Ma réaction personnelle par rapport à la conférence des Tutsis à Bruxelles le 25 août 2020

Dr François Mpuila

Je réagis non seulement par rapport à l’objet de la conférence elle-même, mais aussi par rapport à mes compatriotes congolais qui ont accordé de l’importance aux Tutsis en allant les écouter et m’ont demandé d’aller dans la salle de la conférence pour contrer les mensonges des Tutsis sur leur soi-disant nationalité congolaise et participer à une autre conférence organisée à Bruxelles pour développer en détails les arguments contre les mensonges et les tentatives de falsification de l’histoire par les Tutsis.

Les Tutsis ne sont pas des Congolais et ils ne peuvent pas se trouver sur le territoire national sans avoir suivi la procédure légale nationale requise pour avoir un séjour régulier en RDC, ou un séjour humanitaire, ou l’asile politique, ou la nationalité congolaise. Ils ne peuvent pas être nos interlocuteurs avec qui nous discutons sur la nationalité congolaise. Ils n’ont aucun droit de s’asseoir autour de la table avec nous et de discuter sur la nationalité congolaise; les Tutsis sont tous des Rwandais et ils n’ont aucun droit de se trouver dans les institutions de notre pays.

Je refuse de tomber dans le piège des Tutsis qui ont la stratégie de s’auto-victimiser tout en commettant de pires crimes; ils provoquent des débats sur des évidences historiques, géographiques, territoriales, politiques, militaires, sécuritaires, sociales et économiques.

L’objectif visé dans ces débats est d’user de la malice, de la fourberie, de la ruse et de la perfidie et de compter sur la naïveté, la médiocrité, la légèreté, la complaisance et la complicité des élites et des leaders congolais pour parvenir à mettre en doute ces évidences et réécrire l’histoire en les considérant comme des Congolais.

Tous ces débats et toutes ces discussions avec les Tutsis amènent subconsciemment à banaliser et à tolérer l’occupation étrangère rwandaise de la RDC; à légitimer l’occupation étrangère rwandaise; à aboutir à des dialogues, des négociations et des résolutions permettant aux Tutsis de corrompre, manipuler et instrumentaliser les élites et leaders congolais médiocres lors de la tenue de ces assises; d’obtenir collectivement la nationalité congolaise; de consolider leur domination sur la RDC; d’entrer légitimement et massivement dans les Institutions de la RDC et de prendre progressivement la possession et le contrôle de notre Pays et de notre Peuple.

On ne négocie jamais avec quelqu’un qui est habité par une superstructure idéologique hégémoniste, et donc nécessairement dominatrice, agressive, violence, militariste, esclavagiste, colonialiste, tyrannique, prédatrice et génocidaire.

Les Tutsis ont suffisamment démontré leur attachement indéracinable à cette superstructure idéologique dans le Rwanda ancien, dans le Rwanda contemporain, en Ouganda et en RDC depuis la première guerre de l’AFDL en 1996 jusqu’à ce jour.

On ne négocie jamais avec un mafieux et un brigand qui a envahi votre maison, s’est autoproclamé propriétaire de la maison, des hommes qui y habitent et de tous les biens qui s’y trouvent; il viole les jeunes filles et les mamans qu’il a trouvées dans la maison, égorge les garçons…

La seule attitude responsable et appropriée consiste à rejeter l’attitude des victimes qui demandent à leurs bourreaux et assassins la pitié et la compassion, c’est-dire des victimes qui sont des mendiants des miracles, mais être conscient du mépris du caractère sacré et inviolable de la vie et de la dignité humaine, de la violation flagrante de ses libertés et de ses droits; du danger et du péril mortels présents.

Il faut savoir que l’on est dans le cas de légitime défense et devenir fort pour renverser le rapport des forces.

On devient fort quand on dépasse les clivages familiaux, claniques, tribaux et régionaux et on sublime le fait d’être un seul peuple habitant une même nation; on préserve l’unité nationale, la cohésion nationale et la solidarité nationale; on s’organise, on se mobilise autour des leaders de progrès, on se dote des moyens nécessaires et suffisants, on s’arme de courage, de détermination, de persévérance, d’esprit d’initiative, de risques, de sacrifices et d’efforts, et on attaque l’occupant.

