L’UDPS annonce le rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi au mois de mai

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) annonce le rapatriement de la dépouille mortelle d’Etienne Tshisekedi au mois de mai prochain. Cette nouvelle a été donnée par Augustin Kabuya mercredi 4 avril.

Selon le secrétaire général chargé de la communication et la mobilisation de l’UDPS, les travaux de construction du sépulcre évoluent bien. « Ce que l’opinion peut retenir est que, d’ici là, le corps d’Etienne Tshisekedi va être rapatrié bientôt à Kinshasa. Pour le moment tout va très bien. Il n’y a aucun handicap. C’est une question de temps. Nous sommes obligés de suivre ce que les architectes nous disent », a t-il fait savoir.

Le sphinx de Limete est décédé au mois de février 2017 à Bruxelles. Après deux ans, sa dépouille n’est toujours pas rapatriée à Kinshasa, en vue que les Congolais lui rendent les derniers hommages. Avec la venue de son fils Félix Tshisekedi au pouvoir, le rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi devra être facilité.

APA/

3 thoughts on “L’UDPS annonce le rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi au mois de mai

  1. C’est une nouvelle dépourvue de trascendance pour moi. Ma douleur pour nos millions de morts notamment de l’Est de notre pays ne saurait étre consolable par le rapatriement du corps de celui qui fut aguérri en duplicité, jusqu’au point d’aller signer un pacte secret avec l’externinateur du peuple congolais Kagame, pacte dont nous avons aujourd’hui une évidente manifestation d’exécution par la nommination ignominieuse du fils breveté du Cycle d’Orientation à la « Présidence de la République » pour servir juste de paravant aux tueurs tutsis.
    Nul congolais, par notre culture de respect aux morts ne devrait en principe s’opposer à la mise en terre congolaise du corps d’un fils du pays fût-il traître. C’est l’occasion plutôt pour que là-bas en enfer, les congolais y précipités par sa trahison, puissent enfin lui exiger les comptes correspondants.
    L’édification de la tombe sous plans architectoraux, aura été le grand symbole de corruption à laquelle le défunt a largement participé à conduire le pays.

  2. Le fils Tshisekedi Tshilombo et ses affidés Bena Mpuka, devenus pro-rwandais d’un coup, ne nous diront surtout pas que c’est leur partenaire et « démocrate » Hippolyte Kanambe qui a retardé ce rapatriement !

Comments are closed.