatenge est sous contrôle de Nduma Defense of Congo.

Gloire Kamandi/Actu 30