Marche du CLC en RDC: zéro décès enregistré (Police), deux morts selon la CENCO

Le bilan de la marche du Comité laïc de coordination (CLC) reste controversé, dimanche 25 février l’après-midi. La Police nationale congolaise (PNC) dit n’avoir enregistré aucun mort. Ce que dément la Conférence nationale épiscopale nationale du Congo (CENCO) qui parle de deux morts.

« Au titre de bilan provisoire, nous avons enregistré trois blessés dont un à Masina et deux à Lemba, aux environs de Saint Benoit. En Equateur à Mbandaka, les manifestants qui voulaient remonter en ville on fait jonction au niveau des avenues Révolutions et Ipeco. Ils se sont attaqués à la police. 4 agents des forces de sécurité blessés et 4 manifestants », a affirmé le porte-parole de la PNC, le colonel Pierrot Mwanamputu, qui s’exprimait sur les antennes de la télévision nationale, la RTNC.

Au Nord-Kivu, le colonel Mwanamputu a fait savoir que la situation a été calme.

Dans la province de la Tshopo, 9 policiers blessés par jet de pierre dont deux grièvement et deux manifestants blessés.

DEUX MORTS

Deux morts, plusieurs blessés, plusieurs interpellations et un commissariat de la police incendié, indique pour sa part le secrétaire général de la CENCO, l’Abbé Donatien Nshole.

« Nous avons malheureusement encore enregistré des cas de décès. Un cas à Kinshasa. C’est un jeune de Saint Adrien qui a reçu une balle au niveau de Saint Benoit, où il allait pour rejoindre les chrétiens de Saint Benoit. Un autre cas a été recensé à Mbandaka, sur l’avenue de la Révolution en face de l’Eglise Bahaï », a déploré l’Abbé N’shole.

Concernant les blessés, au total, la CENCO parle de plusieurs blessés à Kinshasa, Mbandaka, Kisangani et Bukavu. Elle indique aussi qu’il y a eu plusieurs interpellations.

L’Abbé Nshole a cependant loué le comportement des policiers dans certaines communes de la ville de Kinshasa et appelle la population à demeurer vigilante.

 

Radio Okapi, 25.02.18
© Congoindépendant 2003-2018

3 réflexions au sujet de « Marche du CLC en RDC: zéro décès enregistré (Police), deux morts selon la CENCO »

  1. Comme lors de deux marches précédentes, les bourreaux se sont livrés à leurs macabres besognes. Ils ont tué, ils ont emporté les corps, comme pour les tuer une seconde fois. Tous ces jeunes tombés sur les champs d’honneur seront vengés. Mwanaputu, Kasongo, Kanyama….doivent savoir qu’un jour viendra où on va leur demander des comptes. Pour ce qui est du nouveaux ministre de l’intérieur, l’ecrivassier au béret vert Mova Sakani, il doit comprendre que les congolais se souviendront toujours de leurs martyrs.

  2. Le combat de la Résistance pour la libération totale du Kongo n’est pas seulement au pic du mysticisme occulte mais a atteint le degré très élevé de spiritualité la vraie authentique que nos matriarches et patriarches noirs ont pratiquée durant des siècles dans les temps jadis en Afrique Ancestrale…

    Ce ne sont pas des déracinés non-initiés à la Véritable Parole Divine Authentique qui nous contrediront car devenir Franc-maçon, Catholique, Musulman, Rosicrucien, Adepte de JC Blanc Aryen Indo-européen aux yeux bleus avec des long cheveux, fanatique aveugle des religions du livre ou révélées importées dénote de l’état d’esprit défaillant d’un Noir Africain qui croit que l’homme blanc propose mieux que le Véritable Dieu qui a tout créé, l’homme noir en premier (Genèse ou Cosmogonie 2:7 *Le Seigneur Véritable Dieu forma donc l’homme du limon de la terre; Il souffla sur son visage un souffle de vie, et l’homme devint vivant et animé* Bible Abbé Fillion, le limon de la terre trouvé le long du fleuve Nil est Noir)…

    Parlons peu mais bien, les Tutsi Nilotiques lorgnent sans se cacher la Terre Kongo propriété des Bantous et Pygmées pour en avoir l’usus, le fructus et l’abus, les Impérialistes Occidentaux Anglo-saxons racistes reptiliens sont derrière eux (les Tutsi Nilotiques) pour accomplir la mission inique d’éradiquer les Bantous et Pygmées Kongolais, le nier est la preuve irréfutable que notre élite politico-religieuse, artistico-intellectuelle prouve à suffisance aux yeux du monde entier sa félonie, sa nonchalance, sa méconnaissance des enjeux colossaux quand il s’agit de veiller sur l’héritage incommensurable que leur a légué nos aïeux sur le devenir du Kongo…

    Le Kongolais a une propension maladive à devenir fanatique aveugle ou chercher le positionnement au cas où on lui miroite des postes. Les Tutsi Nilotiques nomades venus tout droit du Tigré pour se sédentariser de force en Afrique Centrale le savent raison pour laquelle James Kabarebe dira à Azarias Ruberwa : « Leur sang est toujours infidèle à la parole »…

    Peuple Kongo Souverain Primaire l’heure est tellement grave, il va falloir se ressaisir, redevenir une vraie Nation en commençant par se recentrer sur nos vraies valeurs Bantoues, la classe politique Kongolaise corrompue médiocre devrait commencer premièrement par cesser d’être trop égoïste pour changer de cap, quitter toutes les institutions issues de l’occupation Tutsi-Power, pas seulement faire semblant de refuser les émoluments indus, immérités pour amuser la galerie…

    Ce n’est pas en demeurant dans ce parlement godillot et dans ce sénat boiteux sous éternel glissement illégitime en perpétuelle affaires courantes qu’on parviendra à chasser les intrus occupants Tutsi afin qu’on honore enfin nos héros tombés sur le champ de bataille, in fine inscrire leurs illustres noms aux fronteaux du panthéon de la République…

    La luta continua pour stopper net la Tutsisation du Kongo, la victoria e certa. Ingeta

  3. Encore une fois, des chrétiens congolais ont marché, pacifiquement, en priant et les chiens au service du Rwanda ont tiré et tué des congolais. La communauté internationale, complice, regarde. Le gâteau Congo, géré par le pouvoir rwandais est tellement succulent qu’il vaut mieux ne pas importuner ce dernier. On ne parle pas la bouche pleine. Ainsi meurent les congolais, comme des mouches.

     »Il est temps que la vérité l’emporte sur le mensonge systemique, que les mediocres dégagent ». ( Le Cardinal Raïs Monsengwo ).

Les commentaires sont fermés