L’observation formulée par M. A. Camus, dans son livre « La peste » vaut pour les Congolais:

« Malgré leur fréquence dans la vie depuis que l’Humanité existe et l’ampleur de leurs ravages dans le Monde, les fléaux trouvent toujours des hommes naïfs, dépourvus, complaisants, imprudents et incrédules. Cette attitude facilite aux fléaux de déployer encore mieux leur capacité de nuisance et de destruction et de semer davantage partout la désolation et le deuil ».

Les Tutsis sèment la désolation et le deuil en RDC depuis plusieurs années. Il est incompréhensible et inacceptable que les élites et les Congolais, dans leur grande majorité, se contentent jusqu’à ce jour, sur un sujet d’une telle grande importance, des conjectures et des informations approximatives ramassées dans la rue; ils continuent à faire confiance aux Tutsis, à négocier et à pactiser avec eux. Ces compatriotes ne se sont jamais efforcés de connaître bien les occupants étrangers rwandais notamment en lisant les écrits publiés sur eux par MM. Cheikh Anta Diop, Jan Vansina, Gaspard Musabyimana, Charles Onana…

Certains seront tentés de m’accuser de généralisation abusive en parlant de tous les Tutsis.

Tous accueillent triomphalement Paul Kagame lors de ses visites à l’étranger. Seuls les Tutsis eux-mêmes peuvent démentir nos propos s’ils organisent des manifestations, des conférences… pour protester contre l’occupation de la RDC par le Rwanda, le pillage illégal et inconsidéré des ressources naturelles de la RDC par le Rwanda, les violences, les horreurs, les atrocités et les cruautés, les viols et les massacres perpétrés en RDC par le leadership rwandais. Et ces criminels impénitents continuent jusqu’à ce jour à s’adonner avec désinvolture, cynisme, arrogance et à cœur joie à ces horreurs en RDC.

Fait le 26 août 2020.

 

Dr François Tshipamba Mpuila
GSM : +32-493-325-104
E-mail: tshipamba.mpuila@yahoo.fr

14 thoughts on “Ma réaction personnelle par rapport à la conférence des Tutsis à Bruxelles le 25 août 2020

  1. Docteur Mpuila
    Oniati!
    Vous ecrivez « Il est incompréhensible et inacceptable que les élites et les Congolais, dans leur grande majorité, se contentent jusqu’à ce jour, sur un sujet d’une telle grande importance, des conjectures et des informations approximatives ramassées dans la rue…. », et d’ajouter que « Ces compatriotes ne se sont jamais efforcés de connaître bien les occupants étrangers rwandais notamment en lisant les écrits publiés sur eux par MM. Cheikh Anta Diop, Jan Vansina, Gaspard Musabyimana, Charles Onana… » . Ndiyo!
    Parmi ces congolais, on retrouve en effet des larbins qui sont des pseudo-intellectuels qui tentent de defendre la cause de ces Tutsis ou Banyarwanda en recitant en choeur un argument fallacieux fonde uniquement sur une seule citation de Georges Weis clairement mal interpretee et suggeree initialement par Azarias Ruberwa, ignorant ainsi deliberement toutes les evidences historiques qui refutent leur argument.
    Salut, Doc!

  2. Docta,
    Leur mensonge est tellement gros et grotesque qu’ils ont fini eux-mêmes par y croire. UBWENGE !
    Par contre, fort malheureusement, on doit noter que leur plus grand allié et partenaire est un fils Tshisekedi. KINDOKI !
    JE ME SOUVIENS !

  3. Dr. Mpuila.
    Dites nous pourquoi ce grand changement dans l’udps? pourquoi ce parti est aujourd’hui divise? L’udps etait une fierte pour notre congo, elle etait comme une dame respectable. Maintenant elle s’est prostituee et ramene n’importe qui dans son lit. Quand des grands hommes comme vous meme, Mubake, Massamba et les autres etiez aux cotes de Tshisekedi Etienne, sur les campus universitaires, nous etions tres fiers de vous. Aujourd’hui l’udps compose avec les tutsi, serre la main de kagame, ne reconnait presque pas le genocide des congolais par le rwanda, etc… nous ne nous retrouvons plus avec ce parti moribond qui n’a jamais gagne une election et qui n’en gagnera jamais si le rwandais Kanambe ne fraude pas pour elle. Dites nous ce qui s’est passe pour qu’apres la mort de votre maitre vous abandonniez la direction du parti aux mains des escrocs sans foi ni loi, des hommes sans science et amoureux de l’argent. Est ce que vous nous aviez menti? Dans quelle udps etes vous? Je fais parti de la generation qui en veut a ce parti politique menteur. Ou sont les grands intellectuels de l’udps? a la place nous retrouvons des criminels du cyber, des faineants contradicteurs et donneurs des lecons, des bons a rien qui n’ont rien au congo, etc…bref, des gens qui n’aiment pas notre pays mais qui veulent se servir. est ce cela udps viva que vous entonniez le matin,a midi et le soir? C’est vraiment pitoyable!!!

    1. @Raz
      L’ Udps a change depuis, sous le leadership d’Etienne Tshisekedi, qu’elle a rejoint les gangsters congolais reunis a Sun-city en 2002 pour y brader la souverainete du Congo-Kinshasa! Valentin Mubake n’a-t-il pas lache par inadvertence, au cours d’une interview, qu’il est « reste 2 ans a Kigali pour preserver les acquis de Sun-city »? Tatu Tshisekedi n’a-t-il pas lui-meme rendu visite a notre aggresseur Paul Kagame? Et le fameux « Traite de Nice »?

    1. @scotty.
      Que se passe-t-il dans un pays occupé?
      Les envahisseurs violent les femmes ,massacrent les populations,les font fuir et occupent les espaces ainsi abandonnés, détruisent. Le Congo est connu et reconnu comme capitale mondiale du viol. Les différents massacres qui se déroulent au Congo,en commençant par ceux de Lemera en 1996 jusque maintenant sont les preuves de l’occupation. Le Congo n’ayant pas des monuments (cathédrales et châteaux),ce sont ses parcs nationaux qui sont détruits.
      Que fait le pays victime de l’invasion-occupation? Le peuple se résigne,l’élite collabore avec les occupants pour asseoir l’asservissement du peuple. Une minorité résiste. Toutes les personnes qui osent incarner la résistance sont vites écrasées. C’est la cas de Mamdou Ndala,Jean Lucien Bauma,Mbuza Mabe, Messeigneurs Christophes Muzihirwa,Kataliko..Les résistants sont obligés de vivre en exil.
      N’est-ce pas le cas pour le Congo.

      1. @ kolomabele,
        ENCORE UNE FOIS, CESSONS CES DISTRACTIONS DIGNES DES IRRESPONSABLES ET LACHES ASSIS DEVANT LEUR ECRAN.
        LA RDC SE BAIGNE EN VIDES SLOGANS DU GENRE « PEUPLE D’ ABORD ». CE MEME PEUPLE QUI DEGRINGOLE EN MISERES INBUES DE CULTURE DE CORRUPTION ENTRENUE PAR SES POLITICIENS VEREUX ET JOUISSEURS. AU LIEU DE VOUS PENCHER SUR CE CANCER ENDOGENE, VOUS PERDEZ VOTRE TEMPS – COMME TOUJOURS – A PLEURNICHER ET DIABOLISER LES TUTSIS.
        NOTONS EN PASSANT QUE LE PETIT RWANDA VOISIN A ATTEINT UN NIVEAU D’INFRASTRUCTURES ET DE VIE 10 FOIS CELUI DE LA RDC. CETTE DERNIERE AVEC TOUTES SES RESOURCES MINIERES ET ELITES (FAINEANTES) NE FAIT QUE BLAMER LES ETRANGERS.
        MAIS, EN MEME TEMPS, SON ELITE NE SE GENE PAS DE RAMPER AUX PIEDS DE L’ AMBASSADEUR DES USA (MIKE HAMMER) POUR RESOUDRE SES PROBLEMES ET QUEMANDER DE FINANCEMENTS.
        QUELLE HONTE POUR LA RDC ET SA PRETENDUE-ELITE FAINEANTE

      2. @kolomabele
        Oniati!
        Il n’y a que les pseudo intellectuels – vraisemblablement des larbins au service de l’occupation – qui refusent cette realite et tentent de tromper l’opinion en insistant plutot sur une « infiltration » en lieu et place d’une occupation. Le ridicule pour ces pseudo intellectuels est de considerer ces « banyamulenge »/Tutsis ou Banyarwanda comme « Congolais d’origine » alors qu’ils se reclamaient etre « originaires du Rwanda » dans une lettre adressee au Secretaire General de l’ONU en 1981! Ce forum est infiltre!

    2. @Scotty
      L ‘ ambassadeur rwandais à Kinshasa pense comme vous. Ce qui le pousse, de façon arrogante et discourtoise, d’humilier l’Etat congolais.
      Ah non, l’occupation ? Quelle occupation ? Les congolais divaguent ?
      Il y a un génocide au Congo. Mais pour vous, probablement, c’est un récit, une construction de l’esprit.
      Nous, nous nous souvenons !

  4. # LE RWANDA DE KAGAME ET NOUS était le titre d’un édito de BAW il y’a quelques moi à l’occasion d’une remarque rwandaise saugrenu à la réaction des Congolais lors de la mort d’un chanteur rwandais célèbre. Mais il est surtout un sujet qui s’impose régulièrement dans l’analyse de la situation du pays vu les interférences rwandaises dans la gouvernance de notre pays. La preuve, Mpuila a eu besoin de réagir à une CONFERENCE DES TUTSI TENUE À BRUXELLES CE 25 AOÛT 2020. La preuve, l’AMBASSADEUR RWANDAIS AU CONGO vient de se permettre UNE RÉACTION NÉGATIONNISTE  du genocide Congolais fausant suite à des MENACES DE MORT PROFÉRÉES CONTRE DR MUKWEGE PAR LES RWANDAIS DE DEDANS ET DEHORS pour avoir dénoncé LES CRIMES À REPETITION A L’EST DE NOTRE PAYS à l’occasion de derniers massacres de Kipupu.
    # J’avoue ne pas connaître les tenants et aboutissants de cette fameuse Conférence des Tutsis mais on voit de suite l’ambiguïté mensongère du régime rwandais qui proclame urbi et orbi qu’il n’y a plus au Rwanda Tutsi et Hutu rien que des Rwandais mais entre-temps tolère une rencontre des Tutsis. Et comme Dr Mpuila, je refuse d’entrer dans leur piège trop flagrant aujourd’hui bien connu « à s’auto-victimiser tout en commettant de pires crimes et à provoquer des débats hypocrites sur des évidences historiques, géographiques, territoriales, politiques, militaires, sécuritaires, sociales et économiques. Rien que de la malice, de la fourberie, de la ruse et de la perfidie (le fameux ubuenge) pour compter sur la naïveté, la médiocrité, la légèreté, la complaisance et la complicité des élites et des leaders congolais afin de parvenir à mettre en doute ces évidences et réécrire l’histoire en les considérant comme des Congolais. Ainsi ils amènent subconsciemment à banaliser et à tolérer l’occupation étrangère rwandaise de la RDC; à légitimer l’occupation étrangère rwandaise; à aboutir à des dialogues, des négociations et des résolutions permettant aux Tutsis de corrompre, manipuler et instrumentaliser les élites et leaders congolais médiocres lors de la tenue de ces assises; d’obtenir collectivement la nationalité congolaise; de consolider leur domination sur la RDC; d’entrer légitimement et massivement dans les Institutions de la RDC et de prendre progressivement la possession et le contrôle de notre Pays et de notre Peuple. A nous de le débusquer et d’opérer contre.
    # Quant à l’ambassadeur Karega, c’est un pion barbouze connu de Kagame envoyé au Congo après ses forfaits criminels ailleurs au service de son régime pour neutraliser leurs opposants. Il a eu le culot de parler du Congo comme si c’était leur propriété ou leur protectorat en crachant sur des morts congolais de Kasika (le 24 août 1998, les rebelles du RCD et leurs alliés militaires rwandais ont bel et bien massacré plus d’un millier de civils dans des villages du Sud-Kivu, Kasika et environs) qualifiant ce décompte d’un « narratif simpliste », d’une « calomnie » ou même de la « propagande ». D’où la colère de millions de Congolais face à un tel négationnisme de notre génocide qui comme Fayulu exigent et ont signé une pétition pour son expulsion. Colère aussi de leur part de le voir souiller notre tapis rouge à la Cité de l’OUA où il a été reçu par Tshisekedi sans que sanction logique de deguerpissement ne s’en suive.
    # Des notables rwandais y compris Kabarebe et leurs envoyés banyarwanda, banyamulenge au Congo ont sorti publiquement leurs flèches enflammées avec menaces de mort contre Dr Mukwege qui a dénoncé la poursuite des massacres des Congolais par les Rwandais et Rwandophones au Sud Kivu (au Nord Kivu et en Ituri…). Ils en veulent au Prix Nobel Congolais qui de plus réclame la mise en œuvre du rapport mapping de l’ONU de 2010 (il détaille les crimes graves commis essentiellement par des Rwandais et apparentés) mais surtout l’instauration d’un tribunal pénal spécial pour la RDC. On comprend alors leur défense pro-domo et leur début de panique. Osons espérer que d’une façon ou d’une autre justice et réparation seront faites.
    # Quand dans sa tribune sur la double nationalité ici
    Tshibuaba s’interroge : « Est-il normal qu’un Congolais fasse l’objet de tracasseries  au niveau de l’immigration à l’aéroport de N’djli tout simplement parce qu’il est titulaire d’un passeport étranger? » , n’oublions donc pas qu’il y’a des étrangers rwandais qui entrent en masse dans notre pays sans passeport, de force ou par ruse…

  5. PASSONS AUTRES CHOSES. CESSONS CES DISTRACTIONS DIGNES DES IRRESPONSABLES ET LACHES ASSIS DEVANT LEUR ECRAN.
    LA RDC SE BAIGNE EN VIDES SLOGANS DU GENRE « PEUPLE D’ ABORD ». CE MEME PEUPLE QUI DEGRINGOLE EN MISERES INBUES DE CULTURE DE CORRUPTION ENTRENUE PAR SES POLITICIENS VEREUX ET JOUISSEURS. AU LIEU DE VOUS PENCHER SUR CE CANCER ENDOGENE, VOUS PERDEZ VOTRE TEMPS – COMME TOUJOURS – A PLEURNICHER ET DIABOLISER LES TUTSIS.
    NOTONS EN PASSANT QUE LE PETIT RWANDA VOISIN A ATTEINT UN NIVEAU D’INFRASTRUCTURES ET DE VIE 10 FOIS CELUI DE LA RDC. CETTE DERNIERE AVEC TOUTES SES RESOURCES MINIERES ET ELITES (FAINEANTES) NE FAIT QUE BLAMER LES ETRANGERS.
    MAIS, EN MEME TEMPS, SON ELITE NE SE GENE PAS DE RAMPER AUX PIEDS DE L’ AMBASSADEUR DES USA (MIKE HAMMER) POUR RESOUDRE SES PROBLEMES ET QUEMANDER DE FINANCEMENTS.
    QUELLE HONTE POUR LA RDC ET SA PRETENDUE-ELITE FAINEANTE

  6. @Raz,
    Voila de vrais problemes que vous etalez ici, au lieu des elucubrations xenophobes hitleriennes des Mpuila, Ngbanda, et autres tonneaux vides pseudo-nationalistes de salons.
    Bref, comme vous le posez bien, quid entre autres de l’effondrement des ideaux de l’UDPS et sa refonte en une bande des kleptocrates avec milices a l’appui a l’image de la voyoucratie PPRD-FCC…?
    ETwM lui doit se retourner dans sa tombe en ecoutant ses rejetons.

  7. Quelqu’un a dit:
    « A cause de bas intérêts égoïstes, la vie des hommes est souvent un combat permanent entre le vrai et le faux, la justice et l’injustice, l’honnêteté et la malhonnêteté, la fidelité et la trahison ».
    Pendant que l’intrépide Dr. Denis Mukwege est en train de recevoir des menaces de mort de la part des tueurs et sanguinaires tutsi, notre peuple lui, et sa classe dirigeante elle chantonnent à longueur des journées un « Etat de droit » qui n’existe que de nom. OYO PEUPLE YA NDENGE NINI?

  8. …  » CESSONS CES DISTRACTIONS DIGNES DES IRRESPONSABLES ET LACHES ASSIS DEVANT LEUR ECRAN….
    … VOUS PERDEZ VOTRE TEMPS – COMME TOUJOURS – A PLEURNICHER ET DIABOLISER LES TUTSIS…
    … NOTONS EN PASSANT QUE LE PETIT RWANDA VOISIN A ATTEINT UN NIVEAU D’INFRASTRUCTURES ET DE VIE 10 FOIS CELUI DE LA RDC…
    … » des elucubrations xenophobes hitleriennes des Mpuila, Ngbanda, et autres tonneaux vides pseudo-nationalistes de salons.  »…
    Quand vous lisez ce genre de réthorique, vous n’avez pas besoin de sortir de l’ICC pour comprendre de qui viennent ces fadaises. On sait. Même quand ils se masquent de noms congolais. Facile à imaginer. Réthorique obsolète, redondante, UBUENGE !!!
    On se gargarise du  » niveau d’infrastructures et de vie 10 fois celui de la RDC… ». Qu’on nous dise d’où proviennent les moyens financiers qui permettent la création de ces infrastructures. Kie kie kie…
    B0ZANGA SONI !

Comments are closed.